Peut-on soulager les douleurs d’endométriose avec un gel au CBD ?

Depuis 1 mois, les douleurs engendrées par mes différentes pathologies, sont plus intenses.

Elles montent le long de ma colonne vertébrales, irradient dans la nuque et se propagent inlassablement dans ma jambe droite.

J’en viens à marcher le dos voûté, pliée en deux. Et encore, ça c’est lorsque ” tout va bien “… Car il arrive que ces douleurs me paralysent le dos et / ou la jambe.

Dans ces moments, j’avoue qu’un massage m’aide un peu. Du moins, sur le coup. Car une fois les mains de mon Chéri hors de contact, ces foutues douleurs reviennent de plus belle.

C’est pourquoi j’ai voulu essayer un gel au CBD.

Même si au départ ce type de produit est préconisé pour les douleurs articulaires et musculaires, j’avais entendu dire par différentes endogirls qu’il était bien utile pour apaiser le corps lors de crises dues à l’endo.

J’ai donc commandé un pot de 300ml de gel au CBD via Amazon, de la marque 5Kind (clique ici).

Il m’est revenu à 23€97 ( soit 79€90 le litre) et m’a été livré gratuitement en 1 jour ouvré (en prime).

D’aspect, ce gel me fait beaucoup penser à de la danette. Il a une texture agréable, non grasse, qui ne colle pas et est rapidement absorbée par la peau (sans la dessécher) , ce qui évite de tâcher les vêtements.

L’odeur de menthe est très plaisante. D’ailleurs ce côté mentholé rafraîchit instantanément la zone sur laquelle le gel est appliqué.

Niveau bienfaits, je dois reconnaître que je suis bien contente d’avoir décidé de tester ce produit. Même si au départ, j’hésitais beaucoup à investir autant dans une crème…

Mon Chéri me masse le dos et la nuque lorsque de fortes crises refusent de se calmer, ce qui me soulage durant un bon moment (sans toutefois faire complètement disparaître les douleurs). Je parviens doucement à me détendre.

Et ce qui est le plus appréciable, c’est l’utilisation sur le ventre, quand l’endo belly fait des ravages. Dans ces moments, mon ventre est ultra gonflé (version femme enceinte) et douloureux (l’endo belly provoque de gros troubles digestifs). Je me masse du coup le ventre avec ce gel et encore une fois, je sens qu’intérieurement ça s’apaise.

Attention, je ne dis pas non plus que je retrouve un ventre normal. Mon ballon reste en place, malheureusement. Mais je me sens mieux, moins nauséeuse.

Bref… Je l’ai adopté !

Tartelette au citron et à l’huile essentielle de bergamote

Comme je l’ai déjà expliqué sur ce site, lorsque je veux faire plaisir à mon Chéri, je sais qu’il faut que je lui prépare une tarte au citron.

Du coup, j’étais bien obligée de me mettre en cuisine pour nos 18 ans de couple…

C’est une version individuelle, mais tout de même assez conséquente pour qu’il puisse bien se régaler, que j’ai réalisé.

Et pour cela rien de mieux que les gros citrons qu’une amie de ma mère fait pousser dans son jardin.

Tartelette au citron et à l'huile essentielle de bergamote

Pour 1 personne, il faut :

Pâte :

Crème :

Tartelette au citron et à l'huile essentielle de bergamote

La recette :

La pâte :

Verse les ingrédients pour la pâte dans le bol de ton robot.

Mets à pétrir à vitesse moyenne jusqu’à ce que la pâte se décolle des bords.

Étale la pâte sur un plan de travail fariné et fonce un petit moule à tarte.

Coupe l’excédent de pâte.

Fais des trous à l’aide d’une fourchette dans le fond de la pâte.

Dépose dessus une feuille de cuisson et des billes d’argile.

Place au réfrigérateur, le temps de préchauffer le four à 160°C.

Enfourne 15 à 20 min pour cuire à blanc la pâte.

La crème :

Mets à ramollir la gélatine dans de l’eau froide.

Verse le jus de citron, le sucre, l’huile essentielle et la maïzena dans une casserole, puis fais chauffer le tout.

Bats l’œuf, puis verse petit à petit la préparation chaude dessus, tout en mélangeant, pour ne pas cuire l’œuf.

