Un brunch à volonté au Café Edmond Rostand

 

Un brunch à volonté au Café Edmond Rostand

 

Prendre un brunch le week end est un concept qui se répand de plus en plus depuis quelques temps.

C’est un instant convivial, de détente, où on en profite pour discuter autour de bons petits plats et gourmandises.

En général, on combine des mets sucrés que l’on retrouve dans les petits déjeuners, à des aliments salés du déjeuner. Il en va de même pour les boissons.

Seulement bien souvent, cet agréable moment a un certain coût et peut freiner les budgets restreints, ou les familles nombreuses comme la mienne.

Dommage, me diras-tu….

Sauf si tu connais la petite adresse fort sympathique de Marseille pour te faire plaisir sans devoir vendre un de tes gremlins ( quoi qu’en y réfléchissant bien, ça ferait une bouche en moins à nourrir… ).

 

Un brunch à volonté au Café Edmond Rostand

 

Un brunch à volonté au Café Edmond Rostand

Grâce à une offre Groupon, j’ai découvert il y a quelques mois le Café Edmond, situé dans l’hôtel Edmond Rostand.

A deux pas du Vieux Port, dans le 6ème arrondissement, ce petit coin reposant est accessible en métro et permet de profiter facilement du centre ville ou de visiter Marseille.

Comme je te l’expliquais, ce lieu cache un espace très cosy, qu’il est bon de connaître lorsque l’on est gourmand.

Dans une salle joliment décorée, au look vintage, avec des meubles chinés, au départ dépareillés mais qui finalement s’assemblent à la perfection, tu es invité à te poser le temps d’un breakfast, ou encore pour savourer une délicieuse pâtisserie faite maison à l’heure du goûter.

Du bois, du cuir, du tissu…

Rouge, noir, gris….

D’adorables fauteuils, de beaux coussins, des tasses suspendues, un immense miroir contre un mur….

Tout est pensé pour que tu te sentes comme chez toi. Tu en oublies que tu te trouves dans un hôtel. Rien à voir avec certaines grandes chaînes de l’hôtellerie. C’est ce qui fait le charme de ce lieu que j’aime tant.

 

Un brunch à volonté au Café Edmond Rostand

Un brunch à volonté au Café Edmond Rostand

 

Mais revenons en au brunch….

Sans être des plus abondant, il reste à mon sens très bien garni.

 

Un brunch à volonté au Café Edmond Rostand

Un brunch à volonté au Café Edmond Rostand

Un brunch à volonté au Café Edmond Rostand

Tu peux y trouver tout ce que contient un petit déjeuner continental, avec des viennoiseries, des céréales, du café, du thé, du jus de fruit ( tu as un presse agrume à disposition, en plus de la machine à jus d’orange )… Mais aussi des pancakes, des yaourts ( aux fruits et natures ), des compotes, de la salade de fruits, des fruits secs ( pruneaux, abricots, dattes, raisins… ), des oranges et citrons….

 

Un brunch à volonté au Café Edmond Rostand

Bien évidemment, tu peux te faire des tartines avec des biscottes ou du pain frais ( que tu peux griller grâce à un grille pain installé à côté de la corbeille contenant les baguettes ). Plusieurs confitures sont disponibles, ainsi que du nutella et du miel. L’enseigne faisant des pâtisseries maison, il y a toujours un bon cake qui te mets directement l’eau à la bouche ( celui-ci changeant régulièrement ).

 

Un brunch à volonté au Café Edmond Rostand

Un brunch à volonté au Café Edmond Rostand

 

Le must pour moi, c’est la partie salée que propose le Café Edmond.

Des œufs brouillés, des petites saucisses grillées, du jambon, du fromage ( bon, là, j’avoue que c’est un peu limité pour une fan de fromage comme moi, qui déteste les babybel et vache qui rit ^^ ), du beurre doux et salé….

Un brunch à volonté au Café Edmond Rostand

 

Parfait pour que je puisse profiter d’un brunch malgré mes tca qui m’empêchent de déguster des mets sucrés… C’est pourquoi je ne regrette pas d’avoir déniché cet endroit. Contrairement à d’autres lieux qui proposent des brunchs bien souvent ultra sucrés, où on ne pas choisir ce que l’on préfère car il s’agit de formules, le Café Edmond a l’intelligence de permettre à ses clients de savourer leurs plats favoris, dans une version buffet à volonté.

 

Un brunch à volonté au Café Edmond Rostand

Oui, oui! tu as bien lu!

Ce brunch est à volonté.

Mais attends… Je ne t’ai pas encore dis le meilleur.

Parlons tarif.

Veux tu que l’on joue au Juste Prix ? ^^

Allez…. Fais moi une offre….

20€ ? 15,99€ ?

Non, non, mon ami.

Je te l’ai expliqué, le Café Edmond est au top pour que tu puisses passer un bon moment sans te crêper le chignon avec ton banquier.

Ce brunch à volonté est à 10€ tout rond. Moi je dis J’ACHÈTE !

Surtout que le personnel est des plus agréable, serviable et attentionné. Répondant au mieux pour satisfaire les visiteurs gloutons.

 

Un brunch à volonté au Café Edmond Rostand

Et lorsque tu as terminé de te régaler, un espace très cocooning et chaleureux t’attends en bas des escaliers qui mènent aux chambres.

Alors si tu veux tester un petit déjeuner / brunch, dans un coin plein de bonnes ondes, je te conseille d’aller découvrir cet établissement. Ou si tu préfères, vas-y dans la journée pour un thé bien chaud, accompagné de petites mignardises….

 

Un brunch à volonté au Café Edmond Rostand

Un brunch à volonté au Café Edmond Rostand

 

Hôtel Edmond Rostand
31 rue Dragon
13006 Marseille
04 91 37 74 95

Soupe de poisson de mon Arrière Grand-Mère

 

Soupe de poisson de mon Arrière Grand-Mère

 

Des années que je rêve de récupérer cette relique….

Que je saoule ma mère pour qu’elle accepte de ma la transmettre…

Que j’espère pouvoir mettre mon nez dedans et découvrir tous les mystères qu’elle cache…

Ce livre de recettes….

Il tombe en lambeaux, mais il me tenait tellement à cœur qu’il finisse par être mien…

Rédigé de la main de mon Arrière Grand-Mère, dans une écriture si appliquée… De la pure calligraphie….

Les pages jaunies se détachent… On ose à peine les tourner….

La tranche de ce merveilleux grimoire n’existe même plus…. Bien trop usée….

Mais c’est pour cela que je l’aime….

 

 

Soupe de poisson de mon Arrière Grand-Mère

Un héritage familiale, que je compte bien chérir et honorer, en revisitant toutes les idées qui s’y trouvent et en y ajoutant mon petit grain de folie.

Tel un objet précieux, je vais m’efforcer de le protéger, tout en lui redonnant vie au travers de ma cuisine.

