Attaque de dinosaures avec Panini

Te souviens tu de l’album Panini sur Le Roi Lion, que je t’ai présenté il y a quelques semaines ?

En ce mercredi, jour des gremlins, je m’en viens te dire que j’ai récidivé ! Mouais m’sieurs dames ! Je me suis à nouveau amusée à coller des stickers, comme si j’étais encore une môme. Faut dire que j’en suis une dans mon fort intérieur. Et je le crie haut et fort ! Je suis une gamine fan de Panini et de ses albums !

Attaque de dinosaures avec Panini

Cette fois-ci, pas de dessins animés. C’est dans un tout autre univers que je me suis plongée. Entourée de Owen et Claire, je suis partie affronter et même aider quelques grosses bêtes théoriquement disparues de notre monde.

Attaque de dinosaures avec Panini

Le starter Jurassic World Fallen Kingdom comprend 1 album + 5 pochettes, et coûte 3€90. C’est armée de ce pack de départ et de quelques pochettes d’autocollants supplémentaires, que j’ai pris plaisir à revivre ce film.

Les couleurs ne sont pas aussi vives que pour la version sur Le Roi Lion, ce qui du coup correspond plutôt bien à l’ambiance de Jurassic World. D’ailleurs, il y a un point bien sympa au niveau de la couverture : la peau des dinos est en relief et texturée.

Attaque de dinosaures avec Panini

En ce qui concerne les stickers, il y en a différents types. Les basiques avec une scène du film imprimée. Les phosphorescents, qui brillent dans le noir. Les lenticulaires, qui dévoilent leurs secrets lorsqu’on les bouge. Et les brillants, qui ont un sublime jeu de lumières quand les rayons du soleil tapent dessus. Certains ont même un effet texturé comme du velours.

Attaque de dinosaures avec Panini

Le petit point un peu dérangeant à mon goût, c’est qu’il y a trop d’images regroupant plusieurs autocollants. Je veux dire par là qu’il faut par exemple 4 stickers pour créer une image d’un dinosaure. Et j’avoue que comme lorsque j’étais môme, je n’aime pas vraiment ça, car ce n’est pas évident de tout rassembler. Mais bon, comme dirait l’autre, c’est le jeu ^^

Attaque de dinosaures avec Panini

Puis Panini a la solution. En fin d’album il y a toutes les astuces pour commander les vignettes manquantes. De quoi pouvoir terminer la collection et remplir entièrement l’album.

Au final, j’ai du mal à savoir lequel de mes 2 albums Panini je préfère. Je n’arrive pas à choisir entre mon côté ultra fan de Disney et mon penchant pour Chris Pratt… Euh, non… Pour les créatures d’un autre temps.

Quel serait ton choix ? Plutôt team Simba ou team reptiles?

C’est exactement le dilemme auquel tu vas devoir répondre sur mon compte Instagram, pour tenter ta chance à mon concours avec Panini, et peut-être remporter un de ces albums avec des pochettes de stickers ! Fonce jouer !

Roses des sables chocolat blanc noisettes, sans beurre

Roses des sables chocolat blanc noisettes, sans beurre

Nous venons de fêter ( un peu à l’avance ) les 8 ans de mon ptit dernier. Pour l’occasion, Monsieur à voulu organiser une petite soirée pyjama. Pas un gros truc, juste 2 amis prêts à passer un bon moment avec lui.

Comme je savais qu’il aurait plus envie de jouer avec ses copains que de passer des heures à table, je lui ai préparé un repas rapide, simple, pouvant convenir à tous.

Des sandwichs au fromage passés au grill, des bâtonnets de légumes, des biscuits apéritifs version toile d’araignée et chauve-souris, des bretzels, des chips, du popcorn au chocolat, des dragibus et des roses des sables maison.

Mais pas ma recette habituelle. Cette fois ci, les roses des sables étaient au chocolat blanc, avec de gros morceaux de noisettes.

Une gourmandise très facile à faire, avec peu d’ingrédients, qui a été appréciée de tout le monde.

Roses des sables chocolat blanc noisettes, sans beurre
Roses des sables chocolat blanc noisettes, sans beurre

Pour une quinzaine, il te faut :

  • 100g de flakes sans sucre
  • 200g de chocolat blanc
  • 70g de noisettes
Roses des sables chocolat blanc noisettes, sans beurre

La recette :

Verse les flakes et les noisettes dans un saladier.
Ajoute le chocolat fondu et mélange délicatement pour ne pas casser les céréales.
Dispose des tas sur une plaque recouverte de papier cuisson.
Laisse refroidir puis laisse bien durcir au frigo.

