Mon aventure au Green Love

On se retrouve aujourd’hui pour que je te parle d’un restaurant très sympa sur Marseille, qu’il faut à tout prix que tu connaisses si tu es du secteur ou que tu viens en vacances ici. Un lieu qui vaut vraiment le détour, je te le garantis.

Mon aventure au Green Love

En plein centre-ville, non loin de la préfecture, derrière une baie vitrée entourée d’une devanture en bois clair, Sarah et Maxime sont prêts à t’accueillir dans leur petit cocon végan.

Le Green Love, c’est leur bébé, qui vient il y a peu de temps, de fêter ses 1 ans. Le beau projet d’un couple qui a bien fait de se lancer dans cette aventure pour la plus grande joie des gourmands.

Mon aventure au Green Love

Mon aventure au Green Love

Le restaurant n’est pas très grand, mais c’est ce qui fait son charme, permettant de se sentir comme à la maison dans une ambiance conviviale, avec des patrons aux petits soins pour leurs clients et toujours prêts à discuter. Une déco à la fois sobre et chaleureuse, dans des tons naturels, avec des banquettes et coussins ici et la, où il fait bon se poser le temps d’un repas.
Mon espace préféré c’est le coin avec rocking chair entouré de plantes. Je me verrai bien m’y installer avec un bon bouquin tout en sirotant un des délicieux jus maison du Green Love.

Mon aventure au Green Love

Mise à part la gentillesse des patrons, ce qui fait de ce restaurant un lieu exceptionnel c’est sa cuisine homemade totalement végan.

Mon aventure au Green Love
Des Love Bowl bien garnis, en passant par les burgers et les pâtisseries, tout est végétal.

Les menus changent régulièrement et sont concocter avec amour, avec l’aide de Vincent, le cuisinier plein de peps.

Mon aventure au Green Love

Mais que mange-t-on me demanderas tu?

De délicieuses salades, des nuggets de soja, des steaks végétariens, des yakitoris de tofu, du houmous, des falafels, du chili sin carne, des petites patates rôties, du curry de légumes, de la charcuterie végé, du fauxmage…

Mon aventure au Green Love
Mais aussi des cheesecakes si beaux que c’est un crime de les dévorer, des Bounty crus à se damner, des brownies  et autres cakes…
Sans oublier les cookies de Vincent qui ont su conquérir le cœur de mon homme mais surtout de mon mini nain.

Pour ma part je me suis découvert une passion pour les pancakes sans gluten que j’ai pu tester lors des brunchs du Green Love. Moi qui ai tellement de mal à manger des pancakes, encore plus lorsque je ne les ai pas cuisinés moi-même, je peux te dire que je suis totalement accro aux leurs.

Mon aventure au Green Love

Mon aventure au Green Love

Mon aventure au Green Love

Mon aventure au Green Love

Mon aventure au Green Love

Mon aventure au Green Love

D’ailleurs je ne saurais que trop te conseiller de participer à un de ces fameux brunchs, qui ont lieu une fois par mois, le dimanche. Pour 24,90 € tu vas pouvoir profiter d’un méga buffet à volonté plein de saveurs sucrées comme salées.

Mon aventure au Green Love

Mon aventure au Green Love
Tu ne seras franchement pas déçu et tu repartiras le ventre bien rempli. Car en plus de tous les mets dont je t’ai déjà parlé tu pourras aussi trouver du crumble, du muesli, de la compote, des yaourts, différents pains dont certains sans gluten, de la pâte à tartiner, de la confiture, de la chantilly, de la salade de fruits, des fruits frais… Et pour les boissons du thé sera à ta disposition ainsi que du café, un jus du jour et une citronnade. De quoi ne plus manger pendant 1 mois, soit juste le temps qui s’écoulera entre ce premier brunch ou tu seras allé et le suivant où tu auras envie de vite retourner.

Mon aventure au Green Love

Et si tu comptes venir avec des enfants, pas de panique, je peux t’assurer que eux aussi vont se régaler. Mes Gremlins ont élu le Green Love comme étant le meilleur restaurant de Marseille où ils ont pu déjeuner.

Mon aventure au Green Love

Mon aventure au Green Love

Petite nouveauté : le Love pique-nique qui a été lancé pour la première fois la semaine dernière et dont le principe était de se réunir dans un parc autour d’un bon repas, chacun apportant un plat de son choix ou une boisson ainsi que sa bonne humeur. Seule condition, tout devait être végan. Un moment que la tribu et moi-même avons adoré et qui nous a permis de tester de nouveaux plats tout en discutant des recettes avec leurs créateurs. Mention spéciale pour le barbecue et les saucisses maison végétariennes, ainsi que pour les aubergines à la sauce miso que j’ai adorées.

Mon aventure au Green Love

Alors que tu sois végétarien, flexivore, ou omnivore, ne t’en fais pas, tu seras très bien reçu par Madame et Monsieur Green Love, et tu vas kiffer grave cette adresse.

C’est tellement mon cas, que lorsque je vais chez eux, j’en oublie un temps mon anorexie et me surprends à relever de beaux défis ( j’ai mangé des pommes de terre et de la patate douce hier!!! ) sans culpabiliser et dans des quantités bien inhabituelles pour moi.

