Thennan et son grain de folie – Avis

Thennan et son grain de folie - Avis

Si tu lis cet article, c’est que tu as déjà eu le plaisir de découvrir l’univers de Drake Manekete. Si ce n’est pas le cas, fonce voir mon précédent post sur cet auteur bourré de talent et reviens ici un peu plus tard. Ce serait dommage d’être spoilé…


Quoi ? Tu restes ? Bien ! Je vois que comme moi, tu es conquis par ces romans et veux en savoir plus.


Alors allons-y.
Comme tu l’auras compris, on se retrouve ici pour que je puisse te donner mon avis sur le second tome du livre Thennan, une saga d’héroïc fantasy qui a tout pour plaire. Dragons, magiciens, créatures surnaturelles, artefacts, le tout mélangé  au cœur d’une intrigue fantastique et captivante.
Thennan les graines de la folie est comme son prédécesseur, une belle réussite qui me pousse à toujours vouloir en apprendre plus sur Myste et ses secrets.


On se prend une nouvelle fois au jeu, se tenant aux côtés de Natasha, cette jeune terrienne qui sans savoir pourquoi, a atterri un jour sur un monde bien différent du sien, où magie, pentacles, loups-garous et potions se côtoient.
Son lien si particulier avec son thennan Karsaib s’est renforcé, tout comme son attachement envers ses nouveaux amis rencontrés au cours de ses aventures passées. Elle en oublierait presque son ancienne vie sur Gaia.
Mais les étranges cauchemars de Karsaib et le comportement à la limite de la folie de certains protagonistes, vont perturber ses projets et son quotidien. Pas simple de lutter lorsqu’on ne voit pas son adversaire… 

Thennan et son grain de folie - Avis

Je crois pouvoir dire que je suis encore plus mordue de cette saga depuis que j’ai terminé ce second opus. D’ailleurs ma préférence va à celui-ci, car les personnages m’ont bien plus touché que dans le premier. Leurs liens sont désormais solides et forts, même si tout n’est pas toujours au beau fixe dans leurs relations. Et la connexion entre Natasha et Karsaib offre des possibilités infinies à exploiter par l’auteur. 
On plonge dans la tête de chacun des héros, découvrant ainsi un peu plus de leur caractère et de leur façon respective de penser. 
On retient son souffle lorsque le danger est bien trop présent et risque de coûter cher à l’un de nos personnages favoris. 
On aurait même envie, à l’instar de L’histoire sans fin, de crier aux héros de se méfier de tel ou tel compagnon, espérant qu’ils nous entendent à temps.
Bref, on dévore les pages les unes après les autres, sans se rendre compte qu’on est déjà sur le point de finir notre lecture du tome 2.


L’écriture est toujours fluide et légère. Pas de prise de tête. Aucun risque de s’ennuyer, car le parti pris de nous faire voyager aux travers des chapitres avec différents persos et non pas de suivre seulement les aventures d’un seul des héros, permet de ne pas s’essouffler. Un coup nous voici dans l’arène avec Hokeu, prêts à combattre pour l’honneur de la tribu, puis nous rions de bon cœur avec Emmy et Natasha, pour finir par sombrer dans les rêves terrifiants de Karsaib, notre dragon préféré.


Mystères, trahison, amour sont au rendez-vous pour nous faire voyager au cœur de notre imagination et de celle de l’auteur. 
Attendre la sortie du tome 3 ne va pas être chose aisée ! Pourtant je vais devoir faire preuve de patience…. 

Thennan et son grain de folie - Avis

Rien n’est tout blanc ni tout noir – Les Eférides Tome 1 mon avis

Un nouvel article lecture…

La passion des livres coule dans mes vaines depuis l’enfance. M’évader au travers des quelques pages et laisser les mots enflammer mon imagination, est un réel plaisir dont je ne me lasse pas.

Même si je ne lis plus aussi vite qu’il y a quelques années, car mes TCA m’empêchent de me concentrer assez longtemps, j’ai besoin de continuer à me plonger dans différents récits régulièrement.

Le dernier livre que je viens de terminer, est le tome 1 de la saga Les Eférides, écrit par Cindy Defosse.

Celle-ci a eu la gentillesse de me le faire parvenir en pdf, et même si au départ je préfère largement les versions papier, je dois reconnaître qu’il était bien pratique d’avoir ce roman dans mon téléphone. Comme ça même de nuit, je pouvais lire dans la voiture ^^

Quelques infos sur l’auteure :

Génération années 90, Cindy Defosse est née dans le sud de la France. C’est en retrouvant les brouillons d’une histoire qu’elle avait écrite au lycée, que la jeune femme se replonge dans l’écriture et publie un an après le premier tome des Eférides ( éditions Sudarènes ).

Mon avis :

Comme bien souvent, le livre dont je viens te parler est du genre fantasy, avec de la magie, des créatures fantastiques et un univers féerique. Après tout, je suis mordue de ce style d’aventures.