Remets le tout dans la casserole et fais épaissir à feu moyen.

Hors du feu, ajoute la margarine et la gélatine égouttée.

Recouvre la crème de film alimentaire et laisse totalement refroidir.

Montage :

Verse la crème au citron sur le fond de tarte.

Place au frigo au moins 1h.

18 ans de nous

15 juin 2021… Voilà que nous fêtons nos 18 ans en tant que couple. Ce qui n’est vraiment pas rien, sachant que cela représente tout juste la moitié de ma vie…

Nous en avons vécu des choses ensemble : premier logement sans nos parents et en même temps premier logement en couple, premier enfant alors que je venais tout juste d’avoir 19 ans, mariage, 2 autres enfants pour avoir notre tribu complète alors que je n’avais que 25 ans et toi 27, premier achat d’une voiture neuve, changement de vie en déménageant dans le Sud, achat ensemble d’un appartement…

Et tout ça, ce n’est rien comparé aux épreuves que nous vivons depuis quelques années.

Ça a commencé avec ton opération, pour continuer avec mon anorexie… Puis d’autres pathologies sont venues s’incruster chez moi…

De nombreuses fois je t’ai dit que tu serais mieux sans moi, qu’il serait plus simple que je sois hospitalisée ou que je parte. Que mon état compliquait bien trop ta vie et celle des gremlins. Et pourtant, nous sommes toujours unis. Malgré les hauts et les bas, les disputes, ces moments où mon manque d’alimentation m’empêchait d’être cohérente et raisonnable…

Dernièrement, l’adénomyose et l’endométriose sont venues s’ajouter à la longue liste de mes soucis de santé. Rendant mes journées comme mes nuits insupportables depuis quelques mois (et par conséquent les tiennes aussi) . S’immiscant sournoisement et avec douleur dans notre intimité. Entravant le moindre de mes déplacements et allant jusqu’à me paralyser le dos ou la jambe droite par instants.

Encore une fois, malgré tout ça, nous continuons main dans la main. Nous affrontons ces situations, avec plein d’interrogations sur l’avenir, ensemble.

Comme quoi, l’amour est plus fort que tout…

Jusqu’à Mars…

Chia bowl plein d’énergie pour le petit déjeuner

Chia bowl plein d'énergie pour le petit déjeuner

A la fois excellentes pour le cœur, utiles pour un bon transit, rassasiantes et riches en divers nutriments ( vitamines, oméga 3, fibres….), les graines de chia sont nos meilleures amies pour bien commencer la journée.

Il suffit de les accompagner d’un laitage végétal et de quelques fruits, pour obtenir le parfait petit-déjeuner.

Chia bowl plein d'énergie pour le petit déjeuner

Pour 1 personne, il faut :

  • 200g de lait végétal ( pour un lait maison c’est ici)
  • 30g de graines de chia La Fourche Bio ( parrainage)
  • 40g de noix de coco fraîche Grand Frais
  • 80g de mangue
  • 80g de framboises et myrtilles surgelées Picard
  • 1 kiwi
  • quelques amandes
Chia bowl plein d'énergie pour le petit déjeuner

La recette :

La veille au soir, mélange dans un bol le chia avec le lait.

Laisse reposer toute la nuit au frigo pour que le chia gonfle.

Le matin, ajoute les framboises et myrtilles ( encore surgelées si tu veux de la fraîcheur), ainsi que les autres fruits préalablement coupés en morceaux.

Ajoute une dizaine d’amandes.

C’est prêt !

Chia bowl plein d'énergie pour le petit déjeuner

Tarte d’été à la tomate avec sa pâte au levain naturel

C’est le grand retour des tomates ! Quel bonheur ! Je ne sais pas toi, mais moi j’adore ça. En salade, en velouté, en gaspacho, en tarte, etc… C’est toujours un plaisir !

Du coup, pourquoi ne pas te laisser tenter par cette recette toute simple mais succulente de tarte, que tu peux autant déguster chaude que froide?

