Sunday Natural, mon avis sur leurs compléments alimentaires

Je te retrouve aujourd’hui pour te parler à nouveau de l’enseigne Sunday Natural. Oui, je dis “ à nouveau ” car je t’avais déjà présenté cette marque et ses valeurs, lors de la publication d’une recette à base de poudre de shiitake, que tu peux découvrir ici.

Cette fois-ci, c’est pour te donner mon avis sur certains compléments alimentaires proposés par Sunday Natural, que je prends le temps d’écrire ces quelques lignes.

Mais d’abord, laisse moi te planter le décor…

Si tu me suis depuis longtemps, tu sais que je souffre depuis 2015 d’anorexie mentale. Cela signifie que je mange et prends plaisir à manger, mais que malheureusement, j’ai éliminé bien des aliments de mes repas. Ce qui, lié à une bien trop forte activité physique durant 5 années, a eu de grosses conséquences sur mon corps, entraînant d’autres problèmes de santé.

Dont, entre autres, le syndrome de l’intestin irritable ainsi que la maladie de Gilbert, et une anémie.

J’ai eu beau durant 1 an et demi , suivre une alimentation pauvre en fodmap, qui du coup m’a fait rayer d’autres aliments de ma maigre liste acceptée par l’anorexie, rien ne s’est arrangé.

C’est pourquoi j’ai dû passer différents examens et consulter de nouveaux spécialistes.

C’est là que l’on m’a conseillé de prendre certains compléments alimentaires. À savoir, des vitamines, du fer et des gélules à base de curcuma.

Le fer, j’en manque beaucoup, d’où l’anémie, donc je dois remonter ça à l’aide de comprimés à avaler tous les jours.

Sunday Natural, mon avis sur leurs compléments alimentaires

Les vitamines, je dois en prendre sous 2 formats: 2 ampoules de vitamine D à 15 jours d’intervalle, et de la vitamine B.

Pour cette dernière, je me suis donc tournée vers les gélules All in one de Sunday Natural, ( 26€90 les 120) qui en plus de m’apporter mon complément en vitamine B, me permettent de faire le plein d’autres nutriments nécessaires à mon corps. Ces gélules contiennent non seulement, différentes vitamines (B12, C, D3, K2, E…), mais aussi des acides aminés, des oligo-éléments et des minéraux.

Avec tout ça, je dois dire qu’après 3 semaines de cure, je me sens bien moins fatiguée, même si je ne pète pas le feu tous les jours non plus ^^ Ça m’aide à pallier au manque de certains nutriments qu’engendre mon anorexie. Le tout grâce à des compléments végans, qui ne sont pas bourrés d’additifs, de colorants ou de conservateurs.

On m’a aussi demandé de prendre des gélules de curcuma, dans l’optique de calmer mes douleurs digestives et de protéger mon estomac et mon foie. Du coup je fais aussi une cure de Bio curcuma 1100 ( 14€90 les 240).

Encore une fois, il s’agit de compléments végans Sunday Natural, sous forme de gélules.

Avec la maladie de Gilbert, je suis souvent très jaune car j’ai un taux de bilirubine élevé. Le curcuma permettant de réduire ce taux, ma peau retrouve doucement une teinte plus normale. D’ailleurs, ma prise de sang de la semaine dernière, montre que mon niveau de bilirubine est rentré dans la norme. Merci donc à ces compléments de curcuma, qui y ont certainement contribué.

Sunday Natural, mon avis sur leurs compléments alimentaires

Ce que j’apprécie tout particulièrement avec les gélules de Sunday Natural, c’est qu’elles arrivent dans des pots en verre. Ce qui est bien plus écologique que les habituels contenants en plastique.

Pour ce qui est du tarif, après comparaison avec d’autres enseignes, Sunday Natural est très compétitif. En plus, il est possible de prendre des packs de plusieurs mois, ce qui est plutôt avantageux.

La livraison reste très correcte, puisqu’il faut compter 4€90 pour une commande pour la France, sachant qu’elle est gratuite dès 79€ d’achat.

