Confiture de mûres sauvage à l’agar agar

Confiture de mûres sauvage à l'agar agar

Je suis le genre de nana a pouvoir passer des heures et des heures, à cueillir des fruits. Avec la tribu, nous parcourons des kilomètres, nez collés aux vitres de la voiture, pour dénicher des coins sympa où nous balader.

C’est comme un jeu désormais. Le premier qui repère au loin un arbre fruitier, le fait vite savoir, pour que tout le monde rapplique illico.

Tupperwares en mains et petit escabeau sous le bras, nous voilà prêts à braver les épines, ronces et maudits moustiques, pour être certains de rentrer bien chargés.

En général, je congèle une grosse partie de nos récoltes, pour pouvoir profiter de ces merveilles hors saison.

Bien entendu, nous en consommons aussi directement.

Ce que j’aime aussi faire, c’est cuisiner des confitures pour la tribu. Comme ça ils ont de quoi faire de bonnes tartines aux petits déjeuners.

Pour éviter les gélifiants industriels, je préfère utiliser de l’agar agar, qui lui est un gélifiant d’origine marine, qui en plus d’épaissir les préparations, permet d’ajouter légèrement moins de sucre à celles-ci.

Confiture de mûres sauvage à l'agar agar

Pour 3 pots, il te faut :

  • 1kg de mûres sauvages
  • 600g de sucre ( de préférence non raffiné )
  • 1CS de jus de citron
  • 1/2CC d’agar agar en poudre

La recette :

Lave bien les fruits et mixe les longtemps pour obtenir une compote lisse.

Verse celle-ci dans une casserole et ajoute le sucre ainsi que le jus de citron.

Laisse reposer environ 2h.

Mets à cuire à feu moyen durant 10 min, tout en remuant régulièrement.

Ajoute l’agar agar et laisse encore sur le feu 2 bonnes min.

Verse la confiture de suite dans 3 bocaux en verre préalablement stérilisés ( les faire bouillir dans une grande marmite d’eau durant 1h ).

Ferme les bien et retourne les.

Laisse les confitures refroidir la tête en bas.

A conserver à l’abri de la chaleur et du soleil.

Confiture de mûres sauvage à l'agar agar

Astuce : Pour savoir quand stopper la cuisson de la confiture, il faut faire le test de l’assiette, c’est à dire verser une petite dose de confiture sur une assiette froide tenue verticalement. Si la confiture ne coule presque pas, c’est qu’elle a bien pris.