Tarte d'été à la tomate avec sa pâte au levain naturel

Il te faut :

  • 100g de levain actif
  • 200g de farine
  • 50g d’eau de cuisson ou d’eau plate
  • 75g de margarine végétale
  • 2cs de cumin
  • 1 pincée de sel
  • 3 à 4 grosses tomates
  • 2 à 3cs de moutarde douce
  • 1cs d’origan
  • 1cc d’ail en poudre
Tarte d'été à la tomate avec sa pâte au levain naturel

La recette :

Dans la cuve de ton robot, verse le levain, la farine, l’eau, la margarine molle, le cumin et le sel.

Mets à pétrir avec le crochet jusqu’à ce que la pâte se décolle des bords.

Étale la pâte sur un plan de travail fariné puis dépose la dans un moule à tarte recouvert de papier cuisson .

Coupe l’excédent de pâte.

Perce le fond de la pâte avec une fourchette, plusieurs fois.

Recouvre le fond de papier cuisson et de billes en céramique.

Mets la pâte à cuire à blanc, à 180°C durant 12 à 15 min.

Badigeonne le fond de moutarde et saupoudre d’origan et d’ail.

Coupe les tomates et dépose les sur la pâte.

Enfourne 25 min.

Pauvre âme en perdition : L’histoire d’une sorcière des mers – Mon avis

Pauvre âme en perdition  L'histoire d'une sorcière des mers – Mon avis

Quel plaisir de reprendre goût à la lecture après tant de temps où mon cerveau ne tenait plus le coup fasse à un bouquin. L’anorexie fait vraiment des ravages, comme celui d’empêcher les gens de se concentrer.

Alors maintenant que je suis à nouveau en état pour me plonger dans des romans, j’en profite à fond et rattrape mon retard.

Ça faisait bien longtemps que j’avais repéré le livre Pauvre âme en perdition de Serena Valentino . Moi qui aime beaucoup le personnage d’Ursula, j’avais grave envie d’en savoir plus sur elle et ses tentacules.

C’est donc grâce à Vinted et ses livres d’occasion, que j’ai pu plonger au cœur de l’océan et rejoindre l’effroyable Cecaelia.

L’idée des romans de la collection Villains Disney ( édition Hachette Heroes) est de nous faire découvrir les méchants sous un nouvel angle. Un concept fort sympathique selon moi.

Du coup, on est en droit de se demander qui est Ursula? Pourquoi est-elle comme elle est ? A-t-elle toujours eu ce côté maléfique et cette haine envers Triton ?

Derrière son apparence étrange d’une créature mythologique, ( dont l’espèce serait née suite à l’union interdite d’une sirène et d’un des enfants du Kraken), se cache une âme meurtrie et désespérée.

Abandonnée, rejetée et trahie par son propre frère, Triton, la sorcière des mers se dévoile petit à petit au fil des pages. On comprend bien vite qu’elle n’a pas vu le jour avec une telle fureur et un tel besoin de détruire Ariel. Certains événements l’ont conduite à se forger une carapace et l’ont poussé sur la mauvaise pente.

D’ailleurs, son cher frangin n’est pas le seul coupable dans cette désagréable métamorphose. Les humains ont eux aussi apporté son lot de souffrance à Ursula.

Pas étonnant après tout ce qu’on lui a fait subir, qu’elle ait tellement de rancœur et de soif de vengeance en elle.

Malgré cet aspect passionnant pour moi qui aime connaître le passé des personnages Disney, j’avoue avoir eu un peu de mal à suivre l’histoire par moment. Et pour cause, il faut savoir que les livres Villains Disney, sont à lire dans un certain ordre : ordre de parution. Ce que bien entendu, je ne savais absolument pas jusque là.

En lisant les péripéties d’Ursula, j’ai rapidement compris mon erreur.

Tout au long des chapitres, on retrouve des allusions à des scènes qui se seraient déroulées dans les précédents romans. De même que de nombreux personnages qui n’existent pas au départ dans les dessins animés de Walt, mais sont apparus dans les premiers tomes de cette saga, viennent taper l’incruste dans la vie d’Ursula.

On a donc vite fait de s’y perdre.

Autre point un peu dérangeant, je trouve, c’est l’intrigue des 4 sœurs sorcières. Pauvre âme en perdition devant logiquement être consacré à Ursula, a plus tendance à tourner autour de la mésentente entre 4 frangines (dont aucune d’elles n’est Ursula).

