Mon aventure au Green Love

On se retrouve aujourd’hui pour que je te parle d’un restaurant très sympa sur Marseille, qu’il faut à tout prix que tu connaisses si tu es du secteur ou que tu viens en vacances ici. Un lieu qui vaut vraiment le détour, je te le garantis.

Mon aventure au Green Love

En plein centre-ville, non loin de la préfecture, derrière une baie vitrée entourée d’une devanture en bois clair, Sarah et Maxime sont prêts à t’accueillir dans leur petit cocon végan.

Le Green Love, c’est leur bébé, qui vient il y a peu de temps, de fêter ses 1 ans. Le beau projet d’un couple qui a bien fait de se lancer dans cette aventure pour la plus grande joie des gourmands.

Mon aventure au Green Love

Mon aventure au Green Love

Le restaurant n’est pas très grand, mais c’est ce qui fait son charme, permettant de se sentir comme à la maison dans une ambiance conviviale, avec des patrons aux petits soins pour leurs clients et toujours prêts à discuter. Une déco à la fois sobre et chaleureuse, dans des tons naturels, avec des banquettes et coussins ici et la, où il fait bon se poser le temps d’un repas.
Mon espace préféré c’est le coin avec rocking chair entouré de plantes. Je me verrai bien m’y installer avec un bon bouquin tout en sirotant un des délicieux jus maison du Green Love.

Mon aventure au Green Love

Mise à part la gentillesse des patrons, ce qui fait de ce restaurant un lieu exceptionnel c’est sa cuisine homemade totalement végan.

Mon aventure au Green Love
Des Love Bowl bien garnis, en passant par les burgers et les pâtisseries, tout est végétal.

Les menus changent régulièrement et sont concocter avec amour, avec l’aide de Vincent, le cuisinier plein de peps.

Mon aventure au Green Love

Mais que mange-t-on me demanderas tu?

De délicieuses salades, des nuggets de soja, des steaks végétariens, des yakitoris de tofu, du houmous, des falafels, du chili sin carne, des petites patates rôties, du curry de légumes, de la charcuterie végé, du fauxmage…

Mon aventure au Green Love
Mais aussi des cheesecakes si beaux que c’est un crime de les dévorer, des Bounty crus à se damner, des brownies  et autres cakes…
Sans oublier les cookies de Vincent qui ont su conquérir le cœur de mon homme mais surtout de mon mini nain.

Pour ma part je me suis découvert une passion pour les pancakes sans gluten que j’ai pu tester lors des brunchs du Green Love. Moi qui ai tellement de mal à manger des pancakes, encore plus lorsque je ne les ai pas cuisinés moi-même, je peux te dire que je suis totalement accro aux leurs.

Mon aventure au Green Love

Mon aventure au Green Love

Mon aventure au Green Love

Mon aventure au Green Love

Mon aventure au Green Love

Mon aventure au Green Love

D’ailleurs je ne saurais que trop te conseiller de participer à un de ces fameux brunchs, qui ont lieu une fois par mois, le dimanche. Pour 24,90 € tu vas pouvoir profiter d’un méga buffet à volonté plein de saveurs sucrées comme salées.

Mon aventure au Green Love

Mon aventure au Green Love
Tu ne seras franchement pas déçu et tu repartiras le ventre bien rempli. Car en plus de tous les mets dont je t’ai déjà parlé tu pourras aussi trouver du crumble, du muesli, de la compote, des yaourts, différents pains dont certains sans gluten, de la pâte à tartiner, de la confiture, de la chantilly, de la salade de fruits, des fruits frais… Et pour les boissons du thé sera à ta disposition ainsi que du café, un jus du jour et une citronnade. De quoi ne plus manger pendant 1 mois, soit juste le temps qui s’écoulera entre ce premier brunch ou tu seras allé et le suivant où tu auras envie de vite retourner.

Mon aventure au Green Love

Et si tu comptes venir avec des enfants, pas de panique, je peux t’assurer que eux aussi vont se régaler. Mes Gremlins ont élu le Green Love comme étant le meilleur restaurant de Marseille où ils ont pu déjeuner.

