Un livre plein d’astuces pour faire germer ses graines

Un livre plein d'astuces pour faire germer ses graines

Les graines germées sont une bonne source de vitamines et de minéraux, mais sont aussi riches en oligo-éléments, en fibres et en protéines.
Tout le principe des graines germées repose sur le processus de germination. Celui-ci va  multiplier les propriétés naturelles déjà contenues dans les graines séchées, ce qui va nous permettre d’avaler des aliments ultra riches en nutriments. 


De plus, les graines germées sont remplies d’enzymes qui vont aider la digestion des aliments cuits qui en sont dépourvus.


Avec une consommation quotidienne et régulière de graines germées, on peut arriver à retrouver sa forme et sa vitalité tout naturellement. Ce sont des aliments facilement assimilables, très énergétiques, plus concentrés en nutriments et en enzymes que les légumes.


On trouve facilement des graines germées dans les rayons frais des magasins bio, mais il est très intéressant de les faire germer soi-même, quand on désire en consommer fréquemment.


On va pas se mentir, si on adore ajouter des graines germées à ses salades ou encore dans des toasts, ou pourquoi pas dans des yaourts, voire même dans des wraps, le stock a tendance à partir ultra rapidement. Puis ça a tout de même un certain coup, qui n’est pas négligeable.


C’est pourquoi personnellement je prépare à la chaîne mes petites pousses croquantes, pour en avoir toujours à disposition.

Un livre plein d'astuces pour faire germer ses graines


Et avec les conseils du livre Faire pousser ses graines germées de Rita Galchu, sorti aux éditions Larousse, que le site Natura Sense a eu la gentillesse de me faire parvenir, les graines germées n’ont plus de secret pour moi. 


Aucune raison de rater la germination de mes graines, puisque j’ai toutes les astuces nécessaires dans ce bouquin. 


Au fil des pages on apprend l’intérêt de faire germer ses graines soi-même, mais aussi quel matériel choisir, et quelles graines cultiver ( toutes n’ayant pas les mêmes valeurs nutritionnelles). 

Un livre plein d'astuces pour faire germer ses graines


Perso je cultive mes graines germées dans un bocal spécialement conçu pour cet effet, qu’ Avogel m’avait envoyé il y a quelques temps. Ça prend peu de place, c’est relativement simple et je réussis à tous les coups à obtenir un pot rempli de délicieuses graines sans le moindre effort. 


Mais d’autres possibilités sont indiquées dans les pages de ce livre, comme le germoir en plastique, le sac de chanvre ( procédé inconnu jusqu’alors pour moi),  le germoir en plateau ou même en terre cuite, ainsi que les germoirs automatiques qui permettent aux novices de ne pas avoir à rincer les graines matin et soir, puisque l’appareil s’occupe tout seul de les hydrater.

 
Des idées pour bien conserver ses graines germées, des conseils en fonction du type de graines utilisé, et même une rubrique pour réaliser de l’herbe à chat, rien ne manque dans ce bouquin bien détaillé et illustré par de nombreuses photos. 


Le petit plus fort sympathique se tient dans les dernières pages. Soupe froide aux pousses feuillées version italienne/ mexicaine/ ou même asiatique, sandwich au beurre de cacahuète et graines germées, houmous de pousses crues, jus de pousses, tant d’idées qui mettent l’eau à la bouche et donnent envie de cuisiner. 

Un livre plein d'astuces pour faire germer ses graines


Si l’aventure des graines germées maison te tente, n’hésite pas à te procurer le livre Faire pousser ses graines germées, car il te sera de très bons conseils. 


Merci à Natura Sense pour ce joli cadeau en partenariat. 

Cake anti gaspillage jambon poireaux au Vitaliseur de Marion

On profite régulièrement des promos anti gaspillage de la boulangerie Marie Blachere.

30 minutes avant la fermeture, la boutique brade à moitié prix quasiment tout ce qu’elle vend.
Du coup on fait le stock de pain pour plusieurs jours, à différentes saveurs, pour les ptits dej’ de la tribu ou encore leurs repas et goûters.
Mais parfois, on se retrouve avec du pain rassis que l’on a oublié d’utiliser.
Voici donc une recette de cake salé pour ne rien jeter.
Il te faut :
  • 200g de pain rassis
  • 50g de fécule
  • 3 œufs
  • 130g de jambon
  • 1cs de bicarbonate
  • 1cs de vinaigre de cidre
  • 200g de poireaux
  • 300g de yaourt
  • 1 à 2CS d’herbes de Provence
  • sel et poivre


La recette :

Porte à ébullition 1/4 d’eau dans la cuve du vitaliseur.

