Que la Force Ultra Nature soit avec moi !

Les compléments alimentaires sont pratiques courantes lorsque l’on est sportif. J’en ai d’ailleurs pris moi-même quand j’étais à fond dans la musculation et le cardio.

En poudre, en gélules ou encore en barres énergétiques…

Seulement ce genre de produits sont souvent assez chimiques, bourrés d’édulcorant et d’additifs, ce qui n’est pas forcément le mieux pour notre santé.

Voilà pourquoi, depuis que je sais que je risque d’avoir de nombreuses carences à cause de mes TCA, je cherche à ajouter à mon alimentation, un maximum de super ingrédients naturels.

Que la Force Ultra Nature soit avec moi !

C’est exactement ce que propose le site Force Ultra Nature, que je tiens aujourd’hui à te faire connaître.

 

En 2014, Jérôme Poulin, ancien coach sportif, constatant que les produits vendus à ce moment là, n’étaient pas de bonne qualité et avec des ingrédients dénaturés, a décidé de créer son entreprise ( française ), Force Ultra Nature.

Le but de celle-ci : offrir aux sportifs et culturistes, des protéines en poudre et une supplémentation nutritionnelle plus naturelles.

 

Mais qu’y a t il de différent avec la marque FUN ?

 

Tout d’abord, les produits proposés dans cette boutique en ligne, sont issus de l’agriculture biologique. Ensuite, il faut savoir que les protéines de chez FUN sont ( pour la majeur partie ) végétales et subissent un processus de germination, de façon à les rendre plus digestes. On se retrouve donc avec des aliments vivants, riches en nutriments et sains.

Force Ultra Nature met un point d’honneur a commercialiser des produits de haute qualité, sélectionnés de façon à respecter l’agriculture biologique tout comme la santé, le tout avec des tarifs justes.

 

Que puis-je trouver chez Force Ultra Nature ?

 

Comme je te le disais, tu peux commander des protéines, qui sont pour la plupart d’origines végétales. 100% Bio, sans OGM / pesticides / conservateurs / ni gluten.

Des protéines plus digestes, moins acidifiantes et moins inflammatoires, grâce à la germination et fermentation qu’elles ont subi. 

 

Voici les protéines de chez FUN :

  • protéines de chanvre
  • protéines d’amandes
  • protéines de riz
  • protéines de citrouille
  • protéines de pois
  • protéines de whey
  • synergie de protéines ( mélanges de protéines complémentaires pour un effet décuplé )
  • substituts de repas hyper-protéinés 

 

Il y a aussi beaucoup de super-aliments, qui regorgent de bienfaits, grâce aux nombreux nutriments qui les composent.

  • algues ( chlorelle, spiruline, klamath… )
  • farine de lupin
  • sucre de coco
  • lucuma
  • yacon
  • physalis
  • mulberries
  • fèves de cacao crues
  • pollen d’abeille
  • graines à faire germer
  • amandes de noyaux d’abricots
  • graines de chanvre décortiquées
  • maté vert
  • jus d’herbe d’orge
  • maca
  • shatavari
  • etc….

 

Bien entendu, Force Ultra Nature fait aussi dans les snacks, pour que tu n’aies pas de coups de pompe. Des snacks crus, germés et vegans.

 

  • barres végétales ( chia / coco, baies de goji, maca / canneberge, réglisse / piment, etc… )
  • chocolat cru ( cacao à 100%, au sucre de coco )
  • fruits secs et noix
  • muesli ( sans gluten, sans sucre ajouté )

 

Il a aussi toute une gamme de compléments alimentaires naturels et vegans, sans extraits synthétiques. De quoi faire de bonnes cures, pour aider ton organisme ( renforcer ton système immunitaire, soulager les douleurs musculaires, t’aider à dormir, etc… ) .

  • antioxydants
  • calcium
  • enzymes
  • magnésium
  • probiotiques
  • vitamines
  • système immunitaire

 

Mais ce n’est pas tout!

 

Sur ce site, tu as aussi un large choix d’accessoires et d’appareils qui te seront utiles pour cuisiner en gardant tes ingrédients crus. Ceux-ci sont fabriqués avec des matériaux ne contenant pas de polluants.