Je ne sais pas si toutes ces recettes sont de belles créations de mon aïeule, ou si elle les a simplement retranscrites pour s’en souvenir après les avoir dénichées quelque part…. Mais rien que de voir le mal qu’elle a pu se donner pour créer ce bouquin, je ne peux qu’être admirative et fière qu’il soit enfin entre mes mains.

 

 

Soupe de poisson de mon Arrière Grand-Mère

Alors pour ma première aventure gustative tirée de ce livre fantastique, j’ai décidé de me baser sur sa recette de Soupe de Poisson.

Toute la tribu aimant ça, quoi de mieux que de faire un plat qui pourrait forcément nous plaire et nous permettre de partager un moment bien convivial….

 

 

Soupe de poisson de mon Arrière Grand-Mère

Il te faut :

  • 1kg de merlan vidé
  • 300g de sardines vidées
  • 200g de merlu vidé
  • 3 grosses carottes
  • 2 oignons blancs
  • 2 tomates
  • 1 gousse d’ail
  • 1 brin de persil
  • quelques feuilles de laurier
  • sel marin aux plantes et légumes Herbamare A.Vogel
  • poivre
  • 1 filet d’huile d’olive
  • eau

 

Soupe de poisson de mon Arrière Grand-Mère

Enfile ton tablier :

Épluche les légumes.

Rape les carottes, puis émince les oignons et l’ail.

Fais revenir le tout dans un gros fait-tout avec un filet d’huile d’olive.

Ajoute les tomates en morceaux, le persil haché et les feuilles de laurier.

Ajoute le poisson et recouvre d’eau.

Assaisonne.

Laisse mijoter une bonne demi heure à feu moyen.

Retire les feuilles de laurier.

Récupère quelques petits morceaux de poisson pour la déco.

A l’aide d’un mixeur plongeur, mixe bien la soupe, jusqu’à ce qu’elle soit bien lisse.

 

 

Soupe de poisson de mon Arrière Grand-Mère

 

 

Soupe de poisson de mon Arrière Grand-Mère

Au moment de servir, dispose sur ton bol de soupe les petits morceaux de poisson que tu avais gardé. Accompagne ton plat de croutons frottés à l’ail et de rouille.

Soirées de Noël chez Zodio

Il était une fois, à Marseille ou plus précisément à Plan de Campagne, un monde magnifique, aussi spectaculaire  que la caverne d’Ali Baba.

Dédié aux gens comme moi, totalement fans de déco, cuisine et loisirs créatifs.

Ce pays des merveilles se nommait Zodio

 

 

Soirée privée Zodio

Dans cette boutique que j’adore, tu as l’impression d’être à la maison. C’est chaleureux, très cocooning, à tel point que tu as envie de te jeter sur le lit installé à l’entrée pour faire une petite sieste.

Tout est pensé pour que tu te sentes à l’aise et que tu n’aies plus l’intention de partir.

Tu ne sais plus où donner de la tête, tellement il y a de trésors à admirer… Des coussins, de la vaisselle, des savons, des huiles essentielles, des cadres, des bibelots… En passant par des emportes pièces, des épices, du café…

Il y a de quoi faire.

 

Soirée privée Zodio

Ce que j’apprécie le plus chez Zodio, c’est qu’il est possible de goûter pas mal de produits à la vente, comme les pastilles de chocolat pour tes futurs cookies, les moutardes plus originales les unes que les autres, les fleurs comestibles, les sirops…..

Il y a même un coin pour se poser, avec des fauteuils et canapés, où tu peux te préparer une boisson chaude et te détendre.

Je pourrais y rester des heures, à essayer tous les thés mis à disposition. En particulier ceux des marques Compagnie Coloniale et Thé de la Pagode. Quel plaisir de pouvoir tester avant d’acheter, surtout lorsque l’on voit le tarif de certaines infusions.

Mes gremlins, eux, aiment aussi savourer un chocolat chaud. Il faut dire que ce n’est pas comme celui qu’ils ont à la maison. Chez Zodio c’est cacao à l’amande, au spéculoos, ou encore au caramel…..

En plus de pouvoir goûter certains produits alimentaires, il est aussi possible d’essayer quelques produits de cosmétique, puisqu’un petit espace avec lavabo est disponible au centre de la boutique. Le top de pouvoir découvrir des savons, gommages et autres soins.

 

L’enseigne organise plusieurs fois dans l’année, des soirées ventes privées, pour les détenteurs de la carte de fidélité.

Avec la tribu, nous sommes allés au 2 dernières, conçues sur le thème de Noël.

Je peux te dire que nous avons passé un excellent moment à chaque fois.

Arrivés à l’ouverture de la soirée ( 17h ) et repartis à la fermeture ( 21h ), nous n’avons pas vu le temps passer.

Faut dire que chez Zodio, ils savent y faire!

A peine la porte franchie, on nous accueille avec de gros paquets cadeaux, dans lesquels il nous faut piocher un papier. Sur celui-ci est indiqué un pourcentage de réduction, pouvant aller jusqu’à 20% ( si on a une main chanceuse ), à utiliser le soir même pour tout achat ( ou presque car quelques bricoles, comme les livres par exemple , ne fonctionnent pas avec cette offre ). Suivant la carte de fidélité que l’on possède, il est possible d’obtenir 5% de réduction encore en plus ( soit 25% au maxi au total ).

Bien sympa pour se faire plaisir juste avant les fêtes ou pour ajouter de nouveaux cadeaux sous le sapin.

 

Soirée privée Zodio

Juste après ça, quelques vendeurs nous offrent des boissons ( kirsch, vin chaud, cocktail sans alcool, sirop…. ), avec de grands sourires, des chaussons bien marrants aux pieds, et des paillettes dans les cheveux ou dans la barbe.

Durant toute la soirée, nous pouvons nous balader dans les rayons, découvrant des produits bien sympa, mis en scène pour certains. Ce magasin ne ressemble décidément pas à un magasin habituel. Il est joliment décoré de partout, avec des créations homemade, qu’il est possible de refaire chez soi, grâce aux DIY présents sur le site de la boutique.

Pendant que l’on déambule d’allée en allée, le personnel est aux petits soins, nous renseignant dans la bonne humeur et nous proposant de quoi grignoter ( velouté de butternut, crème de foie gras sur toast, pain d’épices, cookies, …. ). Toutes ces gourmandises ont été cuisinées sur place par Carine et son équipe, dans la petite cuisine installée dans un coin du magasin.

 

Le gros plus de ces soirées, ce sont les ateliers.

En temps normal, les ateliers de bricolage ou de cuisine organisés par Zodio, sont payants. Mais là, non.

Du coup les nains se sont éclatés à refaire plusieurs fois les mêmes activités. A tel point qu’ils ont sympathisé avec Laura, la charmante jeune femme qui anime les ateliers de loisirs créatifs. Elle a fini par les surnommer Riri, Fifi et Loulou ^^  Bon, on a essayé de marchander pour lui laisser pendant les prochaines vacances, mais pas moyen…. Zut!

 

Ils ont fabriqué des couronnes de Noël, ainsi que des boules en coton à suspendre, qu’ils ont pu emporter. Simple à reproduire à la maison, bien expliqué et surtout bien joli.

