Concours Bento Umami

J’envie les Japonais et leurs bentos. Toujours si appétissants. Toujours si kawaii. Franchement, quand je vois certaines photos qui passent sur le net, j’en viens à me dire que parfois il est dommage de manger ce que ces fameux bentos contiennent.

Photo récupérée Ici

Je n’imagine même pas la patience qu’il doit falloir, tout comme la maîtrise, pour réaliser d’aussi beaux plats.

Pour ma part, mes bentos sont loin d’être aussi fantastiques. Mais ce n’est pas grave. Ça n’enlève rien au plaisir que j’éprouve lorsque je les déguste.

Tu le sais, j’en emporte souvent avec moi, été comme hiver.

Et mon coup de cœur va toujours à la même enseigne. Celle que j’ai découverte l’année dernière et en qui j’ai une parfaite confiance :

Umami est une marque 100% française engagée, qui reverse 1% de son chiffre d’affaire à des associations environnementales.

Les bentos que l’enseigne propose sont de qualité, bien hermétiques, sans BPA, passant au micro-ondes / lave vaisselle et garantis 5 ans. Certains sont même éco-friendly et réalisés en fibre de bambou.

La glacière que j’ai eu la chance de pouvoir tester, est parfaite pour contenir mon bento, ainsi qu’une petite bouteille, quelques fruits et ma serviette. Pas de problème pour conserver mon repas au frais durant plusieurs heures grâce à elle, en ajoutant juste un petit pain de glace dedans.

Il ne me resterait plus qu’à essayer la théière en verre, qui m’a l’air très jolie, pour savoir si toute la gamme Umami est un combo gagnant ^^

En attendant, c’est avec joie que j’ai pu agrandir ma collection de bentos Umami, avec l’un des ptits nouveaux.

Cette version rose poudrée de leur célèbre bento à 2 étages ( dont je t’avais parlé ICI ), est adorable.

Concours Bento Umami

A la fois élégant, girly, aux couleurs toutes douces, ce bento a un design craquant qui plait autant à ma fille qu’à moi-même. Je ne te dis même pas la bataille pour savoir qui d’elle ou de moi va pouvoir l’utiliser lors des picnics ^^

Encore une fois, ce bento contient 2 séparateurs amovibles permettant d’éviter de mélanger tous les aliments, ainsi qu’un assortiment de 3 couverts ( petit regret : il manque à mon goût des petites baguettes chinoises ).

Le plus, c’est que désormais ce bento, qu’il soit dans cette teinte ou dans une autre, est livré avec un mini pot carré. Une ptite boîte qui est ultra pratique pour transporter une sauce, des graines, du gomasio, du gingembre, des olives, etc…

Concours Bento Umami

Sur ces photos, j’avais emporté une dose de ma confiture maison de mûres sauvages. Rien à coulé et malgré ma crainte de voir l’intérieur de la boîte teintée en violet à cause de cette gourmandise, il n’y a eu aucun problème au lavage ( que je fais à la main faute d’avoir un lave vaisselle ).

Bref… Tu l’auras compris, je suis vraiment ravie de mes accessoires Umami et c’est pourquoi aujourd’hui, je te propose de tenter de remporter ce joli bento rose.

Pour cela, fonce jouer au concours qui se trouve sur mon compte Instagram !

Gâteau au yaourt framboise pomme romarin pignon, au Vitaliseur

Gâteau au yaourt framboise pomme romarin pignon, au Vitaliseur

Tu la sens cette bonne odeur de Provence? Allonge toi, ferme les yeux et laisse moi te mettre dans l’ambiance.

Imagine… L’herbe fraîche sur ta peau. Les rayons du soleil qui te réchauffe doucement. Le vent qui joue dans tes cheveux. Le chant des cigales. Le parfum de la lavande. L’ombre des oliviers. L’accent joyeux des passants.

C’est ce que tu vas ressentir en croquant dans une part de ce cake plein de saveurs d’été. Fruité, moelleux, avec une cuisson à la vapeur douce pour préserver tous les nutriments des ingrédients, ce gâteau au yaourt n’a rien de traditionnel, et vaut le détour.

Ingrédients :

  • 1 pot de yaourt de soja
  • 2 pots de farine de soja
  • 1 pot de fécule de pomme de terre
  • 3 œufs
  • 2CS de psyllium
  • 1CS de bicarbonate
  • 1CS de vinaigre de cidre
  • 130g de pomme mixée
  • 50g de pomme en morceaux
  • 50g de framboises
  • 4CC de romarin
  • 2 à 3CS de sucre de coco
  • quelques amandes décortiquées et concassées
  • quelques pignons
Gâteau au yaourt framboise pomme romarin pignon, au Vitaliseur

Déroulé :

Porte à ébullition 1/3 d’eau dans la cuve du vitaliseur.