 

  • blenders
  • déshydrateurs
  • extracteurs de jus
  • germoirs
  • livres
  • etc….
  •  

Que la Force Ultra Nature soit avec moi !

 

Comme tu peux le constater, il y a largement de quoi faire pour que tu puisses ta maintenir au top, de façon saine et naturelle, sans avoir recours à des produits limites.

 

C’est exactement pour cela que j’ai voulu collaborer avec cette enseigne. L’idée de pouvoir créer de nouvelles recettes avec ces produits Bio, dont les nutriments n’ont pas été détruits ou diminués, me plaisait bien.

Parfait pour moi, qui tiens à éviter les carences et à booster mon organisme, en faisant hyper attention à ce que je consomme.

J’ai donc pour objectif de réaliser plusieurs gourmandises healthy, salées et sucrées, avec les ingrédients que je vais te montrer ci-dessous, que la marque a eu la gentillesse de m’envoyer.

Bien évidemment, le but étant de conserver une ligne directrice healthy, sans ajouter tout et n’importe quoi.

 

Voyons voir ce que je vais tester comme articles de chez FUN…

 

Que la Force Ultra Nature soit avec moi !

La farine de lupin…

Il s’agit d’une farine que je n’avais plus en stock depuis un grand moment et que pourtant j’apprécie beaucoup. Non seulement, en fan de lupins j’adore son goût, mais en plus elle est très riche en protéines ( 41g / 100g ) et en fibres ( 30g / 100g ), tout en étant sans gluten, et en ayant moins de glucides qu’une farine de base.

Vendue en sachet de 250g et 500g ( 3,50€ / 6,50€ ).

 

Que la Force Ultra Nature soit avec moi !

Cacao en poudre…

Ce cacao est brut, non-torrifié et cru. Contenant de 10 à 12% de beurre de cacao, il a un goût vraiment délicieux et n’est pas amer. Rien à voir avec les cacaos en poudre du commerce, bourrés de sucre. Juste ce qu’il faut pour des instants réconfortants en tribu, avec le froid qui va s’installer doucement.

Vendu en sachet de 250g et 500g ( 5,99€ / 11,99€ ).

Caroube en poudre…

Depuis que j’ai découvert la caroube en poudre, j’en suis totalement mordue. C’est un super substitut au cacao et chocolat ( bien moins calorique), qui permet de diminuer les doses de ces derniers dans les pâtisseries et desserts, tout comme dans les laits chocolatés. 

J’en ajoute très souvent dans mes yaourts de soja, pour me faire en un clin d’œil, de petits desserts gourmands.

A savoir que la caroube est le fruit du caroubier, un arbre méditerranéen. La poudre obtenue après avoir broyé les gousses, ne contient pas de caféine, ni de gluten, mais est riche en vitamines, calcium et fibres. 

Vendue en sachet de 250g et 500g ( 3,90€ / 7,50€ ).

 

Que la Force Ultra Nature soit avec moi !

Xylitol…

Ce sucre de boulot est un sucrant végétal que l’on considère depuis quelques temps comme étant le meilleur substitut au sucre raffiné. Pourquoi? Tout simplement parce qu’il possède le même pouvoir sucrant ainsi que le même goût que le sucre blanc, tout en étant bien moins calorique.

En plus d’avoir un indice glycémique faible, il a des propriétés anti-bactériennes et un pouvoir alcalinisant.

Vendu en sachet de 205g, 500g et 1kg ( 4,50€ / 8€ / 15€ ).

 

D’ici peu, je vais te publier des recettes faites avec toutes ces merveilles !

 

Que la Force Ultra Nature soit avec moi !

 

Tu l’auras compris, Force Ultra Nature, c’est donc le bon moyen de consommer des compléments et ingrédients riches en nutriments, Bio et sains, sans le risque d’avaler des tonnes de produits chimiques qui n’ont rien à faire dans ton alimentation !

 

En plus, FUN a aussi un blog avec des recettes très sympas, ainsi qu’un max d’infos et conseils pour une bonne alimentation et une parfaite santé.

FUN est sur Instagram

FUN est sur Facebook

Pain protéiné sans farine, cuit au feu

Beaucoup de gens aiment commencer la journée avec de grandes tartines de confiture ou même de pâte à tartiner.