Mon aventure au Green Love

Mon aventure au Green Love

Petite nouveauté : le Love pique-nique qui a été lancé pour la première fois la semaine dernière et dont le principe était de se réunir dans un parc autour d’un bon repas, chacun apportant un plat de son choix ou une boisson ainsi que sa bonne humeur. Seule condition, tout devait être végan. Un moment que la tribu et moi-même avons adoré et qui nous a permis de tester de nouveaux plats tout en discutant des recettes avec leurs créateurs. Mention spéciale pour le barbecue et les saucisses maison végétariennes, ainsi que pour les aubergines à la sauce miso que j’ai adorées.

Mon aventure au Green Love

Alors que tu sois végétarien, flexivore, ou omnivore, ne t’en fais pas, tu seras très bien reçu par Madame et Monsieur Green Love, et tu vas kiffer grave cette adresse.

C’est tellement mon cas, que lorsque je vais chez eux, j’en oublie un temps mon anorexie et me surprends à relever de beaux défis ( j’ai mangé des pommes de terre et de la patate douce hier!!! ) sans culpabiliser et dans des quantités bien inhabituelles pour moi.

Merci Sarah, Maxime et Vincent de me permettre d’être presque normale le temps d’un repas.

~~~~~~~~~~~~~~~

Restaurant Green Love

22 boulevard Louis Salvator

13006 Marseille

0488868275

La page Facebook

Le compte Instagram

Gelée de prune à la fleur d’oranger sans sucre

 

Gelée de prune à la fleur d'oranger sans sucre

 

Une petite nouvelle dans la catégorie des gelées et confitures sans sucre ajouté…

Avec bien évidemment, un fruit de saison, j’ai nommé la prune. Celle-ci étant riche en potassium, elle aide à maintenir la tension artérielle, permettant ainsi de protéger notre cœur, tout en stimulant notre système digestif grâce à ses fibres. Sans oublier qu’elle a un faible indice glycémique, améliore la mémoire et entraîne une meilleure santé des os.

Bref, autant en profiter et s’en régaler durant l’été.

Gelée de prune à la fleur d'oranger sans sucre

Il te faut :

  • 1,5kg de prunes dénoyautées
  • 200ml d’eau
  • 20cl de fleur d’oranger
  • 1CC d’agar agar
  • 4 à 6 CS de stevia en poudre ( suivant si tes prunes sont plus ou moins sucrées )

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La recette :

Coupe les prunes en morceaux et mets les à compoter dans une casserole, avec l’eau, à feu doux.

Lorsqu’elles sont bien cuites, ajoute la fleur d’oranger et l’agar agar.

Mixe le tout.

Ajoute la stevia ( goûte la préparation pour savoir si tes fruits sont déjà bien sucrés ou non et décider de la quantité d’édulcorant nécessaire ).

Verse le mélange dans plusieurs bocaux stérilisés.

Conserve les à l’abri de la chaleur et du soleil.

Tartes citron framboises vegans et sans sucre

 

Tartes citron framboises vegans et sans sucre

Tartes citron framboises vegans et sans sucre

 

Le Chéri est un accro au sucre. Mais quand je dis accro, je peux te jurer que je n’exagère pas. Il ne peut pas s’en passer et en bon mordu, forcement, son gâteau préféré est la tarte au citron.

Cette tarte que perso, j’ai toujours eu du mal à manger, même lorsque je n’avais aucun problème de ce côté là. Il faut dire que pour contrer l’acidité du citron, la recette exige une sacrée quantité de sucre. Rien de tel pour me faire fuir.

 

Tartes citron framboises vegans et sans sucre

Tartes citron framboises vegans et sans sucre

Alors depuis plusieurs semaines, je m’étais lancé le défi de réaliser une version bien plus light, sans sucre ajouté, mais toujours bien gourmande. Le but étant qu’elle plaise autant à l’Homme, qu’à moi même.

Pour cela, hors de question de n’utiliser que du jus de citron, mais directement des agrumes entiers, mélangés à un peu d’huile essentielle de bergamote. Le tout rehaussé par de belles framboises et quelques feuilles de basilic, qui en plus d’apporter une pointe de couleur, offrent une combinaison de saveur très agréable.

Tartes citron framboises vegans et sans sucre

Tartes citron framboises vegans et sans sucre