Dans Les Eférides – L’aube d’une destiné, on va suivre le parcours de Leïna, une jeune femme de 17 ans, un peu particulière, vivant dans un village où règles et dévotions sont au cœur du quotidien.

Entre rituels étranges, croyances et obligations, Leïna ne se sent pas totalement à sa place et décide un beau jour de quitter tout cela. Idée soutenue par la mise en garde de son valet, qui veut la protéger d’un éminent danger.

Mais son voyage ne va pas être une partie de plaisir, car même si l’héroïne fera de belles rencontres, elle va aussi croiser la route de protagonistes sombres et maléfiques.

Je pense que l’auteure doit facilement se retrouver dans le personnage de Leïna, car Cindy Defosse est à la fois une grande voyageuse, mais aussi une passionnée de musique : l’héroïne est une as de la harpe et rêve d’en faire son métier.

On sent aussi au travers des pages, que la nature a une grande importance pour Cindy Defosse, ce qui explique très certainement << l’originalité >> / << différence >> de Leïna.

Au delà de ce monde ensorcelant, j’ai pas mal été touchée par ce livre. Car il est aussi basé sur de nombreux autres sujets poignants.

Injustice, mensonge, violence, racisme, intolérance, abus de pouvoir, viol, mort, deuil, peur… J’y ai même trouvé un côté << secte >> bien présent, dans la façon qu’ont de vivre les villageois.

Autant il est habituel dans tous romans fantasy de rencontrer certains de ces thèmes, autant d’autres sont assez rares dans ce genre d’histoire. Ce qui rend ce bouquin à mon sens captivant et original.

Avec ce premier tome, on est bien loin du gentil conte féerique, où tout le monde est beau, et où le bien triomphe toujours du mal.

Dans Les Eférides, la méchanceté et la cruauté font partie intégrante de l’univers dans lequel évoluent les personnages. Certains d’entre eux prenant même un réel plaisir à torturer leurs semblables. Un livre qui est donc parfait pour une nana comme moi, qui adore la magie et le rêve, mais cherche aussi une part d’action et de rebondissements.

L’héroïne a beau être Leïna, on ne rentre pas seulement dans sa tête. On suit en parallèle de ses péripéties, celles d’autres personnages, avec leur vision des choses, leurs sentiments et leurs pensées. Une façon de donner encore plus de rythme à ce récit.

Ce tome 1 est donc une belle réussite, qui j’imagine ( n’ayant pas encore eu l’occasion de lire les suivants déjà parus ), promet de belles suites.

Et cette fin!? Cette fin que franchement je ne voyais pas venir! Une petite merveille qui m’a mis un coup au cœur ^^

Thennan : une aventure extraordinaire dans un monde fantastique

Lors de ma venue au Hero festival de Marseille, j’ai eu la chance non seulement de pouvoir admirer de magnifiques cosplays et des expositions, de découvrir différents créateurs, mais aussi de faire la connaissance de quelques auteurs talentueux.

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille


C’est au stand des éditions Alexandra de Saint-Prix que j’ai croisé Drake Manakete, l’écrivain de la saga Thennan.
C’est avec bonne humeur et un large sourire qu’il a pris quelques minutes de son temps pour me parler de son roman qui je le sentais bien lui tenait très à cœur.Et il a de quoi être fier, je te le garantis.

 

Thennan : une aventure extraordinaire dans un monde fantastique


Il ne m’aura fallu que quelques lignes pour être séduite par le premier tome de Thennan : Le collier d’Orichalque.
Une aventure qui dès le début m’a replongé en enfance, me rappelant L’histoire sans fin, Narnia ou encore Richard au pays des livres.
Natasha la jeune héroïne qui ne supporte plus la vie avec sa mère, si froide et directive, va se retrouver transportée dans un autre monde, Myste, en essayant de lui échapper. 
Elle va faire la connaissance de créatures fantastiques, magiques et intrigantes. Finissant par se lier d’amitié avec certaines d’entre elles, au point même de se dénicher un Thennan
Mais derrière ce décor idyllique, se cachent de sombres évènements, qui vont pousser Natasha et ses nouveaux amis dans un voyage mystérieux et dangereux. 

 

Thennan : une aventure extraordinaire dans un monde fantastique

Thennan : une aventure extraordinaire dans un monde fantastique


Mon avis :