 

 

Nous avons aussi participé aux ateliers de cuisine ( animé par ? bah tu ne suis pas? par Carine ! ). Le premier soir, ce sont les gremlins qui s’y sont collés, en décorant des sablés. Biscuits qui n’ont pas fait long feux, puisqu’ils les ont de suite dévoré.

Le second soir, c’était un atelier plutôt pour les adultes, puisqu’il était consacré aux cocktails de fête. L’Homme et moi nous sommes donc sacrifiés pour la bonne cause ^^

La soirée prenant fin, comme tu peux t’en douter, nous sommes bien évidement repartis les bras chargés. Difficile de ne pas craquer dans de telles circonstances….

Bref… Je dois t’avouer que j’ai déjà hâte de pouvoir participer à une nouvelle soirée Zodio !

 

Mon aventure Zenfie – Méditation

La méditation est une façon de prendre soin de soi.

Soin à la fois de son corps et de son esprit.

Pas besoin de leçons pour méditer, pas besoin d’apprendre. Il faut juste se laisser aller… Fermer les yeux, se détendre et se concentrer sur sa respiration.

Cette respiration qui nous fait vivre… Ce souffle qui nous anime…. Cet air qui traverse nos poumons, et fait faire des vas et viens à nos épaules et notre ventre, comme des vagues qui ondulent.

En méditant, notre stress disparait, laissant place à un sentiment de paix et de bien être.

Méditer, c’est tout simplement se faire un cadeau à soi même. Prendre le temps d’écouter ses sens, de prêter attention.

Il y a tout un tas de possibilités lorsque l’on veut méditer. Chez soi… Dehors… Assis sur une chaise… Couché… Dans le silence… Avec un peu de musique…

Méditation et Yoga, j'apprends à lâcher prise - Zenfie

Perso, j’utilise régulièrement l’application Zenfie.

Tous les jours, je m’accorde un moment rien qu’à moi, bien souvent le matin au réveil, pour méditer grâce à cette appli.

Je m’assoie en tailleur sur mon canapé et je lance une séance sur mon téléphone.

La voix du << narrateur – guide >>, Jean Doridot, psychologue français spécialiste du développement personnel, me relaxe rapidement. Elle est douce, calme, réconfortante.
Je ferme les yeux et me laisse porter par ses mots. Je suis petit à petit ce qu’il me dit, respirant profondément lorsqu’il me le demande, me concentrant sur les parties du corps qu’il nomme.
Mais parfois, je dévie un peu. Tout en me laissant bercer par le son de sa voix, je décide de modifier la session, de méditer à ma façon. Je visualise une couleur autour de moi, qui m’englobe, m’enlace.
Je l’assimile à un sentiment qui sera la ligne directive de ma journée. Je me répète comme un mantra que je me sens bien, heureuse et épanouie. Le positif attire le positif.
Puis je reviens à La Voix Zenfie, me plongeant à nouveau dans l’application.

Mon aventure Zenfie - Méditation

Zenfie est donc une application permettant de réaliser des séances de méditation différentes tous les jours.

Bon, quand je dis tous les jours, ce n’est bien évidemment pas une obligation. Libre à chacun d’en faire quand bon lui semble. Mais il faut tout de même prendre en compte qu’il est bon de pratiquer avec un minimum de régularité, pour en ressentir tous les bienfaits.

Pour commencer, un programme Découverte est disponible gratuitement.

Il est composé de 10 séances de 10 minutes, dans lesquelles sont expliquées les bases de la méditation pleine conscience.

On écoute son corps et on apprend tout doucement à bien se positionner pour ne pas avoir de mal à rester immobile durant toute la session. On ne se juge pas. On respire. On fait le vide. On lâche prise.

Ensuite, d’autres programmes sont disponibles par abonnement :

  • abonnement mensuel, sans engagement, à 4.99€ par mois
  • abonnement annuel, à 35.99€ ( montant à payer à la souscription ), soit 2.99€ par mois
  • certaines séances peuvent être achetées individuellement

 

Pour ma part, j’ai eu la chance de pouvoir profiter d’une offre et de ne payer que 23.88€ mon abonnement annuel.

Il y a aussi un programme de parrainage, permettant de cumuler des points, qui ensuite peuvent être transformés en cadeaux ( bons d’achats chez des partenaires de Zenfie, carte cadeau à offrir ) ou en argent viré sur un compte Paypal.

Si tu veux me suivre dans cette aventure, clique sur ce lien de parrainage , ensuite inscris toi sur le site, et seulement après ces étapes, télécharge l’application.

Mon aventure Zenfie - Méditation

Une fois la phase Découverte effectuée, on passe à l’Initiation, coupée en 3 parties, qui contiennent chacune 5 séances de 15 min.

Puis vient la phase Avancée, coupée elle aussi en 3 parties de 5 séances chacune, avec des durées allant de 15 à 20 min.

Au fur et à mesure, les sessions changent. On ne les débutent plus les yeux fermés, mais ouverts, sans se focaliser sur un point.

On tente de chasser la négativité, d’oublier la douleur physique, de se concentrer sur la respiration ventrale… On approfondit différents aspects de la méditation pleine conscience.

Zenfie propose aussi quelques programmes à réaliser dans un temps imparti :

  • Shine Out : 30 jours pour rayonner, avec des séances courtes pour pratiquer la méditation de manière non guidée
  • Energie : 10 séances sur le thème de l’énergie
  • Lâcher prise : à faire en 21 jours
  • Voir le visible : en 21 jours
  • Se détacher des pensées : 7 séances

 

Des programmes dits << classiques >> :

  • Express : plusieurs séances courtes d’environ 5 min
  • Semi-guidées : des séances semi-guidées de toutes durées
  • Silence : des séances de méditation silencieuse, de 5, 10 ou 20 minutes

 

Il y a aussi une partie Bien Être et Santé, regroupant des modules sur l’alimentation ( ressentir la satiété, ré-équilibré l’alimentation, manger lentement… ), la confiance en soi, l’estime de soi, le stress, le sommeil, le réveil, etc…

Une partie Sport, avec des sessions permettant d’appliquer la méditation lors de pratiques sportives.

Une partie Relations, avec des modules à réaliser à deux.

Une partie Transports, avec des séances pour aborder avec sérénité des trajets angoissants comme par exemple en avion, d’autres à faire lorsque l’on est par exemple en taxi ou bus et que l’on veut profiter de ce moment pour se détendre.

Une partie Saisons, pour plonger dans l’hiver dans les meilleurs conditions, ou pour recommencer à rayonner à l’approche du printemps.

Zenfie propose également une catégorie Musiques ( avec des musiques plus ou moins longues pour méditer tout seul ), Podcasts ( avec toutes les séances live de Zenfie ) et Livres ( avec les séances du Petit Manuel d’Autocoaching de J. Doridot et P. Bazin ).

Mon aventure Zenfie - Méditation

La dernière partie, qui pour ma part, me semble super intéressante, est celle appelée Famille.