Mélange le yaourt avec le vinaigre de cidre et la pomme mixée.

Bats les œufs avec le sucre, puis ajoute le tout au mélange liquide.

Mélange la farine, la fécule, le psyllium, le bicarbonate et le romarin.

Incorpore le mélange liquide à ce mélange sec.

Verse la préparation dans un moule à cake recouvert de papier cuisson.

Ajoute dessus les morceaux de pomme, les framboises, un peu d’amandes concassées et des pignons.

Dispose le moule dans le tamis et mettez à cuire 45 min.

Laisse bien refroidir avant de démouler ce gâteau.

Astuces : Vous pouvez utiliser des fleurs de lavande comestibles à la place du romarin, pour obtenir une saveur encore plus provençale. Si vous aimez les gâteaux forts en sucre, n’hésitez pas à adapter la quantité de sucre de coco.

Réduction Vitaliseur de Marion

Tu sais quoi ?! Désormais je suis prescriptrice pour le Vitaliseur de Marion Kaplan.

Ce qui signifie que je peux te faire profiter de tarifs exceptionnels pour que tu puisses toi aussi t’offrir ce super appareil ou encore le Trio qui est un accessoire à ajouter pour encore plus de recettes à réaliser.

Alors n’hésite pas à me contacter si tu veux profiter de ces offres !

Pan Bagnat Cake au Vitaliseur de Marion

Pan Bagnat Cake au Vitaliseur de Marion
Pan Bagnat Cake au Vitaliseur de Marion



Viva, viva, Nissa la Bella

O la miéu bella Nissa
Regina de li flou
Li tiéu viehi taulissa
Iéu canterai toujou.
Canterai li mountagna
Lu tiéu tant ric decor
Li tiéu verdi campagna
Lou tiéu gran soulèu d’or.

Toujou iéu canterai
Souta li tiéu tounella
La tiéu mar d’azur
Lou tiéu cièl pur
E toujou griderai
en la miéu ritournella
Viva, viva, Nissa la Bella.

Canti la capelina
La rosa e lou lilà
Lou Pouòrt e la Marina
Paioun, Mascouinà !
Canti la soufieta
Doun naisson li cansoun
Lou fus, la coulougneta,
La miéu bella Nanoun.


Canti li nouòstri gloria
L’antic e bèu calèn
Dòu dounjoun li vitoria
L’oudou dòu tiéu printemp !
Canti lou vielh Sincaire
Lou tiéu blanc drapèu
Pi lou brès de ma maire
Dòu mounde lou plus bèu.

 

Quand une petite Niçoise amoureuse de sa ville de naissance se retrouve à créer des recettes pour un magazine de cuisine à la vapeur douce, dénommé 95 degrés , spécialement consacré aux cakes, ça donne une revisite de traditionnel Pan Bagnat !

Des anchois, du thon, du poivron rouge et des olives ( entre autres ), comme dans le véritable sandwich rond que l’on dévore les pieds dans le sable au soleil. Avec bien évidemment l’irremplaçable huile d’olive.

Le tout dans un cake sans gluten ni lactose, qui cache un cœur d’œufs durs.

Pan Bagnat Cake au Vitaliseur de Marion
Pan Bagnat Cake au Vitaliseur de Marion

Il te faut :

  • 90g de farine de sarrasin intégrale
  • 50g de fécule de pomme de terre
  • 1CS de psyllium
  • 1CS de bicarbonate
  • 1CS de vinaigre de cidre
  • 5 œufs
  • ½ boîte de thon nature
  • 10 anchois à l’huile
  • 140g de poivron rouge
  • 40g d’oignon rouge
  • 30g de tomates séchées
  • 50g d’olives noires dénoyautées
  • 2CS d’huile d’olive
  • 10cl d’eau gazeuse
  • 1CC de sel
  • ½ CC de poivre
Pan Bagnat Cake au Vitaliseur de Marion

La recette :

Fais bouillir 1/3 d’eau dans la cuve du vitaliseur.

Prépare 3 œufs durs, en les mettant à cuire 9 minutes dans le tamis.

Mélange la farine, la fécule, le psyllium, le bicarbonate, le sel et le poivre.

