Doowap maison au levain

Doowap maison au levain
Doowap maison au levain

Vacances, week-end, goûter, petit-déjeuner, confinement…. Peu importe le moment ou le contexte, tout est prétexte à déguster ces petites brioches pleines de grosses pépites de chocolat.

Bien meilleures et forcément plus saines que les Doo Wap originales, elles font toujours l’unanimité dès la première bouchée.

Grâce au levain naturel, elles gonflent sans difficulté et sont très moelleuses.

Doowap maison au levain
Doowap maison au levain

Pour 8 Doowap, il te faut :

  • 100g de levain actif
  • 250g de farine
  • 2 œufs
  • 50g de sucre
  • 70g de beurre mou
  • 60ml de lait
  • 1cc de bicarbonate
  • 1cc de vinaigre de cidre
  • 100g de chocolat noir
Doowap maison au levain

La recette :

Dans la cuve de ton robot à pâtisserie, verse le levain, les œufs, le lait et le beurre mou.

Mets à pétrir avec la feuille, tout en ajoutant progressivement la farine et le sucre.

Ajoute le bicarbonate et le vinaigre de cidre.

Lorsque la pâte est bien lisse, verse la dans un saladier et filme au contact.

Laisse reposer à température ambiante au moins 6h ( voire toute une nuit).

Elle doit doubler de volume.

Sur un plan de travail fariné, replie la pâte sur elle-même 5 à 6 fois.

Ajoute dedans le chocolat concassé en grosses pépites.

Forme une boule et laisse reposer 1h.

Divise la pâte en 8 pâtons et forme des boules, puis dispose les sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Laisse lever 30 min, puis badigeonne de lait.

Enfourne 10 min à 180 °C.

Laisse refroidir sur une grille.

Doowap maison au levain
Doowap maison au levain

Être confinée avec Ana, l’enfer des TCA

Être confinée avec Ana, l'enfer des TCA

5 ans… 5 longues années déjà que je vis avec Ana. Cette peste qui s’est invitée un jour chez en moi et qui n’a plus voulu me quitter depuis.

En temps normal, avoir sans cesse cette petite voix qui résonne dans ma tête et m’empêche de vivre comme tout le monde, n’est pas une partie de plaisir.

Mais franchement, maintenant que l’on est tous en mode confinement, je peux dire que c’est encore plus l’enfer…

Par où commencer ?

Peut-être par la première réaction du commun des mortels lorsque l’on a appris que nous allions devoir nous confiner chez nous ? Qu’ont fait les gens ? Ils se sont rués dans les magasins pour faire des stocks.

Ok… Faut croire que les pâtes et le riz, c’est le top du top dans un tel cas. Les boîtes et les surgelés ne doivent pas bien se conserver….

Moi, mon problème à ce niveau là, c’est de savoir si je vais encore pouvoir m’alimenter…. Car cette petite voix dans ma tête refuse de me laisser manger n’importe quoi. Elle a ses critères. Et si ses goûts ne sont pas respectés, elle préfère me laisser littéralement mourir de faim que de me permettre de toucher à un ingrédient tabou. Oubliés les stocks de pâtes et autres féculents pour moi. Je n’ai droit qu’aux produits frais et encore… Seuls certains peuvent mettre un pied dans mon assiette.

Alors bien entendu, quand en plus je sais qu’il n’est pas possible d’aller faire des courses à des kilomètres de mon domicile, j’angoisse. Ouais… Trouver des courges kabocha et des sacs d’un kilo de gingembre mariné, à un prix correct, ce n’est pas possible partout. Pouvoir garder au congélateur des tonnes de fruits surgelés, ça n’est pas réalisable sur le long terme. Surtout lorsque comme moi, on se nourrit principalement de ça ( faut compter au moins : 1 sac de fruits rouges + 1/2 sac d’ananas + 1/2 à 1 courge par jour, ainsi que 1kg de gingembre en 5 jours). Sans parler des quantités astronomiques de salade verte, de carottes, d’oranges, de yaourts de soja et de lait végétal que j’avale en une semaine, ni les graines de courge et le gomasio. Voici la base de mon alimentation, ce qui me permet de tenir à peu près le coup malgré mon faible poids, et dont j’ai non stop besoin. Car malheureusement, ce n’est pas parce que nous sommes en confinement qu’Ana décide de se mettre sur pause. Ma maladie ne se modifie pas à volonté, se disant ” Tient ! Pour lui faciliter la vie en ce moment particulier, je vais accepter qu’elle fasse comme les autres et mange des kilos de pâtes et de patates“. Bah non… Ça serait trop simple.

