Crayons Carbothello de Stabilo – Mon avis

Je reporte, je reporte… Mais il est tout de même enfin temps que je te parle d’une de mes dernières acquisitions en matière de matériel de dessin.

Si ces crayons sont connus de beaucoup, j’avoue les avoir découverts en allant me balader dans les allées du Géant des Beaux-Arts. Ce sont les couleurs flashy des crayons proposés à l’unité qui ont attiré mon regard.

Disponible en 60 couleurs, la gamme Carbothello de la marque Stabilo est composée de crayons de couleur version pastel. En gros, tu te retrouves avec tes bâtonnets de pastels secs incorporés dans un crayon en bois. Ce qui pour moi, est bien plus pratique pour colorier de petites zones.

Ils sont vendus en boîtes métalliques de 12, 24, 36, 48 et 60, ou encore en coffret en bois de 60. C’est sur ce dernier que j’ai craqué en août, via Amazon et il m’est revenu à ce moment là à 90.01€ ( à l’heure où j’écris ces lignes, il est à 108.82€ ).

Crayons Carbothello de Stabilo - Mon avis

Mon coffret teinté de rouge est vraiment très joli. Il fait approximativement 40 X 33 cm et est composé de 2 compartiments pour les 60 crayons, dont l’un est sur pivot pour lui permettre de se soulever automatiquement lorsque l’on ouvre la boîte. Le coffret contient aussi 1 gomme, un taille crayon et une estompe.

Crayons Carbothello de Stabilo - Mon avis

Au niveau des crayons, ce sont donc des crayons ronds, au corps fin, sur lesquels sont indiqués en doré, la marque, la gamme et le numéro de référence. Par contre il n’y a pas comme dans certaines autres collections de crayons, le nom de la couleur, ce que je trouve un peu dommage ( perso ça me permet de retenir plus facilement quels crayons j’utilise lorsque je colorie ).

Crayons Carbothello de Stabilo - Mon avis

Les teintes sont vraiment belles et très vives. On voit de suite que les mines sont bien pigmentées. Rien à redire là dessus. Il y a un beau dégradé, avec une belle palette de bleu et de vert. Les tons marron / ocre et gris sont eux aussi assez fournis. Petit bémol pour moi qui suis accro au rose et violet, je trouve qu’il en faudrait beaucoup plus. Les jaune et orange manquent aussi un peu à l’appel.

Crayons Carbothello de Stabilo - Mon avis

Concernant la qualité des Carbothello, je peux te dire que la texture est juste folle! On est vraiment en présence de pastels secs au top. Pas besoin d’appuyer, les crayons glissent directement sur le papier ( en laissant tout de même une bonne couche poudreuse , donc pense à souffler plutôt qu’à épousseter de la main, pour éviter les catastrophes ).

Il est possible de réaliser de chouettes dégradés en utilisant une estompe ( ce qui va diminuer un peu la pigmentation ), ou en passant plusieurs couches de crayons les unes dans les autres ( pour garder les teintes vives ).

Ils fonctionnent aussi très bien sur du papier noir et sont parfaits pour faire des fonds pétants.

Crayons Carbothello de Stabilo - Mon avis

Point très important à savoir : les Carbothello sont très difficiles à tailler avec un taille crayon !!! Attention !

Lorsque j’ai reçu mon coffret, j’ai voulu tailler mes crayons dans mon DAHLE 133, qui est un très bon taille crayon. Et là, horreur ! Les mines n’arrêtaient pas de se casser. J’ai donc essayé avec le taille crayon vendu dans mon coffret, mais là encore, les mines se brisaient à chaque fois. Une véritable catastrophe, qui m’a fait diminuer à vue d’œil mes crayons. J’en avait les larmes aux yeux. A tel point que je commençais à regretter de les avoir acheté.

Crayons Carbothello de Stabilo - Mon avis

En fouillant sur le net, j’ai pu constater que je n’étais pas la seule dans ce cas. L’astuce miracle pour taille les Carbothello est pourtant très simple !

