Cake vegan Coco / Citron vert / Gingembre

Cake vegan Coco / Citron vert / Gingembre

<< Nous avons la noix de coco

Les arbres et les fruits

Profitons de ce paradis

Toute la vie… >>

J’ai cette chanson dans la tête depuis avant hier matin. Merci Disney 😂

Bon, il faut dire qu’avec ce que j’ai mangé au petit déjeuner à ce moment là, c’est plutôt logique.

Je voulais essayer ma farine de coco commandée il y a quelques temps chez Kazidomi, ainsi que mon jus de gingembre acheté sur le même site.

Donc je me suis empressée de réaliser un cake coco / citron vert / gingembre, vegan.

En le préparant je pensais aux rochers coco, bien moelleux lorsque l’on croque dedans et je me suis débrouillée pour que la texture de mon gâteau s’en approche.

Des petits zestes de citron vert et une pointe de gingembre, pour apporter un peu d’acidité…

Voici une pâtisserie pour voyager dans les îles avec Vaiana.

 

 

Cake vegan Coco / Citron vert / Gingembre

Il te faut :

* 150g de farine de noix de coco Kazidomi

* 100g de fécule de pomme de terre

* 450ml de lait de coco

* 140g de tofu ferme

* 1 citron vert bio

* 1 CC de jus de gingembre Kazidomi

* 40g de sucre de coco

* 1 sachet de levure chimique

 

Cake vegan Coco / Citron vert / Gingembre

On pâtisse :

Mélange la farine avec la fécule de pomme de terre, le sucre de coco et la levure.

Mixe le tofu pour obtenir une crème et ajoute celle ci à la préparation.

Récupère les zestes du citron.

Mixe bien le reste du citron avec le lait de coco et le jus de gingembre.

Incorpore le tout au premier mélange, ainsi que les zestes.

Verse la pâte dans un petit moule à cake recouvert de papier cuisson.

Enfourne 30 minutes à 200°C.

Laisse refroidir avant de le démouler et coupe le délicatement pour ne pas l’émietter.

 

Cake vegan Coco / Citron vert / Gingembre

 

 



Je te rappelle qu’avec le code ALEXIS10 , tu bénéficies de 10€ de réduction sur ton abonnement Kazidomi.

Pour plus d’infos, je t’invite à lire mon article qui se trouve ici.

Muffins à la faisselle et aux myrtilles

 

 

Muffins à la faisselle et aux myrtilles

La faisselle fait désormais parti de mes ingrédients incontournables.

Je préfère largement ça au fromage blanc. C’est rafraîchissant, léger, déclinable en salé comme en sucré et surtout ça me permet d’en manger en guise de fromage, comme en dessert.

Alors je ne m’en prive pas…

Sa texture à la fois douce et un peu grumeleuse me plait énormément. C’est un aliment peu gras, plein de protéines et oligo-éléments, au goût si particulier, un peu aigre, qui s’associe facilement à n’importe quel autre produit.

Il est aussi bien agréable d’en manger tel quel, car la faisselle se suffit à elle même.

Bref…. Tu l’auras compris, j’aime la faisselle ^^

Et aujourd’hui je te propose de l’utiliser pour réaliser de petits muffins très moelleux, légèrement vanillés et bourrés de myrtilles.

 

Muffins à la faisselle et aux myrtilles

Pour 10 muffins, il te faut :

  • 300g de faisselle 0%
  • 3 oeufs
  • 20g de maïzena
  • 30g de farine de pois chiches
  • 20g de chia
  • 125g de myrtilles
  • 1CC d’extrait de vanille bourbon naturel sans sucre ( à retrouver chez Kazidomi )
  • 2CS de stevia pour pâtisserie

Muffins à la faisselle et aux myrtilles

On pâtisse :

Commence par mélanger la farine de pois chiches et la maïzena avec la faisselle.

Ajoute les jeunes d’oeufs et les graines de chia.

Monte les blancs en neige et incorpore les délicatement.

Ajoute la vanille et la stevia.

Laisse reposer ta préparation 2h au frais.

Ajoute les myrtilles.

Verse la pâte dans des moules à muffins et enfourne 30 à 35 minutes à 180°C.

Laisse bien refroidir avant de les démouler.