Merci Sarah, Maxime et Vincent de me permettre d’être presque normale le temps d’un repas.

~~~~~~~~~~~~~~~

Restaurant Green Love

22 boulevard Louis Salvator

13006 Marseille

0488868275

La page Facebook

Le compte Instagram

Mon aventure avec les arômes Aqua Plus de Pure Flavour

On nous répète sans arrêt qu’il faut boire au moins 1L et demi d’eau par jour. Encore plus en ce moment, avec la chaleur qui vient de nous tomber dessus.

Mais si tu es comme moi et que l’eau plate n’est pas franchement ton truc ( comme dirait l’Homme, ça fait rouiller ^^ ), c’est un peu la galère. Car soyons clairs, ce n’est pas un immense verre de soda ou de jus de fruits qui va te désaltérer.

En hiver, pas de souci. Je passe mon temps à me balader dans la maison avec un gros mug de thé fumant, et j’emporte dans tous mes déplacements un thermos de mon infusion favorite.

Sauf que ces derniers jours, ce n’est plus possible, à moins de vouloir se liquéfier dans la seconde.

Tu vas me dire qu’il y a le thé glacé et sur ce point tu as tout à fait raison. D’ailleurs je ne m’en prive pas.

Mais j’ai déniché une autre super solution, bien plus rapide.

 

Tu viens que je te montre ça de plus près?

Il s’agit de petites bouteilles d’arômes, appelées AQUA PLUS, commercialisées par Pure Flavours.

Leur particularité, c’est que ces derniers sont sans sucre.

Composés d’arômes naturels de fruits et plantes, ainsi que de glycosides de steviol, ces flacons magiques parfument en un claquement de doigts ton verre d’eau. Et contrairement à un sirop, tu n’as pas besoin d’en mettre beaucoup. Juste 8 à 12 gouttes vont te permettre de préparer 200ml d’un agréable breuvage.

Tu as le choix entre 9 saveurs :

  • cerise
  • framboise
  • cassis
  • mangue
  • orange
  • citron
  • fleur de sureau
  • pêche
  • pamplemousse

Mon aventure avec les arômes Aqua Plus de Pure Flavour

J’ai eu de mal à me décider, lorsque Pure Flavours m’a proposé de me faire parvenir 5 bouteilles. Tous ces parfums me faisaient vraiment envie. Mais finalement, j’ai opté tout d’abord pour la fleur de sureau ( n’ayant jamais goûté, ça m’intriguait ), puis pour framboise, cerise, cassis et mangue.

Des fruits que j’aime énormément et qui sentent bien les vacances d’été pour moi ^^

Mon aventure avec les arômes Aqua Plus de Pure Flavour

Je suis totalement séduite par ces produits. Je crois même que ça faisait un bon moment que je n’avais pas eu un tel coup de cœur. Et non, je ne m’emballe pas…

Je t’explique pourquoi tant d’engouements pour de simples arômes…

Comme je te le disais plus haut, juste quelques gouttes suffisent à parfumer mon eau gazeuse. Moi qui crains toujours de mettre trop de sirop et de finir par avoir un goût trop prononcé et sucré en bouche ( même avec un sirop sans sucre, on arrive rapidement à ce triste résultat ), là pas de risque. Les flacons sont dans le même genre que des huiles essentielles, donc on peut verser goutte par goutte.

Ensuite, les parfums sont vraiment délicieux. Pas trop forts, ni écœurants. Pas chimiques non plus. Bref… Ils ont réellement le goût que l’on attend d’eux et restent fidèles à la saveur choisie. ( Je suis d’ailleurs fan du coup de l’arôme fleur de sureau ! Très original. )

Ce que j’apprécie le plus avec Aqua Plus, c’est le format des bouteilles. Du haut de leurs 8 cm ( 30ml ), elles peuvent se glisser dans mon sac à main, sans prendre trop de place, ce qui me permet de les emmener en balade avec moi ( elles kiffent prendre l’air ^^ ).

Mon aventure avec les arômes Aqua Plus de Pure Flavour

Du coup, lors d’une soirée dégustation de bière en début de mois dans un restau, j’ai pu grâce au petit flacon que j’avais emporté, profiter moi aussi, pour une fois, d’une bonne mousse. Car autant j’aime la Kriek, autant je déteste les autres bières. J’ai besoin du goût fruité et sucré en plus pour que ça passe ( pareil avec le vin…. d’où le fait que je ne boive que très rarement de l’alcool ).

J’ai sorti mon arme secrète. Ajouté quelques gouttes de mon arôme à la cerise et c’était parfait!

C’est aussi impeccable pour parfumer mon kombucha maison. Plus besoin de parfumer ma bouteille de kombucha en entière dès le départ. Je me sers un verre et j’ajoute l’arôme de mon choix au moment de le boire. Comme ça, à chaque verre je peux changer de saveur.

 

Mon aventure avec les arômes Aqua Plus de Pure Flavour

Niveau tarif, les bouteilles à l’unité sont à 5,90€ ( tu peux parfumer jusqu’à 15 litres avec un flacon, ce qui en fait un produit très compétitif je trouve ).

Ensuite tu as des packs de 3 saveurs différentes pour 13,90€ :

  • affiné = cerise / fleur de sureau / pamplemousse
  • délice = cassis / cerise / orange
  • voyage = pamplemousse / mangue / citron

L’envoi est fait soit le jour même de la commande, soit le lendemain, et coûte 3,90€ ( vers la France ).

 

Mon aventure avec les arômes Aqua Plus de Pure Flavour

Je remercie donc Pure Flavours pour cette jolie découverte, que mes enfants tout comme moi adorons. Par contre désormais, mon sac à main est encore un peu plus rempli, puisque j’ai toujours une petite bouteille d’Aqua Plus dedans. On ne sait jamais, avec ce temps à prendre un verre en terrasse….

Album photos Saal Digital – Mon avis

La photographie…. Quel moyen magnifique de capturer de jolis instants, de voir au travers d’un objectif la beauté du monde… J’ai une véritable passion pour ça. D’ailleurs étant petite, j’avais eu l’occasion de faire un atelier durant des vacances, où on apprenait à développer ses photos. J’avais adoré. Découvrir petit à petit le résultat de son travail… Chercher à décrypter l’image qui apparaît doucement sur le papier plongé dans ce liquide magique…

Malheureusement, maintenant, nous sommes plus dans l’ambiance appareil photo numérique. Je trouve cela un peu triste. Même si il y a des tas de bons points à cette façon de faire, j’avoue que ce côté << photo surprise >> me manque. Cette attente et cet espoir de ne pas avoir loupé son cliché….

Pouvoir aussi feuilleter un vieil album poussiéreux, en retournant certaines photos pour lire les quelques notes à l’arrière précisant où, quand et avec qui elles ont été prises… Un moment convivial plein de souvenirs.

C’est tout de même plus agréable, du moins pour moi, que de regarder des photos sur un écran de pc.

Mais bon, comme tout le monde, je suis passée au numérique. Ce qui ne m’empêche pas de continuer à vouloir avoir mes photos en livre.

 

Album photos Saal Digital - Mon avis

Avec Saal Digital, un labo photo dont j’avais pas mal entendu parler, j’ai pu créer un joli album en seulement quelques clics, que l’enseigne m’a ensuite fait parvenir.

J’avais déposé ma candidature lors d’un appel de l’entreprise, pour avoir la possibilité de tester leur produit. Et j’ai eu la chance que celle-ci soit acceptée, ce qui m’a permis de recevoir un bon d’achat de 30€, à utiliser sur leur site.

 

Album photos Saal Digital - Mon avis

Juste parfait pour créer un album sur le voyage en Espagne que le Chéri et moi avions fait en amoureux.

 

