Mochi au chocolat

Mochi au chocolat

Le mochi qui serait apparu au Japon il y a plus de 2000 ans, est un petit gâteau réalisé à partir de riz gluant.

Aussi appelé môa-chi, il est généralement accompagné de thé et est surtout consommé lors des fêtes, plus particulièrement au Nouvel An.

Il ppeut être mangé tel quel, ou encore s’inviter dans divers plats ( soupes, brochettes…). En version pâtisserie sucrée, il est souvent fourré, comme le Daifuku à l’anko ( mochi rempli de pâte de haricots rouges azuki sucrée).

Moi, je te propose de réaliser des mochis farcis avec une ganache au chocolat noir, et dont la pâte se cuit au micro-ondes.

Ici pas de riz directement mais de la farine de riz gluant, pour plus de simplicité.

Tu vas vite succomber face à ces gâteaux gélatineux tellement délicieux !

Mochi au chocolat
Mochi au chocolat

Pour 10 mochis, il te faut :

  • 50g de farine de riz gluant
  • 75g de sucre ( pour la pâte)
  • 100 ml d’eau
  • un peu de maïzena
  • 100g de chocolat noir Ethiquable
  • 30g de beurre
  • 1 yaourt nature
  • 2cs de sucre ( pour la ganache)
Mochi au chocolat

La recette :

Commence par préparer la ganache, en faisant fondre le beurre et le chocolat dans une casserole.

Ajoute le sucre et le yaourt.

Mélange bien puis verse dans un bol.

Filme au contact et laisse bien refroidir.

Quand la ganache a figé, prélève 10 boules à l’aide d’une grosse cuillère, que tu disposes sur une assiette.

Réserve au frigo.

Prépare la pâte à mochi, en mélangeant la farine et le sucre.

Ajoute l’eau ( tu vas obtenir un mélange liquide et blanc) .

Fais chauffer 2 min au micro-ondes puissance maximum.

Mélange puis remets à chauffer 1 min ( tu dois avoir une pâte élastique et collante).

Sur un plan de travail recouvert de maïzena, dépose la pâte chaude, puis recouvre la elle aussi de maïzena.

Étale la pâte sur 5mm d’épaisseur.

Avec un verre découpe 10 cercles.

Dépose au centre de chaque pâte une boule de ganache et referme bien la pâte tout autour pour former un dôme.

Dépose les mochis sur une assiette recouverte de maïzena.

Place au congélateur au moins 30 minutes.

Sors les 10 min avant de les déguster.

Mochi au chocolat

Astuce : tu peux les conserver quelques jours au frigo ou plus longtemps au congélateur.

Latte matcha chocolat – Avec le thé Anatae

Latte matcha chocolat - Avec le thé Anatae
Latte matcha chocolat - Avec le thé Anatae

Si tu es ici, c’est certainement que tu aimes le thé matcha. Et que tu as une envie de latte tout vert. Comme je te comprends.

Personnellement je trouve cette boisson réconfortante, avec un petit côté zen.

Mais connais-tu les origines de ce fameux thé à l’arôme si caractéristique ?

Le thé matcha est donc un thé vert ( si, si ^^) originaire du Japon, provenant du camélia, et dont on consomme la feuille entière sous forme de poudre. D’où son nom : ma signifiant en japonnais poudre et cha voulant dire thé.

Ce thé étant tellement apprécié et traditionnel au Japon, qu’il y a même toute une cérémonie le concernant. Je laisse le soin aux puristes et passionnés de t’en dire plus à ce sujet, car je ne suis pas calée là-dessus… Mea culpa.

Le matcha est plus qu’un thé, c’est un super aliment, longtemps considéré comme un médicament. Il faut dire que ce thé est tout particulièrement riche en catéchine, un antioxydant qui renforce le système immunitaire, prévient le cancer et lutte contre le cholestérol. Sans oublier son action contre le vieillissement de la peau et le fait qu’il limite les maladies inflammatoires et dégénératives. Un véritable atout santé.

Latte matcha chocolat - Avec le thé Anatae
Latte matcha chocolat - Avec le thé Anatae

C’est donc dans l’optique de pouvoir faire découvrir aux français toutes les merveilleuses vertus de ce thé magique et envoûtant, que Camille Beccera a décidé de fonder l’entreprise ANATAE .

