Maison Colibri a fait la joie de mon petit mordu de madeleine

Mon ptit dernier est un véritable fan des madeleines. A tel point que mes deux plus grands lui en ont offert pour son anniversaire. C’est vraiment le goûter qu’il préfère dévorer à la récréation, ou qu’il apprécie de tremper dans son lait au chocolat du matin.

Alors lorsque j’ai reçu un beau colis de l’enseigne Maison Colibri , c’est tout naturellement que j’ai pensé à lui pour être le premier à tester toutes les gourmandises que je venais de déballer.

Personne n’est mieux placé chez moi, que mon mini gremlins pour valider ou non une madeleine.

Mais avant de te donner son avis ( puis un peu celui du reste de la tribu, tout de même ), laisse moi te présenter cette entreprise.

Maison Colibri

C’est en 1896 que la biscuiterie Sire De Pons voit le jour dans la ville de Pons, à proximité de Bordeaux et de La Rochelle ( Charente-Maritime ). Les madeleines y sont fabriquées à la main pour être ensuite commercialisées à la sortie de la gare dans des petites carrioles aux couleurs de la biscuiterie.

En 1922 , le boulanger Daniel Faure, fonde une nouvelle biscuiterie nommée Petit Colibri, dans l’idée de créer des pâtisseries aussi légères que l’oiseau qu’il aimait tant. Suite à son grand succès, cette biscuiterie deviendra LA biscuiterie, absorbant les autres dont Sire De Pons.

Depuis 1946, les gourmandises sont directement expédiées chez les clients, et en 1965, l’automatisation de la production débute.

Maison Colibri est l’héritière d’un savoir-faire pâtissier unique, totalement made in France, et a pour valeur de mettre en avant les bons produits de nos régions, en utilisant des farines de meuniers français ou encore du beurre AOP Charentes-Poitou, ainsi que du sel fin de l’île de Ré.

Maison Colibri

Le coup de maître de Maison Colibri, vient de sa fameuse madeleine recouverte d’une coque de chocolat. Une merveille tout en finesse et brillance, qui met l’eau à la bouche rien qu’en la voyant. Un côté qui a de suite attiré mon fils en titillant sa gourmandise et qui je dois l’admettre, m’a fait de l’œil à moi aussi.

Qu’en est-il du goût et de la texture ?

Cette coque en chocolat est donc une superbe idée, qui associe une touche croquante à une madeleine bien moelleuse. Madeleine qui d’ailleurs ne s’effrite absolument pas, contrairement certaines autres du commerce, et ne laisse pas une texture pâteuse en bouche après l’avoir dégustée.

Ce que nous avons le plus apprécié, c’est l’originalité des recettes. Maison Colibri innove et c’est tout à son honneur. Plutôt que de se contenter de la basique madeleine au beurre, certes fort sympathique, mais finalement parfois trop simple lorsque l’on a une grosse envie de saveurs sucrées, Maison Colibri élabore des combinaisons différentes et surprenantes.

Mon nain a été ravi de découvrir des madeleines colorées qui n’avaient rien à envier à l’originale.

Allant de la madeleine fruitée à la framboise avec des petits morceaux de framboise naturels, à la version qui allie gâteau à la noisette et coque au chocolat au lait, en passant par la madeleine verte à la pistache ou encore à celle qui nous plonge dans Noël avec ses notes de sirop d’érable aux éclats de noix de pécan, il y en a pour tous les goûts.

Mais ce n’est pas tout. L’entreprise ne se contente pas ces gâteaux aux allures de coquilles. Elle a développé une gamme gourmande, dans laquelle on retrouve de beaux cakes ( poire – caramel, vanille, chocolat – noix ), un financier aux amandes, ou encore des chocobooms.

Maison Colibri
Maison Colibri

Des quoi ? Chocobooms ? Quesaco ?

Les chocobooms sont de belles barres de gâteau moelleux, sur laquelle repose une partie en chocolat. Un look me faisant penser aux goûters de mon enfance, où je glissais quelques carrés de chocolat dans un morceau de pain, voir même que je dégustais sur une tranche de quatre-quarts. Bien mieux que les Snickers, Mars et autres barres chocolatées, ces barres – gâteaux BIO sont à la farine semi-complète, sans conservateur, colorant ou huile de palme. Leur petite taille permet de les transporter partout et de les glisser dans le cartable des minots.