Album photos Saal Digital - Mon avis

Rien de bien compliqué pour cela. Il a juste fallu que je charge le labo de création via le site, qui s’est installé sur mon ordinateur.

Dans un premier temps, j’ai dû choisir le type de produit que je voulais commande ( photos, album, cartes, calendriers…. ).

 

Album photos Saal Digital - Mon avis

Ensuite j’ai eu le choix entre plusieurs possibilités pour créer mon album photo. L’une me permettant de réaliser de toute pièce mon album, l’autre me proposant une mise en page totalement préparer de A à Z, et la dernière, un mix des deux, me laissant choisir un thème dans lequel mes photos seraient insérées avec l’option de pouvoir tout modifier à ma guise.

 

Album photos Saal Digital - Mon avis

Album photos Saal Digital - Mon avis

C’est donc avec cette dernière formule que j’ai réalisé mon album photo. J’ai sélectionner un thème plutôt estivale avec des flamants roses donnant une touche à la fois sympa et girly. Les vacances étant un moment de plaisir je voulais quelque chose d’amusant.

Après quelques réajustements et deux trois modifications mon album photo me correspondait complètement.

Album photos Saal Digital - Mon avis

Une fois la vérification de mon projet faite, j’ai décidé d’opter pour une couverture matelassée ainsi qu’une impression sur papier mat. Je n’ai plus eu qu’à rentrer mes coordonnées et le code de mon bon, pour pouvoir valider ma commande. Ne me restait que les frais de port à payer.

Je fus très surprise de recevoir dès le lendemain un mail me prévenant que ma commande venait de m’être expédiée.

En à peine plus de 48 heures mon livre photo m’était livré. Un vrai record.

 

Album photos Saal Digital - Mon avis

Album photos Saal Digital - Mon avis

Je peux dire que je suis ravie de cette découverte.

Saal Digital fait un très beau travail.

Mon album est magnifique avec une jolie épaisseur. D’ailleurs je ne pensais pas que même les pages seraient elles aussi épaisses. Elles ne sont pas en papier fin mais plutôt cartonnées. Un bon point car je pense qu’elles risqueront ainsi de moins vite s’abîmer. J’ai bien fait de choisir une impression mat qui offre un agréable rendu à mes clichés. Tout est très net, sans le moindre défaut.

 

Album photos Saal Digital - Mon avis

Album photos Saal Digital - Mon avis

 

Ce qui me plaît le plus c’est la possibilité d’avoir pu mettre en page certaines de mes photos, de façon à ne pas avoir de marge. J’avais un peu peur en faisant cela que mes photos soit tranchées mais finalement elles sont tout simplement parfaitement cadrées. J’apprécie aussi beaucoup la possibilité de mettre une image au centre de 2 pages ( en double page ). Ça permet d’avoir une très grosse photo plutôt que des tas de petites. Sans oublier le fait que l’on puisse ouvrir bien à plat le livre.

Album photos Saal Digital - Mon avis

Album photos Saal Digital - Mon avis

Les illustrations proposées par le labo donnent un côté original à mon livre tout en restant sobre.

Album photos Saal Digital - Mon avis

En ce qui concerne la mise en page et la création de l’album, il est possible de modifier la disposition ainsi que la taille des clichés choisis mais aussi d’ajouter des titres ou un texte dans la police et la couleur que l’on désire. Tout est totalement personnalisable. Un vrai jeu d’enfant grâce à ce logiciel très bien pensé et intuitif. Bien évidemment, on peut sauvegarder son projet à tout moment, pour le terminer plus tard.

Pour ce qui est des tarifs encore une fois je dois dire que je suis très étonnée. Ils restent plus que raisonnables ( à partir de 9,95€ , en fonction du format et du nombre de pages ou options ) .

Album photos Saal Digital - Mon avis

Je ne regrette absolument pas d’avoir envoyer ma candidature pour tester les produits de cette enseigne. Je pense même très rapidement passer une nouvelle commande chez eux. Tu peux y aller les yeux fermés, ami lecteur.

Mon aventure avec les algues Abyssea

Dans un précédent article, je t’ai présenté l’enseigne Abyssea, qui commercialise différentes variétés d’algues sous forme de compléments alimentaires.

Au cas où tu n’aurais pas lu ce dernier, je te fais un rapide résumé….

Lasagnes végétariennes au pesto et à la spiruline de chez Abyssea

Abyssea est donc une entreprise française, qui produit ses produits en France, tout comme ses packagings. Celle-ci est spécialisée dans les compléments alimentaires naturels, à base d’algues. Du 100% français, 100% naturel et 100% vegan.

Sur le site de l’enseigne, il est possible de commander de la spiruline ( poudre, gélules et paillettes ), ainsi que de la chlorelle (gélules ). L’une comme l’autre de ces algues ont de nombreux bienfaits sur notre organisme, possédant des actifs antioxydants, anti-inflammatoires, et favorisant la régénération cellulaire, d’où l’intérêt d’en prendre.

Si je reviens sur cette marque et ses produits, c’est pour te parler des gélules de chlorelle que j’ai pu tester.

 

Mon aventure avec les algues Abyssea

Je viens de terminer ma cure.

Ce complément alimentaire est vendu en boîte de 56 gélules, pour une prise de 2 comprimés par jour les 2 premières semaines, puis 4 comprimés par jours. Cette cure coûte 15,90€ ( frais de port gratuits pour 40€ d’achat ).

Méconnues en Europe, mais utilisées depuis toujours en Asie ( et même connues des Aztèques ), les micro-algues regorgent de bonnes choses.

La chlorelle est une algue unicellulaire d’eau douce que l’on peut trouver à l’état sauvage dans les lacs et les marres. Cette algue microscopique est riche en fibres, ainsi qu’en protéines dont elle est constituée à plus de 50%, mais aussi en chlorophylle et en lutéine, ce qui fait d’elle un super aliment. Pleine d’oméga 3, de vitamines ( B1, B6, B12, entre autres ), de potassium, fer, magnésium, calcium et zinc, elle a été classé par le gouvernement Japonnais comme << aliment d’intérêt national >>.

C’est pourquoi en prendre, ne peut être que positif.

La membrane cellulaire de la chlorelle étant capable de capter les métaux lourds ainsi que les produits chimiques qui se trouvent dans notre organisme, ce super aliment permet l’élimination de ces derniers tout en renforçant l’intestin. Une véritable lute contre la pollution de notre organisme.

Elle est donc détoxifiantes, stimule le système immunitaire, favorise la baisse du choléstérole, et aide la régénération cellulaire.

C’est pour toutes ces raisons que j’ai voulu en prendre. Entre la fatigue, le stress dont je fais beaucoup preuve, mes ongles et cheveux en mauvais état, ainsi que mes soucis d’anémie, ça ne pouvait que me faire du bien.

Mon aventure avec les algues Abyssea

Mais qu’en est-il maintenant que j’ai fini cette cure.

Niveau fatigue, je dois dire que ça va un peu mieux. J’ai moins de coup de pompe. Maintenant est-ce seulement lié à la prise de cette algue, je ne peux pas le dire…. Car en parallèle, j’ai commencé à fractionner mes repas, prenant 2 collations dans la journée, ce qui forcément me booste un peu.