Elle contient des modules à faire avec les enfants :

  • Zenfie Kids, avec des contes pour les plus petits, parlant de différents sujets comme le sommeil, la propreté la nuit, la différence et l’acceptation, la séparation….
  • Zenfie Juniors, avec des séances simples de méditation, pour que les 7 / 12 ans puissent débuter cette pratique

 

Cette partie est très sympa. C’est agréable de pouvoir pratiquer avec ses gremlins. Les miens adorent ça.

Ça leur apprend à se détendre, à se pauser, à rester silencieux…

Ça les aide en cas de crise. Quand ils commencent à s’énerver ou que les larmes arrivent, je leur demande de s’assoir et de respirer profondément comme lors des séances de méditation. En général, ça permet de désamorcer rapidement le flot d’émotions qui pointe le bout de son nez.

Les contes pour les petits sont jolis et doux, et les sessions pour les plus grands sont bien expliquées sans être trop compliquées.

Mon aventure Zenfie - Méditation

Au travers de cette application, on peut suivre notre évolution, grâce aux statistiques.

On indique après chaque séance, l’état d’esprit dans lequel on se trouve.

Mon aventure Zenfie - Méditation

On découvre combien de temps en total on  a médité, le nombre de séances faites, et on gravit des échelons.

D’ailleurs, ces niveaux que l’on passe au fur et à mesure, sont représentés par un arbre qui pousse au gré de nos séances de méditation. Très poétique <3

Il est aussi amusant de voir combien de personnes sont en train de méditer avec Zenfie en même temps que nous.

 



Tu l’auras donc compris, je suis totalement fan de cette application.

Zenfie est l’outil qui me suit partout – maison, voiture, sorties au grand air -, du matin au soir, avec ou sans les nains, lorsque je suis de bonne humeur, ou lorsque je suis sur les nerfs et qu’il faut d’urgence que je me détente.

Bref, je ne regrette franchement pas d’avoir sauté le pas et de m’être abonnée.

Depuis que j’ai découvert Zenfie, pas une journée ne passe sans ma ptite dose de méditation.

L’application est simple d’utilisation, très intuitive.

Des petites vidéos explicatives démarrent certaines séances.

La voix du Guide me plait bien. Pas agressive. Ni à l’inverse trop molle. Juste ce qu’il faut pour que je me sente à l’aise.

Les sessions évoluent doucement et il est tout à fait possible de refaire une séance déjà pratiquée. Pas d’obligation de suivre un chemin tout tracé.

On peut pratiqué quand ça nous chante et plusieurs fois par jour si le cœur nous en dit.

C’est parfait.



N’oublie pas que si tu veux rejoindre l’aventure Zenfie, il te suffit de cliquer ICI pour que je puisse devenir ta marraine ^^

Viens je t’emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

L’année dernière avec le Chéri, nous nous étions faits un ptit week end en amoureux, en Italie, dans un établissement écolo bien sympa.

Ça nous avait fait un bien fou de pouvoir nous retrouver rien qu’entre nous, ailleurs qu’à la maison, au calme.

A défaut de pouvoir y retourner, nous avions besoin de nouveau de profiter d’un moment à nous, sans les gremlins.

On s’est donc mis en recherche du Saint Graal, croisant les doigts pour que l’on puisse caser les nains, et priant le Dieu Soleil d’être de la partie ( ouais parce qu’en ce moment, il est plutôt coquin celui là…. il joue pas mal à cache cache et invite sans arrêt son pote le mistral…. ).

Mais je peux te dire, ami lecteur, que l’on a eu du mal à dénicher la perle rare. LE lieu qui nous conviendrait….

Car on avait plusieurs critères en tête…

Nous désirions pouvoir passer la nuit dans un endroit original, avec une dose de nature. Nous voulions pouvoir nous déconnecter un peu : pas de réseaux sociaux durant le week end, pas de télé, pas de net, pas de téléphone, pas de télégramme ni de pigeon voyageur…. Rien….

On désirait pouvoir se ressourcer…. Etre zen…. Bouquiner… Aller se balader… Faire un tour au bord de l’eau…

Bref… Hors jeu les hôtels de base…

Tu comprendras qu’en plus de tout ça, on avait besoin que ce ne soit pas trop loin, histoire de ne pas faire des kilomètres juste pour une nuit, et bonus sur le gâteau, que ça reste dans un budget respectable ( au risque sinon d’avoir le banquier qui débarque à l’improviste durant notre escapade ).

Après des heures à farfouiller sur le pc ( on était pas encore en week end, donc le net était encore autorisé ), l’Homme a fini par dégoter un petit nid correspondant à nos envies.

C’est comme ça que nous avons découvert

Les Toits du Gaou

Cette chambre d’hôtes qui se situe dans le Var, au bord de la lagune du Brusc, est un lieu assez atypique, proposant différentes possibilités de séjour.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Il est possible de louer la CABANE DU PÊCHEUR, un studio parfait pour une personne ou pour un couple, avec une petite terrasse.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Le DUPLEX pouvant convenir à 4 personnes, avec baignoire et douche, vue sur la mer et jolie terrasse face à la nature.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Une YOURTE MONGOLE, pour 4 à 5 personnes, avec sa cuisine et sa salle de bain en extérieur, et sa vue sur la baie de Sanary-Bandol.

Mais ce qui nous, nous a fait craquer, c’est une adorable ROULOTTE TZIGANE !

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Un vrai coup de cœur.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Toute en bois, avec de belles couleurs vives.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Un côté arrondi qui lui donne beaucoup de charme, avec de jolies découpes.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Décorée de soleils, de lunes et de fleurs.

Avec des accessoires disposés de ci de là, qui donnent vie à ce logement sur roues.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

L’extérieur est déjà très plaisant, mais l’intérieur n’a rien à lui envier.

J’te montre ça plus en détails….

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Un petit cocon douillet, haut en couleur, dans un esprit gypsy que nous avons tout simplement adoré.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Tout est pensé pour que l’on puisse se sentir à l’aise et se détendre.

Perso, j’ai apprécié de pouvoir m’installer tranquillement dans ce gros fauteuil en rotin vert, pour lire tout en admirant le paysage par la fenêtre se trouvant juste à côté.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Le Chéri, lui, s’était approprié l’espace table, qui le soir venu, se parait de lumières douces.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Un frigo est à disposition, ce qui nous a permis de gérer à notre façon nos repas.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Pour éviter de laisser traîner les valises, il y a une grande armoire, mais aussi tout un espace sous le lit.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Cette mignonne roulotte est accrochée à un Land Rover, qui contient 2 couchages supplémentaires.

Il y a aussi des tentes de toit, qui elles, permettent encore 4 autres couchages.

