Bien au chaud avec mon sweat Leuwkings

Le printemps est là. Ouais… Ok…

Les oiseaux chantent, les arbres fleurissent, les pâquerettes montrent le bout de leur nez… Mais en attendant, moi, j’ai toujours froid…


Je peux te dire, mon petit pingouin, que je regrette déjà le poêle à bois installé dans le salon de la petite maison que l’on a habité une dizaine de jours pendant les vacances.


Alors hors de question pour l’instant de sortir mes mini shorts et de ranger mes pulls. Je préfère empiler les couches et les retirer une à une au fur et à mesure de la journée. 


L’un de mes sweats chouchous du moment vient de chez Leuwkings
Il s’agit d’une petite entreprise française qui commercialise des fringues sympa, basées sur des séries cultes, des films incontournables ou encore des musiques que l’on connaît tous.


Que tu sois un geek en puissance ou un véritable noob, tu trouveras certainement ton bonheur. Supernatural, The Walking Dead, Game of Thrones, Riverdale, American Horror Story…. Et j’en passe ! 

Ma p’tite sélection coups de cœur :


Bien entendu, Leuwkings ne propose pas que des sweats. Mais aussi des tee-shirts, des crop tops ( tee-shirts très courts), mais aussi des totebags


Le must, c’est qu’en plus des choix déjà disponibles sur le site, tu as la possibilité de passer des commandes personnalisées avec ton propre motif.

Bien au chaud avec mon sweat Leuwkings

 
C’est exactement ce que j’ai fait.

 
Une amie bien douée en dessin s’est chargée de créer l’illustration de mes rêves ( merci On se bouge l’ananas !). Et hop… Leuwkings a pris en compte mes critères et demandes ( couleur du sweat, couleur du motif, écriture) et m’a préparé un pull unique, correspondant 100% à mes désires


Je peux te dire que perso j’en suis fan ( vive Dustin ! ), mais que mon Grand lui aussi a craqué dessus. En mordu de Stranger Things, il me le piquerait bien.

 
Ce sweat est fait à 80% de coton et 20% de polyester.

L’impression est parfaite, et après de nombreux lavages, elle n’a absolument pas bougée ( je sais que ça fait déjà un moment que je t’avais montré l’ouverture du colis en story Instagram, mais je voulais réaliser un bon test lavage sur la durée, pour voir ce que donnerait l’impression). Test hyper concluant ! Rien à redire ! 

Bien au chaud avec mon sweat Leuwkings


Niveau taille, je suis partie sur un S et c’est encore une fois nickel. Un sweat confortable et doux. À savoir que ça va du XS au XX.

Bien au chaud avec mon sweat Leuwkings


Leuwkings c’est donc une entreprise française, avec des produits uniques, faits main, pour nanas et mecs, aussi bien pour se faire plaisir qu’en guise de cadeau original ( psssiiiitttt ! les cartes cadeaux c’est par là ! ).

Sweat offert par Leuwkings

Fans and Shirts, mon avis sur cette e-boutique

La boutique Fans and Shirts a eu la gentillesse de me faire parvenir…. Tadadam! Plusieurs tee-shirts ( ouais, pour le suspens on repassera ^^).

Ce magasin en ligne est spécialisé dans les univers geeks, proposant des fringues tirées de films cultes, de séries tv et de dessins animés.

On y retrouve des personnages comme Luffy de One Piece, Hodor de Game of Thrones ou encore Negan de The Walking Dead. Ainsi que pas mal de persos Marvel.

Tout ce que les fans de télé et manga ont tendance à kiffer. Ce qui est mon cas.

Les tee-shirts sont à 15,90€ et vont du XS au XL. Pas de coupe femme, ce qui est un peu dommage, mais différents coloris pour certains modèles.

Voici quelques uns de mes coups de cœur :

Normalement, au travers de ce partenariat, je devais recevoir 4 tee-shirts. J’en avais choisi 2 pour moi et 2 pour mes Gremlins.

Actuellement, j’ai reçu les 2 miens, que je vais de suite te montrer.

Fans and Shirts, mon avis sur cette e-boutique
Fans and Shirts, mon avis sur cette e-boutique

J’ai craqué pour un adorable Pikachu qui se prend pour Batman, et pour Sangoku de DBZ, qui fait une ptite sieste dans une poche.

Les illustrations de mes tee-shirts sont parfaites. Aucun souci même après plusieurs lavages. Les couleurs ne s’estompent pas.

J’aime beaucoup l’idée du môme version Mini Pouss, qui pique un roupillon tout contre moi. De même que mon BatChu ou PikaMan, est plutôt original et plaît autant à mon côté grande gamine, qu’à mes nains.

Par contre, là où ça perd de son charme, c’est que je n’ai absolument pas reçu la taille demandée. 
Tu le sais, ami geek, je ne suis pas épaisse. C’est pourquoi je savais qu’il me fallait du XS / S. Étant actuellement entre ces deux tailles, j’ai joué la prudence en demandant du S. 
Et finalement, j’ai été très surprise de constater que l’on m’avait fait parvenir du M.

Je me suis donc dit que c’était une erreur. Mais non. La boutique m’a expliqué que sachant que les tee-shirts taillaient petits, on m’avait directement choisi une autre taille, sans rien me dire.

Fans and Shirts, mon avis sur cette e-boutique

Pourtant sur le site, il est bien précisé que les fringues correspondent aux mesures en vigueur chez nous…. Puis si je devais avoir un doute sur la taille, je n’avais qu’à moi-même me reporter au tableau qui est Ici. Donc pourquoi modifier ainsi ma commande ?

Pour ce qui est du service client, je dois dire que j’en suis très déçue. Car au lieu de me proposer de me faire parvenir un bon de retour pour un échange, on m’a expliqué que je devais renvoyer les tee-shirts à mes frais.

L’erreur venant du vendeur, je ne trouve pas ça logique et encore moins commercial. Du coup, je me demande comment l’enseigne peut bien réagir dans de tels cas, avec ses clients, hors collaboration. 
D’ailleurs, on m’a même précisé que n’ayant pas fait de suite de “vente” via le code promo que l’on m’avait créé ( ce qui est logique, puisque je fais seulement l’article et n’ai donc pas encore partagé de code ), je n’étais pas rentable, donc encore moins en droit de faire remplacer mes articles.

Du coup, bien entendu, je flotte dans mes tee-shirts. Mon astuce pour cacher un peu ça, consiste à mettre une chemise ouverte par dessus. Mais cela signifie que je ne pourrai pas les mettre en été, puisque la chemise me tiendra beaucoup trop chaud.

Niveau livraison, comme précisé sur le site, cela peut être assez long : 2 à 3 semaines.

Fans and Shirts, mon avis sur cette e-boutique

Je termine donc cette présentation de l’enseigne Fans and shirts, sur une note en demi teinte. Les vêtements sont sympa et ont l’air résistants, mais la façon de réagir du vendeur est plutôt limite à mon goût et manque de sérieux.

Celui-ci m’a bien fait comprendre qu’il n’avait pas apprécié que lors du unboxing en story Instagram, je fasse remarquer ce problème de taille ( ainsi que la tâche qu’il y avait sur l’un des deux tee-shirts  –  tâche qui a disparu après lavage). 
Comme je ne fonctionne pas au mensonge et que je tiens à écrire des avis sincères, quelque soit la collaboration en cours, je n’allais absolument pas te cacher tout ça.

