Mon petit Grimoire de Retro Univers

Fantastique… Étrange… Surnaturel... Des termes qui m’intriguent toujours. Qui m’interpellent.

Depuis peu, le mot Steampunk est venu s’ajouter à ces derniers. Un monde très intéressant et riche, que je découvre tout doucement.

Les premières infos que j’ai pu avoir sur ce sujet passionnant m’ont été gentiment fournies par Madame et Monsieur Retro Univers. Un couple charmant, originaire de Toulouse,  que j’ai rencontré au Hero Festival.

Ils m’ont résumé les bases de ce qui est au départ un genre littéraire, ayant pour ligne conductrice le XIXe siècle et les machines à vapeur. 

Petit à petit, cet univers s’est développé, ne se cantonnant plus juste aux livres, mais faisant son apparition au cinéma, au travers de la musique ou encore dans de magnifiques illustrations.

Les passionnés se créent un personnage, une identité, et rentrent totalement dans leur rôle, en fabriquant leurs costumes, accessoires ou même décorations.

C’est le cas du couple dont je viens de te parler.

Via leur boutique Retro Univers, ils commercialisent leurs créations.

Celles-ci sont toutes uniques, puisque faites de façon artisanale.

Madame et Monsieur réalisent leurs merveilles en fonction de leurs envies du moment et des matériaux qu’ils ont sous la main. C’est ce qui m’a le plus plu chez eux. Ils se laissent porter au gré du vent, se plongeant dans leur passion jusqu’à obtenir le résultat qui va les satisfaire. Comme en plus, ils ne bossent pas totalement de la même manière ( Monsieur préférant se focaliser sur un << plan qu’il a en tête >> de ce qu’il veut créer, alors que Madame fonctionne plutôt au feeling ), ils se complètent. D’ailleurs, ça se ressent facilement lorsque l’on prête attention à leur travail. Le côté plus << sombre >> de Monsieur Retro, est adouci par la touche plus << girly et colorée >> de Madame Univers. Celle-ci incluant des mondes enfantins à l’ambiance Steampunk, au travers d’Alice Aux Pays Des Merveilles, ou encore de Mon Petit Poney ( pour ne citer qu’eux ).

Bien évidemment, on retrouve beaucoup de matières propres au Steampunk dans les produits qu’ils proposent : cuir, laiton, bois, cuivre… Auxquelles ils ajoutent parfois du tissu, de la dentelle, des plumes, du verre, etc….

De quoi dénicher des bijoux, montres, armes, cannes, chapeaux, lunettes, chaussures, corsets, tee-shirts, sacs…. Ou encore des objets décoratifs comme des accessoires sous cloches, des tableaux, des fioles…. Certains faits par imprimante 3D, ce qui leurs donnent d’incroyables détails.

Pour ma part, j’ai craqué sur leurs carnets, qui m’ont de suite fait penser à Grimoire, le fidèle ami de Winifred Sanderson, dans le film Hocus Pocus. Il a suffit que j’en dévoile un peu sur mes goûts, mes couleurs favorites, et que je parle de cette image d’Hocus Pocus qui s’était infiltrée dans mon esprit, pour que quelques heures après, en repassant au stand de Retro Univers, je puisse découvrir mon nouveau compagnon qui me fixait de ses trois yeux.

Car non seulement il est possible de passer commande de créations personnalisées en contactant le couple via leur site ou Facebook ( Monsieur a d’ailleurs dû fabriquer pour un bar, un gros zeppelin qui a été accroché au plafond de celui-ci ), mais ils peuvent même donner naissance à tes désires directement sur place lorsque tu les croises dans des conventions.

Un réel coup de cœur, pour des personnes adorables et talentueuses, que j’espère revoir bientôt au travers d’autres événements.

Débuter un Bullet Journal – Comment et pourquoi

Je suis quelqu’un qui passe son temps à courir de partout….

J’ai toujours des tas de choses à faire, plein de projets à réaliser au même moment, des idées qui pétillent sans arrêt dans ma tête….

Sans parler de ma vie de maman, avec les gremlins à gérer, la maison, l’association des parents d’élèves, le blog, les ptits plats homemade, le travail et le sport….

