Bretzels au levain naturel, sans beurre et sans lactose

 

 

Bretzels au levain naturel, sans beurre

 

Les gremlins et le Chéri venant de Lorraine, ils nous arrivaient souvent lorsque l’on vivait encore là bas, d’acheter des bretzels pour le goûter.

De bons gros bretzels salés, suspendus à des potences en bois, bien mis en évidence sur les comptoirs des boulangeries, ou aux stands des marchés de Noël…. Qui peut y résister?!

Dès leur plus jeune âge ( en gros, dès qu’ils ont commencés à avoir quelques dents ), mes nains ont adoré ça…

Depuis quelques temps, en passant devant la petite boulangerie présente dans la galerie commerciale de l’un de nos supermarchés habituels, j’ai pu remarquer que cette pâte à brioche en forme de nœud y était désormais vendue.

Tentation…. Tentation…. Tentatiiiooonnnn….

A chaque fois, que l’on va en courses et que je les vois, mon regard à du mal à les quitter. Je suis comme hypnotisée.

Tentation…. Tentation…. Tentatiiiooonnnn….

Aie confiance….. Achète moi…. Que je puisse…. Finir dans ton estomac…. ( Kaa! Sors de ma tête! )

Finalement, j’ai décidé qu’il serait bien plus sympa d’en réaliser moi même. Comme ça, il me sera possible d’en faire régulièrement pour mes ptits monstres, qui auront l’impression d’avoir un peu de leurs souvenirs de Lorraine, avec nous ici dans le Sud.

Je dois t’avouer que je n’ai pas été seule pour préparer ces bretzels. J’ai demandé un coup de main à Albus, qui a gentiment accepté.

Albus! Mais si, tu sais bien! Mon levain naturel, qui vit chez moi depuis octobre 2016.

Bref….

Tu l’auras compris, ma ptite boulange de bretzels salés a été faite avec non pas de la levure, mais du levain maison. Et pour que ma recette soit à la fois gourmande et saine, j’ai remplacé le beurre traditionnellement utilisé, par de l’huile de coco. Impeccable aussi pour les intolérants au lactose, puisqu’elle n’en contient pas.

Une jolie réussite, que je compte adapter rapidement en versions sucrées, mais aussi avec d’autres idées salées.

 

Bretzels au levain naturel, sans beurre

 

Pour 10 gros bretzels, il te faut :

 

Pour la pâte :

  • 500g de farine bio T65
  • 200g de levain naturel actif ( bien le nourrir plusieurs heures avant )
  • 20g d’huile de coco liquide
  • 150ml de lait de soja
  • 1 oeuf
  • 50ml d’eau
  • 5g de sel

Pour la cuisson et la dorure :

  • 1,5L d’eau
  • 8g de sel
  • 40g de bicarbonate de soude
  • 1 oeuf
  • gros sel

 

Bretzels au levain naturel, sans beurre

Enfile ton tablier :

Verse la farine dans un saladier, puis ajoute le levain bien actif, l’huile de coco, l’œuf, le lait de soja et l’eau.

Tout en mélangeant, ajoute progressivement le sel.

Pétris la pâte jusqu’à l’obtention d’une boule homogène mais tout de même un peu souple. Elle doit se décoller des parois du saladier.

Recouvre d’un torchon ou de film alimentaire et laisse reposer pendant 3 à 4h dans une pièce chaude ( ou dans ton four avec juste la veilleuse allumée ).

 

Bretzels au levain naturel, sans beurre

On passe au façonnage….

Divise ton pâton en 10 parts égales.

Roule chaque pâton pour former de longs boudins de 30 à 40 cm, en veillant à ce que le centre soit plus épais que les extrémités.

Prends les extrémités et croise les 2 fois, puis place les sur la partie centrale pour créer des << oreilles >>.

Appuie légèrement pour souder ton bretzel.

Pour plus de compréhension, voici une vidéo sur le façonnage des bretzels :

 

Fais de même avec tous les pâtons et dispose tes bretzels sur une plaque recouverte de papier cuisson.

On passe au pochage.

Fais bouillir les 1,5L d’eau avec le sel et le bicarbonate.