Pour 5 tartelettes véganes, il te faut :

La pâte

  • 150g de lentilles en boîte égouttées
  • 30g de sarrasin
  • 20g de lin
  • 20g de sésame
  • 10g de stévia à pâtisserie

La garniture 

Tartes citron framboises vegans et sans sucre

Tartes citron framboises vegans et sans sucre

La recette :

On commence par la pâte.

Mixe les lentilles avec le sarrasin et le lin.

Ajoute à cette pâte le sésame et la stévia.

Dispose ce mélange dans de petits moules à tartelettes, préalablement beurrés ( beurre végétal ) et saupoudrer de farine de coco.

Étale la pâte en appuyant avec le dos d’une cuillère, en faisant attention à ce que tout se colle bien ensemble.

Enfourne 15 minutes à 180°C.

Laisse refroidir avant de démouler les fonds de tarte, puis dispose les sur une grille, le temps de préparer le reste.

On passe à la garniture.

Lave les citrons, puis coupe les en morceaux.

Mets les à compoter dans une casserole, à feu moyen, avec 1CS d’eau et les cristaux d’huile essentielle de bergamote.

Lorsque les citrons ont rejetés beaucoup de jus, mixe les avec l’édulcorant, l’agar agar, le reste d’eau et le yaourt de soja ( tu dois obtenir une crème lisse ).

Verse la préparation dans les fonds de tarte.

Laisse refroidir puis place le tout au frigo pendant au moins 2 à 3h.

Au moment de servir, dispose 7 framboises encore surgelées et quelques feuilles de basilic sur tes tartelettes.

Tartes citron framboises vegans et sans sucre

Anorexie, pourquoi en parler

Anorexie, pourquoi en parler

 

Dernièrement j’ai été très touchée d’apprendre qu’à force de lire mes posts, de suivre mon compte, une jeune femme s’était aperçue qu’elle aussi souffrait de TCA.

Comme moi, elle n’avait pas écouté ce que lui disaient ses proches, son entourage et elle avait nié pendant un moment l’état dans lequel elle avait doucement plongée.

Savoir que désormais, elle a mis le doigt sur ce problème et qu’elle va pouvoir tout faire pour reprendre sa vie en main et lutter, me donne le sourire.

Bien évidemment je ne suis pas heureuse de savoir qu’elle aussi, malheureusement est atteinte du même trouble que moi. Je ne souhaiterais pas cela à mon pire ennemi. Je suis tout simplement contente de savoir qu’elle va pouvoir se reconstruire et éviter de descendre plus bas dans cet enfer.

C’est exactement pour cette raison, que j’ai décidé de parler à cœur ouvert de ma maladie, de mon état, des moments où je vais bien, mais aussi de ceux où je vais mal… De tout ce qui fait qu’il ne faut surtout pas finir dans l’anorexie.

Au départ je me disais qu’il valait mieux cacher cette partie de moi. Faire semblant… Sourire à longueur de temps et ne publier sur Instagram que les bons jours, que des photos enjouées…

Mais dans quel intérêt ? Pour me cacher ? Pour me préserver ? Par peur du regard des autres, des critiques, de ce que l’on va penser de moi… Mais n’est-ce pas déjà ce regard des autres, cette crainte du monde extérieur, de ne pas plaire, de ne pas rentrer dans le moule qui m’a fait tomber aussi bas ?

Parce que j’avais honte ?

Oh oui j’ai honte, tellement honte… Honte de moi quand je bloque dans un magasin, dans une boulangerie, dans n’importe quel rayon alimentaire… Au restaurant parce que je mets des heures à choisir ce que je vais peut-être réussir à manger… Lorsque je vois ma famille attendre que je finisse par me décider…

Mais aujourd’hui je suis fière, fière de de savoir que cette jeune femme, un peu grâce à mon vécu que je partage, va retrouver une vie plus normale.

 

Anorexie, pourquoi en parler

 

On ne devrait pas avoir à cacher sa maladie. Si les gens autour de nous étaient mieux informés, ils pourraient peut-être plus facilement nous comprendre ou du moins anticiper nos réactions, et notre comportement. A chaque fois que je vais dans un restau ( ce qui est très rare ) je me souviens de ce couple qui un jour, dans un Buffalo Grill où tout était allé de travers, m’avait dit << On ne va pas au restaurant quand on est malade, on reste chez soi >>. Belle mentalité…. Combien de personnes devraient alors se morfondre chez elles?

