Alimentation et santé : quand l’un ne va pas sans l’autre

Si tu es nouveau ici, tu ne dois pas encore savoir que depuis quelques années, je souffre d’anorexie mentale et d’orthorexie.

Alors même si j’ai réussi à dompter petit à petit cette seconde facette de mes troubles du comportement alimentaire, je dois reconnaître que je suis bien loin d’être sortie de la première.

Pourtant tout doucement, j’essaie de reprendre pied. D’écouter mon corps, que j’ai tellement affamé et affaibli. De lâcher prise et de ne pas suivre cette petite voix qui a tendance à vouloir me faire culpabiliser à chaque bouchée avalée. Malheureusement, ce n’est pas toujours évident. C’est un combat de chaque instant, contre moi-même.

Grâce à Instagram, j’ai la chance d’avoir pu faire de belles rencontres. Certaines juste virtuelles, d’autres plus concrètes. Les unes comme les autres m’apportant énormément. Des personnes bienveillantes, qui me soutiennent, me motivent et me conseillent.

L’une de ces gentilles fées se nomme Sarra. Créatrice du blog Quinoa et Basmati, elle partage avec passion son vécu et ses recettes.

C’est à 26 ans que tout a commencé pour elle. Des douleurs s’installent, des états inflammatoires, une énorme fatigue et des soucis cutanés. Un tas de symptômes qui font souffrir son corps et qui l’empêche au fil du temps, de travailler et de vivre << normalement >>. Malgré différentes analyses et consultations, les médecins ne parviennent pas à mettre le doigt sur ce qui cloche. Seule solution proposée : prendre son mal en patience.

Bien joli tout ça et plus simple à dire qu’à faire…

Sarra ne se laisse pas démonter et décide de prendre rendez-vous avec un médecin généraliste naturopathe, qui va lui conseiller de revoir son alimentation.

Après quelques péripéties, la jeune femme ayant constaté que cette nouvelle façon de s’alimenter l’aide considérablement et calme pas mal de ses symptômes, elle adopte totalement ce régime << décalé >>.

Elle évite certains aliments qui ont tendance à favoriser un état inflammatoire ( céréales mutées, sucre raffiné, lactose…. ) et privilégie le fait-maison.

Si je t’explique tout ça, c’est pour te parler de l’ebook de Sarra, Mon alimentation décalée.

Celui-ci, que mon amie a eu la bonté de m’offrir, est bourré de pépites pour prendre soin de son corps au travers de son assiette.

Non seulement on y apprend tout le parcours de Sarra, mais aussi les grands principes de cette alimentation, en passant par des infos sur l’index glycémique et sur les indispensables à avoir dans son placard.

Bien évidemment, comme Sarra cuisine tout le temps, elle donne des astuces sur la pâtisserie décalée ( sans gluten, sans œufs, sans beurre…. ), ainsi que pour la comfort food ( qu’elle n’a pas pour autant totalement rayée de son quotidien, mais juste appris à préparer avec les ingrédients qui lui font du bien ).

Sans oublier des tas de recettes fort sympathiques, à tester d’urgence !

De quoi avoir toutes les cartes en main pour manger avec plaisir, sans craindre que notre corps nous rappelle à l’ordre. Pour plus d’infos sur l’alimentation anti-inflammatoire, je t’invite à jeter un coup d’oeil ICI .

Personnellement, je suis hyper reconnaissante envers Sarra de m’avoir fait parvenir son ebook.

Et oui ma belle, ce message s’adresse directement à toi ! ^^ Car depuis que je l’ai, je me suis rendue compte que j’avais un peu avancé dans mon combat. Moi qui bloque tellement face à la moindre farine, j’ai réussi à profiter des fêtes, en mangeant de chaque pâtisserie que j’avais pu cuisiner. Et ça, c’est grâce à toi!

Toute la partie de ton ebook sur la pâtisserie décalée et en particulier l’index glycémique des farines sans gluten m’a permis et me permet, de relativiser face à mes peurs. Car c’est l’IG qui m’effraie le plus dans les farines. C’est ce point là qui tourne en boucle dans ma tête lorsque je vois un gâteau, une crêpe, ou un morceau de pain.

Maintenant je suis plus à l’aise pour faire mes mélanges de farines et poudres.

Alors merci! Merci énormément ma douce!

Je vais pouvoir donner plus facilement vie à mes envies gourmandes, en culpabilisant bien moins qu’avant. Et qui sait…. Peut être qu’à force, la calculatrice qui s’enclenche à longueur de journée dans ma tête va finir par s’en aller définitivement….

Faire le plein de vitamines, même en hiver

Faire le plein de vitamines, même en hiver


On a tous un petit coup de mou en cette saison. Une envie de jouer les marmottes et de ne plus bouger de chez soi.


Quoi de plus normal ? 


Le froid est là, le soleil se cache, et la nuit tombe bien trop tôt.


Cette baisse de motivation et cette fatigue chronique sont bien souvent dues à un manque de vitamine D


Ce qui par la suite peut entraîner une faiblesse musculaire, une augmentation du risque de fracture, une fragilité des dents, mais aussi favoriser les maladies cardio-vasculaires et les cancers. Chez les enfants, ce manque de vitamine D joue sur le développement moteur et la constitution osseuse, et donne des retards de croissance.


Autant donc faire bien attention à en avoir suffisamment. Une petite prise de sang et on est fixé.
À savoir qu’une personne en bonne santé, a une insuffisance en vitamine D si sa concentration sanguine est en dessous de 20 nanogrammes par ml dans le sang. En dessous de 12 nanogrammes par ml, on parle de carence.
D’ailleurs l’AMF estime que 80% de la population occidentale aurait un déficit en vitamine D


Alors comment faire pour ne pas craindre cette carence en hiver, lorsque l’on sait que la majeure partie de nos besoins est synthétisée à partir d’un dérivé du cholestérol grâce aux UVB du soleil
Pas de soleil, pas de vitamine D ? 
Que nenni. 


Il est facilement possible de palier à ce souci, en prenant des vitamines sous forme de compléments alimentaires ( tout en ayant une alimentation variée et équilibrée ). 

