Renouveau – Livre Disney Twisted Tale – Mon avis

Renouveau – Livre Disney Twisted Tale – Mon avis

J’enchaîne les livres Twisted Tale et je me rends compte qu’ils sont loin d’être tous de même qualité. Certains ne me plaisent pas vraiment et d’autres sont de réels coups de cœur.

C’est le cas avec cette nouvelle version du Disney La Reine des neiges.

Dans Renouveau, écrit par Jen Calonita, on retrouve la princesse Elsa, entourée de ses parents et vivant dans le palais d’Arendelle. Elle mène une vie heureuse, même si au fond d’elle un manque se fait sentir. Une envie de ne plus être fille unique, que malheureusement ses parents ne peuvent pas combler, ne pouvant plus avoir d’enfant.

Tout bascule lorsque le Roi et la Reine ne reviennent pas de leur dernier voyage. Elsa qui se retrouve seule et pleine de chagrin, découvre que sa douleur déclenche en elle d’étranges pouvoirs qu’elle n’arrive pas à contrôler, ainsi que des visions de deux petites filles jouant ensemble.

Comprenant qu’il s’agit de souvenirs et que finalement, elle aurait une sœur, Elsa fuit le château et part à sa recherche.

Si tu connais ce Disney, tu auras compris que le gros changement de cette histoire vient du fait qu’Elsa et Anna soient séparées. Et franchement, ça fonctionne à la perfection. Ça pourrait même être la trame originale tant les péripéties qui en découlent correspondent bien. On retrouve régulièrement des scènes du dessin animé qui, légèrement modifiées, coïncident facilement avec cette nouvelle interprétation.

De plus, les caractères et personnalités des personnages originaux restent fidèles à ceux de l’animé. Il est agréable de retrouver la complicité de Kristoff et Sven, le grain de folie d’Olaf et la spontanéité d’Anna.

Esla, elle, subit toujours ses pouvoirs et se sent tourmentée. On a de la peine pour elle lorsque l’on découvre toutes les épreuves qu’elle doit affronter. Au point que l’on a envie de dévorer au plus vite le livre pour savoir si son cœur va enfin être apaisé par l’amour de sa sœur.

Même les méchants gardent leur tempérament de départ, ce qui permet de rendre l’enchaînement des événements réaliste.

J’ai beaucoup aimé le fait que certains dialogues de La Reine des neiges soient incrustés dans les lignes de ce bouquin. Il est amusant de voir qu’ils peuvent servir dans un tout autre contexte.

Au niveau de l’écriture, le style est simple ce qui rend la lecture fluide et peut permettre aux plus jeunes de se plonger rapidement dans l’ambiance.

Renouveau – Livre Disney Twisted Tale – Mon avis

Un livre que je te recommande en ces temps de forte chaleur, de penser à prendre dans tes bagages! Toute cette neige va te rafraîchir la tête durant les vacances.

Tu veux l’acheter, c’est ici qu’il faut cliquer : 16€90 chez Amazon

Loki, les racines du mal – Mon avis

Il y a un peu plus d’une vingtaine de jours, le livre Loki les racines du mal, prenait place dans les rayons des librairies. Pour ma part, c’est la veille de sa sortie officielle que j’ai mis la main dessus, tout simplement dans mon supermarché Auchan.

Ce roman d’environ 380 pages, écrit par Mackenzi Lee et publié aux éditions Hachette Heroes, coûte 16€90.

Bien qu’au départ je ne sois pas une adepte de l’univers Marvel, je dois reconnaître que tout doucement je commence à apprécier. Pas le choix, me diras-tu, avec un Chéri accro à Iron Man, Thor et toute la compagnie ^^

J’ai beau être plus fan de l’ambiance DC, j’ai fini par accepter de me plonger dans l’atmosphère concurrente. Mais loin de moi l’idée de me prendre d’affection pour un super héros quelconque. Non mon ami ! Moi je préfère les vilains ! Surtout lorsqu’ils sont à la fois charmeurs et rusés comme Loki.

Alors bien entendu, en découvrir plus sur le passé du Dieu Farceur, ça ne pouvait que me tenter.

Et clairement, je ne suis pas déçue de ma lecture.