Mélange le vinaigre, 2 œufs, l’huile d’olive et l’eau gazeuse.

Émince l’oignon et coupe le poivron et les tomates séchées en morceaux.

Mélange la préparation sèche avec celle liquide.

Ajoute l’oignon, le poivron, les tomates, les olives, le thon et les anchois.

Écale les œufs durs.

Verse 1/3 de la pâte dans un moule à cake recouvert de papier cuisson.

Insère les 3 œufs durs en ligne, dans la pâte que tu viens de verser dans le moule.

Recouvre avec le reste de la pâte.

Dispose le moule dans le tamis et mettez à cuire 40 min.

Laisse bien refroidir le cake avant de le démouler.

Réserve au moins 1h au frigo avant de le servir.

Tu sais quoi ?! Désormais je suis prescriptrice pour le Vitaliseur de Marion Kaplan.

Ce qui signifie que je peux te faire profiter de tarifs exceptionnels pour que tu puisses toi aussi t’offrir ce super appareil ou encore le Trio qui est un accessoire à ajouter pour encore plus de recettes à réaliser.

Alors n’hésite pas à me contacter si tu veux profiter de ces offres !

Un voyage en Grèce avec les huiles Elies

Être née dans le Sud ça vous oblige à ne jurer que par l’huile d’olive. Ce liquide coule dans vos veines, à tel point que vous en mettez partout. De la cuisine, à vos soins pour le corps et les cheveux.

Sauf que malheureusement, il est aujourd’hui très difficile de trouver une huile de qualité. Et lorsque l’on pense être tombé sur la perle rare, il arrive bien souvent que l’on soit déçu.

C’est pourquoi pour mes recettes de cet été, je m’étais mis dans l’objectif de dénicher LE produit qui saurait mettre en valeur mes plats. Celui qui lui apporterait ce petit plus à la dégustation.

J’ai donc farfouillé sur la toile et j’ai fini par découvrir la marque Elies.

L’histoire de sa créatrice, Lauren Perriot, m’a intrigué et poussé à la contacter.

Après quelques échanges, nous avons décidé de collaborer et je dois dire que j’en suis enchantée.

Pourquoi tant d’engouement pour une simple huile ?

Laisse moi t’expliquer…

L’huile d’olive Elies n’est pas une simple huile du commerce, contenant un mélange d’olives intraçable. Cette huile a une âme, une vie, que l’on peut toucher du doigt.

Mais commençons par le commencement…

Lauren Perriot a passé toute son enfance à partir en vacances en Grèce avec ses parents, gardant de merveilleux souvenirs de ces instants. Sans être née là-bas, elle a une passion pour ce lieu que je rêve moi-même de découvrir un jour.

La jeune femme va même s’y installer quelques temps avant de devoir revenir en France, période durant laquelle elle tombe sous le charme de leur huile d’olive.

Ce coup de cœur va lui inspirer un joli projet : Elies qui signifie olive en grec.

La particularité qui fait de cette huile un produit d’exception vient du QR code présent sur les bouteilles.

Rien qu’en scannant ce petit dessin qui regorge de secrets et de mystère, il est possible de connaître directement le producteur ayant permis de donner naissance à l’huile que l’on a entre les mains.

Un véritable jeu à la Sherlock Holmes, ludique, palpitant et qui garantit une traçabilité parfaite.

À peine le téléphone dégainé que l’on voyage en Grèce, pour se promener dans les parcelles du producteur à travers des photos, tout en apprenant le nom de celui-ci tout comme la date de récolte des olives présentes dans notre divin liquide.

Cette idée a pour effet de rendre chaque bouteille d’huile unique. En effet l’enseigne propose des huiles en mono-parcellaire, ce qui signifie que les olives d’une même bouteille, ne sont récoltées que sur une unique parcelle d’un unique producteur, dans la région de Kalamata. Il n’y a donc pas de mélange, juste une huile très pure et pleine de saveur.

Par conséquent, d’une bouteille à l’autre, l’arôme de l’huile d’une même gamme ou non, sera différent. Si ta première bouteille d’huile vient du producteur A et que la seconde vient du producteur B, forcément l’huile sera différente. Et même si les 2 viennent du même producteur, suivant les facteurs météorologiques l’olivier n’aura pas réagi de la même façon en continu, ni produit toujours autant d’olives.

C’est pour cela que les huiles Elies révèlent de délicates surprises à chaque flacons.