A toi désormais de te faire ton opinion sur Fans and shirts.

Moi, je vais continuer à porter ces tee-shirts en les camouflant un peu, et j’imagine que mes enfants ne sont pas prêts de voir un jour le reste de ce partenariat arriver….

Tu t’en doutes, je ne vais pas prendre la peine de te partager le fameux code de réduction. Car je ne tiens pas à être assimilée à une quelconque vente pour cette boutique, qui pense pouvoir ” acheter” de faux avis à coup de quelques vêtements gratuits

ZBox : le cadeau mensuel des geeks

Certaines passions ne sont pas données. D’ailleurs, n’importe quel geek qui passerait par là, pourrait te le confirmer.

Collectionner les Funko Pop… Chercher à avoir le jeu vidéo rétro de son enfance… Cumuler les statuettes de manga… Ou encore adorer les portes clés Marvel… Tout ça a un certain coût !

C’est pourquoi il m’arrive de passer de grosses commandes sur le net, quitte à les grouper avec le reste de la tribu. Chacun choisissant ce qui lui plaît le plus et payant son butin.

Pour cela, je passe souvent via le site Zavvi. Site en général bien connu des geeks en puissance, car il propose un large choix de produits à un tarif attirant.

Dvd, blu-ray, funko pop, tee shirts, jeux vidéo, figurines, posters, casquettes, jeux de société, mugs… Un max de goodies, allant de l’univers DC Comics, à Nintendo, en passant par Star Wars et Harry Potter.

ZBox : le cadeau mensuel des geeks

Mais ce qui nous intéresse aujourd’hui c’est la Zavvi Box.

La quoi ?

La Zavvi Box ! Pas une box tv ou ADSL. Mais une jolie surprise que tu reçois directement chez toi tous les mois.

Différents abonnements sont proposés, te permettant de partir sur :

1 seul mois à 24,99€
3 mois à 22,99€/mois
6 mois à 20,99€/mois
12 mois à 19,99€/mois

Pour ce qui est de la livraison, elle est comprise dans le prix. Ton colis sera expédié entre le 10 et le 15 de chaque mois.

Mais voyons voir ce que cette ZBox peut bien cacher…

Tu auras toujours la joie de découvrir un tee-shirt, dans chacun de tes colis. De quoi refaire ta garde-robe au fil des mois, avec des fringues originales.
Ainsi que 4 à 5 produits d’une valeur d’au moins 45€. Voire même une pièce de monnaie collector.

Comme je te le disais tu n’auras aucune idée de ce que va contenir ta box. Mais il faut savoir que tu n’auras pas tout et n’importe quoi, puisque chaque mois celle-ci aura un thème bien précis.

D’ailleurs voici les ZBox des mois passés, qui sont pour moi de véritables coups de cœur et qu’il m’aurait bien plu de recevoir…
Certaines peuvent être commandées, même après leur parution ! Il te suffit de faire ton choix, ici.

ZBox : le cadeau mensuel des geeks
ZBox : le cadeau mensuel des geeks
ZBox : le cadeau mensuel des geeks

En t’abonnant à cette box, tu deviens aussi membre VIP, ce qui te permets d’obtenir des remises supplémentaires, un accès prioritaire aux nouveaux produits et de participer à des concours exclusifs. De plus tu as accès au magazine ZBox dans lequel tu trouveras des infos sympa sur les produits présents dans la box, mais aussi des articles geeks ( comme ” la petite histoire de la SNES”, ou encore ” les plus étranges mashups de bande originale”), et même des avis films.

ZBox : le cadeau mensuel des geeks

Voyons ce que j’ai reçu dans ma box…

Tout d’abord le t-shirt. J’en suis tout simplement folle : entre les personnages de Mario et Luigi qui ont bercé mon enfance (puisque le premier jeu vidéo que j’ai eu fut Super Mario Bros sur la SNES), les couleurs fluo qui ressortent super bien sur le fond bleu marine et l’année 1985 inscrite dessus (qui me correspond bien puisque c’est l’année de ma naissance), c’est un combo gagnant.

En plus de cela j’ai aussi eu de quoi me faire un apéro : un décapsuleur en métal Batman et une petite flasque Rick et Morty ( vin chaud ou grog ? 😁).

La pièce Banjo-Kazooie est tout simplement adorable. Elle est argentée, avec sur une face les deux personnages de représentés et est protégée par une petite boîte plastique transparente. Il s’agit donc d’une édition limitée à 9995 pièces dans le monde, la mienne étant le numéro 2297.

Seul petit bémol à cette box pour moi : la BD de Doctor Who, qui malheureusement est entièrement en anglais, ce qui ne colle pas du tout avec moi qui suis complètement nulle en langues étrangères.

ZBox : le cadeau mensuel des geeks

Alors qu’est-ce que je pense de tout ça?

Je dois dire qu’il est toujours très plaisant de recevoir chez soi une telle box, puisque l’on a l’impression d’obtenir un cadeau de Noël tous les mois ^^

J’aime donc énormément le t-shirt et la pièce collector. Le décapsuleur va très certainement rejoindre ma glacière pour les pique-niques de cet été. Quant à la flasque et le comics, soit je vais les intégrer à ma collection, soit peut-être les offrir un de mes proches légèrement geek sur les bords lui aussi.

J’avoue que j’aurais adoré recevoir une Pop ou un produit bien rétro genre Jumanji ou Retour vers le futur. Mais le concept d’avoir un nouveau thème chaque mois est une bonne idée, puisqu’il peut satisfaire des geeks de différents univers et permettre de faire des découvertes.

Le fait de ne pas obligé le client à s’engager durant des mois est aussi un bon point.

Cette ZBox peut donc être un chouette cadeau affaire à quelqu’un ou même à soi-même.

Je remercie donc Zavvi pour m’avoir offert sa box que j’ai été ravie de découvrir. J’espère avoir un jour l’occasion d’en tester de nouvelles. 

Harry Potter Party chez Cultura

Harry Potter Party chez Cultura

Quand Cultura fait savoir sur Facebook qu’une soirée Harry Potter va avoir lieu nous n’avons même pas besoin de demander au reste de la tribu l’accord pour y aller.
Ni une ni deux on s’inscrit d’office.


L’inconvénient avec ce genre de soirée Cultura, c’est que le nombre de places est assez limité. Il faut donc être au taquet et sauter sur son ordinateur dès l’information parvenue.


Si vous saviez le nombre de fois où l’on a loupé des événements super intéressants qui nous auraient bien plu.
Mais pas cette fois-ci. Là on a vraiment tout fait pour ne pas manquer l’inscription. 
Et franchement on a rien regretté. 

Harry Potter Party chez Cultura


Lorsque nous sommes arrivés, tout était en place pour que le Choixpeau puisse décider de la maison dans laquelle nous allions effectuer nos années à Poudlard. 


Armés d’un sticker représentant le blason de notre maison et d’une fiche d’indices à découvrir, nous avons pu partir à l’aventure au travers du magasin transformé pour l’occasion en école de sorcellerie. 

Harry Potter Party chez Cultura


Pour commencer nous avions cours de sortilège. Pas évident de retrouver le nom de chaque sorts que nous devions utiliser. 