Alors soit, ces autres sorcières ont un rôle à jouer dans les aventures de la Cecaelia, puisqu’elles vont lui prêter main forte dans son projet de faire du mal à Triton en passant par Ariel. Mais on en revient encore au fait que si on a le malheur de lire dans le désordre cette collection, on ne comprend rien à certains moments.

Bref, malgré une intrigue prometteuse, je reste sur ma faim avec un sentiment d’avoir plus passé des heures à rechercher Circé, l’une des 4 frangines, qu’à découvrir la réelle personnalité d’Ursula.

Au moins, ce bouquin aura le mérite de m’avoir montré Triton sous un tout nouvel angle, qui est loin d’être reluisant.

En conclusion, même si je suis contente d’avoir enfin lu Pauvre âme en perdition ( qui se dévore bien vite) , je suis assez mitigée face à ce livre. Je n’en ai pas appris autant que je l’aurais souhaité sur la sorcière des mers, mais je ne peux pas non plus exclure les quelques faits la concernant que j’ai pris plaisir à découvrir.

Il va donc falloir que je recommence la collection Villains Disney par le début, c’est à dire avec le bouquin Miroir Miroir ( puis l’histoire de la Bête, pour enfin arriver à celui-ci) . Peut-être que là, l’intrigue sera plus fluide et logique, d’un livre à l’autre.

Pain au vin rouge & à l’oignon, avec levain naturel

Pain au vin rouge & à l'oignon, avec levain naturel

Que dirais-tu d’un peu d’originalité pour accompagner ton plateau de fromage à l’heure de l’apéro ?

Pain au vin rouge & à l'oignon, avec levain naturel

Il te faut :

  • 400g de farine
  • 200g de levain actif
  • 300g de vin rouge
  • 100g d’oignon
  • 1cc de bicarbonate
  • 1cc de 4 épices
  • 1cc de sel
Pain au vin rouge & à l'oignon, avec levain naturel

La recette :

Fais frémir le vin avec l’oignon émincé, les épices et le sel.

Fais réduire le vin de moitié.

Laisse tiédir.

Verse dans la cuve de ton robot, la farine, le levain, le bicarbonate et le mélange au vin.

Mets à pétrir à vitesse moyenne jusqu’à ce que la pâte soit homogène.

Dépose la dans un moule à cake recouvert de papier cuisson.

Laisse lever au moins 4h à température ambiante.

Préchauffe le four à 180°C.

Fais une grande entaille dans la longueur du pain à l’aide d’un bon couteau.

Enfourne 30 min.

Laisse refroidir sur une grille.

Rotweinkuchen, gâteau au vin rouge & chocolat

Rotweinkuchen, gâteau au vin rouge & chocolat

Aussi appelé Rotwin Un Müesbolleküeche, le Rotweinkuchen est un gâteau moelleux que l’on peut déguster en Allemagne et en Alsace.

Sa particularité vient d’un de ses ingrédients : le vin rouge.

Et oui, on retrouve dans ce cake, souvent servi vers Noël, la saveur de cet alcool, mêlée à celle du chocolat.

Il est même possible d’utiliser du vin chaud, pour encore plus de parfums.

Traditionnellement, il est composé de beaucoup de beurre, d’une bonne dose de sucre, de pépites de chocolat et de vermicelles.

Mais perso, c’est une version un peu plus allégée ( grasse à la compote ) que j’ai décidé de te partager. Histoire que tu puisses être pompette sans trop te focaliser sur les calories 😜 Bon, ok, je le reconnais, ce ne sera pas avec ce gâteau que tu monteras sur la table pour chanter à tue-tête YMCA.

Rotweinkuchen, gâteau au vin rouge & chocolat

Il faut :

La recette :

Commence par mélanger la farine, le sucre, le cacao, la levure et la cannelle.

Concasse le chocolat en grosses pépites et ajoute le tout.

Ajoute la margarine molle, la compote, les œufs et le vin.

Verse la pâte dans un moule bien graissé avec de la margarine.

Enfourne 50 min à 180 °C.

Laisse refroidir sur une grille.

Saupoudre si tu le veux de sucre glace.

Rotweinkuchen, gâteau au vin rouge & chocolat