Par contre, là où je vois une belle amélioration, c’est en ce qui concerne mes cheveux et ongles. Je perdais des poignées des premiers et les seconds étaient cassants et se dédoublaient. Au moment où je tape ces lignes, j’ai retrouvé de jolis ongles longs que je peux enfin revernir ^^ Mes cheveux, eux, ont l’air d’être moins fragilisés, même si je sais qu’avec mes tca, ils sont loin d’être beaux et brillants. Le principal, c’est que je n’ai plus une véritable perruque dans ma brosse !

J’ai aussi eu la sensation d’une meilleure digestion. Là encore, est-ce dû seulement à la chlorelle ou aussi à mes repas fractionnés, je ne saurais le dire.

En tout cas, rien que pour le bienfait sur mes ongles et mes cheveux, je serai curieuse de pouvoir tester plus longtemps ces gélulles. Ne plus déprimer en voyant la baignoire pleine de ma pauvre tignasse est un réel soulagement.

Je remercie donc Abyssea qui a eu la gentillesse de me faire parvenir cette cure, et je te conseille de foncer jeter un coup d’oeil à son site et aux produits qui y sont proposés. Si tu cherches des algues de qualité, tu ne seras pas déçu.

Découverte de mon Egowoman ( + CONCOURS )

Découverte de mon Egowoman ( + CONCOURS )

 

Egoman et Egowoman, tu connais ?

Des noms de Super Héros, qui pourtant ne sont pas si géniaux que ça. Des noms tout droit sortis d’un comics ou d’un dessin animé, qui pourraient faire rêver les gamins.

Ces personnages, je viens de les découvrir au travers du livre << Le jour où je me suis aimé pour de vrai >> de Serge Marquis ( spécialiste de la santé mentale au travail ).

Avant de te donner mon avis et de te présenter plus en détails Monsieur et Madame Egoman, laisse moi au moins te faire un rapide résumé de cette histoire.

Ce livre me fait doucement penser à un journal intime…. Ou au regroupement des pensées et souvenirs d’une femme, Maryse.

Cette neuropédiatre, pour qui le travail est en tête sur sa liste de priorité, est passionnée par ses recherches sur le cancer. Mais pas forcément pour de bonnes raisons…. Ce qui l’intéresse le plus, c’est avant tout sa carrière et le moyen d’être reconnue, d’être mise sur un piédestal. Elle veut que l’on sache qu’elle est au dessus de tout le monde, bien plus brillante que le commun des mortels. Elle sait facilement prendre les gens de haut et leur imposer le silence rien qu’en entrant dans une pièce, juste par l’aura qu’elle dégage. Dotée d’un pouvoir de séduction assez fort et de jambes interminables, elle n’a aucun doute sur le regard que les hommes peuvent poser sur elle. Un jeu qui l’amuse…

Seulement Maryse Du Bonheur a une légère épine au pied. Son fils, Charlot, n’est pas assez grand ni assez beau à ses yeux. Il a plus l’allure de Chaplin, au grand désespoir de sa mère qui en est gênée. A tel point qu’elle ne sait même pas comment réagir lorsqu’il ose lui demander si elle le trouve beau.

A 9 ans à peine, Charlot a déjà des tas de questions qui lui trottent dans la tête. Mais il ne s’agit pas des mêmes préoccupations qu’ont les enfants de son âge. Lui, il est absorbé par l’ego. Il veut le comprendre, savoir clairement de quoi il s’agit et comment s’en débarrasser.

Sa mère étant bien trop occupée pour lui répondre et ne voyant de toute façon pas vraiment quoi dire, Charlot va alors se lancer à la poursuite d’Egoman.

Dans ce livre, nous suivons donc les souvenirs de Maryse Du Bonheur, nous livrant un long moment de sa vie, et qui se retrouve un jour confrontée à ce fils qui ne la satisfait pas pleinement et qui lui pose beaucoup trop de questions. Au fil des pages, les jours d’effilent, nous permettant de découvrir cette femme extrêmement narcissique, qui veut toujours tout, ne laissant que peu de place aux autres dans sa vie. Soyons clairs, Maryse ne pense qu’à elle et à sa réputation, même lorsqu’elle va apprendre que son fils est gravement malade. Que vont penser les gens? Que va-t-elle bien pouvoir faire avec un gamin aveugle? Alors que d’autres parents auraient de suite eu de la peine, de la douleur ou de la compassion pour leur enfant, Maryse, elle, ne voit que ce que cette nouvelle va lui imposer à elle.

C’est son Egowoman qui parle. Cette part d’elle qui l’empêche de vivre sa vie pleinement.

Mais qu’est ce donc concrètement que l’ego? Pas évident de l’identifier… C’est sur ce point que l’auteur nous demande de réfléchir, nous invitant à nous remettre en cause tout au long de notre lecture. Tout en pointant du doigt des thèmes comme la maladie, l’intolérance, l’abandon

Moi même, même si je n’ai pas le sentiment au départ d’être aussi égocentrique ou insensible que Maryse, j’ai rapidement constaté que telle pensée ou telle situation faisaient partie de ma personne. Egowoman a pris l’habitude de me faire endosser différentes rôles, cherchant à plaire aux autres. Être plus mince, plus musclée, plus jolie pour rentrer dans les stupides critères imposés … Courir sans arrêt et accumuler les taches pour avoir l’air de la maman idéale… Me sentir blessée par certains commentaires sur les réseaux sociaux, alors que je devrais franchement m’en moquer… Un besoin maladif d’être quelqu’un, d’être vue, de prouver que j’existe, qui finalement m’aura réellement rendue malade.

Mais grâce à ce livre, je prends du recul et je me dis désormais que je dois revenir au moment présent et ne pas laisser cet ego pourrir ma vie.

J’ai compris que je ne suis pas anorexique. Egowoman ne me fera plus porter ce nom comme une étiquette histoire d’ajouter une autre personnalité sur mon être. Je suis juste atteinte d’anorexie, ce qui si tu lis ce livre, te semblera bien différent.

Pour conclure, même si j’avoue avoir eu du mal au départ à me plonger dans les premiers chapitres, à cause du côté trop froid et cliché de cette mère, ainsi que l’idée de cet enfant surdoué posant des questions si compliquées pour son âge ( même une adulte lambda ne passe pas des années à se focaliser sur ce qu’est l’ego), j’ai fini par dévorer ce bouquin de développement personnel, grâce auquel je vais essayer d’oublier un peu mon << je >>, pour privilégier l’instant présent et l’amour.

Ami lecteur, si tu décides de le lire, je te promets que tu n’en ressortiras pas indemne.

 



 

Que dirais-tu de remporter un exemplaire de ce super bouquin?

Mieux encore! Que dirais-tu de pouvoir rencontrer l’auteur, Serge Marquis, lors d’une grande conférence, qui se déroulera le 25 mai à partir de 19h, dans le 14ème à Paris ?

Soit 2 lots en jeu !

 

 

Pour participer, il te faut :

Tu peux inviter autant de monde que tu le souhaites, sachant que 1 ami invité = 1 commentaire = 1 chance 

Le concours prendra fin le 18 mai à minuit.

Bonne chance

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo Party )

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo )

Je le dis déjà lorsque mes gremlins prennent un an de plus, mais là  je suis dans l’obligation de me répéter… Que le temps passe vite…