Elle tient en un objet basique : le cutter ! On y va doucement, en glissant la lame du cutter sur le bois, en direction de la mine. Petit à petit, on fait le tour du crayon. Ce n’est pas aussi esthétique qu’avec un taille crayon, mais c’est efficace et ça permet d’économiser ces crayons pastels.

Une fois le colo ou le dessin terminé, je te conseille de passer une couche de fixateur ( j’utilise celui-ci que je trouve chez Le Géant des Beaux Arts ), pour que les couleurs ne bougent pas et ne finissent pas par se transférer sur d’autres feuilles.

Crayons Carbothello de Stabilo - Mon avis

En bref, des crayons au design très sympa, polyvalents, aux teintes vives.

Fairy Celebrations de Klara Markova

Fairy Celebrations de Klara Markova

On se retrouve aujourd’hui pour que je puisse te présenter mon livre de coloriage coup de cœur du moment. Et encore… Du moment ? Il y a fort à gagner qu’il restera longtemps en 1ère position.

Il faut dire que Klara Markova, l’illustratrice de cette petite merveille a un talent fou. Elle arrive sans difficulté à me faire voyage dans un monde de songes, où tout n’est que douceur et magie.

Cet univers où fées, elfes et animaux cohabitent, est inspiré par des forêts pleines de chênes qui entouraient la maison de son enfance. On ressent donc très bien que la jeune femme a voulu transmettre la beauté de ce lieu au travers de son travail.

Cela fait déjà 20 ans que Klara Markova réalise des peintures à l’huile, des albums de coloriage et des bijoux en argent, imprégnés de l’atmosphère des contes et de l’ambiance mystique qu’ils dégagent.

Actuellement, l’illustratrice a donné vie à 4 livres de colo : Magical Delights, Tenderful Enchantments, Fairy Miracles et Fairy Celebrations.

Tu l’auras compris grâce au titre de l’article, c’est sur ce dernier que mon choix s’est porté. Même si j’espère réussir un jour à tous les posséder, j’ai décidé de commencer ma collection K.M. avec celui-ci car certains coloriages présents dedans m’ont vraiment fait flasher.

Fairy Celebrations de Klara Markova
Fairy Celebrations de Klara Markova
Fairy Celebrations de Klara Markova

Fairy Celebrations est un beau livre de 25 X 21 cm, avec couverture rigide et cartonnée, dans les tons verts. Il a été édité en 2018 et doit être commandé via Etsy ( j’en ai eu pour 37,50€ fdp compris, car il vient de République Tchèque ). Il comporte 112 pages, faites de papier ivoire bien épais et de qualité, ce qui permet d’utiliser tout aussi bien des crayons de couleurs, des feutres, de la peinture ou des colles pailletées, pour mettre en couleur les illustrations.

Rien qu’en posant les yeux sur la couverture, avec son titre en lettres dorées, on ne peut que tomber sous le charme. Tout cet ouvrage est aussi mignon et poétique que l’illustration de cette couverture. Des petites maisons arrondies, des champignons, des lucioles attendrissantes, des mini coccinelles, des fleurs, des papillons… Un côté enfantin qui personnellement m’apaise et me fait rêver.

Ce livre est comme une histoire que l’on pourrait raconter à ses bambins, bien installés au coin du feu.

En plus des fées et elfes, Klara Markova nous invite aussi à faire la connaissance d’adorables sirènes et de petits dragons gloutons. Elle a même eu la bonne idée d’ajouter des coloriages à thème, que je compte bien colorier lors des périodes en questions.

Fairy Celebrations de Klara Markova

Pour ne rien gâcher, la jeune femme a préféré éviter de faire des pages recto-verso. Ce qui signifie que chaque page contient un coloriage d’un côté, puis une toute petite illustration sur l’autre face ( où l’on peut noter le matériel dont on s’est servi, la date, etc ). De cette façon, si vraiment la technique utilisée pour mettre en couleur les dessins, finissait par traverser, les illustrations ne risquent pas d’être abîmées.

