Le plaisir de méditer avec mon coussin BAYA ( + code promo )

En ce début d’année, j’ai décidé de me remettre plus sérieusement au yoga et à la méditation, que j’ai un peu délaissé je dois l’avouer.

Pourtant, ces pratiques me faisaient un bien fou, que ce soit physiquement ou moralement.

Alors pourquoi avoir arrêté me demanderas-tu?

Pour différentes raisons….

Niveau yoga, c’est surtout à cause de mes jambes. Elles sont tellement douloureuses ces derniers temps, que je n’arrive même plus à faire des postures de base, qui étaient si faciles pour moi avant.

Pour la méditation, là encore, mon corps en est en partie la cause. N’ayant plus que la peau sur les os, il me devient difficile de rester assise ou couchée sans bouger trop longtemps. Je finis rapidement avec des hématomes ( je marque si vite désormais ).

Merci Ana pour tous ces problèmes que tu as apporté avec toi…. Fichue maladie….

D’ailleurs en plus de ces soucis, je dois reconnaître que je n’avais plus le temps ni l’énergie de faire du yoga ou de la méditation. Avec le symptôme de l’hyper activité, et ce besoin de marcher sans arrêt, il m’était devenu impossible de prendre quelques instants pour pratiquer. Cela aurait été une véritable torture pour moi.

 

 

Le plaisir de méditer avec mon coussin BAYA ( + code promo )

Mais maintenant que je parviens doucement à gérer et à ne plus ressentir le besoin de m’activer non stop ( 1 mois et demi, hier, que je ne porte plus ma montre connectée et que je ne me force plus à marcher au moins 20 000 pas par jour ), je compte bien retrouver le plaisir de prendre soin de moi au travers de la méditation pleine conscience et du yoga doux.

Pour m’aider à me recentrer sur moi même et à revivre ces bons moments de détente, j’ai la chance de m’être vue proposer un partenariat collant parfaitement avec cette idée, par Baya France.

Le plaisir de méditer avec mon coussin BAYA ( + code promo )

Qui est BAYA ?

Fondée en août 2016, Baya est une marque sortie tout droit de l’imagination de deux amies, Agnès Gardelle et Hortense Bourgois.

L’idée étant de fournir aux yogis, des tapis et accessoires invitant au voyage, avec un design coloré, tout en respectant l’environnement.

C’est d’ailleurs pour cela qu’elles ont décidé de s’inspirer des mots Bahia / Baia, signifiant en latin La Baie. Une image de détente, de calme et d’évasion….

Depuis que je me suis lancée dans la méditation pleine conscience ( plus d’infos sur mes débuts ici et ), j’ai noté dans la wishlist de mon bullet journal, que je voulais avoir un coussin pour pratiquer confortablement.

Seulement soit ceux que je trouvais étaient trop simples, juste unis, sans motifs, soit ils ne rentraient pas du tout dans mon budget.

Alors au final, je n’en ai jamais acheté…

C’est donc avec joie et excitation, que j’ai découvert celui que Baya m’a gentiment fait parvenir.

Le plaisir de méditer avec mon coussin BAYA ( + code promo )

 

Mon zafu ( nom que l’on donne à un coussin de méditation — j’te rassure, je viens juste de l’apprendre ^^ ) est le model RIO, vendu 59,90€ sur le site de l’enseigne.

Il est garnit à 100% de Kapok, une fibre végétale anti allergique, a une housse en coton ( lavable en machine, ce qui est bien pratique  ) et mesure 40 cm de diamètre pour 20 cm d’épaisseur.

 

 

Le plaisir de méditer avec mon coussin BAYA ( + code promo )

Maintenant que tu as pu faire plus amples connaissances avec lui, laisse moi te dire ce que j’en pense….

P’tit Rio est devenu mon copain de zen attitude.

Ses feuilles et fleurs imprimées, me plongent directement dans la forêt amazonienne, et ses tons bleus / verts me font penser au Ara de Spix, un magnifique perroquet ( tout bleu et légèrement verdâtre sur la poitrine — comme ceux présents dans le dessin animé Rio ).

Pour la petite histoire, malheureusement cette espèce d’oiseau serait éteinte à l’état sauvage ( à cause d’une capture abusive ) et ne vivrait plus qu’en captivité dans des centres de conservation.

Mais laisse moi te révéler le côté magique de mon conte….

En juin 2016, un Ara de Spix aurait été filmé à l’état sauvage, dans l’état de Bahia, au Nord Est du Brésil ( la vidéo est sur le site Birdlife.org )… Une coincidence féerique qui me fait aimer encore plus mon gentil pote de méditation.

 

Le plaisir de méditer avec mon coussin BAYA ( + code promo )

 

Le plaisir de méditer avec mon coussin BAYA ( + code promo )

En plus d’être chaleureux, mon zafu de Janeiro est très confortable. Moi qui souffre au bout de quelques minutes en position assise, que ce soit sur une chaise, un canapé ou sur le sable, à cause de mes os du popotin saillants, je ne ressens aucune douleur lorsque je m’installe dessus. Il épouse sans problème mon corps et me permet de rester ainsi, bien droite, à méditer aussi longtemps que je le veux.

 

Le plaisir de méditer avec mon coussin BAYA ( + code promo )

Puis P’tit Rio peut me suivre partout, grâce à sa poignée !

 

 

Le plaisir de méditer avec mon coussin BAYA ( + code promo )

Si un zafu plumé, qui chante au son de la samba lors du carnaval de Rio ne te branche pas, sache qu’il a deux camarades tout aussi sympa. L’un venant de Bombay, l’autre de Tanger .