Tu le sais mon p’tit sorcier, je suis fan de ce genre de récit. Il suffit de me parler de fées, de loups-garous, ou d’enchanteurs, pour qu’un bouquin m’intéresse et me donne envie d’en savoir plus. Génération Harry Potter et Sabrina l’apprentie sorcière, la magie coule dans mes veines ( si seulement) et me passionne toujours autant que lorsque j’étais gamine. 
C’est d’ailleurs grâce à ça que l’auteur a su capter mon attention ! 
Vêtu tel un de ses personnages à l’allure d’un lion, il m’a fait miroiter une quête pleine de rebondissements, où différents peuples surnaturels se côtoient. Et ce n’était pas des paroles en l’air ! 
Tout au long de ma lecture, j’ai pu sans peine m’imaginer les régions que Natasha a découvert. Traversant avec elle la prairie des Faëris et m’attardant à Polcroix, cette ville pleine d’Elementalistes. 
Les descriptions des lieux, comme des personnages sont poussées juste ce qu’il faut, de façon à bien nous mettre dans l’ambiance, sans pour autant alourdir le texte. Ce qui en fait un roman agréable à lire, pouvant convenir aux ados comme aux grands mômes comme moi. 
Plus j’en apprenais sur Myste , son langage et ses coutumes, plus j’avais de mal à stopper ma lecture, voulant toujours en savoir davantage. 
Les personnages quant à eux, sont attachants. Chacun ayant son propre caractère, il est facile de s’identifier à l’un d’eux. J’ai d’ailleurs un coup de cœur pour Emmy, cette jeune fille si pleine de vie et de peps, qui court partout. Son petit grain de folie, parfait mélange de Luna Lovegood et Phoebe Buffay, est une bouffée d’oxygène face aux événements qui les attendent. 
Bien évidemment, Karsaib avec son côté plus énigmatique et lunatique, me plaît aussi beaucoup. Tu comprendras pourquoi en lisant ce premier tome de Thennan ( tout comme tu apprendras ce que signifie ce terme). 
Un premier ouvrage que Drake Manakete a bien fait de me présenter, car je ne regrette absolument pas de l’avoir dévoré. C’est fluide, amusant, captivant
Bref, j’en redemande volontiers ! ^^

Mon fils de 14 ans, lui aussi a beaucoup apprécié ce premier tome. Il n’a pas eu de difficulté à le lire, pas de soucis avec des termes qui auraient pu être trop compliqués pour lui. Il a aimé le fait que chaque personnage ait son propre caractère, bien décrit, avec sa façon d’être, son humour ou ses petites manies. Avec une préférence pour Karsaib qu’il a trouvé mystérieux et dont la particularité le fait rêver ( chut… je n’en dis pas plus ). Un univers et des héros qui correspondent à la perfection avec son côté fan de Harry Potter, Eragon et légendes diverses.

Thennan : une aventure extraordinaire dans un monde fantastique

 


À savoir que le tome 2 existe déjà, et qu’un troisième volet est en cours d’écriture.  Tu peux acheter le tome 1 Thennan Le collier d’orichalque ICI

Le tome 2 Thennan Les grains de la folie ICI

Petites confessions #3

Ca fait un moment que je ne me suis pas confessée et que je ne t’ai pas livré mes petits secrets.

La dernière fois que je l’ai fait, tu t’es rendu compte que malgré l’idée de la femme parfaite que tu te faisais de moi, la mère exemplaire toujours à l’écoute de ses enfants, la déesse pleine de sex appeal, au final j’avais quand même un peu en moi de normalité.

Je sais ma p’tite crevette…. Tu ne t’en es toujours pas remis…. Tu doutes d’ailleurs que cela soit possible… Que je puisse avoir une part en moi totalement commune, humaine, moi qui suis si extraordinaire, ça te semble irréel…. Mais pourtant c’est bien vrai….

Et je vais te le prouver….

Comme toi, il m’arrive de regarder des séries TV. Ouais, c’est un choque…. Mais ne t’inquiète pas, ça va aller….

Que veux tu que je te dise? Je suis accro…. Depuis toute petite d’ailleurs….

Mais pas seulement des séries d’aujourd’hui… Non, non…

Moi ce que je kiffe, c’est me refaire les séries de ma jeunesse ( tu sais, cette époque où il y avait encore des dinosaures qui se baladaient et où comme le pense mon Grand, la télé était en noir et blanc – no comment -_- )…