Plusieurs surprises sont glissées dans le bouquin.

Tout d’abord, un marque-page de fée à mettre en couleur, puis un autocollant.

Ainsi que 2 illustrations où il faut ajouter une porte et un couvercle de coffre, à découper et ensuite coller, que l’on trouve à la fin du livre.

C’est donc un ouvrage plein d’amour et de tendresse, dont les dessins ne manquent pas de détails, que l’on prend grandement plaisir à posséder, et qui peut aussi être un superbe cadeau à offrir à un être passionné et créatif.

Passion coloriage : l’univers de Maria Trolle

Passion coloriage : l'univers de Maria Trolle
Passion coloriage : l'univers de Maria Trolle

On se retrouve aujourd’hui, ami lecteur, pour discuter d’une de mes passions. D’ailleurs si tu es là, à lire cet article, c’est que tu dois certainement la partager avec moi.

J’ai toujours été attirée par les loisirs créatifs et l’univers des beaux-arts. Je rêvais de devenir prof d’arts plastiques, ou de réaliser les décors pour des films et spectacles. Je me suis éclatée lorsqu’en 3ème j’ai effectué un stage comme décoratrice à l’opéra théâtre de Metz. Une expérience courte mais très sympa.

Bref… Tout ça pour dire qu’il était normal qu’adulte je continue à me plonger dans ce monde riche en couleurs.

Petite, je faisais d’énormes coloriages à 4 mains avec ma grand-mère. Maintenant, après avoir quelques temps délaissé mes crayons, je me remets de plus belle à colorier. Cela me permet de me vider l’esprit tout en calmant mon hyper activité engendrée par mes maladies.

Passion coloriage : l'univers de Maria Trolle

Ayant des vues sur les livres de coloriage pour adulte de l’illustratrice et graphiste suédoise, Maria Trolle, je rêvais depuis assez longtemps de pouvoir m’en offrir un.

Mais je dois reconnaître que j’ai beaucoup hésité avant de finir par l’acheter. J’avais peur de ne pas être au niveau pour valoriser comme il se doit les dessins de la jeune femme. De gâcher l’album et de ne pas être capable de rendre justice au talent de l’artiste.

Finalement, j’ai tout de même cédé à la tentation. Et franchement, je suis ravie.

Mon coup de cœur est allé vers le livre Blomstermandala, aussi appelé Twilight Garden ou encore Botanische Tuin pour ma version. Il s’agit de son premier livre de coloriage, sorti en 2015.

J’adore l’atmosphère qui s’en dégage. On plonge dans un jardin plein de douceur, où de gentils animaux viennent nous rendre visite. Fleurs, papillons, oiseaux, renards, biches, c’est un univers enchanteur et poétique que Maria Trolle a créé. J’apprécie aussi beaucoup les pages à fonds noirs. C’est original et cela va permettre de faire ressortir encore plus les couleurs des coloriages.

Avec sa couverture rigide cartonnée, où des illustrations colorées contrastent à la perfection avec le fond noir, sa bordure dorée et ses pages en papier épais, cet album n’est pas un simple bouquin de coloriage. C’est un magnifique ouvrage dont personnellement je prends grand soin et dans lequel je compte bien passer des heures à m’appliquer.

J’ai d’ailleurs pour projet de collectionner les différents livres de Maria Trolle.

Pour conclure, mon ptit artiste en herbe, si tu veux te lancer dans la colorisation d’un monde fleuri et paisible, avec un livre de qualité, je te conseille de ne pas hésiter aussi longtemps que j’ai pu le faire. Surtout quand on sait qu’il n’est pas plus cher qu’un album Disney pour adulte, alors qu’il est d’un design bien supérieur.

Tu peux l’acheter sur Amazon pour 15,99€, en cliquant ICI .

Ne pars pas de suite ! Viens découvrir mes coloriages et mon matériel d’art thérapie sur mon nouveau compte Instagram : Colorsofxela .