Ce roman nous envoie directement dans l’enfance de notre cher Loki, alors que celui-ci tente de prouver à son père Odin, qu’il est digne de lui succéder et de porter la couronne.

Malheureusement, personne ne semble avoir confiance en lui, au point que son peuple comme les humains soient certains qu’il est mauvais et sournois.

C’est donc avec une faible estime de lui-même que Loki va grandir, n’ayant que pour seule réelle confidante et amie, Amora, l’apprentie magicienne d’Asgard. Mais suite à un accident provoquant la destruction d’un puissant artefact, Amora se retrouve exilée sur Terre, au grand désespoir de Loki.

Et c’est là que la magie opère. L’auteure parvient en un claquement de doigts à nous faire ressentir la frustration, la solitude, la détresse et la colère qui habitent Loki. Vivre dans un environnement où tout est fait pour le rabaisser et le désigner comme parfait coupable à la moindre occasion, ne peut que motiver Loki à se tourner vers la part sombre qui est en lui. On en vient même à détester Odin pour ce qu’il lui fait subir et à trouver Thor arrogant, lèche-botte et prétentieux.

Mais ce qui est le plus agréable, c’est qu’au travers des chapitres, on retrouve le Loki des films. Sa personnalité amusante, extravertie, son plaisir de jouer des tours ( imagine un Loki gamin qui s’éclate à faire avaler des limaces à son balèze de frangin), son attention qu’il porte à son look ( les bottines, c’est la vie !).

Le tout sur fond d’intrigue policière, pour un mélange qui passe très bien.

On touche du doigt divers thèmes : relation parents enfants, recherche et acceptation de soi, jugement des autres, homosexualité, position des femmes dans la société ( bravo à ce cher Odin qui n’accorde que peu de valeur aux pensées de son épouse).

C’est donc un bouquin qui me pousse un peu plus à aimer le Dieu de la farce, et qui me donne envie de continuer l’aventure pour en apprendre plus sur lui. J’espère qu’il y aura rapidement une suite, si possible avec encore plus de pages ( car il se lit beaucoup trop vite ^^).

Tu veux te procurer Loki les racines du mal ?

Clique ICI

Il était un rêve – Livre Disney Twisted Tale – Mon avis

Il était un rêve – Livre Disney Twisted Tale – Mon avis

Nouvelle aventure littéraire avec Liz Braswell aux commandes. Et comme pour les précédents livres de l’auteure, je compte bien te donner mon ressenti.

Petite récap’ pour ceux qui ne connaissent pas,  » Il était un rêve  » fait parti de la saga des Twisted Tale Disney. Ce qui signifie que l’on part d’une histoire Disney basique pour se retrouver avec une fin totalement différente. Comment est-ce possible ? Tout simplement car l’un des moments clés du récit est modifié.

Avec Il était un rêve, on plonge dans l’idylle amoureuse de la princesse Aurore, qui après s’être piqué le doigt, finit par être réveillée par le doux baiser de son prince charmant.

Sauf que dans cette version, le prince Philippe ne doit pas être si doué que ça pour embrasser, car la jeune fille ne se réveille absolument pas. Pire que ça, elle est prisonnière d’un songe orchestré de toutes pièces par Maléfique, qui a réussi à faire croire à la princesse que ses parents l’ont abandonné et qu’elle est la seule à vouloir son bonheur.

La sorcière parvient même à perçoider Aurore que le monde en dehors des murs du château, est complètement cauchemardesque et ravagé. Ce qui motive la jeune femme à ne jamais sortir.

Un point qui pour moi, montre jusqu’où Aurore peut être naïve. Elle qui est déjà une tête de linotte dans la version Disney, perdue dans ses pensées et son univers enchanteur, je trouve qu’elle n’a franchement pas beaucoup évoluée dans ce Twisted Tale. Ce qui est bien dommage. Elle gobe sans broncher tout ce que Maléfique lui dit, n’osant même pas aller questionner ses parents qu’elle sait être au cachot. Elle ne tente pas d’aller voir par elle-même ce qu’il en est à l’extérieur du palais, préférant juste rêvasser, dormir et danser.