Du haut de mes 32 ans, voilà que je viens de fêter mes 10 ans de mariage avec le Chéri.

Je sais… Notre histoire est rare… Nous sommes plus dans un monde où l’on ne pense qu’à s’amuser en passant de conquêtes en conquêtes, et où le divorce est devenu si courant. Attention, je ne dis pas que c’est mal, loin de là  juste que j’ai eu la chance de trouver ma moitié très tôt.

Lorsque j’explique que nous nous sommes rencontrés au collège, en classe de troisième, et qu’après des années à nous détester nous avons fini par nous apprivoiser, les gens sont souvent surpris et attendris…

Tu n’imagines même pas leur tête quand j’annonce que nous avons 3 gremlins, dont l’un entrant à son tour en 3ème l’année prochaine. ^^

Même si tout n’est pas toujours bien rose et qu’il y a des hauts et des bas, nous nous aimons. C’est pourquoi ces noces d’étain étaient très importantes pour moi.

Nous n’avons pas fait grand chose les autres années, mais là je tenais à marquer le coup.

Je n’avais pas pu réaliser mon rêve de me marier sur une plage de ma Provence natale, alors je me devais de rattraper ça.

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo )

Grâce aux jolis accessoires de fête de chez VegaooParty, je suis parvenue à rendre un simple pique nique en bord de mer, magique et inoubliable.

Je voulais créer une ambiance simple, un peu bohème et estivale, qui donne envie de se poser, de se détendre et de profiter de la vue.

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo )

J’ai chiné chez Emmaus un grand drap fleuri, légèrement rétro voire vintage… J’ai déposé dessus une grande planche dans les tons mint pour faire office de table… Et j’ai dégainé les décos que j’avais prises sur le site VegaooParty.

 

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo )

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo )

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo )

Dans un premier temps, j’ai mis des rosaces blanches à pois dorés ( 5,99€ le lot de 3), qui je pense vont m’être aussi utiles à nouvel an. (Le lot comprend 3 tailles différentes : 20,25 et 30cm.)

Pour continuer dans le côté mint, j’avais choisi des gobelets en carton sorbet menthe ( 2,99€ les 20) que j’ai accessoirisé d’agitateurs flamants roses en plastique trop mignons (4,59€ les 15 / 14,5cm).

 

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo )

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo )

Comme j’adore les flamants roses (un souvenir d’enfance que je vais garder secret), j’ai aussi craqué pour les pics apéritif ( 1,99€ les 24 / 7,5cm), ainsi que pour un adorable flamant rose gonflable de 60cm, que ma fille a de suite adopté (en promo actuellement à 1,99€).

 

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo )

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo )

Puis histoire de ne pas oublier pour quelle occasion nous étions rassemblés, j’ai noté << 10 ans >> sur des petites ardoises en bois (1,99€ les 6 / 7 X 3cm ).

 

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo )

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo )

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo )

Pour le repas, je voulais qu’il y en ait pour tous les goûts. Sans que ce soit compliqué à préparer ou à transporter.

Un grand plateau jaune (emmaus) sur lequel j’ai disposé de quoi faire apéro dînatoire. De la charcuterie, du fromage (dont un Neuchâtel en cœur), des légumes, des fruits secs de chez Justebio, un pot de tartinade, et des fruits bien juteux.

 

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo )

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo )

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo )

Avec ça des galettes de maïs au cumin et des biscuits au sarrasin, du Champomy pour les nains et du vin pétillant pour nous.

C’était parfait.

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo )

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo )

Nous avons passé un merveilleux moment en tribu (enfin presque car tous les gens passant le long de la plage venaient admirer notre petit coin de paradis).



Tu es encore là?

Alors laisse moi te montrer vite fait toute la commande que j’avais faite chez VegaooParty.

 

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo Party )

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo Party )

Sea & Sun, 10 ans de mariage ( avec les accessoires de fête Vegaoo Party )

 

Comme tu peux le voir, il y avait aussi des confettis licornes et étoiles (4,39€ le sachet ), des pompons roses ( 2,89€ les 6 ), une guirlande summer party (4,99€) que tu as déjà pu voir dans mon article sur mon ice cream à la poire et aux fèves de cacao, des étiquettes plumes boho avec liens en dentelle (2,79€ les 10), des gobelets en carton vintage kraft  (2,90€ les 10), un rouleau de dentelle (3,99€ 10cm X 10m ), ainsi que de la déco pour halloween prochain ( tu verras tout plus en détail à ce moment là ^^ ).

( D’ici peu, tu pourras découvrir certains de ces produits dans un article sur une recette de cookies…. Mais chut…. Je ne t’ai rien dit ^^ )

N’hésite pas à aller faire un tour sur ce site, car tu vas pouvoir y trouver énormément de décoration et d’accessoires de fête, te permettant de réaliser de belles tables ou salles, pour les anniversaires, les mariages, carnaval, noël, et autres…. Il y a de la vaisselle jetables, des ballons, des bougies, des dragées, des cotillons, mais aussi des déguisements, du maquillage…. Bref, tu vas pouvoir t’éclater, sans te ruiner car les tarifs sont bien raisonnables ! Et le top c’est que la livraison est gratuite dès 49€ d’achat.

 

Voici où retrouver facilement ce que j’ai reçu :

Celle qui a dit fuck

Non mon ami, je n’ai pas décidé de devenir malpolie. Non je ne crache pas par terre en insultant les passants dans la rue.

J’ai juste compris grâce à un bouquin qu’il est parfois bon, voire indispensable de savoir dire Fuck à la vie.

 

Celle qui a dit fuck

 

Ce livre << Celle qui a dit fuck >>, je l’ai déniché dans le coin développement  personnel de chez Cultura. Avec sa couverture girly et son titre accrocheur, il m’a de suite attirée.

 

Écrit par deux sœurs, Anne-Sophie et Fanny Lesage, ce journal intime bourré d’illustrations comiques ( par Léna Piroux ) est une mine de conseils pour apprendre à lâcher prise.

 

Ce qui m’a beaucoup plu ici, c’est que nous ne sommes pas en présence d’un de ces manuels de coaching habituels, rapidement barbants, mais d’un roman agréable à lire, dans lequel l’héroïne confie ses pensées à son journal. C’est donc très fluide.

On se prend vite d’affection pour Alice, cette jeune femme imparfaite, décrite par ses proches comme étant << attichiante >>, qui nous entraîne dans ses délires, ses doutes, ses angoisses et petits tracas du quotidien.