Comme avec les madeleines, on retrouve bien les saveurs. Nous avons testé les chocobooms à la noisette et toute la tribu a adoré. Pas besoin de se jeter sur un pot de pâte à tartiner ! Le goût de noisette est bien présent et totalement naturel. Rien de chimique ou écœurant. Normal puisqu’il n’y a pas la moindre trace d’arôme artificiel dans cette recette.

Maison Colibri
Maison Colibri

Maison Colibri a su dépoussiérer la traditionnelle madeleine et donner un coup de jeune à l’univers de la biscuiterie, tout en conservant son savoir faire, ses valeurs et son talent. Elle a largement réussi le pari d’allier plaisir et produits français de qualité.

Et parce qu’il est aussi bon de faire plaisir aux autres, il est possible de personnaliser les boîtes des madeleines, mais aussi les recettes, en créant la madeleine de son choix. Au top pour faire de jolis cadeaux de Noël, mais aussi pour les anniversaires, la Saint Valentin, la remise de diplôme du fils de la voisine ou pour remercier l’enseignante de ton gremlins qui a su le supporter jusqu’à la fin de l’année sans devoir le bâillonner.

Le plaisir de patienter avec Compagnie Coloniale

Stop! Arrête tout ! J’ai déniché pour toi de quoi voir venir l’hiver. Un doux plaisir qui va te donner envie de te chouchouter, bien installé dans ton canapé, emmitouflé dans ton plaid favori, un livre sous les yeux.

Le plaisir de patienter avec Compagnie Coloniale
Le plaisir de patienter avec Compagnie Coloniale

Compagnie Coloniale nous gâte encore une fois, avec son nouveau calendrier de l’avent.

Oublié le côté sobre en noir et blanc de l’année passée. En 2019, l’enseigne nous invite à attendre le Vieux Barbu en couleur.

Présenté comme un joli cadre prêt à suspendre, ce calendrier en met à la fois plein les yeux et les papilles. Avec son illustration de sapin et ses teintes typiques de Noël, il s’insère facilement dans la décoration des fêtes de fin d’année.

Il est tellement agréable de savoir qu’une fois l’une des petites boîtes numérotées, délogée de son emplacement, de merveilleux arômes en tout genre vont s’en échapper pour nous envoûter.

Tels des petits cadeaux attendant d’être déballés, les mignons cubes de ce calendrier nous appellent pour que l’on viennent découvrir les thés et tisanes qu’ils contiennent.

Et crois-moi, il est difficile de se contenter d’une seule case par jour ^^ Pourtant, c’est bien l’intérêt de cet adorable calendrier de l’avent Compagnie Coloniale : guetter la venue du Vieux Barbu, un mug de thé fumant à la main, en se détendant et en se délectant des saveurs de cette boisson.

Le plaisir de patienter avec Compagnie Coloniale

C’est donc 24 berlingots plus subtils les uns que les autres, qui composent ce calendrier ( 28€).

Tisanes et thés made in France. Élégance et savoir faire made in Compagnie Coloniale. Tout est là pour te faire voyager jusqu’au pays des rennes et t’aider à te poser délicatement auprès des lutins le 24 décembre.

Et pourquoi ne pas en faire profiter tes proches ? Personnellement, je trouve que ce calendrier de l’avent est aussi un très joli cadeau.

Le plaisir de patienter avec Compagnie Coloniale

D’ailleurs en parlant de cadeau, Compagnie Coloniale offre un tote-bag pour l’achat du calendrier. L’enseigne aime faire plaisir, que ce soit à travers ses thés qu’elle concocte pour nous ou avec de petites attentions.

Plaisir retrouvé à la Pâtisserie Martichon

Plaisir retrouvé à la Pâtisserie Martichon

Une victoire ! Et quelle victoire ! Celle que je ne pensais pas être capable d’obtenir. Celle dont j’avais plus que besoin en ce moment. Celle qui m’a apporté un beau rayon de soleil dans l’obscurité qui m’entoure à nouveau depuis quelques temps.


Te souviens tu, ami lecteur, de cet instant où j’ai pris conscience de ma maladie ? De cette anorexie et de sa copine l’orthorexie, qui me suivaient à la trace. Ça remonte déjà à plusieurs années. Et pourtant ça reste gravé dans ma tête.