Mes magnets personnalisés de chez Cheerz

Prendre des photos est une véritable nécessité pour moi. Un besoin de me créer des souvenirs, mais aussi de capturer la beauté de ce qui m’entoure, l’ambiance d’un lieu et l’harmonie d’un moment.


Pas une seule journée ne se passe sans que je ne dégaine mon smartphone pour immortaliser quelque chose.


C’est plus fort que moi.


Mes clés usb, mon ordinateur et mes disques durs externes sont remplis de milliers de clichés en tous genres : paysages, ma tribu, un chat qui somnole au soleil, un gâteau qui sort du four, le dernier dessin de mon fils, la couverture d’un livre que j’ai adoré, une feuille aux couleurs de l’automne….


Même si je ne suis pas une grande photographe, ça reste une passion pour moi et un plaisir de chaque instant.

Mes magnets personnalisés de chez Cheerz


Avec l’application Cheerz dont je t’ai déjà parlé ICI, j’ai désormais de magnifiques aimants.


C’est dans une jolie boîte jaune et rose, que j’ai découvert mes clichés, parfaitement imprimés, dans un format original. Pas de simples photos papier. Mais de beaux magnets, au look rétro.


En quelques clics, l’application m’a permis de choisir 12 des photos contenues dans mon téléphone, que je voulais transformer en aimants.


Différentes versions étaient disponibles : magnets carrés, bandelette photomaton, cœurs, rétro et rectangles. Bien entendu, adorant l’esprit vintage, je suis partie sur ceux aux allures de Polaroïds, donc l’option rétro.

Mes magnets personnalisés de chez Cheerz


Il m’était aussi possible de modifier mes photos en appliquant des filtres ou en ajoutant des bordures ou textes. J’ai juste fait mettre des fonds de couleur, plutôt que de rester sur un Polaroïd blanc.


Mes magnets font 8,2 cm X 6,8 cm, et sont assez épais. Rien à redire sur leur puissance, car ils adhèrent tellement bien qu’ils parviennent à soutenir plusieurs feuilles d’un coup.
Le lot de 12 magnets rétro est à partir de 20€.


Niveau livraison, il faut compter 24 à 48h pour que la commande soit envoyée après sa validation et ajouter 2 à 5 jours ouvrés pour un envoi standard ( 4€) ou 24 à 48h pour une livraison expresse ( 11€).


Cheerz est donc une boutique d’impression en ligne, qui non seulement fournit un travail de qualité made in France, avec des formats qui sortent de l’ordinaire, mais en plus, malgré le caractère personnalisable des produits, la livraison est ultra rapide. 

Rien n’est tout blanc ni tout noir – Les Eférides Tome 1 mon avis

Un nouvel article lecture…

La passion des livres coule dans mes vaines depuis l’enfance. M’évader au travers des quelques pages et laisser les mots enflammer mon imagination, est un réel plaisir dont je ne me lasse pas.

Même si je ne lis plus aussi vite qu’il y a quelques années, car mes TCA m’empêchent de me concentrer assez longtemps, j’ai besoin de continuer à me plonger dans différents récits régulièrement.

Le dernier livre que je viens de terminer, est le tome 1 de la saga Les Eférides, écrit par Cindy Defosse.

Celle-ci a eu la gentillesse de me le faire parvenir en pdf, et même si au départ je préfère largement les versions papier, je dois reconnaître qu’il était bien pratique d’avoir ce roman dans mon téléphone. Comme ça même de nuit, je pouvais lire dans la voiture ^^

Quelques infos sur l’auteure :

Génération années 90, Cindy Defosse est née dans le sud de la France. C’est en retrouvant les brouillons d’une histoire qu’elle avait écrite au lycée, que la jeune femme se replonge dans l’écriture et publie un an après le premier tome des Eférides ( éditions Sudarènes ).

Mon avis :

Comme bien souvent, le livre dont je viens te parler est du genre fantasy, avec de la magie, des créatures fantastiques et un univers féerique. Après tout, je suis mordue de ce style d’aventures.