 

Muffins à la faisselle et aux myrtilles

Entre la faisselle, les oeufs, les graines de chia et la farine de pois chiches, voici une gourmandise pleine de protéines !

 

 



 

Je te rappelle qu’avec le code ALEXIS10 , tu bénéficies de 10€ de réduction sur ton abonnement Kazidomi.

Pour plus d’infos, je t’invite à lire mon article qui se trouve ici.

Quiche Vegan forestière au panais

 

Quiche Vegan forestière au panais

 

Suite à notre décision de moins consommer de protéines animales, il me faut réfléchir à de nouvelles recettes.

Le plus simple étant, je trouve, de me baser sur un plat existant déjà et de le modifier pour supprimer ou remplacer les ingrédients ne convenant pas à cette alimentation.

Puis tant qu’à faire, autant aller plus loin en privilégiant des produits de saison.

C’est comme ça que cette succulente quiche sans pâte vegan est née.

C’est une petite merveille. Un parfait mélange entre un risotto crémeux aux champignons et une sauce béchamel bien onctueuse. Les noisettes et amandes apportent une touche de croquant très agréable, qui plaît aux plus gourmands. Et les petits lardons de tofu se marient tellement bien au reste, que même les inconditionnels de la viande ne pourront que succomber à cette quiche.

Quiche Vegan forestière au panais

Il te faut :

Pour la base 

  • 250g de tofu ferme
  • 1 gousse d’ail
  • 1/2 oignon
  • 150g de champignons en boîte égouttés
  • 20 amandes
  • 20 noisettes
  • 2 beaux panais
  • 5CS de sauce soja
  • 30ml de vin blanc
  • persil
  • sel, poivre ou mélange d’épices
  • huile de coco

Pour la migaine :

  • 6CS de crème de coco
  • 500ml de lait de soja
  • 3CC d’agar agar
  • 2CC d’ail en poudre
  • 1CS de fécule de pomme de terre
  • sel, poivre
  • quelques rondelles de fausse mozza de chez Veryveg

 

Quiche Vegan forestière au panais

Enfile ton tablier :

Préparation de la base….

Coupe le tofu en petits lardons et fais les griller à feu doux dans un peu d’huile de coco.

Épluche puis émince l’oignon et l’ail.

Ajoute les aux lardons.

Coupe en 2 les noisettes et amandes, puis ajoute les elles aussi.

Ajoute la sauce soja.

Épluche les panais et râpe les.

Hache le persil.

Ajoute ce dernier ainsi que le panais et les champignons à la préparation.

Ajoute le vin blanc et assaisonne.

Laisse cuire quelques minutes, tout en mélangeant régulièrement, jusqu’à ce que le panais soit fondant.

Réserve le tout.

Préparation de la migaine…

Dans une casserole, fais chauffer le lait de soja avec la crème de coco, l’agar agar, l’ail en poudre et la fécule de pomme de terre.

Laisse bien épaissir.

La quiche…

Incorpore délicatement la préparation de base à la migaine.

Verse le tout dans un plat à tarte recouvert de papier cuisson.

Tasse bien, pour que la préparation soit homogène.

Enfourne 15 minutes à 180°C.

Une fois ce temps écoulé, dispose les rondelles de fausse mozza sur ta quiche et enfourne à nouveau 5 à 8 minutes.

Laisse bien refroidir ta quiche pour qu’elle fige, avant de te jeter dessus.

 

 

Quiche Vegan forestière au panais

 

Quiche Vegan forestière au panais

Bon appétit !

Beignets aux pommes vegans, au four

 

 

Beignets aux pommes vegans, au four

Mardi gras….

Rien que le nom ne me fait pas envie et me plonge dans une odeur de graillon…

Encore plus lorsque l’on sait qu’il s’agit d’une période, qui traditionnellement marque la fin de la semaine des 7 jours gras. Comme si après Noël, Nouvel An, la galette des rois et la Chandeleur, on avait encore besoin de ça pour exploser nos pantalons ^^

Moi ce que je préfère à ce moment là, c’est le Carnaval. Les déguisements, les confettis, la musique, les chars et parades…. Je ne suis pas de Nice pour rien….

 

 

Beignets aux pommes vegans, au four

Mais comme je veux faire plaisir à mes gremlins en leur permettant de se régaler avec des beignets, j’en ai préparé en version healthy et végan.

