Élémentaire, mon cher Watson

Aujourd’hui, je te propose de découvrir un jeu de déduction pour deux joueurs ( à partir de 9 ans ). Jeu qui a d’ailleurs en général bonne presse et regroupe de nombreux fans.

Mr. Jack, de Bruno Cathala et Ludovic Maublanc

va te plonger dans le quartier de Whitechapel, à Londres, en 1888.

Mr. Jack de Bruno Cathala et Ludovic Maublanc

Ce quartier et cette année te disent peut être quelque chose?…. Cela te fait penser à de pauvres jeunes femmes assassinées?…. Ou même à un mystérieux meurtrier jamais identifié ( quoique j’ai lu il y a quelques jours qu’un homme prétendrait avoir démasqué le coupable grâce à son ADN…. l’énigme serait-elle enfin résolue…. ) ?….

Comme tu l’as deviné ( bon ok, rien qu’avec le titre, tu avais compris ), Mr. Jack est un jeu basé sur le tristement célèbre Jack l’éventreur.

Ici, c’est à toi de choisir si tu préfères dévoiler ton côté obscur et jouer le rôle de l’assassin, ou rester dans le droit chemin en incarnant les enquêteurs qui essayeront de stopper cet être maléfique.

Mais avant que je ne t’en dise plus, ouvrons la boîte et voyons ce qu’elle nous réserve…..

Contenu de la boîte....

Contenu de la boîte….

Contenu de la boîte : 1 plateau de jeu représentant Whitechapel, 8 pions personnage en bois ( avec une face suspect et une face innocent ), 6 tuiles bec de gaz allumé, 2 tuiles plaque d’égout fermé, 1 carte témoin / pas de témoin, 2 tuiles barrages de police, 8 cartes personnage, 8 cartes alibi et 1 pion compte-tours.

Donc, pas mal d’éléments à utilisés pour de bonnes parties de jeu ( on peut dire qu’on en a pour son argent de ce côté là ).

Maintenant que tu as choisi le rôle que tu veux jouer, imagine toi dans les ruelles sombres de Londres. Seulement quelques unes sont un peu éclairées par des becs de gaz pouvant s’éteindre à tout moment. Jack est là, caché quelque part, tapi dans l’ombre, cherchant à éviter les enquêteurs qui le traquent.

Si tu incarnes Jack, il va te falloir être malin et garder secrète l’identité sous laquelle tu te dissimules. Personne ne doit se douter que tu te fais passer pour un enquêteur! De cette façon tu réussiras peut être à ne pas te faire arrêter et à disparaitre à tout jamais.

Par contre, si tu fais parti des enquêteurs, il va te falloir faire preuve de déduction pour démasquer au plus vite Jack et le poursuivre sans relâche jusqu’à sa capture. Ne tarde pas car tu n’auras que 8 tours maximum de jeu pour y parvenir.

Personnages, alibis et carte de témoin.....

Personnages, alibis et carte de témoin…..

Comment se déroule une partie ?

Le joueur ayant le rôle de Jack pioche une carte alibi et découvre qu’elle identité il a usurpé aux enquêteurs. Bien entendu il garde cela pour lui.

A chaque tour de jeu, chaque joueurs va jouer 2 personnages ( par exemple lors du premier tour, les 4 premières cartes de la pile personnages seront jouées ). Ils pourront déplacer les personnages et utiliser leurs pouvoirs.

Ensuite le joueur incarnant Jack va devoir dire si des témoins l’ont vu ou non ( grâce à la carte témoin / pas témoin ) :

–> il y a des témoins si Jack est visible, c’est à dire si le pion du personnage sous lequel Jack se cache est sur une case éclairée ou à côté d’un autre personnage ( l’enquêteur retourne alors les pions des personnages invisibles sur la face INNOCENT )

–> il n’y a pas de témoin si Jack n’est pas visible, c’est à dire s’il n’est ni sur une case éclairée, ni à côté d’un autre personnage ( l’enquêteur retourne donc les pions des personnages visibles sur la face INNOCENT et Jack peut tenter au prochain tour de s’enfuir en quittant le quartier )

A la fin des 4 premiers tours de jeu, il faut retirer une tuile de bec de gaz ( en fonction des numéros inscrits sur celles-ci ), de façon à ce que Whitechapel soit de moins en moins éclairé, ce qui va rendre l’enquête plus difficile.

Partie en cours....

Partie en cours….

Qui gagne ?

* L’enquêteur :

–> s’il parvient avant la fin du 8 ème tour à arrêter Jack :  pour cela il doit placer un personnage sur la même case que Jack et l’accuser ( bien entendu il gagne à condition d’avoir raison sur l’identité de Jack )

* Jack :

–> s’il a réussi à quitter le quartier

–> s’il n’a pas été arrêté à la fin du 8 ème tour de jeu

–> si l’enquêteur a accusé un personnage a tort

Partie en cours vu de plus près....

Partie en cours vu de plus près….

A mon avis, Mr. Jack est un jeu agréable, auquel je jouerai surement régulièrement, sans être pour autant le jeu du siècle.

Les règles sont simples, ce qui est un plus, mais les parties peuvent être un peu répétitives. Surtout si on joue souvent avec le même adversaire. Chacun aura vite fait de prendre ses marques et de savoir par cœur comment ruser en fonction de son rôle.

Le côté bluff est bien présent ainsi que le raisonnement ( il faut bien analyser les déplacements des pions et penser à utiliser les pouvoirs des personnages au bon moment ). Ce n’est pas le hasard qui nous fera gagner mais notre sens de la déduction.

Le thème du jeu est sympathique. Se prendre pour Sherlock Holmes lancé aux trousses de Jack l’éventreur ou carrément pour ce monstrueux personnage prêt à tout pour échapper à la police, nous donne vraiment le sentiment d’être le héro d’un roman.

Les illustrations sont réussies, même si j’aurai aimé y trouver un côté plus << glauque >> ( Jack l’éventreur n’étant pas un saint ). J’apprécie surtout celles présentes sur les cartes d’alibis, avec leur côté morceau d’une page de journal.

Le matériel est de bonne qualité, avec des tuiles et des cartes épaisses en carton, des jetons en bois ( raz le bol du plastique ) et un plateau de jeu ni trop grand ni trop petit qui n’oblige pas à sortir les rallonges de sa table pour pouvoir jouer.

Une extension existe, ainsi qu’une version << à New York >>, mais je n’ai pas encore eu l’occasion de les tester…..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.