Oursons sablés salés avec amandes

Oursons sablés salés avec amandes

Ils ne sont pas trop mignons ces petits oursons qui tiennent une amande ?

Ce sont des biscuits assez répendus sur la toile. La particularité des miens, c’est qu’ils ne sont pas sucrés. J’ai revisité la recette pour en faire des gâteaux apéro croquants et kawaii pour l’apéritif de Noël.

Oursons sablés salés avec amandes

Pour 22 oursons, il te faut :

  • 150g de farine de seigle
  • 100g de farine T55
  • 115g de beurre pommade
  • 1 œuf
  • 1cc de sel de camargue
  • 2cs de jus de citron
  • 1cc de levure
  • 3cs de graines de pavot
  • 2cs de lin
  • 1cc de purée de piment
  • 22 amandes
Oursons sablés salés avec amandes

La recette :

Mélange les farines, le sel et la levure.

Ajoute l’œuf, le jus de citron, le piment, le beurre et pétris jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Incorpore les graines.

Étale la pâte sur un plan de travail fariné.

Coupe 22 oursons avec un emporte-pièce.

Dispose une amande entre les pâtes des ours et replie celles-ci pour qu’ils puissent les tenir.

Enfourne 8 à 10 min à 180°C.

Laisse bien refroidir sur une grille.

Muffin burger à l’avocat, bacon et œuf au plat

 

Muffin burger à l'avocat, bacon et œuf au plat

 

 

Aujourd’hui, question existentielle : es-tu plus hamburger du commerce ou fait maison?

Perso, depuis que je cuisine moi même la majeure partie de mes aliments, je ne jure plus que par les burgers homemade. De cette façon, il m’est possible d’ajouter tous les ingrédients que j’aime, de << pimper my sandwich >> ^^

Comme ça, j’obtiens un burger totalement à mon goût, sans saletés ajoutées ne servant à rien ( sauf à fusiller ma santé ). Un plaisir à l’état pur.

Et quand je dis homemade, cela veut bien entendu dire que je prépare tout de A à Z.

Du pain, à la sauce….

Ici, tu vas croquer dans un œuf au plat, du bacon grillé et des crudités, coincés dans un english muffin complet au seigle et au levain, assaisonnés par un guacamole épicé.

Je t’assure que c’est une petite merveille!

 

 

Muffin burger à l'avocat, bacon et œuf au plat

 

Pour 1 burger, il te faut :

  • 1 muffin anglais complet au seigle et levain, sans matière grasse
  • 1 tranche de bacon
  • 1 œuf
  • 1/2 avocat
  • 1 rondelle de tomate
  • quelques feuilles de salade
  • des épices ( à guacamole, mexicaines, asiatiques…. )
  • jus de citron

 

Muffin burger à l'avocat, bacon et œuf au plat

 

Direction la cuisine :

Commence par écraser l’avocat et ajoute un peu d’épices ( plus ou moins en fonction de tes goûts ), ainsi qu’un filet de jus de citron.

Coupe ton muffin anglais en 2.

Fais le griller doucement au four ou dans un grille électrique.

Pendant ce temps, fais cuire ton œuf à la poêle ainsi que ta tranche de bacon.

Passe au montage de ton burger.

Pour cela dispose sur une des moitiés de muffin anglais, une partie de ton guacamole.

Dispose dessus la tranche de tomate, un peu de salade, le bacon grillé, encore de la salade et l’œuf au plat.

Recouvre la seconde partie du muffin avec le reste de guacamole et referme ton burger avec celui-ci.

 

Muffin burger à l'avocat, bacon et œuf au plat

 

A déguster avec des frites de panais et des graines germées.

Muffins anglais complets au seigle et levain, sans matière grasse

Un grand moment que je n’avais plus cuisiné au levain naturel.

Il faut dire que malheureusement, Hermann et Dumbledor n’ont pas franchement apprécié que je parte en vacances plusieurs fois…. Et pour bien me le faire comprendre, ils ont pris la poudre d’escampette….

Il m’a donc fallu trouver un nouveau colocataire… ( T’en fais pas, je ne vais pas tarder à te le présenter…. Mais aujourd’hui, il fait son timide…. Ce sera pour une autre fois… )

Bref….

Mon ptit pote, pour la première fois, a bien voulu venir faire un peu de boulange avec moi.

 

 

Muffins anglais complets au seigle et levain, sans matière grasse

 

Au menu, de gros muffins anglais.

Mais pas avec ma recette habituelle. Ceux-ci sont à la farine complète et à la farine de seigle. Pourquoi ce mélange ? Pour obtenir des muffins riches en fibres et plus digestes, avec la saveur particulière du seigle.