J’ai d’ailleurs décidé de faire un mélange entre Mardi Gras et le Nouvel An Chinois.

Je me suis inspirée des beignets de fruits que j’adore tellement dans les restaurants asiatiques.

Résultat, des beignets végans aux pommes, sans sucre, mais riches en protéines grâce au tofu et à la farine de lupin.

Pas de matière grasse, que ce soit dans la pâte, ou pour la cuisson, puisqu’ils sont cuits au four.

Alors oui, ils n’ont pas forcément l’allure des bugnes que l’on réalise normalement lors de cette fête, mais je peux t’assurer qu’ils sont délicieux. Légers et très moelleux, avec une tranche de pomme fondante à l’intérieur.

 

Beignets aux pommes vegans, au four

Pour 12 beignets, il te faut :

  • 2 petites pommes bio
  • 70g de farine de lupin
  • 30g de lin
  • 50g de fécule de pomme de terre
  • 100g de tofu
  • 100ml de lait d’amande
  • 75ml d’eau
  • 1CC de cannelle
  • 1 sachet de levure chimique
  • 2CS de stevia à pâtisserie

 

 

Beignets aux pommes vegans, au four

Enfile ton tablier :

Mets dans ton blender la farine de lupin, les graines de lin, la fécule de pomme de terre, le tofu, le lait d’amande, l’eau, la cannelle, la levure et la stevia.

Mixe bien jusqu’à obtenir une pâte épaisse, collante et homogène.

Verse la dans un saladier que tu recouvres d’un torchon et laisse la reposer au moins 1h dans un endroit chaud ( sur ta box tv c’est pas mal ^^ ).

Lave les pommes et coupe les en 6 rondelles chacune ( pas besoin de retirer la peau ou les pépins ).

Plonge les rondelles dans la pâte et à l’aide d’une cuillère, enrobe les bien ( ce n’est pas facile et c’est un peu long, car la pâte à tendance à glisser sur la pomme, mais avec un peu de patience tu vas y arriver sans problème ).

Dispose les sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Enfourne à 180°C pendant 15 minutes.

Laisse refroidir quelques instants avant de déguster tes beignets, histoire de ne pas te brûler.

 

 

Beignets aux pommes vegans, au four

Barres énergétiques crues chocolat et pistaches

 

Barres énergétiques crues chocolat et pistaches

 

Pour les petits creux et les coups de mou, je te propose une recette de barres énergétiques, qui non seulement vont te donner du tonus, mais en plus seront de véritables coupes-faim.

Saines, avec de bons ingrédients, mais aussi gourmandes, ces petites barres crues recouvertes de chocolat noir et d’éclats de pistache, vont vite te rendre accro.

Avec une texture à la fois très moelleuse et collante style caramel, et un côté croquant grâce au topping, elles s’incrusteront facilement dans tes snacks ou petits déjeuners.

 

 

Barres énergétiques crues chocolat et pistaches

 

Barres énergétiques crues chocolat et pistaches

Pour 10 barres, il te faut :

Barres énergétiques crues chocolat et pistaches

Direction la cuisine :

Place dans ton blender la pâte de dattes, les flocons d’avoine, la whey, le sirop d’agave et la banane.

Mixe bien le tout pour obtenir un mélange collant.

Coupe les cranberries en petits morceaux et ajoute les à la préparation.

Étale le mélange dans un plat recouvert de papier cuisson, en formant un carré d’environ 15 à 20 mm d’épaisseur.

Place au frais durant 3h.

Fais fondre la moitié du chocolat et étale le sur le dessus de ta préparation.

Saupoudre de la moitié des pistaches.

Réserve à nouveau au frais durant 30 à 45 minutes.

Retourne délicatement ta préparation sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Décolle la première couche de papier doucement.

Fais fondre le reste du chocolat et étale le sur la préparation.

Saupoudre avec le reste de pistaches.

Réserve au moins 3h au frais.

Avec un bon couteau, coupe ton carré en 5 bandes, puis coupe celles-ci en 2, de façon à obtenir 10 barres.

 

Barres énergétiques crues chocolat et pistaches

Tu peux les conserver 3 à 4 jours au frais.