La jeune femme, en passionnée des cultures du monde a voulu tout simplement partager son coup de cœur. Mais pas n’importe comment !

En effet, il lui aura fallu plusieurs mois au Japon, à la recherche de la perle rare, pour dénicher un thé matcha de qualité, produit à Nishio (Aichi) et à Fujieda (Shizuoka), deux berceaux de cette fine poudre verte si convoitée.

Celui-ci est bio, ce qui est un point ultra positif, à la fois pour toi et moi ( autant éviter d’avaler tout un tas de pesticides ), mais aussi pour notre pauvre planète qui n’en peut plus des souffrances que nous lui infligeons. Fin 2018, ANATAE, qui signifie Pour Toi en japonais, venait de naître.

Latte matcha chocolat - Avec le thé Anatae
Latte matcha chocolat - Avec le thé Anatae

Alors tu vas me dire que du thé matcha, on en trouve partout désormais. Mouais…. C’est pas faux… Mais pour en avoir déjà dégusté différentes sortes, de différentes marques, à différents tarifs, je dois reconnaître que le thé matcha Anatae m’a bluffé. Et je suis on ne peut plus sincère. Tu le sais, je suis une accro au thé.

Ce qui m’a le plus étonnée, ce fut sa couleur. Une poudre fine d’un vert éclatant, aussi vif qu’un brin d’herbe fraîchement poussé au printemps. Rien à voir avec ce que j’avais déjà pu essayer. Maintenant je sais que pour distinguer un thé matcha de haute qualité à un matcha basique / limite, il faut se fier à sa teinte. S’il tire sur le vert foncé / marron, il vaut mieux passer son chemin.

Le packaging est attrayant, sobre et surtout pratique. La capsule métallique à enlever lors de la première utilisation permet d’être certain que la boîte n’a jamais été ouverte, tout en protégeant le thé du soleil et des facteurs extérieurs. Le couvercle à vis, avec son joint permet de bien conserver la poudre.

Le goût de ce thé matcha m’a lui aussi transportée de joie. Surpassant de loin ses prédécesseurs ayant franchi le seuil de ma cuisine. Doux, légèrement sucré, avec ce parfum végétal qui s’harmonise si bien avec sa couleur, il ne m’a absolument pas laissé d’amertume en bouche, comme cela m’était arrivé avec certains autres matcha. Un sans faute qui m’a poussé vers l’idée de me relaxer en dégustant un bon latte matcha, un livre à la main.

Latte matcha chocolat - Avec le thé Anatae
Latte matcha chocolat - Avec le thé Anatae

Et pour augmenter le plaisir, j’ai ajouté à ce déjà presque parfait lait vert, une petite touche de gourmandise chocolatée. Du cacao amer sur une belle couche de mousse aux allures de nuage, ainsi qu’un carré de chocolat noir fondant au fond de mon mug, dont j’ai pu me délecter après l’avoir attrapé à la cuillère.

Un vrai moment de détente et de bienveillance.

Il te faut :

  • 200 ml de lait de soja
  • 50 ml d’eau chaude
  • 1CC de thé matcha premium Anatae
  • 1CC de cacao amer
  • 2CC d’édulcorant liquide
  • 1 carré de chocolat noir
Latte matcha chocolat - Avec le thé Anatae

La recette :

Mélange le thé matcha dans l’eau bien chaude.

Dans une casserole, fais chauffer à feu moyen 150 ml de lait de soja, avec l’édulcorant.

Hors du feu, ajoute la préparation au thé matcha.

Verse le reste du lait de soja dans un blender et mixe quelques secondes pour obtenir une belle mousse ( plus longtemps tu vas mixer, plus ça deviendra mousseux ).

Verse cette mousse dans un mug et ajoute doucement le lait au thé matcha.

Saupoudre de cacao.

Laisse couler dans ton latte, un carré de chocolat noir.

Latte matcha chocolat - Avec le thé Anatae

Avant que tu ne partes cher lecteur qui se lèche déjà les babines, j’ai un petit cadeau pour toi. Je te propose de partir toi aussi au pays du soleil levant, en découvrant les saveurs et la qualité des thés Anatae, grâce au code ALEX , qui va te donner 10% de réduction sur ta commande.

