Muffins chocolat blanc, framboises, farine intégrale, sans beurre ni sucre ajouté

L’autre jour, lors d’une balade, les Gremlins discutaient chocolat. Laissant traîner une oreille, je les ai entendu exprimer leurs préférences et disserter sur le pourquoi du comment, tel ou tel chocolat se devait de remporter la palme d’or.


Faute de pouvoir leur faire bientôt chercher les œufs de pâques sur le tapis rouge de Cannes, j’ai au moins pris le temps de leur préparer des muffins pour de futurs goûters ( en attente au congélateur, pour n’avoir qu’à les sortir la veille au soir et les donner le lendemain matin aux Gremlins pour l’école) .


Une fournée autour du coup de cœur de ma naine : le chocolat blanc.
Avec quelques framboises ( surgelées puisque ce n’est pas encore la saison ), ces gâteaux ont de quoi satisfaire les gourmands.


Pour 10 muffins, il te faut :


* 100g de farine intégrale

* 50g de fécule

* 1/2 sachet de levure chimique

* 1 CS de psyllium

* 200g de compote de pomme sans sucre ajouté

* 1 œuf

* 200g de framboises surgelées

* 130g de chocolat blanc


La recette :


Mélange la farine, la fécule, le psyllium et la levure.

Ajoute l’œuf et la compote.

Fais fondre le chocolat et ajoute le.

Incorpore délicatement les framboises ( en pensant à en garder 10).

Verse la pâte dans 10 caissettes ou moules à muffins et dépose dessus les dernières framboises.

Enfourne 18 minutes à 180 °C.

Buns au levain, farcis aux poivrons et saucisses épicées

Buns au levain, farcis aux poivrons et saucisses épicées

Parfois je me dis que mes enfants n’ont pas << la chance >> de manger comme les autres. Que je ne m’arrête pas dans le rayon pâtisserie du supermarché pour leur prendre un éclair au chocolat ou une part de tarte au citron. Que ça doit bien faire un an ou plus, que je ne les ai pas emmené au McDo. Qu’au lieu de leur avoir acheté des beignets de carnaval dégoulinants d’huile, ils ont eu des beignets sans gluten au four.

Que peut être, ou même surement, que sans ma maladie, ils mangeraient plus comme leurs copains.

Mais finalement, en y réfléchissant bien, je me dis que c’est un mal pour un bien.

Oui, ils ne se gavent pas sans arrêt d’aliments industriels, mais ils ne sont pas privés pour autant. Parfois ils dévorent des pizzas du commerce et parfois ils en ont des faites maison.

Ils partent de temps en temps à l’école avec des biscuits fourrés basiques, et d’autres fois, ils emportent des parts de banana bread ou des pancakes healthy.

D’ailleurs, non seulement ils ne sont pas en manque de gourmandises et de bons petits plats ( merci à eux de jouer le rôle de cobayes pour moi et toi ^^ ), mais en plus, ils connaissent certainement une plus grande variété d’aliment que leurs camarades. De nombreuses personnes m’ont déjà dit être étonnées de voir tout ce qu’ils acceptaient de manger ou qu’ils adoraient ( gingembre, wasabi, radis noir, blettes…. ).

C’est bien pratique d’avoir des gamins qui raffolent comme soi, de certains ingrédients qui en général déplaisent aux mômes. Et encore plus pratique qu’ils soient autant accro aux épices et aux plats relevés.

Grâce à ça, pas besoin de se priver.

Buns au levain, farcis aux poivrons et saucisses épicées

C’est pourquoi le Chéri a pu préparer pour eux, il y a quelques jours, ces buns maison, farcis avec des légumes mais surtout du chorizo fort et de la saucisse à l’ail.

Ils sont partis comme des petits pains… ( Ok, je sors ^^ )

Buns au levain, farcis aux poivrons et saucisses épicées

Pour 6 buns, il te faut :

  • 500g de levain actif
  • 460g de farine
  • 2CS d’huile d’olive
  • 1CS de bicarbonate
  • 2CS de vinaigre de cidre
  • 15cl d’eau
  • 1 oignon
  • 1 gros poivron
  • 50g de chorizo fort
  • 80g de saucisses à l’ail
  • un peu de lait pour la dorure

La recette :

Mélange le levain, avec la farine, l’eau, le bicarbonate, le vinaigre et l’huile.

 Laisse reposer ta pâte au moins 2h dans un endroit chaud, avec un linge au-dessus . 