Le code FEESUNDAY te donne le droit à une réduction de 10% sur tout le site jusqu’au 18 avril 2021 ( hors coffret et non cumulable avec d’autres offres ).

Big nouvelle ! Un concours t’attend sur mon compte instagram, avec 2 lots à la clé. 2 personnes vont pouvoir remporter un lot de ces 2 compléments alimentaires. Fonce tenter ta chance !

Velouté carotte, potimarron, curcuma & poudre de shiitake Sunday Natural

Velouté carotte, potimarron, curcuma & poudre de shiitake Sunday Natural

Les jours passent et ne se ressemblent pas. Par moment le soleil illumine et réchauffe les cœurs, alors que certaines journées sont bien plus grises et fraîches.

Dans ces moments là, j’aime me cuisiner un petit velouté tout doux. Je trouve cela très réconfortant et apaisant.

Pas besoin que ce soit hyper élaboré. La simplicité a du bon et se dévore sans modération.

Cette petite soupe orangée en est la preuve. Composée de peu d’ingrédients, elle renferme tout de même un max de bienfaits !

Pleine de vitamines et de fibres grâce à la carotte et au potimarron, elle est aussi parfaite pour les intestins fragiles. Et oui ! Le curcuma ne sert pas qu’à lui apporter une touche d’épices, mais aussi à protéger l’estomac ainsi que le foie.

Velouté carotte, potimarron, curcuma & poudre de shiitake Sunday Natural

Pour accentuer les bienfaits de ce velouté, la poudre bio et vegan de shiitake Sunday Natural est parfaite. Composée à 100% de champignon, sans le moindre additif, colorant ou conservateur, cette poudre à l’arôme particulier d’umami, est un complément alimentaire riche en fer, cuivre, calcium et autres oligoéléments, mais aussi en vitamines et acides aminés.

Ce champignon star de la médecine chinoise depuis des centaines d’années, est considéré comme un élixir de longévité en Asie. Et pour cause, en plus d’être succulent, il booste le système immunitaire , protège le cœur et joue un rôle fort dans la lutte contre le cancer de l’estomac.

C’est donc une recette de velouté aussi bonne gustativement que pour ta santé que je te propose aujourd’hui !

Pour 1 personne, il te faut :

Velouté carotte, potimarron, curcuma & poudre de shiitake Sunday Natural

La recette :

Épluche les légumes et coupe les en morceaux.

Verse les dans une casserole et ajoute l’eau.

Recouvre d’un couvercle et mets à cuire à feu moyen, jusqu’à ce que les bouts de potimarron soient tendres ( la pointe d’un couteau doit facilement rentrer dedans ).

Mixe bien le tout et ajoute de l’eau si tu désires un velouté plus dilué.

Assaisonne puis ajoute le curcuma et la poudre de shiitake.

Verse dans un bol et saupoudre de quelques pignons de pin.

Et si tu venais découvrir Sunday Natural !?

Avec pour approche la médecine nutritionnelle holistique ainsi que la naturopathie, l’entreprise Sunday Natural ne pouvait pas mieux choisir son nom et son logo. Mélanger la symbolique de la fleur de lotus à l’idée du farniente du dimanche, est un beau reflet des valeurs de bien-être et de récupération en douceur qui tiennent à cœur à cette marque.

Avec son propre département de recherche et de production, basé à Berlin, l’entreprise Sunday Natural développée par le Dr. Jörg Schweikart et Jan Gottschau, coopère étroitement avec des instituts de recherche, des scientifiques, des médecins, des fermiers et des associations spécialisées, rigoureusement sélectionnés, afin d’assurer un développement constant de ses produits.

C’est dans cette optique de médecine douce que Sunday Natural commercialise à la fois des compléments alimentaires, des superfoods, ainsi que des thés et des huiles essentielles, le tout bio et naturel.

Un large choix s’offre à nous dans chaque catégorie, proposant différents formats et dosages par produits. Le tout à des tarifs attractifs.

Il est même possible de rechercher des articles directement à partir du souci de santé rencontré, ce qui est bien pratique.