Bref…

J’ai toujours un mal fou à tout combiner et en général mes journées sont à rallonges. Je finis très souvent par me coucher bien après minuit, histoire d’essayer d’être la plus productive possible. Et pourtant quasiment à chaque fois que je pose ma tête sur l’oreiller, mon cerveau refuse de se mettre en veille, car il pense à tout ce que j’ai bien pu oublier de faire, au repas qu’il faudra que je prépare le lendemain ou à la liste de courses à venir…

Alors du coup, j’ai décidé de me laisser tenter par le Bullet Journal.

Quesaco ?

Le Bullet Journal, ou Bujo pour les intimes, est un cahier permettant de s’organiser, un peu dans l’esprit d’un planner, qui a vu le jour à New York ( son papa n’étant autre qu’un directeur artistique spécialiste du design interactif, Ryder Carroll – Son site sur le Bujo ).

Aux oubliettes le smartphone dans lequel on note ses rdv…. Terminé l’agenda basique que l’on trouve dans tous les magasins lors de la rentrée….

Si comme moi, tu aimes écrire…. Si tu préfères le contact du papier à celui des touches froides de ton téléphone…. Si tu as un p’tit côté has-been qui apprécie l’idée de trimbaler partout avec toi un calepin…. Et si tu es un rebelle qui désire un peu se déconnecter et utiliser à nouveau un simple stylo….

Je pense que le Bujo va vite devenir ton nouveau super copain ^^

Non seulement grâce à lui tu vas pouvoir t’organiser, mais en plus tu vas te prendre pour un vrai artiste, puisque tu pourras le décorer toi même, au gré de tes envies et de ton imagination.

Comment j’ai commencé mon Bujo….

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

Première étape, le choix du support.

Il existe des carnets spécialement conçus pour le Bullet Journal, avec déjà des pages prêtes à être remplies. Mais perso, je voulais créer de toutes pièces le mien.

J’avais d’abord acheté un joli carnet noir avec un marquage à carreaux très léger sur chaque pages, mais malheureusement, je me suis vite rendue compte que le papier absorbait l’encre et avait tendance à l’étaler. Ce n’était vraiment pas beau.

Alors comme j’aime énormément les cahiers à spirales, ( car je trouve hyper pratique le fait de pouvoir replier les pages les unes sous les autres de façon à n’avoir que celle sur laquelle je bosse devant moi ), j’ai opté pour un cahier Clairefontaine, A5, à petits carreaux.

Aucun problème avec l’encre. Ça ne bave pas et ça ne traverse pas.

Pour le moment je n’ai pas touché à la couverture, mais je compte la customiser.

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

Ensuite il faut de quoi écrire, dessiner, décorer….

J’ai ressorti mon stylo plume Paper Mate avec son encre bleue turquoise qui me fait penser à la mer et j’utilise mon stylo-feutre noir Paper Mate Flair  pour faire les cadres, les titres, etc….

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

Pour décorer et apporter un peu de couleur à mon p’tit Bujo, j’utilise principalement des Stabilo 88 et des crayons BIC Kids Evolution ( ouais parce que je suis une grande gamine ^^ ).

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

Sans oublier mes POSCA adorés.

Bien entendu, je me sers beaucoup d’un crayon à papier, pour esquisser, avant de repasser à l’encre.

J’ai aussi des stylos gel fluo, un surligneur, des post-it….

En gros, il faut se faire plaisir et utiliser différentes techniques pour rendre unique son Bujo. Ça peut être au travers du dessin, des calligraphies,  ou avec des collages…. Chacun fait comme bon lui semble.

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

Sur la toute première page, j’ai inscrit l’année, en y ajoutant autour un cadre fleuri.

Certaines personnes préfèrent écrire en gros << Mon Bujo >>, ou encore mettre leur nom…

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

Ensuite, j’ai créé un INDEX, de façon à retrouver plus facilement une idée, puisque tu le verras, un Bullet Journal ça évolue au fil des jours et tout se mélange un peu.