Émince l’oignon et fais-le revenir quelques secondes à la poêle, avec le poivron, le chorizo et la saucisse coupés en morceaux ( pas besoin de matière grasse, car le chorizo va en faire assez ).

Sur un plan de travail légèrement fariné, pétris ta pâte et divise la en 8 pâtons identiques ( au besoin ajoute un peu de farine ou d’eau, en fonction de la texture de ta pâte, sachant qu’elle doit rester souple ).

Écrase légèrement les pâtons pour en faire des disques un peu épais.

Dispose au centre de chacun, une bonne dose de farce.

Referme la pâte par-dessus ce mélange. 

Boule tes petits pains.

Dispose les sur une plaque recouverte de papier cuisson. 

A l’aide d’un pinceau recouvre les d’une fine couche de lait pour qu’ils puissent dorer.

Enfourne 15 minutes à 180 degrés.

Buns au levain, farcis aux poivrons et saucisses épicées

Craquelins aux graines, tomates séchées et origan

Avec ma copine Sarra alias Quinoa et Basmati, nous aimons bien relever des défis.

Dernier petit challenge en date : revisiter une recette présente sur le site de l’autre.

Ouais, parce que soyons honnêtes, nous sommes de grandes gourmandes qui adorons cuisiner. Donc autant se plonger dans une aventure gustative.

Malgré ma phase sucrée de ces derniers mois, je reviens tout doucement à un besoin de salé. Alors je me suis directement concentrée sur la catégorie correspondante du blog de Sarra, à la recherche du plat qui saurait me mettre de suite l’eau à la bouche ( et surtout se laisserait apprivoiser par mes TCA ).

Et je dois dire que le choix n’a pas été simple. J’ai dû me faire une liste, tellement de recettes me tentaient.

Finalement, j’en ai sélectionné deux, qui peuvent se compléter et me permettre de les déguster en guise de repas, d’apéro ou même de collation. Quitte à se faire plaisir, autant le faire souvent ^^

Craquelins aux graines, tomates séchées et origan

La première : les Craquelins aux graines .

Ce qui m’a séduite dans ces petits crackers, au delà de leur simplicité, c’est qu’ils vont me permettre de grignoter moi aussi, autre chose que des bâtonnets de légumes et tomates cerises, lors de futurs apéros ou picnic. Ras le bol de regarder les autres manger des biscuits salés et des cacahuètes à la pelle, sans parvenir à y toucher.

Là je sais que je vais faire le plein de bonnes choses, sans avoir 6 kilos de sel et de sucre ajoutés, ni un méga bain d’huile et de gras.

Ayant dans la tête ces petits gâteaux saveur pizza de chez Belin, j’ai décidé d’incorporer à cette recette de l’origan et des tomates séchées.

Et franchement, je suis très satisfaite du résultat. Ces craquelins ont même été grandement appréciés par le Chéri, qui les a dévoré en un rien de temps.

Aussi bons << natures >> que trempés dans une sauce ou tartinés.

Craquelins aux graines, tomates séchées et origan

Il te faut :

  • 50g de lin
  • 200g d’eau
  • 100g de sésame
  • 80g de kasha
  • 60g de graines de courge
  • 4CC d’origan
  • 40g de tomates séchées
  • sel
Craquelins aux graines, tomates séchées et origan

La recette :

Mélange le lin préalablement mixé avec l’eau.

Laisse reposer 15 min.

Mélange ensemble toutes les graines, ainsi que le lin, l’origan et les tomates séchées coupées en petits morceaux.

Assaisonne.

Étale le mélange au rouleau à pâtisserie entre 2 feuilles de papier cuisson.

Dispose le tout sur une plaque de cuisson et retire la feuille du dessus.

A l’aide d’un couteau, pré-découpe les futurs craquelins.

Enfourne 20 min à 180 °C.

Laisse bien refroidir puis casse les craquelins.

Conserve les dans un bocal ou une boîte bien hermétiques.

Craquelins aux graines, tomates séchées et origan

Beignets fourrés sans gluten et cuits au four

Beignets fourrés sans gluten et cuits au four

Seconde recette en ce Mardi Gras.

Après les bugnes au miel citronné, voici des beignets fourrés sans gluten, qui restent sains puisqu’ils ne passent pas par un bain d’huile, mais cuisent au four.

De plus, ils sont fourrés avec ma pâte à tartiner maison au kaki et à la caroube.