La société aime coller des étiquettes. Elle aime classer les gens. Du coup on imagine que les anorexiques sont principalement des jeunes filles, des ados, mal dans leur peau à cause de la puberté. Que forcément elles sont extrêmement maigres et se font vomir régulièrement. On a beaucoup plus de mal à imaginer qu’un homme ou même une mère de famille puisse être atteint de ce trouble.

Le pire c’est que l’on ne voit pas tout ce que cela entraîne, toutes les autres maladies liées à l’anorexie. Comme par exemple l’orthorexie qui oblige la personne qui en souffre à tout contrôler, à ne manger que des aliments jugés extrêmement sains et à se dépenser physiquement à chaque bouchée avalée. Ou encore la potomanie dans laquelle on tombe doucement à force de boire des litres d’eau ou de thé pour contrer sa faim. Une autre astuce souvent mise en place pour duper son estomac étant le masticage de chewing-gum, qui nous faisant avaler de l’air, gonfle ensuite l’estomac et renvoie à nouveau une image déformée qui n’aidera pas les anorexiques. Un cercle vicieux.

Sans oublier l’ostéoporose, les jambes si douloureuses, le corps si fragile… L’insomnie… La fatigue… Le cerveau qui se met au ralenti et nous empêche de nous concentrer sur quelque chose ( adieu cinéma, livres, coloriage). Le cœur qui déraille… Les cheveux que l’on perd par poignée et les ongles qui se cassent tout le temps… Les hormones complètement détraquées…

Le moindre acte est très compliqué pour les anorexiques. Il faut tout anticiper et si un imprévu arrive cela peut être la catastrophe. Un mini changement dans le planning et ça peut finir en drame, plongeant la personne dans la dépression.

Du coup on s’éloigne des autres et on finit par être seul. On ne veut pas imposer tout cela à ses amis. On préfère ne pas leur compliquer la vie.

Dernièrement je suis partie en weekend avec ma famille dans un petit village totalement perdu, à l’écart de tout. Il a fallu faire une heure de route pour trouver un petit magasin de proximité. Mais une fois sur place, grosse panique pour moi car il n’y avait absolument pas de produits frais, ni légumes, ni fruits. Comme je ne mange presque que ça, je me suis retrouvée dans un sale état à errer de rayon en rayon, en essayant de trouver comment j’allais pouvoir m’alimenter. J’étais à deux doigts de m’effondrer, ce que finalement j’ai fait une fois rentrés dans la maison que nous louions.

Personne ne peut s’imaginer à quel point le quotidien peu vite devenir pesant dans de telles situations. Pour soi, comme pour les autres.

Voilà pourquoi je tiens tellement à ne pas camoufler les mauvais côtés de ma vie. Je veux que l’on sache ce qui se cache derrière l’anorexie. Je veux que l’on arrête de croire qu’il ne s’agit que de nourriture. Qu’en dehors du blocage devant l’assiette, il y a tout un monde.

 

Anorexie, pourquoi en parler

Je suis donc très heureuse de pouvoir bientôt aider l’association Keys, créée par Alexia Savey, lors d’un parcours d’éclosion qui aura lieu à Marseille en 2019 et qui aura pour but d’offrir une journée merveilleuse à des jeunes femmes qui ont besoin de soutien.

Informations sur l’association Keys

Qu’est-ce que le Parcours d’éclosion?

 

Faire un don

Feuilles de vignes farcies aux lentilles

 

Feuilles de vignes farcies aux lentilles

 

Un jour, nous irons visiter la Grèce… J’en rêve… Tout comme la tribu…

Mais en attendant, nous voyageons au travers d’un plat typique de ce beau pays.

Il s’agit des Dolmas, des feuilles de vignes farcies. Généralement à base de riz et de viande hachée, ma version, elle, contient des lentilles. Ce qui en fait une variante vegan et allégée. Une bonne idée pour un apéritif sympathique.

Feuilles de vignes farcies aux lentilles

 

Par contre, je te conseille d’utiliser des feuilles de vignes fraîches ou sous vide. Car celles en bocal sont assez compliquées à décoller les unes des autres et se déchirent facilement. J’ai eu ce problème, la première fois que j’en ai fait.