Seconde heure de classe : Histoire de la magie. Nous pouvons te dire que la prof était hyper calée sur les livres de la saga Harry Potter. Elle était capable de sortir une citation en te précisant qui l’avait dite et dans quel tome. 


Cours le plus sympa, celui des potions où l’ambiance était à son comble : obscurité, métronome, fioles et prof à fond dans son rôle. Il nous a fallu goûter une des deux potions présentées devant nous et réussir à retrouver les ingrédients qui la composait : franchement pas évident. 


Après une petite pause au buffet servi par les elfes de maison de Poudlard, il était temps de se mettre au Quidditch. Nous ne sommes vraiment pas doués dans cette discipline puisque aucun de nous n’a réussi à faire rentrer le Souafle dans l’un des buts. 


Tout le monde n’était pas très discipliné durant le cours de métamorphose, mais il faut dire qu’il n’était pas toujours très simple pour les plus jeunes recrues de donner vie à leurs créatures en perles Hama. 


Pour finir nous avons fait un petit tour à la bibliothèque, où une phrase était à composer avec les lettres restantes d’un mots mêlés. 
Méfait accompli ! 


Toutes ces étapes nous ont permis de récolter des indices, pour découvrir l’énigme cachée qui nous ramenait à la carte du Maraudeur.


Avec tous les points que chaque élève avait cumulé durant les cours, le classement des maisons a pu avoir lieu. Verdict : Gryffondor en tête, puis Serpentard, Poufsouffle et Serdaigle. 

Harry Potter Party chez Cultura


 Un petit tirage au sort a désigné dans chaque maison ( par ordre de classement ) un grand gagnant qui a eu le plaisir de repartir avec un lot. 


Notre plus grand Gremlins fut le vainqueur des Serpentards pour sa plus grande joie. Il est ravi du livre qu’il a remporté, ainsi que de la minifigure LEGO. 


Mais comme nous avions tous bien bossé, nous avons eu le droit chacun, à des bonbons de Bertie Crochue. Miam ( ou pas suivant le parfum ^^).


Nous espérons qu’une nouvelle soirée Harry Potter, sera à nouveau rapidement mise en place ou pourquoi pas sur d’autres thèmes comme Alice au pays des merveilles, Game of Thrones ou encore Stranger Things pour les plus grands. 

Par contre, petit conseil pour Cultura : mettre un peu de musique. Car de ce côté là, c’était le calme complet et clairement ça manquait….

Week-ends à 100 à l’heure au pays des jeux

En ce moment, nous n’avons pas le temps de nous ennuyer.

Et pour cause, grâce à Facebook et ses propositions d’événements, nous passons notre temps à bouger à droite et à gauche. D’ailleurs, à l’heure où nous tapons ces quelques lignes, nous sommes déjà sur le point de partir pour une nouvelle aventure.

Mais pour l’instant, laisse nous te parler de nos deux derniers week-ends, placés sous le signe des jeux de société.

Week-ends à 100 à l'heure au pays des jeux

Les 25 et 26 janvier avait lieu la 9ème édition du Festival du Jeu de Istres, organisé par l’association Tour de jeu.

Dans un espace de 1500m2 nous attendaient des centaines de jeux en tout genre, à découvrir gratuitement. Petits et grands avaient de quoi s’éclater de façon ludique et dans la bonne humeur.

Vincent, un homme fort agréable et souriant, qui, si nous avons bonne mémoire était l’organisateur de ce rassemblement, nous a accueilli chaleureusement, en nous proposant de noter nos prénoms sur une étiquette à coller sur nos vêtements. Plus simple de cette façon, de communiquer avec le staff, et surtout un côte plus familial.

En geeks sérieux, le premier jour, nous avons gentiment inscrit nos véritables noms. Mais au bout de plusieurs heures à avoir côtoyé le gratin de l’univers ludique, nous nous sommes sentis pousser des ailes et avons osé dégainer nos identités secrètes. Du coup autant le samedi nous étions une famille quelconque , autant le dimanche Captain America, Iron Man, Luna Lovegood, Sirius Black et Zelda étaient présents.

Week-ends à 100 à l'heure au pays des jeux

Nous avons pu enchaîner parties sur parties. Testant tout d’abord les jeux de la liste distribuée à l’entrée, qui permettait ensuite de participer à un concours. Cette feuille de route avait pour objectif d’évaluer les fameux jeux inscrits dessus.

En plus de ce tirage au sort, il était aussi possible de participer à une tombola , avec bien évidemment de nombreux jeux à la clé. Manque de chance, nous n’avons pas eu la joie de les remporter. Zut ! ^^

Week-ends à 100 à l'heure au pays des jeux

Après une petite pause repas ( tirée de notre glacière, mais il y avait de quoi manger aussi sur place, dont des crêpes puisque la chandeleur approchait ), nous nous sommes plongés dans des jeux plus stratégiques, comme Conan pour lequel nous avons eu un sacré coup de cœur ( non seulement pour l’intrigue en elle même de ce jeu, mais aussi pour le plateau refait en 3D , et l’ambiance fournie par l’animateur qui faisait office de maître des jeux dirigeant les créatures qui voulaient notre peau).

Nous avons aussi pu essayer des tas de jeux en bois, dont un immense Jenga et un jeu d’adresse où il fallait attraper des bâtons qui tombaient sans que l’on ne sache d’où ni quand. Pas évident !

Il était aussi possible d’essayer des prototypes.

Sans oublier que nous avons tenté de sauver la planète d’une invasion extraterrestre au travers d’un Escape Game. Alors ouais, toi comme nous, avons l’air toujours en vie, mais sache que malheureusement, cela n’est pas grâce à nous ^^ L’aventure proposée ce jour là par Escape Mind, nous a fait voyager dans l’espace, à la recherche de codes et combinaisons pour ouvrir différents coffres. Comme dans tout escape game, chaque succès nous permettait d’obtenir de nouveaux indices pour avancer vers la victoire. Armés d’un talki walki et d’une lampe torche, nous avons tout fait pour déjouer les pièges et trouver la solution de l’énigme, mais cela n’a pas suffit. Pourtant notre aide externe était là pour nous souffler quelques conseils…. Ne t’en fait pas, ami geek, nous aurons notre revanche, surtout que le tableau Colt Express proposé par Escape Mind, nous fait de l’œil ( à savoir qu’il y a aussi Siberia et La Loge ).

Week-ends à 100 à l'heure au pays des jeux

Nous n’avons pas beaucoup vu les deux plus jeunes Gremlins, car ils ont passé presque tout le week-end collés à deux flippers et à une borne d’arcade ( le tout était d’ailleurs à vendre ).

Et pour les parents venant avec des nains en bas âge, un espace leur était dédié, avec des airs gonflables, des trampolines, une piscine à boules, un petit manège manuel ( de quoi faire les muscles des adultes ^^ ), de la dînette, etc….

Week-ends à 100 à l'heure au pays des jeux

Pour les plus doués, un tournoi de Rubik’s Cube avait lieu. Hyper impressionnant de voir à quelle vitesse les participants arrivaient à terminer le casse tête.

Week-ends à 100 à l'heure au pays des jeux

Le samedi, une soirée OFF était organisée, de 20h à 2h. Tu t’en doutes, nous y sommes restés. Un moment en plus petit comité bien cool, où certains se sont regroupés pour de belles parties de Loups-Garous de Thiercelieux.