Casse le pain en morceaux et mixe le.

Mélange le avec la fécule, le bicarbonate, les œufs, le vinaigre et le yaourt.

Ajoute le poireau et le jambon en petits bouts, ainsi que les herbes de Provence.

Assaisonne.

Verse le tout dans le moule à cake recouvert de papier cuisson.

Laisse cuire 35 min.

Laisse bien refroidir avant de démouler.

Tu sais quoi ?! Désormais je suis prescriptrice pour le Vitaliseur de Marion Kaplan.

Ce qui signifie que je peux te faire profiter de tarifs exceptionnels pour que tu puisses toi aussi t’offrir ce super appareil ou encore le Trio qui est un accessoire à ajouter pour encore plus de recettes à réaliser.

Alors n’hésite pas à me contacter si tu veux profiter de ces offres !

Galettes véganes au Vitaliseur de Marion

Les galettes, falafels et boulettes sont des aliments qui me plaisent beaucoup.

Pourquoi?

Tout simplement parce que l’on peut les décliner en de nombreuses versions, en fonction de nos envies et des ingrédients que l’on a sous la main ( galettes pommes de terre – courgettes – poulet , boulettes de poulet – petits pois et parmesan, boulettes de bœuf épicées aux olives, falafels lupin carotte, keftas vegans au four, falafels à la menthe, falafels au four, crab cakes au sésame, etc ) . C’est aussi un bon moyen de ne rien gaspiller, en transformant des restes en un plat délicieux.

Sans parler du côté convivial : passer un agréable moment à l’extérieur et emporter ses galettes pour un picnic en famille.

Rapide à préparer, ça a aussi le mérite de pouvoir se congeler. Il faut juste penser à tout d’abord congeler les galettes disposées sur une planche à couper, bien séparées les unes des autres, pour ensuite les regrouper dans un sac de conservation.

Pour 6 galettes, il te faut :

  • 300g de lentilles en boîte
  • 40g de farine de lupin
  • 1CS de moutarde ( plus ou moins forte suivant tes goûts )
  • un peu de coriandre fraîche
  • 4CS d’eau

La recette :

Mixe tous les ingrédients pour former une pâte consistante.

Forme des boulettes qu’ensuite tu écrases légèrement pour créer les galettes.

Fais bouillir 1/4 d’eau dans la cuve du vitaliseur.

Dispose un morceau de papier cuisson dans le tamis de celui-ci et place les galettes dessus.

Mets à cuire 5 minutes les galettes, puis laisse les refroidir dans le tamis quelques instants.

A l’aide d’une spatule, récupère les délicatement et dispose les dans une poêle antiadhésive bien chaude.

Laisse les dorer 2 minutes de chaque côté, puis sers les.

Tu sais quoi ?! Désormais je suis prescriptrice pour le Vitaliseur de Marion Kaplan.

Ce qui signifie que je peux te faire profiter de tarifs exceptionnels pour que tu puisses toi aussi t’offrir ce super appareil ou encore le Trio qui est un accessoire à ajouter pour encore plus de recettes à réaliser.

Alors n’hésite pas à me contacter si tu veux profiter de ces offres !

Buns au levain, farcis aux poivrons et saucisses épicées

Buns au levain, farcis aux poivrons et saucisses épicées

Parfois je me dis que mes enfants n’ont pas << la chance >> de manger comme les autres. Que je ne m’arrête pas dans le rayon pâtisserie du supermarché pour leur prendre un éclair au chocolat ou une part de tarte au citron. Que ça doit bien faire un an ou plus, que je ne les ai pas emmené au McDo. Qu’au lieu de leur avoir acheté des beignets de carnaval dégoulinants d’huile, ils ont eu des beignets sans gluten au four.

Que peut être, ou même surement, que sans ma maladie, ils mangeraient plus comme leurs copains.