Beignets fourrés sans gluten et cuits au four

Pour 12 beignets, il te faut :

  • 100g de farine de lupin
  • 100g de farine de soja
  • 100g de fécule de pomme de terre
  • 1/2 sachet de levure
  • 1CS de bicarbonate
  • 1CS de poudre magique 
  • 200g d’eau gazeuse
  • 1CS de vinaigre de cidre
  • 2 œufs
  • 40g d’huile de coco
  • 5ml d’édulcorant liquide
  • 1 bouchon de rhum
  • lait de soja
  • pâte à tartiner maison kaki caroube
Beignets fourrés sans gluten et cuits au four

La recette :

Mélange les ingrédients secs.

Fais fondre l’huile de coco et mélange les ingrédients secs à ceux humides.

Laisse la pâte repose une bonne heure.

Divise la en 12 pâtons et forme des boules.

Dispose les sur une plaque recouverte de papier cuisson et laisse reposer encore 30 minutes.

Badigeonne les de lait de soja.

Enfourne 15 min à 180°C.

Laisse refroidir sur une grille.

Beignets fourrés sans gluten et cuits au four

Le fourrage :

Ces beignets étant plus compacts que ceux à la farine de blé, aide toi d’une cuillère parisienne pour creuser ceux-ci par le dessous.

Ajoute un peu de pâte à tartiner maison ou de compote.

Referme avec le morceau enlevé lors de l’étape précédente.

Beignets fourrés sans gluten et cuits au four

Astuce : tu peux remplacer la poudre magique par du Mix’ Gom ou de la gomme de Xanthane ( pour lier les préparations sans gluten ).

Bon Mardi Gras !

Bugnes sans gluten, au miel citronné

Mais? Ne serait-on pas Mardi Gras ?

Oh oui! Oh oui!

Ce qui veut dire que traditionnellement, c’est le moment de manger des beignets et crêpes, pour utiliser les ingrédients gras, comme le beurre, que l’on n’est plus censé consommer durant le Carême.

Bon… Pour moi, Mardi Gras rime surtout avec Carnaval et souvenirs d’enfance, lorsque je réalisais des bugnes avec ma grand-mère.

J’adorais couper la pâte avec la roulette crantée. Faire des losanges, triangle et autres formes, puis inciser le centre des futurs beignets, pour finir par les regarder gonfler dans l’huile lors de la cuisson.

Dois-je avouer que j’aimais aussi beaucoup déguster des petits morceaux de la pâte non cuite ^^

Cette année, j’ai refait ces beignets gravés dans ma mémoire, mais en modifiant la recette de base.

Pas de Mardi Gras bien lourd pour nous ( oui, oui, NOUS! car comme ils sont à IG bas, j’en ai mangé! ).

J’ai évité de les blinder de beurre et de gluten. Et j’ai opté pour une cuisson au four, plutôt que de les jeter dans un bain huileux.

Parfumés au miel Secret d’Hiver de chez Famille Mary, qui contient de l’huile essentielle de citron, ces beignets nous ont plongés à la fois dans Carnaval et la Fête des Citrons de Menton.

Pour une vingtaine de bugnes, il te faut :

  • 50g de farine de lupin
  • 50g de farine de soja
  • 50g de fécule de pomme de terre
  • 1/2 sac de levure chimique
  • 1/2 CS de bicarbonate
  • 30g d’huile de coco
  • 1 à 2 CS de jus de citron
  • 1CS de vinaigre de cidre
  • 3 œufs
  • 20 à 30g de miel Secret d’Hiver
  • lait de soja

La recette :

Mélange les ingrédients secs.

Fais fondre l’huile de coco.

Incorpore les ingrédients humides aux ingrédients secs.

Laisse reposer la pâte une bonne heure.

Étale la sur un plan de travail fariné.

Coupe des bandes de pâte d’environ 2 cm de large.

Divise les pour faire des rectangle ou des losanges.

Fais une entaille au centre de ceux-ci.

Dispose les sur une plaque recouverte de papier cuisson et laisse reposer 15 min.

Badigeonne les de lait de soja.

Enfourne 7 min à 180°C.

Laisse les tiédir sur une grille puis déguste les.

Astuce : tu peux les saupoudrer de stevia et les tremper dans un verre de lait chaud. C’est un régal ^^

Merci à Famille Mary de m’avoir offert ce pot de miel qui sent si bon les agrumes !

Tu sais quoi? Mon rêve à moi, ce serait de faire Carnaval à la Nouvelle Orléans… Jazz, fête, beignets, bayou…

Crêpes épaisses – Pancakes amande cannelle rhum – Sans gluten – IG bas

Crêpes épaisses - Pancakes amande cannelle rhum - Sans gluten - IG bas

Pour la chandeleur j’ai fait des crêpes pour la tribu. La recette à la rose que je t’ai publié précédemment.