Faire le plein de vitamines, même en hiver


Pour ma part, ayant déjà des pathologies découlant de mes TCA, comme entre autres, l’ostéoporose, je suis depuis quelques temps une cure de vitamines D3


Celle-ci vient des laboratoires D.Plantes, une marque spécialisée en micronutrition depuis 15 ans. Installée dans la Drôme ( 1er département bio de France), l’enseigne propose plus de 300 références en compléments alimentaires, vitamines D3 et huiles, mais aussi des soins dermo-cosmétiques. 
Tout cela en veillant à ne sélectionner que des ingrédients d’origine naturelle

Faire le plein de vitamines, même en hiver


La cure que je fais est très pratique. Étant sous forme huileuse en spray, il me suffit d’une pulvérisation par jour lors d’un repas, directement dans la bouche, pour m’aider à lutter contre le Grand Froid. 
Le flacon étant assez petit, je peux sans problème le glisser dans mon sac à main ou même une poche pour l’emporter dans tous mes déplacements. 


Cette version est totalement vegan car il s’agit d’une vitamine D3 issue du lichen boréal, une plante existant depuis plus de 480 millions d’années sur Terre. Aussi appelée Arbre à Rennes car elle est tout particulièrement consommée par ces derniers ainsi que par les caribous, on retrouve cette plante en Finlande, au Canada, en Russie, en Alaska et en Laponie. 
Les Amérindiens du cercle boréal, eux, ont tendance à la consommer sous forme de farine, un moyen de faire le plein de vitamines malgré des régions peu ensoleillées. 


Une belle innovation dans le monde des vitamines en France, réalisée par les laboratoires D.Plantes, qui permet aux végétariens, végétaliens et végans de profiter de leurs bienfaits ( ainsi qu’à ceux qui favorisent les produits naturels). 


Un spray sans conservateur, sans colorant, ni additif, qui couvre 1000% des apports de référence à chaque pulvérisation. 

Faire le plein de vitamines, même en hiver


L’enseigne propose aussi une vitamine D3 originale, issue de la lanoline ( une graisse obtenue par purification et raffinage du suint, qui est la partie grasse absorbée sur la laine). Un ingrédient également utilisé dans la fabrication de produits de beauté, qui malgré son origine animale est tout de même autorisé par les labels de cosmétiques bio. 
Là encore, cette vitamine est sous forme de spray. 


Comme je te l’ai dit, les laboratoires D.Plantes ne commercialisent pas seulement des vitamines. 
Sur leur site, tu peux aussi trouver des super aliments ( spiruline, baobab…), des huiles essentielles, des compléments alimentaires ( oméga 3, magnésium, fer…) et des cosmétiques ( shampoing, anti-rides, dentifrice…). 


Niveau livraison, toute commande passée avant 15h est traitée le jour même, du lundi au vendredi. Pour la France, les frais de port sont offerts dès 59€ d’achat et l’envoi est en colissimo suivi. Ou envoi gratuit sans minimum d’achat, en Mondial Relay. 


Pour en savoir plus :


Site

Facebook 

Instagram

Le plein d’éléments nutritifs avec ma cure de Moringa de chez Dihé

Je viens tout juste de terminer ma cure de Moringa, que l’enseigne Dihé m’avait fait parvenir, en même temps que deux sachets de Grainaline.

Tu peux retrouver des infos sur ces derniers en allant lire mon précédent article, dans lequel je te présentais cette entreprise.

Donc, comme je te le disais, j’ai fait une petite cure de comprimés de moringa. 

 

 

Le plein d'éléments nutritifs avec ma cure de Moringa de chez Dihé

 

Mais qu’est-ce que le moringa ?

Il s’agit d’un grand arbre tropical très mince, qui pousse en Inde et en Afrique, ainsi qu’en Amérique du Sud et aux Caraïbes. Il est extrêmement résistant et a une croissance très rapide. Au bout d’un an et demi, il est déjà possible d’en récolter les fruits.

 

Le plein d'éléments nutritifs avec ma cure de Moringa de chez Dihé

 

Quel est l’intérêt de cette cure ?

Le moringa est aussi appelé Arbre De Vie, car il contient tous les éléments nutritifs essentiels à la vie

Il est utilisé depuis des siècles en médecine ayurvédique et entre même dans la lutte contre la malnutrition ( toutes les ONG connaissent le moringa et ses vertus ).

Il est riche en minéraux, en vitamines A / C / E, en antioxydants, et surtout en protéines ( dont il est composé à 30% ).

D’ailleurs, les feuilles fraîches contiennent 2 fois plus de protéines que les yaourts, 4 fois plus de calcium que le lait, 7 fois plus de vitamines C que les oranges, ou encore 3 fois plus de potassium que les bananes.

C’est donc un super aliment à ne pas louper et à inclure dans son alimentation.

Surtout que tout le monde peut en consommer : enfants, femmes enceintes, personnes ayant des carences ou souffrant d’ostéoporose, végétariens, vegans, intolérants au lactose….

Même les sportifs l’utilisent pour être au meilleur de leur forme.

Comme le moringa est bourré de fibres, il aide le système digestif et lutte contre les bactéries présentent dans l’estomac.

C’est aussi un atout pour protéger le système immunitaire.

Il purifie le corps des toxines que nous ingurgitons, ou que nous respirons.

Sa forte concentration en fer et en zinc favorise l’activité cérébrale.

 

Le plein d'éléments nutritifs avec ma cure de Moringa de chez Dihé

 

Ma cure et moi :

Je recherche toujours à éviter les carences et à faire du bien à mon corps, par des compléments alimentaires naturels. Je n’aime pas l’idée d’avaler toutes sortes de médicaments ou vitamines chimiques.

C’est pourquoi, en plus des poudres que j’utilise déjà ( spiruline, baobab, maca, açaï…. ), je me suis dis que cette cure de moringa ne pourrait que m’être bénéfique.

Et je dois reconnaître que j’ai rapidement vu des effets positifs. Étaient-ils tous liés à ces comprimés, je ne sais pas ( à voir dans quelques jours, si tout va changer, puisque je n’en prendrai plus ).