La livraison de la marchandise peut être réalisée dans le monde entier par DHL avec un suivi de colis, avec un délais de 4 à 7 jours pour la France. Il faut compter 4€90 de frais de livraison ( toujours pour la France ) et dès 79€ d’achat celle-ci est offerte.

Une boutique en ligne qui regorge de bonnes choses pour prendre au maximum soin de soi !

Avec le code promo FEESUNDAY, tu as droit à -10% sur tout le site Sunday Natural (hors coffret et non cumulable). Valable jusqu’au 31.03.2021

Graines germées avec un mélange fait maison

Graines germées avec un mélange fait maison

Les graines germées sont désormais très répandues. Leurs bienfaits pour notre santé n’étant plus à démontrer.

En effet, ces mini pousses sont des bombes de nutriments, très riches en vitamines ( surtout vitamines C ), en protéines et en fibres. Tout en étant de super antioxydants, des stimulateurs sanguins et de très bonnes aides pour la digestion.

C’est le processus de germination qui augmente les niveaux de nutriments, rendant les germes plus riches en protéines, en magnésium, en phosphore, en manganèse et en vitamines C et K que les plantes non germées.

Alors pourquoi s’en priver? Une dose sur une tartine…. Une quantité en salade ou glissée dans un rouleau de printemps… Quelques pousses en topping sur une soupe, une crêpe salée, un burger ou une omelette… Tu peux même les ajouter dans une salade de fruits, sur un fromage blanc ou yaourt, ou pour accompagner une délicieuse part de fondant au chocolat.

Les graines germées sont aussi succulentes en salé qu’en sucré.

Bref…

Le but de cet article n’est pas seulement de te donner envie de manger des graines germées, mais surtout et avant tout, de te permettre d’en profiter à petit prix.

Car oui, elles ont un sacré coût. Surtout si tu les achètes déjà toutes prêtes au rayon bio.

Autant les faire germer toi même. C’est bien plus économique.

Ici, je te présentais un germoir et ici, je te montrais comment faire germer tes graines sans germoir.

Mais maintenant, ce que je veux te montrer, c’est qu’il est très facile de créer tes propres mélanges de graines. Ce qui est bien plus avantageux à nouveau qu’avec les mélanges du commerce.

Graines germées avec un mélange fait maison

Pour cela, il te faut juste un pot en verre pour conserver ta préparation et des graines. Graines que tu vas pouvoir trouver dans le rayon des épices de ton supermarché, ainsi que dans le rayon des légumineuses sèches.

Dans ce mélange, j’ai mis des lentilles, des graines de fenouil, de coriandre et de sarrasin.

Parfois j’utilise des pois chiches, des graines de tournesol, du quinoa, de l’épeautre, ou même des graines de radis et de luzerne ( dénichées dans le rayons plantes lorsque les beaux jours arrivent ).

Tu l’auras compris, pour déguster des graines germées sans te ruiner, prépare tes mélanges car tu vas en avoir de grosses quantités pour pas cher et en fonction de tes goûts.

Jolies fables pour être bienveillant avec soi

Jolies fables pour être bienveillant avec soi

Après avoir découvert l’univers de Serge Marquis au travers de son livre Le jour où je me suis aimé pour de vrai , c’est avec plaisir que j’ai pu m’apaiser en lisant ce nouvel ouvrage paru aux éditions Points.

Intitulé Petit traité de bienveillance envers soi-même, ce livre renferme différents textes, rédigés un peu comme des fables, mettant en scène des animaux.

Cette idée est plutôt sympa, car elle apporte un peu de légèreté à un sujet pas toujours simple à approcher ( il n’est pas forcément aisé de discuter de l’ego et de comprendre ce sujet ). Mais en plus, j’ai trouvé que cela rendait le texte plus fluide à lire, un peu dans l’esprit des contes. On sort totalement des récits un peu rébarbatifs de certains bouquins de développement personnel, où tout est bien trop scientifique et où il faut se creuser des heures la tête pour saisir ce que tente d’expliquer l’auteur.