Plonge délicatement les bretzels dans l’eau bouillante ( 2 par 2 maximum, pour éviter qu’ils ne se collent entre eux ).

Lorsqu’ils remontent à la surface, sors les de l’eau à l’aide d’une écumoire et dispose les à nouveau sur la plaque de cuisson.

On termine par un passage au four….

Préchauffe ton four à 190°C.

Badigeonne les bretzels d’œuf battu et saupoudre les de gros sel.

Enfourne environ 20 minutes ( ils doivent être bien dorés ).

 

 

Bretzels au levain naturel, sans beurre

 

Tu peux très bien les manger tièdes ou froids. Et pourquoi pas les accompagner d’une bonne bière ^^

 

 

Pains au tandoori et levain naturel

Le tandoori est un mélange d’épices que j’apprécie énormément.

Faut dire que la cuisine indienne fait partie des saveurs que j’aime le plus en ce qui concerne la cuisine du monde. De loin devant les plats italiens par exemple.

Je pense même pouvoir classer cette cuisine en pole position, ex aequo avec les mets cajuns.

C’est pourquoi j’ai eu envie de créer des petits pains au tandoori, histoire de changer un peu du pain classique, et de parfumer un peu tout ça.

Au cas où tu ne le saurais pas, le tandoori est composé de cannelle, cumin, curcuma, fenouil, fenugrec, gingembre, moutarde brune, paprika, piment et poivre noir. Un mélange parfait si l’on aime les plats épicés mais pas trop forts non plus.

Pains au tandoori et levain naturel

Pour 10 petits pains, il te faut :

  • 1 yaourt nature
  • 2 CS de crème fraîche entière
  • 3 CS de tandoori
  • 1 CC de jus de citron
  • 150g de levain actif
  • 100g de farine complète
  • 200g de farine pour pain blanc
  • 150g d’eau tiède
  • 4g de sel
  • un peu de lait ou de jaune d’œuf pour la dorure

Pains au tandoori et levain naturel

Direction la cuisine :

On commence avec la préparation au tandoori…

Mélange le yaourt, la crème, le jus de citron et le tandoori.

Garde ça de côté et attaque le pain….

Dans le bol d’un robot, verser l’eau puis la farine.

Pétris environ 2 min à vitesse minimum, puis laisse reposer la pâte en couvrant le bol d’un torchon, pendant 45 min. Pas d’affolement si tu trouves que la pâte est assez sèche, c’est normal. Tu verras qu’ensuite, elle va bien changer.

Ensuite, ajoute le sel, le levain et la crème au tandoori, puis pétris 10 min en vitesse 1, et 5 min en vitesse 2 ( au besoin, arrête parfois le robot pour décoller la pâte du crochet ).

A ce stade, la pâte sera bien molle et collante.

Couvre d’un torchon et laisse reposer au chaud ( près d’un radiateur par exemple ) pendant 5 à 6h (moins de temps s’il fait bien chaud comme maintenant ).

Préchauffe ton four à 200°C.

Divise la pâte dans 10 petits moules à muffins en silicone.

Enfourne 10 min, puis sors tes moules.

Grigne la pâte ( c’est à dire, que tu dois faire des incisions avec une lame ) pour que les pains puissent bien se développer.

Badigeonne les d’un peu de lait ou de jaune d’œuf.

Enfourne à nouveau pendant 10 minutes.

Sors tes pains du four, démoule les et laisse les refroidir sur une grille.

Que sont devenus mes levains naturels ?

Levains naturel

En octobre dernier, je t’annonçais la naissance de deux ptits potes un peu gluants et collants, qui avaient décidé de taper l’incruste sur ma box tv.

Aujourd’hui, je te retrouve pour te donner un peu de leurs nouvelles….

Hermann et Albus ont désormais 8 mois et sont de beaux gaillards qui ont bien poussés.

Moi qui avait peur en me lançant dans cette aventure, de ne pas réussir à les garder en vie, finalement je suis ravie de constater que plus le temps passe, plus mes levains naturels se portent bien.

Ils ont pris leurs marques, au chaud près de ma télé, à tel point qu’il a fallu que je les change de pots, au risque qu’ils tentent de s’échapper.

Par contre, je me suis vite aperçu que certaines règles que j’avais déniché à droite et à gauche, sur la façon d’élever un levain, relevaient plus de la légende urbaine que de la réalité.


