Boules à neige faites en 2 secondes

Au début du mois c’était l’anniversaire de Mlle Princesse.

Qui dit anniversaire, dit aussi trouver un cadeau !Bon en général, les enfants ne sont pas en manque d’idées et d’exigences.

Du coup, lorsque j’ai demandé à ma naine ce qu’elle voulait, elle n’a pas eu à réfléchir bien longtemps. La miss voulait des boules à neige.

Oui, oui, des boules à neige. Ces trucs que parfois quelqu’un te rapporte en revenant de vacances et dont tu ne sais pas quoi faire. Ces magnifiques souvenirs qui prennent la poussière et qui encombrent tes étagères ou le fond de ton placard.

Seulement, ami lecteur, si tu as des enfants, ou qu’il y en a dans ton entourage, tu seras surement d’accord avec moi pour dire que laisser une boule en verre dans les mains de jeunes nains ce n’est pas la meilleur des idées. Encore moins d’installer ça dans la chambre d’une fillette de 5 ans, qui la partage avec son frère de 2 ans.

Imagine, la boule qui glisse des mains et explose sur le sol, répandant son liquide et sa fausse neige partout. Ton gamin qui regarde ce désastre et les larmes qui ne tardent pas à lui monter aux yeux. Puis les pleurs et cris. Pour finir par toi, qui cherche dans tous les magasins pour tenter de trouver une copie de cette fichue boule. Bref, non merci !

J’ai donc voulu trouver une alternative à la demande de ma fille et j’ai découvert les

Glitzi Globes de Giochi Preziosi.

Glitzi Globes

Glitzi Globes

 

Il s’agit de mini globes à neige, ou du moins à paillettes, que les enfants peuvent réaliser eux même. Amusant, original, ne prenant pas des masses de place, en gros je suis séduite et par chance Mlle Princesse aussi. Ouf! Cadeau d’anniversaire validé!

Bon tu ne pourras pas enlever le bolduc ni ouvrir le paquet, mais tu vas qu’en même en apprendre plus sur ce jouet créatif.

A savoir qu’il existe plusieurs packs, de différentes importances, qui peuvent permettre au bambin de créer 3 globes au minimum, voir même de faire un carrousel ( en gros, une structure plastique sur laquelle on peut exposer toutes ses boules à neige, avec en son centre un méga dôme qui tourne ).

Ma fille a reçu plusieurs petits pack, car je ne voulait pas me refaire le même coup que l’année passée lorsqu’elle a eu l’atelier mini-délices. Un super grand présentoir en plastique avec trois bricoles pour ” cuisiner”, qui finalement ne sert pas à grand chose, vu que lorsque tu prépare des gâteaux, en général c’est pour les manger et non pas les laisser exposer pendant des jours. Que faire maintenant du présentoir qui prend de la place pour rien?

Dans les petits packs, comme celui de la photo qui se nomme Fantasy, il y a une base en forme d’étoile, 3 dômes en plastique, 9 petites décos, 4 pastilles de paillettes, 3 personnages, 3 bases plates, 3 supports Glitzi et 1 stick.

Contenu du pack Fantasy...

Contenu du pack Fantasy…

Allez, Mlle Princesse va te montrer comment fabriquer ta boule à neige.

DSCN6769

On commence par mettre un dôme, ouverture en haut, dans la base en forme d’étoile. Puis on ajoute 3 petites décos, ainsi que de l’eau jusqu’en haut du dôme. Je te conseille de prendre une pipette ou une seringue pour cette étape.

DSCN6771

Puis on met une pastille de paillettes. Celles-ci vont se dissoudre petit à petit.

DSCN6777

Maintenant il faut clipser un personnage sur une des bases plates.

DSCN6778

On retourne cette base et avec, on ferme le dôme. Il faut bien appuyer, de façon à ce que l’excès d’eau puisse se renverser. Voilà un joli dôme de prêt.

DSCN6787

Il ne reste plus qu’à le fixer sur un support Glitzi.

DSCN6800

Et pour finir, on peut l’accrocher sur le stick ou même sur un crayon, stylo ou feutre.

Sympa n’est-ce pas?