On peut donc venir avec une grande famille dans ce coin Tzigane.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Le plus de cette partie roulotte, c’est qu’elle dispose non seulement d’une terrasse avec un canapé

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

…. d’un coin avec table et chaises, parfait pour un repas au soleil…

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

…. et d’une cuisine extérieure, avec une magnifique table en bois, plus à l’ombre que la précédente, ce qui est bien pratique lors de fortes chaleurs.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Pour continuer dans l’originalité, la partie roulotte a une salle d’eau à ciel ouvert. Des bâches assurent l’intimité et la douche est solaire.

Pas besoin de venir avec ses serviettes, puisqu’elles nous sont fournies.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

En grimpant les quelques marches qui mènent à l’accueil, on tombe sur un espace avec plusieurs tables, entouré de plantations ( les fraises qui poussaient doucement avaient l’air très appétissantes ).

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

En cas de mauvais temps ( bah oui ça arrive même dans la Sud ), il est possible de se poser dans un abri assez spacieux, avec une grande table, des canapés et un chauffage.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Maintenant que je t’ai planté le décor, parlons un peu de notre séjour.

Tout d’abord, je dois remercier les propriétaires, qui non seulement étaient hyper agréables et souriants, mais ont été d’une grande écoute et surtout très arrangeants.

Si tu passes régulièrement me lire, tu sais que j’ai des petits problèmes avec mon alimentation.

Du coup, même si en temps normal le petit déjeuner est compris dans cette location, Valérie, la gérante, a gentiment accepté de nous laisser réserver sa chambre d’hôtes sans ce dernier, nous faisant par conséquent un prix. Un grand soulagement pour moi de pouvoir gérer moi même mes repas de A à Z.

Ensuite, même si normalement nous devions rendre la roulotte le lendemain de notre arrivée, en fin de matinée, n’ayant pas d’autre réservation à ce moment là, nous avons eu la chance de pouvoir rester toute la journée pour profiter encore plus de ce lieu magique.

Et comme malheureusement, lorsque nous sommes arrivés, le temps était très couvert et bien frais, un radiateur d’appoint avait été installé dans la roulotte. Finalement, malgré la forte pluie de la nuit, nous n’en avons quasiment pas eu besoin, car il faisait largement assez chaud sous toutes les couvertures du lit.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

A 5 minutes à pied ( et encore je vois large ), on tombe sur la mer, avec un quartier peuplé de petits commerces de proximités, de boulangeries et de primeurs.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

En poussant un peu plus, tous les matins il y a un beau marché à Sanary ( fruits, légumes, fromage, charcuterie, spécialités provençales… ). Ce qui m’a permis de me faire plaisir pour mon ptit dej’.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Nous avons appréciés de pouvoir nous y rendre en vélo (il y a une piste cyclable ).

Vélos qui sont d’ailleurs prêtés par les propriétaires des Toits du Gaou.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Nous nous sommes aussi baladés sur les îles du Gaou, où je pense retourner un de ces jours pour pique niquer en famille.

Les Toits du Gaou mettent aussi gratuitement à disposition des kayaks, pour aller par exemple visiter Les Embiez.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Pas de risque de se perdre ou de ne pas savoir quoi faire, puisqu’à notre arrivée, on nous a fourni de la documentation avec plusieurs idées de loisirs et lieux touristiques à voir, mais aussi un plan du secteur.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Nous avons même pu découvrir Peppo et sa famille, au travers du livre Un été en roulotte, qui ont construit celle dans laquelle nous avons séjourné.

Leur site est ici.

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Que de te dire de plus sur ce fabuleux week end….

Moi qui désirais pouvoir me ressourcer, oublier les petits tracas du quotidien quelques instants et profiter du calme et de la nature, j’ai été servie.

Faire du yoga et de la méditation dans ce lieu a été un pur bonheur.

Je regrette juste de ne pas avoir pu y passer plus de temps, et j’espère pouvoir y retourner rapidement, pour peut être essayer la yourte…

Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Les infos utiles, si toi aussi tu veux te rendre aux Toits du Gaou :

LES TOITS DU GAOU
135 traverse du Gaou
Le Brusc 83140
SIX FOURS LES PLAGES
Tél : 06 03 31 08 28
Ouvert du 28 avril au 31 octobre 2017
Les tarifs vont de 50 à 100 euros, petit déjeuner compris ( suivant le nombre de personnes et de jours ).
De notre côté, nous en avons eu pour 70 euros hors petit dej’.

 



Viens je t'emmène aux Toits du Gaou, dans le Var ( + CONCOURS )

Tu veux toi aussi profiter de ce petit coin paisible en bord de mer ?

Alors tente ta chance à ce concours !

A gagner :

1 nuit pour 2 personnes, dans l’hébergement de ton choix, à la chambre d’hôtes Les Toits Du Gaou ( séjour en juin ou septembre )

Pour participer, il faut :

*S’ABONNER à mon compte Instagram

*laisser un commentaire sous la photo du concours Instagram en INVITANT 2 amis à participer

Chances supplémentaires :

*LAISSER un commentaire sous cet article en m’indiquant votre pseudo Instagram ( + 1 chance )

*REPOSTER la photo du concours sur Instagram avec #bbetctoitsdugaou , en m’identifiant directement SUR la photo ( + 1 chance )



Le concours prendra fin le 28 mai 2017 à minuit.

Un tirage au sort désignera le ou la gagnant(e) et le résultat sera affiché en édit de ce post, ainsi que sur mon compte Instagram.

Bonne chance!

Une colocation qui dérape

Je ne sais même plus à quand remonte mon dernier article sur des jeux de société….

Faut dire qu’en ce moment, nous n’avons pas vraiment eu l’occasion d’en faire autant que d’habitude.

Alors aujourd’hui, j’ai envie de te faire découvrir un jeu que Petit Roi a eu à son anniversaire et qui est, je trouve, très bien pour des parties en famille.

Jeu Rumble In The House : mon avis

Il s’agit de

Rumble In The House, d’Olivier Saffre.

Si tu as déjà vécu en colocation, ou que tu as une grande famille comme moi, tu dois savoir comme il peut parfois être difficile de vivre avec autant de monde sous le même toit.

J’peux te dire qu’ici, on galère pas mal, avec une seule mini salle de bain pour nous 5…. Et imagine ce que c’est quand tu rentres d’une longue promenade et que toute la tribu a envie de pipi en même temps…. ( Hop, instant glamour ! ) On a pris l’habitude de crier << prem’s >> pour savoir qui ira en premier aux wc… ^^

Bah dans ce jeu, c’est exactement la même histoire.

Monstre, extraterrestre, gorille…. Trop de locataires pour une si petite maison.

Du coup, ça dérape souvent, pour finir en bagarre… Chacun essayant de mettre à la porte ses camarades.

Jeu Rumble In The House : mon avis

Découvrons ensemble à quoi ressemble cette drôle de communauté….

La boîte contient : 12 plaques Pièce, 12 personnages, 12 pions ronds Personnages Secrets, 1 piste de score, 12 marqueurs ( 2 X 6 couleurs ), les règles.