Du coup, je t’explique ça ci dessous :

  • il est aussi simple de créer un levain avec de la farine de seigle, qu’avec un autre type de farine ( l’un de mes colocs est au seigle, l’autre à la farine d’épeautre complète )
  • il n’est pas nécessaire d’utiliser forcément une cuillère en bois pour remuer le levain et encore moins des ustensiles de cuisine dédiés seulement à ça ( j’utilise n’importe quelle cuillère de mon tiroir à couvert )
  • on peut très bien laver au produit vaisselle la cuillère ayant servie à mélanger le levain
  • il n’est absolument pas nécessaire d’ajouter du sucre ou du miel pour que les levains grandissent correctement ( les miens ne contiennent que de l’eau et de la farine )
  • lorsqu’ils commencent à arriver à plus de la moitié du bocal et que je ne compte pas les utiliser de suite, je diminue les doses de farine et d’eau, de même lorsque je les trouve trop épais ou pas assez, j’ajuste à ma sauce ( parfois je leur donne 50% de farine + 50 % d’eau, parfois plus d’eau que de farine, ou l’inverse )
  • je n’ajoute jamais de levure lorsque je cuisine avec mes levains ( beaucoup de recettes demandent de mélanger les deux, mais je n’en vois absolument pas l’intérêt )

 


Grâce à Hermann et Albus, j’ai pu réaliser des tas de pains, gâteaux, cakes salés, gaufres et autres merveilles.

Je ne regrette vraiment pas de m’être laissée tenter par cette idée.

Levains naturels

Si toi aussi tu veux faire naître ton levain naturel, les explications sont ici.

Si tu veux des recettes, en voici quelques unes :

Petits pains individuels au seigle et au levain naturel

Gaufres au levain naturel, sans matière grasse

Pains au chorizo, noix et levain

Brioche salée aux blettes et à la feta, comme un rayon de soleil – Levain naturel

Muffins anglais complets vegans, au levain naturel

Briochettes allégées sans matière grasse ni sucre, au levain

Cake pommes / amandes, au levain


Il y a d’autres recettes au levain sur le blog, donc n’hésite pas à taper << LEVAIN >> dans la barre de recherche ^^

Enregistrer

Muffins anglais complets vegans, au levain naturel

Muffins anglais complets vegans, au levain naturel

Les English Muffins, ou pour les plus francophones, les muffins anglais, sont des petits pains que l’on fait cuire à la poêle, et qui ensuite peuvent être dégustés en version salée comme sucrée.

Coupés en deux, avec un peu de beurre, de confiture ou de purée d’amande, ou recouverts d’avocat, de blanc de poulet et d’une rondelle de tomate, ils sont parfaits pour un petit déjeuner bien complet, comme pour un brunch ou même à midi.

Personnellement, j’en suis totalement Love.

Et j’aime les décliner en hamburger, en ajoutant dedans un peu de fromage de chèvre, un steak végétarien, quelques feuilles de salade, puis un œuf à cheval.

J’en salive rien qu’à l’idée ^^

Muffins anglais complets vegans, au levain naturel

Jusqu’à présent, j’achetais mes muffins directement au supermarché. Il en existe à la farine << raffinée >> ( farine T45 / T55, qui donnent des pains blancs avec un fort indice glycémique ) et à la farine complète ( c’est cette version que je prenais, l’ IG étant plus bas ).

Mais petit à petit, je me suis dit qu’il faudrait un jour, que je tente de réaliser mes propres muffins complets.

J’aime privilégier le Fait Maison, histoire de savoir clairement ce que contiennent les aliments que je consomme ( puis faut le reconnaître, c’est bien souvent meilleur et on retire une réelle satisfaction d’avoir tout préparé de ses ptites mains ).

Hier soir, Albus, mon levain naturel à la farine de seigle, étant bien haut dans son bocal, j’ai pris la décision de l’inviter dans ma cuisine et je lui ai demandé de m’aider à concocter ces ptits pains.

Il a été partant, à tel point qu’ils les a super bien fait gonfler, à mon grand bonheur.