De plus les producteurs s’occupent eux-mêmes de presser à froid leur huile directement chez eux. Après quelques mois de décantage, Elies achète le fameux liquide vert aux producteurs, sans le moindre intermédiaire, pour finir par le mettre en bouteille dans l’atelier se trouvant en Tourraine. Les flacons noirs sont ensuite disponibles dans certaines enseignes BIO et dans des magasins comme Monoprix, Super U, Carrefour etc… Liste ici.

Actuellement Elies travaille avec 3 producteurs. Il est d’ailleurs ultra simple de savoir de chez qui vient notre huile, puisque le nom de celui-ci est directement inscrit sur les bouteilles.

Elies propose 2 gammes d’huile d’olive, toutes deux extra-vierges :

la gamme Delta, de producteurs non conventionnés
la gamme Beta Bio, de producteurs labellisés Bio en Grèce et contrôlés en France par Ecocerf

J’ai eu le plaisir de recevoir un flacon de chaque gamme, ce qui m’a permis de les comparer.

Dans un premier temps, j’ai été séduite par la bouteille en elle même. Un joli écrin noir, évitant au soleil et à la lumière d’abîmer l’huile, sur lequel je peux retrouver de nombreuses informations, comme le taux d’acidité ( permettant de connaître la qualité de l’huile présente dans la bouteille –  extra vierge = acidité en dessous de 0,8% ), la gamme, le nom du producteur, le type de fruité, des conseils de consommation, etc…

Un packaging sobre, élégant, qui promet de belles surprises.

Lauren P. m’ayant conseillé de commencer ma dégustation par l’huile Delta, je me suis exécutée. Rendons à César ce qui est à César, après tout elle s’y connaît largement plus que moi en matière d’huile d’olive. Donc je lui ai fait confiance.

Premier test à l’aide d’une petite cuillère. Juste l’huile, rien de plus. Mon huile Delta est très douce, avec un petit goût effectivement fruité qui me donne envie de l’utiliser sur un plat sucré salé.

Du coup, le second test a été fait avec une salade mêlant fruits et légumes. Un régal.

J’ai procédé de la même façon pour la dégustation de l’huile Beta Bio.

Tout d’abord au naturel, puis cuisinée.

Celui-ci a, me semble-t-il, un goût plus prononcé. Légèrement plus fort. Un délicieux arôme qui reste plus présent en bouche.

Je l’ai adoré sur un poisson cuit au barbecue. Juste un filet d’huile au moment de servir et un petit tour de moulin à poivre, et c’était parfait.

Tu l’auras compris, j’ai vraiment un immense coup de cœur pour l’huile d’olive Elies et tout ce qu’elle comprend, que ce soit ses belles valeurs, son engagement, son aspect ludique qui m’a fait voyager et découvrir d’où venaient les olives présentes dans mes bouteilles, et ses saveurs. 

Je compte d’ailleurs petit à petit te partager des recettes réalisées avec mes 2 huiles, qui je l’espère te plairont.

Merci à Lauren Perriot de m’avoir fait confiance en me permettant de découvrir son travail !

Cake Tourta De Blea Nissarda au Vitaliseur

Cake Tourta De Blea Nissarda au Vitaliseur

Après le cake salé version Pan Bagnat réalisé pour le dernier numéro du magazine 95 degrés, c’est au tour de la Tourta De Blea d’être refaite à ma sauce.

Une pâtisserie sucrée qui a tendance à étonner les personnes ne la connaissant pas. Et pour cause, elle cache un ingrédient mystère qui n’est autre que la blette.

Cet incontournable de la cuisine niçoise a tout pour plaire, avec sa gourmandise, ses raisins macérés dans le rhum et ses délicieux pignons de pin.

Cake Tourta De Blea Nissarda au Vitaliseur

Pour essayer ma revisite à la vapeur douce , fonce feuilleter ton 95 degrés !

Cake Tourta De Blea Nissarda au Vitaliseur

Photos de Sylvain Thiollier

Tu sais quoi ?! Désormais je suis prescriptrice pour le Vitaliseur de Marion Kaplan.

Ce qui signifie que je peux te faire profiter de tarifs exceptionnels pour que tu puisses toi aussi t’offrir ce super appareil ou encore le Trio qui est un accessoire à ajouter pour encore plus de recettes à réaliser.

Alors n’hésite pas à me contacter si tu veux profiter de ces offres !