Moi, j’ai toujours adoré le pain grillé encore chaud, avec une bonne couche de beurre, trempé dans du lait au chocolat. Boisson que je ne me préparais d’ailleurs que pour le plaisir d’y inviter mes tartines, puisque je ne suis pas vraiment mordue de lait ( mis à part le lait bien frais de la ferme et les versions végétales). 

Seulement avec mes TCA, j’ai bien du mal désormais à manger du pain. Alors lorsqu’une subite envie d’en dévorer se fait sentir, je saute sur l’occasion.

Cette fois-ci j’ai préparé un pain riche en protéines ainsi qu’en graines.

Cuit dans un vieux four à gaz, à quelques centimètres des flammes, ce pain avait une croûte bien croustillante et une mie fondante.

Il te faut :

* 200g de protéines de soja texturées BioandCo
* 200g de levain actif
* 30g de lin
* 20g de graines de courge Justebio
* 1CC de bicarbonate
* 300g d’eau

La recette :

Mixe les protéines de soja pour en faire de la poudre.
Mélange celle ci avec le levain, le bicarbonate et l’eau.
Mixe le lin et concasse les graines de courge.
Ajoute le tout au mélange puis pétris ( la pâte doit être collante).
Laisse reposer au moins 2h sous un torchon propre .
Sur un plan de travail légèrement fariné, façonne un long pâton et dépose le sur une plaque recouverte de papier cuisson.
Enfourne environ 50 à 55 minutes, à 180°C ( temps à modifier au besoin en fonction de la puissance de ton four).


Cap ou pas cap de manger des insectes à Pâques ?

Il paraît que l’on finira tous par manger des insectes…

Que c’est plein de protéines, de vitamines, d’oméga 3 et de fibres…

Que ce serait donc un aliment du tonnerre, à tester de toute urgence…

 

Cap ou pas cap de manger des insectes à Pâques ?

 

Ouais… Bon… Bah moi je vous avoue que je ne peux vraiment pas m’imaginer en train d’en avaler… Les insectes et moi, nous ne sommes pas copains… Mais alors vraiment pas…

Contrairement à ma fille. Elle, elle kiffe ça. Dès que l’on passe chez Nature et Découvertes, elle se précipite sur les petites bestioles grillées mises aux caisses pour la dégustation.

 

Cap ou pas cap de manger des insectes à Pâques ?

L’enseigne Micronutris commercialise des boîtes de mélanges d’insectes parfumés, à grignoter pour l’apéritif. Allant de saveur barbecue, tapas, en passant par thym ou curry.

Mais ce qui faisait rêver ma poupée, c’était leurs plaques de chocolat. Comme on dit, chacun ses goûts 😅

Elle voulait que je lui en offre pour son anniversaire. Sauf que je trouve que ça fait cher du choco plein de bêtes…

Alors pour pâques, j’ai pris mon courage à deux mains. J’ai fait abstraction de ma craintes des insectes et je lui ai fait moi même ces chocolats.

Quand elle les a trouvé lors de la chasse aux œufs, elle a été hyper contente. Elle a même voulu commencer par manger ces derniers, avant les autres.

Seras tu capable d’en faire autant et de déguster ces palets choco / insectes?

 

Cap ou pas cap de manger des insectes à Pâques ?

 

Il te faut :

* chocolat noir

* 1 boîte d’insectes grillés ( ici saveur salsa )

 

Cap ou pas cap de manger des insectes à Pâques ?

La préparation :

Fais fondre au bain-marie le chocolat.

Repartis le dans le fond de moules à muffins en silicone.

Avant qu’il ne durcisse, disperse dessus un peu d’insectes en appuyant légèrement pour qu’ils s’enfoncent dans le chocolat.

Laisse bien durcir avant de démouler.

Boules protéinées cœur croquant aux cacahuètes caramélisées / chouchous

Boules protéinées cœur croquant aux cacahuètes caramélisées / chouchous

 

Parfois le Chéri  a des envies de cuisiner.

Et le résultat de sa dernière création étant franchement bien sympa, j’ai décidé de te partager cette nouvelle recette.

Un snack super chocolaté, qui t’apporte le petit coup de boost dont tu as besoin, et qui change des barres de céréales.