Soupe de poisson de mon Arrière Grand-Mère

 

Soupe de poisson de mon Arrière Grand-Mère

 

Des années que je rêve de récupérer cette relique….

Que je saoule ma mère pour qu’elle accepte de ma la transmettre…

Que j’espère pouvoir mettre mon nez dedans et découvrir tous les mystères qu’elle cache…

Ce livre de recettes….

Il tombe en lambeaux, mais il me tenait tellement à cœur qu’il finisse par être mien…

Rédigé de la main de mon Arrière Grand-Mère, dans une écriture si appliquée… De la pure calligraphie….

Les pages jaunies se détachent… On ose à peine les tourner….

La tranche de ce merveilleux grimoire n’existe même plus…. Bien trop usée….

Mais c’est pour cela que je l’aime….

 

 

Soupe de poisson de mon Arrière Grand-Mère

Un héritage familiale, que je compte bien chérir et honorer, en revisitant toutes les idées qui s’y trouvent et en y ajoutant mon petit grain de folie.

Tel un objet précieux, je vais m’efforcer de le protéger, tout en lui redonnant vie au travers de ma cuisine.

Je ne sais pas si toutes ces recettes sont de belles créations de mon aïeule, ou si elle les a simplement retranscrites pour s’en souvenir après les avoir dénichées quelque part…. Mais rien que de voir le mal qu’elle a pu se donner pour créer ce bouquin, je ne peux qu’être admirative et fière qu’il soit enfin entre mes mains.

 

 

Soupe de poisson de mon Arrière Grand-Mère

Alors pour ma première aventure gustative tirée de ce livre fantastique, j’ai décidé de me baser sur sa recette de Soupe de Poisson.

Toute la tribu aimant ça, quoi de mieux que de faire un plat qui pourrait forcément nous plaire et nous permettre de partager un moment bien convivial….

 

 

Soupe de poisson de mon Arrière Grand-Mère

Il te faut :

  • 1kg de merlan vidé
  • 300g de sardines vidées
  • 200g de merlu vidé
  • 3 grosses carottes
  • 2 oignons blancs
  • 2 tomates
  • 1 gousse d’ail
  • 1 brin de persil
  • quelques feuilles de laurier
  • sel marin aux plantes et légumes Herbamare A.Vogel
  • poivre
  • 1 filet d’huile d’olive
  • eau

 

Soupe de poisson de mon Arrière Grand-Mère

Enfile ton tablier :

Épluche les légumes.

Rape les carottes, puis émince les oignons et l’ail.

Fais revenir le tout dans un gros fait-tout avec un filet d’huile d’olive.

Ajoute les tomates en morceaux, le persil haché et les feuilles de laurier.

Ajoute le poisson et recouvre d’eau.

Assaisonne.

Laisse mijoter une bonne demi heure à feu moyen.

Retire les feuilles de laurier.

Récupère quelques petits morceaux de poisson pour la déco.

A l’aide d’un mixeur plongeur, mixe bien la soupe, jusqu’à ce qu’elle soit bien lisse.

 

 

Soupe de poisson de mon Arrière Grand-Mère

 

 

Soupe de poisson de mon Arrière Grand-Mère

Au moment de servir, dispose sur ton bol de soupe les petits morceaux de poisson que tu avais gardé. Accompagne ton plat de croutons frottés à l’ail et de rouille.

Riz Cantonnais aux crevettes, version allégée et expresse

Comment faire pour se régaler avec un bon riz cantonnais maison, lorsque l’on a une furieuse envie d’en manger, mais que l’on manque de temps ?

Je parle de cette envie qui s’impose à toi, tel un besoin vital, une nécessitée, presque une question de vie ou de mort ( non, non, je n’en fais pas de trop ^^ ).

Impossible de résister à la tentation.

Seulement il est déjà 12h24, et tu as un rendez-vous important dans 41 minutes….

Il ne te reste plus qu’à te transformer en Memphis alias Randall Raines et à faire chauffer tes casseroles en moins de 60 secondes chrono.

Quoi ? Que dis tu ?

Tu as un autre problème ?

Tu crains pour ta ligne ?

Alors là, c’est foutu…. Pas moyen de gérer toutes ces complications….

A moins que tu invites Balthazar Blake à t’apprendre quelques tours de magie.

Allez…. Pas de panique…. La petite fée que je suis va te sortir de cette galère….