Là, Serge Marquis, un peu dans l’esprit des fables de Jean De La Fontaine, nous fait réfléchir sur nous-mêmes, en nous permettant de nous identifier à ces animaux. On se reconnait aux travers de cette girafe mal dans sa peau qui veut se faire raccourcir le cou, ou de cette jument qui cherche tellement à obtenir de l’attention jusqu’à se laisser dépérir, et de cette tortue qui doit consulter car ayant peur de ne pas vivre 100 ans passe à côté de sa vie.

Chaque fable à sa propre “morale“, sa propre “clé” qui nous pousse à regarder de plus près certaines de nos réactions. Grace à cela, on se rend doucement compte que beaucoup de nos souffrance du quotidien viennent simplement de nos pensées. De notre façon de voir la vie et le monde qui nous entoure. Au lieu d’être dans le présent, nous cherchons à laisser une trace dans le futur, tout en nous focalisant sur notre passé. Nous voulons marquer les esprits et nous avons tellement peur de ne pas être assez bien, de ne pas être aimé et d’être rejeté.

Jolies fables pour être bienveillant avec soi

Serge Marquis nous montre une nouvelle fois, que notre ego est bien trop présent dans notre vie et qu’il faut que l’on parvienne à se détacher de lui, pour nous concentrer sur nous-mêmes.

Loin des ouvrages philosophiques et / ou psychologiques trop compliqués, Petit traité de bienveillance envers soi-même est bien plus accessible, plein d’humour et de clins d’œil à notre société.

De quoi se remettre en question dans la bonne humeur durant les vacances !

Jolies fables pour être bienveillant avec soi

Que dirais-tu, ami lecteur, de remporter un exemplaire de ce super bouquin?

Pour participer, il te faut :

Tu peux inviter autant de monde que tu le souhaites, sachant que 1 ami invité = 1 commentaire = 1 chance 

Le concours prendra fin le 31 juillet à minuit.

Concours ouvert à la France, Belgique et Suisse.

Bonne chance

Médecine naturelle avec les compléments A.Vogel

Les plantes sont le meilleur remède qui existe. La terre nous offre depuis toujours, tout ce qu’il faut pour que nous puissions prendre soin de notre corps.

Pourtant, malheureusement, nous sommes dans une société où l’on préfère se gaver de médicaments en tout genre, bourrés de molécules plus chimiques les unes que les autres.

C’est pourquoi, perso, j’aime énormément l’enseigne A.Vogel. Tu vas me dire que ce n’est pas la première fois que je t’en parle, ce qui est juste, mais il faut avouer que j’ai un gros coup de cœur pour leur philosophie.

Cette idée d’être au plus proche de la nature et de profiter de ses bienfaits, me correspond bien, moi qui évite au maximum la prise de médocs. Je préfère 100 fois utiliser des super-aliments et des compléments alimentaires naturels. Ou encore des huiles essentielles.

En ce moment, je suis 2 cures A.Vogel, dans le but de détoxifier un peu mon corps.

La première à base d’ortie permet de dépurifier l’organisme par l’élimination urinaire. Ouais, OK, ce n’est pas très glamour, mais ça a le mérite d’être radical. Même pas besoin d’être enceinte pour devenir Mme Pipi.

Cette plante de l’Antiquité, est un véritable trésor nutritionnel. Si on passe outre sa réputation de mauvaise herbe, on découvre que l’ortie est riche en vitamines B, E et C, et que c’est l’un des végétaux le plus riche en protéines complètes. De plus elle contient 2 fois plus de fer qu’un morceau de viande.

Il ne faut donc pas chasser l’ortie de son jardin, surtout lorsque l’on sait qu’elle est reminéralisante, qu’elle nettoie les reins et qu’elle soulage les problèmes articulaires.

Du coup, mon petit flacon A.Vogel à l’ortie est une vraie potion miracle ( Non Obélix ! Tu es tombé dedans quand tu étais petit !). Au prix de 11€90 les 50ml, il suffit de diluer dans de l’eau ou une tisane, 10 à 30 gouttes, 1 à 3 fois par jour.