D’où l’angoisse…. Vais-je encore pouvoir dénicher de quoi me nourrir ? Comment faire comprendre à un flic que si pour lui on peut vivre sans kabocha et que du coup on n’a pas besoin d’aller en chercher chez Paris Store, pour moi c’est une question de vie ou de mort ?

Grosse panique que d’essayer durant des jours, de passer une commande drive. À Marseille il faut compter sur très peu de supermarchés qui continuent à fournir ce service. Pour obtenir un créneau, il m’a fallu passer des heures et des heures durant 4 jours, à rafraîchir toutes les 10 minutes la page, pour réussir à faire une commande chez auchan ( sachant qu’en même temps j’essayais chez des concurrents). Ça m’a tellement stressée, qu’en plein milieu de la nuit, à 3h du matin, je tentais encore et encore d’obtenir un créneau. Sans avoir finalement tous les articles que je désirais, puisque d’une seconde à l’autre, ils n’étaient plus disponibles.

Un casse-tête pour tout un chacun ( qui au pire, décide de manger autre chose) , un calvaire pour moi quand je vois mes rations diminuer ( ne pouvant pas manger autre chose) . Plus mon frigo se vide, plus je me resteinds, pour ne pas terminer trop vite ce qu’il me reste….

Être confinée avec Ana, l'enfer des TCA

De fil en aiguille, plus je me resteinds, plus je perds de poids…

Parlons-en du poids…

Depuis qu’un doc m’a diagnostiquée comme souffrant de Sii et de dispepsie, je sais enfin pourquoi mon ventre gonfle sans arrêt. Ce qui jusque là était bien positif, puisque ça m’avait permis de comprendre que peu importe mon poids et les heures de muscu que je faisais, mon bide ne serait pas tout plat. J’avais donc oublié la balance ( et les enchaînements d’adbos).

Sauf qu’avec le confinement, cette chère Mme Pèse-personne m’est revenue en pleine face. Je focalise à nouveau sur les moindres grammes que je prends ou perds. Il faut dire qu’avec tous les messages que l’on voit fleurir en cette période sur le net pour pointer du doigt les femmes et l’allure qu’elles auront (ou pas) à la fin du confinement, ça n’aide vraiment pas à se sentir bien dans sa peau. Et pourtant, je le sais, j’ai de la marge à ce niveau là…. Si on en croit mon IMC, je suis maigre à la limite de la famine ( limite que j’avais déjà franchie il y a quelques années). Alors même si j’ai conscience que je ne vais pas devenir obèse durant le confinement et que j’ai de toute façon un besoin vital de prendre du poids, ce raisonnement ne parvient plus à faire taire Ana.

Sa soif de contrôle est accrue. S’en est obsédant. Incontrôlable justement, ce qui est pourrait-on croire, absurde.

Être enfermée lorsque l’on souffre de TCA c’est être mis en réelles difficultés. L’anorexie est aussi appelée maladie de la solitude. Et c’est exactement ce que l’on ressent dans cette situation. Même en étant entourée de ses proches. C’est encore plus compliqué que d’habitude de leur faire part du mal-être et du stress que tout ça engendre. C’est pourquoi on a tendance à vouloir encore plus qu’en temps normal, essayer de contrôler chaque instant de notre vie.

Le moindre geste que je fais, la moindre minute de ma journée, j’ai un besoin compulsif de pouvoir l’encadrer, le prévoir et le gérer moi même. Impossible de déléguer ni de lâcher prise.

Ce qui me pousse en plus à contrôler encore plus exagérément qu’à l’accoutumée ma dépense physique. Ce n’est plus seulement 20 000 pas par jour qui vont satisfaire cette saleté d’Ana. Mais 30 000 minimum. Et encore, arrivée à 30 000, elle trouve encore le moyen de me faire culpabiliser si je finis par m’asseoir un peu. Du coup, me revoici à marcher à longueur de journée. À tout faire debout. Gérer mon site, téléphoner, cuisiner, lire, m’occuper des devoirs des minots, coudre, regarder un film, faire un jeu de société … Je suis même capable d’écrire ou de colorier tout en marchant…

Les conséquences de toute cette hyper-activité, de ses angoisses et ce stress ?