Week-ends à 100 à l'heure au pays des jeux

Heureusement que ce festival était gratuit, car nous n’avons pas pu nous empêcher de revenir les bras plus que chargés…. Non seulement on pouvait acheter des jeux neufs, mais en plus, un coin << brocante >> permettait d’acquérir des jeux d’occasion, en super bon état ( logique car la plupart venait de membre d’associations, donc hyper soigneux ).

Second weekend placé normalement sous le signe de la Chandeleur. Nous avons fait des crêpes, cela va sans dire, mais surtout, nous avons remis ça en nous rendant à nouveau à une convention pour les geeks.

Week-ends à 100 à l'heure au pays des jeux


LePeypin Winter Games organisé par l’association Justice League Animation, faisait suite au 3 éditions des Peypin Summer Games.


Cet événement ( gratuit ) avait lieu dans le centre socioculturel de la ville. Une salle certes pas très grande, mais où les animateurs proposaient tout de même de nombreux jeux différents.
Bien entendu comme lors du précédent weekend, ces jeux n’avaient rien à voir avec ceux qui passent en pub à la télé du genre MB et autres du même acabit.

Pas de jeux << simplistes >>, mais de quoi faire travailler ses méninges avec sourire.

Week-ends à 100 à l'heure au pays des jeux
Week-ends à 100 à l'heure au pays des jeux


Cette fois-ci pas de tables vraiment réservées pour tel ou tel jeu, mais un espace où l’on pouvait aller choisir celui qui nous donnait envie de le tester.


Tu peux nous croire sans le moindre doute si nous te disons que l’on a encore une fois enchaîné les parties sans s’arrêter, sauf pour avaler rapidement un petit truc, histoire d’éviter d’avoir le ventre qui grouille et d’être distraits.

Week-ends à 100 à l'heure au pays des jeux


Le gros plus pour nous, de ce rassemblement, était le fait qu’il n’y avait pas de soirée off, mais plutôt deux journées en continu non stop. Certains avaient rapporté des lits de camp et couchages, de façon à pouvoir passer la nuit sur place, pour ne pas perdre de temps et jouer jusqu’à ce que leurs yeux n’en puisses plus. Il était donc possible de profiter de l’événement, du samedi 14h au dimanche 17h.


Nous aurions pu faire de même si seulement Mrs Geekette n’avait pas de TCA, l’empêchant de manger ce qui était proposé. Nous avons dû finalement retourner sur les coups de 2/3 heures du matin jusqu’à Marseille, pour nous reposer quelques heures, prévoir un nouveau pique-nique, prendre une petite douche ( ouais, car la senteur fennec, très peu pour nous ) et être au top pour une journée bien chargée en stratégie.

Week-ends à 100 à l'heure au pays des jeux


Nous avons même pu retrouver Drake Manakete l’auteur de Thennan, que nous avions déjà rencontré lors d’un événement à Marseille, ainsi que la fabuleuse illustratrice Yuki Art, elle aussi découverte lors d’une précédente convention.


Serais-tu étonné si nous te disons que les deux plus jeunes Gremlins ont passé le plus clair de leur temps dans l’espace jeux vidéo, où non-seulement ils ont pu se plonger dans du rétro gaming, mais aussi partir dans le futur avec un casque de réalité virtuelle?


Pour résumer ces deux weekends nous dirions : amusants, trop courts, et fatiguants ^^
Mais nous avons déjà bien hâte de pouvoir retourner dans de telles conventions.


D’ailleurs nous ne regrettons pas finalement de ne pouvoir aller au festival des jeux de Cannes cette année, car le fait que ces deux événements étaient plus petits, fut un gros plus.


Pas besoin d’attendre des heures dans le froid ou sous la pluie pour pouvoir rentrer dans l’espace, ni de faire la queue aux différentes tables de jeux. Sans oublier que nous avons pu à chaque fois avoir les conseils et les règles bien expliquées par des animateurs hyper sympathiques.


Des salles réduites mais avec un large choix de jeux très variés, ce qui nous a permis d’en essayer bien plus en peu de temps que si nous étions à Cannes où tout est surchargé, noir de monde.

Week-ends à 100 à l'heure au pays des jeux


Allons-nous te croiser lors de prochains événements de ce genre ? 

Rien n’est tout blanc ni tout noir – Les Eférides Tome 1 mon avis

Un nouvel article lecture…

La passion des livres coule dans mes vaines depuis l’enfance. M’évader au travers des quelques pages et laisser les mots enflammer mon imagination, est un réel plaisir dont je ne me lasse pas.

Même si je ne lis plus aussi vite qu’il y a quelques années, car mes TCA m’empêchent de me concentrer assez longtemps, j’ai besoin de continuer à me plonger dans différents récits régulièrement.

Le dernier livre que je viens de terminer, est le tome 1 de la saga Les Eférides, écrit par Cindy Defosse.

Celle-ci a eu la gentillesse de me le faire parvenir en pdf, et même si au départ je préfère largement les versions papier, je dois reconnaître qu’il était bien pratique d’avoir ce roman dans mon téléphone. Comme ça même de nuit, je pouvais lire dans la voiture ^^

Quelques infos sur l’auteure :

Génération années 90, Cindy Defosse est née dans le sud de la France. C’est en retrouvant les brouillons d’une histoire qu’elle avait écrite au lycée, que la jeune femme se replonge dans l’écriture et publie un an après le premier tome des Eférides ( éditions Sudarènes ).

Mon avis :

Comme bien souvent, le livre dont je viens te parler est du genre fantasy, avec de la magie, des créatures fantastiques et un univers féerique. Après tout, je suis mordue de ce style d’aventures.

Dans Les Eférides – L’aube d’une destiné, on va suivre le parcours de Leïna, une jeune femme de 17 ans, un peu particulière, vivant dans un village où règles et dévotions sont au cœur du quotidien.

Entre rituels étranges, croyances et obligations, Leïna ne se sent pas totalement à sa place et décide un beau jour de quitter tout cela. Idée soutenue par la mise en garde de son valet, qui veut la protéger d’un éminent danger.

Mais son voyage ne va pas être une partie de plaisir, car même si l’héroïne fera de belles rencontres, elle va aussi croiser la route de protagonistes sombres et maléfiques.

Je pense que l’auteure doit facilement se retrouver dans le personnage de Leïna, car Cindy Defosse est à la fois une grande voyageuse, mais aussi une passionnée de musique : l’héroïne est une as de la harpe et rêve d’en faire son métier.

On sent aussi au travers des pages, que la nature a une grande importance pour Cindy Defosse, ce qui explique très certainement << l’originalité >> / << différence >> de Leïna.

Au delà de ce monde ensorcelant, j’ai pas mal été touchée par ce livre. Car il est aussi basé sur de nombreux autres sujets poignants.

Injustice, mensonge, violence, racisme, intolérance, abus de pouvoir, viol, mort, deuil, peur… J’y ai même trouvé un côté << secte >> bien présent, dans la façon qu’ont de vivre les villageois.

Autant il est habituel dans tous romans fantasy de rencontrer certains de ces thèmes, autant d’autres sont assez rares dans ce genre d’histoire. Ce qui rend ce bouquin à mon sens captivant et original.

Avec ce premier tome, on est bien loin du gentil conte féerique, où tout le monde est beau, et où le bien triomphe toujours du mal.