Le  » sexe faible  » comme on dit bien souvent, n’est franchement pas mis en avant ici. Les clichés et stéréotypes sont trop présents, et même si l’auteure cherche à les démonter, personnellement j’ai le sentiment que c’est un échec.

Sans parler du prince, qui est prêt à tout pour sauver sa dulcinée, qu’il ne connaît pas plus que ça, mais dont il est aveuglément fou amoureux. Monsieur est juste en extase devant la beauté de la demoiselle, sans chercher à savoir ce qu’elle est réellement à l’intérieur. En gros, on reste dans le côté  » soit belle et tais-toi« …

Le récit est assez décousu, je dirais même brouillon. On passe bien souvent d’une étape à l’autre sans trop de raisons, ce qui peut être perturbant.

Cette parodie de La Belle au bois dormant aurait mérité d’être plus poussée, plus recherchée. C’est plat, limite ennuyeux, sans âme ni émotion. Les personnages sont fades. Les dialogues ne vont pas plus loin que des discussions de cour de récré.

Bref… J’ai eu du mal à terminer le bouquin, devant me forcer pour arriver jusqu’à la dernière page. Je ne recommande vraiment pas Il était un rêve, encore moins si vous voulez débuter l’aventure Twisted Tale.

Il était un rêve – Livre Disney Twisted Tale – Mon avis

Histoire éternelle – Livre Disney Twisted Tale – Mon avis

Histoire éternelle – Livre Disney Twisted Tale – Mon avis

Jamais 2 sans 3…

Voici un nouvel avis sur un des bouquins de la collection Twisted Tale, dans lesquels Liz Braswell revisite les Disney.

Le concept est toujours le même, l’un des éléments clés est complètement changé voire oublié, pour donner un autre tournant à l’histoire.

Avec Histoire Éternelle nous retrouvons bien évidemment la trame basique de la Belle et la Bête, à savoir un prince et ses sujets sous le coup d’une malédiction, et une jeune femme qui débarque dans leur vie pour tout chambouler.

Sauf que là, le sortilège qui a transformé tout ce petit monde n’a pas été lancé par n’importe qui. Belle va vite comprendre que sa mère, qu’elle n’a jamais vraiment connu et dont elle n’a pas de souvenir, se cache derrière tout ça.

Une révélation qui va énormément l’intriguer , au point de la pousser à faire de nombreuses recherches qui vont la mettre en danger.

Histoire éternelle – Livre Disney Twisted Tale – Mon avis

Il s’agit donc du troisième Twisted Tale que je lis ( mes autres avis sont ICI )et je dois dire que je l’ai beaucoup apprécié. Tout comme avec la version sur La Petite Sirène, j’ai eu du mal à stopper ma lecture. Une fois plongée dedans, à parcourir les couloirs du château de la Bête ou à revenir en arrière à l’époque de la rencontre des parents de Belle, j’étais bien trop captivée pour poser mon livre.

D’ailleurs, ces flash-back sont très appréciables. On ne nous parle pas vraiment de la mère de Belle dans l’histoire de Disney, donc en apprendre plus sur elle, ainsi que sur sa relation avec Maurice, le père de Belle, est intéressant. Surtout lorsque l’on comprend que celle-ci était une puissante enchanteresse éprise d’un simple humain. Un ptit côté moldu / sorcière qui rappel fortement l’univers d’Harry Potter.

C’est donc entre flash-back, scènes tirées du dessin-animé Disney et nouvelles péripéties que la lecture évolue. On revoit Maurice entrer dans le château et se faire jeter au cachot par la Bête… Gaston se pavaner à la taverne… Belle être subjuguée par l’immense bibliothèque… Tout en ayant entre ces moments, de nouveaux événements.

L’auteure a su dépoussiérer ce conte bien connu, en y ajoutant des idées de bienveillance, de tolérance et surtout de remise en question de soi-même. Les notions de pouvoir et de richesse en prennent aussi pour leur grade. Et comme dans les deux précédents romans de cette saga que j’ai lus, la position de la femme est un sujet très présent.

Et bien évidemment, la fin elle-même n’a plus rien à voir avec l’originale. Ce qui, à mon avis, est largement mieux. Mais je ne vais pas en dévoiler davantage….