Coleslaw chou kale et fenouil

Coleslaw chou kale et fenouil

J’ai l’impression d’avoir mis pas mal de recettes sucrées ces derniers temps. Alors aujourd’hui j’apporte un peu de fraîcheur et de légèreté avec cette variante du coleslaw.

Ce plat est à l’origine une salade de chou et de carotte, que l’on retrouve surtout en Amérique, et qui bien souvent est assaisonné d’une sauce à base de mayonnaise et de sucre. Du coup, c’est loin d’être une salade des plus diététique. Pourtant elle fait partie des incontournables des pique-niques et barbecues américains.

Le nom coleslaw viendrait du mot néerlandais koolsla : kool signifiant chou et sla pour salade.

Cette salade est une grande voyageuse, puisqu’elle est répandue un peu partout à travers le monde, sous différentes appellations et avec différents ingrédients ( brocoli, pomme, poireau, jambon, fromage, babeurre, graines de fenouil…. ).

Ici il sera question de chou kale, de carottes, de fenouil et surtout d’un assaisonnement bien plus light et citronné.

Coleslaw chou kale et fenouil

Pour 2 personnes, il te faut :

  • 2 belles carottes
  • 100g de chou kale violet
  • 1/2 fenouil
  • jus de citron
  • fleur de sel de Guérande
  • graines de cumin
Coleslaw chou kale et fenouil

La recette :

Commence par râper les carottes et le fenouil.

Ôte les tiges du chou kale ( garde les pour une autre recette ) et hache les feuilles.

Mélange les légumes.

Ajoute une dose de jus de citron et de fleur de sel ( en fonction de tes goûts ).

Ajoute un peu de graines de cumin.

Mélange bien.

Coleslaw chou kale et fenouil

A déguster très frais.

Avec cette recette je participe au #healthyspringandme de Quinoa et Basmati .

Buns au levain, farcis aux poivrons et saucisses épicées

Buns au levain, farcis aux poivrons et saucisses épicées

Parfois je me dis que mes enfants n’ont pas << la chance >> de manger comme les autres. Que je ne m’arrête pas dans le rayon pâtisserie du supermarché pour leur prendre un éclair au chocolat ou une part de tarte au citron. Que ça doit bien faire un an ou plus, que je ne les ai pas emmené au McDo. Qu’au lieu de leur avoir acheté des beignets de carnaval dégoulinants d’huile, ils ont eu des beignets sans gluten au four.

Que peut être, ou même surement, que sans ma maladie, ils mangeraient plus comme leurs copains.

Mais finalement, en y réfléchissant bien, je me dis que c’est un mal pour un bien.

Oui, ils ne se gavent pas sans arrêt d’aliments industriels, mais ils ne sont pas privés pour autant. Parfois ils dévorent des pizzas du commerce et parfois ils en ont des faites maison.

Ils partent de temps en temps à l’école avec des biscuits fourrés basiques, et d’autres fois, ils emportent des parts de banana bread ou des pancakes healthy.

D’ailleurs, non seulement ils ne sont pas en manque de gourmandises et de bons petits plats ( merci à eux de jouer le rôle de cobayes pour moi et toi ^^ ), mais en plus, ils connaissent certainement une plus grande variété d’aliment que leurs camarades. De nombreuses personnes m’ont déjà dit être étonnées de voir tout ce qu’ils acceptaient de manger ou qu’ils adoraient ( gingembre, wasabi, radis noir, blettes…. ).

C’est bien pratique d’avoir des gamins qui raffolent comme soi, de certains ingrédients qui en général déplaisent aux mômes. Et encore plus pratique qu’ils soient autant accro aux épices et aux plats relevés.

Grâce à ça, pas besoin de se priver.

Buns au levain, farcis aux poivrons et saucisses épicées

C’est pourquoi le Chéri a pu préparer pour eux, il y a quelques jours, ces buns maison, farcis avec des légumes mais surtout du chorizo fort et de la saucisse à l’ail.

Ils sont partis comme des petits pains… ( Ok, je sors ^^ )

Buns au levain, farcis aux poivrons et saucisses épicées

Pour 6 buns, il te faut :

  • 500g de levain actif
  • 460g de farine
  • 2CS d’huile d’olive
  • 1CS de bicarbonate
  • 2CS de vinaigre de cidre
  • 15cl d’eau
  • 1 oignon
  • 1 gros poivron
  • 50g de chorizo fort
  • 80g de saucisses à l’ail
  • un peu de lait pour la dorure

La recette :

Mélange le levain, avec la farine, l’eau, le bicarbonate, le vinaigre et l’huile.

