Mangas Sailor Moon : Glénat ou Pika

Si tu passes de temps en temps sur mon compte Instagram, tu auras remarqué que je suis à fond en mode Sailor Moon en ce moment.

Entre le déguisement pour Mlle Princesse, les dessins animés que je redécouvre petit à petit, les créations en fimo que je réalise pour ma boutique et les mangas que je dévore en un rien de temps, je peux dire que cette année, je retourne à l’époque du Club Dorothée.

Mais aujourd’hui, on va, si tu le veux bien, se concentrer uniquement sur les bouquins.

Tout d’abord, il faut savoir que les aventures de Sailor Moon ont commencé dans le magazine Nakayoshi, avant d’être publiées sous la forme de mangas.

C’est en 1995 que le premier volume français sort, édité par Glénat.

Cette collection est composée de 18 tomes et est désormais assez difficile à trouver ( du moins dans des prix raisonnables, l’intégrale pouvant atteindre les 150 euros voir plus ).

Sailor Moon chez Glénat

En 2012, Pika édition réédite Sailor Moon, mais cette fois sous seulement 12 tomes ( avec en bonus, 2 autres volumes avec des histoires << hors série >> ).

Sailor Moon chez Pika

Tu vas me dire, c’est bien beau tout ça, mais qu’elle édition choisir? Laquelle est la plus sympa?

Commençons par regarder les couvertures

Glénat joue beaucoup sur la couleur. Les couvertures sont très colorées et attirent l’œil. Elles comportent de grandes illustrations sur le recto comme sur le verso. Et certaines sont les mêmes que pour les couvertures originales japonaises ( comme par exemple pour la couverture du tome 1 original et du tome 6 de chez Glénat ).

Couvertures Glénat

Couvertures Glénat

Couverture tome 6 chez Glénat

Couverture tome 6 chez Glénat

Couverture tome 1 édition originale japonaise

Pika édition a un côté plus sage, plus girly et kawaii avec ses couvertures blanches et ses illustrations un peu pastelles, qui, celles-ci correspondent exactement à celles des rééditions japonaises parues à partir de 2003 chez Kodansha. Sur le verso des couvertures, les guerrières sont représentées version chibis.

 Cette collection est éditée sous le nom de Pretty Guardian Sailor Moon.

Couvertures de chez Pika

Couvertures de chez Pika

Pika a les mêmes couvertures que la réédition japonaise

Pika a les mêmes couvertures que la réédition japonaise

Arrière des couvertures de Pika

Arrière des couvertures de Pika

Niveau contenu…

Chez Glénat, le sens de lecture a été modifié, pour se mettre en version sens de lecture occidental. Tandis que Pika a gardé le sens de lecture japonais, ce qui a mon goût est plus logique pour un manga.

Ce qui change pas mal entre ces deux éditions, ce sont les noms et prénoms.

Pika a bien gardé les noms originaux, mais Glénat les a beaucoup modifiés en les mélangeant avec ceux des dessins animés. L’héroïne par exemple, qui au départ s’appelle Usagi Tsukino ( ce qui est toujours le cas chez Pika ), devient Bunny Tsukino chez Glénat ( la demoiselle s’appelant Bunny Rivière dans le dessin animé ).

Un gros plus pour Glénat, qui a la bonne idée de contenir quelques pages de bonus, ainsi que des petits mots de l’auteur, comme dans la version originale. C’est agréable de pouvoir découvrir au travers de ces quelques lignes ou dessins, les sentiments de l’auteur durant la réalisation de ces mangas.

Bonus Glénat

Bonus Glénat

Bonus Glénat

Bonus Glénat

Du côté de Pika, la différence vient de ses pages en couleurs, que l’on trouve au début de chaque tome. Alors là, deux écoles s’affrontent…. Certains aiment ça, d’autres comme moi en sont moins accros…. Personnellement, même si je trouve ces illustrations en couleur très jolies, je pense qu’un manga a plus de << charme >> quand tout le contenu est en noir et blanc. Mais bon, chacun voit midi à sa porte…

Pages en couleur de chez Pika

Pages en couleur de chez Pika

Ce qui au final fera sûrement plus pencher la balance d’un côté ou de l’autre, risque d’être le prix.

Car comme je te le disais plus haut, les tomes de chez Glénat ne se trouvant plus qu’en occasion et étant devenus rares, ils sont du coup très chers. Il faut de la patience pour les dénicher et on a plus de chance de les trouver sur le net qu’en boutique. Je te dis ça en connaissance de cause…. Je passe régulièrement dans plusieurs magasins de mangas d’occasion en espérant un jour tomber sur le saint graal ( il me manque 8 tomes de chez Glénat  pour terminer ma collection ), mais en vain. Je vais devoir me résigner à les acheter via internet.

Par contre, les tomes de chez Pika, qui sont encore vendus en neuf à 6,95 euros l’unité, se trouvent très facilement en occasion. En général il est possible de les avoir pour 2 à 3 euros pièce via Leboncoin ou Priceminister.

Glénat ET Pika

Glénat ET Pika

Personnellement, j’avais commencé avec les premiers tomes de chez Pika. J’aime leurs couvertures girly et ils se dévorent en quelques heures. Surtout qu’à la différence des dessins animés, ça ne traîne pas ! Pas besoin d’attendre trop longtemps pour voir apparaître les différentes guerrières, ni pour en apprendre plus sur Princesse Serenity.

Mais comme je voulais aussi découvrir les bonus présents dans les tomes de chez Glénat et qu’avoir l’édition originale française me tentait énormément, j’ai finalement décidé de collectionner les deux versions. Puis, tenter de dénicher les volumes de Glénat à un prix à peu prêt correct, c’est comme une petite chasse au trésor pour moi…. Une quête… Avec une petite fierté quand je mets enfin la main dessus. ^^

4 comments

Répondre à MamanFée Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.