Nouvelle saison au Hero Festival pour la tribu

Ce week-end au Parc Chanot, d’étranges créatures rôdaient dans les allées. Certaines effrayantes, d’autres féeriques… Quelques unes étaient même si peu vêtues qu’avec la grisaille et le froid bien installés, j’en suis rapidement venue à les plaindre.

Malgré le côté maléfique de certains de ces êtres, ils parvenaient très bien à cohabiter avec les autres personnages qui se trouvaient là, allant même jusqu’à défiler auprès d’eux. Ou encore à prendre la pose avec de jeunes mortels recherchant leur attention.

C’est donc au milieu de ce joyeux peuple que ma tribu et moi, avons passé de nombreuses heures à nous amuser.

Comme l’année dernière, nous avons traversé les différents univers de ce festival geek : le Hero Festival.

Nous n’avons rien manqué, bien armés de notre programme.

Exposition de statuettes à l’effigie des plus grands Super-héros, des personnages Disney, mais aussi des vilains en tout genre, et village Star Wars.

Zone US, où l’on pouvait admirer des véhicules américains, ainsi que la reconstitution d’une scène de crime.

Espace jeux vidéo, avec les consoles à la mode pour des parties endiablées de Fifa / Call of duty / Super smash bros , mais aussi des versions vintages et des bornes d’arcade. Le grand plus de cette année : les différents modèles de jeux en réalité virtuelle, qui allaient du simple casque au fauteuil animé. Il y en avait des gamers dans ce coin là !

Secteur basé sur les jeux de société, mais aussi les jeux de type Magic.

Plongeon dans le monde d’Harry Potter avec une belle exposition mettant en avant chaque films.

Rencontre avec des auteurs de talent dont le travail de certains me tente tout particulièrement de découvrir pour ensuite te donner mon avis ( comme J.K-Gras, Nathalie Bagadey, ou Overkiller) . Pour les fans de bouquins, il y avait à la fois des mangas, comics, romans, bd…

Illustrateurs et créateurs mettant en vente leurs réalisations, tout en expliquant avec sourire leurs passions. Gros coup de cœur pour Nouna Factory, La fabrique des loulous, Créartif, Juapi coffee artist ( peintures au café !!!)

Bien évidemment, de nombreux stands kawaii, recouverts d’articles de cosplay, de gadgets, de porte-clés, de funko pop et de peluches trop craquantes, étaient de la partie. Pas simple de garder son portefeuille bien fermé, lorsque tu croises à chaque pas, de superbes sacs, des tee-shirts avec tes persos favoris ou encore d’anciens jouets de ton enfance.

D’ailleurs, je me demande si l’excuse ” l’odeur était trop alléchante” peut être valable devant un banquier mécontent… Car entre les gaufres fourrées à l’allure de poisson, les macarons de toutes les couleurs, les churros, les plats asiatiques ( sushi, ramen, yakitori, etc) , les muffins, les crêpes, les cacahuètes grillées, les marrons, les hot-dogs, les pizzas, les glaces, les bonbons, ainsi que les boissons fumantes, le bar à saké et la taverne médiévale, il était impossible de mourir de faim ou de soif.

Et parce qu’au Hero Festival, on pense aux petits creux et moments gourmands, une fois rentré chez soi, il y avait aussi un grand stand de confiserie asiat’ : KitKat aux parfums introuvables en France, chocolats, bonbons et biscuits en forme de Mario / Pokémon / ou autres, pop-corn avec encore des saveurs différentes des nôtres…

Les coins que j’ai énormément appréciés :

  • le village médiéval en extérieur, où j’ai craqué pour quelques jolies pierres précieuses de chez La pince créative (chut ! cadeau qui ira dans le calendrier de l’avent de ma fille) et où j’aurai bien aussi acheté une sublime tenue ou encore de beaux sacs en cuir, et un mug version crâne de chez Les 9 royaumes
  • le stand de la web série Noob, dont toute la tribu est fan ( on a eu la chance de pouvoir tester le prototype de leur futur jeu vidéo et je peux vous dire que ça déchire !)
  • le stand de customisation de playmobil Deklick ( tous les ans des nouveautés)
  • les lampes trop mimi de chez Kelys

Des animations ont eu lieu tout au long du week-end, avec des démonstrations d’arts martiaux, des défilés et performances, des ateliers ( monter un Gunpla, faire un origami, dessiner…).