Ma deuxième cure est dans le but d’aider la digestion. Avec son mélange de plantes bio, celle-ci facilite et apaise la digestion, tout en protégeant le foie.

Elle contient de l’artichaut (riche en potassium et en fibres), du chardon-marie (purifie et draine le foie en profondeur), du pissenlit (vertus dépuratives), du boldo (riche en boldine qui stimule la sécrétion de bile et facilite son évacuation jusqu’à l’intestin) et de la menthe poivrée (antispasmodique).

Un petit flacon, à 12€90 les 50ml, qui aide à lutter contre les ballonnements. Niveau prise, cette fois-ci, c’est 15 à 20 gouttes dans un liquide, 2 à 3 fois par jour.

À noter que l’enseigne propose d’autres compléments alimentaires, dont certains en comprimés.

D’ailleurs, avec mon état actuel lié à mes gros soucis de santé, je suis de plus en plus épuisée. Du coup, leurs comprimés de vitamine C naturelle me fait de l’œil. De même que le flacon à base de passiflore, qui pourrait peut être m’aider à me détendre et à dormir un peu plus que mes 4h par nuit habituelles.

Et toi, mon petit koala, tu es plus médecine douce et naturelle, ou tu ne fais confiance qu’aux médocs des grosses industries ?

Un livre plein d’astuces pour faire germer ses graines

Un livre plein d'astuces pour faire germer ses graines

Les graines germées sont une bonne source de vitamines et de minéraux, mais sont aussi riches en oligo-éléments, en fibres et en protéines.
Tout le principe des graines germées repose sur le processus de germination. Celui-ci va  multiplier les propriétés naturelles déjà contenues dans les graines séchées, ce qui va nous permettre d’avaler des aliments ultra riches en nutriments. 


De plus, les graines germées sont remplies d’enzymes qui vont aider la digestion des aliments cuits qui en sont dépourvus.


Avec une consommation quotidienne et régulière de graines germées, on peut arriver à retrouver sa forme et sa vitalité tout naturellement. Ce sont des aliments facilement assimilables, très énergétiques, plus concentrés en nutriments et en enzymes que les légumes.


On trouve facilement des graines germées dans les rayons frais des magasins bio, mais il est très intéressant de les faire germer soi-même, quand on désire en consommer fréquemment.


On va pas se mentir, si on adore ajouter des graines germées à ses salades ou encore dans des toasts, ou pourquoi pas dans des yaourts, voire même dans des wraps, le stock a tendance à partir ultra rapidement. Puis ça a tout de même un certain coup, qui n’est pas négligeable.


C’est pourquoi personnellement je prépare à la chaîne mes petites pousses croquantes, pour en avoir toujours à disposition.

Un livre plein d'astuces pour faire germer ses graines


Et avec les conseils du livre Faire pousser ses graines germées de Rita Galchu, sorti aux éditions Larousse, que le site Natura Sense a eu la gentillesse de me faire parvenir, les graines germées n’ont plus de secret pour moi. 


Aucune raison de rater la germination de mes graines, puisque j’ai toutes les astuces nécessaires dans ce bouquin. 


Au fil des pages on apprend l’intérêt de faire germer ses graines soi-même, mais aussi quel matériel choisir, et quelles graines cultiver ( toutes n’ayant pas les mêmes valeurs nutritionnelles). 

Un livre plein d'astuces pour faire germer ses graines


Perso je cultive mes graines germées dans un bocal spécialement conçu pour cet effet, qu’ Avogel m’avait envoyé il y a quelques temps. Ça prend peu de place, c’est relativement simple et je réussis à tous les coups à obtenir un pot rempli de délicieuses graines sans le moindre effort. 


Mais d’autres possibilités sont indiquées dans les pages de ce livre, comme le germoir en plastique, le sac de chanvre ( procédé inconnu jusqu’alors pour moi),  le germoir en plateau ou même en terre cuite, ainsi que les germoirs automatiques qui permettent aux novices de ne pas avoir à rincer les graines matin et soir, puisque l’appareil s’occupe tout seul de les hydrater.