Comme je te la disais, il y a différents packs, avec plusieurs univers, ou la possibilité de fixer les globes sur des bijoux. Ils peuvent aller d’une dizaine d’euros sur amazon, à une bonne trentaine voir quarantaine suivant les magasins. Ils sont conseillés à partir de 5 ans.

De jolis globes à collectionner……

 

MamanFée…. des dons ….

Quand tu sais que tu vas devenir maman, tu te retrouves face à une grande question : Vais-je allaiter ou donner le biberon?

Personnellement, je ne me voyais pas faire autrement qu’en nourrissant mes bébés avec mon propre lait.

Je n’ai rien contre les mamans qui préfèrent le lait en poudre. Chacun est libre de faire comme il l’entend.

Mais pour moi cela allait de soi. Je donnais la vie, je créais de quoi faire grandir cette petite vie, donc pourquoi ne pas l’utiliser…..

Bon, cela n’a pas été très simple avec mon premier nain.

Lorsqu’il est né, l’une des sages femmes m’a demandé ce que je désirai faire. Je lui ai répondu que je voulais allaiter mon enfant, mais aussi avoir un tire lait, de façon à pouvoir garder du lait au frais pour que le papa puisse s’impliquer dans notre nouvelle vie à trois.

Ca n’a pas du plaire à la sage femme en question, car elle a décidé de me donner des cachets pour couper mes montées de lait et de coller des biberons à mon fils.

Deux jours sont passés, sans que mon nain n’accepte le moindre biberon. Deux jours où j’ai déprimé et versais de nombreuses larmes.

J’ai donc décidé de ne plus prendre les cachets et de tenter d’allaiter mon bébé.

Pas évident, car peu de lait surement à cause de ces saletés de médicaments. Sans oublier que Monsieur Parfait avait du être passé en néonat, alors que moi, on m’avait fait quitter la maternité….

Mais j’ai tenu bon, pendant quelques mois.

Pas assez à mon goût, mais n’étant pas très aidée par mon entourage qui passait son temps à me dire d’arrêter de me fatiguer, j’ai fini par faire ce que l’on me conseillait.

 Et Monsieur Parfait s’est retrouvé avec de lait en boîte en complément de ses repas.

Pour Mlle Princesse, cette fois-ci, j’ai de suite bien fait comprendre aux sages femmes que ce serait allaitement au sein et tire lait. Pas de problème.

L’allaitement a duré un peu plus de 6 mois, se terminant par un désir de ma fille de ne prendre du lait que par des yaourts.

Par contre, pour mon petit dernier, étant bien soutenue par une amie ( merci Lulu ), qui a su me donner de bons conseils et me faire comprendre qu’il ne fallait plus que j’écoute les gens qui ne comprenaient pas mon envie d’allaiter longtemps, j’ai réussi à poursuivre l’allaitement jusqu’aux 11 mois de Petit Roi.

11 mois à la fois magiques et épuisants car mon nain était un sacré gourmand.

Ayant ce coup-ci beaucoup de lait, voir même trop pour mon Petit Roi, je me suis dit qu’il serait peut être bien que j’en fasse don.

Oui, oui, tu lis bien, ami lecteur. En faire don.

Car tu ne le sais peut être pas, mais il est possible pour les mères avec de bonnes montées de lait ( je veux dire par là qui fabriquent plus de lait que nécessaire à leur petit bout ) , d’en offrir pour d’autres bébés (  présentant des troubles digestifs, des déficiences immunitaires ou autre,  étant prématurés, etc ) .

Cela n’est pas très compliqué et peut sauver un enfant.

Il suffit de contacter le lactarium le plus proche de chez soi, qui se fera un plaisir de tout expliquer.

Ensuite un dossier médical est constitué, histoire d’être certain que le lait ne posera pas de problème aux enfants qui le recevront. Il comprendra un questionnaire médical à remplir par le médecin qui a suivi la maman pendant sa grossesse ( la maman fume-t-elle? a-t-elle fait un tatouage dernièrement? prend-t-elle des médicaments? etc… ) , mais aussi une prise de sang à faire lors du premier don de lait, puis tous les 3 mois ( SIDA, hépatites, HTLV ).

Tu te demandes peut être comment stocker le lait à donner et où l’apporter.