Laisse toi tenter par cette friandise à la texture fondante et un peu collante comme un caramel, qui cache un cœur croquant qui te rappellera tes vacances à la plage ( Qui veut des Chouchous?! Chouchous! Chouchous! Qui veut des Chouchous?! ).

 

 

Boules protéinées cœur croquant aux cacahuètes caramélisées / chouchous

 

Elles sont tellement mignonnes ces adorables boules protéinées choco / cacahuète.

En plus, tu peux faire comme nous. Tu t’en mets quelques unes dans un gobelet compostable en amidon de maïs de chez Nature’s Party, et de cette façon, tu peux te balader avec. Pratique quand tu as une grosse envie de te faire plaisir, mais que tu ne veux pas te retrouver avec du choco fondu sur les doigts ^^

Ca fait aussi une jolie présentation pour un goûter ou un apéro sucré salé avec tes potes !

A savoir que ces gobelets font 200 ml et sont vendus 4,38€ les 10.

Boules protéinées cœur croquant aux cacahuètes caramélisées / chouchous

Boules protéinées cœur croquant aux cacahuètes caramélisées / chouchous

 

Pour 30 boules, il te faut :

  • 150g de flocons d’avoine
  • 50g de Whey nature
  • 80g de pâte de dattes
  • 2 CS de beurre de cacahuète
  • 2 blancs d’oeuf
  • 5 gouttes d’arôme beurre de cacahuète Myprotéin
  • 30 chouchous
  • 100g de chocolat noir
  • 50g de chocolat blanc

Boules protéinées cœur croquant aux cacahuètes caramélisées / chouchous

Boules protéinées cœur croquant aux cacahuètes caramélisées / chouchous

 

Enfile ton tablier :

Commence par mixer l’avoine puis mélange avec la whey.

Mixe le beurre de cacahuète avec la pâte de dattes.

Mélange avec les blancs d’œufs, l’arôme, l’avoine et la whey.

Forme des boules de cette préparation en ajoutant au centre de chacune, un chouchou.

Place les 30 min au frigo.

fais fondre le chocolat noir au bain marie et enrobe avec celui ci les boules.

Dépose les sur une plaque recouverte de papier cuisson et laisse durcir quelques min au frigo.

Fais fondre le chocolat blanc et à l’aide d’une fourchette, fais des traits sur les boules et laisse refroidir.

Boules protéinées cœur croquant aux cacahuètes caramélisées / chouchous

Boules protéinées cœur croquant aux cacahuètes caramélisées / chouchous

A garder au frigo.

Soja soufflé au chocolat, façon Nippon ( + code promo Koro)

 

 

Grâce à un nouveau partenariat, j’ai la chance de pouvoir tester des produits de l’enseigne Koro.

Cette boutique en ligne est une véritable caverne d’Ali Baba, si tu es comme moi, fan de fruits secs, de super aliments et de produits sains.

En plus, pour une fois, tu les trouves principalement en grands formats. Parfait pour savourer tes ingrédients préférés, sans vider en deux jours ton paquet.

La marque travaille directement avec les producteurs et agriculteurs, ce qui lui permet d’afficher des tarifs plutôt raisonnables, voire compétitifs suivant les produits proposés.

Pour exemple, le sac de Psyllium que j’ai reçu. Il est à 13,90€ les 500g, soit 27,80€ le kilo, contre 25,30€ les 600g chez Naturalia ( soit plus de 42,17€ le kilo). Plutôt pas mal la différence, non ?!

En plus des super aliments, fruits secs et noix, Koro vend aussi des compléments, des céréales et des snacks qui font bien envie, des boissons, de quoi pâtisser ( leurs pépites de cacao bio me font rêver ), ainsi que des ustensiles comme des bocaux ou bol.

A savoir d’ailleurs, que petit à petit, l’enseigne remplace ses produits, pour ne proposer que du bio.

 

Avec le code MAMANFEE, tu obtiens 5% de réduction chez Koro !

 

 

À la réception de mon colis, la première chose que j’ai eu envie d’essayer, c’était ce gros sac de Soja Crispies.

Faut dire que ce soja soufflé m’a tout de suite fait penser à une gourmandise de mon enfance, les Nippons.

Des gros carrés de riz soufflé au chocolat, que j’adorais dévorer pour le goûter.