La boutique dispose de 3 matcha différents :

Tu peux aussi t’y procurer des accessoires pour la réalisation de ton thé matcha, ainsi qu’une carte cadeau pour faire plaisir à tes proches. Ce n’est pas parce que Noël vient tout juste de passer, qu’on ne peut pas partager les bonnes choses ( au passage, la livraison est offerte dès 49€ d’achat ).

Nouvelle saison au Hero Festival pour la tribu

Ce week-end au Parc Chanot, d’étranges créatures rôdaient dans les allées. Certaines effrayantes, d’autres féeriques… Quelques unes étaient même si peu vêtues qu’avec la grisaille et le froid bien installés, j’en suis rapidement venue à les plaindre.

Malgré le côté maléfique de certains de ces êtres, ils parvenaient très bien à cohabiter avec les autres personnages qui se trouvaient là, allant même jusqu’à défiler auprès d’eux. Ou encore à prendre la pose avec de jeunes mortels recherchant leur attention.

C’est donc au milieu de ce joyeux peuple que ma tribu et moi, avons passé de nombreuses heures à nous amuser.

Comme l’année dernière, nous avons traversé les différents univers de ce festival geek : le Hero Festival.

Nous n’avons rien manqué, bien armés de notre programme.

Exposition de statuettes à l’effigie des plus grands Super-héros, des personnages Disney, mais aussi des vilains en tout genre, et village Star Wars.

Zone US, où l’on pouvait admirer des véhicules américains, ainsi que la reconstitution d’une scène de crime.

Espace jeux vidéo, avec les consoles à la mode pour des parties endiablées de Fifa / Call of duty / Super smash bros , mais aussi des versions vintages et des bornes d’arcade. Le grand plus de cette année : les différents modèles de jeux en réalité virtuelle, qui allaient du simple casque au fauteuil animé. Il y en avait des gamers dans ce coin là !

Secteur basé sur les jeux de société, mais aussi les jeux de type Magic.

Plongeon dans le monde d’Harry Potter avec une belle exposition mettant en avant chaque films.

Rencontre avec des auteurs de talent dont le travail de certains me tente tout particulièrement de découvrir pour ensuite te donner mon avis ( comme J.K-Gras, Nathalie Bagadey, ou Overkiller) . Pour les fans de bouquins, il y avait à la fois des mangas, comics, romans, bd…

Illustrateurs et créateurs mettant en vente leurs réalisations, tout en expliquant avec sourire leurs passions. Gros coup de cœur pour Nouna Factory, La fabrique des loulous, Créartif, Juapi coffee artist ( peintures au café !!!)

Bien évidemment, de nombreux stands kawaii, recouverts d’articles de cosplay, de gadgets, de porte-clés, de funko pop et de peluches trop craquantes, étaient de la partie. Pas simple de garder son portefeuille bien fermé, lorsque tu croises à chaque pas, de superbes sacs, des tee-shirts avec tes persos favoris ou encore d’anciens jouets de ton enfance.

D’ailleurs, je me demande si l’excuse ” l’odeur était trop alléchante” peut être valable devant un banquier mécontent… Car entre les gaufres fourrées à l’allure de poisson, les macarons de toutes les couleurs, les churros, les plats asiatiques ( sushi, ramen, yakitori, etc) , les muffins, les crêpes, les cacahuètes grillées, les marrons, les hot-dogs, les pizzas, les glaces, les bonbons, ainsi que les boissons fumantes, le bar à saké et la taverne médiévale, il était impossible de mourir de faim ou de soif.

Et parce qu’au Hero Festival, on pense aux petits creux et moments gourmands, une fois rentré chez soi, il y avait aussi un grand stand de confiserie asiat’ : KitKat aux parfums introuvables en France, chocolats, bonbons et biscuits en forme de Mario / Pokémon / ou autres, pop-corn avec encore des saveurs différentes des nôtres…

Les coins que j’ai énormément appréciés :

  • le village médiéval en extérieur, où j’ai craqué pour quelques jolies pierres précieuses de chez La pince créative (chut ! cadeau qui ira dans le calendrier de l’avent de ma fille) et où j’aurai bien aussi acheté une sublime tenue ou encore de beaux sacs en cuir, et un mug version crâne de chez Les 9 royaumes
  • le stand de la web série Noob, dont toute la tribu est fan ( on a eu la chance de pouvoir tester le prototype de leur futur jeu vidéo et je peux vous dire que ça déchire !)
  • le stand de customisation de playmobil Deklick ( tous les ans des nouveautés)
  • les lampes trop mimi de chez Kelys

Des animations ont eu lieu tout au long du week-end, avec des démonstrations d’arts martiaux, des défilés et performances, des ateliers ( monter un Gunpla, faire un origami, dessiner…).