Dans Les Eférides – L’aube d’une destiné, on va suivre le parcours de Leïna, une jeune femme de 17 ans, un peu particulière, vivant dans un village où règles et dévotions sont au cœur du quotidien.

Entre rituels étranges, croyances et obligations, Leïna ne se sent pas totalement à sa place et décide un beau jour de quitter tout cela. Idée soutenue par la mise en garde de son valet, qui veut la protéger d’un éminent danger.

Mais son voyage ne va pas être une partie de plaisir, car même si l’héroïne fera de belles rencontres, elle va aussi croiser la route de protagonistes sombres et maléfiques.

Je pense que l’auteure doit facilement se retrouver dans le personnage de Leïna, car Cindy Defosse est à la fois une grande voyageuse, mais aussi une passionnée de musique : l’héroïne est une as de la harpe et rêve d’en faire son métier.

On sent aussi au travers des pages, que la nature a une grande importance pour Cindy Defosse, ce qui explique très certainement << l’originalité >> / << différence >> de Leïna.

Au delà de ce monde ensorcelant, j’ai pas mal été touchée par ce livre. Car il est aussi basé sur de nombreux autres sujets poignants.

Injustice, mensonge, violence, racisme, intolérance, abus de pouvoir, viol, mort, deuil, peur… J’y ai même trouvé un côté << secte >> bien présent, dans la façon qu’ont de vivre les villageois.

Autant il est habituel dans tous romans fantasy de rencontrer certains de ces thèmes, autant d’autres sont assez rares dans ce genre d’histoire. Ce qui rend ce bouquin à mon sens captivant et original.

Avec ce premier tome, on est bien loin du gentil conte féerique, où tout le monde est beau, et où le bien triomphe toujours du mal.

Dans Les Eférides, la méchanceté et la cruauté font partie intégrante de l’univers dans lequel évoluent les personnages. Certains d’entre eux prenant même un réel plaisir à torturer leurs semblables. Un livre qui est donc parfait pour une nana comme moi, qui adore la magie et le rêve, mais cherche aussi une part d’action et de rebondissements.

L’héroïne a beau être Leïna, on ne rentre pas seulement dans sa tête. On suit en parallèle de ses péripéties, celles d’autres personnages, avec leur vision des choses, leurs sentiments et leurs pensées. Une façon de donner encore plus de rythme à ce récit.

Ce tome 1 est donc une belle réussite, qui j’imagine ( n’ayant pas encore eu l’occasion de lire les suivants déjà parus ), promet de belles suites.

Et cette fin!? Cette fin que franchement je ne voyais pas venir! Une petite merveille qui m’a mis un coup au cœur ^^

Compagnie Coloniale souffle sa 170ème bougie

Depuis que je me suis trouvée une passion pour le thé et les infusions, j’ai essayé de nombreuses marques différentes, tout comme des parfums en tout genre.

Ce qui l’en est ressorti, c’est un véritable coup de cœur pour l’enseigne Compagnie Coloniale.

Compagnie Coloniale souffle sa 170ème bougie

 

 

Mais avant que je t’explique pourquoi, laisse moi déjà te présenter cette entreprise.

 

Compagnie Coloniale est le bébé de la famille Méric. Fondée en 1848 à Paris, il s’agit de la plus ancienne marque de thé française

C’est au 19 avenue de l’Opéra, que l’enseigne va s’installer, faisant de cette adresse durant de nombreuses années, la boutique emblématique de la marque.

En 1850, 300 femmes et 150 hommes travaillent dans la première usine que Compagnie Coloniale vient d’ouvrir, rue Lesueur, près de l’Arc de Triomphe.

Compagnie Coloniale souffle sa 170ème bougie

 

Mais savais-tu, ami lecteur, qu’au départ, l’enseigne était surtout connue pour le chocolat de qualité qu’elle faisait? Elle en fabriquait 2400 tonnes par an !

