Pudding aux cerises, au Vitaliseur de Marion

Tu vas finir par me prendre pour une folle… Te partager une recette de pudding alors que nous sommes loin de Noël ça n’a pas de sens ?!

Et pourtant je le fais ! Rien à faire de la saison du moment que les papilles s’éclatent.

D’ailleurs savais-tu qu’au départ le pudding traditionnel servi à Noël, bien souvent au Royaume-Uni et en Irlande, vient d’Angleterre et s’appelle le plum-pudding ?

Et à l’époque il n’avait absolument rien à voir avec la version que nous connaissons pleine de fruits secs et confits. Le pudding était alors un plat salé à base de viande qui au fil du temps à beaucoup évolué, se déclinant en de nombreuses versions.

Le Christmas Pudding est généralement préparé 5 semaines avant Noël et cuit à la vapeur. Certains le préparent même d’une année sur l’autre, car ce dessert se conserve facilement 1 an sans perdre sa saveur.

Bon, que l’on soit clair, ici il n’en reste déjà plus une miette…

Alors pourquoi cette envie de préparer un pudding en plein été ?

Comme je te le disais un peu plus haut c’est un dessert que l’on peut faire à la vapeur. Parfait puisque j’ai emmené mon Grand Chef avec moi en vacances. De plus j’ai trouvé dans les innombrables placards remplis de merveilles de mes hottes, un ancien moule à charlotte de chez Tupperware, qui m’a fait de l’ œil et donné envie de cuisiner une douceur pour ma tribu.

C’est ainsi qu’est né ce pudding aux cerises ( jolie cueillette en famille au cours d’une balade).

Il te faut :

  • 2 yaourts natures
  • 150ml de lait
  • 80g de farine
  • 3 œufs
  • 1 cs de bicarbonate
  • 1 cs de vinaigre de cidre
  • 80g de cerises dénoyautées
  • 30g de xylitol + 10g

La recette :

Commence par mélanger les yaourts, le lait et le vinaigre de cidre.

Sépare les blancs des jaunes, et ajoute ces derniers à la préparation.

Ajoute la farine, le xylitol et le bicarbonate.

Monte les blancs en neige et incorpore-les délicatement.

Ajoute les cerises.

Verse la préparation dans un moule bien huilé et mets à cuire au vitaliseur durant 40 minutes.

Laisse totalement refroidir avant de démouler ton pudding.

Mixe le reste de xylitol pour en faire un sucre glace, que tu saupoudres sur le pudding juste avant de le manger.

Astuce 1 : tu peux très bien comme moi utiliser un lait légèrement chocolaté. En effe, lorsque les Gremlins terminent une pâte à tartiner, je verse toujours un peu de lait chaud dans le fond du récipient pour récupérer le restant de cette pâte.

Astuce 2 : passe ton pudding 5 minutes au four à basse température pour dessécher légèrement l’extérieur.

Tu sais quoi ?! Désormais je suis prescriptrice pour le Vitaliseur de Marion Kaplan. Ce qui signifie que je peux te faire profiter de tarifs exceptionnels pour que tu puisses toi aussi t’offrir ce super appareil ou encore le Trio qui est un accessoire à ajouter pour encore plus de recettes à réaliser. Alors n’hésite pas à me contacter si tu veux profiter de ces offres !

Salade d’été aux groseilles et à l’huile d’olive extra vierge Elies

Dans mon précédent article je te faisais découvrir les huiles extra vierges de chez Elies. Je t’avais promis de te partager quelques recettes réalisées avec celles-ci, et c’est exactement pour cela que l’on se retrouve ce matin !

Pour ma première dégustation de l’huile Delta sur des aliments, j’ai voulu la jouer simple. Juste un filet sur une salade, pour rehausser délicatement les parfums de cette dernière.

L’huile Delta étant douce, j’ai eu envie de partir sur un mélange sucré salé et je dois dire que cela a bien fonctionné.

Pour 1 personne, il te faut :

La recette :

Lave les ingrédients.

Coupe la tomate et l’avocat en tranches régulières.

Dans un récipient, alterne les différents aliments puis termine en versant un filet d’huile.

Déguste ta salade bien fraîche, accompagnée de poisson, d’œufs au plat ou encore de viande au barbecue.

Un voyage en Grèce avec les huiles Elies

Être née dans le Sud ça vous oblige à ne jurer que par l’huile d’olive. Ce liquide coule dans vos veines, à tel point que vous en mettez partout. De la cuisine, à vos soins pour le corps et les cheveux.