Dans Les Eférides, la méchanceté et la cruauté font partie intégrante de l’univers dans lequel évoluent les personnages. Certains d’entre eux prenant même un réel plaisir à torturer leurs semblables. Un livre qui est donc parfait pour une nana comme moi, qui adore la magie et le rêve, mais cherche aussi une part d’action et de rebondissements.

L’héroïne a beau être Leïna, on ne rentre pas seulement dans sa tête. On suit en parallèle de ses péripéties, celles d’autres personnages, avec leur vision des choses, leurs sentiments et leurs pensées. Une façon de donner encore plus de rythme à ce récit.

Ce tome 1 est donc une belle réussite, qui j’imagine ( n’ayant pas encore eu l’occasion de lire les suivants déjà parus ), promet de belles suites.

Et cette fin!? Cette fin que franchement je ne voyais pas venir! Une petite merveille qui m’a mis un coup au cœur ^^

Ludopolis, le monde des gamers

Tu aimes les jeux vidéo? Anciens comme nouveaux?

Les consoles et toi, c’est une grande histoire d’amour?

Tu as gardé une âme d’enfant qui aime s’amuser et rire?

Alors tu aurais dû venir avec moi à Ludopolis, une convention qui se déroulait les 1 et 2 décembre 2018, à La Ciotat, de 10h à 18h.

Cet événement était dédié aux jeux vidéo, aux nouvelles technologies, ainsi qu’au cosplay.

( Un ptit clic sur les petites photos pour les agrandir )

 

Pour cette toute première édition de Ludopolis réalisée par les créateurs du Hero Festival, 2 espaces avaient été mis en place ( soit 2000m2, Complexe Paul Eluard ) : City Hall et Gamer Experience.

Ludopolis, le monde des gamers

 

Dans la partie City Hall, salle bien plus grande que la seconde, différents univers étaient rassemblés.

 

Des stands de ventes, avec des figurines, des Funko Pop, des jeux de société ou vidéo, des bijoux, des vêtements, des sacs, des gadgets kawaii, des mugs et autres accessoires en tout genre.

 

Ludopolis, le monde des gamers Ludopolis, le monde des gamers

Chez Hobbytoys, j’ai déniché une Pop de Jovie, un personnage de mon film de Noël préféré << Elf >> avec Will Ferrell et Zooey Deschanel, pour seulement 10€. Mon grand a craqué pour Light de Death Note, et le petit pour Black Widow de Marvel ( chacune à 10€ ).

 

Ludopolis, le monde des gamers Ludopolis, le monde des gamers Ludopolis, le monde des gamers Ludopolis, le monde des gamers

Kyodaï & Aniki , spécialiste Pop Culture, situé à La Fare-Les-Oliviers, présentait des statues en résine vraiment magnifiques. DBZ, Saint Seiya, Marvel…. Des figurines en éditions limitées de diverses licences. D’ailleurs, si tu veux te séparer d’une de tes statuettes, la boutique en ligne propose un service de dépôt-vente.

Ludopolis, le monde des gamers Ludopolis, le monde des gamers Ludopolis, le monde des gamers

J’ai dû me faire violence pour résister à la tentation de m’offrir un sweat de Krokmou ( Dragons ), au stand de Miaomi . Cet exposant avait des tas de merveilles : chaussons et bonnets licorne, des tee-shirts, des cadres / mugs / porte-feuilles/ etc Harry Potter, des sacs GOT, des tirelires Neko, et un max d’autres goodies.

 

Ludopolis, le monde des gamers Ludopolis, le monde des gamers

Chez Boiteamalices, il y avait pas mal de choix, comme des bijoux ( j’ai craqué pour les colliers renard ), des vêtements, des sacs, des peluches ou encore des porte-clés…

 

Ludopolis, le monde des gamers

Ludopolis, le monde des gamers Ludopolis, le monde des gamers Ludopolis, le monde des gamers

Mon gros coup de cœur en ce qui concerne les vendeurs a été pour Crakottine, avec ses bijoux faits main. Un univers où se mêlaient fimo, résine, pierres, tons pastels, Sailor Moon, Totoro, Jack Skellington, gourmandises, kawaii. Ce stand proposait aussi des figurines, des peluches, des mugs… Bref, j’ai adoré et j’adore encore!

 

Ludopolis, le monde des gamers Ludopolis, le monde des gamers

Ludopolis, le monde des gamers Ludopolis, le monde des gamers Ludopolis, le monde des gamers

Des personnes bien agréables de chez Magic Frag Aubagne, géraient des initiations aux jeux de cartes Magic et Final Fantasy . Non seulement c’était sympa de pouvoir se plonger dans des parties, mais en plus à la fin, on pouvait garder les decks de démo. Mes Gremlins ont tellement aimé, qu’ils veulent se mettre à fond dans Magic et se perfectionner. Bien évidemment on pouvait acheter tout ce qu’il faut pour pouvoir y jouer chez soi.

Des créateurs de jeux vidéo…

 

Ludopolis, le monde des gamers

Ludopolis, le monde des gamers Ludopolis, le monde des gamers Ludopolis, le monde des gamers Ludopolis, le monde des gamers

Le Chéri et moi, nous avons passé un grand moment a tester le jeu Noara d’Atypique Studio. C’est un groupe d’amis qui a fondé ce studio indépendant en 2017, basé à La Ciotat. Depuis ils ont donc développé leur premier jeu vidéo pour ordi, dont les illustrations sont splendides, et qui est un mélange entre les échecs et les MOBA ( arènes de batailles en ligne multijoueur ). Le but étant de détruire le chef du clan adverse, en mode tour par tour, dans une version 1V1 ou 2V2 coopératif. Le tout dans un monde fantastique, peuplé de créatures hautes en couleurs et originales.

 

Ludopolis, le monde des gamers

Ludopolis, le monde des gamers

Des cosplayers, comme Maria Hatori, Galou Cosplay, Rey-Ray Cosplay, Cameleon Girl Cosplay et bien d’autres…

 

Ludopolis, le monde des gamers Ludopolis, le monde des gamers

Des associations, comme Retro Geek’s Style qui a pour but de promouvoir le retrogaming ainsi que la culture geek… Mais aussi l’association Ciotanoshii qui propose des activités culturelles autour du Japon, tout en aidant les japonais venant d’arriver dans la région à s’intégrer ( l’asso étant basée à La Ciotat ).

 

Ludopolis, le monde des gamers Ludopolis, le monde des gamers

Des acteurs de la web série Lundaï. Celle-ci imaginée et réalisée par Thomas Sapet Parigi, se déroule dans un univers steampunk. 

 

Ludopolis, le monde des gamers

Des consoles retrogaming…

 

Ludopolis, le monde des gamers

Des stands pour tester la réalité virtuelle.

 

Ludopolis, le monde des gamers

Une grande scène, qui non seulement permettait à des guests de venir présenter leur passion, mais aussi au public de pousser la chansonnette au travers d’un karaoké ( Capitaineeeeee Flam tu n’es passss! De notre galaxieeeee!!! ) et des quiz ( avec des ptits lots à gagner ). 