Feuilles de vignes farcies aux lentilles

 

Pour 25 dolmas, il te faut :

  • 1 pot de 600g de feuilles de vignes
  • 250g de lentilles crues
  • 1 tomate
  • 1/2 courgette
  • 1 oignon
  • un peu de menthe
  • un peu de sauge
  • sel / poivre
  • 1CS de jus de citron
  • huile d’olive

Feuilles de vignes farcies aux lentilles

 

La recette :

Fais tremper les feuilles de vignes pour les dessaler.

Hache l’oignon et fais le revenir avec un filet d’huile d’olive, à feu doux.

Ajoute les lentilles, la tomate et la moitié de courgette coupées en petits morceaux.

Hache les herbes et ajoute les aussi.

Retire du feu et laisse refroidir.

Égoutte les rouleaux de feuilles de vignes, puis sépare les délicatement.

 

Feuilles de vignes farcies aux lentilles

Feuilles de vignes farcies aux lentilles

Feuilles de vignes farcies aux lentilles

 

Superpose 2 feuilles et dispose une cuillère dans le bas au centre.

Replie sur la farce les côtés des feuilles, puis le bas et roule en serrant bien jusqu’à la pointe du haut.

 

Fais de même pour former 25 dolmadakias.

Dispose les dans le fond d’un fait-tout, en les serrant bien les uns contre les autres.

Place dessus une ou deux assiettes pour les bloquer et éviter qu’ils ne se déroulent.

 

Feuilles de vignes farcies aux lentilles

 

Recouvre d’eau et fais les cuire 40 minutes à feu doux.

Égoutte les.

 

Feuilles de vignes farcies aux lentilles

 

A servir avec une petite sauce au yaourt et à la menthe.

Vegan Mug Crumble

 

Vegan Mug Crumble

 

Le mug cake est vraiment le gâteau parfait pour les personnes pressées. Les ptits gourmands qui veulent une bonne pâtisserie de suite. Ou encore, pour ceux et celles qui ne sont pas des as du fourneau mais veulent tout de même épater leurs amis en quelques secondes.

En plus, il est vraiment possible de personnaliser son mug cake. Que l’on soit mordu de chocolat, fan de framboises, ou alors vegan et plutôt bec salé…. Libre cours à l’imagination de chacun…

 

Vegan Mug Crumble

Perso, c’est sur un crumble aux pommes et à la cannelle que mon choix s’est porté. Une combinaison de saveurs, qui me fait toujours penser à Noël. Alors oui…. Nous sommes en été, mais cela ne m’a pas empêché de réaliser cette nouvelle recette, qui est devenue un petit déjeuner au top pour affronter la journée.

Comme toujours, tu le sais, j’ai évité le sucre ajouté, la matière grasse et le gluten.

Vegan Mug Crumble

 

Pour 1 mug, il te faut :

  • 1 pomme
  • 1CC cannelle
  • 2CS sarrasin mixé
  • 1/2 sojasun nature
  • 1CS protéines de soja texturées
  • 1/2 CC levure
  • 1CC compote sans sucre
  • stévia ou autre sucrant

Vegan Mug Crumble

La recette :

Coupe les pommes en morceaux et dispose les dans un mug.

Ajoute la stevia et la cannelle, puis recouvre le mug de film alimentaire.

Fais cuire au micro-ondes, puissance maximum, 4 à 5 minutes ( elles doivent être fondantes ).

Ajoute ensuite le sarrasin mixé, le yaourt de soja et la levure.

Mélange bien.

Fais cuire 1 min 30 environ ton mug cake.

Mixe les protéines de soja et mélange la poudre obtenue avec la compote ( pour ma part, j’ai utilisé ma gelée de figues maison ).

Continue de mélange avec les doigts pour avoir une pâte friable / sableuse.

Verse sur le mug cake et enfourne au micro ondes, sur la position GRILL, pendant 2 min.

C’est prêt !

Fauxmage d’okara de chufa au piment

 

Fauxmage d'okara de chufa au piment

Quand je viens de faire du lait végétal maison, tu le sais bien ami lecteur, j’ai souvent envie d’utiliser l’okara pour réaliser du fauxmage.

Et cette fois-ci, j’ai voulu essayer de créer une nouvelle recette à partir de mon okara de chufa ( c’est ici pour savoir comment en obtenir ).

Ayant déjà réalisé du cream cheese vegan au cumin et romarin, ainsi qu’un chèvre vegan aux herbes de Provence, j’ai décidé de pimenter légèrement les choses. Si tu aimes manger épicé… Que tu apprécies lorsque ça arrache un peu… Tu vas être comblé.