Mais finalement, en y réfléchissant bien, je me dis que c’est un mal pour un bien.

Oui, ils ne se gavent pas sans arrêt d’aliments industriels, mais ils ne sont pas privés pour autant. Parfois ils dévorent des pizzas du commerce et parfois ils en ont des faites maison.

Ils partent de temps en temps à l’école avec des biscuits fourrés basiques, et d’autres fois, ils emportent des parts de banana bread ou des pancakes healthy.

D’ailleurs, non seulement ils ne sont pas en manque de gourmandises et de bons petits plats ( merci à eux de jouer le rôle de cobayes pour moi et toi ^^ ), mais en plus, ils connaissent certainement une plus grande variété d’aliment que leurs camarades. De nombreuses personnes m’ont déjà dit être étonnées de voir tout ce qu’ils acceptaient de manger ou qu’ils adoraient ( gingembre, wasabi, radis noir, blettes…. ).

C’est bien pratique d’avoir des gamins qui raffolent comme soi, de certains ingrédients qui en général déplaisent aux mômes. Et encore plus pratique qu’ils soient autant accro aux épices et aux plats relevés.

Grâce à ça, pas besoin de se priver.

Buns au levain, farcis aux poivrons et saucisses épicées

C’est pourquoi le Chéri a pu préparer pour eux, il y a quelques jours, ces buns maison, farcis avec des légumes mais surtout du chorizo fort et de la saucisse à l’ail.

Ils sont partis comme des petits pains… ( Ok, je sors ^^ )

Buns au levain, farcis aux poivrons et saucisses épicées

Pour 6 buns, il te faut :

  • 500g de levain actif
  • 460g de farine
  • 2CS d’huile d’olive
  • 1CS de bicarbonate
  • 2CS de vinaigre de cidre
  • 15cl d’eau
  • 1 oignon
  • 1 gros poivron
  • 50g de chorizo fort
  • 80g de saucisses à l’ail
  • un peu de lait pour la dorure

La recette :

Mélange le levain, avec la farine, l’eau, le bicarbonate, le vinaigre et l’huile.

 Laisse reposer ta pâte au moins 2h dans un endroit chaud, avec un linge au-dessus . 

Émince l’oignon et fais-le revenir quelques secondes à la poêle, avec le poivron, le chorizo et la saucisse coupés en morceaux ( pas besoin de matière grasse, car le chorizo va en faire assez ).

Sur un plan de travail légèrement fariné, pétris ta pâte et divise la en 8 pâtons identiques ( au besoin ajoute un peu de farine ou d’eau, en fonction de la texture de ta pâte, sachant qu’elle doit rester souple ).

Écrase légèrement les pâtons pour en faire des disques un peu épais.

Dispose au centre de chacun, une bonne dose de farce.

Referme la pâte par-dessus ce mélange. 

Boule tes petits pains.

Dispose les sur une plaque recouverte de papier cuisson. 

A l’aide d’un pinceau recouvre les d’une fine couche de lait pour qu’ils puissent dorer.

Enfourne 15 minutes à 180 degrés.

Buns au levain, farcis aux poivrons et saucisses épicées

Halloumi maison

Halloumi maison

Halloumi… Mais qu’est-ce que ça peut bien être que ça ?

Il s’agit d’un succulent fromage originaire de Chypre, à base de lait de chèvre et de lait de brebis.

Halloumi maison

Le halloumi est un fromage à la texture semi-ferme et à la forme repliée caractéristique : celle-ci est due au fait que, durant la fabrication du fromage, la pâte est pliée en deux. Sa maturation dure quarante jours, période durant laquelle il est salé et mis à sécher dans un local aéré, avant d’être conditionné dans un emballage contenant, outre son propre petit-lait, de la saumure et des feuilles de menthe ciselées, les propriétés antiseptiques de cette plante empêchant l’altération du fromage.

La particularité de ce fameux fromage réside dans le fait qu’il peut être poêlé, grillé ou même passé au barbecue en brochettes, sans qu’il ne fonde.

Du coup, c’est bien sympa à ajouter dans des salades, ou même à incorporer dans des burgers. Il est même possible de le frire.

Le petit souci, c’est qu’il n’est pas toujours évident d’en dénicher. L’halloumi n’est pas vraiment répandu en France. Du coup, il faut aller le chercher dans des boutiques Turques ou Grecques.