Et surtout, la venue tant attendue de plusieurs guest-stars : Stanislav Yanevski alias Viktor Krum nous a expliqué qu’il avait adoré jouer la scène de son entrée dans Poudlard ( Harry Potter et la coupe de feu), Luka Peros nous a révélé qu’au départ il n’avait pas passé le casting pour son personnage de Marseille (dans La Casa de Papel) mais pour un autre, et Chantal Goya a fait chanter petits et grands.

Avec tout ça, on n’a pas eu le temps de s’ennuyer !

Un grand merci à toute l’équipe du Hero Festival pour nous avoir une nouvelle fois permis d’assister à ce bel événement ! Et bravo pour tout le travail fourni !

Nouvelle saison Hero Festival de Marseille ( + CONCOURS )

Que tu sois Geek ou Noob, fan de Pokémon ou accro à Sailor Moon, il y a un événement à ne pas manquer en novembre sur Marseille.

Il s’agit du Hero Festival, une convention qui plairait autant à Sheldon qu’à Léonard, et dont je t’ai déjà parlé l’année dernière ICI.

Au programme, 2 journées bien remplies pour cette 6ème saison, avec une ambiance à la fois familiale, conviviale et haute en couleurs, où petits et grands en prennent plein les yeux.

Il va en avoir pour tous les goûts.

En déambulant dans les différents univers, tu vas pouvoir découvrir les derniers mangas et chiner les plus anciens pour compléter ta collection. Parler comics et cinéma avec des passionnés. Te plonger dans des parties endiablées de jeux vidéo ( moi j’adore le coin retrogaming) et participer à des tournois. Tester les nouvelles technologies à la mode.

Ce qui est aussi ultra sympa, c’est tout le côté cosplay. La majeure partie des personnes venant à cet événement, se prend au jeu et arrive costumée. Tu croiseras certainement le Joker et Harley Quinn au détour d’une allée, discutant avec Maléfique, elle-même accompagnée de Luffy et de Iron Man.

D’ailleurs différents rassemblements cosplay sont prévus, comme par exemple celui sur La Casa De Papel ou encore d’ autres sur Star Wars, Harry Potter ou les Super Héros.

N’hésite pas à venir relooké en ton personnage favoris. Et si tu ne te sens pas de réaliser toi même ton déguisement, pas de problème, de nombreux stands vendent de chouettes accessoires en tout genre.

Avec ça attends toi à des tas d’animations qui déchirent : flashmob géant, concours, défilés, démos, initiations, ateliers… Impossible de t’ennuyer.

Mais tu sais quoi ?! Le top du top du Hero Festival, c’est que tu y fais de big rencontres ! Plus de 80 guest seront présents! Avec des séances de dédicaces et photos. Pour n’en citer que quelques uns, tu auras la chance d’y voir Stanislav Yanevski alias Victor Krum de HP ( non, je ne vais pas baver ^^), Luka Peros qui n’est autre que Marseille dans la super série La Casa De Papel sur Netflix, la chanteuse de notre enfance Chantal Goya, mais aussi les acteurs de la Web série à succès Noob ( toute ma tribu adore les aventures de Sparadrap, Arthéon, Oméga Zell, Gaea et leurs potes).

De sacrés moments à vivre, les 9 et 10 novembre prochains au Parc Chanot, avec 20 000m2 d’expositions, d’animations, et de stands gourmands.

Attends toi à de belles surprises et plein de nouveautés ! Moi j’ai hâte de découvrir l’espace consacré à l’Amérique, où non seulement des bolides seront exposés, mais où en plus une scène de crime US sera représentée. Les Experts n’auront qu’à bien se tenir !

Et je sens déjà que mes gremlins vont camper dans l’espace réalité virtuelle !

Alors bloque vite ces dates pour venir toi aussi t’éclater au Hero Festival ! Je te laisse avec le programme, histoire que tu ne risques pas de louper quoique ce soit.

Nom de Zeus ! J’allais oublier ! J’ai un cadeau pour toi ! 2 entrées sont à gagner ce week-end sur mon compte Instagram ! De même que Dad is a little geek te propose aussi d’en remporter 2 sur son compte.

Fonce tenter ta chance !

Stickers Panini Le Roi Lion : retour en enfance

Qu’il est loin le temps de mes jeunes années. De l’insouciance. Des batailles de polochons.