Jeu Rumble In The House : mon avis

Les plaques servant à créer la maison sont très sympa, car non seulement elles sont illustrées sur les deux faces, ce qui permet de varier les combinaisons et de changer à chaque fois la disposition des pièces, mais en plus elles ne sont pas toutes basiques. C’est à dire que certaines font plus << pièces monstrueuses >> que d’autres ( je te laisse la surprise de les découvrir par toi même si tu achètes un jour ce jeu ).

Un point qui plait énormément aux enfants, qui veulent à chaque partie inclure ces pièces particulières.

Jeu Rumble In The House : mon avis

Les locataires, eux, sont plutôt marrants.

On peut croiser dans cette maison, un robot en tutu, un pingouin tenant de la dynamite, des belettes ninjas, ou encore un magicien hypnotiseur….

Quand je te dis que c’est la guerre entre tout ce beau monde ^^

Jeu Rumble In The House : mon avis

Le but du jeu, est donc bien évidemment d’être le dernier occupant des lieux et de virer tous les autres.

Jeu Rumble In The House : mon avis

Pour cela, on commence par créer la maison, en assemblant comme bon nous semble les pièces.

Ensuite, on place 1 perso par salle, puis on donne 2 jetons de Personnages Secrets ( face cachée ) à chaque joueur, ainsi que les marqueurs correspondant à sa couleur ( 1 pour la piste de score, l’autre à placer devant soi pour que tout le monde sache notre couleur ).

On prend discrètement connaissance de ses jetons Persos Secrets, puis la partie commence.

A son tour, un joueur peut faire plusieurs actions :

*déplacer un perso qui est seul dans une pièce, vers une pièce adjacente ( même si cette dernière est déjà occupée )

OU

*gérer une bagarre qui a éclaté dans une pièce avec au moins 2 personnages ( le joueur choisi un des personnages et le retire de la maison )

Jeu Rumble In The House : mon avis

Les victimes d’une bagarre ( jetons retirés du jeu ), doivent être alignées le long du plateau de jeu, dans l’ordre de sortie.

Il faut surtout bien les mettre dans l’ordre !

Car c’est de cette façon que l’on pourra savoir les points qu’elles vaudront.

Jeu Rumble In The House : mon avis

Très rapidement, la maison va se vider de ses occupants….

Jeu Rumble In The House : mon avis

Jusqu’à la confrontation finale….

Jeu Rumble In The House : mon avis

Lorsqu’il ne reste plus qu’un seul locataire dans la maison, chaque joueur révèle ses jetons Persos Secrets.

On passe ensuite au calcul des scores.

Les deux premiers personnages virés de la baraque ne valent rien.

Le troisième = 1 point.

Le quatrième = 2 points.

Le cinquième = 3 points.

Etc….

Le locataire qui vit toujours dans la maison vaut 10 points.

On reporte les points sur la plaque des scores et on repart pour une nouvelle manche.

Le vainqueur sera celui qui aura marqué le plus de points au bout de 3 manches.

Jeu Rumble In The House : mon avis

Mon avis :

Rumble In The House est un petit jeu familiale et convivial ( 3 à 6 joueurs ).

Il est conseillé à partir de 8 ans, mais vu sa simplicité, les plus jeunes peuvent largement y jouer. D’ailleurs, mon ptit dernier qui n’a que 5 ans l’adore et se débrouille très bien avec ( heureusement puisqu’il est à lui ^^ ).

Pas besoin de vraiment réfléchir à une stratégie de jeu… Ici c’est surtout le hasard qui se charge de tout, même s’il y a tout de même une pointe de bluff.

Il est très rapide ( 15 à 20 min environ ), ce qui permet de s’en faire une partie en fin de journée après l’école, ou de le sortir en début de soirée à l’heure de l’apéro avec des amis.

Ce que j’apprécie beaucoup avec ce jeu, c’est qu’il réussi à réunir toutes les générations. Impeccable pour un repas de famille où l’on veut faire jouer le grand père, les parents, la tante Machine, le cousin Casse-Bonbon et les gremlins.

Bon, si tu es un mordu de jeux de société, qui aime les défis et la complexité, passe ton chemin…. Ce jeu ne te conviendra pas….

Pour ce qui est des illustrations, elles plaisent beaucoup aux enfants. Simples et amusantes.

On finit vite par avoir un perso chouchou ^^

Le fait de pouvoir modifier à chaque manche le plateau de jeu, permet une multitudes de possibilités.

Le matériel quant à lui, est de bonne qualité, avec des plaques et jetons faits dans un carton assez épais et rigide.

En conclusion, un jeu avec des règles que l’on retient en moins d’1 minute ( 2 actions à connaître et c’est bon ) et qui regroupera autour de lui, nains et trolls de tout âge.

L’enfer des calories

L'enfer des calories - Anorexie / boulimie

Aujourd’hui, un article que je veux faire depuis un bon moment, car il peut, je pense, être bien utile pour certain(e)s.

Si tu me suis régulièrement, tu dois déjà savoir comment j’ai réussi à perdre plus d’une vingtaine de kilos.

A moins que tu ne sois un p’tit nouveau ici….

Dans ce cas, je te résume vite fait tout ça.

Fin juin, début juillet 2015, j’ai eu le déclic et ai décidé de me reprendre en main. Je ne supportais plus de voir cette méchante bouée accrochée à mon ventre, ni mes cuisses que j’avais du mal à passer dans les pantalons. J’en avais assez de devoir sans arrêt rentrer mon bide, et de me sentir obligée de me cacher sous un paréo ou une serviette à la plage. J’avais tellement honte de mon corps, que je n’osais même plus aller me baigner avec mes gremlins. Faire quelques pas pour rejoindre la mer, aux yeux de tous, m’était totalement impossible.

Dommage quand on vit dans le Sud….

J’étais aussi mal à l’aise vis à vis de mon Homme.

Qu’il me voit comme ça me faisait de la peine et parfois il m’arrivait de me demander comment il pouvait m’aimer avec tous ces défauts qui me complexaient.

Bon là…. Je pense que ce genre d’inquiétudes sont fréquentes pour beaucoup de monde…. Et que lorsque l’on est mal dans sa peau, on ne se rend même plus compte que le poids sur une balance est loin d’être un obstacle à l’Amour…

Mais voilà, moi, je voulais dégager cette fichue graisse, collée à mes bask’ depuis bien trop longtemps.

Alors je me suis enfin bougée et je me suis inscrite dans une salle de sport ( plus d’infos sur cette étape de ma vie, ici ).

J’y suis allée plusieurs fois par semaine pendant environ 4 mois, puis l’hiver et les fêtes s’incrustant, cela est passé au second plan.

Mais ayant en parallèle rééquilibré mon alimentation, j’ai vu les kilos descendre rapidement sur la balance.

Tu t’imagines bien que j’étais ravie…

Les fêtes sont passées, sans reprise de poids, avec d’ailleurs plutôt une période de stagnation.

Ne pouvant plus combiner ma vie de maman avec la salle de sport, j’ai décidé de faire des séances à la maison avec le programme Top Body Challenge.

