Festival international des jeux de Cannes 2016 #J2

Bon, je te fais pas languir plus longtemps et aujourd’hui,  je te raconte la suite de nos p’tites aventures au Festival International des Jeux de Cannes.

( Au cas où tu serais un retardataire : la première partie c’est par là )

Dimanche matin, les nains allant mieux ( Yes !!! ), nous avons repris la route pour Cannes, sans trop nous presser non plus, espérant qu’en arrivant une petite heure après l’ouverture, il y aurait moins d’attente pour entrer.

Ce qui par chance fut le cas.

Mais le hic, vois-tu, c’est que par contre le parking était complet. Et que lorsque tu ne connais pas la ville, tu ne sais pas trop où en trouver un autre.

On a donc longé la Croisette, se disant qu’on finirait bien par en dénicher un.

Bingo !

On se gare, après avoir remarqué que ce parking est plus cher que celui de la veille ( dire qu’on avait déjà dû vendre un rein pour le payer ! ) et on cherche la sortie pour les piétons.

On grimpe plusieurs marches et on pousse une grosse porte un peu lourde.

Qui nous fait atterrir en plein dans le hall d’accueil d’un somptueux hôtel de luxe….

J’te dis même pas comment on s’est fait dévisager, avec nos trois mômes, dont un qui toussait encore un peu et notre gros sac à dos. Nous étions bien loin des tenues bon chic bon genre des personnes présentes.

On s’est donc vite faufilait vers la sortie et avons pu constater que nous venions de traverser l’hôtel d’un grand casino ( mais non! pas le supermarché! ).

Bref, nous avons vite remonté la rue et avons découvert avec joie, que peu de monde faisait la queue pour le festival.

Petit contrôle des sacs. Délestage au passage de nos deux bouteilles d’eau que nous n’avons pas pu prendre à l’intérieur ( à moins de virer les bouchons ), alors que le veille cela n’avait posé aucun problème ( j’aime bien quand un mec t’enlève les bouchons de tes bouteilles de flotte de 1,5L chacune et te dit de te balader comme ça partout dans le festival…. que se passe-t-il si tu te fais bousculer et que tu renverses tout sur un jeu ? parce qu’en temps normal, si j’ai soif, je me mets dans un coin, au cas où, pour être certaine de ne pas faire de dégât…. mais là, j’aurais forcément dû  m’approcher des tables de jeu avec mes bouteilles grandes ouvertes…. ).

Nous voici à l’intérieur, après seulement une dizaine de minutes d’attente ( rien à voir avec le jour précédent ).

Première chose de faite : récupérer la carte de la chasse au trésor qui était organisé.

Objectif : trouver les indices de cette chasse tout en se promenant dans le festival et en testant des jeux avec les nains.

C’est parti !

Nous avons commencé par un stand qui proposait de jouer les yeux bandés, pour se mettre dans la peau d’une personne aveugle.

En gros, plusieurs jeux au départ prévus pour les voyants, étaient détournés pour les adapter aux non-voyants.

Les nains ont eu chacun une plaque en carton avec des formes découpées dedans ( une pomme, une vache, une clé …. ), qu’ils ont tenté de mémoriser. Ensuite ils ont dû choisir quelques formes à mettre dans le couvercle d’une boîte, qui ont après été mélangées.  Ils ont mis des masques sur leurs yeux et ont dû essayer de retrouver en les touchant, leurs formes, pour au final les replacer dans les trous de leur plaque en carton.

Ca n’a pas été évident ^^

Nous étions passés devant ce jeu, la veille, mais la place étant déjà occupée nous n’avions pas pu y jouer ( alors que tu connais mon intérêt pour les jeux hauts en couleur ^^ ).

Gogyo est un jeu conseillé à partir de 8 ans ( l’Homme et moi avons fait équipe avec les deux petits, histoire que le plus grand puisse quand même tester des jeux correspondant plus à son âge…. puis aussi parce que je voulais vraiment pouvoir l’essayer…. il m’attirait ^^ ).

Ici, nous sommes des disciples qui s’affrontent pour devenir le Maître des éléments. Pour cela, il va falloir récupérer 4 chakras différents, disposés sur le plateau de jeu, en se déplaçant grâce à des cartes. Il est aussi possible, grâce à d’autres cartes spécifiques de piquer des chakras aux adversaires ou de leur faire des crasses en installant chez eux le pion Senseï, qui bloquera une couleur de chakra ( ce qui les empêchera d’en récupérer ).

Au niveau des règles, rien à dire, c’est simple et les cartes sont bien claires, ce qui permet de pouvoir rapidement se plonger dans le jeu.

Tu t’en doutes, ami lecteur, j’ai bien entendu craqué pour ce design coloré, mais aussi pour les jolies illustrations qui me font un peu penser à Dofus. L’idée de se baser sur les éléments me plait bien aussi et  tout cela apporte un p’tit côté << zen >> bien agréable ( ça change des jeux de zombies auxquels je joue beaucoup ces derniers temps ). Même le plateau de jeu sort du commun ! Il ne se plie pas. C’est un puzzle ! Tout est pensé pour satisfaire à les fois les adultes comme les plus jeunes.

C’est donc un jeu pour de bons moments en famille, ou à sortir lorsque l’on veut se faire une partie de jeu de société sans se prendre la tête et sans que cela ne dure des heures. Avec un petit côté tactique et un peu de réflexion ( il ne faut pas trop se précipiter et penser à abattre les bonnes cartes au bon moment ).

Malheureusement, pour l’instant ce n’est qu’un prototype…. Pas moyen de l’ajouter de suite à notre collection ^^

Les gremlins se souvenant qu’il y a quelques années en arrière, ils avaient pu jouer au Super Sand, ils ont à tout prix voulu faire de même cette année. Du coup, Monsieur Parfait et moi sommes partis de notre côté, à la recherche des indices pour la chasse au trésor.