Non ! Stop !
C’est quoi ce mélodrame ? On croirait entendre la voix off d’une vieille femme, m’étant en place l’ambiance du dernier film à la mode.

Stickers Panini Le Roi Lion : retour en enfance


Franchement, je ne peux pas dire que toute cette part enfantine m’ait quitté. Elle est toujours présente en moi, fort heureusement. Sinon que la vie serait triste. Être adulte n’est pas une partie de plaisir et il est agréable de pouvoir se réfugier de temps en temps dans des délires de mômes.
C’est justement ce que m’a proposé Panini. Retrouvé un peu de mon passé.


L’entreprise Italienne, fondée en 1961 par deux frères marchands de journaux, Giuseppe et Benito Panini, est connue à travers le monde pour ses merveilleux autocollants que petits et grands prennent plaisir à collectionner.

Numéro 1 mondial dans le secteur des images, le groupe Panini commercialise aussi des BD, comics, magazines jeunesse et des romans.
Loin des premières images de footballeurs cartonnées qu’il fallait coller grâce à un tube de glue, nous connaissons tous désormais les stickers adhésifs vendus en pochettes, qu’il suffit d’appliquer dans un album.

Stickers Panini Le Roi Lion : retour en enfance


Lorsque j’étais à l’école primaire, je me souviens avoir différentes collections de jeux de l’époque. J’étais fan des pogs, des Jojo’s… Je dépensais mon argent de poche dans les photos collector des Spice Girls… Mais surtout j’essayais de terminer mon album Panini du Roi Lion.
J’arrivais en classe, avec dans mon sac, des piles de doubles de mes vignettes représentants Simba, Timon et toute la clique, bien maintenues par des élastiques.
Je notais sur un bout de papier les numéros qu’il me manquait et à chaque récréation, invariablement, je m’arranger avec mes camarades pour faire des échanges, à la recherche des autocollants qui me permettraient de compléter mon cahier.
Un genre de marché noir, où les stickers les plus rares se troquaient au plus offrant.


Car oui, c’est là le fort de Panini. Rendre accro les collectionneurs, qui rêvent de mettre la main sur la totalité des vignettes nécessaires pour remplir les albums, au point de les obliger à investir dans de nombreuses pochettes, à se réunir pour pratiquer des échanges ou encore à commander les numéros jamais dégotés.


Ce jeu au départ inventé par les deux frères dans le but de mieux vendre leurs journaux, a su rapprocher bons nombres de minots, qui sans cela, n’auraient peut-être jamais fait connaissance durant la récré. Les autocollants Panini parviennent même à garder l’âme d’enfant de bien des adultes, comme moi, qui là encore rencontrent d’autres collectionneurs pour parler de leur passion.


Car avec un large choix de thèmes, allant du sport, aux films, dessins animés, animaux, Disney, ou encore Marvel, l’enseigne arrive à capter l’intérêt du plus grand nombre.

Stickers Panini Le Roi Lion : retour en enfance


Tu imagines donc ma joie de pouvoir me plonger dans mes souvenirs en retrouvant ce nouvel exemplaire de l’album Panini du Roi Lion. Ce Disney me tient beaucoup à cœur, car pour l’un de mes anniversaires, j’avais pu aller le voir avec des copains. La période justement où j’avais déjà collectionné les stickers.


Panini m’a fait parvenir un starter, comprenant l’album et 2 pochettes ( ce kit de démarrage est vendu à 3,95€ ). Ainsi que 8 pochettes supplémentaires.

De quoi démarrer doucement ma nouvelle addiction. 


Cet album retrace les aventures de Simba, de sa naissance à la mort de son père Mufasa, jusqu’à sa prise de pouvoir, tout en suivant l’histoire réalisée par les studios Disney. Au fil des pages, on découvre des illustrations magnifiques, colorées et pétillantes, auxquelles viennent s’ajouter des petits jeux ou encore des informations sur la nature.

Un joli poster du nouveau film The Lion King sert de cerise sur le gâteau. 


En ce qui concerne les pochettes, elles contiennent 4 stickers ainsi qu’une carte cartonnée, faisant partie d’une collection de 50 cartes pouvant être rangées dans une petite boîte à monter soi-même ( présente elle aussi dans le magazine ). 