 Laisse reposer ta pâte au moins 2h dans un endroit chaud, avec un linge au-dessus . 

Émince l’oignon et fais-le revenir quelques secondes à la poêle, avec le poivron, le chorizo et la saucisse coupés en morceaux ( pas besoin de matière grasse, car le chorizo va en faire assez ).

Sur un plan de travail légèrement fariné, pétris ta pâte et divise la en 8 pâtons identiques ( au besoin ajoute un peu de farine ou d’eau, en fonction de la texture de ta pâte, sachant qu’elle doit rester souple ).

Écrase légèrement les pâtons pour en faire des disques un peu épais.

Dispose au centre de chacun, une bonne dose de farce.

Referme la pâte par-dessus ce mélange. 

Boule tes petits pains.

Dispose les sur une plaque recouverte de papier cuisson. 

A l’aide d’un pinceau recouvre les d’une fine couche de lait pour qu’ils puissent dorer.

Enfourne 15 minutes à 180 degrés.

Buns au levain, farcis aux poivrons et saucisses épicées

Halloumi maison

Halloumi maison

Halloumi… Mais qu’est-ce que ça peut bien être que ça ?

Il s’agit d’un succulent fromage originaire de Chypre, à base de lait de chèvre et de lait de brebis.

Halloumi maison

Le halloumi est un fromage à la texture semi-ferme et à la forme repliée caractéristique : celle-ci est due au fait que, durant la fabrication du fromage, la pâte est pliée en deux. Sa maturation dure quarante jours, période durant laquelle il est salé et mis à sécher dans un local aéré, avant d’être conditionné dans un emballage contenant, outre son propre petit-lait, de la saumure et des feuilles de menthe ciselées, les propriétés antiseptiques de cette plante empêchant l’altération du fromage.

La particularité de ce fameux fromage réside dans le fait qu’il peut être poêlé, grillé ou même passé au barbecue en brochettes, sans qu’il ne fonde.

Du coup, c’est bien sympa à ajouter dans des salades, ou même à incorporer dans des burgers. Il est même possible de le frire.

Le petit souci, c’est qu’il n’est pas toujours évident d’en dénicher. L’halloumi n’est pas vraiment répandu en France. Du coup, il faut aller le chercher dans des boutiques Turques ou Grecques.

Et là, bien souvent, on se retrouve avec un fromage qui contrairement à la recette traditionnelle, contient du lait de vache. Sans parler du fait que niveau tarif ce n’est pas donné. Le prix au kilo peut vite flamber.

Alors pourquoi ne pas se lancer dans la réalisation de fromage maison?

Je te promets qu’il n’y a rien de compliqué là dedans et qu’outre le fait que tu vas pouvoir si tu le désires rendre ton halloumi original en y ajoutant des épices, tu vas faire de belles économies. Car non seulement tu vas avoir du fromage délicieux, juste à base de lait de chèvre et brebis, mais en plus tu vas obtenir du petit lait ( lactosérum issue de la coagulation du lait, riche en protéines mais pauvre en matière grasse ) que tu pourras utiliser dans d’autres recettes ( pain, cake, brioche, biscuits, smoothie, sauce… ).

Halloumi maison

Il te faut :

1L de lait frais de chèvre
1L de lait frais de brebis
présure ( quantité à voir sur l’emballage)

Halloumi maison
Halloumi maison

La recette :

Halloumi maison

Mélange les laits et fais chauffer doucement pour atteindre 32°C.

Retire du feu et ajoute la présure.


Laisse reposer une 40aine de minutes pour que le caillé se forme.


Coupe en morceaux et mélange un peu.

Halloumi maison


Fais chauffer à nouveau, mais à feu très doux, pour qu’au bout d’une 20aine de minutes ça atteigne 40 °C.


Verse le caillé dans un morceau d’étamine et laisse bien égoutter, au moins 1h ( garde le petit lait).


Fais chauffer le petit lait pour atteindre une température entre 85 et 90 °C. 


Dispose le fromage dedans et laisse le cuire quelques minutes. 

Halloumi maison


Sors le et laisse le égoutter. 

Halloumi maison


Conserve ton halloumi dans un tupperware au frigo, avec des feuilles de menthe.

Tu n’as plus qu’à l’ajouter dans tes plats et salades.

Halloumi maison

Astuce : conserve le petit lait, pour l’ajouter dans différentes recettes , en remplaçant le lait ou l’eau par celui-ci. Tu peux même le congeler si tu en as trop en une fois.