 

Soja soufflé au chocolat, façon Nippon

L’idée de reproduire cette douceur en version plus saine a illico germée dans mon esprit.

J’ai voulu la recette hyper simple et rapide, avec le moins d’ingrédients possible, de façon à pouvoir la refaire facilement dès que l’envie se ferait sentir.

Le but étant aussi, de rester sur le concept d’un snack sain, qui en plus d’être sans sucre ajouté ( le côté sucré étant apporté par de la betterave), et aussi très riche en protéines.

Car le soja crispies contient 60g de protéines pour 100g d’aliment.

Un plaisir croustillant et chocolaté, pour petits et grands.

 

 

Soja soufflé au chocolat, façon Nippon

 

 

Il te faut :

* 50g de soja crispies Koro

* 100g de chocolat noir

* 25g de betterave cuite

 

 

Soja soufflé au chocolat, façon Nippon

 

Enfile ton tablier :

Commence par faire fondre ton chocolat au bain marie ou au micro-ondes.

Verse le dans ton blender et ajoute la betterave.

Mixe bien pour obtenir un mélange lisse.

Verse la préparation sur le soja soufflé et mélange pour tout bien enrober.

Dispose la préparation dans un plat recouvert de papier cuisson et fais en sorte que tout se colle bien ensemble ( appuie avec une spatule).

Tu dois étaler le mélange pour avoir environ 2 à 3 cm d’épaisseur.

Place le tout 1h au frigo, puis coupe délicatement de gros carrés.

 

 

Soja soufflé au chocolat, façon Nippon

 

Bon retour en enfance !

Muffins à la faisselle et aux myrtilles

 

 

Muffins à la faisselle et aux myrtilles

La faisselle fait désormais parti de mes ingrédients incontournables.

Je préfère largement ça au fromage blanc. C’est rafraîchissant, léger, déclinable en salé comme en sucré et surtout ça me permet d’en manger en guise de fromage, comme en dessert.

Alors je ne m’en prive pas…

Sa texture à la fois douce et un peu grumeleuse me plait énormément. C’est un aliment peu gras, plein de protéines et oligo-éléments, au goût si particulier, un peu aigre, qui s’associe facilement à n’importe quel autre produit.

Il est aussi bien agréable d’en manger tel quel, car la faisselle se suffit à elle même.

Bref…. Tu l’auras compris, j’aime la faisselle ^^

Et aujourd’hui je te propose de l’utiliser pour réaliser de petits muffins très moelleux, légèrement vanillés et bourrés de myrtilles.

 

Muffins à la faisselle et aux myrtilles

Pour 10 muffins, il te faut :

  • 300g de faisselle 0%
  • 3 oeufs
  • 20g de maïzena
  • 30g de farine de pois chiches
  • 20g de chia
  • 125g de myrtilles
  • 1CC d’extrait de vanille bourbon naturel sans sucre ( à retrouver chez Kazidomi )
  • 2CS de stevia pour pâtisserie

Muffins à la faisselle et aux myrtilles

On pâtisse :

Commence par mélanger la farine de pois chiches et la maïzena avec la faisselle.

Ajoute les jeunes d’oeufs et les graines de chia.

Monte les blancs en neige et incorpore les délicatement.

Ajoute la vanille et la stevia.

Laisse reposer ta préparation 2h au frais.

Ajoute les myrtilles.

Verse la pâte dans des moules à muffins et enfourne 30 à 35 minutes à 180°C.

Laisse bien refroidir avant de les démouler.

 

Muffins à la faisselle et aux myrtilles

Entre la faisselle, les oeufs, les graines de chia et la farine de pois chiches, voici une gourmandise pleine de protéines !

 

 



 

Je te rappelle qu’avec le code ALEXIS10 , tu bénéficies de 10€ de réduction sur ton abonnement Kazidomi.

Pour plus d’infos, je t’invite à lire mon article qui se trouve ici.

Flexivore, ou ma décision de moins consommer de protéines animales

Flexivore, ou ma décision de moins consommer de protéines animales

 

Je suis Flexivore… Ou encore Flexitarienne…

Mais qu’est-ce que c’est que ce truc?!

Il y a les Omnivores, que nous connaissons tous, et que l’on retrouve aussi bien dans l’espèce humaine que chez certains animaux. Opportunistes, ils peuvent s’adapter aux aliments disponibles, mangeant à la fois des produits d’origine végétale comme animale.