Allez, suis moi… J’te montre un peu tout ça…

On va d’abord faire un p’tit bond dans le passé, avant de retourner tout doucement vers le futur vers le présent…

~~~~~~~~~~

La vie de famille

Je pense que la série que j’ai la plus aimée étant môme, c’est bien celle-ci.

J’ai vu et revu et rerevu les épisodes et quand parfois je retombe dessus, je ne peux pas m’empêcher de les regarder à nouveau.

Ce jeune qui passe sa vie à faire des gaffes, avec sa phrase fétiche << C’est moi qui ai fait ça?! >>, son côté ringard et complètement geek, sa danse, tout ça, ça m’éclatait.

Puis on parle du beau Stephan Urkel ? Celui devant qui toutes les nanas bavaient….

Marshall et Simon

Gamine, j’ai eu ma période << horreur >> et fan des Contes de la Crypte ou de Chair de Poule.

Alors forcément, lorsque j’ai découvert cette série, où deux gamins parviennent à voir des choses étranges que les autres ne remarquent pas, j’ai de suite accroché.

Bon, ça ne valait pas mes bouquins de Stephen King, mais à l’époque, du haut de mes 8 / 9 ans, ça me plaisait bien.

Et maintenant je me dis, qu’il va falloir que je mette la main dessus, pour les faire voir à Monsieur Parfait et Mlle Princesse.

Le Prince de Bel Air

Will Smith dans tous ses états, en mode gros dragueur, avec son style bien cool, qui débarque chez son oncle et sa tante, légèrement coincés sur les bords et qui va mettre sans dessus dessous leur vie….

Qui n’a pas craqué devant cette série?!

Je l’aime tellement que je me la suis refaite de A à Z il y a peu de temps.

Revoir les looks de cette période, c’est juste trop fort. Et l’Homme, qui sans arrêt me sort << Ohh! Ca c’était une musique de un tel ! >> ( il est vachement plus calé dans ce domaine que moi ).

Puis la danse de Carlton! De grands moments !!!! ^^

 

 

Une autre vidéo, pour le plaisir….

 

 

 

Code Lisa

Qu’est ce que j’ai pu me marrer devant cette série.

Au cas où tu ne connaitrais pas, elle parle de deux lycéens qui vont se fabriquer une femme parfaite grâce à leur pc. Seulement cette créature de rêve va leur en faire voir de toutes les couleurs ^^

Avec l’Homme, on parle souvent de cette série et à chaque fois on se dit qu’il faudrait qu’on se la refasse… Mais comme pour le moment, on est en pleine saison de tu sauras ça plus bas ….

Parker Lewis ne perd jamais

Ma grande période Geek… ^^

Tu vas me prendre pour une folle, mais va savoir pourquoi, j’avais le béguin pour Jerry, le p’tit intello avec son manteau gris qui cachait des tas de gadgets.

Puis le personnage de Kubiac était trop fort!

 

Hartley cœur à vif

J’étais ado quand j’ai découvert cette série australienne sur MCM. Et qui dit ado, dit hormones en folies…. Bah oui… Du coup, je craquais sur un max de mecs, comme Nick le beau boxeur, Drazic le rebelle ou même Kurt….

Ils vivaient tous des tas de choses, que ce soit dans leur bahut ou en dehors, formaient un grand groupe d’amis et pour certains habitaient même ensemble dans un hangar. Je rêvais d’être comme eux ( si ça s’était pas du super rêve quand même ! ).

Alors quand parfois une chaîne décide de rediffuser les épisodes, il m’arrive de me replonger dans l’univers fantastique de ces lycéens boutonneux.

 

Malcom

Une série que j’ai toujours aimé et qui maintenant plait énormément à mes gremlins.

Quand tu vois les bêtises que font les mômes dedans, tu te dis qu’au final tes gamins sont plutôt soft. Mais y a des fois, où j’aimerais bien avoir le caractère de Loïs ^^

 

 

Sons of anarchy

Je ne suis pas une accro des motos, bien au contraire, mais va savoir pourquoi, cette série me passionne. Ou du moins me passionnait, car j’avoue avoir décroché lors de l’avant dernière saison…. Faudra quand même que je la regarde, histoire de savoir s’il y aura des survivants ^^

 

Supernatural

Tout ce qui touche au paranormal me fascine. Pas que je crois spécialement aux fantômes, sorcières et autre croque mitaine, mais je pense que je fais partie de cette génération qui ayant grandi avec Buffy contre les vampires, Charmed et X Files, aime ce qui est un peu << magique >>.

Du coup, durant de nombreuses nuits j’ai suivi les Winchester dans leur chasse aux démons.

 

The big bang theory

Qu’est ce que j’aime ces geeks !

Chaque épisode est plein d’humour et me change les idées lorsque j’en ai besoin.

Je suis complètement accro.

Puis Sheldon est si…. Si…. Décalé…. Fou…. Surprenant…. Le pire coloc que l’on puisse avoir ! Et pourtant comme on s’attache vite à ce personnage.

Puis même le générique me plait bien. Rapide et entrainant.

Une série que je peux voir et revoir sans problème.

 

 

Scrubs

On continue avec une autre série comique.

J’espère ne jamais me retrouver dans un tel hôpital ^^

Quoique le pire, serait de coller le Docteur House dans cet hosto !

 

 

Breaking Bad