Il m’aura fallu 2 éléments déclencheurs pour que je réalise l’état dans lequel j’étais. Sortir de la douche et apercevoir ma colonne vertébrale bien trop voyante dans le miroir ( ma colonne de dinosaure comme je la surnommais) et être en pleine panique dans une boulangerie.


Ma colonne est désormais un complexe pour moi, que je cache et qui m’empêche d’accepter l’idée de me mettre en maillot de bain à la plage, alors que je vis en bord de mer. Mais ayant repris un peu de poids depuis ce moment devant le miroir, ça devrait finir par aller mieux. 


Par contre, je dois avouer que l’état dans lequel une simple boulangerie / pâtisserie peut me mettre, est un véritable calvaire.
Entrer dans une de ces enseignes n’est franchement pas évident. Moi qui ai toujours adoré le pain et pouvais avaler une baguette entière lorsqu’elle était encore toute chaude à la sortie du four, j’ai eu une période très difficile où rien qu’en y pensant je finissais en sueur, les poils dressés sur les bras version chaire de poule.


Je me souviens de cette journée, il y a environ trois ans, lorsque je m’étais laissée convaincre de partager un petit-déjeuner basique avec la tribu. Paralysée par la peur de ces aliments “ interdits“, j’étais incapable de choisir ce qui pouvais me faire envie et je n’arrivais même pas à articuler deux mots pour demander quoique ce soit à la boulangère. J’avais fini par prendre mes jambes à mon cou et j’avais fondu en larmes de honte, de regrets et de désespoir.


Maintenant j’arrive à mettre les pieds là-bas, mais seulement pour acheter des gourmandises au reste de la famille. Jamais rien pour moi. Impossible. Je bloque face à tant de féculents, de matières grasses et de sucre. 
Je regarde avec un pincement au cœur tous ces plaisirs que je me refuse. Je me surprends à humer l’air pour ” me remplir” virtuellement de ces pains au chocolat et ces croissants. Je tente de me rappeler ces jours heureux où je croquais dans une tartelette sans me soucier de quoique ce soit. Mais je ne me prends rien. 

Plaisir retrouvé à la Pâtisserie Martichon


La musique m’aidant à extérioriser et à évacuer mes émotions, sans que je ne sache vraiment pourquoi, j’ai assimilé les paroles de la chanson Ma Douleur, de Christophe Maé ( cf à cet ancien article ), à cette oppression qui est en moi. À ce mal-être qui me poursuit. Quand je me sens au plus bas, elle m’aide à faire ressortir ce qui me ronge et me permet parfois de faire comprendre ce que je ressens à mes proches.


Parallèlement, d’autres de ses chansons me boostent et me mettent en joie, tout en me faisant voyager. D’ailleurs les Gremlins en connaissant beaucoup par cœur, on a pris l’habitude de les chanter à tue-tête dans la voiture. 


Alors lorsque l’année dernière, j’ai découvert dans un article de presse, que le chanteur avait un frère boulanger / pâtissier, je me suis dit que ça pourrait être un sacré pied de nez à cette foutue anorexie. Surtout qu’en fouillant un peu sur le net, j’avais pu lire de très bons avis sur ses créations. Rien que les photos me mettaient l’eau à la bouche. 

Plaisir retrouvé à la Pâtisserie Martichon


Je me suis donc promis qu’un jour, j’irais découvrir la pâtisserie de Frédéric et Céline Martichon, et que je parviendrais à me faire plaisir. 
Il aura fallu du temps avant que je puisse mettre en place ce défi, mais ça y est, je l’ai fait ! 
C’était mon projet de ces vacances. 


Je dois tout de même avouer que ce n’est pas sans angoisse que j’ai pris la route hier matin, pour aller sur Saint Didier, où se situe la boutique ( anciennement à Carpentras ).
Je dois aussi reconnaître, que je me suis encore plus restreinte les jours précédents, de crainte sinon de flancher devant les pâtisseries. Ana est toujours tellement encrée en moi… 

Plaisir retrouvé à la Pâtisserie Martichon


Une fois sur place, j’étais remontée au taquet. Pas de chair de poule, pas de larmes commençant à me venir aux yeux. Une pointe de peur, oui… Mais j’ai géré du mieux que j’ai pu. Dans ma tête j’entendais en continu tous ces mecs de la salle de sport qui m’avaient dépeint les chaussons aux pommes et les mille-feuilles comme des aliments toxiques. Ces fausses coachs que j’avais suivi sur instagram, et qui m’avaient mené à compter les moindres calories que j’avalais, au point qu’au final je ne mangeais pas plus de 500kcal par jour. Mais je n’ai pas lâché. J’ai tenu bon.