C’est à partir de 1860, que l’enseigne va se tourner vers le thé, important dans un premier temps exclusivement du thé de Chine, puis, d’Inde et de Ceylan.

 Compagnie Coloniale va vite devenir une marque incontournable des thé de luxe français.

Compagnie Coloniale souffle sa 170ème bougie

 

Compagnie Coloniale, c’est avant tout le savoir-faire français, puisque la marque fabrique et mélange ses thés en France, en restant fidèle à son slogan ” Assembler le thé est un art, le déguster un plaisir “.

Non seulement elle sélectionne avec soin les meilleures variétés de thé, mais elle utilise un procédé unique d’aromatisation à la vapeur, ce qui donne aux feuilles une brillance particulière ainsi que des saveurs aussi fidèles au nez qu’en bouche. Pour cela, les feuilles de thé sont humidifiées à la vapeur, ce qui va ensuite permettre aux arômes de se figer sur celles-ci lors du séchage.

Compagnie Coloniale souffle sa 170ème bougie

Compagnie Coloniale souffle sa 170ème bougie

 

Maintenant que tu en sais un plus sur Compagnie Coloniale, voyons un peu pourquoi je suis tellement love de cette marque, plutôt que d’une autre…

 

Ce qui m’a de suite attirée dans ces thés, c’est le packaging. De belles boîtes arrondies en métal… Jolies, mais aussi bien pensées, car elles disposent non pas d’un seul couvercle, mais de deux, rendant ainsi la boîte très hermétique pour préserver parfaitement le thé. Un conditionnement qui me plait beaucoup, car il entre dans une approche écologique et anti-gaspi. En effet, l’enseigne propose des recharges, que l’on peut vider dans les boîtes d’origine, de façon à les remplir et les conserver.

A savoir que chaque type de thé a sa couleur. Par exemple, un thé noir nature aura sur sa boîte un bandeau blanc, alors que s’il est aromatisé, il aura un bandeau jaune. Un thé vert, un bandeau vert….

Compagnie Coloniale souffle sa 170ème bougie

 

Ensuite, j’ai apprécié les nombreuses et originales recettes créées par Compagnie Coloniale. Allant des plus répandues comme le thé Breakfast, le Earl Grey ou encore le thé à la Menthe. A des mélanges savoureux, comme le Chocolat & Pépites ( un thé noir qui contient de véritables pépites de choco ), le Ronde Fruitée ( thé noir avec des notes d’orange et de miel, qui s’accompagne très bien de Sarments du Médoc ^^ ), le Secret de Shéhérazade ( thé noir aromatisé à l’orange, aux amandes, et à la pêche avec de beaux pétales de rose ), ou encore le thé vert Balade en Avignon ( un thé à la figue, donc si tu me suis régulièrement, tu comprendras de suite que forcément je l’aime beaucoup ).

Compagnie Coloniale souffle sa 170ème bougie

 

Mais mes thés Compagnie Coloniale favoris, ceux dont je ne peux pas me passer et que je rachète dès que je constate que je vais les avoir terminé, ce sont ceux-ci :

 

Marrons Chauds, un thé semi-fermenté Oolong aromatisé à la châtaigne avec des brisures de châtaigne, qui, dès que j’en bois, me rappelle les marrons grillés que je mangeais étant gamine au marché de Noël de Metz. Pour être honnête, la première fois que j’ai découvert ce parfum, j’avais de sacrés doutes. J’avais beaucoup de mal à imaginer ce qu’il pourrait bien donner, craignant qu’il soit écœurant, avec limite, un arrière goût de brûlé…. Finalement, j’ai été agréablement surprise lors de ma dégustation chez Zodio ( le revendeur chez lequel j’achète tous mes Compagnie Coloniale ). Je le trouve délicieux, légèrement sucré.