Sauf que malheureusement, il est aujourd’hui très difficile de trouver une huile de qualité. Et lorsque l’on pense être tombé sur la perle rare, il arrive bien souvent que l’on soit déçu.

C’est pourquoi pour mes recettes de cet été, je m’étais mis dans l’objectif de dénicher LE produit qui saurait mettre en valeur mes plats. Celui qui lui apporterait ce petit plus à la dégustation.

J’ai donc farfouillé sur la toile et j’ai fini par découvrir la marque Elies.

L’histoire de sa créatrice, Lauren Perriot, m’a intrigué et poussé à la contacter.

Après quelques échanges, nous avons décidé de collaborer et je dois dire que j’en suis enchantée.

Pourquoi tant d’engouement pour une simple huile ?

Laisse moi t’expliquer…

L’huile d’olive Elies n’est pas une simple huile du commerce, contenant un mélange d’olives intraçable. Cette huile a une âme, une vie, que l’on peut toucher du doigt.

Mais commençons par le commencement…

Lauren Perriot a passé toute son enfance à partir en vacances en Grèce avec ses parents, gardant de merveilleux souvenirs de ces instants. Sans être née là-bas, elle a une passion pour ce lieu que je rêve moi-même de découvrir un jour.

La jeune femme va même s’y installer quelques temps avant de devoir revenir en France, période durant laquelle elle tombe sous le charme de leur huile d’olive.

Ce coup de cœur va lui inspirer un joli projet : Elies qui signifie olive en grec.

La particularité qui fait de cette huile un produit d’exception vient du QR code présent sur les bouteilles.

Rien qu’en scannant ce petit dessin qui regorge de secrets et de mystère, il est possible de connaître directement le producteur ayant permis de donner naissance à l’huile que l’on a entre les mains.

Un véritable jeu à la Sherlock Holmes, ludique, palpitant et qui garantit une traçabilité parfaite.

À peine le téléphone dégainé que l’on voyage en Grèce, pour se promener dans les parcelles du producteur à travers des photos, tout en apprenant le nom de celui-ci tout comme la date de récolte des olives présentes dans notre divin liquide.

Cette idée a pour effet de rendre chaque bouteille d’huile unique. En effet l’enseigne propose des huiles en mono-parcellaire, ce qui signifie que les olives d’une même bouteille, ne sont récoltées que sur une unique parcelle d’un unique producteur, dans la région de Kalamata. Il n’y a donc pas de mélange, juste une huile très pure et pleine de saveur.

Par conséquent, d’une bouteille à l’autre, l’arôme de l’huile d’une même gamme ou non, sera différent. Si ta première bouteille d’huile vient du producteur A et que la seconde vient du producteur B, forcément l’huile sera différente. Et même si les 2 viennent du même producteur, suivant les facteurs météorologiques l’olivier n’aura pas réagi de la même façon en continu, ni produit toujours autant d’olives.

C’est pour cela que les huiles Elies révèlent de délicates surprises à chaque flacons.

De plus les producteurs s’occupent eux-mêmes de presser à froid leur huile directement chez eux. Après quelques mois de décantage, Elies achète le fameux liquide vert aux producteurs, sans le moindre intermédiaire, pour finir par le mettre en bouteille dans l’atelier se trouvant en Tourraine. Les flacons noirs sont ensuite disponibles dans certaines enseignes BIO et dans des magasins comme Monoprix, Super U, Carrefour etc… Liste ici.

Actuellement Elies travaille avec 3 producteurs. Il est d’ailleurs ultra simple de savoir de chez qui vient notre huile, puisque le nom de celui-ci est directement inscrit sur les bouteilles.

Elies propose 2 gammes d’huile d’olive, toutes deux extra-vierges :

la gamme Delta, de producteurs non conventionnés
la gamme Beta Bio, de producteurs labellisés Bio en Grèce et contrôlés en France par Ecocerf

J’ai eu le plaisir de recevoir un flacon de chaque gamme, ce qui m’a permis de les comparer.

Dans un premier temps, j’ai été séduite par la bouteille en elle même. Un joli écrin noir, évitant au soleil et à la lumière d’abîmer l’huile, sur lequel je peux retrouver de nombreuses informations, comme le taux d’acidité ( permettant de connaître la qualité de l’huile présente dans la bouteille –  extra vierge = acidité en dessous de 0,8% ), la gamme, le nom du producteur, le type de fruité, des conseils de consommation, etc…

Un packaging sobre, élégant, qui promet de belles surprises.