J’ai dû encore passer pour une extraterrestre à ne pas pouvoir me décider rapidement. Mais j’ai fini par trouver de quoi assouvir cette faim qui me tenaille sans arrêt, du matin au soir, et qui ne supporte plus de se contenter de légumes, fruits et yaourts de soja. 


Il faut dire que la gentillesse des propriétaires des lieux m’a permis de ne pas une fois de plus perdre pieds. Mme et M. Martichon ont pris du temps pour nous parler, nous conseillons même sur les coins à visiter à proximité, ce qui m’a mis à l’aise. 


La pâtisserie située dans un petit village magnifique, m’a facilement attirée. À la fois sobre et élégante, elle a un côté familial et chaleureux. D’ailleurs la petite terrasse installée juste devant n’y ait pas pour rien, et invite à ce détendre dans une ambiance paisible.
Bref… Tout ce qu’il me fallait pour rester zen et ne pas céder face à la peste en moi qui détruit ma vie.


Au départ, nous ne devions prendre du pain que pour la tribu. Mais tous ces pains à l’allure rustique et aux si jolis noms ( j’adore l’idée de leur avoir donné les prénoms des enfants de la famille) m’ont interpellée. J’ai de suite su que je ne pourrais pas me contenter une fois de plus de regarder le Chéri et mes nains se régaler, pendant que je ne mangerais qu’un peu de poireau et de courge. 


Je ne me suis pas arrêtée en si bon chemin, puisque j’ai craqué pour un escargot au chocolat, pendant que le reste de la tribu préférait des meringues aux noisettes, gâteaux à la crème de châtaigne, big palmiers ou encore fougasses. 

Plaisir retrouvé à la Pâtisserie Martichon


Les bras chargés et le sourire aux lèvres, nous avons déniché un ptit coin sympa pour pique-niquer. Et franchement, que dire ? Si ce n’est Quel Bonheur !!! 


Le pain Pierre, au levain, était excellent, avec une croûte si croustillante ! La tresse aux olives était moelleuse et a même été appréciée de Vince, alors qu’il n’aime pas les olives. J’ai mangé des deux ! Victoire ! 

Plaisir retrouvé à la Pâtisserie Martichon


Seconde victoire, j’ai non seulement adoré mon escargot dont les pépites de chocolat étaient toutes fondantes, mais j’ai aussi testé le croissant aux amandes du Chéri et un peu de crème de châtaigne du gâteau de ma fille. 


Si tu savais l’émotion que ça a déclenché en moi, cher lecteur … Les sensations… Je ne suis même pas capable de te décrire tout ça. 
3 ans sans m’accorder le droit d’approcher une viennoiserie… 3 ans que je suis en pleine torture dès que j’en vois…. Merci la famille Martichon pour ce grand moment de bonheur que j’ai enfin pu obtenir ! Pour mes papilles qui sont reparties en enfance à chaque bouchée de cet escargot. Pour cette gourmandise retrouvée lorsque j’ai croqué dans le croissant aux amandes, qui était généreusement garni ( non, non, je n’ai pas fait dégouliné la crème ^^ Personne n’a rien vu ^^).

Plaisir retrouvé à la Pâtisserie Martichon


Je ne suis d’ailleurs pas la seule à m’être régalée. Toute la tribu a kiffé. À tel point qu’après avoir visité Venasque suite aux conseils du pâtissier ( c’était sublime, avec une vue magnifique) , nous sommes repassés par la boulangerie. Mlle Lolita ayant 10 ans demain, elle désirait avoir une tresse aux olives pour le grand jour. Tresse à laquelle nous avons ajouté à nouveau un pain Pierre, mais aussi 5 croissants aux amandes.

Oui 5! Car j’ai promis à ma poupée de tout faire pour réitérer ma victoire. 
Bon… Peut-être ne viendrais je pas au bout, sachant qu’il y aura aussi un gâteau d’anniversaire, mais ce n’est pas grave. Je compte bien en engloutir tout de même une bonne partie ( la culpabilité sera certainement là, comme ce fut le cas hier et encore aujourd’hui, mais ça ne m’empêchera pas de tenir ma promesse) .