Et là, bien souvent, on se retrouve avec un fromage qui contrairement à la recette traditionnelle, contient du lait de vache. Sans parler du fait que niveau tarif ce n’est pas donné. Le prix au kilo peut vite flamber.

Alors pourquoi ne pas se lancer dans la réalisation de fromage maison?

Je te promets qu’il n’y a rien de compliqué là dedans et qu’outre le fait que tu vas pouvoir si tu le désires rendre ton halloumi original en y ajoutant des épices, tu vas faire de belles économies. Car non seulement tu vas avoir du fromage délicieux, juste à base de lait de chèvre et brebis, mais en plus tu vas obtenir du petit lait ( lactosérum issue de la coagulation du lait, riche en protéines mais pauvre en matière grasse ) que tu pourras utiliser dans d’autres recettes ( pain, cake, brioche, biscuits, smoothie, sauce… ).

Halloumi maison

Il te faut :

1L de lait frais de chèvre
1L de lait frais de brebis
présure ( quantité à voir sur l’emballage)

Halloumi maison
Halloumi maison

La recette :

Halloumi maison

Mélange les laits et fais chauffer doucement pour atteindre 32°C.

Retire du feu et ajoute la présure.


Laisse reposer une 40aine de minutes pour que le caillé se forme.


Coupe en morceaux et mélange un peu.

Halloumi maison


Fais chauffer à nouveau, mais à feu très doux, pour qu’au bout d’une 20aine de minutes ça atteigne 40 °C.


Verse le caillé dans un morceau d’étamine et laisse bien égoutter, au moins 1h ( garde le petit lait).


Fais chauffer le petit lait pour atteindre une température entre 85 et 90 °C. 


Dispose le fromage dedans et laisse le cuire quelques minutes. 

Halloumi maison


Sors le et laisse le égoutter. 

Halloumi maison


Conserve ton halloumi dans un tupperware au frigo, avec des feuilles de menthe.

Tu n’as plus qu’à l’ajouter dans tes plats et salades.

Halloumi maison

Astuce : conserve le petit lait, pour l’ajouter dans différentes recettes , en remplaçant le lait ou l’eau par celui-ci. Tu peux même le congeler si tu en as trop en une fois.

Granola salé courge châtaigne noisette

Granola salé courge châtaigne noisette

Sur ce blog, tu peux déjà retrouver 4 recettes de granola salés. Car personnellement, je pense que le granola n’est pas qu’un plaisir pour le petit déjeuner ou le goûter.

D’ailleurs il y a tellement de versions sucrées dans les livres de cuisine, ou sur le net ( et même sur ce site ). Alors autant fair un peu dans l’original et créer de plus en plus de recettes salées, qui peuvent accompagner un yaourt, ou être saupoudrées sur une salade.

Celle d’aujourd’hui a un délicieux parfum d’hiver. Et contrairement aux granolas habituels, il n’y a absolument pas de flocons d’avoine.

Granola salé courge châtaigne noisette
Granola salé courge châtaigne noisette

Pour un bocal, il te faut :

  • 55g de flocons de châtaigne
  • 100g de flocons de soja
  • 100g de purée de courge
  • 1CS de pavot
  • 1CC de fleur de sel
  • 55g de noisettes décortiquées
  • 1CS d’huile de noisettes
  • 30g de graines de courge
Granola salé courge châtaigne noisette

La recette :

Mélange les flocons, avec le pavot, les graines de courge, le sel et les noisettes légèrement concassées.

Ajoute l’huile et la purée de courge.

Verse le tout sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Enfourne environ 50 minutes à 120°C ( surveille pour ne pas laisser ton granola trop griller ).

Granola salé courge châtaigne noisette

Laisse bien refroidir, puis conserve le dans un bocal en verre hermétique.

Granola salé courge châtaigne noisette

Tartinade végétale Betterave Champignon Noisettes

Tartinade végétale Betterave Champignon Noisettes

Dans l’article précédent, je te parlais d’un défis que nous nous sommes lancées, Sarra alias Quinoa et Basmati, et moi même.

Pour résumer, l’idée était de revisiter une recette de l’autre, au choix.