Chez Baya, tu pourras aussi trouver de merveilleux tapis volants de yoga, de différentes tailles et épaisseurs :

  • tapis intenses = en caoutchouc naturel, denses et très souples, 3,5 mm, 183 X 61 cm, dédiés aux pratiques intenses ( 69,90€ à 75€ )
  • tapis travel = en caoutchouc naturel, avec une couche de mico-fibres toute douce, pliables et légers, 1 mm, 183 X 61 cm,  pour ceux qui veulent se balader avec leur tapis ( 59,90€ mais actuellement soldés à 53,90€ )
  • tapis pro = en caoutchouc naturel et polyurethane, assurant un maintien parfait et protégeant les articulations, 4,5 mm, 185 X 68 cm, conçus pour des pratiques fréquentes ( 110€ mais actuellement soldés à à 99€ )
  • tapis soft = en PVC non toxic et sans latex, épais, légers et faciles à transporter, 6 mm, 183 X 61 cm, parfaits pour des pratiques douces ( 49,90€ )

Ils sont tous plus beaux les uns que les autres! Et te conduiront tous, mon petit panda contorsionniste, dans des lieux extraordinaires.

Personnellement j’ai de gros coups de cœur pour ces tapis….

 

 

Tulum

Tanger

Bombay

Pour t’accompagner dans tes instants zen, Baya te propose aussi quelques accessoires :

 

 

Tu as aussi la possibilité de faire de beaux cadeaux à tes proches ( ou à toi même ), en optant pour un Pack, comprenant différents accessoires.

En ce moment il y a le Pack Yoga Love, pour la Saint Valentin, avec un tapis, une boîte de tisane Bio Pukka et une huile pour la peau Bio Melvita.

Baya, c’est aussi une marque qui s’engage !

 

Le plaisir de méditer avec mon coussin BAYA ( + code promo )

Pour terminer en beauté, je te propose de te faire plaisir chez Baya, avec le code MAMANFEE, qui va te permettre de bénéficier de 10% de réduction sur tout le site ( non cumulable avec des articles soldés ou un autre code promo ).

Ce code est valable jusqu’au 31 mars, alors fonce t’offrir un peu de bonheur ^^

 

 

Le plaisir de méditer avec mon coussin BAYA ( + code promo )

 

Moi je te laisse…. 
Vais poser mes fesses sur Rio et profiter du calme, en visualisant un Ara bleu….

Mousse à raser homemade à la lavande

Une recette de cosmétique qui va pouvoir convenir à Madame, comme à Monsieur.

Ici, le Chéri comme moi même, l’avons adopté.

Mousse à raser homemade à la lavande

Il s’agit d’une mousse à raser maison, très simple et rapide à faire, qui sent super bon la lavande.

Non seulement elle permet au rasoir de très bien glisser ce qui est quand même le plus important, mais en plus elle nourrit et hydrate la peau. C’est top non?!

D’ailleurs, elle a encore d’autres bons côtés, puisque grâce à l’huile essentielle de lavande qu’elle contient, elle est apaisante ( bon vent les irritations et rougeurs ! ), cicatrisante et antiseptique ( pratique si on se coupe ).

Elle laisse la peau bien douce, sans l’assécher ( comme le font les mousses du commerce qui contiennent du savon ), avec un léger parfum de Provence.

 

 

Mousse à raser homemade à la lavande

Pour un bocal de taille moyenne, il faut :