Ces effets ont donc été : une fatigue moins présente, un stress diminué, une concentration et une mémoire plus fortes ( il faut prendre en compte qu’avec mes TCA, mon cerveau a tendance à fonctionner au ralenti et à ne pas toujours répondre à mon appel ), et un ventre moins ballonné.

Pour ce qui est de la prise des comprimés, j’en prenais 2 au petit déjeuner, 2 à midi et 2 avec mon repas du soir ( 250 comprimés dans 1 boîte / 23€ ).

Je vais attendre quelques temps, pour savoir si je vais être de nouveau épuisée et angoissée sans arrêt, maintenant que j’ai terminé ma cure. Histoire de savoir si j’en débute une nouvelle ou non.

 

As-tu déjà testé ?

S’aimer soi-même, ce n’est pas être égoïste

Dans notre société, nous avons le sentiment que lorsque l’on pense un peu à soi, on est de suite une personne horrible. Quelqu’un d’égoïste, de nombriliste…

Pourtant, comment pouvons-nous espérer être bien dans notre peau, ou être utile, si nous ne sommes pas en accord avec nous même? 

Comment connaître les autres et les comprendre, si nous ne nous connaissons pas, nous d’abord ? Si nous ne savons pas réellement qui se cache au fond de nous?

 

S'aimer soi-même, ce n'est pas être égoïste

 

C’est de ce sujet qu’il est question, dans le livre ” Ce soir, la lune était ronde ” d’Arnaud Riou.

Arnaud Riou a de nombreuses cordes à son arc. En plus d’être écrivain, il est aussi coach, formateur et conférencier. Il est reconnu comme << chaman >>, après plus d’une vingtaine d’années a avoir étudié non seulement le chamanisme, mais aussi la méditation pleine conscience et le bouddhisme. C’est auprès de différents maîtres spirituels ( yogis indiens, moines, lamas tibétains… ), qu’il a développé cette sagesse, qu’il partage désormais en animant des stages, et au travers de ses écrits.

En plus du livre dont je vais te parler, il est aussi ( entre autres ) l’auteur de :

 

Qu’est ce que le chamanisme ?

 

Si on en croit Wiki, le chamanisme << est une pratique centrée sur la médiation entre les êtres humains et les esprits de la nature, les morts du clan, les âmes des enfants à naître, les âmes des malades à guérir et la communications avec des divinités >>.

Mais encore….

 

S'aimer soi-même, ce n'est pas être égoïste

 

Pourquoi me plonger dans ce livre ?

 

Lorsque j’ai été contacté pour découvrir différents livres de chez Solar Editions, j’avoue que celui-ci ne m’emballait pas plus que ça. Je ne suis pas trop spiritualité et tout ce qui va avec… Mais comme je suis d’une nature curieuse et que je n’aime pas rester sur des aprioris, je me suis dit que je ne risquais rien à tenter l’aventure. ( Jusqu’à present, aucun bouquin ne m’a jamais sauté à la gorge, alors pourquoi en serait il autrement avec celui-là ? )

Du coup, voulant savoir rapidement de quoi il retournait, c’est par cet ouvrage que j’ai commencé ma lecture des livres que Solar Editions m’a fait parvenir.

Et finalement, je dois reconnaître que j’ai été agréablement surprise.

 

Je m’attendais à avoir du mal à arriver au bout…. A ne pas comprendre la moitié de ce que l’auteur racontait. Mais que nenni ( ouais, je retourne à l’époque médiévale aujourd’hui ^^ ). 

En tout juste 3 jours, l’affaire était bâclée. Enfin bâclée…. Prends en compte par là, que je n’ai pas réussi à décrocher. J’ai enchaîné les pages avec aisance et plaisir, ressentant même une forme d’apaisement au fur et à mesure de ma lecture.

 

Mais que se passe-t-il dans ce bouquin?

 

Comme je te le disais, avec << Ce soir, la lune était ronde >>, on découvre un peu l’univers des chamans. Mais surtout, on en apprend un peu sur soi même. Du moins, c’est ce que j’ai ressenti. 

En suivant Thomas, cet acteur qui n’arrive pas à percer dans le milieu, totalement perdu dans sa vie et sans cesse dans l’indécision, qui va finir par effectuer une retraite chamanique, j’ai pu faire une petite introspection, en apportant plus d’attention à mes sensations et mon état d’esprit. Je me suis facilement projetée dans ce décor, m’imaginant moi même dans cette forêt à respirer à pleins poumons les parfums d’herbe humide et de terre, tout en caressant le tronc des arbres et en admirant la lune. Un retour aux sources et à la nature, qui ne peut que faire du bien, mais qui malheureusement manque énormément dans notre monde moderne.

Comme Thomas, j’ai toujours cette crainte de mal faire, d’être jugée, de ne pas dire ce qu’il faut, au point parfois / souvent, de << jouer un rôle >> au lieu d’être juste moi. Qui n’a pas déjà accepté une invitation qu’il aurait préféré refusé ? Qui n’a pas déjà dit oui à un ami pour lui donner un coup de main, alors que ce n’était pas forcément le meilleur moment pour ça, ou que il n’en avait pas envie ?

Nous sommes conditionnés à être toujours très polis, à aider et écouter les autres, à faire ce que l’on attend de nous…. Mais nous ? Qu’attendons nous de nous même ? De quoi avons nous besoin ? 

Nous pensons trop. Nous nous projetons trop dans le futur et nous avons trop peur de notre passé et des manques de notre enfance. Tout cela a un impact sur nos relations avec autrui, mais aussi avec notre propre corps, au point de le rendre fragile et malade. 

Prendre soin de soi, s’accorder du temps, être en harmonie avec soi même et la nature, tout en vivant le moment présent, permet d’avoir plus confiance en soi, mais aussi de calmer certaines douleurs physiques directement liées à notre esprit.

Et c’est ce qu’Arnaud Riou explique au fil des pages de ce roman, sans pour autant nous abrutir avec des thermes complexes ou des promesses de changements à peine le bouquin terminé. Il nous invite juste à réfléchir, sans que nous nous en rendions vraiment compte.