Profondeurs de l’océan – Livre Disney Twisted Tale – Mon avis

Profondeurs de l'océan – Livre Disney Twisted Tale – Mon avis

On se retrouve aujourd’hui pour un instant lecture.

Je t’ai déjà parlé de l’univers Twisted Tale lors de mon avis sur la nouvelle version des aventures d’Aladdin. Celui-ci m’avait laissé très mitigée, ce qui pour autant, n’avait rien retiré à mon envie de découvrir les autres romans de la série.

C’est donc dans le monde marin d’Ariel que je me suis plongée cette fois-ci. Pour cause, j’adore le personnage, non pas de la sirène aux cheveux flamboyants, mais de la sorcière des mers Ursula.

Je la trouve à la fois mystérieuse et charismatique, avec une âme sombre qui cache certainement un lourd secret.

D’où mon attirance pour ce second bouquin de la collection de Liz Braswell ( éditions Hachette Héros ).

Dans cette version, Ariel qui n’a pas réussi à faire chavirer le cœur du prince Eric, est toujours sous le maléfice d’Ursula. 5 années se sont écoulées et la petite sirène qui n’a pas pu récupérer sa voix, est à présent la reine d’Atlantica, son père Triton ayant été vaincu par la femme pieuvre.

Pieuvre qui d’ailleurs, sous les traits de Vanessa, a épousé le prince et dirige désormais le royaume de ce dernier.

L’histoire pourrait s’arrêter là, pour bien faire comprendre que tout acte a des conséquences, surtout lorsque l’on fait appel à la magie. Mais un évènement vient pousser Ariel à remonter à la surface : son père serait peut être en vie, prisonnier des tentacules de la sorcière.

Profondeurs de l'océan – Livre Disney Twisted Tale – Mon avis

J’en pense quoi ?

Gros point différent de la version sur Aladdin et Jafar : ici, on ne va pas se retaper des kilomètres de pages décrivant la fin du dessin animé de La Petite Sirène. Quelques détails nous sont remémorés de façon ludique, grâce surtout à Eric, sans pour autant nous ennuyer avec un copié collé de l’histoire de base. Un bon point selon moi!

Au niveau des personnages, on remarque de suite qu’ils ont bien évolués.

La naïve sirène qui rêve sans cesse et ne pense qu’à voyager et trouver le grand amour, a grandi, apprenant à faire passer son peuple avant ses désires. Loin d’elle le côté potiche un peu écervelée, qui chante à longueur de journée et ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Même si elle a gardé une légère dose d’impulsivité, la demoiselle est plus réfléchie et mûre. Elle est d’ailleurs prête à tout pour retrouver son père et mettre fin aux agissements de Vanessa – Ursula.

Cette dernière, quant à elle, nous dévoile encore plus que dans le dessin animé, son côté manipulatrice. Elle a mis la main sur le beau prince dont Ariel était folle… Elle possède toujours la belle voix de la sirène, ne se faisant pas prier pour l’utiliser et charmer son entourage grâce à elle… Elle détient le souverain des océans qu’elle déteste plus que tout… Et elle gouverne d’une main de fer tout un royaume terrestre. Hors de question pour elle de laisser le retour d’Ariel mettre en péril ses plans. Stratège jusqu’au bout des tentacules, elle va riposter plus fort que jamais.

Eric est pour moi, le personne qui m’a le moins inspirée. Pas que je ne l’aime pas ou l’ai trouvé inintéressant. Non. Mais disons que j’ai préféré le bras de fer entre les deux déesses des mers. Ce qui n’enlève rien à ce personnage, qui lui aussi a pris plus d’envergure. Même s’il est toujours un peu rêveur et fleur bleue, à se remémorer le souvenir de cette jeune femme à la voix d’ange, il va finir par comprendre qu’il a un rôle à jouer dans son royaume. Il est grand temps pour lui de reprendre les rênes et de stopper la femme qu’il a eu le malheur d’épouser.

J’ai beaucoup apprécié la venue de plusieurs personnages secondaires, sans qui cette version serait moins attrayante. La petite Vareet par exemple, qui n’existe pas dans l’histoire de base, a une forte importance ici. J’ai eu de la peine pour elle, de la compassion et de la tendresse. Au point que je voudrais même en savoir plus elle. De même pour Eureka et Jona, sa descendante, sans qui cette aventure n’aurait pas lieu.