On change de registre et on plonge dans un univers un peu ( voir beaucoup ) plus sombre avec cette série basée sur le trafic de drogue.

Voir le père de Malcom se transformer en dealer, c’est juste génial. Bryan Cranston est vraiment un acteur très doué et il le prouve bien ici.

Je n’étais pas certaine au départ d’adhérer lorsqu’on m’a parlé de cette série, mais au final, dès le premier épisode je me suis prise au jeu. Je croisais les doigts pour que Walt s’en sorte, alors que dans la réalité, je ne voudrais surtout pas tomber sur lui….

 

Les mystères de Haven

En grande fan de Stephen King, lorsque j’ai découvert cette série inspirée d’un de ses livres, j’ai voulu voir ce que ça donnait.

Bon, on peut dire que c’est vraiment une inspiration lointaine….

Mais les premières saisons sont tout de même bien réussies puisqu’elles nous tiennent sans problème en haleine. On se pose plein de question, on essaye de deviner la suite….

Suite qu’il va falloir que je regarde, quand j’aurais un moment !

 

Game of thrones

Là je pense ne pas faire dans l’original. C’est LA série que tout le monde connaît et dont tout le monde ou presque parle en ce moment.

Et je t’avoue que sur ce coup, bah je suis Madame Tout Le Monde….

Et comme pas mal de fans, je me verrais bien avec un ou deux dragons chez moi ^^

 

 

Grimm

Je suis en plein dedans. Je viens de terminer une saison et vais en entamer une autre.

Je pense que c’est la série avec laquelle j’accroche le plus en ce moment. Faut dire que niveau bouquin, je suis en plein dans ma période contes, donc là, je reste dans le thème.

Puis encore une fois, la magie et l’étrange sont présents, pour mon plus grand plaisir.

 

 

Je crois que je vais m’arrêter là, car sinon je ne suis pas prête d’avoir terminé. Avec toutes les séries que j’ai ou que je regarde….

Et toi?

Tu suis des séries?

N’hésite pas à me donner des noms! Je ferais peut être comme ça des découvertes !

Un thé chez les fous 2

Alice-Wonderland

Il y a quelques temps j’avais fait un petit DIY sur le chapeau du Chapelier Fou.

Ca y est ! Le déguisement est enfin terminé !

Monsieur Parfait a pu prendre le thé à l’école, pour son carnaval. Il était ravi d’être le seul a avoir eu cette idée de costume.

Une tasse de thé ?

Une tasse de thé ?

 

 

Pour faire ce déguisement, il m’a fallu un peu de matériel. Pas grand chose et surtout à petit prix….

La veste a été dégotée à Emmaüs et ne m’a coûté que 3 euros. Le nœud a été fait à partir d’un vieux foulard ( bon j’en avait fait un autre avec un tissu plus proche de l’original, mais impossible de remettre la main dessus depuis mon déménagement ). La perruque est ce qui m’aura coûté le plus cher ( 9 euros dans un magasin de fête ), mais je n’en avais pas….

DSCN6984

Les mitaines sont faites à partir de jambières que je n’utilisais plus. Un petit trou pour laisser passer les pouces et le tour est joué…

Pour le porte bobines de fil, une amie m’a prêté une vingtaine de bobines de différentes couleurs, que j’ai ensuite relié avec du ruban.

DSCN6981

Quelques restes de ruban cousus dans une poche…. Un dé à coudre sur un doigt… Du tissu blanc ajouté aux manches…. Un ancien pantalon marron trop petit….

DSCN6982

Un morceau de tissu rouge qui pend de la seconde poche… Un bandage au pouce… Sans oublier une bague sur laquelle est collée une boule de feutrine dans la laquelle une aiguille est plantée….

Mais où est Alice?

Mais où est Alice?

 

 

Voilà un costume de Chapelier Fou fait maison, avec les moyens du bord, sans avoir besoin de dépenser une fortune….

Les esprits de la nature ont besoin d’aide !

Les vacances sont là ( plus pour longtemps, mais tout de même ), alors avec l’Homme on en profite pour se faire un nouveau stock de jeux de société. Surtout que les deux grands n’étant pas là quelques jours, nous pouvons nous faire de bonnes soirées jeux.

Pour ce nouvel article ( oui je sais, je n’en ai pas fait depuis un bon moment…. mea culpa… ), je t’embarque ami lecteur dans un univers enchanté et poétique, avec le jeu

Help me , de Dong-Hwa Kim

Help Me !

Help Me !

Pour la petite histoire, j’ai découvert ce jeu il y a bientôt un an et j’avais flashé de suite sur lui. Malheureusement, étant en rupture éditeur, pas moyen de me le procurer. J’avais abandonné mes recherches quand je suis tombée par hasard dessus dans une boutique de Marseille, il y a quelques jours.  Tu t’en doutes, j’ai sauté sur l’occasion et l’ai ajouté à ma collection de jeux de société.

Si je te raconte tout ça, cher lecteur, c’est pour que tu sois prévenu. Si Help Me te plait, tu vas devoir faire des pieds et des mains pour réussir à le trouver….

Bref…. Ouvrons la boîte et découvrons ensemble ce qu’elle contient.

Contenu de la boîte

Contenu de la boîte

Que voyons nous?