 

S'aimer soi-même, ce n'est pas être égoïste

 

Je ne regrette pas d’avoir pris le parti d’ouvrir ce livre en premier, car malgré son caractère << développement personnel par le chamanisme >> , le texte est fluide et de temps en temps ponctué de vers de poésie et de quelques citations, rendant la lecture bien agréable.

Un bouquin plein de good vibes, a lire à la lueur de la lune.

 

 

Que la Force Ultra Nature soit avec moi !

Les compléments alimentaires sont pratiques courantes lorsque l’on est sportif. J’en ai d’ailleurs pris moi-même quand j’étais à fond dans la musculation et le cardio.

En poudre, en gélules ou encore en barres énergétiques…

Seulement ce genre de produits sont souvent assez chimiques, bourrés d’édulcorant et d’additifs, ce qui n’est pas forcément le mieux pour notre santé.

Voilà pourquoi, depuis que je sais que je risque d’avoir de nombreuses carences à cause de mes TCA, je cherche à ajouter à mon alimentation, un maximum de super ingrédients naturels.

Que la Force Ultra Nature soit avec moi !

C’est exactement ce que propose le site Force Ultra Nature, que je tiens aujourd’hui à te faire connaître.

 

En 2014, Jérôme Poulin, ancien coach sportif, constatant que les produits vendus à ce moment là, n’étaient pas de bonne qualité et avec des ingrédients dénaturés, a décidé de créer son entreprise ( française ), Force Ultra Nature.

Le but de celle-ci : offrir aux sportifs et culturistes, des protéines en poudre et une supplémentation nutritionnelle plus naturelles.

 

Mais qu’y a t il de différent avec la marque FUN ?

 

Tout d’abord, les produits proposés dans cette boutique en ligne, sont issus de l’agriculture biologique. Ensuite, il faut savoir que les protéines de chez FUN sont ( pour la majeur partie ) végétales et subissent un processus de germination, de façon à les rendre plus digestes. On se retrouve donc avec des aliments vivants, riches en nutriments et sains.

Force Ultra Nature met un point d’honneur a commercialiser des produits de haute qualité, sélectionnés de façon à respecter l’agriculture biologique tout comme la santé, le tout avec des tarifs justes.

 

Que puis-je trouver chez Force Ultra Nature ?

 

Comme je te le disais, tu peux commander des protéines, qui sont pour la plupart d’origines végétales. 100% Bio, sans OGM / pesticides / conservateurs / ni gluten.

Des protéines plus digestes, moins acidifiantes et moins inflammatoires, grâce à la germination et fermentation qu’elles ont subi. 

 

Voici les protéines de chez FUN :

  • protéines de chanvre
  • protéines d’amandes
  • protéines de riz
  • protéines de citrouille
  • protéines de pois
  • protéines de whey
  • synergie de protéines ( mélanges de protéines complémentaires pour un effet décuplé )
  • substituts de repas hyper-protéinés 

 

Il y a aussi beaucoup de super-aliments, qui regorgent de bienfaits, grâce aux nombreux nutriments qui les composent.

  • algues ( chlorelle, spiruline, klamath… )
  • farine de lupin
  • sucre de coco
  • lucuma
  • yacon
  • physalis
  • mulberries
  • fèves de cacao crues
  • pollen d’abeille
  • graines à faire germer
  • amandes de noyaux d’abricots
  • graines de chanvre décortiquées
  • maté vert
  • jus d’herbe d’orge
  • maca
  • shatavari
  • etc….

 

Bien entendu, Force Ultra Nature fait aussi dans les snacks, pour que tu n’aies pas de coups de pompe. Des snacks crus, germés et vegans.

 

  • barres végétales ( chia / coco, baies de goji, maca / canneberge, réglisse / piment, etc… )
  • chocolat cru ( cacao à 100%, au sucre de coco )
  • fruits secs et noix
  • muesli ( sans gluten, sans sucre ajouté )

 

Il a aussi toute une gamme de compléments alimentaires naturels et vegans, sans extraits synthétiques. De quoi faire de bonnes cures, pour aider ton organisme ( renforcer ton système immunitaire, soulager les douleurs musculaires, t’aider à dormir, etc… ) .

  • antioxydants
  • calcium
  • enzymes
  • magnésium
  • probiotiques
  • vitamines
  • système immunitaire

 

Mais ce n’est pas tout!

 

Sur ce site, tu as aussi un large choix d’accessoires et d’appareils qui te seront utiles pour cuisiner en gardant tes ingrédients crus. Ceux-ci sont fabriqués avec des matériaux ne contenant pas de polluants.

 

  • blenders
  • déshydrateurs
  • extracteurs de jus
  • germoirs
  • livres
  • etc….
  •  

Que la Force Ultra Nature soit avec moi !

 

Comme tu peux le constater, il y a largement de quoi faire pour que tu puisses ta maintenir au top, de façon saine et naturelle, sans avoir recours à des produits limites.

 

C’est exactement pour cela que j’ai voulu collaborer avec cette enseigne. L’idée de pouvoir créer de nouvelles recettes avec ces produits Bio, dont les nutriments n’ont pas été détruits ou diminués, me plaisait bien.

Parfait pour moi, qui tiens à éviter les carences et à booster mon organisme, en faisant hyper attention à ce que je consomme.

J’ai donc pour objectif de réaliser plusieurs gourmandises healthy, salées et sucrées, avec les ingrédients que je vais te montrer ci-dessous, que la marque a eu la gentillesse de m’envoyer.

Bien évidemment, le but étant de conserver une ligne directrice healthy, sans ajouter tout et n’importe quoi.

 

Voyons voir ce que je vais tester comme articles de chez FUN…

 

Que la Force Ultra Nature soit avec moi !

La farine de lupin…

Il s’agit d’une farine que je n’avais plus en stock depuis un grand moment et que pourtant j’apprécie beaucoup. Non seulement, en fan de lupins j’adore son goût, mais en plus elle est très riche en protéines ( 41g / 100g ) et en fibres ( 30g / 100g ), tout en étant sans gluten, et en ayant moins de glucides qu’une farine de base.

