Loki, les racines du mal – Mon avis

Il y a un peu plus d’une vingtaine de jours, le livre Loki les racines du mal, prenait place dans les rayons des librairies. Pour ma part, c’est la veille de sa sortie officielle que j’ai mis la main dessus, tout simplement dans mon supermarché Auchan.

Ce roman d’environ 380 pages, écrit par Mackenzi Lee et publié aux éditions Hachette Heroes, coûte 16€90.

Bien qu’au départ je ne sois pas une adepte de l’univers Marvel, je dois reconnaître que tout doucement je commence à apprécier. Pas le choix, me diras-tu, avec un Chéri accro à Iron Man, Thor et toute la compagnie ^^

J’ai beau être plus fan de l’ambiance DC, j’ai fini par accepter de me plonger dans l’atmosphère concurrente. Mais loin de moi l’idée de me prendre d’affection pour un super héros quelconque. Non mon ami ! Moi je préfère les vilains ! Surtout lorsqu’ils sont à la fois charmeurs et rusés comme Loki.

Alors bien entendu, en découvrir plus sur le passé du Dieu Farceur, ça ne pouvait que me tenter.

Et clairement, je ne suis pas déçue de ma lecture.

Ce roman nous envoie directement dans l’enfance de notre cher Loki, alors que celui-ci tente de prouver à son père Odin, qu’il est digne de lui succéder et de porter la couronne.

Malheureusement, personne ne semble avoir confiance en lui, au point que son peuple comme les humains soient certains qu’il est mauvais et sournois.

C’est donc avec une faible estime de lui-même que Loki va grandir, n’ayant que pour seule réelle confidante et amie, Amora, l’apprentie magicienne d’Asgard. Mais suite à un accident provoquant la destruction d’un puissant artefact, Amora se retrouve exilée sur Terre, au grand désespoir de Loki.

Et c’est là que la magie opère. L’auteure parvient en un claquement de doigts à nous faire ressentir la frustration, la solitude, la détresse et la colère qui habitent Loki. Vivre dans un environnement où tout est fait pour le rabaisser et le désigner comme parfait coupable à la moindre occasion, ne peut que motiver Loki à se tourner vers la part sombre qui est en lui. On en vient même à détester Odin pour ce qu’il lui fait subir et à trouver Thor arrogant, lèche-botte et prétentieux.

Mais ce qui est le plus agréable, c’est qu’au travers des chapitres, on retrouve le Loki des films. Sa personnalité amusante, extravertie, son plaisir de jouer des tours ( imagine un Loki gamin qui s’éclate à faire avaler des limaces à son balèze de frangin), son attention qu’il porte à son look ( les bottines, c’est la vie !).

Le tout sur fond d’intrigue policière, pour un mélange qui passe très bien.

On touche du doigt divers thèmes : relation parents enfants, recherche et acceptation de soi, jugement des autres, homosexualité, position des femmes dans la société ( bravo à ce cher Odin qui n’accorde que peu de valeur aux pensées de son épouse).

C’est donc un bouquin qui me pousse un peu plus à aimer le Dieu de la farce, et qui me donne envie de continuer l’aventure pour en apprendre plus sur lui. J’espère qu’il y aura rapidement une suite, si possible avec encore plus de pages ( car il se lit beaucoup trop vite ^^).

Tu veux te procurer Loki les racines du mal ?

Clique ICI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.