Les insomnies….

Elles sont de retour. En force.

Je suis physiquement et mentalement épuisée, mais paradoxalement, je ne dors pas. Et ce n’est pas faute d’essayer de rester au lit.

Encore un cercle vicieux… Plus je ressens le besoin de garder le contrôle, plus j’angoisse. Plus j’angoisse, moins je mange. Moins je mange, plus je me fatigue. Plus je me fatigue, plus mon corps réagit et tire la sonnette d’alarme. Plus il réagit, plus je culpabilise. Plus je culpabilise, plus je me dépense et fais souffrir mon corps tout en diminuant mes fonctions vitales. Plus je me maltraite ainsi, moins je dors. Moins je dors, plus j’ai de temps pour ruminer et redémarrer ce cercle vicieux.

Tout ça en m’inquiétant pour mes proches… En stressant sur la potentielle reprise de l’école des enfants que l’on va jeter à l’abattoir d’ici peu.

Et sans réellement bien réaliser que ce faible poids qui est le mien, ce cœur qui bat au ralenti, ce corps qui souffre, sont autant de facteurs qui me rendent très vulnérable face au Covid-19.

Pâte à tartiner express au Vitaliseur

Pâte à tartiner express au Vitaliseur
Pâte à tartiner express au Vitaliseur

Si je te dis que tu peux en quelques secondes réaliser une délicieuse pâte à tartiner , ça t’intéresse ?

Si j’ajoute qu’elle est super saine, ça te captive un peu plus?

Et si j’enfonce le clou en te prévenant qu’elle est faite au Vitaliseur, et que par conséquent, comme la chaleur ne dépasse pas les 95 C°, tous les ingrédients gardent bien leurs nutriments, ça t’achève?

Pâte à tartiner express au Vitaliseur

Allez… Je vais arrêter d’être aussi cruelle et de te tenir autant en haleine. Je te livre ici ma recette express, que j’ai réalisée il y a quelques temps pour le numéro sur le miel, du magazine 95 degrés.

Pâte à tartiner express au Vitaliseur

Il te faut :

La recette :

Porte à ébullition 1/3 d’eau dans la cuve du Vitaliseur.

Mélange dans un récipient la crème, le sucre et le miel.

Dans un autre récipient, dépose le chocolat cassé en morceaux et l’huile de noisette.

Dispose les deux récipients sur le tamis du Vitaliseur et laisse chauffer 5 min ( le chocolat doit être fondu ).

Mélange les deux préparations.

Verse la pâte dans un pot en verre et laisse refroidir.

Conserve au frigo.

Pâte à tartiner express au Vitaliseur

Tu sais quoi ?! Désormais je suis prescriptrice pour le Vitaliseur de Marion Kaplan.

Ce qui signifie que je peux te faire profiter de tarifs exceptionnels pour que tu puisses toi aussi t’offrir ce super appareil ou encore le Trio qui est un accessoire à ajouter pour encore plus de recettes à réaliser.

Alors n’hésite pas à me contacter si tu veux profiter de ces offres !

Photos de Sylvain Thiollier

Gâteau au yaourt et citron, au Vitaliseur

Gâteau au yaourt et citron, au Vitaliseur
Gâteau au yaourt et citron, au Vitaliseur

Je prépare beaucoup de yaourts maison en ce moment. C’est plus simple de stocker en cette période de confinement, des briques de lait, que des yaourts qui risquent de vite périmer.

Puis ça m’occupe de gérer ma yaourtière presque tous les jours ( à 5, ça part très vite les yaourts ).

Alors j’en profite aussi pour utiliser mes ptits yaourts dans des gâteaux. Car le gâteau au yaourt, il n’y a rien de plus simple et de plus moelleux.

Celui-ci est agréablement parfumé au citron et cuit à la vapeur douce, pour un côté ultra spongieux.

Gâteau au yaourt et citron, au Vitaliseur
Gâteau au yaourt et citron, au Vitaliseur

Pour 2 gâteaux au citron ( ou 1 seul gâteau plus épais ), il te faut :

  • 320g de yaourt de soja
  • 270g de farine
  • 150g de sucre
  • 50g d’huile
  • 3 gros citrons bio
  • 2 œufs
  • 2cc de bicarbonate
Gâteau au yaourt et citron, au Vitaliseur

La recette :

Commence par faire bouillir 1/3 d’eau dans la cuve du vitaliseur.