Vendue en sachet de 250g et 500g ( 3,50€ / 6,50€ ).

 

Que la Force Ultra Nature soit avec moi !

Cacao en poudre…

Ce cacao est brut, non-torrifié et cru. Contenant de 10 à 12% de beurre de cacao, il a un goût vraiment délicieux et n’est pas amer. Rien à voir avec les cacaos en poudre du commerce, bourrés de sucre. Juste ce qu’il faut pour des instants réconfortants en tribu, avec le froid qui va s’installer doucement.

Vendu en sachet de 250g et 500g ( 5,99€ / 11,99€ ).

Caroube en poudre…

Depuis que j’ai découvert la caroube en poudre, j’en suis totalement mordue. C’est un super substitut au cacao et chocolat ( bien moins calorique), qui permet de diminuer les doses de ces derniers dans les pâtisseries et desserts, tout comme dans les laits chocolatés. 

J’en ajoute très souvent dans mes yaourts de soja, pour me faire en un clin d’œil, de petits desserts gourmands.

A savoir que la caroube est le fruit du caroubier, un arbre méditerranéen. La poudre obtenue après avoir broyé les gousses, ne contient pas de caféine, ni de gluten, mais est riche en vitamines, calcium et fibres. 

Vendue en sachet de 250g et 500g ( 3,90€ / 7,50€ ).

 

Que la Force Ultra Nature soit avec moi !

Xylitol…

Ce sucre de boulot est un sucrant végétal que l’on considère depuis quelques temps comme étant le meilleur substitut au sucre raffiné. Pourquoi? Tout simplement parce qu’il possède le même pouvoir sucrant ainsi que le même goût que le sucre blanc, tout en étant bien moins calorique.

En plus d’avoir un indice glycémique faible, il a des propriétés anti-bactériennes et un pouvoir alcalinisant.

Vendu en sachet de 205g, 500g et 1kg ( 4,50€ / 8€ / 15€ ).

 

D’ici peu, je vais te publier des recettes faites avec toutes ces merveilles !

 

Que la Force Ultra Nature soit avec moi !

 

Tu l’auras compris, Force Ultra Nature, c’est donc le bon moyen de consommer des compléments et ingrédients riches en nutriments, Bio et sains, sans le risque d’avaler des tonnes de produits chimiques qui n’ont rien à faire dans ton alimentation !

 

En plus, FUN a aussi un blog avec des recettes très sympas, ainsi qu’un max d’infos et conseils pour une bonne alimentation et une parfaite santé.

FUN est sur Instagram

FUN est sur Facebook

Le yoga, un moyen d’être en harmonie

Pourquoi me suis-je remise au yoga, au point d’en faire tous les matins ?

En quoi cela peut-il m’aider au quotidien ?

Où est-ce que je pratique? Ai-je un prof de yoga ? 
D’où proviennent les vidéos dont je me sers pour mes séances ?
 
Ces questions on me les posent très régulièrement, c’est pourquoi j’ai décidé qu’il était temps de refaire un article sur ce sujet.
 
Le yoga, un moyen d'être en harmonie
 
 
Mais avant que je n’y réponde, plongeons nous d’abord dans les origines du yoga.
 
Cette pratique venant de l’Inde date de plus de 5000 ans, à l’époque de Patanjali ( 200 ans avant J-C).
 
Celui-ci aurait réalisé un traité sur le yoga appelé les Yoga Sutra, servant de base à ce que l’on appelle le Raja Yoga, dans lequel il y analyse les principes et techniques psychophysiques de cette pratique.
 
Mais le yoga de l’Inde puise également ses fondements dans d’autres textes sacrés ou même philosophiques, comme le Vedanta, le Sâmkhya, le tantrisme, le bouddhisme, et bien d’autres encore.
 
Le yoga, un moyen d'être en harmonie
 
 
Mais quel est l’intérêt pour moi de pratiquer régulièrement des séances de yoga ? 
 
Au départ je me suis lancée dans le yoga pour apprendre à me relaxer. C’est un excellent moyen de lâcher prise.
Un moment rien qu’à moi, où j’écoute mes sensations, sans prêter attention à ce qui m’entoure. Je profite de l’instant présent et je vide mon esprit de ces pensées qui ne cessent de l’envahir.
 
Qu’est ce que ces séances m’apportent par rapport à ma maladie ?
 
N’ayant plus le droit de pratiquer de sport, suite aux séquelles engendrées par l’anorexie et l’orthorexie, dont plus particulièrement de l’ostéoporose ainsi que des fissures aux genoux, le yoga me permet de conserver une activité physique. Car contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas si simple que ça.
Le yoga m’aide à me remuscler, à me tonifier, à obtenir un ventre plus plat et à devenir progressivement plus souple. C’est donc un sport à part entière.
 
De plus, à chaque session je reprends conscience de mon corps. Je le réapprivoise doucement, en essayant de coordonner au mieux mes mouvements. Pas évident de trouver son équilibre en fonction des postures. Encore moins avec un corps épuisé, qui tremble lorsqu’il faut faire un peu plus d’efforts.
 
C’est un très bon moyen pour soulager certaines douleurs, comme le mal de dos, les jambes lourdes, la nuque raide…. 
 
Et comme je te le disais un peu plus haut, c’est impeccable pour garder un ventre plat
Les TCA ont tendance à faire gonfler le ventre, ce qui pour moi est un réel problème, voir une obsession. 
Avec le yoga, je travaille mes abdominaux profonds et ma posture, réduisant ainsi les soucis de digestion et atténuant l’effet << ballon >> de mon ventre.
 
Pourquoi est ce que je fais du yoga le matin, plutôt qu’à un autre moment de la journée ?
 