Mais impossible pour moi de les regarder se goinfrer, sans avoir droit moi aussi à mon instant de gourmandise.

J’aurais pu refaire l’une de mes anciennes recettes, comme celle à la caroube et cacao, ou encore celle au beurre de cacahuète .

Sauf que j’avais envie de changement. De nouveauté. Puis surtout d’un parfum qui pouvait collé avec le vent glacial qui a duré plusieurs jours dans les Bouches-du-Rhône. Brrrrrr !

Et pour moi, froid signifie noël, cannelle, sablés et réconfort.

Ayant gagné en décembre une belle bouteille de rhum sur le compte instagram de Bar Events, je n’ai pas pu m’empêcher d’en ajouter ^^ Certains adorent les crêpes flambées au Grand Marnier ( bon ok, c’est sympa, je le reconnais ), moi, je kiffe plutôt la boisson de Jack Sparrow .

Ajouté à cela mon désire d’éviter les gluten et de rester avec des douceurs à IG assez bas, j’ai écouté les conseils de l’ebook de Sarra en utilisant plutôt des amandes associées à de la fécule, que de la farine basique. Un ptit goût en plus qui ne gâche rien, avec une texture entre les crêpes épaisses et les pancakes !

Pour une douzaine de petites crêpes épaisses, il te faut :

  • 100g d’amandes
  • 10g de fécule de pomme de terre
  • 2CS de lin
  • 1CS de cannelle Aromandise
  • 2 œufs
  • 1CC d’huile de coco figée Village Bio
  • 20cl d’eau gazeuse
  • 2CS de rhum
  • 2,5ml d’édulcorant liquide
Crêpes épaisses - Pancakes amande cannelle rhum - Sans gluten - IG bas

La recette :

Mixe les amandes et le lin.

Mélange les autres ingrédients secs.

Ajoute les œufs, l’eau gazeuse, l’huile préalablement fondue et le rhum.

Termine en ajoutant l’édulcorant ou un autre sucrant de ton choix.

Laisse la pâte reposer au moins 30 minutes.

Verse dans une poêle bien chaude et légèrement huilée, une petite louche de pâte.

Laisse cuire quelques minutes la première face ( des bulles vont se former ).

Retourne avec une spatule celle-ci, et laisse cuire la seconde face.

Fais de même avec toutes les crêpes.

Crêpes épaisses - Pancakes amande cannelle rhum - Sans gluten - IG bas

Astuce : Perso, j’en prépare une bonne dose que je congèle ensuite. Une fois dégelée, je passe ma crêpe quelques secondes au micro-ondes pour qu’elle retrouve sont moelleux et pouvoir la déguster tiède.

Douceurs des rois au Vitaliseur de Marion

Les fêtes de fin d’année viennent tout juste de passer, emportant avec elles la magie de Noël. 

2019 s’installe calmement dans les foyers, à grands coups de << Bonne Année ! >> à tous les coins de rues. Phrase qui sera répétée des centaines de fois durant deux bons mois.

Le froid, lui, étant toujours présent, nous rappelant que l’hiver n’est pas encore prêt à nous quitter, nous avons besoin de garder un univers réconfortant. Un peu de cocooning bien agréable, avec une touche de gourmandise…

L’Épiphanie pouvant encore continuer quelques temps, autant en profiter, en mêlant plaisir de cuisiner, bien-être et délice.

Pour cela, je t’ai concocté des petites Douceurs des Rois, cuites à la vapeur douceur dans le Vitaliseur de Marion Kaplan ( plus besoin que je te le présente, puisque je t’en parle depuis de nombreux mois maintenant ).

Les ingrédients utilisés, tout comme le mode de cuisson choisi, rendent ces galettes des rois revisitées à la fois saines et légères.

Pas de beurre à profusion, pas de pâte feuilletée, pas de gluten, pas de sucre raffiné… Juste du bonheur.

Pour 8 Douceurs des Rois, il te faut :

  • 180g de poudre d’amande
  • 180g de kaki
  • 2 œufs
  • 1/2 sachet de poudre à lever sans gluten
  • 1 à 2 CC de sirop d’agave
  • 1 fève super mignonne

La recette :

Mélange la poudre d’amande avec la poudre à lever.

Mixe le kaki avec les jaunes d’œufs et ajoute le tout.

Monte les blancs en neige puis incorpore les délicatement.

Sucre en fonction de tes goûts avec le sirop d’agave.

Verse la pâte dans 8 moules à muffins en silicone.