Hop…. Ca c’est cadeau…. Histoire que tu l’aies dans la tête toute la journée ^^

 

Ludopolis, le monde des gamers

Le must étant le grand écran installé sur cette fameuse scène, sur lequel le jeu Just Dance 2019 invitait les geeks à venir se déhancher. Mes Gremlins ont passé un max de temps dans ce coin, pour danser comme des malades sur tous styles de musique. Et franchement, à en croire le monde qui se précipitait pour se trémousser, ce Just Dance géant a eu du succès.

 

Ludopolis, le monde des gamers Ludopolis, le monde des gamers

Dans la partie Gamer Experience, différents jeux vidéo étaient mis à disposition des visiteurs. Tout un coin était dédié à Fifa 2019, un autre à Just Dance 2019 ( quand je te dis que ce jeu fait un carton ! ) et un à Racing Forza.

Un pôle free play laissait le choix aux geeks, du jeu qu’ils voulaient découvrir. J’ai trouvé bien sympa l’idée de mettre à disposition des consoles Vsmile pour les plus jeunes.

 

Tout au long de l’événements, différentes animations avaient lieu : plusieurs tournois de jeux vidéo avec à la clé une Xbox One S, des défilés et concours de cosplay et des conférences autour des métiers et filières du jeu vidéo ( l’école EPITECH était d’ailleurs présente ).

Bien entendu, il était possible de se restaurer sur place, soit en achetant au food truck son repas ( La charrette marseillaise ) , soit en l’apportant directement ( des tables étant installées en intérieur et en extérieur ).

 

Ludopolis, le monde des gamers

Pour les infos pratiques, l’entrée était à 6€ ( gratuite pour les moins de 7 ans ) et il y avait un parking de délestage gratuit avec navettes gratuites elles aussi, ainsi qu’un vestiaire à 2€.

Le petit plus encore une fois bien pensé, c’était l’espace aménagé dans la partie City Hall, où des coloriages étaient laissés à disposition des enfants pour les occuper. Coloriages dans l’univers des jeux vidéo ^^

Ludopolis, le monde des gamers

Au final, nous avons tous passé une belle journée à Ludopolis. Même si cette convention est plus petite que le Hero Festival, elle mérite le détour. Car justement, le fait qu’il y ait moins d’exposants et d’animations en même temps, permet de profiter plus facilement. Pas de longues queues à faire pour essayer un jeu ou approcher un cosplayer. Possibilité de discuter plus calmement avec les guests et autres personnes présentes. Moins de craintes pour laisser les enfants se balader librement entre les salles.

 

Ludopolis, le monde des gamers

J’ai déjà hâte de voir ce que donnera la seconde édition !

 

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

 

Tu le sais, je t’avais prévenu, ce week end je devais me rendre au Hero Festival de Marseille, qui se déroulait au Parc Chanot

Pour cette 5ème saison, j’étais invitée dans le cadre de la Mission Média, de façon à ce que je puisse découvrir cette manifestation pour ensuite t’en parler. C’est donc ce que je vais faire. Là. Tout de suite. Maintenant.

Alors suis moi au cœur de cette aventure et prépare toi à rencontrer des personnages étranges, monstrueux et féeriques.

Attends ! Ne te précipite pas fougueux Padawan ! Nous devons d’abord synchroniser nos montres ! Enfin nos bracelets VIP. Sans eux, pas moyen d’entrer dans ce lieu aux 1000 merveilles.

 

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

 

Maintenant que c’est fait, on peut foncer s’éclater au travers de 4 univers hauts en couleurs

Commençons par aller saluer Cécile, la charmante attachée presse du Hero Festival, qui a eu la gentillesse de me permettre de me rendre à cet événement. Remercions la ensemble, car c’est grâce à elle, que toi aussi tu peux te balader dans ces allées. Alors qu’est ce que l’on dit ? Merci Cécile !

Reprenons notre petit bout de chemin.

Comme je te le disais, il va nous falloir traverser le monde kawaï de Konoha, pénétrer à nos risques et périls dans la mythique forêt de Brocéliande, rencontrer les autochtones de Krypton, pour finir par parcourir le cosmos virtuel de Ludopolis.

Lors de cette expédition, la tribu et moi avons dû affronter bien des épreuves.

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

 

Nous avons croisé le chemin de quelques sorciers. Certains forts sympathiques. D’autres, comme Lucius Malefoy, légèrement glacials. Mais heureusement, Hagrid n’était pas loin, et a su nous sortir de cette galère. Il nous a d’ailleurs proposé d’enfiler le Choixpeau, pour savoir a quelle maison nous appartenions. Avant de nous inviter à admirer pas moins de 300 pièces ( même plus ) plus abracadabrantes les unes que les autres, qui d’après la légende, auraient servi dans des films.  Bizarrement, nous n’avons pas vu Ron Weasley, alors que la Ford Anglia de son père était garée dans un coin. Peut être était-il au Dragon Qui Fume, un bar où les cocktails et bières dégagent de la fumée.  Norbert Dragonneau, alias Salem Cosplay avait l’air d’être à la recherche de son Niffler….

Jill Grayson, une modèle mordue de cosplay, animait un quizz Harry Potter. Bon, je dois avouer que malheureusement, nous n’avons assisté qu’à une partie de celui-ci, car les nains étaient déçus que seules les personnes totalement face à la scène ne soient interrogées.

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

 

A un moment, nous nous sommes pris pour Gulliver, car nous sommes arrivés dans un espace où un peuple de minis créatures s’était installé. Le chef de cette communauté, Nathan Seiya Man, nous a expliqué qu’il s’agissait de << L’Expo des Légendes >>. Fort heureusement, nous n’avons pas fini ligoté à même le sol. Batman, Hulk, Deadpool, Bulma et les autres membres de ce peuple, ont été accueillants, prenant la pause pour nous, telles des figurines inanimées.

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Au milieu de Brocéliande, trônait une grande scène. J’ai tout d’abord pensé qu’il s’agissait d’une grande table pour des offrandes, mais j’ai vite compris que si effectivement cette construction était un lieu de culte, aucun sacrifice n’y serait fait. Ouf! A la place, de nombreux admirateurs étaient venus prêter allégeance à un homme en jean et pull jaune moutarde, répondant au nom de Frankie Muniz, alias Malcolm, Cody Banks ou encore Buddy Holly

Ce dernier, très souriant, répondait à toutes sortes de questions, avec bienveillance. On m’a même laissé entendre qu’il apposait sa signature sur des parchemins qu’il remettait ensuite à quelques privilégiés, savourant même différentes victuailles avec certains. Surement des chevaliers, ou des personnes de hauts rangs.

A quelques pas de là, en extérieur, un fier village médiéval se dressait, ainsi qu’une ferme. Les sujets j’imagine, de l’homme au pull.

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Dans l’espace virtuel, des tas de Geeks se pressaient pour réussir à attraper en premier, la manette qui allait diriger leur vie. Ou plutôt leur No Life. 

Pendant que quelques uns se dandinaient  en se prenant pour John Travolta dans Saturday Night Fever au rythme des musiques du jeu Just Dance, d’autres couraient sur un terrain et shootaient dans un ballon de foot au travers d’un tournoi Fifa 19. J’en ai même aperçu, qui essayaient de sauver leur peau dans une Battle Royale, pour finir par effectuer une Fortnite Dance. Tout cela encadré par des grands noms de l’environnement fictif, incluant Sony, Nintendo, Microsoft… Les plus vieux étaient comme attirés par de grosses boîtes, surnommées bornes d’arcades.