Profondeurs de l'océan – Livre Disney Twisted Tale – Mon avis

L’ambiance conte de fée de Disney est bien présente, mais avec un style plus adulte, qui se lit très bien et rend ce tome assez addictif. J’ai été captivée par ce bouquin, ayant du mal à le lâcher. On va de rebondissement en rebondissement, tout en se demandant si Ariel finira ou non dans les bras d’Eric… Si elle quittera le cœur de l’océan pour continuer sa vie sur deux jambes à l’air sec… Si Ursula terminera en informe algue vivante et gluante, comme elle adore transformer ses proies… Ou si elle parviendra à se créer son monde dans celui des humains…

On a même le droit à une allusion au roman << Pauvre âme en perdition >> de Serena Valentino, que je compte pourvoir lire tôt au tard, de façon à découvrir ce qui a fait d’Ursula, l’être cruel et rancunier qu’elle est.

Jolies fables pour être bienveillant avec soi

Jolies fables pour être bienveillant avec soi

Après avoir découvert l’univers de Serge Marquis au travers de son livre Le jour où je me suis aimé pour de vrai , c’est avec plaisir que j’ai pu m’apaiser en lisant ce nouvel ouvrage paru aux éditions Points.

Intitulé Petit traité de bienveillance envers soi-même, ce livre renferme différents textes, rédigés un peu comme des fables, mettant en scène des animaux.

Cette idée est plutôt sympa, car elle apporte un peu de légèreté à un sujet pas toujours simple à approcher ( il n’est pas forcément aisé de discuter de l’ego et de comprendre ce sujet ). Mais en plus, j’ai trouvé que cela rendait le texte plus fluide à lire, un peu dans l’esprit des contes. On sort totalement des récits un peu rébarbatifs de certains bouquins de développement personnel, où tout est bien trop scientifique et où il faut se creuser des heures la tête pour saisir ce que tente d’expliquer l’auteur.

Là, Serge Marquis, un peu dans l’esprit des fables de Jean De La Fontaine, nous fait réfléchir sur nous-mêmes, en nous permettant de nous identifier à ces animaux. On se reconnait aux travers de cette girafe mal dans sa peau qui veut se faire raccourcir le cou, ou de cette jument qui cherche tellement à obtenir de l’attention jusqu’à se laisser dépérir, et de cette tortue qui doit consulter car ayant peur de ne pas vivre 100 ans passe à côté de sa vie.

Chaque fable à sa propre « morale« , sa propre « clé » qui nous pousse à regarder de plus près certaines de nos réactions. Grace à cela, on se rend doucement compte que beaucoup de nos souffrance du quotidien viennent simplement de nos pensées. De notre façon de voir la vie et le monde qui nous entoure. Au lieu d’être dans le présent, nous cherchons à laisser une trace dans le futur, tout en nous focalisant sur notre passé. Nous voulons marquer les esprits et nous avons tellement peur de ne pas être assez bien, de ne pas être aimé et d’être rejeté.

Jolies fables pour être bienveillant avec soi

Serge Marquis nous montre une nouvelle fois, que notre ego est bien trop présent dans notre vie et qu’il faut que l’on parvienne à se détacher de lui, pour nous concentrer sur nous-mêmes.

Loin des ouvrages philosophiques et / ou psychologiques trop compliqués, Petit traité de bienveillance envers soi-même est bien plus accessible, plein d’humour et de clins d’œil à notre société.

De quoi se remettre en question dans la bonne humeur durant les vacances !

Jolies fables pour être bienveillant avec soi

Que dirais-tu, ami lecteur, de remporter un exemplaire de ce super bouquin?

Pour participer, il te faut :

Tu peux inviter autant de monde que tu le souhaites, sachant que 1 ami invité = 1 commentaire = 1 chance 

Le concours prendra fin le 31 juillet à minuit.

Concours ouvert à la France, Belgique et Suisse.