J’ai enchaîné le 1 puis le 2, heureuse de voir que non seulement mon poids continuait à baisser, mais qu’en plus mon corps changeait et se musclait.

A ce moment là, via mon compte Instagram, beaucoup de personne m’ont contacté pour savoir combien de calories je mangeais par jour.

Chose à laquelle je répondais que je ne savais pas.

Et pour cause, je ne m’étais jamais penchée sur la question…

Je me préparais des repas sains et équilibrés, mais sans faire gaffe aux calories qu’ils allaient m’apporter. Le seul point niveau calories sur lequel je faisais attention, c’était pour les yaourts ou desserts du commerce. Même si de toute façon, je n’en consommais déjà presque plus.

Du coup, à force de voir cette question réapparaître fréquemment dans mes MP, j’ai fini par me la poser aussi.

Cet été, j’ai donc commencé à m’y intéresser, partant du principe que j’allais calculer pendant 1 mois les calories que j’ingurgitais, pour les comparer avec celles que d’après ma Fitbit je dépensais.

 

J’ai pas mal galéré au départ, ne sachant pas vraiment combien tel ou tel aliment pouvait valoir en kcal, mais de fil en aiguille, je me suis créée un ptit carnet avec les valeurs énergétiques pour m’y retrouver.

Je me suis aperçue que je mangeais en moyenne autour des 1600 kcal par jour et que ( toujours d’après ma montre ), j’en dépensais plus de 2100.

Un beau matin, j’ai décidé qu’il était temps pour moi de passer en phase de sèche et me suis retrouvée à ne consommer plus que 1200 kcal environ sur une journée ( tout en continuant à faire autant voir plus de sport qu’avant ).

Mon ventre devenait hyper plat et la balance n’avait jamais été aussi cool avec moi…. J’étais donc aux anges.

Seulement tout doucement, << l’enfer >> des calories a commencé à taper l’incruste dans ma tête, ne voulant pas malgré les remarques de mes proches, disparaître….

Le Chéri a dû se faire hospitaliser…. Je n’avais plus vraiment de temps pour prendre soin de moi… Courant entre le boulot, le sport, les nains, l’école, les courses et les allez – retours vers l’hosto sans véhicule….

Je préparais des repas, cookies et autres gâteaux pour l’Homme qui n’aimait pas ce qu’on lui servait à l’hôpital…. Je cuisinais des plats sympa et transportables pour que les enfants puissent manger là-bas avec leur père….

Et le temps ensuite de reprendre le bus ou le tram pour rentrer, de doucher ma tribu, de préparer leurs affaires pour le lendemain et de les coucher, je ne me sentais pas de me faire grand chose.

De même le matin ou à midi, puisque je gérais Crevette, la maison et tout ce qui va avec….

Alors petit à petit, j’ai fini par me sous-alimenter….

Non, mon ptit koala, je n’emploie pas ces mots à la légère….

Car même lorsque le Chéri est revenu à la maison, ayant pris l’habitude de ne manger que de très petites quantités ou juste des aliments très pauvres en calories, j’ai continué à sombrer dans cet enfer….

Résultat, alors que je ne devais vérifier mes calories que durant 1 mois, en octobre j’étais de plus en plus obsédée par ça.

Et sur une journée entière, je n’en mangeais plus que 500 à 600….

Bien entendu, je trouvais mon ventre au top et mon poids n’avait jamais été aussi bas….

Mais j’étais tout le temps épuisée. Non seulement parce qu’avec les journées de malade que j’avais passée lors de l’hospitalisation de l’Homme, je n’avais pas vraiment eu le temps de dormir ( je m’y suis tellement habituée que je n’arrive plus à dormir plus de 4 à 5h…. ou alors très rarement ). Mais aussi parce que mon corps ne parvenait plus à suivre.

Faire le moindre pas devenait compliqué… Je sentais que mes jambes ne me tenaient plus….

Porter Crevette ou des sacs de courses, était une torture….

Sans parler des moments où je n’arrivais même plus à me concentrer et où je devenais agressive sans le vouloir.

Il a fallu attendre fin octobre, pour que j’ouvre un peu les yeux et que je comprenne que je rentrais dans l’anorexie ( avec des phases de boulimie, où sous le prétexte de faire une cheat meal, je me gavais à outrance dans les restos à volonté ).

Un samedi matin, sur le point de me doucher, j’ai aperçu mon reflet dans le miroir. Reflet que je voyais sans réellement le voir, tous les jours.

J’ai remarqué que l’on voyait de plus en plus mes côtes…. Que mes cuisses étaient trop fines…. Que j’étais cernée….

Et je me suis effondrée….

J’ai dit à l’Homme qu’il fallait que j’arrête toutes ces bêtises de calories… Que j’en avais assez d’avoir faim ( car c’était le cas…. je lutais sans arrêt contre la faim…. mâchant des tonnes de chewing-gum pour distraire mon cerveau… )… Que je voyais bien que je me détruisais….

Mais que j’avais peur….

Peur de ne pas y arriver…. Peur de reprendre du poids et de grossir….

J’ai rangé en haut d’un placard, bien loin de moi, le cahier qui depuis des mois squattait mon plan de travail, attendant que j’y note tout ce que je mangeais….

Et j’ai pris la décision que si je ne parvenais pas toute seule à remonter la pente, j’irais voir mon médecin pour qu’il m’aide.

Le soir même, je commençais à réintroduire doucement plus d’aliments dans mon repas. Ok ce n’était encore qu’une salade ( j’adore tellement les crudités ), mais j’y avais ajouté des noix, du fromage, de la crème, etc…. Toutes ces petites choses qui me faisaient envie dès que l’Homme en prenait, mais que je m’empêchais de manger.

Le lendemain matin, l’objectif était que je fasse un ptit déjeuner normal, avec quelque chose qui me ferait plaisir. Truc de ouf : un bon morceau de baguette avec du beurre ! Ouais…. J’en étais là…. A rêver de pain et de beurre….

Nous sommes donc allés à la boulangerie.

Une jeune femme me sert ma baguette et me propose une offre sur des pains au chocolat.

Le drame….

J’ai dû retenir mes larmes et quitter rapidement l’enseigne.

Mon corps avait envie de ces pains, mais mon cerveau me l’interdisait.

Une fois à la maison, j’ai eu énormément de mal à avaler ma tartine. J’avais peur de cette nourriture…. Vraiment peur…. A la limite de l’écœurement….

Je voyais le reste de la tribu manger des croissants, des chaussons aux pommes….. J’en bavais d’envie, sans pour autant être capable d’approcher de ces aliments.

Il m’a fallu un moment pour dépasser tout ça….

Pour réintroduire des ingrédients que j’évitais ou que je ne consommais qu’en mini ration….

Pour arrêter de n’avaler que des plats dont je maîtrisais le cota des calories ( tu as dû d’ailleurs remarquer qu’à cette période là, je les notais dans mes recettes )….

Mais j’ai réussi à dépasser tout ça….

Plus d’une fois en voyant mon poids monter un peu, j’ai eu peur de retomber dans cette saleté de phase.