Stickers Panini Le Roi Lion : retour en enfance
Stickers Panini Le Roi Lion : retour en enfance


En dehors du stater, l’album seul est vendu 2,90€ et chaque pochette 1€. 
Les albums Panini, tout comme les autocollants peuvent s’acheter en grande surface, bureau de tabac, dans les magasins de loisirs créatifs et librairies ( style Cultura), dans les boutiques de jouets ou encore en ligne, directement sur le site de la marque ou chez Amazon / Cdiscount, etc.

Stickers Panini Le Roi Lion : retour en enfance
Stickers Panini Le Roi Lion : retour en enfance

 
Par contre, on trouve plus facilement maintenant des starter et des lots d’une dizaine de pochettes, que le tout vendu à la pièce. Le petit plaisir de sortir de l’école et de foncer chez le marchand de journaux du coin pour acheter une pochette de vignettes avec son argent de poche, n’est plus vraiment là. 


Mais ça n’enlève rien à la joie de remplir petit à petit son album et d’échanger ses doubles avec les potes à la récréation. 

Solenia, le jeu du jour et de la nuit

Et si on se f’sait un ptit jeu aujourd’hui ?

Solenia, le jeu du jour et de la nuit


Une ptite partie de Solenia pour attirer le soleil et lui faire comprendre qu’il ne doit plus nous quitter.


Solenia est une création de Sébastien Dujardin, édité par Pearl Games, pour 1 à 4 joueurs, qui coûte une trentaine d’euros suivant la boutique.
Théoriquement conseillé à partir de 10 ans, il convient très bien à un public plus jeune à mon avis. Mon Gremlins de 7 ans se débrouille comme un chef et adore ce jeu.


Dans ce jeu, nous sommes plongés au cœur de la planète Solenia, où le cycle du jour et de la nuit est totalement figé. Le nord de la petite planète se retrouvant dans une obscurité permanente tandis que le sud profite h24 d’une vive clarté. 


Cette situation rendant impossible la culture de certaines ressources pour les deux hémisphères de Solenia, c’est à nous de livrer aux habitants ce dont ils ont besoin : des pierres et de l’eau pour le territoire du jour, du blé et du bois pour celui de la nuit. 

Solenia, le jeu du jour et de la nuit


Comment jouer ? 


À son tour un joueur doit poser sur le plateau, 1 des 3 cartes qu’il a en main, sur un emplacement libre et adjacent à l’aéronef ou à une autre de ses cartes jouées lors d’un précédent tour. 


S’il ne peut absolument pas poser de carte faute d’emplacement respectant les conditions de jeu, le joueur va devoir placer 1 ressource de son stock par case située entre l’aéronef ou l’une de ses cartes déjà jouées, et l’emplacement où il désire se positionner. 


Si la carte est jouée sur une île volante : le joueur gagne la ressource qui apparaît dans le trou de la carte X le nombre indiqué sur la carte, allant de 0 à 2.


Si la carte est jouée sur une cité volante : le joueur gagne 0 / 1 / 2 étoile(s) d’or en fonction du chiffre indiqué sur la carte. Puis il doit remplir la mission d’une tuile livraison en fournissant au peuple du jour ou de la nuit ( suivant où il se trouve) les ressources demandées. Une fois son boulot terminé, le joueur récupère la tuile livraison validée et la place dans la première encoche libre de son plateau personnel, en fonction des critères Jour / Nuit, et gagne les bonus correspondants. 


Si un joueur joue une carte de valeur 0, l’aéronef avance d’une case.

Une fois que le joueur a terminé ses actions, on résout les ” pouvoirs d’expulsion” des cartes sur la première bande du plateau, puis on défausse ces cartes, pour finir par retourner la bande et la placer en dernière position ( ce qui modifie le plateau de jeu). 


Lorsque les joueurs ont joué toutes leurs cartes, le jeu prend fin.

Solenia, le jeu du jour et de la nuit

Les 4 premières paires de tuiles Jour / Nuit des plateaux perso, rapportent des étoiles, tout comme les paires de ressources restantes dans son stock. On additionne tout ça, aux étoiles cumulées durant la partie et à celles de ses tuiles livraison. Le joueur avec le plus d’étoiles d’or est vainqueur. 

Solenia, le jeu du jour et de la nuit


La mécanique étant très fluide et simple, même un joueur occasionnel y trouvera son compte. On peut enchaîner les parties sans souci puisqu’elles sont plutôt rapides, ce qui fait de Solenia un jeu familial, avec tout de même une part de stratégie pour embêter ses petits camarades et une pointe de hasard qui peut autant nous aider que nous mettre des bâtons dans les roues.