Pratiquer dès le réveil est une façon bien douce de démarrer sa journée. Je profite que la tribu soit encore dans les bras de Morphée, pour me retrouver en tête à tête avec mon tapis. Lui et moi, on se comprend ^^ Il sait me calmer, m’apaiser, me mettre de bonne humeur, tout en m’aidant à m’étirer et à réveiller chaque centimètre de mon corps.
Je choisis une intention qui sera le mot d’ordre de ma journée et je la visualise en souriant. Le positif attire le positif, alors autant partir dans cet état d’esprit dès que j’ouvre les yeux, pour être à la fois en harmonie avec moi-même, mais aussi avec les autres. Sans oublier que le yoga matinal est le top pour une bonne confiance en soi.
 
Ce qui bien entendu, ne m’empêche pas de retourner sur mon tapis à d’autres instants, si j’en sens l’envie et le besoin. D’ailleurs, c’est aussi une super idée de faire des sessions douces le soir, pour se détendre juste avant d’aller au lit.
 
Est-ce que je suis des cours de yoga dans une salle ? Est-ce que je suis des séances payantes ?
 
Je pense que ces questions sont celles qui reviennent le plus souvent.
 
Personnellement, je ne suis pas quelqu’un d’assez à l’aise pour pratiquer régulièrement du sport ( ou autre activité ) en public. J’ai toujours la sensation que l’on m’observe, que l’on me juge…. Un point sur lequel j’essaie de travailler et de mettre de côté, mais ce n’est pas encore gagné.
 
Alors je préfère pratiquer mes séances de yoga chez moi. Bien installée dans mon salon, au chaud, à l’abri des regards. Non seulement ça me permet de me sentir mieux et de ne pas chercher à être << parfaite >> dans mes postures, ( ce que j’aurais certainement tendance à vouloir faire avec des cours à plusieurs ) et donc de vraiment faire en fonction des sensations de mon corps, mais en plus je peux pratiquer quand je le veux. Pas d’horaires imposés. Pas de durée. Et même pas besoin d’être << pomponnée >>. Je fais ce que je veux, quand je le veux et comme je le veux ^^
J’ai envie de faire une longue session? Ok.
Je n’ai pas beaucoup de temps devant moi, ou peu d’énergie, mais je ressens quand même le besoin de pratiquer, histoire de me détendre? Et bien je fais une courte session d’une dizaine de minutes.
Je me rends compte que je n’arrive pas à réaliser une posture, que d’habitude je fais facilement? Eh bien j’écoute mon corps et je ne force pas.
 
Voilà ce qui me plaît dans le fait de pratiquer le yoga chez moi. Sans parler du fait que je peux partager de temps en temps ces moments avec mes nains, qui aiment en faire eux aussi.
 
Puis de cette façon, je ne me ruine pas. Car je me base sur des vidéos gratuites, que je trouve sur internet.
Il y en a des tas. Que l’on soit débutant ou expert, il y a un large choix, donc pas de raison de s’en priver !
 
Quelles vidéos est-ce que j’utilise le plus ?
 
Ici, je vais te faire un petit résumé des yogi que je suis avec plaisir et qui avec leurs vidéos, m’inspirent et me motivent au quotidien.
 
Virginie Duval, du site Dfine
 

 

 

 

 

Sandrine Bridoux, du compte Insta Frenchyogagirl

 

 

 

 

Julie Akasha Yoga, du blog Julie Yoga

 

 

    

 

 

 

Delphine Marie Yoga, du site Delphine Marie

 

 

    

 

 

Il ne faut pas croire que le yoga n’est que pour les personnes ultra souples, ou les écolos… Tout le monde peut s’y mettre. Que l’on débute ou non, ça ne peut que faire du bien au corps et à l’esprit.

 

N’hésite pas à essayer ces vidéos et à  en tester d’autres.

Et si tu as des questions, laisse moi un commentaire !

Manger Vegan avec Marie Laforêt ( + CONCOURS )

Retour une nouvelle fois sur mon partenariat avec Natura Sense.

Après t’avoir présenté le premier livre que j’ai eu la chance de recevoir, je viens te parler du second.

 

Manger Vegan avec Marie Laforêt ( + CONCOURS )

 

Cette fois-ci, on va se pencher sur le bouquin de cuisine << Vegan >> de Marie Laforêt, paru aux éditions La Plage.

Comme avec l’autre livre que j’ai reçu, pas moyen de tenir celui-ci à bout de bras pour le feuilleter dans la baignoire ou au lit ( ouais, j’aime bouquiner en prenant un bain ou avant de dormir ). Avec ses 324 pages, Vegan est un sacré pavé. Mais ne va pas croire que je dis cela négativement. Bien au contraire! 

Car concrètement, ce livre est une vraie mine d’or pour qui veut cuisiner végé.

Avec plus de 500 recettes et de nombreux conseils, il peut vite faire saliver n’importe qui, accro à la viande ou non. Ce n’est pas pour rien qu’il a obtenu un Gourmand World Cookbook Award, récompense offerte chaque année aux meilleurs livres de cuisine et de vin, et ce depuis 1995.

Si j’ai craqué pour ce bouquin, c’est parce que je savais que les recettes de Marie Laforêt sont en général bien sympas et claires. Et pour cause, j’ai déjà un de ses livres, consacré aux glaces, qui m’a permis de créer mes mystères à l’amande et cœur de cacahuètes.

Du coup, je me suis dit que ça devrait être très intéressant de pouvoir découvrir plus en détails son travail ainsi que son expérience de vegan.

 

Manger Vegan avec Marie Laforêt ( + CONCOURS )

 

Et justement, dans Vegan, on commence par en apprendre un peu plus sur ce terme peu connu il y a encore quelques années, mais qui ne cesse de se répandre désormais. Car il y a une belle différence entre un végétarien, qui ne consomme pas de chair animale ( viande, poisson, crustacé ), un végétalien, qui ne mange aucun produit d’origine animale ( pas de miel, œufs, lait, etc ) et un vegan, qui lui, ne consomme et n’utilise aucun produit issu de l’exploitation animale ( donc il ne porte pas de vêtement en laine ou cuir, n’utilise aucun cosmétique testé sur les animaux, ou encore ne se rend pas dans un zoo… ).

Etre vegan est un mode de vie bien particulier, où l’on refuse de prendre part à l’exploitation animale et où l’on prône des valeurs fortes et engagées, qui vont bien au delà de la simple alimentation. C’est à la fois un choix éthique et écologique.