 
Des idées pour bien conserver ses graines germées, des conseils en fonction du type de graines utilisé, et même une rubrique pour réaliser de l’herbe à chat, rien ne manque dans ce bouquin bien détaillé et illustré par de nombreuses photos. 


Le petit plus fort sympathique se tient dans les dernières pages. Soupe froide aux pousses feuillées version italienne/ mexicaine/ ou même asiatique, sandwich au beurre de cacahuète et graines germées, houmous de pousses crues, jus de pousses, tant d’idées qui mettent l’eau à la bouche et donnent envie de cuisiner. 

Un livre plein d'astuces pour faire germer ses graines


Si l’aventure des graines germées maison te tente, n’hésite pas à te procurer le livre Faire pousser ses graines germées, car il te sera de très bons conseils. 


Merci à Natura Sense pour ce joli cadeau en partenariat. 

À la recherche de mon Ikigai

Après avoir découvert le Hygge au travers d’un livre passionnant dont je t’ai déjà parlé ici, je viens d’avoir l’occasion d’en apprendre plus sur le Ikigai.


Peut-être n’en as-tu jamais entendu parler, c’est pourquoi je vais me faire un plaisir de te décrire un peu de quoi il s’agit et de te donner par la même occasion mon avis sur le livre La méthode Ikigai, de Hector Garcia et Francesc Miralles.


Mais qu’est-ce que le Ikigai ?


Pour les japonais il s’agit d’une mission de vie, un but pour lequel on se lève le matin et qui fait qu’il vaut le coup de vivre sa vie. Tout le monde en serait pourvu, même si nous ne nous en rendons pas forcément compte.


La méthode Ikigai fait suite à un premier livre intitulé Ikigai les secrets du Japon pour mener une longue et heureuse vie, qui a rencontré un vif succès.


Nous allons découvrir trois lieux emblématiques du Japon, qui chacun vont correspondre à un moment-clé de notre vie :


Dans ce second opus, les deux auteurs décident de nous faire passer de la théorie à la pratique en nous emmenant dans un voyage fort sympathique.


Tokyo nous plongera dans le futur pour que nous puissions nous fixer des objectifs, dans le but de les accomplir.


Kyoto nous emmènera dans notre passé, pour que nous puissions comprendre d’où nous venons et retrouver les passions que nous avions étant gamins.


Ise représentera notre présent, ce moment qu’il ne faut pas négliger et vivre à fond.


Un joli programme pour cultiver le bonheur au quotidien et trouver l’harmonie qui est en nous.


Armés d’un gros trousseau de 35 clés, regroupant des anecdotes et des réflexions sur le Japon, mais aussi de petits exercices, nous allons partir à la recherche de notre Ikigai.


C’est avec toute la sagesse japonaise que nous allons survoler un pays merveilleux où le bien-être sera le point le plus important : notre bien-être.
D’ailleurs de fil en aiguille nous allons réaliser que chacun de nos actes, chacune de nos paroles, sans que nous en ayons conscience, concordent vers un même but : notre Ikigai.


J’ai beaucoup apprécié cette aventure japonaise au travers de mon subconscient, qui non seulement m’a permis de m’imaginer, sac à dos et valises à la main, me baladant de ville en ville dans un pays étranger, mais aussi de comprendre comment donner une orientation à ma vie.
Pas besoin de se fixer un but ultra compliqué. Juste de choisir des objectifs qui nous font sortir de notre zone de confort et nous motivent à aller de l’avant.


A Okinawa, coin au sud du Japon connu pour la longévité de sa population, l’expression est souvent utilisée pour exprimer une forte passion, qui anime toute une vie. Dans le genre du rêve de Tiana, personnage de La Princesse et la Grenouille, qui voulant à tout prix posséder son propre restaurant en mémoire de son père, va travailler sans relâche et se lever chaque matin avec le sourire malgré les épreuves.