Les illustrations de Vincent Dutrait sont magnifiques, avec l’aspect doux et coloré d’un joli rêve ( un peu à la Dixit).

Solenia, le jeu du jour et de la nuit


Le point sympathique vient du matériel ( solide, de qualité et assez conséquent par rapport au prix de la boîte) et plus particulièrement du plateau de jeu qui ” avance” pour se recréer petit à petit. Ça plaît autant aux petits qu’aux grands et ça permet de garder un bon rythme puisque cela va modifier les placements des joueurs sur le terrain. L’aéronef en 3D est à coup sûr monopolisé par les enfants, qui veulent toujours s’occuper de le déplacer ^^


Mon coup de cœur à moi se porte sur les cartes percées, qui grâce à ces trous vont pouvoir être jouées de différentes façons, permettant d’appliquer un effet immédiat lorsqu’on les joue, et un second effet lorsqu’elles sont retirées du plateau de jeu ( pouvoir d’expulsion). 


2 modes de jeu sont proposés, débutant et expert, pour épicer doucement les parties. La version expert est plus stricte vis à vis de la gestion des ressources en stock et différents éléments viennent enrichir le jeu, apportant de nouveaux choix à faire. 

Solenia, le jeu du jour et de la nuit


Une belle réussite que ce jeu, qui sans être un gros jeu de plateau, est tout de même très plaisant et bien mené. 

Je joue jeux partage : mon avis

À une dizaine de minutes en voiture de chez moi se trouve la caverne aux merveilles d’Ali Baba.
Un ptit coin de paradis pour les geeks qui pensent, respirent, vivent jeux de société, mais aussi pour les noobs qui veulent passer un bon moment.


La boutique Je Joue Jeux Partage ne peut pas renier son nom, puisqu’il s’agit bien ici d’un lieu convivial, où l’on s’amuse tout en partageant son savoir et ses impressions, que l’on soit expert dans le domaine ou non. 
Petits et grands, novices comme mordus, tout le monde y trouve son compte. 


Un large choix de jeux en tout genre est proposé à l’achat, avec une palette d’univers très variée : jeu familial, stratégique, d’ambiance, féerique, futuriste… Je peux te dire, en connaissance de cause, qu’il est extrêmement difficile de faire son choix, car on a vite envie de repartir avec le magasin entier. 


Mais le must, le petit plus hyper sympathique, se cache dans la seconde partie de la boutique. 


Une salle dédiée aux tests de jeux, où plusieurs tables nous invitent à nous poser le temps d’une ou plusieurs parties. Pour cela, Olivier, le propriétaire des lieux, a créer une grosse ludothèque mettant à disposition des petits jeux rapides, comme des jeux de plateau plus conséquent, ainsi que des jeux en bois et une borne d’arcades. 


Un véritable plaisir que de découvrir ou re-découvrir certains classiques ou de chouettes nouveautés. Surtout qu’Olivier est toujours prêt à expliquer les règles, voire s’il a 5 minutes de libres, a se joindre à la partie. Le tout en sirotant une boisson fraîche ou chaude et en grignotant un peu de pop corn. 


Il est même possible d’y organiser des anniversaires et de venir aux nocturnes du vendredi soir, ou encore à un goûter offert le 1er dimanche du mois.


Toujours dans l’esprit du partage, les soirées jeux comme l’espace ludothèque sont des services gratuits. Ce qui n’est pas toujours le cas dans d’autres magasins ou associations. 


Et pour les fans de Warhammer, Je Joue Jeux Partage ne manque de rien. Figurines, peinture, pinceaux… Le patron fait même des initiations pour apprendre les bases de cette activité. 


Il ne faut surtout pas hésiter à y aller, car au-delà de la vente de jeux de société, c’est le côté humain et chaleureux qui donne beaucoup de plaisir à y rester et y retourner. 

Je joue jeux partage

23 boulevard de la Gare, 13821 La Penne Sur Huveaune

06 63 06 97 14

Lundi / Mercredi / Samedi : 10h / 19h

Mardi / Jeudi : 10h / 14h

Vendredi : 10h / 22h

1er Dimanche du mois : 10h / 18h

Bien au chaud avec mon sweat Leuwkings

Le printemps est là. Ouais… Ok…

Les oiseaux chantent, les arbres fleurissent, les pâquerettes montrent le bout de leur nez… Mais en attendant, moi, j’ai toujours froid…


Je peux te dire, mon petit pingouin, que je regrette déjà le poêle à bois installé dans le salon de la petite maison que l’on a habité une dizaine de jours pendant les vacances.