Dans ce livre, on se rend compte dès les premières pages, que l’industrie alimentaire aime nous prendre pour des pigeons, en nous vendant des plats et produits avec de gros étiquetages ventant le côté végétal de ces derniers, alors qu’ils ne le sont pas forcément. On apprend comment démasquer ces intrus qui ne peuvent pas entrer dans la pratique du veganisme.  Par exemple le colorant alimentaire E120, étant à base de cochenilles ( insectes écrasés ) n’ait du coup pas un ingrédient vegan. Certains steaks ou hachés dits végétaux contiennent de l’œuf. Ou encore la plupart des jeux de fruits et alcools ( même les vins bio ) contiennent de la gélatine animale, des protéines de lait, voir du blanc d’œuf. Ce n’est pas évident de s’y retrouver….

Si tu te demandes de quel matériel ou ingrédients tu peux avoir besoin pour cuisiner vegan, pas de panique. Tout est indiqué. Niveau accessoires, rien de bien compliqué, on reste sur grosso modo les mêmes que pour de la cuisine basique. Niveau aliments, bien évidemment, il va y avoir quelques changements. Tu vas en découvrir des nouveaux, comme le tofu, les crèmes végétales, le miso, l’agar agar ou encore le liquid smoke. Le top, c’est qu’on te précise où les trouver.

Pour ne pas plonger tête baissée dans les stéréotypes du genre << les vegans ont pleins de carences >>, plusieurs pages rédigées par le Docteur Bernard-Pellet vont te donner des conseils pour garder une alimentation vegan équilibrée.

 

Manger Vegan avec Marie Laforêt ( + CONCOURS )

 

Au travers de ses recettes, Marie Laforêt nous prouve que la cuisine vegan n’a rien à envier à la cuisine traditionnelle. Pas de plats fades, sans saveurs ou non rassasiants ici. Juste de la créativité, saupoudrée de gourmandise et de plaisir.

On découvre les protéines végétales. On nous montre par quoi remplacer les œufs. Mais aussi comment préparer soi même des fromages vegans.

Bref…. Que l’on soit débutant ou non, grâce à ce bouquin, il est simple de se transformer en as de la cuisine vegan.

 

Manger Vegan avec Marie Laforêt ( + CONCOURS )

 

Des plats épicés et originaux…. Indian burger, gnocchis aux herbes, poivrons farcis au sarrasin – tofu – olives, ou encore seitan laqué… Blinis roses à la betterave, bouillon thaï aux légumes d’hiver, clafoutis aux asperges…

Des sauces… Sauce aux 2 fromages, sauce barbecue, sauce tartare, veganaise express au citron, vinaigrette noisette – shoyu…

Des desserts et tentations…. Tarte renversée à la rhubarbe, mousse au chocolat à l’orange et pistaches, pudding de fruits rouges aux graines de chia, granité de fraise…

Mais attention! Ce n’est pas tout!

Marie Laforêt nous livre aussi ses menus de fêtes, pour pouvoir se régaler en toutes occasions. Palmiers au pesto rosso, roulés de courgettes grillées, caviar végétal, entremets vanille – chocolat, mini glaces pina colada, galette des rois….

 

Un livre de cuisine qui me donne un max d’idées et d’envies, dont je vais au plus vite m’inspirer.

 

Manger Vegan avec Marie Laforêt ( + CONCOURS )

 

Et je crois que tu devrais en faire autant ! Oh oui !

 

C’est pourquoi, avec Natura Sense, nous avons décidé de jouer les Vieux Barbus avant l’heure et de te permettre de remporter un exemplaire de ce merveilleux bouquin.

 

Pour participer, tu dois :

 

  • être abonné à mon compte instagram @bijouxbonbonsetchocolat
  • être abonné au compte instagram de Natura Sense
  • aimer la photo du concours sur mon compte instagram
  • inviter au moins 2 amis à participer au concours ( 1 ami par commentaire pour que je sois certaine de voir ta participation, car insta cache des commentaires )

Plus tu invites d’amis, plus tu augmentes tes chances ( +1 chance par pote invité )

 

Chance supplémentaire = en partageant en story et / ou sur ton compte insta, le concours ( n’oublie pas de m’identifier et d’être en mode public, sinon je ne pourrai pas voir ta publication ).

 

Le concours prendra fin le 31 octobre à minuit et je publierai le nom de la ou du gagnant ici comme sur Instagram.

 

Bonne chance !

 

 

 

Au passage…. Si tu n’as pas la patience d’attendre le tirage au sort et que tu veux de suite ce livre, tu peux l’acheter ICI , à 29,95€.

 

 

 

 

 

Le Grand Livre de la Cuisine Crue, manger en prenant soin de son corps

Te souviens-tu de la collaboration avec Natura Sense, dont je t’avais parlé il n’y a pas si longtemps que ça? Si ce n’est pas le cas et que ce nom ne te dit rien, je t’invite à aller jeter un œil à mon article sur le sujet, qui se trouve ICI.

Bref.

Natura Sense a eu la gentillesse de me faire parvenir plusieurs livres de cuisine. 

 

Le Grand Livre de la Cuisine Crue, manger en prenant soin de son corps

 

Dont un exemplaire du Grand Livre de la Cuisine Crue, de Christophe Berg, paru aux éditions La Plage.

 

Un bon gros bouquin de 252 pages, avec une couverture épaisse qui donne de suite envie d’en savoir plus, grâce à la belle assiette que nous tend le Chef dessus.

D’ailleurs, ce n’est pas la seule photo qui met l’eau à la bouche. Le photographe Alexis Berg a su mettre en avant les plats des différentes recettes. Sans pour autant en faire de trop. Ici pas de chichis. Les idées culinaires que renferme ce livre se veulent simples, donc les photos sont sans fioritures, tout en restant élégantes et attrayantes.