Bah j’t’avoue que parfois on a bien galéré !

Il fallait retrouver parmi les stands, des images ou morceaux d’images, qui représentaient des jeux. Une fois l’image dénichée, on découvrait une lettre ou un symbole, qui permettait de former un mot ou un rébus.

Il nous a fallu un bon bout de temps pour trouver la solution des 2 parcours que nous avions décidé de faire….. Mais au moins ça a permis aux minis nains de bien s’éclater avec le sable ( et de bien s’en coller partout, même dans les cheveux….. ).

A l’étage, qui est consacré aux petits, nous sommes tombés sur un jeu de construction bien sympa, qui a de suite attiré nos gamins.

Il s’agit du jeu Oxos, totalement fabriqué en France.

Avec seulement deux losanges de taille différente, il est possible de réaliser des tas de créations plus jolies les unes que les autres. Il suffit juste d’un peu d’imagination et de doigté pour bien assembler tout ça. Qui plus est, ces formes existent en de nombreux coloris. De quoi égayer les chefs d’œuvre des minots.

Alors là, forcément Mlle Princesse a voulu s’arrêter pour essayer le jeu Licornes dans les nuages.

Des papuches, du rose, des nuages et des pierres précieuses…. Le paradis pour elle…

Normalement c’est un jeu pour les petits de 3 à 5 ans, mais ça n’a pas empêché le grand et la miss d’y jouer ( même si c’est sûr que c’était très simple pour eux ).

Nous sommes plongés dans un monde version Bisounours et incarnons des licornes dans le ciel qui sentant l’orage arriver, veulent rejoindre au plus vite le soleil. Mais sur leur parcours, elles doivent aussi penser à récupérer des cristaux de nuage.

Le jeu est vraiment bien adapté aux jeunes bambins. Il leur suffit de lancer un dé bleu pour savoir de combien de cases se déplacer et de lancer un dé rose lorsqu’ils s’arrêtent sur une case rose, pour savoir combien ils peuvent ramasser de cristaux.

C’est un jeu mignon, aux couleurs girly ( même s’il convient très bien aussi aux p’tits mecs ), avec un goût de guimauve et de barbe à papa. Simple et rapide. Avec un côté apprentissage de la générosité puisqu’il est possible d’offrir des cristaux aux autres joueurs. Intelligent, car si l’enfant ne sait pas compter, il peut une fois la partie terminée, retourner le plateau de jeu et disposer ses pierres dessus pour voir s’il en a plus ou moins que les autres.

Et comme avec Gogyo, le plateau est un puzzle ^^

Un nouvel espace de création avec le jeu de construction Magformers.

Ici les formes sont aimantées et permettent de réaliser des créations en 3D. Du coup il est possible de faire de très grandes structures.

Pas mal de couleurs différentes de disponibles ( je reconnais être plus fan de celles de chez Oxos, mais là c’est personnel…. ).

En tout cas, vu le nombre de gamins et d’adultes en train de s’éclater avec ce jeu, je peux te dire qu’il plait beaucoup ^^

Qui dit espace de construction, dit bien entendu Kapla….

Comme tous les ans, un grand stand y est consacré, pour le plus grand bonheur des visiteurs, qui peuvent créer de belles choses en famille.

Je pense que lorsque l’on a des minots, le Kapla est un incontournable pour les éveiller, développer leur motricité et leur imagination. Surtout qu’on peut maintenant en trouver facilement d’occasion, ce qui permet de ne pas trop se ruiner.

Puis parfois un Kapla ça aide…. A caler une table ^^ Ou même à remplacer un morceau de ton parquet ^^ ( dans un ancien appartement où nous avons vécu, le parquet bien vieillot qui se démontait petit à petit, n’était fait que de morceaux de bois exactement de la même taille que des Kapla…. ).

Il y avait aussi des espaces avec des jeux version casse tête et agilité.

Petit Roi a passé un grand moment sur celui de la photo ci-dessus.

Il fallait à l’aide d’une baguette en bois, disposer des grosses billes percées, sur de plus grosses billes suspendues dans les airs.

Le tout en équilibre…

Pas simple du tout.

Au moment de partir, nous sommes passés devant un jeu un peu en vrac sur une table, qui m’a interloqué.

Des pinces à linge de partout…. Une boîte en forme de machine à laver…..

Les gamins vont s’occuper des lessives?! Cool!

Dans Monster Propre il faut étendre sur un fil élastique, pour les faire sécher, des petits monstres qui ont décidé de prendre un bain dans la machine à laver.

On passe le fil élastique autour de la taille des joueurs. On choisit une couleur de pince à linge.

Et c’est parti !

Il faut récupérer les monstres et les pinces de sa couleur ( qui sont mélangés au milieu de la table ) et accrocher le plus vite possible les personnages sur le fil. Mais attention ! Certains vont devoir être mis à notre gauche, d’autres à notre droite ( en fonction des symboles dessinés sur les monstres ).

Plusieurs variantes permettent de faire évoluer les parties.

Un gros coup de cœur pour ce jeu, qui mêle agilité, motricité, rapidité et observation !

Je pense qu’il va bientôt rejoindre le placard des nains ^^

Nous avons donc passé deux jours très ludiques et agréables ( si on ne prend pas en compte la longue attente sous la pluie du samedi ).

Et comme tu peux le voir, nous sommes revenus les bras bien chargés, avec plusieurs jeux que je te ferais bientôt découvrir et beaucoup de goodies ( des bonbons Dofus, des sucettes, des badges, des gobelets Zombie 15, des démos, des dés, etc….. ).

Vivement le festival de 2017 ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.