Zéro déchet : j’utilise l’eau de cuisson de mes féculents

Zéro déchet : j'utilise l'eau de cuisson de mes féculents

Si tu as bien fait attention, dans certaines de mes dernières recettes, j’utilise de l’eau de cuisson. Peut être as-tu été intrigué par cela… Quel est l’intérêt? Qu’est-ce que j’en fais?

Laisse moi t’expliquer tout ça.

Le premier avantage est d’éviter le gaspillage. Plutôt que de jeter l’eau après la cuisson d’une dose de spaghetti et de repartir sur de nouveaux litres de flotte pour la cuisson des patates du soir, autant continuer avec la même ration. De belles économies sur la facture d’eau, au fur et à mesure, et une petite action écologique.

Ensuite, il faut prendre en compte que l’eau de cuisson contient énormément de nutriments. En effet, c’est dans cette eau que part la majeur partie des nutriments des aliments qui y ont pris un bain.

Personnellement, c’est au travers de la pâtisserie et de la boulange que j’utilise le plus mon eau de cuisson récupérée. Les féculents, tels que les pâtes, les pommes de terre ou le riz, relâchent beaucoup de gluten dans l’eau. C’est donc parfait pour aider les pâtes à lever.

De plus, ça me permet d’éviter d’utiliser du lait. Je remplace tout simplement le liquide de départ d’une recette, par la même dose d’eau de cuisson. Au besoin, j’ajoute juste 1CS de lait en poudre, mais c’est vraiment très rare.

Avec mon eau de cuisson, j’obtiens aussi bien de belles gaufres, que du pain, des brioches, des gâteaux ou de la béchamel…. Rien ne m’arrête, je teste cette méthode un peu partout ! Et je remarque qu’en plus d’avoir de jolies pousses pour mes pâtes, cela donne aussi beaucoup de moelleux.

Zéro déchet : j'utilise l'eau de cuisson de mes féculents

Il est aussi possible de se servir des eaux de cuisson ( de féculents et légumes ) pour le ménage ( laver le carrelage, faire briller l’argenterie, décaper la vaisselle et les poêles, etc… ), dans le jardin ( désherbant, engrais naturel ) et même en cosmétique ( soin des cheveux, hydratation de la peau, etc ).

Certaines de ces eaux sont aussi pas mal pour les problèmes de digestion et ont un effet énergisant.

A savoir que l’eau de cuisson des légumes et des viandes, sont au top pour réaliser des bouillons maison.

Zéro déchet : j'utilise l'eau de cuisson de mes féculents

Bref, il suffit de mettre un grand saladier sous ta passoire pour récupérer l’eau de cuisson, puis de la conserver dans un bocal ou une bouteille, au frigo. Libre à toi ensuite de l’utiliser en fonction de tes envies et besoins.

Zéro déchet : j'utilise l'eau de cuisson de mes féculents

Médecine naturelle avec les compléments A.Vogel

Les plantes sont le meilleur remède qui existe. La terre nous offre depuis toujours, tout ce qu’il faut pour que nous puissions prendre soin de notre corps.

Pourtant, malheureusement, nous sommes dans une société où l’on préfère se gaver de médicaments en tout genre, bourrés de molécules plus chimiques les unes que les autres.

C’est pourquoi, perso, j’aime énormément l’enseigne A.Vogel. Tu vas me dire que ce n’est pas la première fois que je t’en parle, ce qui est juste, mais il faut avouer que j’ai un gros coup de cœur pour leur philosophie.

Cette idée d’être au plus proche de la nature et de profiter de ses bienfaits, me correspond bien, moi qui évite au maximum la prise de médocs. Je préfère 100 fois utiliser des super-aliments et des compléments alimentaires naturels. Ou encore des huiles essentielles.

En ce moment, je suis 2 cures A.Vogel, dans le but de détoxifier un peu mon corps.

La première à base d’ortie permet de dépurifier l’organisme par l’élimination urinaire. Ouais, OK, ce n’est pas très glamour, mais ça a le mérite d’être radical. Même pas besoin d’être enceinte pour devenir Mme Pipi.

Cette plante de l’Antiquité, est un véritable trésor nutritionnel. Si on passe outre sa réputation de mauvaise herbe, on découvre que l’ortie est riche en vitamines B, E et C, et que c’est l’un des végétaux le plus riche en protéines complètes. De plus elle contient 2 fois plus de fer qu’un morceau de viande.

Il ne faut donc pas chasser l’ortie de son jardin, surtout lorsque l’on sait qu’elle est reminéralisante, qu’elle nettoie les reins et qu’elle soulage les problèmes articulaires.

Du coup, mon petit flacon A.Vogel à l’ortie est une vraie potion miracle ( Non Obélix ! Tu es tombé dedans quand tu étais petit !). Au prix de 11€90 les 50ml, il suffit de diluer dans de l’eau ou une tisane, 10 à 30 gouttes, 1 à 3 fois par jour.

Ma deuxième cure est dans le but d’aider la digestion. Avec son mélange de plantes bio, celle-ci facilite et apaise la digestion, tout en protégeant le foie.

Elle contient de l’artichaut (riche en potassium et en fibres), du chardon-marie (purifie et draine le foie en profondeur), du pissenlit (vertus dépuratives), du boldo (riche en boldine qui stimule la sécrétion de bile et facilite son évacuation jusqu’à l’intestin) et de la menthe poivrée (antispasmodique).

Un petit flacon, à 12€90 les 50ml, qui aide à lutter contre les ballonnements. Niveau prise, cette fois-ci, c’est 15 à 20 gouttes dans un liquide, 2 à 3 fois par jour.

À noter que l’enseigne propose d’autres compléments alimentaires, dont certains en comprimés.

D’ailleurs, avec mon état actuel lié à mes gros soucis de santé, je suis de plus en plus épuisée. Du coup, leurs comprimés de vitamine C naturelle me fait de l’œil. De même que le flacon à base de passiflore, qui pourrait peut être m’aider à me détendre et à dormir un peu plus que mes 4h par nuit habituelles.

Et toi, mon petit koala, tu es plus médecine douce et naturelle, ou tu ne fais confiance qu’aux médocs des grosses industries ?