Le ptit plus de cette nouvelle version, c’est qu’elle ne contient pas de matière grasse. En effet, j’ai préféré utiliser de la purée de butternut ( bon ok…. je venais d’en faire un peu trop pour un repas, alors je me suis dit que ça pourrait m’aider à l’écouler ^^ ). Et comme j’ai mis du lait végétal, ces English Muffins sont vegans.

 

Muffins anglais complets au seigle et levain, sans matière grasse

Pour 6 muffins il te faut :

  • 130g de farine complète
  • 120g de farine de seigle
  • 100g de levain actif
  • 50g de purée de butternut ( juste la courge cuite à la vapeur et mixée )
  • 150ml de lait de soja
  • 1CC de sel
  • un peu de farine de maïs

 

Muffins anglais complets au seigle et levain, sans matière grasse

 

Direction la cuisine :

Mélange les farines, le levain, la purée de butternut, le lait et le sel.

Pétris le tout quelques minutes, jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse, un peu collante.

Dispose la pâte dans un saladier, que tu recouvres soit d’un torchon propre, soit de film alimentaire.

Laisse reposer la pâte à température ambiante pendant au moins 4 à 5h ( étape du pointage ). Tu peux ensuite si besoin, placer la pâte au frigo et l’utiliser le lendemain ( il faudra alors la laisser 1h à température ambiante pour qu’elle se réchauffe ).

Elle va doubler de volume.

Farine ton plan de travail et renverse dessus ta pâte.

Ne la dégaze pas !

Coupe 6 pâtons et forme avec des boules.

Recouvre une plaque de papier sulfurisé et saupoudre de farine de maïs.

Dispose dessus les boules de pâte et saupoudre les elles aussi de farine de maïs.

Laisse lever 20 minutes tes boules de pâte à température ambiante ( étape de l’apprêt ).

Fais chauffer une poêle à feu moyen.

Dispose délicatement les pâtons dans la poêle ( aide toi d’une spatule ).

Laisse les cuire quelques minutes sur la première face, puis retourne les doucement.

Retourne les régulièrement et au besoin, baisse le feu, pour qu’ils ne brulent pas.

Les boules de pâte vont à la fois gonfler et s’aplatir sur chaque faces.

Elles doivent cuire 10 à 15 minutes ( jusqu’à ce que les bords ne soient plus mous et les faces dorées ).

 

Muffins anglais complets au seigle et levain, sans matière grasse

Au moment de les déguster, coupe tes muffins en deux et grille les un peu.

Baguette seigle et céréales au levain naturel

Baguette seigle et céréales au levain naturel

 

Tellement longtemps que je n’avais pas refait de pain avec Albus, mon ptit coloc qui est entré dans ma vie depuis plus d’un an désormais.

C’est si gratifiant de voir que grâce à son levain naturel, il est possible de réaliser son propre pain maison, qui gonfle doucement au four. De quoi être fière ^^

Cette fois-ci, j’ai eu envie de préparer une jolie baguette pour le ptit déjeuner. J’avais prévu de faire des œufs à la coque, donc ce pain à la mie dense était parfait pour faire de bonnes mouillettes. Un agréable goût de seigle, accompagné de céréales….

 

 

Baguette seigle et céréales au levain naturel

Il te faut :

*200g de farine de seigle T130

*100g de farine complète pour pain aux céréales Mon Fournil

*170g d’eau tiède

*150g de levain actif ( nourri quelques heures avant )

*4 à 8g de sel marin A.Vogelsuivant les goûts )

*lait ou jaune d’oeuf

 

Baguette seigle et céréales au levain naturel

Préparation :

1 — Pétrissage.

Dans le bol d’un robot, verser l’eau puis les farines.

Pétrir environ 2 min à vitesse minimum, puis laisser reposer la pâte en couvrant le bol d’un torchon, pendant 45 min. C’est ce que l’on appelle l’autolyse, une étape permettant à la farine de bien absorber l’eau, ce qui donnera une pâte plus élastique et ferme.

Ajouter le sel et le levain, puis pétrir 10 min en vitesse 1, et 5 min en vitesse 2 ( au besoin, arrêter parfois le robot pour décoller la pâte du crochet ).

A ce stade, la pâte doit se détacher des parois du bol.

2 — On passe à l’étape du soufflage ( pour mieux comprendre il y a des vidéos sur YouTube ).

Renverser la pâte sur le plan de travail très légèrement fariné.

Fariner les mains et aplatir la pâte pour créer un carré.

Replier la pâte sur elle même en étirant les coins et en les ramenant vers le centre, de façon à enfermer de l’air à l’intérieur.