Bonne chance

Ces livres dont les enfants sont les héros – Mumablue

Ces livres dont les enfants sont les héros - Mumablue

J’ai toujours rêvé de posséder la bibliothèque de la Bête. Tu sais, cette pièce immense, où Belle peut rester enfermée des heures à caresser les couvertures des livres. Je voudrais pouvoir grimper sur une échelle pour atteindre le bouquin qui me donne envie de partir à l’aventure.

Lire est très important pour moi. Et je tiens à passer cette passion à mes gremlins. C’est un si bon moyen de faire travailler l’imagination, mais aussi de découvrir le monde, tout en s’identifiant à un personnage.

Mes deux grands sont fans des bouquins. Ils en trimbalent partout avec eux. L’un est très romans fantastiques, l’autre à un gros penchant pour les mangas. Mais le ptit dernier a plus de mal. Il aime déchiffrer les affiches dans les rues, lire ce qui est noté sur les bouteilles ou emballages, décrypter quelques phrases par-ci par-là. Mais il ne tient pas encore bien avec un véritable livre ( à moins qu’il ne s’agisse d’infos sur les dinosaures, les égyptiens ou la mythologie ).

Ces livres dont les enfants sont les héros - Mumablue

Grâce à Mumablue, j’ai trouvé une astuce qui devrait beaucoup plaire à mon nain et le motiver à bouquiner.

Qui n’aurait pas envie de se plonger dans un univers dont on est le héro?! Qui ne voudrait pas absolument savoir ce qu’il va arriver à ce personnage qui n’est autre que soit même?!

Sur le site de Mumablue, en quelques clics et juste 5 minutes, j’ai pu personnaliser un livre pour enfant, que je compte glisser sous le sapin à Noël.

Plusieurs thèmes sont disponibles sous 5 livres différents. Ils ont la particularité d’aborder des sujets sensibles pour les enfants et de les aider à en parler. Chacun d’eux tourne autour de 3 valeurs, comme l’amitié, la loyauté, la modération, ou encore la confiance, le courage, la solidarité…. Un très bon moyen de leur permettre de surmonter les difficultés qu’ils peuvent rencontrer dans leur quotidien.

Le principe est simple : une fois le livre choisi, on entre le prénom de l’enfant à qui il sera destiné ( ou des 2 enfants , car l’une des histoires permet de donner vie à 2 héros ) et on sélectionne le sexe.

Ensuite, on peut créer l’illustration du personnage en modifiant la couleur et coupe des cheveux, la teinte et forme des yeux, la couleur du tee-shirt, le fait de porter ou non des lunettes / boucles d’oreilles / appareils auditifs, etc… En plus de choisir la couleur de peau, il est possible d’ajouter ou non des taches de rousseur. De quoi faire correspondre au mieux le dessin à la bouille de l’enfant.

L’étape suivante est le choix de la langue ( 12 différentes ), ainsi que la typographie.

Pour terminer, on peut ajouter une photo du minot et une petite dédicace.

Le fait de pouvoir personnaliser l’allure du personnage et d’ajouter une photo est vraiment sympa. C’est un plus par rapport à certaines autres enseignes qui proposent ce genre de produit. Et je parle en connaissance de cause, car mes deux premières gremlins ont eu étant petits des livres dont ils sont les héros, mais à l’époque je n’avais pu que personnaliser les prénoms et mettre une dédicace.

Là, ça permet au nain d’encore plus se prendre au jeu.

J’ai aussi été agréable surprise par la qualité du bouquin, qui a une relieur cartonnée bien épaisse et des pages légèrement rigides qui craignent moins les déchirures à force de manipulations peu délicates. Les illustrations sont bien vives et très jolies, avec des personnages très mignons ( un côté kawaii avec leurs gros yeux ).

Pour ce qui est de l’histoire, celle que j’ai choisi, Aventures en Alaska, est rédigée dans un style fluide et largement compréhensible par les enfants, tout en abordant les thèmes de l’intimidation et du manque de confiance en soi. Des sujets pas toujours évident à expliquer aux gamins, qui là, sont clairement développés avec humour et bienveillance.

A la fin de l’histoire, on trouve quelques précisions sur le lieu et les animaux présents dans le livre , ainsi qu’un jeu.

La dernière page est celle où l’enfant va pouvoir découvrir sa bouille en photo et la petite dédicace qu’on lui a laissé. J’aime particulièrement l’attention portée à cette partie, avec la plume et le carnet. C’est très beau.