Mélange les œufs, les yaourts, l’huile et le jus des citrons.

Ajoute la farine, le sucre et le bicarbonate.

Verse la pâte dans 2 moules à cake préalablement huilés.

Mets à cuire l’un après l’autre les gâteaux au vitaliseur durant 50 min ( temps de cuisson pour 1 gâteau ).

Laisse refroidir avant de démouler.

Gâteau au yaourt et citron, au Vitaliseur
Gâteau au yaourt et citron, au Vitaliseur

Tu sais quoi ?! Désormais je suis prescriptrice pour le Vitaliseur de Marion Kaplan.

Ce qui signifie que je peux te faire profiter de tarifs exceptionnels pour que tu puisses toi aussi t’offrir ce super appareil ou encore le Trio qui est un accessoire à ajouter pour encore plus de recettes à réaliser.

Alors n’hésite pas à me contacter si tu veux profiter de ces offres !

Muffins anglais sans gluten au levain naturel

Muffins anglais sans gluten au levain naturel
Muffins anglais sans gluten au levain naturel

Les ptits déj salés, moi je kiffe ça. Non seulement c’est super bon, mais en plus c’est le top pour avoir la pêche bien plus longtemps le matin.

C’est d’ailleurs pour ça que d’en pratiquement tous les pays, on préfère le salé au sucré à la sortie du lit.

Ces English Muffins sont parfaits pour se régaler dès le réveil.

Mes gremlins adorent les tartiner de beurre et saupoudrer celui-ci de sel.

Perso, je les passe au grille pain quelques secondes, pour qu’ils soient tièdes et légèrement croustillants.

Et toi, tu les aimes comment ?

Muffins anglais sans gluten au levain naturel

Pour 6 muffins anglais, il te faut :

Muffins anglais sans gluten au levain naturel

La recette :

Verse la farine, la maïzena, le levain, l’huile fondue, le lait tiède et le bicarbonate dans le bol de ton robot.

Pétris à l’aide du crochet le tout 5 minutes, puis ajoute le sel.

Pétris encore 3 min à vitesse moyenne.

Dispose la pâte dans un saladier, que tu recouvres soit d’un torchon propre, soit de film alimentaire.

Laisse reposer la pâte à température ambiante pendant au moins 4 à 5h ( étape du pointage ).

Tu peux ensuite si besoin, placer la pâte au frigo et l’utiliser le lendemain ( il faudra alors la laisser 1h à température ambiante pour qu’elle se réchauffe ).

Elle va doubler de volume.

Farine ton plan de travail et renverse dessus ta pâte.

Ne la dégaze pas !

Coupe 6 pâtons et forme avec ceux-ci des boules.

Recouvre une plaque de papier sulfurisé et saupoudre de farine de maïs.

Dispose dessus les boules de pâte et saupoudre les elles aussi de farine de maïs.

Laisse lever 2h tes boules de pâte à température ambiante ( étape de l’apprêt ).

Fais chauffer une poêle à feu moyen.

Dispose délicatement les pâtons dans la poêle ( aide toi d’une spatule ).

Laisse les cuire quelques minutes sur la première face, puis retourne les doucement.

Retourne les régulièrement et au besoin, baisse le feu, pour qu’ils ne brulent pas.

Les boules de pâte vont à la fois gonfler et s’aplatir sur chaque faces.

Ils doivent cuire 8 à 10 minutes ( jusqu’à ce que les bords ne soient plus mous et les faces dorées ).

Tu n’as plus qu’à les couper en deux et à les garnir !

Muffins anglais sans gluten au levain naturel

Astuce : tu peux les congeler, préalablement coupés en 2. Tu n’auras plus qu’à les passer au grille pain pour les décongeler juste avant de les déguster.

Gaufres au cacao et levain naturel

La folie des gaufres s’est emparée de moi ! Et comme ça plaît beaucoup aux gremlins, je ne suis pas prête de m’arrêter.

Ces petites nouvelles sont toutes légères et à la fois croustillantes ( en les mangeant de suite, sinon il te suffit de les passer quelques secondes au grille pain pour qu’elles retrouvent leur texture de départ).