Ce fauxmage, à la croûte un peu sèche et l’intérieur plus doux, vas te mettre un bon coup de fouet. Parfait pour relever une salade trop fade, ou pour être servi à l’apéro, avec des olives et du pain à l’ail.

Fauxmage d'okara de chufa au piment

Fauxmage d'okara de chufa au piment

Mais attention de bien utiliser de l’okara tout juste préparé et encore très humide, au risque sinon de te retrouver avec un fauxmage trop sec. Au besoin, si ton okara n’est pas du jour, il te suffit d’augmenter les doses de lait et de crème de soja  ^^

Fauxmage d'okara de chufa au piment

Pour 2 beaux fauxmages, il te faut :

  • 200g d’okara de chufa
  • 20CS de lait de soja
  • 4 à 6CS de crème de soja
  • 2CS d’huile de sésame
  • 1CC de tabasco
  • 2 petits piments forts séchés
  • 1CC de sel

Fauxmage d'okara de chufa au piment

La recette :

Mélange l’okara de chufa avec le lait et la crème de soja.

Ajoute l’huile de sésame, le tabasco et le sel.

Hache finement les piments et ajoute les.

 

Fauxmage d'okara de chufa au piment

Dispose 2 cercles à pâtisserie sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Répartis le mélange dans ces deux cercles, en appuyant bien pour tasser au mieux la préparation.

A l’aide du poussoir fourni avec les cercles, démoule délicatement tes fauxmages.

Fauxmage d'okara de chufa au piment

Enfourne les 30 à 35 minutes, à 180°C.

Laisse les bien refroidir.

 

Fauxmage d'okara de chufa au piment

Conserve les dans une boîte hermétique, au frigo.

Fondant menthe chocolat à la poêle – Recette expresse

Fondant menthe chocolat à la poêle - Recette expresse

 

Comment se préparer un bon gâteau, lorsque l’on est en vacances et que le logement où l’on séjourne n’a pas le moindre moule, ni plat allant au four ?On laisse tomber? On finit par aller en acheter un tout prêt? On investit dans un moule à cake plutôt que de se payer une super petite sortie en famille?

Cette situation, je viens de la vivre lors de notre escapade dans l’Aude, il y a quelques jours. J’avais une furieuse envie de gâteau au chocolat, mais manque de bol, j’étais hyper limitée dans le matériel mis à ma disposition. Et comme nous étions un peu perdus dans un village de moins de 80 habitants, pas évident d’aller taxer de quoi pâtisser chez les voisins.

D’ailleurs il faut bien l’avouer, j’étais tout autant limitée au niveau des ingrédients.

Fondant menthe chocolat à la poêle - Recette expresse

Mais pas question de lâcher l’idée d’un bon goûter maison! Surtout que la menthe sauvage du jardin, m’avait mis en tête un mélange dont je raffole , à savoir le combo choco / menthe.

Comme bien souvent j’avais entendu parler de cookies à la poêle, je me suis dit que je pouvais adapter cette cuisson pour faire un fondant. Franchement, c’est ultra pratique comme technique et ça permet de confectionner un gâteau en un temps record.

En plus, pour un côté convivial ( et si tu n’es pas nareux ), tu peux coller une cuillère dans les mains de chaque membre de ta tribu et vous n’avez plus qu’à taper directement dans le plat ^^  Hop, moins de vaisselle pour les vacances !

Fondant menthe chocolat à la poêle - Recette expresse

Il te faut :

  • 5 CS de pois chiches en boîte
  • 4 CS d’aquafaba ( jus de pois chiches )
  • 100g de chocolat noir
  • 1 oeuf
  • 2 CS de farine
  • 2 CS de stevia
  • 1 CS d’eau
  • un beau bouquet de menthe ( environ 80 feuilles )
  • un filet d’huile

Fondant menthe chocolat à la poêle - Recette expresse

La recette :

Commence par mixer l’oeuf, avec l’aquafaba.

Ajoute les pois chiches, l’eau, la menthe et la stevia et mixe à nouveau.

Fais fondre le chocolat et ajoute le à la préparation.

Verse le mélange dans une poêle chaude et huilée.

Couvre.

Laisse cuire environ 5 minutes, à feu doux, en surveillant de temps en temps pour que ça ne brûle pas .

 

Fondant menthe chocolat à la poêle - Recette expresse

Fondant menthe chocolat à la poêle - Recette expresse

A déguster de suite !