Love is all you need….

Love, love, love

Love, love, love

 Love, love, love….

Bon, ok….. Je vais éviter de te chanter cette magnifique chanson jusqu’au bout, ami lecteur. Je ne sais pas si chez toi il fait beau aujourd’hui, mais on ne va pas tenter le diable….. Laissons la pluie tranquille…. Et passons à un meilleur sujet: l’amour.

Je te propose donc de faire un petit bon en arrière et de revenir à l’époque des princes charmants, des demoiselles en détresse, du raffinement et de l’élégance. Imagine de somptueuses robes, des bals où tout le monde s’amuse, des courtisans essayant d’impressionner des jeunes femmes et des billets doux que l’on glisse discrètement dans la main de sa bien aimée.

C’est l’univers dans lequel nous plonge le jeu

Love Letter, de Seiji Kanai .

 

Love Letter

Love Letter

 

Même si dans le cas présent il n’est pas question de bals et de rires, mais juste de remonter le moral de la princesse Annette qui s’est enfermée dans son palais suite à l’arrestation de sa mère, la Reine Marianna. Pour cela, il va falloir réussir à lui faire parvenir des lettres d’amour.

Découvrons ensemble le contenu de ce jeu….

Contenu du jeu....

Contenu du jeu….

Comme tu peux le voir, Love Letter est un petit jeu bien pratique, que l’on peut emmener partout sans qu’il ne prenne de place. Un sac rouge et jaune en velours, dans lequel se trouve 16 cartes personnages, 4 cartes ” aide mémoire “, 13 marqueurs d’affection et une règle de jeu,  le tout vendu sous blister. Pas de problème pour le stocker dans un placard ( surtout si tu es comme moi et que tu commences à manquer d’espace pour garder tous les jeux de société que tu achètes )….

Les personnages....

Les personnages….

Dans ce jeu, nous avons le rôle des courtisans, qui tentent tant bien que mal de redonner le sourire à la Princesse en lui envoyant une lettre pleine de passion.

Pour cela nous allons avoir besoin d’aide. Il nous faut confier notre lettre à une personne proche de la demoiselle et lui demander qu’elle lui apporte.

Une partie....

Une partie….

Chaque joueur ( de 2 à 4 ) commence la partie avec une carte personnage en main, qu’il ne faut pas montrer aux autres ( il s’agit du personnage qui détient notre lettre ). Le reste des cartes personnages forme la pioche ( il faut mettre de côté une carte sans la regarder, pour supprimer un personnage et compliquer le jeu ).

A son tour, un joueur pioche une carte et décide laquelle des deux cartes, qu’il a désormais en main, il va défausser de façon à pouvoir appliquer l’effet inscrit dessus. Les effets nous permettent d’éliminer petit à petit les autres courtisans, mais peuvent aussi nous être défavorables. Les cartes défaussées sont placées en pile devant chaque joueur, de manière à ce que l’on ne puisse pas voir les premières cartes qui ont déjà été jouées. Pour parvenir à éliminer les autres courtisans, il faut essayer de se rappeler les cartes qui ont été défaussées, pour pouvoir utiliser au mieux les ” pouvoirs ” des cartes que l’on a en main.

Le but est bien entendu d’éliminer tous ses adversaires pour être le dernier avec une carte en main, ou d’avoir le personnage le plus proche de la Princesse ( c’est à dire la carte ayant la valeur la plus forte inscrite dans son coin gauche ) lorsque toute la pioche est vide.

Une partie se joue en plusieurs manches ( suivant le nombre de joueurs ). A la fin de chaque manche, le courtisan qui a réussi à envoyer sa lettre à la Princesse Annette remporte un marqueur d’affection ( cube rouge ). Un joueur est déclaré vainqueur après avoir remporté un nombre de manches variant en fonction du nombre de joueurs.

Rien de bien compliqué dans ce jeu. On pioche une carte, on en défausse une pour appliquer son effet et on passe au joueur suivant. Il faut juste un peu de mémoire…. Et pourquoi pas, se mettre dans l’ambiance, en tenue d’époque, avec quelques bougies autour de soi…

Réussiras-tu, cher lecteur, à effacer la peine de la Princesse et à lui déclarer ton amour?

Il était une fois, des petites souris…

Parmi les 14 jeux nominés pour l’As d’Or Jeu 2014, il y avait

Mice And Mystics

de Jerry Hawthorne

 

Mice and Mystics

Mice and Mystics

Ca fait un bon moment que je devais le tester pour la ludothèque dont je fais partie, mais je n’avais pas encore eu le temps ( enfin, j’avais commencé, mais vu la quantité de règles, j’ai dû m’y prendre en plusieurs fois ).