Faire cela 2 à 3 fois, pour que la pâte devienne plus élastique et risque moins de s’étaler.

3 — Etape du pointage.

Faire une boule avec la pâte et la disposer, soudure vers le bas, dans le bol du robot.

Couvrir d’un torchon et laisser reposer au chaud ( près d’un radiateur par exemple ) pendant 5 à 6h (moins de temps s’il fait bien chaud, mais étant en janvier, ma pâte a eu besoin de temps ).

La pâte doit doubler de volume .

4 — C’est le moment du façonnage.

Renverser à nouveau la pâte sur le plan de travail légèrement fariné et faire un boudin.

Former la baguette.

5 — L’apprêt.

Disposer le futur pain sur une plaque couverte de papier cuisson et laisser reposer 1h30 au chaud ( dans un four  légèrement préchauffé, puis éteint, par exemple ).

6 — C’est enfin le moment de la cuisson.

Préchauffer le four à 250°C sans chaleur tournante ( attention, c’est très long ), en mettant la lèchefrite directement sur la sol du four et la grille sur laquelle sera placée la plaque de cuisson, juste au dessus.

Au moment d’enfourner, grigner la pâte en croisant les coupures ( c’est à dire, faire des incisions avec une lame ) pour que la baguette puisse bien se développer.

La badigeonner d’un peu de lait ou de jaune d’oeuf.

Préparer un verre d’eau à côté du four.

Ouvrir le four et glisser rapidement la plaque de cuisson sur la grille.

Verser dans la foulée l’eau dans la lèchefrites et refermer immédiatement le four ( on appelle ça lecoup de buée, étape qui permettra de donner au pain une croûte bien croustillante et pas trop épaisse).

Au bout de 10 min de cuisson, baisser le four à 220°C.

Laisser encore cuire environ 15 à 20 min ( temps pouvant varier en fonction des fours ).

La baguette est cuite lorsqu’elle est bien dorée et qu’elle sonne creux quand on tapote sur le dessous.

La laisser refroidir sur une grille.

 

 

Baguette seigle et céréales au levain naturel

 

Pain d’épices allégé, seigle et châtaigne

“And the fire is slowly dying
And, my dear, we’re still good-bye-ing
But as long as you love me so
Let it snow, let it snow, and snow…”

Ouais je suis un peu en avance… Mais que veux tu ami lecteur, j’ai déjà hâte d’être à Noël et de refaire un réveillon juste avec ma tribu. Comme l’année dernière… Nous avons passé un moment si agréable.

Je me mets de suite dans l’ambiance, en embaumant la maison d’une délicieuse odeur de cannelle, gingembre, miel et autres sublimes parfums qui me font penser aux marchés de fin d’année que l’on trouve dans le nord.

Avec ce Pain d’épices allégé, je rêve déjà de sapin, chocolat chaud et films sur le Vieux Barbu.

 

Pain d'épices allégé, seigle et châtaigne

La farine de seigle lui apporte du moelleux et celle de châtaigne une saveur en plus.

Il est peu sucré car la dose de miel n’est pas excessive, mais cela suffit, puisque le lait de noisette donne lui aussi un petit peu de douceur.

Sans oublier les épices qui sont bien présentes.

Il sera parfait pour réaliser des bonhommes à la Saint Nicholas ( fête célébrée avec des pains d’épices en Lorraine).

Pain d'épices allégé, seigle et châtaigne

Il te faut :

* 130g de farine de seigle

* 100g de farine de châtaigne

* 1 oeuf

* 50g de miel

* 150ml d’eau

* 50ml de lait de noisette

* 1cc de levure

* 1cc de bicarbonate

* 15g de 4 épices

* 10g de cannelle

* 2,5ml d’édulcorant liquide

Pain d'épices allégé, seigle et châtaigne

En cuisine :

Préchauffe ton four à 160°C.

Mélange les farines, la levure, le bicarbonate, et les épices.

Ajoute l’œuf, le miel fondu, l’eau, le lait, et l’édulcorant.

Verse la préparation dans un moule à cake en silicone ou recouvert de papier cuisson.

Enfourne 40 minutes ( vérifie la cuisson à l’aide d’un couteau).

Démoule et laisse refroidir quelques instants sur une grille.

Pain d'épices allégé, seigle et châtaigne

Pour le conserver, place le encore tiède dans un sachet, que tu mets ensuite dans une boîte hermétique.

 

Pains au chorizo, noix et levain

Les petits pains individuels envahissent ma maison ces derniers temps.

Plus rapide à cuire qu’un gros pain… Puis impeccable pour le partage entre chaque membre de ma tribu.