  • 60g d’huile de coco
  • 60g de beurre de karité
  • 45g d’huile d’amande douce
  • 8 gouttes d’huile essentielle de lavande
  • 5 gouttes de cosgard
  • 2 CS de bicarbonate de soude

~~~~~~~~~~~~~~

On s’y colle :

Fais fondre le beurre de karité avec l’huile de coco, à feu doux.

Mélange bien et retire du feu la préparation.

Ajoute l’huile d’amande douce, puis l’HE de lavande et le cosgard.

Laisse le mélange refroidir et durcir un peu.

Lorsqu’il s’est solidifié, ajoute le bicarbonate et bats la préparation avec un batteur électrique ou un fouet, pour obtenir une sorte de chantilly crémeuse et légère.

Verse ta mousse à raser dans un bocal en verre stérilisé et conserve celui-ci dans un placard ( à l’abri de la chaleur et du soleil ).

Mousse à raser homemade à la lavande

Utilisation :

Tu peux appliquer cette mousse avec les doigts ou à l’aide d’un blaireau. Pas besoin d’en mettre de trop.

Je te conseille d’avoir un bol d’eau bien chaude à porté de main, pour rincer la lame de ton rasoir au fur et mesure, mais aussi pour ensuite laisser tremper celle-ci.

Pour finir, rince ta peau à l’eau chaude avec un coton ou un gant de toilette.

Baguette seigle et céréales au levain naturel

Baguette seigle et céréales au levain naturel

 

Tellement longtemps que je n’avais pas refait de pain avec Albus, mon ptit coloc qui est entré dans ma vie depuis plus d’un an désormais.

C’est si gratifiant de voir que grâce à son levain naturel, il est possible de réaliser son propre pain maison, qui gonfle doucement au four. De quoi être fière ^^

Cette fois-ci, j’ai eu envie de préparer une jolie baguette pour le ptit déjeuner. J’avais prévu de faire des œufs à la coque, donc ce pain à la mie dense était parfait pour faire de bonnes mouillettes. Un agréable goût de seigle, accompagné de céréales….

 

 

Baguette seigle et céréales au levain naturel

Il te faut :

*200g de farine de seigle T130

*100g de farine complète pour pain aux céréales Mon Fournil

*170g d’eau tiède

*150g de levain actif ( nourri quelques heures avant )

*4 à 8g de sel marin A.Vogelsuivant les goûts )

*lait ou jaune d’oeuf

 

Baguette seigle et céréales au levain naturel

Préparation :

1 — Pétrissage.

Dans le bol d’un robot, verser l’eau puis les farines.

Pétrir environ 2 min à vitesse minimum, puis laisser reposer la pâte en couvrant le bol d’un torchon, pendant 45 min. C’est ce que l’on appelle l’autolyse, une étape permettant à la farine de bien absorber l’eau, ce qui donnera une pâte plus élastique et ferme.

Ajouter le sel et le levain, puis pétrir 10 min en vitesse 1, et 5 min en vitesse 2 ( au besoin, arrêter parfois le robot pour décoller la pâte du crochet ).

A ce stade, la pâte doit se détacher des parois du bol.

2 — On passe à l’étape du soufflage ( pour mieux comprendre il y a des vidéos sur YouTube ).

Renverser la pâte sur le plan de travail très légèrement fariné.

Fariner les mains et aplatir la pâte pour créer un carré.

Replier la pâte sur elle même en étirant les coins et en les ramenant vers le centre, de façon à enfermer de l’air à l’intérieur.

Faire cela 2 à 3 fois, pour que la pâte devienne plus élastique et risque moins de s’étaler.

3 — Etape du pointage.

Faire une boule avec la pâte et la disposer, soudure vers le bas, dans le bol du robot.

Couvrir d’un torchon et laisser reposer au chaud ( près d’un radiateur par exemple ) pendant 5 à 6h (moins de temps s’il fait bien chaud, mais étant en janvier, ma pâte a eu besoin de temps ).

La pâte doit doubler de volume .

4 — C’est le moment du façonnage.

Renverser à nouveau la pâte sur le plan de travail légèrement fariné et faire un boudin.

Former la baguette.

5 — L’apprêt.

Disposer le futur pain sur une plaque couverte de papier cuisson et laisser reposer 1h30 au chaud ( dans un four  légèrement préchauffé, puis éteint, par exemple ).

6 — C’est enfin le moment de la cuisson.

Préchauffer le four à 250°C sans chaleur tournante ( attention, c’est très long ), en mettant la lèchefrite directement sur la sol du four et la grille sur laquelle sera placée la plaque de cuisson, juste au dessus.

Au moment d’enfourner, grigner la pâte en croisant les coupures ( c’est à dire, faire des incisions avec une lame ) pour que la baguette puisse bien se développer.

La badigeonner d’un peu de lait ou de jaune d’oeuf.

Préparer un verre d’eau à côté du four.

Ouvrir le four et glisser rapidement la plaque de cuisson sur la grille.

Verser dans la foulée l’eau dans la lèchefrites et refermer immédiatement le four ( on appelle ça lecoup de buée, étape qui permettra de donner au pain une croûte bien croustillante et pas trop épaisse).

Au bout de 10 min de cuisson, baisser le four à 220°C.

Laisser encore cuire environ 15 à 20 min ( temps pouvant varier en fonction des fours ).

La baguette est cuite lorsqu’elle est bien dorée et qu’elle sonne creux quand on tapote sur le dessous.

La laisser refroidir sur une grille.

 

 

Baguette seigle et céréales au levain naturel

 

Mes masques pour les cheveux 100% naturels

 

Mes masques pour les cheveux 100% naturels

Si on parlait cosmétique aujourd’hui?

Ou plutôt produits naturels….

Quand j’ai eu mon premier appart’, et à la fois mon premier gremlins, je me suis rapidement prise de  » passion  » pour le fait-maison. Qu’il s’agisse des produits d’entretien, des lingettes lavables pour bébé comme celles démaquillantes pour moi, mais aussi des bougies et même du maquillage et autres cosmétiques.

Je me rends compte, que depuis que le blog existe, je ne t’en ai jamais parlé…

Pourtant, ces produits homemade sont à la fois écologiques et économiques. Sans parler des bienfaits que certains peuvent nous procurer.

Alors, hop… Je ratrappe mon erreur et je commence par te donner 2 recettes de masques pour les cheveux, réalisées avec des ingrédients du quotidien que tu trouveras facilement dans tes placards ou ton frigo.

L’un comme l’autre sont à base d’œuf, un produit naturel incontournable pour donner de la force à tous les types de cheveux, grâce au soufre et aux protéines qu’il contient. D’ailleurs tu constateras que de nombreux après-shampoings se vantent d’être aux œufs. Seulement avec tous les produits chimiques ajoutés, ce n’est pas forcément le top.

Autant se créer son propre masque….

En mélange ce super ingrédient, à d’autres éléments, comme de la matière grasse ou des huiles essentielles, tu obtiens facilement un soin très hydratant.

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Masque au miel :

  • 1 jaune d’oeuf
  • 2CC de miel
  • 2CS d’huile de coco
  • 1CC de vinaigre de cidre
  • quelques gouttes d’huile essentielle de lavande

~~~~~~

Faire fondre l’huile de coco et le miel quelques secondes au micro ondes

Ajouter le jaune d’œuf et le vinaigre de cidre, puis quelques gouttes d’huile de lavande.

Bien mélanger le tout.

Appliquer le masque sur les cheveux et laisser agir 1 à 2h minimum ( perso je m’emballe la tête de film alimentaire et je laisse poser toute la matinée ou toute la soirée ).

Bien rincer les cheveux en terminant par un jet d’eau froide.

 

~~~~~~

Le miel de ce masque permet de lutter contre la casse et de stimuler la pousse des cheveux. C’est aussi une bonne astuce pour faciliter le démêlage car il assouplit les cheveux, sans oublier son côté assainissant, qui évite les pellicules et démangeaisons.

L’huile de coco, quant à elle, apporte de la brillance, et l’huile essentielle de lavande, assainit le cuir chevelu tout en protégeant des poux ( The Solution pour vos bambins ! 1 à 2 gouttes d’HE de lavande dans une noisette de shampoing ).

Pour finir, le vinaigre de cidre va éliminer le calcaire de l’eau et refermer les écailles de la fibre capillaire.

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Masque à l’argile :

  • 1CS d’argile verte en pâte
  • 1/2CS d’huile de coco
  • 1 jaune d’oeuf
  • quelques gouttes d’huile essentielle de lavande ou d’huile essentielle d’arbre à thé

 

~~~~~~

Faire fondre l’huile de coco au micro ondes et incorpore l’argile verte.