Alors hors de question pour l’instant de sortir mes mini shorts et de ranger mes pulls. Je préfère empiler les couches et les retirer une à une au fur et à mesure de la journée. 


L’un de mes sweats chouchous du moment vient de chez Leuwkings
Il s’agit d’une petite entreprise française qui commercialise des fringues sympa, basées sur des séries cultes, des films incontournables ou encore des musiques que l’on connaît tous.


Que tu sois un geek en puissance ou un véritable noob, tu trouveras certainement ton bonheur. Supernatural, The Walking Dead, Game of Thrones, Riverdale, American Horror Story…. Et j’en passe ! 

Ma p’tite sélection coups de cœur :


Bien entendu, Leuwkings ne propose pas que des sweats. Mais aussi des tee-shirts, des crop tops ( tee-shirts très courts), mais aussi des totebags


Le must, c’est qu’en plus des choix déjà disponibles sur le site, tu as la possibilité de passer des commandes personnalisées avec ton propre motif.

Bien au chaud avec mon sweat Leuwkings

 
C’est exactement ce que j’ai fait.

 
Une amie bien douée en dessin s’est chargée de créer l’illustration de mes rêves ( merci On se bouge l’ananas !). Et hop… Leuwkings a pris en compte mes critères et demandes ( couleur du sweat, couleur du motif, écriture) et m’a préparé un pull unique, correspondant 100% à mes désires


Je peux te dire que perso j’en suis fan ( vive Dustin ! ), mais que mon Grand lui aussi a craqué dessus. En mordu de Stranger Things, il me le piquerait bien.

 
Ce sweat est fait à 80% de coton et 20% de polyester.

L’impression est parfaite, et après de nombreux lavages, elle n’a absolument pas bougée ( je sais que ça fait déjà un moment que je t’avais montré l’ouverture du colis en story Instagram, mais je voulais réaliser un bon test lavage sur la durée, pour voir ce que donnerait l’impression). Test hyper concluant ! Rien à redire ! 

Bien au chaud avec mon sweat Leuwkings


Niveau taille, je suis partie sur un S et c’est encore une fois nickel. Un sweat confortable et doux. À savoir que ça va du XS au XX.

Bien au chaud avec mon sweat Leuwkings


Leuwkings c’est donc une entreprise française, avec des produits uniques, faits main, pour nanas et mecs, aussi bien pour se faire plaisir qu’en guise de cadeau original ( psssiiiitttt ! les cartes cadeaux c’est par là ! ).

Sweat offert par Leuwkings

Fans and Shirts, mon avis sur cette e-boutique

La boutique Fans and Shirts a eu la gentillesse de me faire parvenir…. Tadadam! Plusieurs tee-shirts ( ouais, pour le suspens on repassera ^^).

Ce magasin en ligne est spécialisé dans les univers geeks, proposant des fringues tirées de films cultes, de séries tv et de dessins animés.

On y retrouve des personnages comme Luffy de One Piece, Hodor de Game of Thrones ou encore Negan de The Walking Dead. Ainsi que pas mal de persos Marvel.

Tout ce que les fans de télé et manga ont tendance à kiffer. Ce qui est mon cas.

Les tee-shirts sont à 15,90€ et vont du XS au XL. Pas de coupe femme, ce qui est un peu dommage, mais différents coloris pour certains modèles.

Voici quelques uns de mes coups de cœur :

Normalement, au travers de ce partenariat, je devais recevoir 4 tee-shirts. J’en avais choisi 2 pour moi et 2 pour mes Gremlins.

Actuellement, j’ai reçu les 2 miens, que je vais de suite te montrer.

Fans and Shirts, mon avis sur cette e-boutique
Fans and Shirts, mon avis sur cette e-boutique

J’ai craqué pour un adorable Pikachu qui se prend pour Batman, et pour Sangoku de DBZ, qui fait une ptite sieste dans une poche.

Les illustrations de mes tee-shirts sont parfaites. Aucun souci même après plusieurs lavages. Les couleurs ne s’estompent pas.

J’aime beaucoup l’idée du môme version Mini Pouss, qui pique un roupillon tout contre moi. De même que mon BatChu ou PikaMan, est plutôt original et plaît autant à mon côté grande gamine, qu’à mes nains.