Pour ma part j’ai découvert en cherchant mon Ikigai, qu’au delà du fait que j’aime écrire, prendre des photos et cuisiner, ce qui me permet de tenir ce blog, c’est  l’envie de partager, de discuter et peut-être de communiquer une de mes passions à certains d’entre vous, qui est ma véritable raison d’être, mon Ikigai.


Faire des échecs du passé, des réussites pour le futur, tout en cultivant son potentiel.


Merci Harmonie Solar éditions, de m’avoir aidé à trouver mon Ikigai enfui en moi, grâce à ce livre que vous m’avez envoyé !

Vive l’épilation sans douleur et connectée – BaByliss Homelight G946E

Aïe ! Ouille ! Aïe aïe aïe !!! Non ! Stop ! Je n’en peux plus !

Nous, les nanas, avons toutes connu ça. Je ne parle pas de l’accouchement, hein. Je ne vais pas te dire que cette douleur est aussi forte que celle qui permet de donner la vie. Mais ce n’est tout de même pas une partie de plaisir.

Oui. Je te parle bien de ce merveilleux moment où tu dois t’attaquer à l’élimination de ces maudits petits poils qui recouvrent tes jambes, s’infiltrent sous tes aisselles, et te narguent en tapant l’incruste un peu partout sur ton corps.

Non, parce que franchement, si tu es comme moi, tu as beau kiffer les ours et les marmottes, tu n’as pas forcément envie de te retrouver avec le même pelage.

Winter is coming …. Winter is here… Bref, on se les caille…. Mais on n’est pas pour autant obligée de se préparer à hiberner en mode Chewbacca.

Alors que faire…. Rasoir ? Épilateur ? Cire ?

Pour ma part, j’ai décidé de tester l’épilation par lumière pulsée.

Quoi? Elle s’épile avec de la lumière la meuf ? Sérieux ? Elle disjoncte, non ?!

Je te rassure, j’ai encore presque toute ma tête. J’ai tout simplement eu la chance de pouvoir tenter l’expérience de l’épilation sans douleur grâce à l’enseigne BaByliss Paris.

Pas besoin je suppose de te présenter cette marque. Car à moins que tu ne vives dans un igloo bien perdu, tu as déjà dû croiser au moins un de leurs produits, ne serait-ce qu’un sèche-cheveux. Ou le fameux fer à boucler qui a rendu célèbre BaByliss dès les années 60.

C’est donc au travers de l’épilateur Homelight Connected G946E, que j’ai pu découvrir la magie de l’épilation sans serrage de dents ni cris.

Testé sous contrôle dermatologique, ce pistolet digne d’un film de science fiction permettrait d’éradiquer 90% des poils au bout de 8 séances, histoire de garder une peau de bébé plus longtemps.

Je t’entends déjà me dire que 190€ pour faire la chasse aux poils, c’est un sacré budget. Ok. Mais à environ 30€ les jambes, plus 10€ les aisselles, en institut, on arrive quasiment au même montant en à peine 5 séances. De quoi amortir en peu de temps ton investissement dans l’épilateur de BaByliss, tout en prenant en compte que là, tu peux t’occuper de tout ton corps et même de ton visage.

Bien emballé dans son carton, mon nouveau pote m’a rapidement supplié de le délivrer de celui-ci, pour me montrer de quoi il était capable.

Il est livré avec son alimentation secteur ( pas besoin de devoir charger l’appareil, donc utilisation possible à tout instant ), ses notices, sa garantie de 2 ans et son filtre spécial visage.

Cet épilateur est équipé sur l’arrière, d’un guide de choix d’intensité amovible, permettant de définir la couleur de sa peau et d’adapter la puissance de la lumière, évitant ainsi le risque de brûlure. Il suffit de déclipper cette partie et de la poser sur le dos du poignet pour déterminer son phototype et par conséquent, la puissance à utiliser ( 5 intensités différentes ).