Ajouter l’œuf et l’huile essentielle de votre choix.

Bien mélanger et appliquer sur toute la chevelure.

Laisser poser 1 à 2h avant de bien rincer, en terminant par un jet d’eau froide.

 

~~~~~~

L’agile verte redonne du nerf aux cheveux ternes, en les regonflant naturellement. Elle fait aussi des merveilles sur les cheveux colorés, ainsi que sur les cheveux gras.

L’huile essentielle de Tea Tree ( arbre à thé ), permet de lutter contre la chute excessive des cheveux, tout en leur redonnant force et éclat.

 

Mon aventure Nature Curieuse – Mon avis

On dit souvent que la curiosité est un vilain défaut.

En effet, suivant les situations, ça peut vite poser problème.

Mais dans le cas présent, je trouve que c’est plutôt un big atout, que la marque Nature Curieuse a su ( et sait ) manier à la perfection.

Je vais t’expliquer pourquoi….

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Mais d’abord, voyons ce qui se cache derrière cette marque au nom bien énigmatique.

Nature Curieuse c’est une gamme de box comprenant 5 à 6 produits Bio, Sans Gluten et Sans Lactose, imaginée par Marine, intolérante justement à ces deux derniers.

Pas de produits frais. Seulement des aliments non périssables, comme des biscuits, des graines, ou encore du thé, des épices, des sucreries…. Bref, toutes les petites douceurs que peuvent renfermer nos placards. De quoi se faire plaisir en cuisinant !

Il est possible de partir sur un abonnement mensuel, ou bimensuel, comprenant 3, 6 ou 8 box ( par exemple si je pars sur 3 box, je peux recevoir 1 box par mois pendant 3 mois ou 1 box tous les 2 mois pendant 6 mois ).

Les tarifs des abonnements allant de 84,90€  à 209,90€ ( frais de port offerts en point relais pour la France ).

Revenons-en maintenant, à la partie Curiosité….

Le côté original de cette box gourmande, est le fait de ne pas savoir ce que celle-ci va contenir. Très sympa comme idée, si comme moi tu aimes les surprises ^^

C’est d’ailleurs ce concept qui m’a séduite ( en plus bien entendu de l’attention portée sur la qualité des produits ), et qui m’a poussé à contacter la marque pour tenter un partenariat.

Proposition acceptée, pour ma plus grande joie.

Tu m’connais ami lecteur, en grande gamine que je suis, j’avais hyper hâte de recevoir ma box découverte, gentiment offerte par Nature Curieuse et de découvrir les trésors qui dormaient dedans.

Et bien évidemment, quand je l’ai reçu, j’étais en mode morveuse qui vient d’obtenir la licorne de ses rêves, les yeux pétillants d’excitation et la bave aux lèvres.

Ma curiosité a pris de suite le dessus et je me suis dépêchée d’ouvrir ma jolie box.

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Gros point qui colle impeccablement bien avec le côté Nature de la marque, le packaging.

J’ai apprécié les emballages en kraft avec juste une petite fenêtre laissant apparaître les aliments et le papier recyclé pour caler le tout ( bien mieux que du papier bulle ).

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Le souci du détail va jusqu’à la petite loupe imprimée sur le carton de la box. Une invitation encore une fois à la curiosité ^^

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Ma box était donc celle du mois de février : la box Healthy. Parfaite pour moi !!!

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Avec les ingrédients qu’elle contenait, un fascicule me proposait de réaliser 2 recettes différentes. L’une salée version risotto, l’autre sucrée dans l’esprit d’un smoothie bowl.

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Voyons ensemble les aliments que j’ai eu la chance de recevoir….

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Moi qui suis fan des graines de Chia et qui commençais à ne plus en avoir, j’ai été ravie d’en réceptionner de nouvelles.

J’utilise aussi énormément de Sésame lorsque je cuisine, mais je ne connaissais pas cette variante noire. J’aime beaucoup le rendu que ça a dans mes plats. Une touche de couleur originale ( m’en aurait fallu pour l’anniv’ Tim Burton ).

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Depuis longtemps, je voulais tester les grains de sarrasin, sans jamais finalement en avoir acheté. C’est donc avec joie que j’ai dégusté le Kasha. C’est tout simplement délicieux! Un ptit goût de sarrasin qui passe aussi bien dans un yaourt, un porridge ou un smoothie, mais aussi dans un velouté ou une poêlée de légumes ( faudra que j’essaye dans un wok ).

Comme dirait l’autre, << J’achèteeee !!! >>.

Grosse découverte pour moi, le Riz Petit Poussin.

Alors oui, son nom pourrait plaire à Marion et Cédric de Scènes de ménage…

Mais le plus intéressant avec ce riz, c’est son petit goût de noisette, et sa texture un peu collante une fois cuit alors que les grains restent tout de même un peu fermes. J’en suis totalement Love et je pense en prendre de temps en temps.

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Le dernier ingrédient que j’ai reçu était de la Poudre de Maca ( une plante cultivée à la fois comme aliment et pour ses vertus médicinales ).

Encore un produit de Mère Nature dont je n’avais jamais entendu parler et qui pourtant à de nombreuses qualités ( aide à la fertilité, bon pour la mémoire, anti-stress, riche en calcium / potassium / oligo-éléments, etc… ).

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Chaque produit avait une étiquette expliquant ce que c’était et donnant quelques indications pour l’utiliser. Encore un +++ !

~~~~~~~~~~~~~~

J’ai donc réalisé les 2 recettes proposées dans ma box Nature Curieuse, en commençant par la version sucrée :

Bowl banane – maca – coco

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Il m’a fallu ajouter quelques ingrédients frais ( banane, huile de coco, lait et yaourt végétal….. )  à ceux déjà fournis par ma box ( ne pas tenir compte du sachet de sésame présent sur la photo ^^ c’est une erreur ).