À conserver au réfrigérateur.

Stickers Panini Le Roi Lion : retour en enfance

Qu’il est loin le temps de mes jeunes années. De l’insouciance. Des batailles de polochons.


Non ! Stop !
C’est quoi ce mélodrame ? On croirait entendre la voix off d’une vieille femme, m’étant en place l’ambiance du dernier film à la mode.

Stickers Panini Le Roi Lion : retour en enfance


Franchement, je ne peux pas dire que toute cette part enfantine m’ait quitté. Elle est toujours présente en moi, fort heureusement. Sinon que la vie serait triste. Être adulte n’est pas une partie de plaisir et il est agréable de pouvoir se réfugier de temps en temps dans des délires de mômes.
C’est justement ce que m’a proposé Panini. Retrouvé un peu de mon passé.


L’entreprise Italienne, fondée en 1961 par deux frères marchands de journaux, Giuseppe et Benito Panini, est connue à travers le monde pour ses merveilleux autocollants que petits et grands prennent plaisir à collectionner.

Numéro 1 mondial dans le secteur des images, le groupe Panini commercialise aussi des BD, comics, magazines jeunesse et des romans.
Loin des premières images de footballeurs cartonnées qu’il fallait coller grâce à un tube de glue, nous connaissons tous désormais les stickers adhésifs vendus en pochettes, qu’il suffit d’appliquer dans un album.

Stickers Panini Le Roi Lion : retour en enfance


Lorsque j’étais à l’école primaire, je me souviens avoir différentes collections de jeux de l’époque. J’étais fan des pogs, des Jojo’s… Je dépensais mon argent de poche dans les photos collector des Spice Girls… Mais surtout j’essayais de terminer mon album Panini du Roi Lion.
J’arrivais en classe, avec dans mon sac, des piles de doubles de mes vignettes représentants Simba, Timon et toute la clique, bien maintenues par des élastiques.
Je notais sur un bout de papier les numéros qu’il me manquait et à chaque récréation, invariablement, je m’arranger avec mes camarades pour faire des échanges, à la recherche des autocollants qui me permettraient de compléter mon cahier.
Un genre de marché noir, où les stickers les plus rares se troquaient au plus offrant.


Car oui, c’est là le fort de Panini. Rendre accro les collectionneurs, qui rêvent de mettre la main sur la totalité des vignettes nécessaires pour remplir les albums, au point de les obliger à investir dans de nombreuses pochettes, à se réunir pour pratiquer des échanges ou encore à commander les numéros jamais dégotés.


Ce jeu au départ inventé par les deux frères dans le but de mieux vendre leurs journaux, a su rapprocher bons nombres de minots, qui sans cela, n’auraient peut-être jamais fait connaissance durant la récré. Les autocollants Panini parviennent même à garder l’âme d’enfant de bien des adultes, comme moi, qui là encore rencontrent d’autres collectionneurs pour parler de leur passion.


Car avec un large choix de thèmes, allant du sport, aux films, dessins animés, animaux, Disney, ou encore Marvel, l’enseigne arrive à capter l’intérêt du plus grand nombre.

Stickers Panini Le Roi Lion : retour en enfance


Tu imagines donc ma joie de pouvoir me plonger dans mes souvenirs en retrouvant ce nouvel exemplaire de l’album Panini du Roi Lion. Ce Disney me tient beaucoup à cœur, car pour l’un de mes anniversaires, j’avais pu aller le voir avec des copains. La période justement où j’avais déjà collectionné les stickers.


Panini m’a fait parvenir un starter, comprenant l’album et 2 pochettes ( ce kit de démarrage est vendu à 3,95€ ). Ainsi que 8 pochettes supplémentaires.

De quoi démarrer doucement ma nouvelle addiction. 


Cet album retrace les aventures de Simba, de sa naissance à la mort de son père Mufasa, jusqu’à sa prise de pouvoir, tout en suivant l’histoire réalisée par les studios Disney. Au fil des pages, on découvre des illustrations magnifiques, colorées et pétillantes, auxquelles viennent s’ajouter des petits jeux ou encore des informations sur la nature.