6 tuiles Créatures, 30 tuiles Avatar et une règle de jeu.

Pas énormément d’éléments, mais ici, c’est bien suffisant.

J’espère que tu es du genre la main sur le cœur, car nous allons devoir tout faire pour aider les esprits de la nature. Ceux-ci se sentent menacés et nous sommes les seuls à pouvoir leur donner un coup de main et veiller à ce qu’ils survivent.

Tuiles Créature

Tuiles Créature

Il faut savoir qu’Help Me est avant tout un petit jeu pour 2 joueurs. Même s’il existe des variantes permettant de jouer à 3 ou 4.

D’après la boîte une partie dure plus ou moins 15 minutes, mais j’avoue qu’en général l’Homme et moi terminons plus rapidement, ce qui nous permet de faire plusieurs manches, pour notre plus grand plaisir.

Tuiles Avatar

Tuiles Avatar

La mise en place du jeu n’a elle aussi rien de bien complexe.

Il faut dans un premier temps mélanger les 30 tuiles Avatar, puis faire avec un rectangle de 5 tuiles sur 6. Ensuite, on mélange face cachée les 6 tuiles Créature et chaque joueur en pioche 2.

On regarde discrètement nos tuiles Créature et on les pose toujours face cachée devant nous. Attention ! Il ne faut surtout pas dévoiler à l’autre joueur ces deux cartes.

Mise en place du jeu

Mise en place du jeu

Maintenant que tout est prêt, on joue….

Le but du jeu va être de sauver les tuiles Avatar qui correspondent à nos deux cartes Créature.

Pour cela, à son tour, un joueur va devoir déplacer une tuile ( ou une pile de tuiles ) Avatar vers un emplacement adjacent ( pas en diagonale ), de façon à recouvrir une autre tuile Avatar ( ou une autre pile déjà existante ). Il n’est pas possible de faire un déplacement vers un emplacement vide.

Le déplacement terminé, c’est au joueur suivant.

On continue ainsi jusqu’à qu’il ne soit plus possible d’effectuer de déplacement.

Une partie en court

Une partie en court

Il faut maintenant révéler nos deux cartes Créature et compter nos points ( on marque des points avec les piles ou tuiles esseulées qui ont sur le dessus une tuile correspondant à une de nos cartes Créature ) .

Sachant que :

* une pile de tuiles = 1 point par tuile qui la compose

* une tuile seule = 1 point

* une tuile d’une pile peut donner des points bonus ( chiffre indiqué sur celle-ci ) si :

–> elle montre la même créature que celle du sommet de la pile dans laquelle elle se trouve

Le gagnant sera celui qui aura marqué le plus de points.

Calcul des points. Ici le joueur marque : ( 7 + 3 + 4 ) = 14 points

Calcul des points. Ici le joueur marque : ( 7 + 3 + 4 ) = 14 points

Personnellement j’adore les illustrations de ce jeu. C’est d’ailleurs ce qui m’a fait craquer lorsque je l’ai découvert. Floriane Grivillers, l’illustratrice, est une vraie magicienne! J’aime le côté univers fantastique, à la Dofus. Les personnages mignons et riches en couleur que je trouve poétiques, avec un aspect enfantin tout en étant très travaillé. Tu l’auras certainement compris, ce qui m’attire en priorité dans un jeu, c’est son graphisme….

Bien entendu, il faut ensuite que le jeu en lui même soit sympa. Si le concept ne me correspond pas, je ne vais évidement pas l’acheter.

Ici tout est limpide, facile à saisir, ce qui permet de jouer entre amis mais aussi en famille. Les enfants n’ont pas de problème pour comprendre la règle et sont plutôt attirés tout comme moi par les illustrations. Help me est d’ailleurs recommandé à partir de 8 ans.

Mais malgré son principe assez simple, il y a tout de même matière à réflexionil va falloir tenter de deviner quelles tuiles intéressent l’autre joueur ) et le bluff est au rendez-vous. Ennuyer son adversaire en bloquant les tuiles qu’il voudrait récupérer peut être une bonne stratégie, mais il faut bien faire attention a ne pas être pris dans son propre piège.

Un jeu rapide et agréable, pour petits et grands.

 

 

Il était une fois, des petites souris…

Parmi les 14 jeux nominés pour l’As d’Or Jeu 2014, il y avait

Mice And Mystics

de Jerry Hawthorne

 

Mice and Mystics

Mice and Mystics

Ca fait un bon moment que je devais le tester pour la ludothèque dont je fais partie, mais je n’avais pas encore eu le temps ( enfin, j’avais commencé, mais vu la quantité de règles, j’ai dû m’y prendre en plusieurs fois ).

Maintenant que j’ai tout assimilé et que j’ai fait quelques parties, je vais te donner mon avis.

Mice and Mystics est un jeu de plateau, version jeu de rôle, de 1 à 4 joueurs, à partir de 14 ans. Oui, oui, on peut y jouer tout seul. Donc si ta moitié en a assez de ton côté geek, à fond dans les jeux de société, tu pourras quand même t’éclater. Bon, même si j’avoue que personnellement, lorsque j’ai fait une partie en solo, j’ai trouvé ça un peu long.