Et surtout, la venue tant attendue de plusieurs guest-stars : Stanislav Yanevski alias Viktor Krum nous a expliqué qu’il avait adoré jouer la scène de son entrée dans Poudlard ( Harry Potter et la coupe de feu), Luka Peros nous a révélé qu’au départ il n’avait pas passé le casting pour son personnage de Marseille (dans La Casa de Papel) mais pour un autre, et Chantal Goya a fait chanter petits et grands.

Avec tout ça, on n’a pas eu le temps de s’ennuyer !

Un grand merci à toute l’équipe du Hero Festival pour nous avoir une nouvelle fois permis d’assister à ce bel événement ! Et bravo pour tout le travail fourni !

Nouvelle saison Hero Festival de Marseille ( + CONCOURS )

Que tu sois Geek ou Noob, fan de Pokémon ou accro à Sailor Moon, il y a un événement à ne pas manquer en novembre sur Marseille.

Il s’agit du Hero Festival, une convention qui plairait autant à Sheldon qu’à Léonard, et dont je t’ai déjà parlé l’année dernière ICI.

Au programme, 2 journées bien remplies pour cette 6ème saison, avec une ambiance à la fois familiale, conviviale et haute en couleurs, où petits et grands en prennent plein les yeux.

Il va en avoir pour tous les goûts.

En déambulant dans les différents univers, tu vas pouvoir découvrir les derniers mangas et chiner les plus anciens pour compléter ta collection. Parler comics et cinéma avec des passionnés. Te plonger dans des parties endiablées de jeux vidéo ( moi j’adore le coin retrogaming) et participer à des tournois. Tester les nouvelles technologies à la mode.

Ce qui est aussi ultra sympa, c’est tout le côté cosplay. La majeure partie des personnes venant à cet événement, se prend au jeu et arrive costumée. Tu croiseras certainement le Joker et Harley Quinn au détour d’une allée, discutant avec Maléfique, elle-même accompagnée de Luffy et de Iron Man.

D’ailleurs différents rassemblements cosplay sont prévus, comme par exemple celui sur La Casa De Papel ou encore d’ autres sur Star Wars, Harry Potter ou les Super Héros.

N’hésite pas à venir relooké en ton personnage favoris. Et si tu ne te sens pas de réaliser toi même ton déguisement, pas de problème, de nombreux stands vendent de chouettes accessoires en tout genre.

Avec ça attends toi à des tas d’animations qui déchirent : flashmob géant, concours, défilés, démos, initiations, ateliers… Impossible de t’ennuyer.

Mais tu sais quoi ?! Le top du top du Hero Festival, c’est que tu y fais de big rencontres ! Plus de 80 guest seront présents! Avec des séances de dédicaces et photos. Pour n’en citer que quelques uns, tu auras la chance d’y voir Stanislav Yanevski alias Victor Krum de HP ( non, je ne vais pas baver ^^), Luka Peros qui n’est autre que Marseille dans la super série La Casa De Papel sur Netflix, la chanteuse de notre enfance Chantal Goya, mais aussi les acteurs de la Web série à succès Noob ( toute ma tribu adore les aventures de Sparadrap, Arthéon, Oméga Zell, Gaea et leurs potes).

De sacrés moments à vivre, les 9 et 10 novembre prochains au Parc Chanot, avec 20 000m2 d’expositions, d’animations, et de stands gourmands.

Attends toi à de belles surprises et plein de nouveautés ! Moi j’ai hâte de découvrir l’espace consacré à l’Amérique, où non seulement des bolides seront exposés, mais où en plus une scène de crime US sera représentée. Les Experts n’auront qu’à bien se tenir !

Et je sens déjà que mes gremlins vont camper dans l’espace réalité virtuelle !

Alors bloque vite ces dates pour venir toi aussi t’éclater au Hero Festival ! Je te laisse avec le programme, histoire que tu ne risques pas de louper quoique ce soit.