Par contre, là où ça perd de son charme, c’est que je n’ai absolument pas reçu la taille demandée. 
Tu le sais, ami geek, je ne suis pas épaisse. C’est pourquoi je savais qu’il me fallait du XS / S. Étant actuellement entre ces deux tailles, j’ai joué la prudence en demandant du S. 
Et finalement, j’ai été très surprise de constater que l’on m’avait fait parvenir du M.

Je me suis donc dit que c’était une erreur. Mais non. La boutique m’a expliqué que sachant que les tee-shirts taillaient petits, on m’avait directement choisi une autre taille, sans rien me dire.

Fans and Shirts, mon avis sur cette e-boutique

Pourtant sur le site, il est bien précisé que les fringues correspondent aux mesures en vigueur chez nous…. Puis si je devais avoir un doute sur la taille, je n’avais qu’à moi-même me reporter au tableau qui est Ici. Donc pourquoi modifier ainsi ma commande ?

Pour ce qui est du service client, je dois dire que j’en suis très déçue. Car au lieu de me proposer de me faire parvenir un bon de retour pour un échange, on m’a expliqué que je devais renvoyer les tee-shirts à mes frais.

L’erreur venant du vendeur, je ne trouve pas ça logique et encore moins commercial. Du coup, je me demande comment l’enseigne peut bien réagir dans de tels cas, avec ses clients, hors collaboration. 
D’ailleurs, on m’a même précisé que n’ayant pas fait de suite de “vente” via le code promo que l’on m’avait créé ( ce qui est logique, puisque je fais seulement l’article et n’ai donc pas encore partagé de code ), je n’étais pas rentable, donc encore moins en droit de faire remplacer mes articles.

Du coup, bien entendu, je flotte dans mes tee-shirts. Mon astuce pour cacher un peu ça, consiste à mettre une chemise ouverte par dessus. Mais cela signifie que je ne pourrai pas les mettre en été, puisque la chemise me tiendra beaucoup trop chaud.

Niveau livraison, comme précisé sur le site, cela peut être assez long : 2 à 3 semaines.

Fans and Shirts, mon avis sur cette e-boutique

Je termine donc cette présentation de l’enseigne Fans and shirts, sur une note en demi teinte. Les vêtements sont sympa et ont l’air résistants, mais la façon de réagir du vendeur est plutôt limite à mon goût et manque de sérieux.

Celui-ci m’a bien fait comprendre qu’il n’avait pas apprécié que lors du unboxing en story Instagram, je fasse remarquer ce problème de taille ( ainsi que la tâche qu’il y avait sur l’un des deux tee-shirts  –  tâche qui a disparu après lavage). 
Comme je ne fonctionne pas au mensonge et que je tiens à écrire des avis sincères, quelque soit la collaboration en cours, je n’allais absolument pas te cacher tout ça.

A toi désormais de te faire ton opinion sur Fans and shirts.

Moi, je vais continuer à porter ces tee-shirts en les camouflant un peu, et j’imagine que mes enfants ne sont pas prêts de voir un jour le reste de ce partenariat arriver….

Tu t’en doutes, je ne vais pas prendre la peine de te partager le fameux code de réduction. Car je ne tiens pas à être assimilée à une quelconque vente pour cette boutique, qui pense pouvoir ” acheter” de faux avis à coup de quelques vêtements gratuits

ZBox : le cadeau mensuel des geeks

Certaines passions ne sont pas données. D’ailleurs, n’importe quel geek qui passerait par là, pourrait te le confirmer.

Collectionner les Funko Pop… Chercher à avoir le jeu vidéo rétro de son enfance… Cumuler les statuettes de manga… Ou encore adorer les portes clés Marvel… Tout ça a un certain coût !

C’est pourquoi il m’arrive de passer de grosses commandes sur le net, quitte à les grouper avec le reste de la tribu. Chacun choisissant ce qui lui plaît le plus et payant son butin.

Pour cela, je passe souvent via le site Zavvi. Site en général bien connu des geeks en puissance, car il propose un large choix de produits à un tarif attirant.

Dvd, blu-ray, funko pop, tee shirts, jeux vidéo, figurines, posters, casquettes, jeux de société, mugs… Un max de goodies, allant de l’univers DC Comics, à Nintendo, en passant par Star Wars et Harry Potter.

ZBox : le cadeau mensuel des geeks

Mais ce qui nous intéresse aujourd’hui c’est la Zavvi Box.