Mes muffins, non seulement complets, mais en plus végans, étaient délicieux. Niveau texture, rien à redire. Bien croustillants des deux côtés et moelleux à l’intérieur. Et grâce à Albus, ils avaient un léger goût de levain, ce que j’adore.

Pour ne rien gâcher, au lieu d’utiliser du beurre, j’ai préféré partir sur de l’huile de coco, pour un côté bien plus sain.

Muffins anglais complets vegans, au levain naturel

Pour 6 muffins complets, il te faut :

  • 150g de farine semi-complète
  • 100g de farine complète
  • 100g de levain actif
  • 20g d’huile de coco ramollie
  • 150 ml de lait de soja
  • 1CC de sel
  • un peu de farine de maïs ( comme pour la polenta )

 

Muffins anglais complets vegans, au levain naturel

 

Direction la cuisine :

Mélange les farines, le levain, l’huile, le lait et le sel.

Pétris le tout quelques minutes, jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse, un peu collante.

Dispose la pâte dans un saladier, que tu recouvres soit d’un torchon propre, soit de film alimentaire.

Laisse reposer la pâte à température ambiante pendant au moins 4 à 5h ( étape du pointage ). Tu peux ensuite si besoin, placer la pâte au frigo et l’utiliser le lendemain ( il faudra alors la laisser 1h à température ambiante pour qu’elle se réchauffe ).

Elle va doubler de volume.

Muffins anglais complets vegans, au levain naturel

Farine ton plan de travail et renverse dessus ta pâte.

Ne la dégaze pas !

Coupe 6 pâtons et forme avec des boules.

Recouvre une plaque de papier sulfurisé et saupoudre de farine de maïs.

Dispose dessus les boules de pâte et saupoudre les elles aussi de farine de maïs.

Laisse lever 2h tes boules de pâte à température ambiante ( étape de l’apprêt ).

Muffins anglais complets vegans, au levain naturel

Fais chauffer une poêle à feu moyen.

Dispose délicatement les pâtons dans la poêle ( aide toi d’une spatule ).

Laisse les cuire quelques minutes sur la première face, puis retourne les doucement.

Retourne les régulièrement et au besoin, baisse le feu, pour qu’ils ne brulent pas.

Les boules de pâte vont à la fois gonfler et s’aplatir sur chaque faces.

Ils doivent cuire 8 à 10 minutes ( jusqu’à ce que les bords ne soient plus mous et les faces dorées ).

Muffins anglais complets vegans, au levain naturel

Muffins anglais complets vegans, au levain naturel

Tu n’as plus qu’à les couper en deux et à les garnir !

Perso, j’adore les passer au grill avant de les tartiner.

Brioche salée aux blettes et à la feta, comme un rayon de soleil – Levain naturel

Oh mais c’est qu’elle bosse aujourd’hui la madame!

2 recettes sur le blog, en une seule journée. Si c’est pas top tout ça!!! ^^

Et ouais….

Que veux tu ma p’tite licorne, ma gentillesse me perdra….

Dimanche…. Dernier jour de mes vacances…. Et pourtant je pense à toi…. A ton estomac qui crie famine…. << Famineeee!!!!!! >> ( Gad, sors de mon corps ! )

Bref….

Brioche salée aux blettes et à la feta, comme un rayon de soleil - Levain naturel

Encore une fois, cette recette est née tout simplement parce que mes levains étaient sur le point de rentrer en éruption, prêts à déborder de leur bocaux.

Je m’suis demandée ce que j’allais en faire, hésitant à dire au Chéri de faire une brioche pour le goûter.

Puis je me suis dit que ça pourrait être sympa d’en faire une version salée, pour le déjeuner, vu que sinon, je ne savais pas ce que nous allions bien pouvoir manger.

Je suis donc partie sur l’idée d’une brioche aux blettes et à la feta, avec de l’ail et du romarin pour un ptit goût de Sud.

Puis pour donner encore plus un esprit << Viens j’t’emmène en Provence >>, j’ai décidé de la façonner en soleil.

Grande première pour moi. Non seulement pour le côté salée de ma brioche, mais aussi au niveau de la forme.

J’te dis pas la pression….

Scotchée au four que j’étais, le temps que celle ci cuise. Implorant le dieu du levain de bien vouloir faire gonfler ma création et croisant les doigts pour que la garniture ne se fasse pas la malle.