Un joli poster du nouveau film The Lion King sert de cerise sur le gâteau. 


En ce qui concerne les pochettes, elles contiennent 4 stickers ainsi qu’une carte cartonnée, faisant partie d’une collection de 50 cartes pouvant être rangées dans une petite boîte à monter soi-même ( présente elle aussi dans le magazine ). 

Stickers Panini Le Roi Lion : retour en enfance
Stickers Panini Le Roi Lion : retour en enfance


En dehors du stater, l’album seul est vendu 2,90€ et chaque pochette 1€. 
Les albums Panini, tout comme les autocollants peuvent s’acheter en grande surface, bureau de tabac, dans les magasins de loisirs créatifs et librairies ( style Cultura), dans les boutiques de jouets ou encore en ligne, directement sur le site de la marque ou chez Amazon / Cdiscount, etc.

Stickers Panini Le Roi Lion : retour en enfance
Stickers Panini Le Roi Lion : retour en enfance

 
Par contre, on trouve plus facilement maintenant des starter et des lots d’une dizaine de pochettes, que le tout vendu à la pièce. Le petit plaisir de sortir de l’école et de foncer chez le marchand de journaux du coin pour acheter une pochette de vignettes avec son argent de poche, n’est plus vraiment là. 


Mais ça n’enlève rien à la joie de remplir petit à petit son album et d’échanger ses doubles avec les potes à la récréation. 

Mini tourtes d’Halloween

Mini tourtes d'Halloween

Nous sommes déjà quasiment à la mi-octobre. Ce qui signifie que sorcières, dragons, momies et vampires vont bientôt venir frapper aux portes, dans l’espoir de recevoir des sucreries.

Pour nous, Halloween est une fête très importante, qui nous permet de nous réunir et surtout de nous amuser. Déguisement, déco, films dans le thème…. Sans oublier un repas monstrueux.

Je suis donc en plein dans mes expérimentations en vue du grand soir. Histoire de changer des recettes déjà présentes sur le site.

J’ai pris beaucoup de plaisir à créer des mini tourtes citrouilles sanguinolentes, fourrées à l’Incroyable Ketchup de Quintesens et au jambon. Une combinaison qui se mélange très bien avec les épices de la pâte.

En plus, ayant déniché il y a peu de temps en brocante, une adorable fève sorcière avec sa citrouille, je l’ai caché dans une des tourtes, pour faire une surprise aux gremlins. Ça leur a bien plu !

Mini tourtes d'Halloween

Pour 12 mini tourtes, il te faut :

  • 130g de farine de seigle
  • 150g de farine T55
  • 100g de beurre
  • 120ml d’eau tiède
  • 1CS de curry
  • 1CS de gingembre en poudre
  • sel
  • poivre
  • incroyable ketchup Quintesens
  • 2 tranches de jambon coupées en fines lamelles
Mini tourtes d'Halloween

Recette :

Mélange les farines avec le curry, le gingembre, du sel et du poivre.

Ajoute l’eau et mélange.

Incorpore le beurre ramolli et pétris à la main quelques instants.

Laisse la pâte reposer au frais au moins 30 min.

Étale la pâte sur un plan de travail fariné, puis à l’aide d’un emporte pièce, découpe 24 citrouilles.

Dans 12 des citrouilles, découpe les yeux et les bouches avec un couteau.

Dépose un peu de jambon et de ketchup sur les 12 autres citrouilles.

Si comme moi tu veux mettre une fève, ajoute la dans la garniture d’une des tourtes.

Recouvre avec les citrouilles avec visages.

Soude bien les bords en appuyant légèrement avec une fourchette.

Badigeonne d’un filet de lait ou d’un jaune d’oeuf, et dépose les sur une plaque couverte de papier cuisson.

Enfourne 20 min à 180°C.

Mini tourtes d'Halloween

Mes lectures jeunesse du moment

Mes lectures jeunesse du moment

Je veux que les fées existent, j’y crois, j’y crois !

Tout comme j’aime rêver d’un monde imaginaire rempli de dragons, de sorcières, de lutins, d’elfes et surtout de magie.