Là encore, c’est très simple.

Tout d’abord le lactarium peut fournir un tire lait ( manuel ou électrique ). Il donne des flacons en plastiques stérilisés dans lesquels il faut mettre le lait et ensuite coller une étiquette ( avec le nom de la donneuse ). Ils seront après à mettre au congélateur.

Ensuite il est possible soit de déposer le lait dans une maternité pratiquant le don de lait, soit de demander à ce que l’on vienne le chercher à domicile ( ce qui a été mon cas ).

Tous les mois, un homme très sympathique venait récupérer les biberons de lait que j’avais congelé pour le lactarium. En même temps, il contrôlait la température de mon frigo et de mon congélateur, pour être certain que le lait était maintenu dans de bonnes conditions. Il le mettait dans une glacière et repartait avec.

Je ne donnais pas tout le lait que je congelais. De façon a en avoir toujours pour mon Petit Roi si je devais m’absenter ou s’il avait faim dans la nuit et que le papa prenait le relais.

Bref, durant quelques mois, j’ai pu à la fois allaiter mon nain, mais aussi à distance aider d’autres nourrissons qui en avaient besoin.

Lorsque j’ai décidé d’arrêter de faire ses dons ( je déménageais et n’ai pas ensuite pu reprendre vu que mon fils ne prenait plus le sein ), j’ai eu le plaisir de recevoir une petite carte du lactarium, dans laquelle était indiqué la quantité de lait que j’avais pu fournir.

Un vrai bonheur pour moi !

Don de lait

Don de lait

 

 

Tout bleu ou tout rose ?

En ce moment, nous sommes en plein dans un débat sur les livres qu’il faudrait ou non montrer à nos enfants.

Le livre << Tous à poil >> fait d’ailleurs beaucoup parler de lui….

Pourquoi? Je ne comprends pas quel est le problème?

Après tout, il ne me semble pas que nous naissions avec des vêtements…. Alors est-ce mal de le faire remarquer à nos gamins?

Nous sommes tous faits sur le même format. Des jambes, des bras, une tête, un corps…. Que ce soit un enfant, un parent, une maîtresse ou même le boulanger…..

Quoi de mieux qu’un livre pour montrer sans choquer, la différence entre une fille et un garçon?

Pour moi les livres sont de très bons supports pour répondre aux questions que mes nains peuvent se poser. J’en ai d’ailleurs plusieurs, qui m’ont bien aidé lorsque Mister Parfait et Mlle Princesse ont voulu savoir << comment on fait les bébés? >>, ou lorsque j’étais enceinte de la miss et que son frère avait peur de ne plus être aimé….

Dernièrement, mes nains ont aussi eu un livre sur l’homoparentalité. Ils n’ont ni été choqués, ni traumatisés….

Je pense au contraire, que de leur expliquer assez tôt ( Mlle Princesse n’a que 4 ans ) est une bonne chose. Pourquoi attendre des années avant de leur apprendre la tolérance et l’ouverture d’esprit?

J’entends beaucoup de gens ces derniers temps, dire qu’il faut attendre que l’enfant ait tel ou tel âge avant de lui parler d’égalité fille/garçon. Qu’il faut rester dans l’idée que le rose et les poupées sont pour les petites filles et le bleu et les voitures pour les petits mecs. Seulement ensuite, j’entends ces mêmes personnes râler parce que les femmes ne touchent pas le même salaire que les hommes…. Ou parce que les femmes sont encore vues comme étant les seules à devoir faire le ménage et le repassage….

Quelle est cette logique? Comment vouloir que la situation change, s’il ne faut pas apprendre de nouvelles valeurs aux enfants?

Peut-être que toi, ami lecteur, tu vois les choses différemment…. Que tu n’es pas du même avis que moi. C’est ton droit. Chacun est libre de penser ce qu’il veut.

Mais je t’invite tout de même à découvrir deux livres, qui un jour, qui sait, t’aideront peut-être à répondre aux questions de tes enfants

Mes deux papas de Juliette Parachini-Deny / Marjorie Béal et Le parcours de Paulo de Nicholas Allan

Mes deux papas de Juliette Parachini-Deny / Marjorie Béal et Le parcours de Paulo de Nicholas Allan