Niveau utilisation, rien de bien compliqué :

  • je me rase 24h avant l’épilation, ce qui va aider le flash de l’appareil a détruire directement le follicule, plutôt que le poil
  • j’allume mon pistolet de l’espace
  • je règle l’intensité avec les touches + / –
  • je colle l’avant de mon arme sur la zone à épiler
  • je vérifie que le témoin lumineux situé sur le dessus de l’épilateur se mette à clignoter, m’indiquant ainsi que l’appareil est correctement en contact avec ma peau
  • j’appuie sur la gâchette le déclencheur ce qui libère une impulsion lumineuse
  • je fais de même sur toute la surface à épiler

Je peux aussi utiliser le mode gliss , permettant de libérer automatiquement et en continu, les impulsions lumineuses. Pour cela je n’ai qu’à maintenir enfoncé le déclencheur, tout en faisant glisser mon Homelight sur ma peau, sans m’arrêter. C’est le mode que je préfère car c’est un véritable gain de temps.

C’est donc le flash de lumière envoyé par l’épilateur qui va détruire la racine du poil, de par la chaleur qu’il dégage ( je te rassure, on ne ressent pas cette chaleur). Affaiblis, les poils vont tomber et ne repousseront pas, ce qui va espacer les séances. Le tout sans UV.

Gros point positif qui me plait beaucoup, c’est le fait que le flash ne soit libéré que lorsque l’épilateur est parfaitement en contact avec ma peau. Si la surface d’application ( de 3cm2) ne colle pas correctement à ma peau, aucune lumière n’est déclenchée. 0 risque pour mes yeux !

Autre point fort, c’est sa durée de vie. L’ampoule du Homelight G946E peut émettre jusqu’à 300 000 flashs, ce qui laisse une large marge sans devoir la changer.

Niveau maniabilité, rien à redire sur le poids de l’appareil, ni sur le manche ergonomique qui permet une bonne prise en main. Seul petit bémol, c’est lorsque je dois passer sur les chevilles, les tibias et les genoux. Bref, là où mes os sont bien prononcés. Il m’est difficile de bien positionner l’épilateur, ce qui du coup empêche le flash d’arriver. Je dois donc tourner mon pistolet dans tous les sens pour finir par trouver le bon angle. Aziz lumière !

La particularité du G946E vient de son application connectée en bluetooth. Celle-ci est un atout pour moi, qui oublie bien souvent ce que je dois faire. Là c’est directement l’application qui va, via l’agenda de mon smartphone, me rappeler que j’ai une séance de prévue ( pas d’oubli, ni de surcharge de séance ). En plus, elle ajoute un peu plus de sécurité au travers d’un questionnaire revenant à chaque nouvelle séance ( ma peau a-t-elle était exposée au soleil, est-elle irritée, etc… ).

Elle garde en mémoire chaque séance et chaque zone traitée, ainsi que le nombre de flash ayant servi à telle ou telle zone.

A savoir que l’épilation par lumière pulsée n’est pas un sortilège qui va d’un coup de baguette magique faire s’envoler tous tes poils. Il faut faire preuve d’un peu de patience et suivre un programme d’épilation sur 8 séances ( 4 espacées de 15 jours + 4 espacées d’1 mois ) pour voir un changement ou plutôt ne plus voir les poils. Pendant ce temps, les poils récalcitrants peuvent être combattus à coup de rasoir. Sus à l’ennemi!

Pour ma part, je dois dire que pour le moment je suis plutôt convaincue. La repousse est bien moins rapide et sur certaines zones, les poils sont déjà clairsemés. Pourtant je n’ai pas encore validé tout le programme ( je t’en dirai plus lorsque les 8 séances seront faites ).


Récapitulatif :

  • léger, simple et rapide d’utilisation
  • pour corps et visage
  • 300 000 flashs
  • pas d’UV
  • détecteur de contact
  • 5 puissances différentes
  • 2 modes d’utilisation
  • surface d’application de 3cm2
  • programme suivi et connecté

Merci à BaByliss pour ce joli jouet avec lequel je peux livrer bataille contre mon duvet de Cousin Machin !

Tu peux acheter le Homelight G946E Bluetooth ICI . Ou choisir la version sans bluetooth ICI , pour moins cher.