Mes Gremlins, eux, ont décidé de suivre Mario, la Princesse Peach et toute la clique, en se plongeant dans une << Party 8 >>, en mode Switch. Pas de bol pour mes garçons, qui se sont retrouvés avec une manette défaillante. Je pense qu’un mage ayant peur de perdre contre eux, avait dû leur lancer un mauvais sort.

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mais Fred Of The Dead, alias Sparadrap dans la web série Noob, a tout fait pour rendre cet instant amusant et inoubliable. Avec sa bonne humeur, ses jeux de mots et ses réparties du tonner, il a su nous faire rire. Et c’est lors d’un quizz enflammé, qu’il nous a montré de fantastiques cascades, réussissant à ne pas tomber du siège sur lequel il se balançait, et qu’il a eu la délicate attention de nous offrir de précieux cadeaux que nous chérirons jusqu’à notre dernier souffle. Que ce soit les cartes Dragon Ball Z, les porte-clefs en perles hama, ou même les housses de téléphones, tous ont juré de les transmettre de génération en génération.

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

De temps en temps, nous croisions des troubadours, des musiciens, des chanteurs, mais le plus surprenant, était de constater que des personnages de contes comme Blanche Neige ou la Princesse Aurore, cohabitaient avec les différentes légions de Star Wars, ou encore un tas de Supers Héros. 

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Me croiras-tu si je te dis que Captain America en personne ( ou presque : Han Jones ) avait donné rendez-vous à Iron Man, Doctor Strange, Scarlet Witch, Star Lord ( David Krüger, sa voix française, était présent lui aussi ), Loki ( yesss!!!! team Loki en force!!! ), Gamora, ainsi que Eleven avec son paquet de gaufres, le Joker, Harley Quinn, Elastigirl, et bien d’autres de ses potes, pour un petit défilé Cosplay. Un peu plus et ils sortaient une grande couverture pour se faire un pic-nic en plein au milieu de la foule, moi j’te le dis !

Si les arts martiaux sont ton truc, tu n’aurais pas été déçu, car plusieurs démonstrations ont eu lieu, tout comme des combats de sabre laser. De quoi apprendre à pourfendre les géants et dragons ( mais non j’déconne, aucune créature surnaturelle n’a été blessée durant ces deux jours ).

Pour la génération années 80, comme moi ( qui a osé me traiter de vieille ?!), il était possible de monter à bord de la DeLorean pour un petit Retour Vers le Futur, ou d’être aux commandes de Kitt la Pontiac noire de K2000.

D’autres curieux rassemblements tels que de la customisation de playmobil, des parties de jeux de société, des animations réalisées par des écoles de manga / informatique / synthèse 3D / jeux vidéos / web / design digital, des conférences, etc, se sont déroulés en continu.

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Bien évidemment, des camlots avaient installés d’ici et delà leurs stands, vendant des articles de toutes sortes, allant des potions, aux médaillons porte-bonheur, en passant par des miroirs magiques.

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Les Geeks Fashionistas pouvaient repartir avec de quoi se relooker de la tête aux pieds : casquettes, sweats, tee-shirts ( dont des versions à LED ) à l’effigie des meilleurs héros ou des pires vilains, ou encore avec des slogans amusants. J’ai d’ailleurs particulièrement apprécié les vêtements de chez Askew Gaming . Il y avait un tee shirt avec Groot déguisé en licorne, ainsi qu’une casquette de Rocket, qui me faisaient de l’œil. Mais j’ai su resister à la tentation.

Pour les accros de déco, des marchands de tapis posters étaient présents. Mais j’avoue que ma préférence allait aux créations des illustrateurs. 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

J’ai eu un gros coup de cœur pour les réalisations d’Audrey Gianelli. La jeune femme a un incroyable talent. Sur son stand, elle proposait des marque-pages, des aimants, des miroirs, mais aussi des coussins, des pochettes et des affiches, représentant des personnages de films et de séries ( entre autres ) , et même un calendrier pour l’année à venir. Mais pour le moment, je vais devoir me contenir et ne pas t’en dire d’avantage. Tu en apprendras plus en temps et en heure…

Comme je suis à fond dessin et peinture, je dois dire que d’autres illustrateurs m’ont subjugué. 

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Fanny Liabeuf, a de nombreuses cordes à son arc, telle une véritable petite elfe. Elle dessine de tout, pouvant réaliser d’adorables animaux plus trognons les uns que les autres, comme des portraits ou même des créatures fantastiques.

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

 

 

Mon p’tit barbier meurtrier en herbe, tu connais ma passion pour Tim Burton. Alors tu ne seras pas étonné d’apprendre que je me suis fait plaisir en m’offrant un des magnifiques badges de Laurence Péguy. J’avais déjà découvert cette artiste à l’univers burtonien lors d’un autre événement et je lui avais acheté des marque-pages pour mon fils comme pour moi. Je pense que je vais me lancer dans une collection de ses illustrations qui sont parfaites pour ceux qui sont fans de T.B.

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Toujours dans le monde des illustrateurs ( oui, je te l’ai dit, j’ai beaucoup d’admiration pour eux ), j’ai recroisé Yuki Art, qui a un style très kawaï et manga. Elle compte d’ailleurs lancer son propre manga et a mis en place une cagnotte Ulule pour l’aider à tenir ce projet.

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Les peintures de Poils De Martre sont, je trouve, spectaculaires. Et originales, puisqu’elles sont faites sur différents supports, allant des toiles, aux vinyls mais aussi aux bombes de peinture.

Je me suis aussi beaucoup attardée ( au grand dam de mes enfants ^^ ), dans le royaume des conteurs d’histoires. Ces écrivains qui savent manier les mots comme personne, me font et me feront toujours rêver. Encore une fois, j’ai pu découvrir de jeunes talents qui méritent largement que l’on s’intéresse à eux. Surtout qu’ils n’évoluent pas tous dans les mêmes univers et ont chacun leur style.

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Avec son livre Thennan Le collier d’Orichalque, D. Manakete s’adresse au départ à un public jeune. Mais laisse moi te dire qu’ayant commencé à suivre les aventures de Natasha, cette ado en conflit avec sa mère, qui va être confrontée à bien des péripéties au travers de différents mondes extraordinaires, dans lesquels elle croisera la route de créatures fantastiques et parfois sombres, ce roman captive aussi très facilement les grands gosses comme moi. Pour dénicher ce livre et le glisser au pied de ton sapin, c’est par ICI !

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Le seconde roman qui a su me captiver lorsque j’ai lu son résumé, est un mélange entre Harry Potter, le Seigneur des Anneaux ou encore Game Of Thrones. Que demander de plus lorsque l’on est une ptite Geekette comme moi? Mais c’est aussi l’auteur en lui-même qui m’a intrigué. Un gendarme qui se met à écrire des livres fantastiques, plutôt que des polars, ça sort de l’ordinaire. Le tome 1 de la saga Continents écrit par Alexandre Benavente, se trouve ICI

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

C.M.Dutkiewicz a eu la super idée de rédiger des << dictionnaires >> ou << guides >> permettant d’en apprendre plus sur les origines mythologiques de plusieurs séries TV à succès. Au programme des réjouissances : Buffy, Angel, Charmed, Harry Potter, Supernatural ou encore Stargate, American Gods. De quoi se divertir tout en approfondissant ses connaissances. Un pack de 5 dicos différents se trouve ICI. En plus je vais te confier un petit secret. Mais chut! Ca reste entre nous! La jeune femme m’a révélé qu’un nouveau guide allait paraître incessamment sous peu!