Bonheur! Tout est resté en place et mon soleil brillait de mille feux ( ou presque ).

Place à la dégustation….

Je sers les dents ( ah bah non…. sinon ça ne va pas être simple de croquer un bout ) et je teste.

Je kiffe !

Mais qu’en pense la tribu?!

<< Chai krop bon ! >> qu’on me dit la bouche pleine…. << Tu pourras en refaire! >>…

J’ai même eu droit à un max d’idées pour de nouvelles garnitures ^^

L’association blette – feta passe bien. J’ai même l’impression avec les épices de manger une sorte de pesto ( pas tout à fait, mais l’illusion est là et je garde ça en tête pour des pâtes ).

La brioche est croustillante sur l’extérieur et généreusement garnie à l’intérieur.

Je suis ravie du résultat.

Brioche salée aux blettes et à la feta, comme un rayon de soleil - Levain naturel

Il te faut :

*300g de farine T55

*180g de fromage blanc

*130g de levain actif

*2 oeufs

*200g de feuilles de blettes ( utilise les côtes dans un autre plat )

*130g de feta

*2CS d’ail en poudre

*1CC de sel

*2CS de romarin

*un peu de lait de soja pour la dorure

Brioche salée aux blettes et à la feta, comme un rayon de soleil - Levain naturel

Direction la cuisine :

Mélange le levain avec les œufs et le fromage blanc.

Ajoute la farine, le sel, l’ail et le romarin.

Mets la préparation à pétrir 5 minutes dans ton robot ( ou motive toi et fais le à la main ).

Recouvre d’un torchon et laisse lever au moins 5h dans une pièce chaude ( ou dans ton four avec juste la veilleuse d’allumée ).

Pendant ce temps, lave les blettes et hache les.

Fais les cuire au cuit vapeur ( 8 min pour moi dans mon cuit vapeur pour micro ondes ) et laisse refroidir.

Mixe ensuite les blettes avec les 2/3 de la feta, pour obtenir une sorte de crème.

Ajoute le reste de la feta coupée en petits morceaux.

Préchauffe le four à 160°C ( pas de chaleur tournante ).

Farine bien ton plan de travail pour façonner la brioche.

Récupère ta pâte ( qui suivant la qualité de ton levain, peut être plus ou moins collante – au besoin ajoute un peu de farine, mais pas trop pour qu’elle reste tout de même bien souple ) et coupe la en 3 pâtons.

Étale le premier pâton en cercle que tu disposes ensuite sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Étale sur ce disque de pâte la moitié de la crème de blette – feta ( en laissant un bord d’1cm ).

Réalise un second disque de pâte que tu places sur le premier et ajoute dessus le reste de crème.

Étale le dernier pâton et recouvre les autres avec.

A l’aide d’une fourchette, soude entre eux les bords des disques de pâte.

Brioche salée aux blettes et à la feta, comme un rayon de soleil - Levain naturel

Maintenant, on réalise le soleil.

Prends un petit verre ( genre à moutarde ) et appuie délicatement sur le centre de la brioche pour avoir une empreinte ronde.

Avec un couteau bien aiguisé, coupe la brioche en 4, sans dépasser l’empreinte ( pas de coupure dans ce cercle ).

Coupe en 2 chaque parts ainsi formées.

Puis à nouveau en 2, pour en obtenir au final 16.

Brioche salée aux blettes et à la feta, comme un rayon de soleil - Levain naturel

Prends une de ces parts dans chaque main et fais doucement des torsades ( 2 tours par part – vers la gauche pour la main gauche, vers la droite pour la main droite ).

Fais de même avec tous les morceaux.

Laisse reposer la brioche 30 min.

A l’aide d’un pinceau, badigeonne la d’un peu de lait de soja.

Enfourne 30 min.

Brioche salée aux blettes et à la feta, comme un rayon de soleil - Levain naturel

Une brioche salée, qui va plaire aux petits comme aux grands, en guise de repas ou à l’heure de l’apéro !

Délicieuse et ludique puisque chacun peut grignoter sa p’tite torsade avec les doigts.