Une chouette idée de cadeau de Noël, d’anniversaire, de rentrée ou autre ! Surtout qu’avec le code ALEX15, tu as 15% de remise sur le site.

Mes lectures jeunesse du moment

Mes lectures jeunesse du moment

Je veux que les fées existent, j’y crois, j’y crois !

Tout comme j’aime rêver d’un monde imaginaire rempli de dragons, de sorcières, de lutins, d’elfes et surtout de magie.


J’ai beau avoir passé la trentaine, je reste et resterai toujours une grande gamine.
Il est important de garder son âme d’enfant. Important de savoir rire et s’amuser. Important de ne pas trop se prendre au sérieux.
C’est pourquoi j’adore regarder des dessins animés, chanter des chansons de Disney, m’éclater dans les parcs d’attractions, colorier, faire de la balançoire ou encore lire des livres de contes et des mangas. 


D’ailleurs, lorsque l’on va faire un tour chez Cultura, je ne loupe jamais le rayon des bouquins pour gosses. Plus particulièrement les BD. Je suis généralement rapidement attirée par celles dont la couverture est très colorée ou qui laisse présager d’une histoire fantastique.
Je me fais une big pile prometteuse et je fonce m’installer dans un fauteuil pour oublier tout ce qui m’entoure. 

Mes lectures jeunesse du moment

Laisse moi donc ma petite fouine à lunettes, te montrer quelques unes de mes dernières lectures, qui pourront peut-être te plaire ou tenter tes enfants.

Mes lectures jeunesse du moment

Lothaire Flammes de Marianne Alexandre ( éditions Jungle ) est une bande dessinée à l’univers très coloré et pour cause ! Lothaire n’est pas un chasseur de monstres ordinaire. Pour capturer les êtres étranges qui croisent son chemin, il lui suffit de quelques formules et d’un bon coup de pinceau. Aidé de son chat-colyte , Chattertone, Lothaire vient en aide aux villageois, moyennant rétribution.

Le titre en lettres dorées tout comme les illustrations dans des tons orange / bleu / vert, rendent se livre très attrayant.

Le petit plus fort sympathique : les représentations du carnet de Lothaire à la fin de l’album, où il note la marche à suivre pour capturer les monstres.

Mes lectures jeunesse du moment

Sorceline de Sylvia Douyé et Paola Antista ( éditions Glénat ), m’a rapidement fait penser à Norbert Dragonneau . En effet la jeune fille rêve de devenir fantasticologue. Pour cela elle va devoir apprendre à soigner différents animaux légendaires dans une école un peu particulière. Mais Sorceline , aussi douée soit elle, va vite se rendre compte que la compétition bat son plein et que les mauvais coups sont de la partie. Entre pouvoirs inattendus, amis, ennemis, et événements surprenant, les cours ne seront pas de tout repos.

Des graphismes féeriques, qui collent à la perfection avec les allusions à Harry Potter, Dragon ou encore Peggy Sue, et des personnages attachants en pleine crise d’adolescence.

Mes lectures jeunesse du moment

Des lumières dans la nuit de Loréna Alvarez ( éditions Glénat ), m’a laissé un avis mitigé. Même si je suis fan de l’univers inspiré de Miyazaki et des illustrations riches en couleurs ainsi qu’en détails, l’histoire en elle même ne pas plus captivée que ça. Je n’ai pas réussi à me lier d’affection pour la petite Sandy, malgré son côté rêveur et curieux.

Pourtant l’album a de quoi donné envie de le lire. On se plonge dans l’aventure d’une fillette vivant dans un établissement catholique, qui refuse de faire du mal aux animaux et passe son temps à dessiner… Lors d’une sortie scolaire , Sandy va découvrir un monde aux allures de musée, bien caché dans la carapace d’une tortue. Cette dernière va lui demander son aide pour achever une peinture, ce qui va mener l’enfant à croiser la route d’autres créatures bien étranges.

A toi désormais de faire ton choix et de parcourir ces ouvrages. N’hésite pas à me conseiller certains livres jeunesse ^^ J’adore en découvrir de nouveaux.