Avec un bon goût de cacao qui donne envie de les tremper dans du lait !

Gaufres au cacao et levain naturel

Il te faut :

  • 200g de farine
  • 150g de levain actif
  • 90g de beurre mou
  • 1 œuf
  • 40g de cacao en poudre sucré
  • 130g d’eau
  • 1cc de bicarbonate
Gaufres au cacao et levain naturel

La recette :

Mélange le levain avec l’œuf et le beurre.

Ajoute la farine, le bicarbonate et le cacao.

Ajoute petit à petit l’eau.

Laisse la pâte reposer 30 min.

Dans ton gaufrier bien chaud et légèrement huilé, verse une cuillère de pâte.

Laisse bien cuire puis dispose la gaufre sur une grille.

Fais de même avec le reste de pâte.

Pains au lait , jambon / fromage, express

Pains au lait , jambon  fromage, express

On pourrait croire qu’être confiné chez soi signifie qu’on n’a rien à faire de nos journées. Que l’on glandouille h24.

Pourtant, laisse moi te dire que c’est loin d’être le cas. Entre les cours des gremlins, la maison qui est rapidement sans dessus dessous ( à 5 dans un appart’ , sans pouvoir bouger, ça en fait du désordre ), le chat malade, et le quotidien à gérer… Il y a des fois où on a juste envie de dire stop.

Dans ces moments là, rien de tel qu’un repas vite fait, bien fait !

Pains au lait , jambon  fromage, express

Pour 4 personnes, il te faut :

  • 8 pains au lait
  • 8 tranches de fromage à hamburger
  • 4 tranches de jambon

La recette :

Coupe en 2 les pains au lait.

Ajoute à l’intérieur une tranche de fromage et une demi tranche de jambon.

Dispose les sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Enfourne environ 3 minutes à 200°C.

Déguste de suite.

Pains au lait , jambon  fromage, express

DIY Bee wrap / Film alimentaire réutilisable

DIY Bee wrap / Film alimentaire réutilisable

Plutôt que de gaspiller et de sur-consommer avec des rouleaux et des rouleaux de film alimentaire, j’ai enfin sauté le pas pour réaliser mes emballages réutilisables.

DIY Bee wrap / Film alimentaire réutilisable

Ultra pratique quand comme moi, tu cuisines beaucoup.

Ça me permet d’envelopper les goûters des gremlins, de protéger mes salades et autres plats, mais surtout de fermer mes yaourts maison.

Car j’ai un grand stock de pots de yaourts en verre que j’avais conservé lorsque je mangeais énormément de yaourts de brebis. Mais ces derniers avaient une opercule jetable. Au moins là, je peux utiliser ces petits pots sans souci.

Puis non seulement le film alimentaire maison est très simple à fabriquer, mais en plus il permet de faire des économies, tout en étant trop mignon !

Une super astuce zéro déchet.

DIY Bee wrap / Film alimentaire réutilisable
DIY Bee wrap / Film alimentaire réutilisable

Il te faut :

  • du tissu de récupération ( de préférence en coton )
  • de la cire d’abeille bio en granulés
  • 2 feuilles de papier cuisson
  • des ciseaux
  • un fer à repasser
  • une planche ( pour protéger ta table )

Le tuto :

Découpe des carrés ou rectangles de tissu, plus ou moins grands ( en fonction de la taille de tes plats ).

Dispose une des feuilles de cuisson sur la planche préalablement installée sur ta table.

Dispose sur le papier un morceau de tissu.

Ajoute sur celui-ci une bonne dose de granulés de cire d’abeille.

Recouvre doucement avec la seconde feuille de cuisson.

Fais fondre la cire en passant ton fer partout ( chaleur moyenne ).

Enlève la feuille de cuisson du dessus et vérifie que le tissu est complètement imbibé de cire.

Décolle le tissu de la feuille du dessous et laisse refroidir jusqu’à ce que la cire est totalement figée.

DIY Bee wrap / Film alimentaire réutilisable

Tu n’as plus qu’à chauffer un peu le bee wrap avec tes mains et l’appliquer sur ce que tu veux conserver. Tu peux aussi comme moi, le maintenir avec un élastique pour plus de sécurité.

Pour le nettoyer, juste un petit coup rapide d’éponge humide.

Astuce : conserve le papier cuisson pour les prochaines fois où tu referas des bee wraps.