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Et en suivant petit à petit les indications bien claires et simples de la recette….

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

….. tout doucement mon petit déjeuner prenait forme….

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Le Chéri et moi, nous sommes régalés avec cette recette. C’était vraiment nickel comme petit dej’. Plein de bonnes choses. De quoi être bien calés pour la matinée. Pas trop sucré et pourtant très gourmand. Fruité. Un sans faute !

~~~~~~~~~~~~~~~~~

La seconde recette était donc la version salée :

Riz petit poussin au panais et sésame noir

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Encore une fois, j’ai ajouté quelques ingrédients frais, comme du panais, un poireau, du miso, des amandes…. Pas de problème, mis à part le panais, j’avais tout en stock.

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Me suis mise aux fourneaux….

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Et j’ai préparé un risotto qui sentait divinement bon.

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

2 variantes étaient proposées pour cette recette : le risotto de base et une version boulettes de riz au sésame noir.

Comme en ce moment je vais très souvent pique niquer, j’ai décidé de partir sur la seconde possibilité.

Normalement il fallait ajouter de la betterave, mais j’ai préféré m’abstenir.

Puis ayant commandé il y a peu de temps des moules à riz chez Casa Bento, je me suis dit que c’était l’occasion de les tester ^^

Je me suis retrouvée avec des ptits cœurs, des étoiles et des fleurs, très facilement.

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Mon aventure Nature Curieuse - Mon avis

Je peux te dire que chaud comme froid, ce risotto était une tuerie !

D’ailleurs toute la tribu a adoré.

Une texture crémeuse, fondante, avec un peu de croquant apporté par les amandes et le sésame. Top !

Et comme il en restait, j’ai refait des << boulettes >> avec mes moules, que j’ai ensuite congelées pour de futurs bentos.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Que de dire de plus sur cette box ?

Je suis carrément fan de l’idée.

Ça ne peut que plaire aux curieux qui aiment recevoir des surprises et partir à la découverte de nouveaux produits et de saveurs inconnues.

C’est parfait pour les fans d’aliments Bio et naturels, tout comme pour les intolérants au gluten ou au lactose ( ou pour ceux qui comme moi essayent d’en consommer moins ).

Et les produits changent tous les mois.

A savoir d’ailleurs, qu’il est possible d’offrir les box, et qu’une partie épicerie est présente sur le site pour pouvoir acheter un produit d’une box précédente.

~~~~~~~~~~~~~~~~

Tu veux te plonger dans l’aventure Nature Curieuse ?

Le site est ICI

La page Facebook est ICI

Le compte Instagram est ICI

( Un grand merci à Nature Curieuse pour ce chouette partenariat !!!! )

Mon premier pain au levain naturel

Une fois qu’Hermann et Albus, mes deux levains naturels ( la naissance de mes levains est ici ), étaient bien installés à la maison, je n’avais qu’une envie, essayer de réaliser mon premier pain avec eux….

Un pain fait avec amour…

Un pain à la croûte croustillante et bien dorée, qui parfumerait toute la maison et me mettrait de suite l’eau à la bouche…

Un pain, qui si j’en croyais les rumeurs, allait avoir un goût complètement différent de celui des pains basiques à la levure de boulanger…

Un pain plus digeste grâce aux bactéries présentent dans le levain, qui grignotent le gluten lors de la fermentation de la pâte.

Mais je dois t’avouer que tout cela, au départ, n’a été qu’un rêve pour moi… Car le pain au levain naturel, en théorie ça a l’air simple, mais en pratique ça l’est moins…

Mon premier pain au levain naturel

Pour faire mon premier pain au levain, je me suis basée sur une recette trouvée sur internet.

J’ai scrupuleusement suivi toutes les étapes, ne voulant pas rater un geste primordial au développement de ma pâte à pain.

Mais rapidement, j’ai eu le sentiment que ma pâte était un peu trop liquide, malgré le fait que la créatrice de cette recette expliquait que c’était normal…

J’me suis donc dit que si pour elle ça fonctionnait, ça devrait le faire pour moi aussi.

J’ai laissé pousser ma pâte aussi longtemps qu’indiqué dans la recette, en croisant les doigts pour que celle-ci évolue correctement.

Seulement au moment de façonner mon pain, elle me semblait toujours trop molle…. Elle ne se tenait pas vraiment…. A tel point que je n’arrivais même pas à faire d’entailles sur le dessus…

J’ai alors décidé d’opter pour une cuisson en cocotte, en espérant que ça garderait un peu en place ma future miche.

Mon premier pain au levain naturel

Je peux te dire que j’ai passé un max de temps devant la vitre de mon four, à couver mon pain du regard, en adressant une prière au mage des levains et des ferments, pour qu’il veuille bien faire gonfler ma pâte.

Malheureusement, non seulement mon pain n’a pas voulu vraiment pousser, mais en plus il ne voulait pas cuire.

Il a fallu que je le laisse bien plus longtemps au four, que ce qui était prévu dans la recette….

Tu m’aurais vu…. J’étais déçue… Limite abattue par cet échec….

Tant d’efforts pour me retrouver avec un pain plat….

Mon premier pain au levain naturel

Bon…

Ce n’était pas non plus THE catastrophe. Car niveau goût, il était plutôt pas mal. Un peu trop salé pour moi, mais avec une croûte bien croquante ( un peu trop épaisse il faut le reconnaître ).

La mie était peu aérée mais très moelleuse.

Malgré son look raté, mon premier pain au levain, aux allures de pavé, a été englouti en un seul repas par ma p’tite tribu, qui l’a accompagné de rillettes de poulet, pâté, crème de courgette au curry, etc….