La quoi ?

La Zavvi Box ! Pas une box tv ou ADSL. Mais une jolie surprise que tu reçois directement chez toi tous les mois.

Différents abonnements sont proposés, te permettant de partir sur :

1 seul mois à 24,99€
3 mois à 22,99€/mois
6 mois à 20,99€/mois
12 mois à 19,99€/mois

Pour ce qui est de la livraison, elle est comprise dans le prix. Ton colis sera expédié entre le 10 et le 15 de chaque mois.

Mais voyons voir ce que cette ZBox peut bien cacher…

Tu auras toujours la joie de découvrir un tee-shirt, dans chacun de tes colis. De quoi refaire ta garde-robe au fil des mois, avec des fringues originales.
Ainsi que 4 à 5 produits d’une valeur d’au moins 45€. Voire même une pièce de monnaie collector.

Comme je te le disais tu n’auras aucune idée de ce que va contenir ta box. Mais il faut savoir que tu n’auras pas tout et n’importe quoi, puisque chaque mois celle-ci aura un thème bien précis.

D’ailleurs voici les ZBox des mois passés, qui sont pour moi de véritables coups de cœur et qu’il m’aurait bien plu de recevoir…
Certaines peuvent être commandées, même après leur parution ! Il te suffit de faire ton choix, ici.

ZBox : le cadeau mensuel des geeks
ZBox : le cadeau mensuel des geeks
ZBox : le cadeau mensuel des geeks

En t’abonnant à cette box, tu deviens aussi membre VIP, ce qui te permets d’obtenir des remises supplémentaires, un accès prioritaire aux nouveaux produits et de participer à des concours exclusifs. De plus tu as accès au magazine ZBox dans lequel tu trouveras des infos sympa sur les produits présents dans la box, mais aussi des articles geeks ( comme ” la petite histoire de la SNES”, ou encore ” les plus étranges mashups de bande originale”), et même des avis films.

ZBox : le cadeau mensuel des geeks

Voyons ce que j’ai reçu dans ma box…

Tout d’abord le t-shirt. J’en suis tout simplement folle : entre les personnages de Mario et Luigi qui ont bercé mon enfance (puisque le premier jeu vidéo que j’ai eu fut Super Mario Bros sur la SNES), les couleurs fluo qui ressortent super bien sur le fond bleu marine et l’année 1985 inscrite dessus (qui me correspond bien puisque c’est l’année de ma naissance), c’est un combo gagnant.

En plus de cela j’ai aussi eu de quoi me faire un apéro : un décapsuleur en métal Batman et une petite flasque Rick et Morty ( vin chaud ou grog ? 😁).

La pièce Banjo-Kazooie est tout simplement adorable. Elle est argentée, avec sur une face les deux personnages de représentés et est protégée par une petite boîte plastique transparente. Il s’agit donc d’une édition limitée à 9995 pièces dans le monde, la mienne étant le numéro 2297.

Seul petit bémol à cette box pour moi : la BD de Doctor Who, qui malheureusement est entièrement en anglais, ce qui ne colle pas du tout avec moi qui suis complètement nulle en langues étrangères.

ZBox : le cadeau mensuel des geeks

Alors qu’est-ce que je pense de tout ça?

Je dois dire qu’il est toujours très plaisant de recevoir chez soi une telle box, puisque l’on a l’impression d’obtenir un cadeau de Noël tous les mois ^^

J’aime donc énormément le t-shirt et la pièce collector. Le décapsuleur va très certainement rejoindre ma glacière pour les pique-niques de cet été. Quant à la flasque et le comics, soit je vais les intégrer à ma collection, soit peut-être les offrir un de mes proches légèrement geek sur les bords lui aussi.

J’avoue que j’aurais adoré recevoir une Pop ou un produit bien rétro genre Jumanji ou Retour vers le futur. Mais le concept d’avoir un nouveau thème chaque mois est une bonne idée, puisqu’il peut satisfaire des geeks de différents univers et permettre de faire des découvertes.

Le fait de ne pas obligé le client à s’engager durant des mois est aussi un bon point.

Cette ZBox peut donc être un chouette cadeau affaire à quelqu’un ou même à soi-même.

Je remercie donc Zavvi pour m’avoir offert sa box que j’ai été ravie de découvrir. J’espère avoir un jour l’occasion d’en tester de nouvelles.