Nom de Zeus ! J’allais oublier ! J’ai un cadeau pour toi ! 2 entrées sont à gagner ce week-end sur mon compte Instagram ! De même que Dad is a little geek te propose aussi d’en remporter 2 sur son compte.

Fonce tenter ta chance !

Onigiri vegans et leur sauce, au Vitaliseur de Marion

Onigiri vegans au Vitaliseur de Marion

Les onigiri , tu connais? 


Ce sont de délicieuses boulettes de riz japonaises, aussi appelées omusubi, utilisées comme en-cas au pays du Soleil levant. En gros ça remplace le sandwich de chez nous. 


Elles sont généralement recouvertes partiellement ou totalement d’un feuille d’algue nori, permettant de ne pas se coller du riz plein les doigts à la dégustation.


On les trouve aussi sous des formes triangulaires ou rectangulaires, voire en galettes.
Bien souvent, dans les bentos, les japonais leur donnent des formes très kawaii, style petits pandas, tête d’Hello Kitty, ou même l’ourson Rilakkuma.


Généralement fourrés avec une prune séchée très salée, du poisson, du porc, du bœuf, ou du fromage, je te propose aujourd’hui une variante végane à base de légumes.

Onigiri vegans au Vitaliseur de Marion


Pour une quinzaine d’onigiri, il te faut :

  • 150 à 200g de riz
  • 3 belles carottes
  • 1 poivron rouge
  • 1/2 oignon rouge
  • 1/2 cs de cumin
  • quelques feuilles de basilic
  • sel
  • 60ml de sauce soja
  • 1cs de vinaigre de riz
  • 2cs de saké
  • 2cc de sucre non raffiné
  • 1 cs de sésame 
Onigiri vegans au Vitaliseur de Marion
Onigiri vegans au Vitaliseur de Marion


La recette :


Commence par faire bouillir 1 /3 d’eau dans la cuve du vitaliseur.

Verse dans la soupière le riz, le cumin et un peu de sel.
Émince les carottes, le poivron et l’oignon, puis ajoute le tout dans la soupière.
Ajoute quelques feuilles de basilic hachées.
Verse sur le tout de l’eau jusqu’à dépasser d’environ 1cm les ingrédients.
Dispose la soupière dans le vitaliseur et laisse cuire jusqu’à ce que le riz soit collant, ( donc plus longtemps que le temps indiqué sur ton paquet de riz –  pour moi, il a fallu 15 min).
Pendant ce temps prépare la sauce, en mélangeant le vinaigre de riz avec la sauce soja, le saké, le sucre et le sésame.
Forme ensuite avec le riz aux légumes de belles boulettes et laisse refroidir. 

Onigiri vegans au Vitaliseur de Marion


À servir avec la sauce, de la salade et du gingembre mariné. 

Astuce : tu peux comme moi, utiliser des moules à onigiri, que l’on trouve sur internet ou dans des magasins chinois

Onigiri vegans au Vitaliseur de Marion

Tu sais quoi ?! Désormais je suis prescriptrice pour le Vitaliseur de Marion Kaplan.

Ce qui signifie que je peux te faire profiter de tarifs exceptionnels pour que tu puisses toi aussi t’offrir ce super appareil ou encore le Trio qui est un accessoire à ajouter pour encore plus de recettes à réaliser.

Alors n’hésite pas à me contacter si tu veux profiter de ces offres !


Concours Bento Umami

J’envie les Japonais et leurs bentos. Toujours si appétissants. Toujours si kawaii. Franchement, quand je vois certaines photos qui passent sur le net, j’en viens à me dire que parfois il est dommage de manger ce que ces fameux bentos contiennent.

Photo récupérée Ici

Je n’imagine même pas la patience qu’il doit falloir, tout comme la maîtrise, pour réaliser d’aussi beaux plats.

Pour ma part, mes bentos sont loin d’être aussi fantastiques. Mais ce n’est pas grave. Ça n’enlève rien au plaisir que j’éprouve lorsque je les déguste.

Tu le sais, j’en emporte souvent avec moi, été comme hiver.

Et mon coup de cœur va toujours à la même enseigne. Celle que j’ai découverte l’année dernière et en qui j’ai une parfaite confiance :

Umami est une marque 100% française engagée, qui reverse 1% de son chiffre d’affaire à des associations environnementales.