Si tu aimes, ami lecteur, les contes, les histoires fantastiques pleines d’aventures et de quêtes, ce jeu est fait pour toi. Il te fera très vite retomber en enfance, te donnant presque envie de sortir ta vieille épée en bois du gros coffre poussiéreux au fond de ton grenier.

Tu n’as pas peur des souris et des rats?

Super, dans ce cas nous allons pouvoir ouvrir la boîte et découvrir son contenu.

Contenu de la boîte

Contenu de la boîte

Ce jeu est avant tout composé d’un fascicule intitulé << Chagrin et souvenir >> , racontant 11 scénarios, avec différentes quêtes à réaliser. Mais ce n’est pas tout, car cette boîte de jeu est bien garnie! Il y a aussi de nombreuses figurines héros et ennemis ( que tu pourras si tu le souhaite peindre, vu que là elles sont neutres ), des tuiles réversibles permettant de former le plateau de jeu, des cartes de différent type ( compétence, fouille, rencontre ), des cartes assez grandes avec les caractéristiques des personnages héros, 5 dés, beaucoup de jetons ( fromages, cœurs, sablier, etc ), un plateau du conte ( qui permet entre autre de voir le temps qui s’écoule lors de notre quête ), et bien entendu une règle.

Je t’avais bien dit qu’il y avait de la matière avec ce jeu….

Comme je te l’expliquais cher lecteur, nous voilà plongés dans un univers magique, où nous allons jouer le rôle de petites souris essayant de sauver un royaume des griffes d’une puissante sorcière. Pour cela il nous faudra réussir les missions des différents chapitres du livre de conte ( chaque chapitre ayant sa propre histoire et sa part d’aventures ).

Les héros

Les héros

Seulement ça ne sera pas si simple que cela, car nous allons rencontrer de nombreux ennemis, tous plus horribles les uns que les autres ( rats guerriers, cafards, araignées, scolopendres… ). Beaucoup de vermine qui se balade dans les couloirs du château.

Mais pas de panique!

Nous allons jouer en coopération et grâce aux pouvoirs et compétences de nos jolies petites souris, nous devrions nous en sortir.

Ne te méprends pas, ces petites souris ne sont pas inoffensives. Elles sont magiciennes, guérisseuses, archers…. De quoi en faire voir de toutes les couleurs à tout ceux qui oseront leur barrer la route.

Suivant la scène à jouer, en plus des ennemis que nous aurons à combattre, nous devrons éviter des pièges, comme par exemple des souricières, mais aussi aider de potentiel futurs amis. Un programme bien chargé et très varié. Il faut savoir que les parties changent en fonction des décisions des joueurs, mais aussi des règles spéciales de certains scénarios.

Les ennemis

Les ennemis

Pour pimenter tout ça, un système de compte à rebours est mis en place. Nous devrons donc nous presser un minimum. Pas question de traîner pour visiter les lieux.

A chaque tour, nos héros pourront se déplacer mais aussi attaquer les ennemis, ou choisir de faire d’autres actions comme fouiller une salle pour découvrir des armes et autres objets pouvant les aider, décider d’évoluer pour passer à un niveau supérieur et augmenter leurs compétences ou même aller explorer les lieux pour trouver de nouvelles pièces.

Petite particularité de ce jeu, les ennemis, eux, mourront si nous parvenons à les vaincre, alors que nous, nous seront juste capturés. A nos compagnons ensuite de nous sauver.

Une partie de Mice and Mystics

Une partie de Mice and Mystics

Un jeu donc avec des illustrations très travaillées, des figurines sympathiques mais qui le seront bien plus une fois peintes, qui fera remonter tes souvenirs d’enfance, avec un côté narratif très présent ce qui ne gâche absolument rien bien au contraire et qui te permettra de passer de bons moments avec tes amis ou tes nains.

A savoir que des extensions existent déjà aux Etats Unis, ce qui ne devrait donc pas tarder chez nous. Il m’a d’ailleurs semblé en voir une au Festival des Jeux de Cannes.

Au coeur du pays des merveilles

Suite à mon article te décrivant ma journée au Festival international Des Jeux de Cannes, je tiens cher lecteur, à te parler de mon gros gros gros coup de cœur….

En me baladant dans les allées, je suis passée devant un stand qui a attiré mon regard. Mais Petit Roi et Mlle Princesse se sauvant, j’ai dû leur courir après plutôt que de pouvoir m’arrêter devant cet emplacement au look si particulier.

Après avoir réussi à caser mes deux plus jeunes nains dans une partie pâte à modeler, je suis revenue sur mes pas, à la recherche de ce stand qui m’avait l’air si chouette.

Une fois à bon port, j’ai su tout de suite que le jeu qui y était présenté allait me plaire.

Imagine….

Au fond du stand une grande affiche représentant la sortie d’un terrier, quelques champignons, un palais, le tout dessiné de façon à la fois sombre et féérique. Sur cette illustration, est écrit en blanc << Play Me >>. Un joli clin d’œil aux biscuits et fioles qu’une certaine Alice a un jour trouvé.