Mais non….

J’ai diminué mes doses de sport. Je mange à ma faim, sans me prendre la tête à compter quoique ce soit.

Je garde une alimentation saine, mais je n’ai plus peur de manger un bout de pain ou une viennoiserie. De me refaire des bowlcakes, des pancakes ou des tranches de bacon….

Et finalement, j’ai repris un peu de poids et me suis stabilisée.

Je ne suis plus épuisée au bout de quelques marches de montées. Je n’ai plus toutes ces migraines et ces instants où aligner trois mots étaient si difficile….

Je ne ressens plus le besoin de faire de méga cheat meal pour me gaver ( même si j’avoue appréhender un peu le jour où je retournerais me faire un resto à volonté…. j’espère réussir à me contrôler…. ).

Je vais mieux…

Tout ça pour te dire, ma ptite licorne, que tomber dans le piège des calories et être à deux doigts de se flinguer la santé, c’est extrêmement rapide….

Alors oui, il faut veiller à ne pas manger n’importe quoi…. Mais en restant raisonnable. Ne pas s’interdire des aliments. Juste les consommer avec modération….

Wonder cookies

Sur ce, je te laisse pour aller déguster avec ma famille, des cookies qui sortent tout juste du four ^^

Argile et peinture, mon village de santons

Je me souviens que lorsque j’étais petite et que je vivais encore à Nice, j’adorais admirer le petit village provençal de ma grand mère.

Je voulais sans arrêt y toucher, alors que ça m’était interdit, de peur que j’abîme tout.

Mais quand on est môme, on a tendance à laisser traîner ses mains partout ^^

J’aimais aussi les santons, ces petites statuettes en argile, qui débarquent dans les maison du Sud au moment de Noël.

Malheureusement, une fois en Lorraine, tout cette magie avait disparu….

Alors lorsque je suis revenue en Provence, j’ai eu envie de faire découvrir cet univers à mes nains.

Nous avons commencé par aller visiter les marchés de santons de Marseille et d’Aubagne. Admirant tous les personnages bien présentés sur les stands… Ouvrant de grands yeux brillants devant chaque scénette…

Nous sommes allés voir directement chez les santonniers, comment ces bonhommes étaient fabriqués ( ce qui a donné envie à ma Princesse de devenir santonnière )….

Puis un jour, nous nous sommes laissés tenter par l’idée d’en acheter. Pas grand chose, car le budget peut très vite monter…. Juste deux / trois personnages, des morceaux de rivière, une petite maison et un pont….

Nous avions installé tout ce beau monde sur notre meuble tv, bien à la vue des gremlins, qui venaient régulièrement y jeter un coup d’oeil.

Finalement, petit à petit, nous avons décidé d’essayer de peindre nous même nos santons. Car il faut savoir que certains santonniers les vendent bruts.

Pas vraiment sûrs de nous, l’Homme et moi avons dégainé nos pinceaux et avons plongé tête la première dans cette nouvelle aventure créative.

Je dois dire que le résultat n’était franchement pas au top ^^

Mais au fur et à mesure, nous avons commencé à maîtriser un peu plus et à réaliser des santons sympa. Même si, il faut le reconnaître, ils ne sont pas du niveau de ceux de nos santonniers favoris, comme Le Moulin à Huile ou encore Santon Magali.

L’année dernière, nous avons même tenté de fabriquer de nos ptites mains, des bâtiments…. Un bar… Une borie… Un terrain de pétanque… Un puits…

Notre village provençal naissait tout doucement.

Cette année, nous l’avons pas mal agrandi, en y ajoutant non seulement beaucoup de nouveaux habitants, mais aussi des commerces.

Alors certes, nos fabrications sont assez simples, mais le principal, c’est que nous prenons plaisir à les faire.

Plaisir que nous avons fini par transmettre à nos nains, qui désormais peignent eux aussi leurs propres santons et fabriquent leurs maisons.

Une petite passion qui fait l’unanimité dans ma tribu !

J’te montre de quoi a l’air cette année notre village ?

( Ne t’attends pas à y voir une crèche, ce n’est vraiment pas notre tasse de thé… )

Noël Disney, santons et autres déco

Tu vas me dire que tu as déjà vu cette photo dans un précédent article… Et tu auras raison….

Mais c’est pour te donner une idée de l’espace que notre village prend…

Il fait tout un angle de notre véranda.

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Les bâtiments que nous avons fabriqués sont en polystyrène, recouvert d’argile séchant à l’air libre.

Ils sont un peu trop grands… Du coup, nous avons le projet de les refaire pour l’année prochaine et de donner ceux ci à nos gremlins….

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Approchons nous un peu…

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Dans l’espace consacré aux commerces, nous avons une boulangerie, pleine de bons pains, de viennoiseries et de tartes….

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Le Pescadou est la poissonnerie du village, avec son saumon, ses anguilles, ses coquillages et fruits de mer….

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Et pour faire le plein de vitamine, notre village dispose d’un primeur bien achalandé.

Tu remarqueras que nous avons modelé les petits accessoires ( fruits, légumes, pain, etc ) dans de la fimo.

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Que dirais-tu de boire un ptit coup autour d’une partie de cartes, au Bar des Potes ?

Au besoin, la diseuse de bonne aventure pourra prédire ton avenir ^^

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Ou alors, viens te détendre en participant à une partie de pétanque…

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Sur les hauteurs, derrière la boulangerie, un camp de gitans s’est installé et fait la fête.

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Ils dansent et chantent au rythme de leur musique.

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Pendant qu’en contrebas, d’autres travaillent…

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Certains s’occupent de cueillir de la lavande…

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

D’autres rassemblent les moutons ou vont chercher de l’eau au puits….

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Ou encore, nourrissent les animaux et gèrent le potager….

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Mais par ces fortes chaleurs, rien de tel qu’un petit tour à la plage….

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Pour ce qui est de la mer, elle est faite de peinture et de papier cristal froissé.

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Mon village de santons avec ses bâtiments faits maison

Le sable a été récupéré sur un terrain en construction près de chez nous….

Les différentes teintes pour les chemins, sont tout simplement faites en mixant des feuilles ou des épluchures de légumes et fruits séchées….

Et pour les morceaux de bois, les pierres, la mousse et les plantes, nous sommes allés nous balader dans la garrigue avec Crevette pour les dénicher.

Pas mal d’heures de boulot, qui se sont ajoutées à celles passées sur les décos de Noël homemade

Santons faits maison par mes enfants

Pour finir, voici le village sorti tout droit de l’imagination de mes nains. Les santons sont tous peints par leurs soins et pour les maisons, ils se sont débrouillés avec des éléments de récup’, qu’ils ont modifiés.

Bon… Comme tout était installé dans leur chambre, nous n’avons pas osé leur donner de mousse, pour qu’ils ne se retrouvent pas envahis de bestioles. Mais je pense que l’année prochaine, on va essayer de leur trouver un moyen de créer un sol sympa.

Encore un max de choses en projet pour le village de décembre 2017….