Plaisir retrouvé à la Pâtisserie Martichon


Encore un immense merci aux charmants patrons de la pâtisserie Martichon, grâce à qui je me suis sentie à nouveau un peu normale durant une journée ! Grâce à qui j’ai à nouveau pu partager un instant gourmand et de pur plaisir avec mes Gremlins ! Merci ! 

Kinder Country healthy et vegan

Kinder Country healthy et vegan

Qu’est-ce que j’ai pu être fan des Kinder Country ! Pourtant le chocolat à croquer plutôt que dans une pâtisserie n’a jamais été vraiment mon truc. Mais la particularité des Kinder Country qui me plaisait tant, c’était ce petit croustillant apporté par le riz soufflé. Un peu comme avec les Nippon ( recette healthy ici).


J’étais aussi très fan des Kinder Circus.

Mais si rappelle-toi, ces petits œufs qui étaient contenus dans des animaux en plastique au ventre transparent. Dommage que ça n’existe plus car j’aurais aimé juste une fois les faire découvrir à mes Gremlins.


Bon comme nous le savons tous, ce qui vient de chez Kinder n’est pas forcément à manger en permanence, vue que loin d’être sain.

J’avais donc promis il y a plusieurs mois de ça à mes enfants de leur en faire des versions maison. Mais une chose en entraînant une autre, je ne m’y étais pas encore collée, alors que pourtant j’avais investi dans les moules en forme de tablette de chocolat de chez Scrapcooking.


J’en ai donc profité l’autre jour pendant qu’ils étaient à l’école pour leur faire la surprise, et qu’ils puissent en rentrant déguster à l’heure du goûter, les fameux Kinder Country.


Quelques minutes seulement de préparation pour obtenir ces gourmandises sans matière grasse ajoutée, ni sucre ajouté et dans une version au soja, vegan.


Pour 6 Kinder Country, il te faut :

  • 200g de chocolat noir
  • 50g de chocolat blanc
  • 50g de yaourt de soja nature
  • 20g de soja crispies ( soja soufflé )
Kinder Country healthy et vegan


La recette :

Kinder Country healthy et vegan


Fais fondre au vitaliseur ou au bain-marie la moitié du chocolat noir. Badigeonne le moule bien partout avec ce chocolat en veillant à ne pas laisser de trou. Laisse durcir au frais. 

Fais fondre le chocolat blanc et mélange le avec les yaourts et le soja soufflé. Ajoute ce mélange sur le chocolat noir, puis laisse durcir au frais. 

Kinder Country healthy et vegan

Fais fondre le reste du chocolat noir et étale le sur tes tablettes. Laisse durcir au frais. 

Kinder Country healthy et vegan


Une bonne idée pour faire plaisir sainement à Pâques ! 

Kinder Country healthy et vegan

Tu sais quoi ?! Désormais je suis prescriptrice pour le Vitaliseur de Marion Kaplan.

Ce qui signifie que je peux te faire profiter de tarifs exceptionnels pour que tu puisses toi aussi t’offrir ce super appareil ou encore le Trio qui est un accessoire à ajouter pour encore plus de recettes à réaliser.

Alors n’hésite pas à me contacter si tu veux profiter de ces offres !

DIY Sachets de thé pour des cadeaux de Noël homemade

 

DIY Sachets de thé pour des cadeaux de Noël homemade

 

Cette année j’ai très envie de faire moi même une bonne partie de mes cadeaux de Noël ( ou de même les derniers anniversaires de 2017 ).

Je trouve cela bien plus personnel et surtout gratifiant. Une façon de faire comprendre à la personne à laquelle on offre ce présent, que l’on tient à elle et qu’on a mis tout son cœur à le réaliser.

Non seulement ça permet de vraiment coller aux besoins et aux goûts de la personne à qui on va offrir ce cadeau fait maison, mais en plus c’est bien entendu unique, puisque même si on refait plusieurs exemplaires du même objet, ou que l’on suit un DIY comme celui-ci, il y aura toujours un petit élément qui changera.