J’ai beau avoir passé la trentaine, je reste et resterai toujours une grande gamine.
Il est important de garder son âme d’enfant. Important de savoir rire et s’amuser. Important de ne pas trop se prendre au sérieux.
C’est pourquoi j’adore regarder des dessins animés, chanter des chansons de Disney, m’éclater dans les parcs d’attractions, colorier, faire de la balançoire ou encore lire des livres de contes et des mangas. 


D’ailleurs, lorsque l’on va faire un tour chez Cultura, je ne loupe jamais le rayon des bouquins pour gosses. Plus particulièrement les BD. Je suis généralement rapidement attirée par celles dont la couverture est très colorée ou qui laisse présager d’une histoire fantastique.
Je me fais une big pile prometteuse et je fonce m’installer dans un fauteuil pour oublier tout ce qui m’entoure. 

Mes lectures jeunesse du moment

Laisse moi donc ma petite fouine à lunettes, te montrer quelques unes de mes dernières lectures, qui pourront peut-être te plaire ou tenter tes enfants.

Mes lectures jeunesse du moment

Lothaire Flammes de Marianne Alexandre ( éditions Jungle ) est une bande dessinée à l’univers très coloré et pour cause ! Lothaire n’est pas un chasseur de monstres ordinaire. Pour capturer les êtres étranges qui croisent son chemin, il lui suffit de quelques formules et d’un bon coup de pinceau. Aidé de son chat-colyte , Chattertone, Lothaire vient en aide aux villageois, moyennant rétribution.

Le titre en lettres dorées tout comme les illustrations dans des tons orange / bleu / vert, rendent se livre très attrayant.

Le petit plus fort sympathique : les représentations du carnet de Lothaire à la fin de l’album, où il note la marche à suivre pour capturer les monstres.

Mes lectures jeunesse du moment

Sorceline de Sylvia Douyé et Paola Antista ( éditions Glénat ), m’a rapidement fait penser à Norbert Dragonneau . En effet la jeune fille rêve de devenir fantasticologue. Pour cela elle va devoir apprendre à soigner différents animaux légendaires dans une école un peu particulière. Mais Sorceline , aussi douée soit elle, va vite se rendre compte que la compétition bat son plein et que les mauvais coups sont de la partie. Entre pouvoirs inattendus, amis, ennemis, et événements surprenant, les cours ne seront pas de tout repos.

Des graphismes féeriques, qui collent à la perfection avec les allusions à Harry Potter, Dragon ou encore Peggy Sue, et des personnages attachants en pleine crise d’adolescence.

Mes lectures jeunesse du moment

Des lumières dans la nuit de Loréna Alvarez ( éditions Glénat ), m’a laissé un avis mitigé. Même si je suis fan de l’univers inspiré de Miyazaki et des illustrations riches en couleurs ainsi qu’en détails, l’histoire en elle même ne pas plus captivée que ça. Je n’ai pas réussi à me lier d’affection pour la petite Sandy, malgré son côté rêveur et curieux.

Pourtant l’album a de quoi donné envie de le lire. On se plonge dans l’aventure d’une fillette vivant dans un établissement catholique, qui refuse de faire du mal aux animaux et passe son temps à dessiner… Lors d’une sortie scolaire , Sandy va découvrir un monde aux allures de musée, bien caché dans la carapace d’une tortue. Cette dernière va lui demander son aide pour achever une peinture, ce qui va mener l’enfant à croiser la route d’autres créatures bien étranges.

A toi désormais de faire ton choix et de parcourir ces ouvrages. N’hésite pas à me conseiller certains livres jeunesse ^^ J’adore en découvrir de nouveaux.

Kinder Country healthy et vegan

Kinder Country healthy et vegan

Qu’est-ce que j’ai pu être fan des Kinder Country ! Pourtant le chocolat à croquer plutôt que dans une pâtisserie n’a jamais été vraiment mon truc. Mais la particularité des Kinder Country qui me plaisait tant, c’était ce petit croustillant apporté par le riz soufflé. Un peu comme avec les Nippon ( recette healthy ici).


J’étais aussi très fan des Kinder Circus.

Mais si rappelle-toi, ces petits œufs qui étaient contenus dans des animaux en plastique au ventre transparent. Dommage que ça n’existe plus car j’aurais aimé juste une fois les faire découvrir à mes Gremlins.


Bon comme nous le savons tous, ce qui vient de chez Kinder n’est pas forcément à manger en permanence, vue que loin d’être sain.

