Tiramisu au chocolat noir

Tiramisu au chocolat noir
Tiramisu au chocolat noir

Le café ce n’est vraiment pas notre truc ici. Du coup nous n’avons même pas de cafetière à la maison. Juste quelques dosettes solubles pour les invités qui pourraient en demander.

Alors bbien évidemment, pas moyen de nous faire avaler de véritable tiramisu… Mais fort heureusement, ce merveilleux dessert est décliné à de nombreux parfums.

Le préféré de ma tribu étant celui au chocolat noir. Une crème au mascarpone mousseuse à souhait et des boudoirs bien imbibés, pour un instant de pur plaisir.

Il te faut :

  • 300g de mascarpone
  • 4 œufs
  • 100ml de lait
  • 50g de chocolat noir
  • 2cs de sucre
  • 30 boudoirs
  • 3cs de cacao amer
Tiramisu au chocolat noir

La recette :

Sépare les jaunes des blancs.

Bats les jaunes avec le sucre pour faire mousser la préparation, puis ajoute le mascarpone .

Monte les blancs en neige bien ferme.

Incorpore les très délicatement à la préparation.

Fais fondre le chocolat avec le lait, dans une casserole, à feu doux.

Trempe très rapidement la moitié des boudoirs dans le chocolat, puis dispose les dans le fond d’un plat.

Recouvre d’une couche de mousse au mascarpone.

Réalise une seconde couche de boudoirs au chocolat, puis ajoute le reste de mousse au mascarpone.

Place le tiramisu au frais au moins 4h ( le mieux étant toute une nuit).

Au moment de servir saupoudre de cacao.

Brioche à l’infusion hibiscus cassis et levain

Brioche à l'infusion hibiscus cassis et levain
Brioche à l'infusion hibiscus cassis et levain

Plusieurs matins que ma tribu débute la journée avec de belles tranches de brioche. Un moyen sympa de les mettre de bonne humeur et de leur faire plaisir.

Surtout que cette brioche a un délicieux parfum grâce à l’infusion de chez Herbalist.

Une petite touche d’originalité qui permet par la même occasion de réduire la quantité de sucre dans cette pâtisserie.

Il te faut :

Brioche à l'infusion hibiscus cassis et levain
Brioche à l'infusion hibiscus cassis et levain

La recette :

Verse dans le bol de ton robot le levain, les œufs et l’infusion.

Commence à pétrir à petite vitesse en ajoutant la farine petit à petit, puis le sucre, le bicarbonate et le sel.

Ajoute la margarine molle en morceaux et continue à pétrir pdt 5 min.

Verse la pâte collante dans un saladier fariné et filme au contact.

Laisse reposer à température ambiante pendant 3 à 4 h.

Dispose la pâte dans un moule à cake recouvert de papier cuisson.

Laisse reposer encore 1h.

Enfourne 35 min à 180°C.

Laisse refroidir sur une grille durant 5min puis emballe la encore tiède dans des torchons propres pour garder son moelleux.

Brioche à l'infusion hibiscus cassis et levain

Zéro déchet : j’utilise l’eau de cuisson de mes féculents

Zéro déchet : j'utilise l'eau de cuisson de mes féculents

Si tu as bien fait attention, dans certaines de mes dernières recettes, j’utilise de l’eau de cuisson. Peut être as-tu été intrigué par cela… Quel est l’intérêt? Qu’est-ce que j’en fais?

Laisse moi t’expliquer tout ça.

Le premier avantage est d’éviter le gaspillage. Plutôt que de jeter l’eau après la cuisson d’une dose de spaghetti et de repartir sur de nouveaux litres de flotte pour la cuisson des patates du soir, autant continuer avec la même ration. De belles économies sur la facture d’eau, au fur et à mesure, et une petite action écologique.

Ensuite, il faut prendre en compte que l’eau de cuisson contient énormément de nutriments. En effet, c’est dans cette eau que part la majeur partie des nutriments des aliments qui y ont pris un bain.

Personnellement, c’est au travers de la pâtisserie et de la boulange que j’utilise le plus mon eau de cuisson récupérée. Les féculents, tels que les pâtes, les pommes de terre ou le riz, relâchent beaucoup de gluten dans l’eau. C’est donc parfait pour aider les pâtes à lever.

De plus, ça me permet d’éviter d’utiliser du lait. Je remplace tout simplement le liquide de départ d’une recette, par la même dose d’eau de cuisson. Au besoin, j’ajoute juste 1CS de lait en poudre, mais c’est vraiment très rare.

Avec mon eau de cuisson, j’obtiens aussi bien de belles gaufres, que du pain, des brioches, des gâteaux ou de la béchamel…. Rien ne m’arrête, je teste cette méthode un peu partout ! Et je remarque qu’en plus d’avoir de jolies pousses pour mes pâtes, cela donne aussi beaucoup de moelleux.

Zéro déchet : j'utilise l'eau de cuisson de mes féculents

Il est aussi possible de se servir des eaux de cuisson ( de féculents et légumes ) pour le ménage ( laver le carrelage, faire briller l’argenterie, décaper la vaisselle et les poêles, etc… ), dans le jardin ( désherbant, engrais naturel ) et même en cosmétique ( soin des cheveux, hydratation de la peau, etc ).

Certaines de ces eaux sont aussi pas mal pour les problèmes de digestion et ont un effet énergisant.

A savoir que l’eau de cuisson des légumes et des viandes, sont au top pour réaliser des bouillons maison.

Zéro déchet : j'utilise l'eau de cuisson de mes féculents

Bref, il suffit de mettre un grand saladier sous ta passoire pour récupérer l’eau de cuisson, puis de la conserver dans un bocal ou une bouteille, au frigo. Libre à toi ensuite de l’utiliser en fonction de tes envies et besoins.

Zéro déchet : j'utilise l'eau de cuisson de mes féculents