Pains au chorizo, noix et levain

Les petits pains individuels envahissent ma maison ces derniers temps.

Plus rapide à cuire qu’un gros pain… Puis impeccable pour le partage entre chaque membre de ma tribu.

C’est vraiment agréable de pouvoir manger de bons pains frais, sortant tout juste du four. Et cette délicieuse odeur qui plane dans tout l’appartement….

Ma dernière réalisation : des petits pains au chorizo et aux noix, pour accompagner une soupe de courges maison.

Pains au chorizo, noix et levain

Pour 10 pains, il te faut :

*180g de farine de seigle T130

*120g de farine pour pain blanc

*170g d’eau tiède

*150g de levain actif ( nourri quelques heures avant )

*4 à 8g de sel ( suivant les goûts )

*60g de chorizo

*25g de créneaux de noix

*lait ou jaune d’oeuf

*millet

Pains au chorizo, noix et levain

Préparation :

1 — Pétrissage.

Dans le bol d’un robot, verser l’eau puis la farine.

Pétrir environ 2 min à vitesse minimum, puis laisser reposer la pâte en couvrant le bol d’un torchon, pendant 45 min. C’est ce que l’on appelle l’autolyse, une étape permettant à la farine de bien absorber l’eau, ce qui donnera une pâte plus élastique et ferme.

Ajouter le sel et le levain, puis pétrir 10 min en vitesse 1, et 5 min en vitesse 2 ( au besoin, arrêter parfois le robot pour décoller la pâte du crochet ).

Coupe en petits morceaux le chorizo et concasse un peu les noix, puis incorpore le tout à la pâte à pain.

2 — On passe à l’étape du soufflage ( pour mieux comprendre il y a des vidéos sur YouTube ).

Renverser la pâte sur le plan de travail très légèrement fariné.

Fariner les mains et aplatir la pâte pour créer un carré.

Replier la pâte sur elle même en étirant les coins et en les ramenant vers le centre, de façon à enfermer de l’air à l’intérieur.

Faire cela 2 à 3 fois, pour que la pâte devienne plus élastique et risque moins de s’étaler.

3 — Etape du pointage.

Faire une boule avec la pâte et la disposer, soudure vers le bas, dans le bol du robot.

Couvrir d’un torchon et laisser reposer au chaud ( près d’un radiateur par exemple ) pendant 5 à 6h (moins de temps s’il fait bien chaud, mais étant en janvier, ma pâte a eu besoin de temps ).

La pâte doit doubler de volume .

4 — C’est le moment du façonnage.

Renverser à nouveau la pâte sur le plan de travail légèrement fariné et faire un boudin.

Le diviser en 10 pâtons.

Former 10 boules puis les allonger un peu.

Pour faire les boules : il faut replier la pâte vers le centre puis la tourner dans ses mains ( la pâte toujours en contact avec le plan de travail ), en évitant de faire sortir le gaz présent dedans ( ne surtout pas dégazer une pâte au levain ! ).

5 — L’apprêt.

Disposer les futurs pains sur une plaque couverte de papier cuisson et laisser reposer 1h30 au chaud ( dans un four  légèrement préchauffé, puis éteint, par exemple ).

6 — C’est enfin le moment de la cuisson.

Préchauffer le four à 250°C sans chaleur tournante ( attention, c’est très long ), en mettant la lèchefrite directement sur la sol du four et la grille sur laquelle sera placée la plaque de cuisson, juste au dessus.

Au moment d’enfourner, grigner la pâte ( c’est à dire, faire des incisions avec une lame ) pour que les pains puissent bien se développer.

Les badigeonner d’un peu de lait ou de jaune d’oeuf, puis ajouter sur le dessus du millet.

Préparer un verre d’eau à côté du four.

Ouvrir le four et glisser rapidement la plaque de cuisson sur la grille.

Verser dans la foulée l’eau dans la lèchefrites et refermer immédiatement le four ( on appelle ça le coup de buée, étape qui permettra de donner aux pains une croûte bien croustillante et pas trop épaisse).

Au bout de 10 min de cuisson, baisser le four à 220°C.

Laisser encore cuire environ 15 à 20 min ( temps pouvant varier en fonction des fours ).