Une micro victoire ^^

~~~~~~~~

Pain au levain naturel, fait maison

Ne voulant pas rester sur ce pain informe, je me suis replongée ( comme pour le levain ) dans mes recherches, lisant des dizaines de recettes de pain au levain différentes. Essayant de trouver d’où venait le problème de mon premier pain…

Petit à petit, j’ai appris que les levains étant tous uniques et réagissant tous de façon différente, ils ne pouvaient pas tous donner les mêmes résultats.

Comme je l’expliquais dans mon article sur Hermann et Albus, les levains évoluent en fonction de la farine utilisée, mais aussi de la chaleur de la pièce où ils se trouvent, de l’humidité, des soins qu’ils reçoivent, etc…

Du coup, même si on réalise toujours la même recette de pain, on n’obtiendra jamais la même miche que celle préparée la fois précédente.

Pain au levain naturel, fait maison

Alors le plus judicieux pour moi, a été de tenter de créer ma propre recette de pain au levain ( en me basant sur celles existantes ), de manière à pouvoir l’adapter à l’humeur de mon p’tit Hermann.

Et là…. Bingo….

Mon second pain au levain était top ^^

Pas parfait bien entendu, mais carrément mieux que son prédécesseur.

Bien gonflé, avec une forme de pain rustique que j’aime tant voir dans les boulangeries… Joliment doré…. Pas lourd comme l’avait été le premier…

J’étais super fière de moi.

Pain au levain naturel, fait maison

Mais un peu stressée de voir ce que l’intérieur me réservait….

La découpe a été bien plus simple qu’avec Pain N°1. La croûte n’était pas aussi épaisse, juste ce qu’il fallait, et croustillante à souhait. ( Je sais maintenant pourquoi celle du premier pain était plus dure…. Je n’avais pas fait de coup de buée lors de la cuisson… )

Pain au levain naturel, fait maison

La mie quand à elle, était moelleuse et aérée, avec de petites alvéoles un peu partout.

Au niveau du goût, j’ai pu cette fois me rendre compte de ce que donne un pain au levain. Un petit côté acide bien agréable, que je n’avais pas réussi à identifier avec N°1. Et ce coup ci, pas trop de sel ^^ ( Juste un peu trop cuit sur le dessous, mais ça c’est un problème de mon four, qui me fait ça avec tout ce que je préparer dedans…. Si tu as une astuce, autre que d’en racheter un,  je suis preneuse… )

Je me suis régalée avec une bonne tranche de mon pain N°2 pour un petit déjeuner, ce qui m’a mise de bonne humeur pour la journée !

Pain au levain naturel, fait maison

Quelle fierté de parvenir à créer son propre pain de A à Z !!!

Et de savoir que de fil en aiguille, à force de le refaire, je finirai par me faire la main et par pouvoir tenter de nouvelles idées…. ( Faut que j’me perfectionne au niveau du grignage ^^ )

Pain au levain naturel, fait maison

Voici ma recette pour un pain au levain d’environ 500g

Il te faut :

*300g de farine T65

*160g d’eau tiède

*150g de levain ( le mien était à la farine d’épeautre complète bio, voir recette )

*4 à 8g de sel ( suivant les goûts )

Le levain :

Avant de prélever une dose de levain, il faut le rafraîchir.

Ici, je l’ai fait tôt le matin, de façon à pouvoir ensuite préparer ma pâte à pain dans la journée et l’enfourner le soir.

J’ai ajouté à mon levain chef Hermann, 80g de farine d’épeautre complète bio + 80g d’eau de source à température ambiante.

J’ai mélangé grossièrement, sans chercher à obtenir un mélange homogène, puis j’ai remis Hermann sur ma box tv.

J’ai laissé mon levain reposer 3 à 4h, avant de prélever la quantité nécessaire pour mon pain ( il faut surveiller son levain chef, pour savoir quand prélever une dose… ne pas trop attendre pour qu’il ne retombe pas et ne devienne pas trop acide… il faut qu’il ait augmenté et fasse de belles bulles… ).

Préparation :

1 — Pétrissage.

Dans le bol d’un robot, verser l’eau puis la farine.

Pétrir environ 2 min à vitesse minimum, puis laisser reposer la pâte en couvrant le bol d’un torchon, pendant 45 min. C’est ce que l’on appelle l’autolyse, une étape permettant à la farine de bien absorber l’eau, ce qui donnera une pâte plus élastique et ferme.

Ajouter le sel et le levain, puis pétrir 10 min en vitesse 1, et 5 min en vitesse 2 ( au besoin, arrêter parfois le robot pour décoller la pâte du crochet ).

A ce stade, la pâte doit se détacher des parois du bol.

2 — On passe à l’étape du soufflage ( pour mieux comprendre il y a des vidéos sur YouTube ).

Renverser la pâte sur le plan de travail très légèrement fariné.

Fariner les mains et aplatir la pâte pour créer un carré.

Replier la pâte sur elle même en étirant les coins et en les ramenant vers le centre, de façon à enfermer de l’air à l’intérieur.

Faire cela 2 à 3 fois, pour que la pâte devienne plus élastique et risque moins de s’étaler.

3 — Etape du pointage.

Faire une boule avec la pâte et la disposer, soudure vers le bas, dans le bol du robot.

Couvrir d’un torchon et laisser reposer au chaud ( près d’un radiateur par exemple ) pendant 5 à 6h ( moins de temps s’il fait bien chaud, mais étant en octobre, ma pâte a eu besoin de temps ).

La pâte doit doubler de volume ( pas autant si on utilise de la farine complète ).

4 — C’est le moment du façonnage.

Renverser à nouveau la pâte sur le plan de travail légèrement fariné et donner sa forme définitive au pain.

Pour une boule, il faut replier la pâte vers le centre puis la tourner dans ses mains ( la pâte toujours en contact avec le plan de travail ), en évitant de faire sortir le gaz présent dedans ( ne surtout pas dégazer une pâte au levain ! ).