Alors pour accompagner les craquelins aux graines – origan – tomates séchées, j’ai décidé de refaire à ma manière son pâté végétal.

Celui-ci qui était au départ à base de lentilles, à pris une teinte toute rose, puisque j’ai utilisé de la betterave. J’ai gardé les champignons, mais j’ai ajouté quelques noisettes pour une touche croquante.

Il te faut :

  • 230g de betterave crue
  • 200g de champignons frais
  • 1CC d’huile de noisette
  • 40g d’échalote
  • 1CC de gingembre en poudre
  • 30g de noisettes décortiquées
  • sel et poivre
Tartinade végétale Betterave Champignon Noisettes

La recette :

Commence par râper la betterave.

Émince l’échalote et les champignons.

Fais revenir le tout à la poêle dans l’huile de noisette.

Mixe le mélange avec les épices.

Concasse les noisettes et ajoute les.

Verse la préparation dans un bocal en verre et laisse reposer une bonne heure au frigo.

Tartinade végétale Betterave Champignon Noisettes
Tartinade végétale Betterave Champignon Noisettes

Astuce : les deux recettes dont je viens de te parler peuvent très bien s’associer entre elles !

Tartinade végétale Betterave Champignon Noisettes

Craquelins aux graines, tomates séchées et origan

Avec ma copine Sarra alias Quinoa et Basmati, nous aimons bien relever des défis.

Dernier petit challenge en date : revisiter une recette présente sur le site de l’autre.

Ouais, parce que soyons honnêtes, nous sommes de grandes gourmandes qui adorons cuisiner. Donc autant se plonger dans une aventure gustative.

Malgré ma phase sucrée de ces derniers mois, je reviens tout doucement à un besoin de salé. Alors je me suis directement concentrée sur la catégorie correspondante du blog de Sarra, à la recherche du plat qui saurait me mettre de suite l’eau à la bouche ( et surtout se laisserait apprivoiser par mes TCA ).

Et je dois dire que le choix n’a pas été simple. J’ai dû me faire une liste, tellement de recettes me tentaient.

Finalement, j’en ai sélectionné deux, qui peuvent se compléter et me permettre de les déguster en guise de repas, d’apéro ou même de collation. Quitte à se faire plaisir, autant le faire souvent ^^

Craquelins aux graines, tomates séchées et origan

La première : les Craquelins aux graines .

Ce qui m’a séduite dans ces petits crackers, au delà de leur simplicité, c’est qu’ils vont me permettre de grignoter moi aussi, autre chose que des bâtonnets de légumes et tomates cerises, lors de futurs apéros ou picnic. Ras le bol de regarder les autres manger des biscuits salés et des cacahuètes à la pelle, sans parvenir à y toucher.

Là je sais que je vais faire le plein de bonnes choses, sans avoir 6 kilos de sel et de sucre ajoutés, ni un méga bain d’huile et de gras.

Ayant dans la tête ces petits gâteaux saveur pizza de chez Belin, j’ai décidé d’incorporer à cette recette de l’origan et des tomates séchées.

Et franchement, je suis très satisfaite du résultat. Ces craquelins ont même été grandement appréciés par le Chéri, qui les a dévoré en un rien de temps.

Aussi bons << natures >> que trempés dans une sauce ou tartinés.

Craquelins aux graines, tomates séchées et origan

Il te faut :

  • 50g de lin
  • 200g d’eau
  • 100g de sésame
  • 80g de kasha
  • 60g de graines de courge
  • 4CC d’origan
  • 40g de tomates séchées
  • sel
Craquelins aux graines, tomates séchées et origan

La recette :

Mélange le lin préalablement mixé avec l’eau.

Laisse reposer 15 min.

Mélange ensemble toutes les graines, ainsi que le lin, l’origan et les tomates séchées coupées en petits morceaux.

Assaisonne.

Étale le mélange au rouleau à pâtisserie entre 2 feuilles de papier cuisson.

Dispose le tout sur une plaque de cuisson et retire la feuille du dessus.

A l’aide d’un couteau, pré-découpe les futurs craquelins.

Enfourne 20 min à 180 °C.

Laisse bien refroidir puis casse les craquelins.

Conserve les dans un bocal ou une boîte bien hermétiques.

Craquelins aux graines, tomates séchées et origan