Les pains sont cuits lorsqu’ils sont bien dorés et qu’ils sonnent creux quand on tapote sur le dessous.

Les laisser refroidir sur une grille.

Gaufres au levain naturel, sans matière grasse

Gaufres au levain naturel, sans matière grasse

Qui n’aime pas les gaufres?

Pour un goûter… Un p’tit dej’…. Lors d’une balade à la fête foraine… Ou sur le bord de mer….

En version sucrée avec de la chantilly, des fruits et une boule de glace…

Ou en version salée avec de la courgette, des épinards ou des graines…

Bref…

Des tas de possibilités avec ces ptites merveilles, pour un maximum de gourmandise et de saveurs.

Avec cette recette, nous allons réaliser des gaufres sucrées, au levain naturel ( voir ici comment faire naître un levain ), sans matière grasse ( mis à part une goutte d’huile de coco pour les plaques du gaufrier ).

Gaufres au levain naturel, sans matière grasse

Il te faut :

*500g de levain actif

*2 oeufs

*1 banane bien mûre

*2CC d’arôme vanille

*2,5ml d’édulcorant liquide

*2CS de farine ( facultatif )

*lait ( facultatif )

Gaufres au levain naturel, sans matière grasse

Direction la cuisine :

Commence par mixer la banane pour en faire une purée bien lisse.

Mélange la au levain, puis ajoute les oeufs, l’édulcorant et l’arôme vanille.

Maintenant regarde bien ta pâte. En fonction de ton levain, elle aura une texture plus ou moins épaisse. Si tu la trouves un peu trop liquide, ajoute de la farine. Si au contraire, elle te semble trop épaisse, ajoute un peu de lait.

Chaque levains étant différents, ils ne donnent pas tous les mêmes résultats.

Par exemple, lorsque j’utilise mon levain Hermann ( fait avec de la farine complète d’épeautre ) qui a tendance à être bien épais, je n’ai rien besoin d’ajouter. En revanche si j’utilise Albus ( à la farine de seigle ) qui est plutôt liquide, je dois mettre de la farine.

Il faut que ta pâte soit un peu plus consistante qu’une pâte à crêpes.

On passe à la cuisson…

Mets sur un morceau d’essuie-tout, une goutte d’huile de coco et graisse un peu les plaques de ton gaufrier, pour éviter que ça n’accroche.

Verse une dose de pâte dans le gaufrier et laisse cuire tes gaufres jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées.

Dispose les sur une grille, le temps de préparer les suivantes. A moins que tu ne les dévores à peine cuites ^^

Gaufres au levain naturel, sans matière grasse

Chez moi, mercredi rime presque toujours avec gaufres…. Car en général, ce jour là, mes levains sont au taquet, prêts à déborder de leurs bocaux. Alors comme cette recette me permet d’utiliser une grosse dose de levain en une seule fois, j’ai pris l’habitude de préparer un stock de gaufres pour le déjeuner de mes gremlins, qui sont ravis de rentrer de l’école, sachant que leur repas sera hyper gourmand, puisque composé uniquement de ces douceurs. Ils choisissent leurs toppings et les changent d’une gaufre à l’autre en les faisant évoluer au gré de leurs envies.

Parait que le mercredi est le jour des enfants ^^

Gaufres au levain naturel, sans matière grasse

Que vas-tu mettre sur tes gaufres ?

Moi je les adore avec un peu de miel et des fruits rouges 🙂

Petits pains individuels au seigle et au levain naturel

Plusieurs mois déjà que j’utilise Hermann et Albus, les colocataires qui squattent sur ma box.

Ensemble nous aimons pâtisser et réaliser des crêpes, gaufres, cakes salés ou sucrés.

Mais ce que nous apprécions le plus, c’est nous prendre pour des boulangers.

Dernièrement, nous avons préparé à plusieurs reprises des petits pains individuels. Ou petits pains serviettes comme dirait le jury de l’émission La Meilleure Boulangerie De France.

Et franchement, ça a été une grande réussite.

Les pains ont a chaque fois bien gonflés et leur croûte était joliment colorée. Bien croustillants à l’extérieur, avec une mie moelleuse à l’intérieur…

La farine de seigle apportant une touche légèrement sucrée à ces pains et permettant une meilleure conservation des ces derniers.