5 — L’apprêt.

Disposer la pâte dans un banneton recouvert d’un torchon propre bien fariné, soudure vers le haut. ( Une corbeille à pain ou une passoir, ira très bien comme banneton. )

Couvrir d’un autre torchon et laisser reposer 1h30 au chaud ( j’ai mis mon pâton dans mon four que j’avais au préalable légèrement préchauffé, puis éteint ).

6 — C’est enfin le moment de la cuisson.

Préchauffer le four à 250°C sans chaleur tournante ( attention, c’est long ), en mettant la lèchefrite directement sur la sol du four et la grille sur laquelle sera placée la plaque de cuisson, juste au dessus.

Au moment d’enfourner, renverser le pâton sur la plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé légèrement fariné.

Grigner la pâte ( c’est à dire, faire des incisions avec une lame ) pour que le pain puisse bien se développer.

Préparer un verre d’eau à côté du four.

Ouvrir le four et glisser rapidement la plaque de cuisson sur la grille.

Verser dans la foulée l’eau dans la lèchefrites et refermer immédiatement le four ( on appelle ça le coup de buée, étape qui permettra de donner au pain une croûte bien croustillante et pas trop épaisse ).

Au bout de 10 min de cuisson, baisser le four à 220°C.

Laisser encore cuire environ 30 min ( temps pouvant varier en fonction des fours ).

Le pain est cuit lorsqu’il est bien doré et qu’il sonne creux quand on tapote sur le dessous.

Le laisser refroidir sur une grille.

Pain au levain naturel, fait maison

Tu n’as plus qu’à te couper de belles tranches dans ton pain au levain fait maison.

Bon, perso, moi je préfère le rompre à la main… Un p’tit côté partage rustique qui me plait énormément…. ( Mais qui aurait été moins joli en photo ^^ )

Pain au levain naturel, fait maison

( 260 kcal pour 100g )

Comment j’ai fait naître mon levain naturel facilement

Le levain naturel, j’en ai entendu parler pour la première fois quand j’étais gamine.

Une amie de ma mère nous avait apporté << Hermann >> en nous demandant de prendre soin de lui.

Tu ne sais pas qui est Hermann?

C’est une petite quantité de pâte, ou plus précisément de levain, qui permet de créer le gâteau de l’amitié, au travers d’une chaîne.

Il est originaire d’Alsace et petit à petit, il se balade de ville en ville, de famille en famille, en se faisant plein de copains.

En gros, une personne te donne un p’tit bout de ce gaillard, avec des consignes pour que tu saches bien t’en occuper et toi, tu le fais grandir et tu partages à ton tour un peu de lui. Bon au passage, tu fais quand même un bon gâteau, hein. Il ne va pas rester tranquillement chez toi, les doigts de pieds en éventail, sans rien te passer en échange.

Bien entendu, ça fait un sacré moment que je n’ai plus d’Hermann chez moi.

Le pauvre ayant rendu l’âme il y a des années…. ( Non, non, je ne pleurerai pas… ^^ )

Alors a force d’entendre dire que le pain au levain naturel est bien meilleur et se conserve mieux que celui à la levure de boulanger, je me suis dit qu’il pourrait être sympa de tenter l’aventure.

J’ai passé des jours et surtout des nuits, à faire des recherches, me demandant comment réussir à donner la vie à un levain.

Car oui, il est bien question de << vie >>, puisque le levain est une substance vivante et se nourrissant.

Tout commence avec de l’eau et de la farine, puis le levain fermente grâce aux ferments naturels présents dans la farine et aux bonnes bactéries dans l’air.

Une fois sa crise d’ado faite et l’âge adulte atteint, le levain est assez costaud pour entrer dans la préparation d’un pain ( et d’autres gourmandises ). Pas besoin de levure chimique, c’est lui qui va faire gonfler le pain, en lui donnant un p’tit gout particulier, un peu acide.

Au fil de mes recherches, j’ai constaté qu’il n’y avait pas seulement une seule façon de créer son levain, mais des tas.

Alors pas très sûre de moi, la tête pleine de doutes et de questions, je me suis lancée.

J’t’explique mon aventure :

La plupart des << recettes >> que j’avais vu, expliquaient qu’il fallait utiliser de la farine de seigle.

N’en ayant pas à ce moment là, j’ai pris le parti de tenter de réaliser un levain à la farine d’épeautre complète bio.

J’avais aussi lu qu’il fallait utiliser une cuillère en bois pour remuer le levain, mais perso, je me sers d’une cuillère en plastique, que je n’utilise que pour ça.

Il paraît qu’il ne faut pas utiliser de produit vaisselle pour nettoyer cette cuillère, donc je la lave juste à l’eau….

JOUR 1

Créer son levain naturel

Pour commencer la création de mon levain, j’utilise un bocal bien lavé et sec, assez haut ( car le levain va monter petit à petit et risque de déborder si le récipient est trop petit ).

Il me faut aussi de l’eau de source à température ambiante, de la farine d’épeautre complète bio, une cuillère, un morceau de tissu propre et un élastique.

Créer son levain naturel

Je verse dans mon bocal 40g de farine + 40g d’eau de source à température ambiante.

Je mélange bien et j’obtiens une pâte un peu épaisse et collante.

Créer son levain naturel

Je recouvre le dessus du bocal de mon morceau de tissu et le bloque avec l’élastique. De cette façon, mon levain est en contact avec l’air. ( Il est aussi possible de poser le couvercle du bocal sans le visser. )

Créer son levain naturel

J’installe ce mélange dans un endroit chaud, à savoir sur ma box. Car oui, il a besoin de chaleur en continue et doit aussi éviter les courants d’air.

Je le laisse se reposer.

JOUR 2