Les bentos que l’enseigne propose sont de qualité, bien hermétiques, sans BPA, passant au micro-ondes / lave vaisselle et garantis 5 ans. Certains sont même éco-friendly et réalisés en fibre de bambou.

La glacière que j’ai eu la chance de pouvoir tester, est parfaite pour contenir mon bento, ainsi qu’une petite bouteille, quelques fruits et ma serviette. Pas de problème pour conserver mon repas au frais durant plusieurs heures grâce à elle, en ajoutant juste un petit pain de glace dedans.

Il ne me resterait plus qu’à essayer la théière en verre, qui m’a l’air très jolie, pour savoir si toute la gamme Umami est un combo gagnant ^^

En attendant, c’est avec joie que j’ai pu agrandir ma collection de bentos Umami, avec l’un des ptits nouveaux.

Cette version rose poudrée de leur célèbre bento à 2 étages ( dont je t’avais parlé ICI ), est adorable.

Concours Bento Umami

A la fois élégant, girly, aux couleurs toutes douces, ce bento a un design craquant qui plait autant à ma fille qu’à moi-même. Je ne te dis même pas la bataille pour savoir qui d’elle ou de moi va pouvoir l’utiliser lors des picnics ^^

Encore une fois, ce bento contient 2 séparateurs amovibles permettant d’éviter de mélanger tous les aliments, ainsi qu’un assortiment de 3 couverts ( petit regret : il manque à mon goût des petites baguettes chinoises ).

Le plus, c’est que désormais ce bento, qu’il soit dans cette teinte ou dans une autre, est livré avec un mini pot carré. Une ptite boîte qui est ultra pratique pour transporter une sauce, des graines, du gomasio, du gingembre, des olives, etc…

Concours Bento Umami

Sur ces photos, j’avais emporté une dose de ma confiture maison de mûres sauvages. Rien à coulé et malgré ma crainte de voir l’intérieur de la boîte teintée en violet à cause de cette gourmandise, il n’y a eu aucun problème au lavage ( que je fais à la main faute d’avoir un lave vaisselle ).

Bref… Tu l’auras compris, je suis vraiment ravie de mes accessoires Umami et c’est pourquoi aujourd’hui, je te propose de tenter de remporter ce joli bento rose.

Pour cela, fonce jouer au concours qui se trouve sur mon compte Instagram !

Cookies au kinako myrtilles et petit lait

Partir à la découverte de nouveaux ingrédients. Tester des saveurs inconnues pour moi jusque là, c’est une idée qui me plaît beaucoup.

Un moyen de voyager au travers de la cuisine.

Grâce à  Aromandise, c’est au Japon que dernièrement j’ai pu m’évader.
L’enseigne m’a fait parvenir un sachet de Kinako, petite poudre jaunâtre qui m’a vite intriguée.

Pas besoin de m’envoyer les stup’, ni les chiens renifleurs, je t’assure que je suis clean. Je n’ai rien sniffé et les gâteaux que j’ai réalisé avec non rien de space. Promis, juré, crach*** Beurkkkk pas dans la pâte !

Mais alors qu’est ce qu’elle a de si particulier cette poudre magique ?

Il s’agit d’une poudre de soja grillé qui a un goût légèrement sucré et est par conséquent beaucoup utilisée dans la pâtisserie japonaise ou les desserts ( comme les mochis). Il y a même des Kit Kat au kinako, tellement cet ingrédient est adoré là-bas.

Cookies au kinako myrtilles et petit lait

Pour ma part, c’est au travers de cookies que j’ai eu envie d’essayer ma poudre jaune au parfum de noisette.

J’en ai profité par la même occasion pour utiliser le petit lait qu’il me restait, après avoir réalisé du halloumi maison.

Entre ça, le kinako et la farine de soja, mes cookies étaient bien riches en protéine.

Cookies au kinako myrtilles et petit lait

Bon, ok, les myrtilles les ont légèrement coloré ^^ Mais ça ne leur a rien enlevé de leur saveur ni de leur texture ( craquants à l’extérieur et fondants en dedans).

Je valide à 100% le kinako et je vais vite le tester autrement ! 