( De plus, elle est riche en fibres et a des propriétés bénéfiques sur la circulation sanguine, alors pourquoi s’en priver… )

Ajouté à cela quelques graines pour un peu de gourmandise, c’était parfait !

Petits pains individuels au seigle et au levain naturel

Pour 10 pains, il te faut :

*200g de farine de seigle T130

*100g de farine pour pain blanc

*170g d’eau tiède

*150g de levain actif ( nourri quelques heures avant )

*4 à 8g de sel ( suivant les goûts )

*lait ou jaune d’oeuf

*graines ( pavot, sésame, millet, tournesol….. )

Petits pains individuels au seigle et au levain naturel

Préparation :

1 — Pétrissage.

Dans le bol d’un robot, verser l’eau puis la farine.

Pétrir environ 2 min à vitesse minimum, puis laisser reposer la pâte en couvrant le bol d’un torchon, pendant 45 min. C’est ce que l’on appelle l’autolyse, une étape permettant à la farine de bien absorber l’eau, ce qui donnera une pâte plus élastique et ferme.

Ajouter le sel et le levain, puis pétrir 10 min en vitesse 1, et 5 min en vitesse 2 ( au besoin, arrêter parfois le robot pour décoller la pâte du crochet ).

A ce stade, la pâte doit se détacher des parois du bol.

2 — On passe à l’étape du soufflage ( pour mieux comprendre il y a des vidéos sur YouTube ).

Renverser la pâte sur le plan de travail très légèrement fariné.

Fariner les mains et aplatir la pâte pour créer un carré.

Replier la pâte sur elle même en étirant les coins et en les ramenant vers le centre, de façon à enfermer de l’air à l’intérieur.

Faire cela 2 à 3 fois, pour que la pâte devienne plus élastique et risque moins de s’étaler.

3 — Etape du pointage.

Faire une boule avec la pâte et la disposer, soudure vers le bas, dans le bol du robot.

Couvrir d’un torchon et laisser reposer au chaud ( près d’un radiateur par exemple ) pendant 5 à 6h (moins de temps s’il fait bien chaud, mais étant en janvier, ma pâte a eu besoin de temps ).

La pâte doit doubler de volume .

4 — C’est le moment du façonnage.

Renverser à nouveau la pâte sur le plan de travail légèrement fariné et faire un boudin.

Le diviser en 10 pâtons.

Former 10 boules puis les allonger un peu.

Pour faire les boules : il faut replier la pâte vers le centre puis la tourner dans ses mains ( la pâte toujours en contact avec le plan de travail ), en évitant de faire sortir le gaz présent dedans ( ne surtout pas dégazer une pâte au levain ! ).

5 — L’apprêt.

Disposer les futurs pains sur une plaque couverte de papier cuisson et laisser reposer 1h30 au chaud ( dans un four  légèrement préchauffé, puis éteint, par exemple ).

6 — C’est enfin le moment de la cuisson.

Préchauffer le four à 250°C sans chaleur tournante ( attention, c’est très long ), en mettant la lèchefrite directement sur la sol du four et la grille sur laquelle sera placée la plaque de cuisson, juste au dessus.

Au moment d’enfourner, grigner la pâte ( c’est à dire, faire des incisions avec une lame ) pour que les pains puissent bien se développer.

Les badigeonner d’un peu de lait ou de jaune d’oeuf, puis ajouter sur le dessus des graines.

Préparer un verre d’eau à côté du four.

Ouvrir le four et glisser rapidement la plaque de cuisson sur la grille.

Verser dans la foulée l’eau dans la lèchefrites et refermer immédiatement le four ( on appelle ça lecoup de buée, étape qui permettra de donner aux pains une croûte bien croustillante et pas trop épaisse ).

Au bout de 10 min de cuisson, baisser le four à 220°C.

Laisser encore cuire environ 15 à 20 min ( temps pouvant varier en fonction des fours ).

Les pains sont cuits lorsqu’ils sont bien dorés et qu’ils sonnent creux quand on tapote sur le dessous.

Les laisser refroidir sur une grille.

Petits pains individuels au seigle et au levain naturel

Hier, nous nous sommes régalés en trempant ces pains dans un camembert au four ^^