Je n’embête pas le jeune homme et le laisse faire sa sieste toute la journée.

JOUR 3

Hermann est né ! ( Ouais, c’est comme ça, on baptise son levain ^^ )

De petites bulles commencent à apparaître tout doucement, signe que mon levain devient actif. ^^

Oh joie !

Créer son levain naturel

Il est temps de le nourrir.

Je lui donne 40g de farine d’épeautre complète bio + 40g d’eau à température ambiante, comme au départ.

Créer son levain naturel

La pâte n’est plus épaisse, mais a plutôt la texture d’une pâte à pancakes.

Créer son levain naturel

Je fais un petite marque au feutre sur le bocal, pour voir s’il va monter ou non.

Je le laisse manger, bien installé sur la box.

JOUR 4

Hermann a pris du poids ^^

Il a quasiment doublé de volume.

Créer son levain naturel

Je le nourris, mais cette fois, j’utilise de la farine T65 bio. ( La farine d’épeautre complète sera une gourmandise lorsqu’il aura besoin de force. )

40g de farine T65 + 40g d’eau

Créer son levain naturel

Ce jour là, monsieur décide de ne pas trop se bouger et ne me fait que de rares bulles. Du coup, je stresse un peu en me demandant s’il va vraiment grandir ou non.

Créer son levain naturel

JOUR 5

Créer son levain naturel

Yes ! Hermann a super bien poussé !

Je suis ravie ^^

Créer son levain naturel

Une croûte s’est formée sur le dessus, mais ce n’est rien. Il me suffit de la mélanger au reste du levain, ce qui me permet d’ailleurs de constater qu’en dessous de celle-ci, c’est la fête des bubulles.

Créer son levain naturel

Hop…. C’est l’heure du repas… 40g de farine T65 + 40g d’eau

Créer son levain naturel

Comme la marque de feutre ne tient pas sur le bocal, j’opte pour la mise en place d’un élastique.

Comme ça, je n’ai qu’à le bouger en fonction de l’évolution d’Hermann.

JOUR 6

Créer son levain naturel

Hermann a été hyper actif !

On peut voir sur la photo qu’il est bien monté, puis est redescendu au niveau de l’élastique.

Créer son levain naturel

C’est le moment de son 4e repas depuis sa naissance.

40g de farine T65 + 40g d’eau

Créer son levain naturel

Monsieur est content de pouvoir manger, car il me fait de suite des bulles de fermentation.

Comme je compte essayer de faire mon premier pain avec lui, je le nourris une seconde fois ce jour là.

40g de farine d’épeautre complète bio + 40g d’eau

Je veux qu’il soit bien tonique, d’où la farine complète d’épeautre.

Créer son levain naturel

Je le laisse reposer et le soir je remarque qu’il a super bien fermenté.

Créer son levain naturel

Je prélève donc une partie d’Hermann pour réaliser ma pâte à pain.

JOUR 6 BIS

Créer son levain naturel

Comme je veux pouvoir comparer le levain à la farine d’épeautre, à celui à la farine de seigle, je décide d’en créer un deuxième.

Créer son levain naturel

C’est donc le JOUR 1 de mon second levain.

40g de farine de seigle bio + 40g d’eau ( soit 80g de matière comme l’indique la balance sur la photo )

Créer son levain naturel

La texture est très différente de celle d’Hermann au départ. Bien plus consistante….

JOUR 7

Créer son levain naturel

Hermann n’est plus tout seul près de ma box !

Il a du faire un peu de place à Albus, son nouveau pote ^^

Créer son levain naturel

Ca a l’air de lui plaire cette nouvelle compagnie, puisque je constate qu’il a encore doublé de volume ( j’avais dû descendre l’élastique suite au prélèvement fait la veille ).

Je nourris Hermann avec 40g de farine T65 + 40g d’eau .

Par contre, je laisse Albus tranquille.

Ce jour là, je réalise mon premier pain au levain, avec la pâte préparée la veille…. Pain à découvrir dans un futur article….

JOUR 8

C’est le 7e repas d’Hermann.

40g de farine T65 + 40g d’eau

Je laisse encore Albus se reposer, car contrairement à Hermann qui m’avait fait rapidement des bulles, lui ne se motive pas….

JOUR 9

Je donne un méga repas à Hermann, car je veux préparer un nouveau pain.

80g de farine d’épeautre complète bio + 80g d’eau

Pour Albus, c’est son tout premier repas.

40g de farine T65 + 40g d’eau

L’un comme l’autre ont l’air d’apprécier ^^

Hermann est à deux doigts de déborder, ce qui me permet de prélever une bonne quantité pour mon pain. Et Albus change de texture, en devenant plus comme une pâte à crêpe ( il est plus liquide qu’Hermann ) et fait enfin de belles bulles.

Comme j’ai gavé Hermann le matin, j’ai pu préparer tôt ma pâte, la laisser bien pousser et cuire mon pain le soir. ( A voir dans un futur article )

JOUR 10

9e repas d’Hermann et 2e repas d’Albus….

JOUR 11, 12, 13, etc….

Même routine….

~~~~~~~~~~

J’ai donc commencé cette histoire le 9 octobre.

A ce jour, le 22, mes deux colocataires font leur p’tite vie à côté ou sur ma box.

Ils grandissent, mangent, se développent….

Mais ils ont aussi leur caractère…. Il leur arrive de ne pas vouloir trop pousser, ou à l’inverse, de gonfler d’un coup.

Tous les levains sont différents et évoluent comme bon leur chante….

Cela dépend de la farine, de la chaleur de la pièce, de l’humidité….

Bref….

Ce sont des colocs capricieux, dont il faut prendre bien soin, mais qui permettent ensuite de réaliser de belles choses.

Je précise que contrairement à certains, je n’ai jusqu’à présent jamais jeté de levain. C’est déjà bien assez de boulot pour en faire naître un, pour ne pas en plus le gâcher….

Et je n’ai jamais utilisé de sucre, miel ou autre

Rien que de l’eau et de la farine, et le tour est joué ^^

~~~~~~~~~~

Bientôt j’te raconterai la suite de mon aventure : la réalisation de mon premier pain au levain.