Pour 12 cookies, il te faut:

  • 130g de poudre d’amande
  • 90g de farine de soja
  • 40g de kinako
  • 150g de petit lait ( ou de lait )
  • 80g de compote sans sucre
  • 1CS de bicarbonate
  • 1CS de vinaigre de cidre
  • 1CS de psyllium
  • 1 à 2 CS de xylitol
  • 60g de myrtilles surgelées
Cookies au kinako myrtilles et petit lait
Cookies au kinako myrtilles et petit lait

La recette :

Mélange les ingrédients secs et la compote, pour obtenir un genre de pâte sablée.

Ajoute les ingrédients liquides.

Incorpore les myrtilles surgelées.

Forme 12 boules et écrase les légèrement.

Enfourne 25 min à 180°C.

Laisse refroidir sur une grille.

Kinako offert par Aromandise.

À la recherche de mon Ikigai

Après avoir découvert le Hygge au travers d’un livre passionnant dont je t’ai déjà parlé ici, je viens d’avoir l’occasion d’en apprendre plus sur le Ikigai.


Peut-être n’en as-tu jamais entendu parler, c’est pourquoi je vais me faire un plaisir de te décrire un peu de quoi il s’agit et de te donner par la même occasion mon avis sur le livre La méthode Ikigai, de Hector Garcia et Francesc Miralles.


Mais qu’est-ce que le Ikigai ?


Pour les japonais il s’agit d’une mission de vie, un but pour lequel on se lève le matin et qui fait qu’il vaut le coup de vivre sa vie. Tout le monde en serait pourvu, même si nous ne nous en rendons pas forcément compte.


La méthode Ikigai fait suite à un premier livre intitulé Ikigai les secrets du Japon pour mener une longue et heureuse vie, qui a rencontré un vif succès.


Nous allons découvrir trois lieux emblématiques du Japon, qui chacun vont correspondre à un moment-clé de notre vie :


Dans ce second opus, les deux auteurs décident de nous faire passer de la théorie à la pratique en nous emmenant dans un voyage fort sympathique.


Tokyo nous plongera dans le futur pour que nous puissions nous fixer des objectifs, dans le but de les accomplir.


Kyoto nous emmènera dans notre passé, pour que nous puissions comprendre d’où nous venons et retrouver les passions que nous avions étant gamins.


Ise représentera notre présent, ce moment qu’il ne faut pas négliger et vivre à fond.


Un joli programme pour cultiver le bonheur au quotidien et trouver l’harmonie qui est en nous.


Armés d’un gros trousseau de 35 clés, regroupant des anecdotes et des réflexions sur le Japon, mais aussi de petits exercices, nous allons partir à la recherche de notre Ikigai.


C’est avec toute la sagesse japonaise que nous allons survoler un pays merveilleux où le bien-être sera le point le plus important : notre bien-être.
D’ailleurs de fil en aiguille nous allons réaliser que chacun de nos actes, chacune de nos paroles, sans que nous en ayons conscience, concordent vers un même but : notre Ikigai.


J’ai beaucoup apprécié cette aventure japonaise au travers de mon subconscient, qui non seulement m’a permis de m’imaginer, sac à dos et valises à la main, me baladant de ville en ville dans un pays étranger, mais aussi de comprendre comment donner une orientation à ma vie.
Pas besoin de se fixer un but ultra compliqué. Juste de choisir des objectifs qui nous font sortir de notre zone de confort et nous motivent à aller de l’avant.


A Okinawa, coin au sud du Japon connu pour la longévité de sa population, l’expression est souvent utilisée pour exprimer une forte passion, qui anime toute une vie. Dans le genre du rêve de Tiana, personnage de La Princesse et la Grenouille, qui voulant à tout prix posséder son propre restaurant en mémoire de son père, va travailler sans relâche et se lever chaque matin avec le sourire malgré les épreuves.


Pour ma part j’ai découvert en cherchant mon Ikigai, qu’au delà du fait que j’aime écrire, prendre des photos et cuisiner, ce qui me permet de tenir ce blog, c’est  l’envie de partager, de discuter et peut-être de communiquer une de mes passions à certains d’entre vous, qui est ma véritable raison d’être, mon Ikigai.


Faire des échecs du passé, des réussites pour le futur, tout en cultivant son potentiel.


Merci Harmonie Solar éditions, de m’avoir aidé à trouver mon Ikigai enfui en moi, grâce à ce livre que vous m’avez envoyé !