J’ai gardé plusieurs pages pour cet INDEX ( pages 1 à 4 ), et au fur et à mesure, je viens répertorier les différentes << catégories >>.

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

L’étape suivante est assez longue, puisqu’il faut numéroter toutes les pages. A moins de prendre un cahier déjà numéroté.

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

Juste après l’INDEX, j’ai fait une page KEY ( clé ), dans laquelle on retrouve mes différentes puces ( << bullets >>, d’où le nom de ce planner ).

Ces puces permettent d’identifier rapidement dans quelles catégories vont telles ou telles notes.

Par exemple, un carré pour une tache à accomplir, un cercle pour un événement.

Lorsque la note en question est terminée, je grise la puce. Si j’ai dû la reporter, je mets une flèche ( et bien évidemment je reporte de suite celle ci à une nouvelle date ). Et si j’ai dû l’annuler, je la barre d’une croix.

J’utilise aussi un code couleur, pour savoir de suite qui est concerné par une note. Du coup, un rdv pour ma fille sera noté en mauve, avec un cercle comme puce. Une réunion APE à laquelle je dois participer, sera notée en rose, toujours avec un cercle.

En un coup d’œil, je peux me repérer dans mon Bujo grâce à ce système.

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

Vu que le but premier d’un Bullet Journal est l’organisation, il faut bien entendu un CALENDRIER.

Encore une fois, tout le monde fait à sa sauce. On peut faire un calendrier sur deux pages, ou avec de la place pour mettre de petites annotations comme les dates d’anniversaires ou les fêtes….

Moi j’ai juste regroupés les 12 mois sur une page et coloré les week end, vu que par la suite, je détaille chaque mois.

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

J’ai débuté mon Bujo en février, donc c’est le premier mois que j’ai détaillé.

J’ai décidé de réaliser mon CALENDRIER MENSUEL avec une case par jour, assez grande pour pouvoir y noter beaucoup de choses.

A nouveau, il y a plusieurs écoles…. Le mois entier regroupé sur une seule page, avec des cases ou des colonnes…. Une semaine par page….

Chez moi, une semaine tient sur 2 pages.

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

D’ailleurs, mes mois ne sont pas identiques.

Je garde toujours l’idée d’une semaine sur 2 pages, mais je change le design, la calligraphie…

Je décore de différentes façons…

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

Je garde un espace TO DO LIST, dans lequel je note les choses à faire dans le mois, mais pour lesquelles je n’ai pas de date précise.

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

Et j’aime beaucoup ajouter des phrases positives, ou des citations, qui me mettent de bonne humeur et me boostent.

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

Viennent ensuite les TRACKER.

Ce sont des sortes de tableaux sur les habitudes, permettant de voir ce que l’on est parvenu ou non à faire dans le mois.

Perso, j’ai plusieurs TRACKER par mois, dont en autres, un qui regroupe ce que je fais ou veux faire fréquemment, et un autre sur mon temps de sommeil.

Pour le premier, il me suffit de cocher les cases lorsque j’ai effectuée ma mission ( session de sport, écrire un article sur le blog, remplir mon bujo, prendre le temps de cuisiner ou de pâtisser…. ). De cette façon, j’ai pu me rendre compte au mois de février, que je ne prenais pas vraiment de temps pour me détendre… Je ne remplissais que rarement les cases << livre >>, << coloriage >> ou << sortie >>….

Du coup, je me force maintenant à être plus zen et à m’octroyer des instants rien qu’à moi.

Le second met en évidence le peu d’heures de sommeil que je cumule. Comme je le disais plus haut, je n’arrive pas à m’endormir de suite lorsque je me couche. Je me retourne des millions de fois, avec mon cerveau en ébullition qui refuse de s’arrêter de cogiter. Je peux mettre plusieurs heures avant de finir par tomber de fatigue….

J’espère donc voir petit à petit une amélioration sur ce TRACKER…. ( Peut être en me faisant installer un bouton ON / OFF sur le crâne? )

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

Au milieu de tout ça, viennent se glisser des pages de COLLECTIONS.