C’est vraiment agréable de pouvoir manger de bons pains frais, sortant tout juste du four. Et cette délicieuse odeur qui plane dans tout l’appartement….

Ma dernière réalisation : des petits pains au chorizo et aux noix, pour accompagner une soupe de courges maison.

Pains au chorizo, noix et levain

Pour 10 pains, il te faut :

*180g de farine de seigle T130

*120g de farine pour pain blanc

*170g d’eau tiède

*150g de levain actif ( nourri quelques heures avant )

*4 à 8g de sel ( suivant les goûts )

*60g de chorizo

*25g de créneaux de noix

*lait ou jaune d’oeuf

*millet

Pains au chorizo, noix et levain

Préparation :

1 — Pétrissage.

Dans le bol d’un robot, verser l’eau puis la farine.

Pétrir environ 2 min à vitesse minimum, puis laisser reposer la pâte en couvrant le bol d’un torchon, pendant 45 min. C’est ce que l’on appelle l’autolyse, une étape permettant à la farine de bien absorber l’eau, ce qui donnera une pâte plus élastique et ferme.

Ajouter le sel et le levain, puis pétrir 10 min en vitesse 1, et 5 min en vitesse 2 ( au besoin, arrêter parfois le robot pour décoller la pâte du crochet ).

Coupe en petits morceaux le chorizo et concasse un peu les noix, puis incorpore le tout à la pâte à pain.

2 — On passe à l’étape du soufflage ( pour mieux comprendre il y a des vidéos sur YouTube ).

Renverser la pâte sur le plan de travail très légèrement fariné.

Fariner les mains et aplatir la pâte pour créer un carré.

Replier la pâte sur elle même en étirant les coins et en les ramenant vers le centre, de façon à enfermer de l’air à l’intérieur.

Faire cela 2 à 3 fois, pour que la pâte devienne plus élastique et risque moins de s’étaler.

3 — Etape du pointage.

Faire une boule avec la pâte et la disposer, soudure vers le bas, dans le bol du robot.

Couvrir d’un torchon et laisser reposer au chaud ( près d’un radiateur par exemple ) pendant 5 à 6h (moins de temps s’il fait bien chaud, mais étant en janvier, ma pâte a eu besoin de temps ).

La pâte doit doubler de volume .

4 — C’est le moment du façonnage.

Renverser à nouveau la pâte sur le plan de travail légèrement fariné et faire un boudin.

Le diviser en 10 pâtons.

Former 10 boules puis les allonger un peu.

Pour faire les boules : il faut replier la pâte vers le centre puis la tourner dans ses mains ( la pâte toujours en contact avec le plan de travail ), en évitant de faire sortir le gaz présent dedans ( ne surtout pas dégazer une pâte au levain ! ).

5 — L’apprêt.

Disposer les futurs pains sur une plaque couverte de papier cuisson et laisser reposer 1h30 au chaud ( dans un four  légèrement préchauffé, puis éteint, par exemple ).

6 — C’est enfin le moment de la cuisson.

Préchauffer le four à 250°C sans chaleur tournante ( attention, c’est très long ), en mettant la lèchefrite directement sur la sol du four et la grille sur laquelle sera placée la plaque de cuisson, juste au dessus.

Au moment d’enfourner, grigner la pâte ( c’est à dire, faire des incisions avec une lame ) pour que les pains puissent bien se développer.

Les badigeonner d’un peu de lait ou de jaune d’oeuf, puis ajouter sur le dessus du millet.

Préparer un verre d’eau à côté du four.

Ouvrir le four et glisser rapidement la plaque de cuisson sur la grille.

Verser dans la foulée l’eau dans la lèchefrites et refermer immédiatement le four ( on appelle ça le coup de buée, étape qui permettra de donner aux pains une croûte bien croustillante et pas trop épaisse).

Au bout de 10 min de cuisson, baisser le four à 220°C.

Laisser encore cuire environ 15 à 20 min ( temps pouvant varier en fonction des fours ).

Les pains sont cuits lorsqu’ils sont bien dorés et qu’ils sonnent creux quand on tapote sur le dessous.

Les laisser refroidir sur une grille.

Petits pains individuels au seigle et au levain naturel

Plusieurs mois déjà que j’utilise Hermann et Albus, les colocataires qui squattent sur ma box.

Ensemble nous aimons pâtisser et réaliser des crêpes, gaufres, cakes salés ou sucrés.

Mais ce que nous apprécions le plus, c’est nous prendre pour des boulangers.