La trentaine, sans enfant, un boulot qui ne lui convient pas si bien que ça, elle passe son temps à bien trop cogiter et à ruminer. Comme moi, elle est incapable de fermer les yeux à peine la tête sur l’oreiller car elle ne parvient pas à mettre son cerveau en pause. Elle va refaire mentalement la liste de ce qu’elle a encore à faire, de ce qu’elle doit acheter… Réfléchir à ces petites remarques qu’on a pu lui faire, ou qu’elle aura pu mal interpréter pour ensuite s’imaginer tout un tas de scénarios plus fous les uns que les autres sur les potentielles suites que ça pourrait probablement causer si jamais peut être dans l’éventualité…….

Ce qui au final, fait d’elle une personne stressée et incapable de se satisfaire de ce que la vie lui apporte et souvent jalouse. Profiter du moment présent, elle ne sait pas vraiment ce que cela signifie, ou du moins, elle ne sait pas comment le faire.

Elle se met la pression à longueur de journée et est si exigeante avec elle même, qu’elle finit par avoir le sentiment d’être nulle dans tout ce qu’elle entreprend.

 

Celle qui a dit fuck

 

C’est pourquoi un jour, se rendant compte que tout ça n’est plus possible et qu’elle a besoin de se remettre en question pour être bien dans ses pompes, Alice décide de << dire fuck >> à tous ces petits tourments.

Elle se plonge dans une enquête digne de Columbo, pour mettre la main sur le Bonheur et note durant un an dans un journal tout ce qu’elle va découvrir. Coucher noir sur blanc ses idées, mais aussi ses coups de cœur et ses coups de gueule, va lui permettre de prendre doucement du recul. Un bon moyen d’extérioriser.

Moi-même désormais, je me suis mise à l’écriture thérapeutique. Quand j’en ressens l’envie ou le besoin, je note tout ce qui me vient par la tête, de façon à vider mon sac mais aussi à me retrouver un instant seule avec moi-même. Je me suis aussi acheté un carnet du Bonheur, dans lequel plusieurs exercices d’écritures sont regroupés. Une véritable échappatoire, qui me permet de faire le point sur le passé et d’envisager l’avenir d’un œil plus positif. N’hésite pas cher lecteur, à fouiner sur le net pour trouver des exos, il y en a plein.

Armée donc de son << fuck it board >>, Alice en vient à se demander quand, comment et à qui ou quoi, elle doit dire fuck. C’est avec humour et légèreté qu’elle va se livrer, montrant qu’elle est une jeune femme normale, ni bombasse, ni intello, mais pas pour autant insipide. Juste une nana avec des rêves, qui peut se retrouver dans de drôles de situations, mettre les pieds dans le plat et faire de sacrées gaffes. Bref, Alice, c’est moi, toi, elle ou lui….

 

Celle qui a dit fuck

Et grâce à un groupe, style alcoolique anonyme, non seulement elle va découvrir qu’il n’y a pas qu’elle qui souffre d’IPSF ( intellectualisation par pensée sans fin ), mais en plus elle va apprendre quelques astuces pour remédier à ses troubles ( et nous en faire part ).

C’est décidé, elle va vivre sa vie pour elle, être plus indulgente avec elle même et croire un peu en elle ! C’est décidé je vais vivre ma vie pour moi, être plus indulgente avec moi même et croire un peu en moi!

Et toi, que décides-tu?

Viens je t’emmène à Valencia

 

Viens je t'emmène à Valencia

 

Sur un coup de tête, j’ai décidé de partir…. De voyager…. De prendre le Chéri sous le bras et de nous offrir des petites vacances en amoureux.

J’avais besoin de m’aérer l’esprit. De découvrir d’autres choses, d’autres lieux….

De visiter un pays dans lequel je n’avais encore jamais mis les pieds ( bon ok, là, y avait du choix…. ).

Alors j’ai dégainé mon smartphone, sorti mon pc et je me suis plongée dans une recherche, en mode fouine à l’affût de l’offre du siècle.

J’avais quelques destinations en tête, mais rien de très précis. N’ayant jamais voyagé, je ne connais rien du monde, et je rêve donc de tout découvrir. Italie…. Espagne… Grèce… Angleterre…. Portugal…. Australie… Voici les premiers pays qui me viennent, lorsque je me prends à m’imaginer à la conquête d’autres rivages.

Seulement, moi, je n’ai pas de big budget pour cela. Bah non…. Du coup, j’ai déniché la bonne astuce pour trouver où partir.

Grâce à la fonction Explorer le Monde de Kayak, j’ai pu trouver mon bonheur facilement. Je n’ai eu qu’à rentrer dans les filtres, ma ville de départ et mon budget maximum, pour que le site m’ouvre une carte avec les tarifs de vols qui me correspondaient.

Au moins cher, j’avais le choix entre l’Angleterre et l’Espagne.

Pour prendre ma décision, j’ai zieuté les hébergements. Les hotels pour l’un comme pour l’autre étaient totalement hors budget pour moi. Surtout qu’en gros, pour l’Angleterre, tout ce que je trouvais c’était des dortoirs, où l’on devait du coup, dormir avec plein d’autres personnes. Pas franchement mon truc…. J’ai besoin d’un minimum d’intimité. Encore plus lorsque je pars à l’inconnu.

C’est via Airbnb que je nous ai dégoté un ptit nid, où une charmante famille était prête à nous accueillir.

 

Viens je t'emmène à Valencia

Le Chéri étant d’accord, j’ai réservé nos billets d’avion par Ryanair ( Kayak étant un comparateur de vols, c’était cette compagnie que le site m’avait retenu ), en prenant l’option Priorité ( qui nous a permis d’avoir chacun 2 bagages en cabine et d’éviter plusieurs fois de faire la queue ).

Et j’ai validé ma réservation Airbnb pour 3 nuits.

 

Viens je t'emmène à Valencia

 

Nous partions à l’aventure, direction l’Espagne, plus précisément Valencia.

Quand je dis à l’aventure, je ne mâche pas mes mots, car non seulement, ni le Chéri ni moi, n’avions déjà fait un tel voyage, mais en plus nous ne parlons pas espagnol. Ni anglais d’ailleurs…. Bref… Mis à part le français, et le gremlins, on ne décrypte rien….

Pas grave, on s’est dit que l’on allait gérer. Ce qui a été le cas.

Dans un premier temps, j’ai pris contact avec notre hôte, Jeff, qui m’a passé de bons tuyaux et un max d’indications pour savoir comment venir de l’aéroport à chez lui ( son offre de logement est parfaite pour une personne seule ou un couple ! propre, petit prix, station de métro en bas de l’immeuble, proche du centre ville, avec des commerces dans la rue).

 

Viens je t'emmène à Valencia

Ensuite, j’ai créé un ptit carnet, avec des mots et phrases utiles, pour pouvoir tout de même s’exprimer un peu, autrement qu’avec des gémissements et le langage des signes ( ouais parce que là aussi, je connais quelques gestes et leurs significations que l’on m’avait appris lorsque j’étais môme, mais je suis bien limitée ).

Pour être certaine que nos bagages ne nous coûtent pas de dépassement, car Ryanair a des formats tolérés qui n’ont rien à voir avec ceux habituels, nous sommes allés quelques jours avant le départ vérifier à l’aéroport que nos sacs passaient bien dans les << gabarits >>. Nous en avons profité pour demander les sachets pour les produits de beauté et autres liquides.

En arrivant sur Valence, notre première étape a été d’aller à un guichet acheter une carte TUIN . Celle-ci permet de prendre le métro et le tram à moindre coût. Une carte bien pratique, que je te recommande fortement si tu veux te faire un séjour à Valence. Tu la charges de 10€ minimum, puis tu n’as plus qu’à la biper à chaque transport, en sachant qu’elle n’est pas nominative et que toute ta tribu peut l’utiliser.