On va cuisiner ensemble un délicieux riz cantonnais aux crevettes, bien light et en un temps record.

 

 

Riz Cantonnais aux crevettes, version allégée et expresse

Pour 1 personne, il te faut :

  • 1/2 barquette de riz de konjac
  • 2 oeufs
  • 2 CS de petits pois
  • 1 belles poignée de crevettes
  • 1/4 d’oignon rouge
  • 1 CS de sauce soja
  • sel et poivre
  • huile d’olive

 

Riz Cantonnais aux crevettes, version allégée et expresse

Cours vers la cuisine :

Commence par décortiquer les crevettes ( ou encore mieux, prends des crevettes déjà décortiquées ).

Épluche l’oignon et émince le.

Verse un filet d’huile d’olive dans un wok et ajoute l’oignon.

Laisse cuire quelques minutes puis ajoute les crevettes.

Au bout de 2 / 3 minutes, mets le tout de côté dans un bol.

Casse les œufs dans le wok et brouille les.

Un fois les œufs cuits, ajoute les crevettes, l’oignon, et le riz de konjac.

Laisse chauffer quelques secondes.

Ajoute la sauce soja et assaisonne.

Incorpore délicatement les petits pois pour ne pas les écraser.

Dispose ton riz cantonnais allégé dans le bol qui avait servi à garder les crevettes.

A manger direct….

Petites crêpes façon Socca Niçoise

Connais-tu la Socca?

Il s’agit d’un plat traditionnel niçois, à base de farine de pois chiches et d’huile d’olive.

Cette spécialité cuite dans de grandes plaques rondes en cuivre, dans un four à bois, est adorée par les habitant de Nice, à tel point qu’il faut parfois faire la queue pendant un long moment pour réussir à en acheter une portion.

On la déguste chaude, tout juste sortie du four, en y ajoutant un peu de poivre. Entre la galette et la crêpe, avec sa belle couleur dorée, elle fait penser au soleil du Sud.

Un régal pour les yeux et le palais.

Bien évidemment, en Niçoise que je suis, je suis tombée dans la Socca étant petite et j’en suis toujours autant folle.

Même si malheureusement, à cause de sa nature un peu grasse et de mon problème actuel avec les féculents et légumineuses, j’ai plus de mal à en manger. Puis soyons réalistes, je n’ai pas les moyens de descendre tous les deux jours sur Nice pour en acheter ^^

 

Petites crêpes façon Socca Niçoise

Alors cette année, pour changer des crêpes habituelles de la Chandeleur, j’ai eu envie de me baser sur ce plat et de le revisiter un peu.

Pas de cuisson au four, mais sur une party crêpes ( crêpière de table permettant de faire 6 petites crêpes d’un coup ), ce qui ne donne bien entendu pas totalement la même texture que la véritable Socca ( croustillante sur le dessus et moelleuse en dedans ), mais qui niveau goût est assez proche.

Cette recette est aussi moins grasse, car grâce à son moyen de cuisson, il n’y a pas besoin d’jouter d’huile sur la plaque. Juste un peu dans la pâte et c’est tout. Le revêtement anti-adhésif de la machine à crêpes suffit.

Un bon compromis, à déguster tel quel, à l’heure de l’apéro, ou en accompagnement lors du repas.

 

Petites crêpes façon Socca Niçoise

Pour 15 petites crêpes de Socca, il te faut :

  • 200g de farine de pois chiches
  • 400 ml d’eau
  • 2 CS d’huile d’olive
  • sel et poivre

 

Petites crêpes façon Socca Niçoise

Direction la cuisine :

Dispose la farine dans un saladier, puis incorpore petit à petit l’eau, tout en mélangeant bien.

Ajoute l’huile d’olive et un peu de sel.

Mélange pour obtenir une pâte bien homogène et un peu épaisse ( style pâte à pancakes ).

Verse une louche de pâte sur chaque rond de ta crêpière de table et laisse cuire quelques minutes.

Retourne ta mini Socca et laisse cuire encore un peu, avant de la disposer sur une assiette.

Fais de même avec toute la pâte.

Poivre les crêpes de Socca et déguste de suite.

Attention : comme la véritable Socca, ces petites crêpes sont bien meilleures chaudes qu’une fois refroidies.