Gloss anti-gaspi avec d’anciens rouges à lèvres

Gloss anti-gaspi avec d'anciens rouges à lèvres

Qu’est ce que ça peut m’énerver de me retrouver avec des tubes de rouges à lèvres non terminés.

Au prix que ça coûte, ça me gonfle royalement de voir qu’une fois que j’arrive au bout de mon bâtonnet coloré, il reste toujours un fond de gloss que je ne peux pas utiliser.

Du coup j’ai pris l’habitude de stocker ces fameux tubes dans un tiroir de la salle de bain, dans l’attente d’en avoir assez pour leur donner une seconde vie.

Avec ces restes de rouges à lèvres, il est ultra simple de se fabriquer un tout nouveau gloss. Une idée anti gaspi / zéro déchet ( ou presque ), qui permet de faire de petites économies.

Le must, c’est qu’en fonction des teintes des restes de tubes utilisés, on peut créer sa propre couleur et se retrouver avec un gloss unique.

Il te faut :

  • plusieurs tubes avec des restes de rouges à lèvres
  • 1 couteau
  • 1 cuillère
  • 1 petite casserole
  • 1 mini pot à gloss
Gloss anti-gaspi avec d'anciens rouges à lèvres

Réalisation :

Gratte à l’aide du couteau les restes de rouges à lèvres et verse les dans la casserole.

Mets à chauffer le tout à feu doux, jusqu’à ce que les rouges à lèvres fondent.

Mélange pour obtenir une couleur homogène et ajoute plus ou moins d’une teinte pour créer une couleur qui te convienne.

Verse la préparation dans un petit pot avec couvercle, préalablement bien lavé et séché.

Laisse bien refroidir.

Gloss anti-gaspi avec d'anciens rouges à lèvres

Applique ton nouveau gloss sur tes lèvres directement avec les doigts ou à l’aide d’un petit pinceau.

Mascara végétal maison

Faire ses cosmétiques maison est une bonne alternative écologique. Moins de déchets ( à la création puis lorsque le produit est terminé), on sait ce qu’il y a dedans, on utilise de préférence des ingrédients bio et on fait des économies.


Ça permet aussi de ne faire que ce dont on a réellement besoin et dans les quantités qui nous conviennent. 
Puis c’est ludique. 


Aujourd’hui on va préparer un mascara noir, en un rien de temps et avec trois fois rien. En plus d’être végétal, il va nourrir les cils.


Il te faut :

  • une dizaine d’amandes
  • 1cc d’huile de ricin
  • 2cc de gel d’aloe vera

La recette :

Commence par faire brûler les amandes, à la bougie, puis dispose les dans un récipient qui ne craint pas la chaleur, encore en flammes.
Laisse bien brûler pour en faire du ” charbon“. 
Avec un pilon, réduis les en poudre fine. 


Dans un bol mélange l’huile et l’aloe vera. 
Ajoute de la poudre d’amandes brûlées ( plus ou moins en fonction du noir que tu veux obtenir). 
Mélange bien. 
À l’aide d’une poche à douille, remplis un tube de mascara vide. 
Conserve la poudre en trop dans une petite boîte pour la prochaine fois où tu en referas. 

Démaquillant biphasé maison à l’ylang ylang et hydrolat de sauge

Je change régulièrement de démaquillant ces derniers temps.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que je réagis facilement à ces produits. Peau irritée, qui s’assèche,  rougeurs, boutons…

Bref… Rien de bien glamour…

Alors je me suis dit qu’il serait temps pour moi de réaliser mon propre démaquillant. Histoire de pouvoir contrôler parfaitement ce qu’il contient et qu’il soit le plus naturel possible.

Je voulais un produit simple à réaliser et à utiliser, qui ne m’obligerait pas à investir dans des millions d’ingrédients.

Un produit qui correspondrait parfaitement à mes besoins, à mon type de peau, et qui ne m’imposerait pas d’en repréparer tous les jours.

Je sais que certaines personnes se démaquillent avec seulement de l’huile végétale. Mais cette pratique demande ensuite un rinçage, pour éviter de se retrouver avec le visage tout gras. Et moi, en Wonder Mom hyper overbookée – totalement speed- qui court partout pour sauver le monde ( j’en fais un peu trop c’est ça ?! ^^), je n’ai pas de temps à perdre pour ça

Je suis donc partie sur l’idée d’un démaquillant biphasé comme j’en achetais à une époque.

De cette façon, il y a bien moins d’huile ce qui permet à ce démaquillant de se suffire à lui-même.

Il retire sans souci le maquillage, fond de teint comme crayon à yeux ou mascara. Pas besoin de frotter, juste une petite dose de produit sur un disque de coton ( ou comme moi, un carré  lavable), puis un passage sur le visage et le tour est joué.

De plus l’hydrolat de sauge qu’il contient a des propriétés purifiantes qui aident à contrôler le sébum ( parfait en cas de peau grasse ou à tendance acnéique ) mais aussi revitalisantes, prévenant ainsi le vieillissement de la peau.

L‘huile essentielle d’ylang ylang, quant à elle, apporte un côté antiseptique et antiparasitaire, ce qui fait de ce démaquillant un très bon nettoyant pour le visage même lorsque l’on ne se maquille pas. Elle est aussi tonifiante et possède un parfum très intense qui se retrouve dans cette préparation maison qui la rend donc très agréable à l’odeur.

 

 

Démaquillant biphasé maison à l'ylang ylang et hydrolat de sauge

Pour un flacon d’environ 250ml, il te faut :

* 1/3 d’huile d’olive

* 1/3 d’eau de source

* 1/3 d’hydrolat de sauge

* 3 gouttes de cosgard

* 15 gouttes d’huile essentielle d’ylang ylang

 

 

~~~~~~~~~~~~~~

Préparation :

Commence par bien laver le flacon dans lequel tu garderas ton démaquillant et stérilise le ( pour ma part j’ai récupéré la bouteille d’un ancien démaquillant du commerce).

À l’aide d’un petit entonnoir verse l’eau, puis l’hydrolat et enfin l’huile végétale.

Ajoute le cosgard et l’huile essentielle.

Referme bien ton flacon et secoue énergiquement pour tout mélanger.

Ton démaquillant est prêt.

 

Démaquillant biphasé maison à l'ylang ylang et hydrolat de sauge

Comme tout démaquillant biphasé, tu devras le secouer avant chaque utilisation pour remélanger les deux phases.

Simple, économique, et ludique.