Puis on peut facilement faire plaisir, sans se ruiner, avec du matériel de récup’, ce qui va faire sourire notre banquier en cette période de dépenses et sera un geste écolo pour notre planète.

Parfait pour les petits budgets.

 

DIY Sachets de thé pour des cadeaux de Noël homemade

Comme je suis fan de thé et que j’ai pas mal de proches qui aiment ça aussi, le premier cadeau que j’ai eu envie de créer a été un lot de sachets pour se faire de délicieuses boissons réconfortantes ( Winter is coming ! ) .

J’en ai déjà offert pour les anniv’ de ma mère et d’une copine, et je compte en faire d’autres de la part du Vieux Barbu ( puis pour moi aussi, hein, histoire de me faire un cadeau de moi à moi ).

Bon allez, on passe au DIY…

 

DIY Sachets de thé pour des cadeaux de Noël homemade

Il te faut :

  • des filtres à café en papier
  • du thé ou un mélange pour infusion
  • du fil
  • une aiguille
  • du papier canson de couleur ou à motifs
  • un morceau de carton
  • un crayon
  • des ciseaux
  • tes 10 doigts et ta langue bien tirée sur le côté pour te concentrer

 

 

 

DIY Sachets de thé pour des cadeaux de Noël homemade

Pour commencer, tu dois choisir la forme de ton sachet de thé. Nuage, cœur, étoile, triangle, papillon…. Laisse faire ton imagination.

Dessine cette forme sur le carton ( niveau taille, environ  ). Découpe la. Te voici avec ton patron.

Dispose ce dernier sur un filtre à café et trace le contour de la forme ( ne dédouble surtout pas ton filtre ).

Fais de même plusieurs fois de façon à remplir de dessins le filtre ( suivant la forme, tu peux en général en faire 4 à 5 par filtre ).

 

 

DIY Sachets de thé pour des cadeaux de Noël homemade

A l’aide d’une aiguille, perce ton filtre tout le long des traits qui dessinent tes formes, en laissant 2 mm entre chaque trous.

 

 

DIY Sachets de thé pour des cadeaux de Noël homemade

Tu dois maintenant coudre les formes.

Pour cela prends un long fil que tu passes dans le chat de ton aiguille. Place l’aiguille au centre du fil, de façon à ce qu’il soit plié en deux.

Noue les extrémités entre elles ( ton fil est ainsi doublé ).

Commence à coudre un sachet, en partant d’un des trous du haut d’une forme ( et en laissant environ 5 cm de fil pendre au départ de ta couture ).

Fais le tour de la forme en laissant une petite ouverture et en prenant soin de laisser une nouvelle fois pendre un bon morceau de fil ( au moins 10 cm ).

Découpe délicatement ta forme en faisant bien attention à ne pas couper les 2 fils qui pendent.

 

DIY Sachets de thé pour des cadeaux de Noël homemade

 

Glisse un peu de thé ou de mélange à infusion par l’ouverture ( assez pour gonfler la forme ).

Termine la couture et noue plusieurs fois les 2 morceaux de fils entre eux, sans retirer l’aiguille piégée dans le long fil ( perso je fais au moins 4 à 5 nœuds ).

Coupe le plus petit morceau de fil au niveau du nœud.

DIY Sachets de thé pour des cadeaux de Noël homemade

Réalise une étiquette dans du papier canson ( tu peux te faire encore une fois un patron au préalable dans du carton ).

Découpe l’étiquette.

Récupère le fil avec l’aiguille bloquée dedans et perce deux petits trous dans le haut de ton étiquette.

Couds cette dernière au bout de ton fil, en faisant 3 passages dans les 2 trous que tu viens de faire.

Noue plusieurs fois l’extrémité du fil avec le morceau qui relie le sachet à l’étiquette, puis coupe la partie avec l’aiguille.

 

 

DIY Sachets de thé pour des cadeaux de Noël homemade

 

Ton premier sachet de thé est prêt, tu n’as plus qu’à faire de même avec les autres.

 

 

DIY Sachets de thé pour des cadeaux de Noël homemade

DIY Sachets de thé pour des cadeaux de Noël homemade

DIY Sachets de thé pour des cadeaux de Noël homemade

DIY Sachets de thé pour des cadeaux de Noël homemade

 

 

Glisse tes jolis sachets de thé personnalisés dans une petite pochette ou une belle boîte, avant de les offrir.