Maintenant que j’ai tout assimilé et que j’ai fait quelques parties, je vais te donner mon avis.

Mice and Mystics est un jeu de plateau, version jeu de rôle, de 1 à 4 joueurs, à partir de 14 ans. Oui, oui, on peut y jouer tout seul. Donc si ta moitié en a assez de ton côté geek, à fond dans les jeux de société, tu pourras quand même t’éclater. Bon, même si j’avoue que personnellement, lorsque j’ai fait une partie en solo, j’ai trouvé ça un peu long.

Si tu aimes, ami lecteur, les contes, les histoires fantastiques pleines d’aventures et de quêtes, ce jeu est fait pour toi. Il te fera très vite retomber en enfance, te donnant presque envie de sortir ta vieille épée en bois du gros coffre poussiéreux au fond de ton grenier.

Tu n’as pas peur des souris et des rats?

Super, dans ce cas nous allons pouvoir ouvrir la boîte et découvrir son contenu.

Contenu de la boîte

Contenu de la boîte

Ce jeu est avant tout composé d’un fascicule intitulé << Chagrin et souvenir >> , racontant 11 scénarios, avec différentes quêtes à réaliser. Mais ce n’est pas tout, car cette boîte de jeu est bien garnie! Il y a aussi de nombreuses figurines héros et ennemis ( que tu pourras si tu le souhaite peindre, vu que là elles sont neutres ), des tuiles réversibles permettant de former le plateau de jeu, des cartes de différent type ( compétence, fouille, rencontre ), des cartes assez grandes avec les caractéristiques des personnages héros, 5 dés, beaucoup de jetons ( fromages, cœurs, sablier, etc ), un plateau du conte ( qui permet entre autre de voir le temps qui s’écoule lors de notre quête ), et bien entendu une règle.

Je t’avais bien dit qu’il y avait de la matière avec ce jeu….

Comme je te l’expliquais cher lecteur, nous voilà plongés dans un univers magique, où nous allons jouer le rôle de petites souris essayant de sauver un royaume des griffes d’une puissante sorcière. Pour cela il nous faudra réussir les missions des différents chapitres du livre de conte ( chaque chapitre ayant sa propre histoire et sa part d’aventures ).

Les héros

Les héros

Seulement ça ne sera pas si simple que cela, car nous allons rencontrer de nombreux ennemis, tous plus horribles les uns que les autres ( rats guerriers, cafards, araignées, scolopendres… ). Beaucoup de vermine qui se balade dans les couloirs du château.

Mais pas de panique!

Nous allons jouer en coopération et grâce aux pouvoirs et compétences de nos jolies petites souris, nous devrions nous en sortir.

Ne te méprends pas, ces petites souris ne sont pas inoffensives. Elles sont magiciennes, guérisseuses, archers…. De quoi en faire voir de toutes les couleurs à tout ceux qui oseront leur barrer la route.

Suivant la scène à jouer, en plus des ennemis que nous aurons à combattre, nous devrons éviter des pièges, comme par exemple des souricières, mais aussi aider de potentiel futurs amis. Un programme bien chargé et très varié. Il faut savoir que les parties changent en fonction des décisions des joueurs, mais aussi des règles spéciales de certains scénarios.

Les ennemis

Les ennemis

Pour pimenter tout ça, un système de compte à rebours est mis en place. Nous devrons donc nous presser un minimum. Pas question de traîner pour visiter les lieux.

A chaque tour, nos héros pourront se déplacer mais aussi attaquer les ennemis, ou choisir de faire d’autres actions comme fouiller une salle pour découvrir des armes et autres objets pouvant les aider, décider d’évoluer pour passer à un niveau supérieur et augmenter leurs compétences ou même aller explorer les lieux pour trouver de nouvelles pièces.

Petite particularité de ce jeu, les ennemis, eux, mourront si nous parvenons à les vaincre, alors que nous, nous seront juste capturés. A nos compagnons ensuite de nous sauver.

Une partie de Mice and Mystics

Une partie de Mice and Mystics

Un jeu donc avec des illustrations très travaillées, des figurines sympathiques mais qui le seront bien plus une fois peintes, qui fera remonter tes souvenirs d’enfance, avec un côté narratif très présent ce qui ne gâche absolument rien bien au contraire et qui te permettra de passer de bons moments avec tes amis ou tes nains.

A savoir que des extensions existent déjà aux Etats Unis, ce qui ne devrait donc pas tarder chez nous. Il m’a d’ailleurs semblé en voir une au Festival des Jeux de Cannes.