Il s’agit tout simplement de listes basées sur des thèmes précis qui t’intéressent. Genre des idées de cadeaux d’anniversaire, les lieux que tu as visité, les restaurants à tester, ce qui te rend heureux, l’argent économisé…. Bref…. Tout ce qui te passe par la tête…

Dans mon Bujo par exemple, j’ai une page sur les films que je veux voir ou revoir.

Tu l’auras compris, une fois que j’en ai regardé un, je colore la puce.

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

Je me suis aussi faite une COLLECTION version bibliothèque, pour me souvenir des livres que je désire lire cette année.

Je note le titre sur la tranche d’un bouquin et je colore le contour à l’aide d’un feutre. Cela signifie que je voudrais le lire.

Une fois que j’ai lu ce livre, je colorie l’intérieur de la tranche au crayon de couleur, dans le même ton que le contour.

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

Débuter un Bullet Journal - Comment et pourquoi

La dernière COLLECTION que je viens d’ajouter à mon Bujo est un challenge.

En grande fan de Disney, je veux essayer d’en voir ou revoir un maximum en 1 an. Je ne vais pas me cantonner aux films d’animation classiques, connus de tous. J’ai aussi mis dans ma liste des courts métrages passés à la télé ou au cinéma entre les bandes annonces et les films.

En gros, j’en ai environ 140 à visionner…. Un sacré challenge ^^

J’ai d’autres COLLECTIONS, comme les films et dessins animés que je veux faire découvrir aux nains, mes idées pour de futurs articles pour le blog, un meal plan avec des post-it pour chaque jour de la semaine sur lesquels je note ce que je compte faire à manger, une shopping list pour ne rien oublier en courses….

Et j’ai déjà d’autres pages en projet…

Que m’apporte ce Bujo….

Tu connais Dory, la copine de Némo?

Celle qui oublie tout, tout le temps….

Bah c’est moi lorsqu’une idée vient de me traverser la tête.

Il suffit que je me dise << Ce soir, je cuisinerais bien ça! >>, pour que deux minutes après j’ai totalement zappé ce que je comptais faire. Alors depuis quelques mois, des tas de post-it avaient envahi ma maison. Sauf qu’un post-it, ça s’envole au moindre courant d’air…. Ce se déchire sous les griffes du chat…. Ou on oublie où on l’a collé ( c’est bête d’oublier où on a mis un papier qui doit nous rappeler quelque chose qu’on est certain d’oublier ^^ )…

Mais avec mon petit carnet, pas de problème. Toutes mes pensées sont bien à l’abri et je ne risque plus de zapper quoique ce soit.

Il me permet aussi de mieux gérer mon temps. Je programme ce que j’ai à faire, en fonction des priorités. Ce qui n’était pas le cas jusqu’alors, puisque j’accomplissais mes taches dans l’ordre où elles me revenaient en mémoire.

Désormais je suis bien mieux organisée.

Et grâce aux TRACKER, je me suis rendue compte qu’il fallait vraiment que j’apprenne à souffler et à me réserver des instants de détente. Je me débrouille pour m’imposer tous les jours des moments de coloriage, de lecture, ou des sorties…. Quelques minutes où je me fais plaisir….

Mon Bullet Journal me motive aussi pas mal. Voir que j’ai réussi à accomplir toutes mes taches programmées pour une journée est bien gratifiant. Et si ce n’est pas le cas, que je ne suis pas parvenue à tout faire, ça me booste et me donne envie de faire plus d’efforts le jour suivant.

Le côté ludique et créatif n’est pas pour me déplaire, bien au contraire.

Même si ce n’est pas du tout une obligation, décorer mon Bujo est un réel plaisir pour moi. Ça me relaxe. Un moment de détente qui s’ajoute à ceux que je tente déjà d’intégrer à mon quotidien.

J’aime choisir une calligraphie sur Dafont et la refaire pour un de mes titres…. Ou dessiner un personnages kawaii que j’adore dans le coin d’une page….

Mon Bujo se transforme suivant mon humeur et mes envies, sous mes feutres et mes coups de crayons… Il me ressemble, et n’a rien de basique comme avec un agenda du commerce.

Au besoin, tu as des tas d’idées de Bujo sur Pinterest….