On connait aussi plutôt bien les Végétariens, qui excluent de leur alimentation la viande, les poissons et fruits de mer (quoi qu’il y a quelques différences d’un végétarien à un autre, puisque certains consomment tout de même par exemple du poisson, d’autres ne touchent pas aux œufs, ou encore au lait…. ). Pour la petite histoire, le végétarisme remonterait à la Grèce Antique, et de grands philosophes, penseurs et scientifiques auraient été végétariens : Pythagore ( considéré comme le père du végétarisme ), Einstein, De Vinci, Gandhi….

Place ensuite aux Végétaliens, qui eux, ne consomment aucun produit d’origine animale, donc cette fois-ci, on enlève aussi les produits laitiers, les œufs, ainsi que le miel.

Et pour finir, il y a les Vegans. Cherchant à exclurent toute exploitation et cruauté faite envers les animaux, ces derniers non seulement ne consomment aucun produit d’origine animale, mais n’en utilisent pas non plus dans leur quotidien. C’est à dire même au travers des vêtements ( pas de laine, de cuir ), des cosmétiques ( testés sur les animaux ), etc. Ici, on parle surtout de mode de vie.

Mouais…. Ok…

Et les Flexivores alors?!

Le flexitarisme est un mode alimentaire qui cherche surtout à diminuer les consommations de viande ou de poisson. Ici pas de privation, pas d’aliment interdit, juste un besoin, une volonté de mieux consommer, sans tomber dans l’abondance.

Laisse moi t’en dire plus, en t’expliquant pourquoi moi, je suis passée du statut d’Omnivore à celui de Flexitarienne….

Je n’ai jamais été une mordue de viande. Du moins de viande rouge. Pour me faire avaler un steak, il fallait me le proposer en version semelle de chaussure, bien trop cuit, car la vue du sang ou de la chair encore rosâtre me dégoûtait.

Finalement, depuis peu, j’ai commencé à apprécier un peu plus de déguster un bon morceau de bœuf, sans avoir besoin de le rendre béton. Mais ce n’est pas pour autant, que j’en mangerais à tous les repas.

Je suis plus une nana qui kiffe les fruits de mer et le poisson. Ça c’est mon truc. Tout comme le poulet et les œufs, que je peux manger en grande quantité, au petit déjeuner, comme au diner ou en collation.

Mais mon rapport aux protéines ne se limite pas à ça.

Ces trois dernières années, j’ai découvert une autre façon d’en consommer. J’ai compris que l’on en trouvait dans tout un tas d’autres aliments, comme dans les légumineuses, les oléagineux, les céréales, le seitan ou même les brocolis….

Je me suis laissée tenter par l’idée de cuisiner du tofu, ingrédient extra-terrestre pour moi jusque là, qui depuis ne quitte plus mon frigo. Je me suis régalée avec des protéines de soja texturées, en ajoutant dans différents plats…

Bref… J’ai évoluée, entraînant ma tribu dans mon aventure.

Petit à petit, nous avons tous pris goût à cette nouvelle manière de nous alimenter, et nous jonglons facilement entre des repas typiquement carnivores, et des repas végétariens tirant même parfois vers le végan.

C’est ça, le flexitarisme. Faire cohabiter différentes alternatives alimentaires dans son assiette, sans basculer complètement d’un côté ou de l’autre.

Mais ça ne s’arrête pas là….

Etre Flexivore, c’est préféré consommer moins, pour consommer mieux ( tu le sens le côté slogan à 2 balles ?! ^^ ).

En gros nous réduisons la quantité de certains aliments, de façon à privilégier le Bio et le naturel ( même si j’avoue ne pas avoir abandonné pour autant complètement les rayons de base des supermarchés ).

Depuis peu, en accord avec les gremlins, le Chéri et moi avons pris le parti de restreindre encore plus nos apports en protéines animales.

Il ne nous est plus possible de continuer à fermer les yeux sur les tortures que subissent les pauvres bêtes que nous retrouvons dans nos assiettes. Confinées, parquées dans des espaces ridiculement petits… Parfois laissées ainsi sans nourriture ni eau durant des jours…. Vivant sur les carcasses de leurs semblables…. Sur leurs excréments…. Mais aussi maltraitées et abattues avec cruauté….