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

C’est en remettant la main sur un texte écrit lorsqu’elle était lycéenne, que Cindy Defosse a eu l’envie de se plonger à nouveau dans l’écriture. Ce qui lui a bien réussi puisqu’elle en est déjà à 3 tomes pour sa collection Les Eférides, qui mettent en scène Leïna, une jeune héroïne qui va devoir quitter son village pour suivre sa destinée et remplir une mission : rassembler les 5 trycals, des bijoux aux pouvoirs particuliers. Le premier tome de cette saga fantasy est ICI .

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Prophétie, complots, quête sur ses origines… Voilà ce qui attend Lana, le personnage sorti tout droit de l’imagination de Saveria Lagaly. C’est sans le vouloir, que l’héroïne du livre Le Grand Jeté , va se retrouver au cœur d’une guerre que seule elle semble pouvoir stopper. Un bouquin qui a grandi avec son auteur et que tu peux retrouver ICI .

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

J’ai aussi croisé la route d’un écrivain Marseillais, qui désormais habite à La Ciotat, Yoann Flores. Avec lui, nous faisons un bon dans le futur, pour arriver en 2032, juste après la fin d’une dernière guerre mondiale qui a marqué la Terre. J’ai pu lire quelques pages du premier tome de CGDF 2032-2012, et j’ai eu de suite des pensées pour le livre Ready Player One, mais aussi pour Le 5ème Element. Une technologie avancée, des armes de nouvelle génération, le tout dans un thriller de science fiction. Le premier tome est ICI .

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Rien qu’en voyant l’illustration de la couverture de Wake The Dead de Frédéric Czilinder, j’ai eu envie d’en savoir plus sur ce bouquin. Des zombies à la pelle, dans une petite ville d’Amérique pleine de secrets, des personnages typiques des standards de films d’horreur, bref, l’auteur a pris le parti de nous emmener dans un univers un peu cliché des histoires de morts vivants, et moi, j’adore cette idée ! Le premier tome est ICI .

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Pour terminer sur le coin des manuscrits, laisse moi te présenter Massalia Steam System de Flora Del Sol et Syhaey. Une histoire qui s’inspire de Marseille, tout en nous invitant dans l’univers Steampunk, au travers d’une enquête, ça m’interpelle beaucoup. Pas toi ? Pour découvrir le tome 1, c’est ICI .

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

D’ailleurs, en parlant de SteamPunk, je vais te faire une confidence…. Je n’y connais pas grand chose dans ce domaine, mais depuis quelques temps j’ai envie d’en apprendre plus à ce sujet. Je voudrais pouvoir au fur et à mesure de mes recherches sur ce monde et ses passionnés, partager avec toi ce que je vais découvrir. Que ce soit au travers de livres, de films, de cosplay, de créations ou illustrations. Un projet que j’espère pouvoir rapidement mettre sur pied.

Ce qui est déjà sur la bonne voie, grâce aux charmantes personnes qui m’ont donné quelques tuyaux pendant que je déambulais dans le Village Steampunk.

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Au stand de Retro Univers, j’ai pu discuter longuement avec un couple de créateurs. Ils étaient extrêmement sympathiques et ont pris beaucoup de leur temps, pour m’expliquer les bases de cet univers. Un immense merci à eux ! Car ils ont su me motiver encore plus à me plonger dans les récits de Jules Verne et d’Howard Philips Lovecraft. Au delà de leur gentillesse, c’est aussi leur travail que j’ai beaucoup apprécié. Je peux même dire que j’ai eu un coup de foudre pour leurs carnets me rappelant Grimoire dans Hocus Pocus. Ils sont passionnés et ça se ressent au travers de leurs réalisations, qu’ils peuvent personnaliser. Des bijoux, des cannes, des chapeaux, ou encore des armes et des costumes…. Un mélange steampunk et rockabilly qui donne de magnifiques résultats! 

Dans ce village j’ai fait la connaissance de l’association La Nef Des Premiers Ohms , dont le siège social se trouve dans le premier arrondissement de Marseille. Celle-ci a pour but de faire la promotion de la culture Steampunk. Une nouvelle fois, les personnes qui s’occupaient de ce stand étaient très agréables et se sont données la peine de partager avec moi leur savoir ( du moins une partie , car comme j’ai pu le constater, le Steampunk regorge d’anecdotes et de faits ). Je vais devoir potasser tout ça pour rattraper mon retard en la matière !

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Poursuivant mon incroyable aventure au Hero Festival, j’ai été obligée de m’arrêter chez Produits D Rivets . Leurs cadres, fioles, bocaux, tout me faisait penser aux épisodes de l’émission Cabinet de Curiosités qu’avec la tribu nous aimions regarder. Un voyage dans le temps, mêlant objets anciens, médicaux, industriels et étranges.

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

A savoir aussi que dans ce village hors du temps, il était possible d’admirer des tableaux en 3D détournant les personnages de comics, films et autres, pour les remanier à la façon Steampunk Art , dont Ciryl Auklair est le créateur.

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Quittons ce décor et rendons nous maintenant chez Geeks Du Sud, une association autour de la culture geek de la région Nimoise. J’ai craqué devant les réalisations en impression 3D de ce stand! Particulièrement pour les Groot versions pots de fleurs. Ils étaient trop mignons. Les pierres du 5ème éléments, elles aussi m’ont fait de l’œil. Mais il n’y a pas qu’à moi que tout ce travail a plu. Mon mini Gremlins s’est offert une statuette de Rocket, qu’il a vite installé dans sa chambre, de peur que je ne lui pique ^^

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Avec Sethopia ,des scènes du Monde de Narnia et de Maléfique me sont revenues en tête. Moi qui adore le faune Tumnus, ainsi que cette fée incomprise, je ne pouvais qu’être conquise par ces cornes magiques. Des créations artisanales uniques, peintes à la main, mais aussi des bijoux et des accessoires, où le souci du détail est bien présent. Il ne manquait que le chant des oiseaux et le bruit d’une cascade pour voir apparaître des naïades et déesses de la nature.

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Bien évidemment, il était aussi possible de revenir chez soi avec des Funko Pop, des Warhammer, ainsi que des jeux de société, des fontaines aux allures de trolls…. Mais aussi des confiseries, des bentos…. Des costumes et accessoires, des répliques d’armes…. Des goodies, des porte-clés, des mugs, des stylos, des mangas, des dvd…. Bref, tout ce que ton banquier n’aurait pas voulu que tu achètes.

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille

Dans les infos utiles, il était possible de se restaurer sur place ( plats asiatiques, italiens, salades, burgers, tacos, glaces, marrons, churros, bonbons…. ). En cas de grosses dépenses, il y avait un distributeur ( attention, il est vite vide ). Et si tu venais avec 6 couches de fringues sur toi, un vestiaire payant était à ta disposition.

Que te dire de plus, si ce n’est que nous avons passé un super week end riche en découvertes. Que nous en avons pris plein les yeux. Et que nous espérons pouvoir assister à la prochaine édition du Hero Festival de Marseille.

Viendras-tu?