Ce qui n’est pas plus mal. Car en général, si on finit par se plonger dans un bouquin de cuisine, c’est dans un premier temps à cause, ou grâce, des / aux photos. Du moins pour ma part. Bien évidemment, il faut d’abord que le thème abordé me plaise ( si tu me proposes un bouquin sur le nutella, ou les rognons, tu ne risques pas de me captiver ^^ ). Mais ensuite, je me penche directement sur les clichés, avant de vraiment regarder plus en détails les recettes. Ca ne me viendrai franchement pas à l’esprit de m’offrir un livre de cuisine sans la moindre photo de ce que je pourrai préparer.

Pour moi, le visuel a énormément d’importance dans ce domaine. La tambouille se doit d’être à la fois attractive au regard, tout comme savoureuse en bouche.

Le Grand Livre de la Cuisine Crue, manger en prenant soin de son corps

 

Mais revenons-en au Grand Livre de la Cuisine Crue.

 

Tu te demandes peut être pourquoi j’ai sélectionné cet ouvrage, plutôt qu’un autre, parmi ceux vendus chez Natura Sense ( quoi? tu t’en balances? merci, c’est sympa ! )…

Tout simplement parce que je suis de plus en plus attirée par les bienfaits de l’alimentation vivante. Même si je ne suis pas pour autant crudivore.

 

Le Grand Livre de la Cuisine Crue, manger en prenant soin de son corps

 

De quels bienfaits je te parle ?

 

Laisse moi t’expliquer vite fait…. 

 

Lorsque l’on parle d’alimentation vivante, cela signifie que l’on consomme des aliments crus à base de végétaux, n’ayant subi aucune transformation, si ce n’est la fermentation ou la germination. Le but étant de partir sur des produits bruts, pour garder au maximum les nutriments présents dans ces derniers. On évite donc la cuisson, ou du moins on essaye de ne pas dépasser les 40°C ( d’où l’intérêt de posséder un déshydrateur, mon RÊVE ). Et si l’on veut manger de la viande ou du poisson, on les consomme crus, eux aussi.

De cette façon, les aliments restent riches en vitamines, oligoéléments, fibres, enzymes naturels, etc…, et c’est notre corps qui va pouvoir en profiter. Des nutriments bien sympas avec nous, puisqu’ils vont éliminer les déchets accumulés dans notre organisme, tout en aidant notre système immunitaire, et en nous préservant au mieux de nombreuses maladies. De plus, manger des aliments crus soulage des troubles digestifs, mais aussi des maux de tête, en apportant un carburant rassasiant à notre organisme. Moins de fatigue et une meilleure concentration.

 

Le Grand Livre de la Cuisine Crue, manger en prenant soin de son corps

 

Ce bouquin, tu me le montres ?

Calme, petit glouton ! J’y venais!

 

Comme je te le disais, Le grand Livre de la Cuisine Crue est l’oeuvre de Christophe Berg, un Chef qui fait a ses classes aux Etats-Unis, avant d’exercé en Europe. Passionné de trail-running et de nutrition bio, il est l’auteur de 12 livres aux Editions La Plage, dont par exemple Un bonheur en Barres, Secrets d’Endurance ou encore J’arrête de Saler ( qui serait pas mal chez moi, histoire de faire comprendre au Chéri et aux garçons, que le sel a haute dose n’est pas génial…. ).

Dans l’exemplaire que je possède, il est donc question de raw food, saine mais aussi gourmande.

 

Le Grand Livre de la Cuisine Crue, manger en prenant soin de son corps

 

Ce livre est divisé en plusieurs parties.

 

Dans un premier temps, on nous explique le concept de cette façon de cuisiner et comment s’y mettre, mais aussi ce que cela peut bien changer dans sa cuisine. Car bien entendu lorsqu’il est question d’alimentation crue, un four ou un micro-ondes ne sont pas utiles. Il faut donc revoir la disposition de sa cuisine et les appareils nécessaires ou non, tout comme les ingrédients à sélectionner.

En cuisine crue, les légumes et fruits sont forcément primordiaux, mais les fruits secs et les épices aussi.

Autre point abordé dans ce livre : l’organisation. S’il on veut sécher des aliments au déshydrateur, ce n’est pas à la dernière minute qu’il va falloir s’y prendre. Cela va mettre du temps, voir de nombreuses heures. Donc il faut penser à l’avance aux menus que l’on projette de réaliser et pourquoi pas, s’octroyer des << journées cuisine >> pour préparer un maximum de chose. De cette façon, il n’y aura plus qu’à assembler les différents éléments au moment de composer son plat. Le Chef conseille même lorsqu’il s’agit de déshydrater des aliments, de faire des sessions de séchage groupé ( plusieurs préparations en même temps, sucré et salé pouvant cohabiter ensemble sur des grilles séparées ).

Dans ce bouquin, on apprend aussi des techniques de base et leurs utilités. Pourquoi faire tremper des amandes? Quelle est la différence entre << blender >> et << mixer >>? Comment faire germer des graines?

Le tout au travers de recettes simples.

 

Le Grand Livre de la Cuisine Crue, manger en prenant soin de son corps

 

D’ailleurs parlons-en des recettes…

Christophe Berg nous en fait voir de toutes les couleurs et de toutes les saveurs, dans son grimoire du cru.

Des assaisonnements et sauces qui changent de la vinaigrette classique. En passant par une assiette californienne qui revisite la salade César, en y ajoutant du chou kale et des croûtons de coco pimentés. Ou encore des tapas à déguster avec de l’aïoli à la crème de noix de macadamia. Sans oublier des gourmandises sucrées à tomber, comme les rouleaux poire-cacao à base de crêpes crues, ou les sorbets à la minute.

Tu as aussi des recettes de smoothies, de lassis ( faut que je teste ça ! ), et de frappés. Ainsi que des grignotages healthy, allant du granola, aux barres énergétiques, ou encore aux chips de légumes et crackers.

 

Il y en a vraiment pour tous les goûts et toutes les papilles !

Le Grand Livre de la Cuisine Crue, manger en prenant soin de son corps

 

Alors si tu le veux toi aussi , ce livre, il est dispo ICI pour 29,95€ .

 

 
Pssstttt…. J’ai un secret à te confier…. Je vais bientôt te poster des recettes que j’aurai réalisées avec ce super bouquin !