Dernièrement, nous avons préparé à plusieurs reprises des petits pains individuels. Ou petits pains serviettes comme dirait le jury de l’émission La Meilleure Boulangerie De France.

Et franchement, ça a été une grande réussite.

Les pains ont a chaque fois bien gonflés et leur croûte était joliment colorée. Bien croustillants à l’extérieur, avec une mie moelleuse à l’intérieur…

La farine de seigle apportant une touche légèrement sucrée à ces pains et permettant une meilleure conservation des ces derniers.

( De plus, elle est riche en fibres et a des propriétés bénéfiques sur la circulation sanguine, alors pourquoi s’en priver… )

Ajouté à cela quelques graines pour un peu de gourmandise, c’était parfait !

Petits pains individuels au seigle et au levain naturel

Pour 10 pains, il te faut :

*200g de farine de seigle T130

*100g de farine pour pain blanc

*170g d’eau tiède

*150g de levain actif ( nourri quelques heures avant )

*4 à 8g de sel ( suivant les goûts )

*lait ou jaune d’oeuf

*graines ( pavot, sésame, millet, tournesol….. )

Petits pains individuels au seigle et au levain naturel

Préparation :

1 — Pétrissage.

Dans le bol d’un robot, verser l’eau puis la farine.

Pétrir environ 2 min à vitesse minimum, puis laisser reposer la pâte en couvrant le bol d’un torchon, pendant 45 min. C’est ce que l’on appelle l’autolyse, une étape permettant à la farine de bien absorber l’eau, ce qui donnera une pâte plus élastique et ferme.

Ajouter le sel et le levain, puis pétrir 10 min en vitesse 1, et 5 min en vitesse 2 ( au besoin, arrêter parfois le robot pour décoller la pâte du crochet ).

A ce stade, la pâte doit se détacher des parois du bol.

2 — On passe à l’étape du soufflage ( pour mieux comprendre il y a des vidéos sur YouTube ).

Renverser la pâte sur le plan de travail très légèrement fariné.

Fariner les mains et aplatir la pâte pour créer un carré.

Replier la pâte sur elle même en étirant les coins et en les ramenant vers le centre, de façon à enfermer de l’air à l’intérieur.

Faire cela 2 à 3 fois, pour que la pâte devienne plus élastique et risque moins de s’étaler.

3 — Etape du pointage.

Faire une boule avec la pâte et la disposer, soudure vers le bas, dans le bol du robot.

Couvrir d’un torchon et laisser reposer au chaud ( près d’un radiateur par exemple ) pendant 5 à 6h (moins de temps s’il fait bien chaud, mais étant en janvier, ma pâte a eu besoin de temps ).

La pâte doit doubler de volume .

4 — C’est le moment du façonnage.

Renverser à nouveau la pâte sur le plan de travail légèrement fariné et faire un boudin.

Le diviser en 10 pâtons.

Former 10 boules puis les allonger un peu.

Pour faire les boules : il faut replier la pâte vers le centre puis la tourner dans ses mains ( la pâte toujours en contact avec le plan de travail ), en évitant de faire sortir le gaz présent dedans ( ne surtout pas dégazer une pâte au levain ! ).

5 — L’apprêt.

Disposer les futurs pains sur une plaque couverte de papier cuisson et laisser reposer 1h30 au chaud ( dans un four  légèrement préchauffé, puis éteint, par exemple ).

6 — C’est enfin le moment de la cuisson.

Préchauffer le four à 250°C sans chaleur tournante ( attention, c’est très long ), en mettant la lèchefrite directement sur la sol du four et la grille sur laquelle sera placée la plaque de cuisson, juste au dessus.

Au moment d’enfourner, grigner la pâte ( c’est à dire, faire des incisions avec une lame ) pour que les pains puissent bien se développer.

Les badigeonner d’un peu de lait ou de jaune d’oeuf, puis ajouter sur le dessus des graines.

Préparer un verre d’eau à côté du four.

Ouvrir le four et glisser rapidement la plaque de cuisson sur la grille.

Verser dans la foulée l’eau dans la lèchefrites et refermer immédiatement le four ( on appelle ça lecoup de buée, étape qui permettra de donner aux pains une croûte bien croustillante et pas trop épaisse ).

Au bout de 10 min de cuisson, baisser le four à 220°C.

Laisser encore cuire environ 15 à 20 min ( temps pouvant varier en fonction des fours ).

Les pains sont cuits lorsqu’ils sont bien dorés et qu’ils sonnent creux quand on tapote sur le dessous.

Les laisser refroidir sur une grille.

Petits pains individuels au seigle et au levain naturel

Hier, nous nous sommes régalés en trempant ces pains dans un camembert au four ^^