Ronde d’Automne, un mélange de thés noirs de Chine aromatisé à la vanille et à la noisette, avec des feuilles de noisetier. Comment t’expliquer ce que je ressens lorsque je déguste une tasse de cette merveille? J’ai l’impression d’être en présence d’une pâte à tartiner bien gourmande. Rien qu’à l’odeur, j’imagine de suite les noisettes torréfiées. Je revois une photo de moi petite, assise sur le plan de travail de la cuisine, léchant goulûment une grosse cuillère de nutella. Un parfait substitut pour moi qui n’arrive plus à cause de mes TCA à manger ce genre de produit.

 

Compagnie Coloniale souffle sa 170ème bougie

Compagnie Coloniale souffle sa 170ème bougie

Thé de Noël, une recette mythique de la marque, qui fut créée en 1985 ( tu m’étonnes qu’il soit bon ^^ la meilleure des années ! ). Ce thé est inspiré du Pudding Anglais aux amandes et aux cerises, et reste inchangé depuis sa conception. Rien que visuellement, c’est un régal. Des feuilles de thé d’un noir brillant sur lesquelles ressortent des touches bleues et rouges, apportées par les pétales de bleuets. J’adore en prendre un gros mug fumant en automne et hiver, bien emmitouflée dans mon plaid, en regardant un film de fin d’année ou en bouquinant tranquillement. Il est tellement bon, si parfumé, que j’en ai même fait un cheesecake. Dommage qu’il ne soit disponible que d’octobre à janvier, car du coup, je suis obligée de m’en prévoir des stocks de côté, pour en profiter tout au long de l’année ( nickel en toute saison, lorsque la pluie est de la partie ).

Compagnie Coloniale souffle sa 170ème bougie

Dernièrement, j’ai succombé à un autre thé de l’enseigne. 

Pour fêter comme il se doit ses 170 ans, Compagnie Coloniale a sorti une toute nouvelle recette, que j’ai eu la chance de me voir envoyer par la marque, de façon à ce que je puisse la découvrir.

Composée de thés blanc et vert, avec des arômes de fruits rouges, d’amandes et de miel, cette saveur festive est un pur petit bijou. Encore une fois, c’est un thé qui me ramène en enfance, avec un mélange de sucreries, de fête foraine, et la gourmandise d’un gros gâteau crémeux. Les fans de Stollen ne peuvent que l’aimer, tout comme les accros au Zlabia. Tentation, Bonbon, Friandise, Abondance… Des thermes qui d’après moi s’accordent à la perfection avec ce thé 170 ans.

Mais attention ! Ne va croire mon Petit Gourou des Infusions, qu’il va te laisser un goût trop prononcé de sucre en bouche. Loin de là! C’est un thé subtil, même s’il évoque l’ambiance de la pâtisserie.

Compagnie Coloniale souffle sa 170ème bougie

Compagnie Coloniale souffle sa 170ème bougie

D’ailleurs si comme moi, tu es tea addict, je ne peux que te conseiller de le tester. Tu ne seras pas déçu !

En plus, as-tu vu le design de sa boîte?! Quelle beauté que celle-ci ! Un véritable paquet cadeau, que l’on a envie de s’offrir à soi-même ou qui ferait un joli présent à disposer sous le sapin.

Compagnie Coloniale souffle sa 170ème bougie

Ce thé Anniversaire 170 ans est vendu en boîte luxe 100g, pour 11€ .

 

Compagnie Coloniale souffle sa 170ème bougie

Petites infos de dernière minute sur Compagnie Coloniale :

 

  • tu peux trouver des thés en berlingots ( sachets mousselines vendus dans des boîtes en cartons ), des boîtes de thé en métal de 30g / 100g / 1kg, et des recharges de 100g / 1kg
  • la marque fait aussi des thés Bio, des tisanes, des tisanes Bio et des rooïbos
  • ici tu peux acheter des théières, mugs, tasses, bouteilles isotherme et autres
  • la livraison est gratuite à partir de 50€ d’achat
  • l’ancre marine présente sur les packagings est depuis toujours le logo de l’enseigne
  • pour Noël, il y a différents produits, comme le calendrier, des boules pour le sapin contenant du thé…