Pour se balader dans Valence, pas besoin de voiture. Le métro te propose de nombreuses lignes différentes, sans parler du tram et des bus. Il te suffit de t’armer d’un plan et te voilà paré pour te rendre où bon te semble. Bon par contre, je te préviens, tu vas en bouffer des escaliers ^^

Et pas d’inquiétude, tu ne risqueras pas de te perdre, car les autochtones de cette civilisation sont très serviables. Dès qu’ils te voient regarder ton plan, ils te proposent de t’aider.

 

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

 

Ce qui nous a de suite frappé, c’est la taille des rues comme des bâtiments. Tout était immense! Même les nombreux arbres qui peuplent les avenues étaient grandioses. On se sentait si petit dans ce monde de géant.

Puis ce fut le rythme de vie. Là bas les repas sont complètement décalés par rapport à ceux des français. Ce qui est logique, puisque la vie en elle même est décalée. Par exemple le fils de nos hôtes ne commençait l’école que vers 9h30, d’où un ptit déjeuner plus tard que chez nous, un déjeuner sur les coups de 14h ou plus, et un diner vers 22h…. Il a donc fallu prendre en compte des horaires de restaurants bien différents de ceux que nous connaissons. Tout comme avec les boutiques, qui ouvrent leurs portes bien plus tard et restent ouvertes une bonne partie de la nuit.

Ce qui donne forcément, de gros changements. En plein au milieu de l’après midi, tout fermait. Plus de petites boutiques sympa où flâner. Mais sur les coups de 18h / 19h, la ville devenait bruyante, pleine de lumières, avec une sacrée énergie. J’avais l’impression de me retrouver dans une série américaine du genre Sex and the city, où le soir tout est permis. Les rues étaient noires de monde, pleines de guitounes à churros, de policiers faisant la circulation et de personnes vendant des tickets de jeux à grater ou de loto. C’est incroyable comme les Espagnols ont l’air d’aimer les jeux de chance. Même dans l’avion on nous en a proposé !

Sur les bâtiments, d’énormes écrans passant des publicités étaient allumés.

Sans oublier toutes les terrasses qui s’étaient mises en place de partout.

Une ambiance géniale, si comme moi, tu es plus un oiseau de nuit.

 

Viens je t'emmène à Valencia

 

Niveau alimentation, je te déconseille les << véritables >> restos, qui ne sont que des attrapes touristes, et te font payer 17€ un sandwich rassi et une dizaine de beignets de calamars décongelés.

Il vaut vraiment mieux aller dans les bars et les camionnettes à tapas.

Ou alors dans les nombreux snacks qui pullulent à chaque coin de rue. Pizzas, burgers, paella, ou encore tacos…. Il y a de quoi faire, pour un tarif restreint. Tu peux même trouver tous les 200m, des vendeurs de marrons chauds et d’épis de maïs grillés, ou encore de lait végétal parfumé et de café.

 

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

 

Mais ce que nous avons préféré, c’est le grand marché central ( Mercado Central ), situé en plein cœur du centre ville, avec de belles places juste autour, qui est vraiment immense puisqu’il fait plus de 8100 m². Rien que l’architecture est splendide. Il faut absolument aller le visiter. L’extérieur est déjà chouette en lui même, mais l’intérieur est un enchantement. Et là, je ne parle pas encore de tous les étalages. Non. Juste de ce que l’on peut admirer en levant un peu la tête.

 

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

 

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

 

C’est d’ailleurs là, que nous avons acheté régulièrement de quoi manger, car soyons clairs, il y avait du choix! De la charcuterie que l’on nous servait dans des petits cornets de papier…. Du poisson… Des fruits et légumes de toutes les couleurs…. Des steaks végé… Des viennoiseries deux à trois fois plus grosses que celles que l’on trouve chez nous…. Des tas de sandwichs… Du fromage…. Des bonbons et autres sucreries…. Du pain…. Des fruits secs ou confits…. Des olives… Des bières….  Et bien évidemment des plats typiques, comme la fameuse paella de Valence ( qui ne comporte pas de fruits de mer, mais du lapin et des fèves ), la tortilla, ou les tapas, vendus par portions individuelles. Le tout ne coûtant que trois fois rien ( voici un extrait de ce que nous avons pris : un cornet de chorizo pour 1€, un cornet de fleurs d’hibiscus confits pour 1€, 250g de fraises pour 0,80€, 1 portion de paella pour 3,50€, un méga géant pain au nutella pour 1,20€, 1kg de papaye pour 3€…. ).

 

Viens je t'emmène à Valencia

 

Une fois les emplettes faites, nous n’avions plus qu’à nous poser au soleil pour tout déguster. Beaucoup de monde s’installe sur les marches du marché, mais il y a aussi quelques bancs tout autour.

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

 

Le mieux étant tout de même de se rendre à la plage pour un petit pique nique. Nous sommes allés plusieurs fois à la plage de la Malvarrosa. Paradisiaque ! Des palmiers toujours si grands que dans ma tête je revoyais les reportages tv sur la Californie…. Un sable si fin avec des coquillages à ramasser à la pelle…. Une mer d’un joli bleu… Des cafés et restos sympathiques tout le long….

Il y a même des installations pour faire du basket, du volley, etc, ce qui nous a permis de constater que des écoles venaient faire leur séance de sport sur la plage. D’ailleurs, une école maternelle ou primaire, juste en face, avait du sable partout dans la cours de récré, au lieu du béton. Cool non?!

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

 

Nous en avons profité ( 2 fois ) pour nous poser en terrasse pour boire un coup, à la Casa Zaragoza. La serveuse qui parlait plutôt bien le français, nous a été d’une grande aide. Une jeune femme très aimable et souriante ( merci à elle ). Nous en avons eu pour 7,50€, pour une Desperados et une pinte géante ( et encore chez eux ça porte un autre nom, c’est bien plus grand qu’une pinte ).

Viens je t'emmène à Valencia

 

Car oui…. A Valence, mon ami, tu ne vas pas pouvoir mourir de soif. Les boissons, qu’il s’agisse d’alcool ou non, ne valent rien. Les canettes de soda ou de bière sont à 1€. Et tu peux même trouver des bars, qui te font la Despe à 1,80€, la Heineken à 1,50€ ou le tanque de bière entre 1,50€ et 2,80€.

 

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

Avec le Chéri nous avons adoré une petite camionnette installée en centre ville, qui proposait des tapas et de la sangria ( 3 tapas au choix pour 9€ + 1L de sangria pour 6€ ). Le Chéri qui disait toujours qu’il détestait cette boisson, en est devenu fan ^^

On ne va pas visiter Valencia que pour sa gastronomie à petits prix.

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

Si tu as la possibilité de t’y rendre en mars, c’est parfait, car tu vas pouvoir profiter de Las Fallas. Lorsque nous avons réservé notre séjour, nous ne savions même pas que nous arriverions en plein pendant cette fête. Gros coup de chance !