J’avais donc promis il y a plusieurs mois de ça à mes enfants de leur en faire des versions maison. Mais une chose en entraînant une autre, je ne m’y étais pas encore collée, alors que pourtant j’avais investi dans les moules en forme de tablette de chocolat de chez Scrapcooking.


J’en ai donc profité l’autre jour pendant qu’ils étaient à l’école pour leur faire la surprise, et qu’ils puissent en rentrant déguster à l’heure du goûter, les fameux Kinder Country.


Quelques minutes seulement de préparation pour obtenir ces gourmandises sans matière grasse ajoutée, ni sucre ajouté et dans une version au soja, vegan.


Pour 6 Kinder Country, il te faut :

  • 200g de chocolat noir
  • 50g de chocolat blanc
  • 50g de yaourt de soja nature
  • 20g de soja crispies ( soja soufflé )
Kinder Country healthy et vegan


La recette :

Kinder Country healthy et vegan


Fais fondre au vitaliseur ou au bain-marie la moitié du chocolat noir. Badigeonne le moule bien partout avec ce chocolat en veillant à ne pas laisser de trou. Laisse durcir au frais. 

Fais fondre le chocolat blanc et mélange le avec les yaourts et le soja soufflé. Ajoute ce mélange sur le chocolat noir, puis laisse durcir au frais. 

Kinder Country healthy et vegan

Fais fondre le reste du chocolat noir et étale le sur tes tablettes. Laisse durcir au frais. 

Kinder Country healthy et vegan


Une bonne idée pour faire plaisir sainement à Pâques ! 

Kinder Country healthy et vegan

Tu sais quoi ?! Désormais je suis prescriptrice pour le Vitaliseur de Marion Kaplan.

Ce qui signifie que je peux te faire profiter de tarifs exceptionnels pour que tu puisses toi aussi t’offrir ce super appareil ou encore le Trio qui est un accessoire à ajouter pour encore plus de recettes à réaliser.

Alors n’hésite pas à me contacter si tu veux profiter de ces offres !

DooWap maison aux pépites de chocolat, healthy et rustique

DooWap maison aux pépites de chocolat, healthy et rustique
DooWap maison aux pépites de chocolat, healthy et rustique

Quand j’étais môme, j’adorais dévorer à la récréation des gâteaux, gaufrettes, et autres barquettes de chez Lu ou BN, comme beaucoup de gamins d’ailleurs.

Faut dire que ne prenant pas de petit déjeuner, j’avais forcément bien faim.

Maintenant que je suis adulte, je sais que dans tous ces biscuits industriels se cachent des ingrédients pas toujours au top, et que ces gourmandises ne permettent pas d’apporter de réels atouts nutritionnels.

C’est pourquoi j’ai décidé de faire plaisir à mes Gremlins en leur cuisinant des DooWap maison, ces sortes de petites brioches avec du chocolat, en version saine.

Une variante légèrement rustique, qui a fait de l’effet, et qui en plus ne demande pas de temps de repos.

DooWap maison aux pépites de chocolat, healthy et rustique

Pour 8 DooWap, il te faut :

300g de farine d’épeautre complète T150
60g de farine d’orge 
40g de sucre de canne complet 
1 sachet de levure chimique 
1cc de bicarbonate 
2cs de vinaigre de cidre 
30g d’eau gazeuse 
40g d’huile Quintesens
100g de pépites de chocolat noir
280g de yaourt de soja 
1 jaune d’œuf

La recette :

Mélange les ingrédients secs et les pépites de chocolat. 
Ajoute les ingrédients humides. 
Forme 8 boules et dispose les sur une plaque recouverte de papier cuisson. 
Enfourne 15 min à 160°C, sans chaleur tournante. 
Laisse refroidir sur une grille.

DooWap maison aux pépites de chocolat, healthy et rustique
DooWap maison aux pépites de chocolat, healthy et rustique

Thennan : une aventure extraordinaire dans un monde fantastique

Lors de ma venue au Hero festival de Marseille, j’ai eu la chance non seulement de pouvoir admirer de magnifiques cosplays et des expositions, de découvrir différents créateurs, mais aussi de faire la connaissance de quelques auteurs talentueux.

 

Mon incroyable aventure au Hero Festival de Marseille


C’est au stand des éditions Alexandra de Saint-Prix que j’ai croisé Drake Manakete, l’écrivain de la saga Thennan.
C’est avec bonne humeur et un large sourire qu’il a pris quelques minutes de son temps pour me parler de son roman qui je le sentais bien lui tenait très à cœur.Et il a de quoi être fier, je te le garantis.