Par endroits, d’autres affiches avec des créatures étranges, comme un lapin blanc, une reine avec une hache, un homme avec un grand chapeau entouré de tasses et de gâteaux, parfois en couleur, parfois en noir et blanc. On retrouve là encore, un côté sympathique et merveilleux, mais toujours un peu inquiétant et lugubre. Une atmosphère à la Tim Burton que j’adore.

Au milieu de tout cela, des tables avec nappes noires sont disposées, entourées de chaises blanches et noires. En regardant bien partout, on découvre aussi des tasses et une théière, une horloge avec l’inscription London, des statuettes de lapins tenant des montres installées sous une grosse cloche en verre, ainsi qu’une tête version peluche d’un lapin à l’air un peu disjoncté.

Mais dans ce stand des merveilles, l’attraction principale n’est autre qu’un lot de petites boîtes carrées d’une douzaine de centimètres :

Play Me

d’Aldébaran Geneste

 

Play Me d'Aldébaran Geneste

Play Me d’Aldébaran Geneste

 

Pour nous apprendre à jouer, le créateur du jeu est là en personne, dans une tenue de Chapelier Fou qui lui va comme un gant, aidé d’une magnifique Alice toute de bleu vêtue et d’une Reine de Cœur éblouissante.

Mister Parfait, L’Homme et moi même nous lançons donc dans une partie de Play Me, avec la Reine de Cœur pour guide. En espérant que nous n’y perdrons pas notre tête…..

Contenu de la boîte

Contenu de la boîte

Pendant ce temps, je te propose ami lecteur d’ouvrir la boîte pour en découvrir le contenu ( après tout, on est déjà bien assez en retard comme ça ). Celle-ci contient 6 cartes personnages recto-verso ( Alice, Absolem, Le Chapelier fou, La reine de Cœur, Le morse et Le Chat de Cheshire ), un disque recto-verso ( un côté Lapin Blanc et un côté Jabberwocky ), 36 dés de 6 couleurs différentes, une tuile carrée Jabberwocky et une règle de jeu.

Alors là, je dois te dire lecteur, que j’ai été surprise par les dés. Ils ont de très jolies couleurs vives, mais sont aussi translucides, ce qui les rend très originaux. Un mini arc-en-ciel en boîte!

<< … Rêveur, vous voilà à présent prisonnier du pays des Merveilles. Pour retrouver votre corps et revenir à la réalité, une seule solution, s’échapper ! Comment ? Eh bien…. Selon une ancienne légende, il existerait un portail, un miroir ou quelque chose comme cela dans un endroit tenu secret, où seul le lapin blanc peut vous mener…. >>

extrait tiré de la règle du jeu

 

Tu l’auras compris, nous allons devoir trouver le moyen de nous échapper du pays des Merveilles, sans nous laisser plonger dans la folie par le Jabberwocky.

Pour cela, nous allons devoir réaliser une suite de 6 dés ( de un à six ), de façon à être le premier à attraper le Lapin Blanc. Heureusement, nos personnages ont des pouvoirs pour nous aider, du moins tant qu’ils sont en mode Merveille, car ensuite ils se changeront en handicapes.

Une petite partie

Une petite partie

Mais attention, nous n’allons pas jouer chacun notre tour, mais tous en même temps! De quoi nous rendre aussi cinglés que le Chapelier Fou!

A chaque jet de dés, nous pourrons progresser en continuant notre suite de dés, bloquer nos adversaires ou nous dé-bloquer si un autre joueur nous a fait un sale coup.

Lorsqu’un joueur gagnera une manche, il devra retourner sa carte personnage pour le passer en mode Folie. Celui qui gagnera une manche avec chaque face de sa carte personnage, remportera la partie.

Le Jabberwocky arrive

Le Jabberwocky arrive

Mais ce sera sans compter sur le Jabberwocky, qui se montrera si tous les joueurs se retrouvent en mode Folie. Dans ce cas, le dernier joueur à être passé du côté Folie, deviendra le Jabberwocky ( tout en gardant les pouvoirs du mode Merveille de son personnage de départ ) et tentera de rendre fous tous les autres joueurs ( qui auront remis leurs cartes personnages du côté Merveille ).

Mister Parfait avec l'auteur, Alice et la Reine de Coeur

Mister Parfait avec l’auteur, Alice et la Reine de Coeur

Un très bon jeu, de 2 à 6 joueurs ( dès 8 ans ), court ( 5 à 10 minutes ), qui nous plonge dans un monde fabuleux, où l’adrénaline monte en quelques secondes !

Mister Parfait a tellement aimé ce jeu ( tout comme les parents d’ailleurs ), qu’il nous a demandé de lui acheter.

Nous avons eu la chance d’avoir une édition limitée spécialement conçue pour le Festival des jeux de Cannes avec une illustration du Jabberwocky sur l’arrière de la boîte et en bonus, une dédicace d’Aldébaran Geneste dans le couvercle. Sans oublier une photo avec le Chapelier Fou, la Reine de Cœur et Alice, pour notre fils qui était aux anges !

Alors si toi aussi, cher lecteur, tu aimes l’univers de Lewis Carroll, que tu rêves de te balader dans le Pays des Merveilles et d’essayer d’attraper le Lapin Blanc, n’hésite pas à te procurer Play Me ( Wonderdice.com ou Facebook ).