C’est un événement à ne pas manquer. La ville est en ébullition. Toutes les rues sont dans l’ambiance, accrochant des guirlandes lumineuses et des décos. Des musiciens se baladent et te donnent envie de danser, ce dont ne se privent pas les Valenciens. De grandes statues appelées Fallas ( major pour les versions adultes et infantil pour celles enfants ), sont érigées dans toutes les rues de Valence. Chaque quartier ayant ses constructions, au final, c’est 760 Fallas différentes que tu peux admirer. Elles doivent être terminées d’installer le 15 mars, de façon à ce qu’un jury puisse passer les voir et décerner des prix, pour qu’ensuite elles soient brûlées le 19 mars.

 

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

Mais avant qu’elles ne soient justement brûlées, chaque quartier va garder une petite partie de sa falla, que l’on peut après découvrir lors de l’exposition des Ninots ( nom donné à ces dernières ).

Chaque quartier a aussi sa Reine, qui vêtue d’une tenue traditionnelle va le représenter et tenter d’être élue ( un genre de concours de Miss ).

 

Viens je t'emmène à Valencia

Nous avons pu assister à la Mascleta, un spectacle ayant lieu sur la place de l’Hotel de Ville. Rien à voire avec un bête feu d’artifices. A Valencia, ils sont très << sons >>. Du coup, lors de ce moment, des tas d’énormes pétards explosent en rythme. Allant de plus en plus fort, au point de faire trembler le sol et les vitres des bâtiments. C’est très impressionnant et difficile à expliquer. On ressent chaque explosion dans tout son corps. Un véritable coup de tonnerre. C’est fabuleux! Cela se terminant par des fanfares, entourées de tous les fêtards, qui se positionnent juste en bas de l’Hotel de Ville, pour chanter et danser en levant les mains en direction des Reines des Fallas, qui les regardent du haut d’un balcon et les saluent.

Un instant plein de joie, de bonne humeur, de musique, de rires, que je ne suis pas prête d’oublier.

 

Viens je t'emmène à Valencia

Pour en revenir à l’exposition des Ninots, celle ci coûte 3€ et se trouve dans la Cité des Arts et des Sciences. Ce coin m’a fait penser à Sydney avec son Opéra. Des édifices aux allures de vaisseaux spatiaux, tout droit sortis d’un film de science fiction. Le tout entouré de verdure et d’eau.

A savoir qu’il y a, à cet endroit, un espace qui s’appelle L’Umbracle, constitué de grandes arches passant au dessus d’une promenade encadrée de palmiers, qui le soir se transforme en une boîte de nuit en plein air, très prisée par les Valenciens et les touristes ( mon frangin l’ayant testé, ne m’en a dit que du bien ).

 

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

Bref… L’expo des Ninots, regroupe donc plus de 760 oeuvres, plus hallucinantes les unes que les autres. Ces statues humoristiques, ont des tas de thèmes différents ( contes, politique, films…. ) et me rappellent les personnages des chars du Carnaval de Nice. A la fin de l’expo, nous avons dû voter pour nos 2 Ninots préférées.

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

 

La Cité des Arts et des Sciences ( ainsi que le Musée Océanographique ) se situent dans la grande coulée verte qui traverse toute la ville. Au départ il s’agissait du Fleuve Turia, qui a été changé en Jardin de Turia, à cause des nombreuses inondations qu’il provoquait. Celui-ci mesure plus de 7km de long avec une superficie de plus de 100 hectares et est le plus grand espace vert citadin d’Espagne. Là encore, je ne peux que tu recommander d’y aller ! Des fontaines et jets d’eau, des palmeraies et orangeries, le Palais de la Musique, des terrains de foot / rugby / baseball / et athlétisme, ainsi que le Bioparc, y sont installés.

Comme pour tous les lieux à visiter de Valence, tu peux soit t’y rendre en transports en commun ( nous y sommes allés en métro, celui-ci débouchant directement dans le parc ), soit en vélo. Car à Valence, ils sont fans de vélo! Il y a de grandes pistes cyclables partout ( en centre ville, le long de la plage, dans tous les quartiers…. ) et il est possible de louer des vélos à l’heure ou à la journée ( à partir de 5€ – – plus d’infos ICI ).

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

A découvrir aussi, la Poste Centrale ( Correos ), place de l’Ayuntamiento, qui là aussi, est un magnifique bâtiment aussi bien de l’extérieur que de l’intérieur. Assez surprenant, le fait que l’on puisse y acheter des jouets, barbies, mugs, et objets souvenirs…. Envoyer une carte postale ( achetée ailleurs ) vers la France, nous a coûté 1,35€.

 

Viens je t'emmène à Valencia

Pas loin de là, nous avons découvert les Arènes ( Plaza de Toros ), qui même si je suis contre la corrida, sont magnifiques de nuit.

 

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

Celles-ci sont collées à la Gare Centrale ( Garde Del Northe ), qui comme les autres édifices dont je t’ai déjà parlé, renferme un univers merveilleux à ne pas louper. Tu pourras même te prendre quelques gourmandises, car à l’intérieur se trouve une grande boutique de confiserie, et sur la place devant la gare, plusieurs stands de pâtisseries, marrons et churros sont ouverts même tard dans la nuit.

 

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

Autre monument qui vaut le détour, les Torres de Quart. Ces tours qui servaient à protéger la ville, sont plus récentes que les Tours de Serrano. Il est possible de les visiter, pour admirer d’en haut la vue sur les toits de Valence. Mais malheureusement, à cause de ses marches assez raides, nous avons laissé tomber, préférant nous balader dans les rues alentour, qui nous ont fait voyager dans un quartier plutôt artistique.

 

Viens je t'emmène à Valencia

Cette ville est vraiment une merveille, pleine de vie, d’énergie, de lumière, de parcs, de verdure…. Même si le chômage y est très présent, nos hôtes nous ont dit qu’il faisait bon y vivre et je les crois sans souci. Les gens sont agréables, serviables, polis. Les rues sont propres. Nous n’avons croisé qu’un seul chien et pas la moindre crotte, ni papier jeté au sol…

 

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

Et niveau budget, nous nous en sommes très bien tirés :

  • Vol aller-retour avec option Priorité = 72€ / pour 2
  • Séjour 3 nuits avec chambre et salle de bain privée = 75,70€ / pour 2
  • Transports ( métro / bus / tram ) = 35€
  • Repas = 94,41€
  • Visites = 4,50€ ( 1 entrée plein tarif + 1 entrée avec tarif réduit pour l’expo des Ninots )
  • Cadeaux et carte postale = 17,40€

 

Viens je t'emmène à Valencia

Viens je t'emmène à Valencia

Les gremlins ayant bavé devant nos photos et nous même ayant adoré notre voyage, nous avons décidé d’y retourner. Attention Valencia, le mois prochain nous revenons ! Et cette fois-ci, nous allons habiter à moins de 5 minutes à pied de la fameuse plage que nous avons tant aimé.

Ah! J’oubliais! Maintenant je connais quelques mots en Espagnol! Proxima Parada !