 

Thennan : une aventure extraordinaire dans un monde fantastique


Il ne m’aura fallu que quelques lignes pour être séduite par le premier tome de Thennan : Le collier d’Orichalque.
Une aventure qui dès le début m’a replongé en enfance, me rappelant L’histoire sans fin, Narnia ou encore Richard au pays des livres.
Natasha la jeune héroïne qui ne supporte plus la vie avec sa mère, si froide et directive, va se retrouver transportée dans un autre monde, Myste, en essayant de lui échapper. 
Elle va faire la connaissance de créatures fantastiques, magiques et intrigantes. Finissant par se lier d’amitié avec certaines d’entre elles, au point même de se dénicher un Thennan
Mais derrière ce décor idyllique, se cachent de sombres évènements, qui vont pousser Natasha et ses nouveaux amis dans un voyage mystérieux et dangereux. 

 

Thennan : une aventure extraordinaire dans un monde fantastique

Thennan : une aventure extraordinaire dans un monde fantastique


Mon avis :


Tu le sais mon p’tit sorcier, je suis fan de ce genre de récit. Il suffit de me parler de fées, de loups-garous, ou d’enchanteurs, pour qu’un bouquin m’intéresse et me donne envie d’en savoir plus. Génération Harry Potter et Sabrina l’apprentie sorcière, la magie coule dans mes veines ( si seulement) et me passionne toujours autant que lorsque j’étais gamine. 
C’est d’ailleurs grâce à ça que l’auteur a su capter mon attention ! 
Vêtu tel un de ses personnages à l’allure d’un lion, il m’a fait miroiter une quête pleine de rebondissements, où différents peuples surnaturels se côtoient. Et ce n’était pas des paroles en l’air ! 
Tout au long de ma lecture, j’ai pu sans peine m’imaginer les régions que Natasha a découvert. Traversant avec elle la prairie des Faëris et m’attardant à Polcroix, cette ville pleine d’Elementalistes. 
Les descriptions des lieux, comme des personnages sont poussées juste ce qu’il faut, de façon à bien nous mettre dans l’ambiance, sans pour autant alourdir le texte. Ce qui en fait un roman agréable à lire, pouvant convenir aux ados comme aux grands mômes comme moi. 
Plus j’en apprenais sur Myste , son langage et ses coutumes, plus j’avais de mal à stopper ma lecture, voulant toujours en savoir davantage. 
Les personnages quant à eux, sont attachants. Chacun ayant son propre caractère, il est facile de s’identifier à l’un d’eux. J’ai d’ailleurs un coup de cœur pour Emmy, cette jeune fille si pleine de vie et de peps, qui court partout. Son petit grain de folie, parfait mélange de Luna Lovegood et Phoebe Buffay, est une bouffée d’oxygène face aux événements qui les attendent. 
Bien évidemment, Karsaib avec son côté plus énigmatique et lunatique, me plaît aussi beaucoup. Tu comprendras pourquoi en lisant ce premier tome de Thennan ( tout comme tu apprendras ce que signifie ce terme). 
Un premier ouvrage que Drake Manakete a bien fait de me présenter, car je ne regrette absolument pas de l’avoir dévoré. C’est fluide, amusant, captivant
Bref, j’en redemande volontiers ! ^^

Mon fils de 14 ans, lui aussi a beaucoup apprécié ce premier tome. Il n’a pas eu de difficulté à le lire, pas de soucis avec des termes qui auraient pu être trop compliqués pour lui. Il a aimé le fait que chaque personnage ait son propre caractère, bien décrit, avec sa façon d’être, son humour ou ses petites manies. Avec une préférence pour Karsaib qu’il a trouvé mystérieux et dont la particularité le fait rêver ( chut… je n’en dis pas plus ). Un univers et des héros qui correspondent à la perfection avec son côté fan de Harry Potter, Eragon et légendes diverses.

Thennan : une aventure extraordinaire dans un monde fantastique

 


À savoir que le tome 2 existe déjà, et qu’un troisième volet est en cours d’écriture.  Tu peux acheter le tome 1 Thennan Le collier d’orichalque ICI

Le tome 2 Thennan Les grains de la folie ICI