N’oublie pas de glisser une fève dans l’un d’eux.

Tu peux aussi mettre des amandes sur le dessus de la pâte, pour décorer tes douceurs ( facultatif ).

Fais chauffer 1/4 d’eau dans la cuve du Vitaliseur.

Lorsque celle-ci bout, dispose les moules dans le tamis et mets le tout à cuire durant 10 minutes.

Laisse bien refroidir avant de démouler.

Alors ? Une Reine ou un Roi ?

Tu sais quoi ?! Désormais je suis prescriptrice pour le Vitaliseur de Marion Kaplan.

Ce qui signifie que je peux te faire profiter de tarifs exceptionnels pour que tu puisses toi aussi t’offrir ce super appareil ou encore le Trio qui est un accessoire à ajouter pour encore plus de recettes à réaliser.

Alors n’hésite pas à me contacter si tu veux profiter de ces offres !


Cake choco orange au Vitaliseur de Marion

Cake choco orange au Vitaliseur de Marion

Je n’ai pas pu attendre plus longtemps pour te montrer cette merveille. Une véritable tuerie qu’il fallait que je te partage, à peine engloutie.

C’est sur le compte Instagram de Clotilde alias Vapeur Douce, que j’ai littéralement craqué pour ce gâteau si alléchant.

Me promettant de l’essayer un de ces jours, ce cake au visuel si gourmand n’a plus quitté mon esprit. A tel point que pour une fois, mon envie l’a emporté facilement contre mon anorexie.

Bon…

J’ai tout de même fait une ou deux modifications à la recette de Clotilde, pour mettre toutes les chances de mon côté en utilisant des ingrédients que j’arrive assez bien à dompter. Je ne voulais surtout pas risquer de bloquer devant ma pâtisserie et de me retrouver frustrée.

A savoir que dans la version originale, Clotilde utilise de la patate douce ( que j’ai remplacé par de la carotte, puisque pour le moment je suis bien incapable de manger cet ingrédient ) et de la farine de sorgho ( pour moi , farine de soja ). Pour mon gâteau, je n’ai pas mis le sucre, ni le lait végétal.

Par contre, j’ai associé la douceur du chocolat avec la saveur fruitée de l’orange.

Au final, je suis ravie d’avoir écouté mon envie. Car ce cake est un pur régal. Hyper moelleux et léger. Je l’ai tellement aimé que j’en ai pris une seconde part, ce que je n’arrive que très rarement à faire.

Merci à Clotilde pour ce plaisir chocolaté. D’ailleurs je t’invite à découvrir d’urgence son compte Instagram , sur lequel tu vas trouver des recettes plus sympathiques les unes que les autres. Et pour sa recette de ce gâteau à la patate douce, c’est dans sa story à la une que ça se passe !

Cake choco orange au Vitaliseur de Marion

Il te faut :

  • 200g de carotte
  • 200g de chocolat noir
  • 60g de farine de soja
  • 60g de fécule de pomme de terre
  • 3 œufs
  • 1CS d’huile de coco VillageBio
  • 1CC de bicarbonate
  • 1CC de psyllium Koro
  • 2 oranges
  • amandes, noix, noisettes, ou autres pour le topping

La recette :

Commence par faire cuire les carottes une dizaine de minutes dans le tamis de ton vitaliseur.

Mixe celles-ci en purée.

Fais fondre au vitaliseur le chocolat avec l’huile de coco.

Pendant ce temps, mélange la farine, la fécule, le bicarbonate et le psyllium.

Ajoute à la purée de carotte, le chocolat fondu avec l’huile, les œufs, ainsi que les 3/4 d’une orange préalablement mixée ( un peu comme un smoothie ).

Incorpore le mélange sec.

Coupe en morceaux le reste des oranges et ajoute les dans la pâte.

Verse la préparation dans un moule à cake recouvert de papier cuisson et ajoute quelques toppings grossièrement concassés.

Mets ton gâteau à cuire 45 minutes au vitaliseur.

Laisse le bien refroidir avant de le démouler.

Cake choco orange au Vitaliseur de Marion
Cake choco orange au Vitaliseur de Marion

Tu sais quoi ?! Désormais je suis prescriptrice pour le Vitaliseur de Marion Kaplan.

Ce qui signifie que je peux te faire profiter de tarifs exceptionnels pour que tu puisses toi aussi t’offrir ce super appareil ou encore le Trio qui est un accessoire à ajouter pour encore plus de recettes à réaliser.

Alors n’hésite pas à me contacter si tu veux profiter de ces offres !