De tels agissements doivent prendre fin.

Et pour que cela puisse peut être un jour arriver, il faut que les gens, petit à petit, prennent conscience qu’il est mieux de privilégier l’éleveur local et d’acheter de meilleurs produits.

C’est pourquoi désormais, avec ma ptite famille, nous ne consommons des protéines animales qu’un jour sur deux et en plus petite dose. Terminé la surabondance de protéines. Pas besoin d’en manger à tous les repas, ni plusieurs fois lors d’un même repas. Surtout lorsque l’on sait qu’en moyenne nous consommons 25% de protéines en plus que ce qu’il est recommandé de prendre par jour et par personne.

Ce qui va nous permettre de sélectionner nos aliments, à commencer par des œufs certifiés ” élevage en plein air ” ( ce que je reconnais ne pas avoir fait avant ). Nous pourrons investir dans de bonnes pièces achetées chez l’éleveur du coin ou en boucherie…. Un bon poulet fermier… Du poisson directement au port…

D’ailleurs, toute cette démarche a l’air de plaire aux nains, qui réfléchissent plus à ce qu’ils trouvent dans leurs repas. Ils s’amusent à chercher par quoi tel ou tel aliment a été remplacé ( comme le tofu à la place des lardons dans une quiche… ou le jus de pois chiche à la place des œufs en neige dans un gâteau…. ).

Ils me rappellent que nous sommes le jour vegan et que je dois faire attention à ce que je compte cuisiner.

Ils se prêtent vraiment bien ” au jeu “. Ce qui me conviens parfaitement, car loin de moi l’idée de leur imposer quoique ce soit. Je veux juste leur offrir la possibilité de vivre mieux, en leur permettant de se questionner sur notre société et ce qu’ils veulent faire pour elle.

A eux de voir plus tard, s’ils seront plus Omnivores, Flexivores ou carrément Végans….

En attendant, tout cela à l’air de m’aider dans ma lutte contre Ana, car cette nécessité de remplacer les protéines animales plusieurs fois par semaine, par des protéines végétales, m’oblige à accepter de nouveau les légumineuses…. Je ne dois plus les mettre de côté…. Je n’ai pas d’autres choix que de les ré-apprivoiser.

Barres énergétiques crues chocolat et pistaches

 

Barres énergétiques crues chocolat et pistaches

 

Pour les petits creux et les coups de mou, je te propose une recette de barres énergétiques, qui non seulement vont te donner du tonus, mais en plus seront de véritables coupes-faim.

Saines, avec de bons ingrédients, mais aussi gourmandes, ces petites barres crues recouvertes de chocolat noir et d’éclats de pistache, vont vite te rendre accro.

Avec une texture à la fois très moelleuse et collante style caramel, et un côté croquant grâce au topping, elles s’incrusteront facilement dans tes snacks ou petits déjeuners.

 

 

Barres énergétiques crues chocolat et pistaches

 

Barres énergétiques crues chocolat et pistaches

Pour 10 barres, il te faut :

Barres énergétiques crues chocolat et pistaches

Direction la cuisine :

Place dans ton blender la pâte de dattes, les flocons d’avoine, la whey, le sirop d’agave et la banane.

Mixe bien le tout pour obtenir un mélange collant.

Coupe les cranberries en petits morceaux et ajoute les à la préparation.

Étale le mélange dans un plat recouvert de papier cuisson, en formant un carré d’environ 15 à 20 mm d’épaisseur.

Place au frais durant 3h.

Fais fondre la moitié du chocolat et étale le sur le dessus de ta préparation.

Saupoudre de la moitié des pistaches.

Réserve à nouveau au frais durant 30 à 45 minutes.

Retourne délicatement ta préparation sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Décolle la première couche de papier doucement.

Fais fondre le reste du chocolat et étale le sur la préparation.

Saupoudre avec le reste de pistaches.

Réserve au moins 3h au frais.

Avec un bon couteau, coupe ton carré en 5 bandes, puis coupe celles-ci en 2, de façon à obtenir 10 barres.

 

Barres énergétiques crues chocolat et pistaches

Tu peux les conserver 3 à 4 jours au frais.