Lauren P. m’ayant conseillé de commencer ma dégustation par l’huile Delta, je me suis exécutée. Rendons à César ce qui est à César, après tout elle s’y connaît largement plus que moi en matière d’huile d’olive. Donc je lui ai fait confiance.

Premier test à l’aide d’une petite cuillère. Juste l’huile, rien de plus. Mon huile Delta est très douce, avec un petit goût effectivement fruité qui me donne envie de l’utiliser sur un plat sucré salé.

Du coup, le second test a été fait avec une salade mêlant fruits et légumes. Un régal.

J’ai procédé de la même façon pour la dégustation de l’huile Beta Bio.

Tout d’abord au naturel, puis cuisinée.

Celui-ci a, me semble-t-il, un goût plus prononcé. Légèrement plus fort. Un délicieux arôme qui reste plus présent en bouche.

Je l’ai adoré sur un poisson cuit au barbecue. Juste un filet d’huile au moment de servir et un petit tour de moulin à poivre, et c’était parfait.

Tu l’auras compris, j’ai vraiment un immense coup de cœur pour l’huile d’olive Elies et tout ce qu’elle comprend, que ce soit ses belles valeurs, son engagement, son aspect ludique qui m’a fait voyager et découvrir d’où venaient les olives présentes dans mes bouteilles, et ses saveurs. 

Je compte d’ailleurs petit à petit te partager des recettes réalisées avec mes 2 huiles, qui je l’espère te plairont.

Merci à Lauren Perriot de m’avoir fait confiance en me permettant de découvrir son travail !

Pancakes fluffy vanillés au levain naturel

Pancakes fluffy vanillés au levain naturel

Sheldon nous a suivi en vacances. Et il se plait beaucoup à la ferme. Le grand air lui fait tout autant de bien qu’à moi. Il bulle à tout bout de champ. Mange en pagaille. Et grandit de plus en plus.

Ah mince. Peut être ne sais-tu pas qui est Sheldon? Peut être que tu ne suis pas mes aventures depuis assez longtemps pour avoir fait sa connaissance…

Shedon, c’est un ptit mec sympa, qui vit avec nous depuis plus d’un an. Tous les jours nous le nourrissons… Il a sa place rien qu’à lui à côté de la télé dans le salon. Et personne n’oserait lui piquer son coussin, enfin, son espace. Car comme Sheldon Cooper, il a son caractère. Parfois au top et plein de joie, parfois plus monotone voire un peu froid.

C’est un levain naturel, que j’ai fait naître après la perte de ses prédécesseurs, qui ne se lasse pas de me surprendre en cuisine.

Alors comme je te le disais, Monsieur est venu lui aussi profiter du calme et de la douceur de la vie à la campagne.

Il se repose bien souvent dans la grande pièce à vivre de notre petit nid d’été, mais il lui arrive d’enfiler son tablier et de préparer de bons petits plats.

Comme ces pancakes ultra fuffly que la tribu a bien vite dévoré.

Pancakes fluffy vanillés au levain naturel

Pour 12 à 15 pancakes, il te faut :

Pancakes fluffy vanillés au levain naturel

La recette :

Mélange la farine, le bicarbonate et le sucre vanillé.

Dans un autre saladier mélange les ingrédients restants.

Mélange ensuite les deux préparations ensemble.

Laisse repose 20 minutes sous un torchon dans une pièce chaude.

Verse un peu de pâte dans une poêle bien chaude légèrement huilée, puis retourne le pancake dès que des petites bulles se forment à la surface.

Laisse dorer la seconde face quelques instants puis dispose le pancake sur une assiette.

Fais de même avec toute la pâte.

Astuce : ces pancakes sont très peu sucrés de façon à pouvoir y ajouter dessus de la confiture, du miel, du chocolat fondu, de la crème de marron…. Mais tu peux très bien ajouter plus de sucre directement dans la pâte, si tu veux ensuite les manger natures.

Glaces au thé hibiscus sureau groseille – CONCOURS HERBALIST

Glaces au thé hibiscus sureau groseille

Cette année nous passons nos vacances à Les Vastres, un ptit coin adorable en Haute-Loire.

Nous sommes une nouvelle fois partis loin de tout, cherchant le calme et la tranquillité de la nature. C’est tellement agréable de pouvoir profiter de la mer avant l’arrivée des touristes et de quitter toute cette agitation lors de l’été.

Ce n’est pas pour autant que nous renions le soleil et la douceur de ses rayons. Même si ici, la canicule est moins présente que sur Marseille, la chaleur se fait tout de même bien ressentir.

Du coup, une petite glace s’impose pour apporter un peu de fraîcheur à nos journées.

Glaces au thé hibiscus sureau groseille

C’est avec les délicieuses infusions bio et sans sucre ajouté de chez Herbalist, que les Gremlins ont préparé des bâtonnets glacés fruités en un claquement de doigts.

Par contre, ne tarde pas à les dévorer plutôt que de les prendre en photos comme moi ^^ Car la chaleur va vite s’occuper d’elles.

Glaces au thé hibiscus sureau groseille
Glaces au thé hibiscus sureau groseille

Il te faut :

La recette :

Verse l’infusion dans des moules à glaces type esquimaux ( ici de la marque Silikomart ).

N’oublie pas d’ajouter les bâtonnets.

Dispose quelques groseilles dans chaque moules.

Place les glaces au congélateur au moins 5h avant de les démouler.

Glaces au thé hibiscus sureau groseille

Ne te sauve pas de suite !

Herbalist et moi, nous te proposons de tenter ta chance, pour peut être remporter 1 des 3 Petites Healthy Collection mises en jeux par l’enseigne.

Pour cela, direction mon compte Instagram !

Oeufs et blanc de poulet au plat au paprika fumé

Ça va peut-être te sembler étrange, mais j’ai une façon de manger les œufs un peu particulière que j’adore.


Pas vraiment plus compliqué que de simples œufs au plat, mais une variante agréable, qui passe aussi bien au petit déjeuner qu’en accompagnement d’une salade.

Ça me permet de faire le plein de protéines en combinant œuf et poulet, deux ingrédients dont je suis folle.

Il te faut :

  • 2 œufs
  • 1 tranche de blanc de poulet
  • du paprika fumé
  • du kasha
  • sel et poivre

La recette :

Dans une grande poêle bien chaude et anti-adhésive, casse les œufs.

Saupoudre les de paprika, de kasha et assaisonne les en fonction de tes goûts.

Dans l’autre moitié de la poêle dispose la tranche de blanc de poulet et laisse la dorer.

Retourne la pour qu’elle cuise sur sa seconde face.

Dispose la ensuite dans une assiette et place dessus les œufs au plat.

Accompagne le tout d’une salade, de haricots verts, de pommes de terre sautées, ou de tout ce qui pourrait te faire envie.

Pain d’aubergine au Vitaliseur de Marion

Une nouvelle recette de pain cuit à la vapeur douce, ça te tente ?

Celui-ci est à la fois riche en protéines végétales mais aussi en légumes du soleil.

Il te faut :

  • 170g de levain actif
  • 150g de lentilles corail
  • 100g de fécule de pomme de terre
  • 3 œufs
  • 80ml d’eau
  • 1 cs de bicarbonate
  • 160g d’aubergine
  • 2cs d’épices au choix ( pour moi un mélange provençal)
  • sel / poivre
  • pignons de pin
  • lin

La recette :

Fais bouillir 1 /3 d’eau dans la cuve du vitaliseur.

Mixe les aubergines avec les œufs et l’eau.

Mixe en farine les lentilles et ajoute à la préparation .

Ajoute les autres ingrédients.

Verse dans un moule préalablement beurré.

Ajoute des pignons et du lin en topping.

Mets à cuire 45 à 50 min.

Tu sais quoi ?! Désormais je suis prescriptrice pour le Vitaliseur de Marion Kaplan. Ce qui signifie que je peux te faire profiter de tarifs exceptionnels pour que tu puisses toi aussi t’offrir ce super appareil ou encore le Trio qui est un accessoire à ajouter pour encore plus de recettes à réaliser. Alors n’hésite pas à me contacter si tu veux profiter de ces offres !

Pizza pastèque, le dessert frais de l’été

Pizza pastèque, le dessert frais de l'été

Et si on donnait un ptit coup de peps à la traditionnelle salade de fruits estivale? Qu’on la relookait un ptit peu?

Rien de sensationnel. Juste un dessert ou un goûter léger, frais, à partager avec ta tribu et tes amis autour d’un bon verre de sangria.

Pizza pastèque, le dessert frais de l'été

Il te faut :

La recette :

Coupe la tranche de pastèque en 6 part, comme pour une pizza.

Coupe l’abricot en tranches fines et dispose les sur la pastèque.

Ajoute quelques myrtilles.

A l’aide d’une cuillère trace quelques traits de purée d’amandes d’abricot.

Termine en disposant quelques amandes d’abricot et des feuilles de basilic.

A déguster bien frais.